S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


LSD : symptômes à court et long terme, cold turkey, and detox treatments

#1
http://www.psychedelic-library.org/child.htm

http://www.bluelight.org/vb/archive/inde...25016.html






-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@

Enthusiastic about "The Lyre of Extreme Fanatical Romanticism".

And by all the members bringing this forum to life.

¿ Sein sans micro ? Expect no mercy on your product. It will violently plow your body and your ego.

50 % drugs
50 % sex
50% women and why not men









#2
[video=youtube;5Uw4y1LxQfg]https://www.youtube.com/watch?v=5Uw4y1LxQfg[/video]

Quelques effets secondaires du LSD :weed: Si j'ai la déter je veux bien t'aider pour la partie "Perceptions du LSD en milieu festif" Smile
"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

RedwaR @irc!

#3
Quel est l'intérêt de faire une liste le liens bien indigeste sur le LSD là? Tout le monde peu le faire en 5min avec google. Ton travail ne représente de l'intérêt que si tu apporte un travail a tes liens, un agencement, des explications...

Ah et lister une dizaine de site style "drug reab" ne prouve rien. Parler de sevrage "cold turkey" au LSD n'as aucun sens...
#4
le papier peint là au début et certains graphisme sont chouettes


je crois que je dois prendre une journée pour lire tout ce que donne Burned...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#5
Je pense que le forum est un espace de partage.

Si je me trompe, je corrigerai le tir.

Merci pour ta compréhension.

GuyGeorge a écrit :
Quel est l'intérêt de faire une liste le liens bien indigeste sur le LSD là? Tout le monde peu le faire en 5min avec google. Ton travail ne représente de l'intérêt que si tu apporte un travail a tes liens, un agencement, des explications...

Ah et lister une dizaine de site style "drug reab" ne prouve rien. Parler de sevrage "cold turkey" au LSD n'as aucun sens...

-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@

Enthusiastic about "The Lyre of Extreme Fanatical Romanticism".

And by all the members bringing this forum to life.

¿ Sein sans micro ? Expect no mercy on your product. It will violently plow your body and your ego.

50 % drugs
50 % sex
50% women and why not men









#6
C'est vrai qu'il y a des gens qui abusent des psychés car ils ne se sentent heureux que quand ils se retrouvent dans ce monde coloré. Qu'as-tu à nous dire là-dessus ?
Le LSD peut-il créer une dépendance en soi, ou est-ce plutôt un attrait fort pour certaines personnalités ?
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
Artisan de Liberté
« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna
Le partage crée l'abondance.
#7
Burned a écrit :
Si tu avais pris quotidiennement du LSD pdt pls semaines, (ce qui est une très mauvaise idée), ça en aurait.



Personnellement, j'ai prit du LSD presque quotidiennement à une époque. Tout les week-ends, sur trois quatres jours. J'ai du faire sa pendant 4, presque 5ans.

Et franchement, je ne vois pas de quoi tu parles à part que effectivement c'est vraiment pas une bonne idée.

Citation :Le LSD peut-il créer une dépendance en soi, ou est-ce plutôt un attrait fort pour certaines personnalités ?
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#8
Nous sommes d’accord, ce n’est pas une bonne idée. Je fais une recherche perso sur la question et quelques hypothèses me sont venues suite à des choses que j’ai eu l’occasion d'observer dans diverses situations, avec des personnes sympathiques que j’ai rencontrées. Je n’affirme rien, je m’interroge. Et le sujet m’intéresse. C’est tout. Et, il est tout à fait possible que certaines personnalités aient un attrait particulier pour le LSD. Oui.
-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@

Enthusiastic about "The Lyre of Extreme Fanatical Romanticism".

And by all the members bringing this forum to life.

¿ Sein sans micro ? Expect no mercy on your product. It will violently plow your body and your ego.

50 % drugs
50 % sex
50% women and why not men









#9
Burned, un truc à prendre en compte aussi, c'est que tout le monde n'est pas forcément à l'aise avec l'anglais ici. Donc du coup, faire une petite présentation en français ou un truc dans le genre ça peut être sympa :yawinkle:
Et aussi, c'est vrai que quand tu postes un lien sans commentaire, ça invite moins au dialogue.

Sinon, peux-tu en dire plus sur tes hypothèses ou les développer ? Ça peut être intéressant...
#10
Bien reçu.

Peace
-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@

Enthusiastic about "The Lyre of Extreme Fanatical Romanticism".

And by all the members bringing this forum to life.

¿ Sein sans micro ? Expect no mercy on your product. It will violently plow your body and your ego.

50 % drugs
50 % sex
50% women and why not men









#11
0 dépendance pour ma part, sauf peut etre psychologique et ça fais 11 ans que j'en consomme, de façon totalement anarchique, soit une fois comme ça, soit tous les jours, sois tous les week ends, j'ai jamais vraiment voulu me fixer de règles à ce sujet, quand j'en ai envie, je le fais.
Et je n'ai jamais ressenti de manque ou de changement dans ma personnalité à part que je suis mieux à l'aise avec moi même et avec les autres, que ça me calme et que je me sens moi et que ça m'empêche de me dépersonnaliser ou de partir en couille avec ma bipolarité.
Pour moi ça remplace les medocs des psychiatres qui te rendent schizophrène.
Et j'aime ça, alors j'en consommes parfois trop et je regrette uniquement parce que ça me rend tolérant, maintenant je fais un roulement entre lsa, champis, lsd.
Par contre quand j'ai pris du lsa tous les jours pendant 1 mois, ensuite j'ai eu des brainzap super violents, mais ça a duré genre 3-4 jours et après plus rien, pas de manque non plus.
Je n'ai pas eu ça avec le lsd ou les champignons, mais je me dis que comme ils sont proche ça peut arriver.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#12
Citation :0 dépendance
Citation :soit tous les jours, sois tous les week ends
Ca pose question quand même. x)

C'est comme si je dis "je ne suis pas accroc au café, j'arrête quand je veux", mais dans les faits j'en bois tous les jours depuis des années, à quelques exceptions près. Bien sûr je suis pas là à me chier dessus quand j'en ai pas, mais ça fait définitivement partie de ma vie.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#13
Aiskhynê a écrit :
Pour moi ça remplace les medocs des psychiatres qui te rendent schizophrène.

Euh... Les neuroleptiques ne rendent pas schizophrène, ils servent à lutter contre les symptômes positifs de la schizophrénie. "Légume" je veux bien, mais pas schizophrène, faut pas tout mélanger ^^
#14
Bah moi on m'a foutu sous dekapote et lithium (déjà mélanger les deux..) + abilify et je peux t'assurer que je devenais psychotique, j'entendais des voix en mode délire de persécution.
En plus sans contrôles sanguins, j'aurais pu perdre mes reins.
La meuf elle m'a vue une seule fois et elle m'appose déjà un diagnostique ou pas justement et elle me donne des medocs comme ça la...
Je m'en suis rendu compte qu'après que c'était vraiment de la grosse merde, c'est mon ex qui m'avait conseillé ce psy, ça m'étonne pas.
Et puis pour Sludge, oui c'est pour cela que je parlais d'une dépendance psychologique au pire, mais pas rien physique en tout cas.
Même après 11 ans.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#15
Whé, ben sans commisération aucune, et sans ironie non plus, je plains les personnes contraintes d’en prendre sur du long terme.

Les neuroleptiques dits « de dernière génération », c’est pas le top au niveau des effets secondaires, (entre autres, cognitifs, somatiques, et neurologiques), pouvant être vraiment pénibles.

Comme pour les drogues déclarées illégales, je dirai qu’il est sage d’en consommer la quantité nécessaire pour se soigner, mais de ne pas abuser.

Pas trop et pas trop longtemps.

Ca n’engage que mon avis.
-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@

Enthusiastic about "The Lyre of Extreme Fanatical Romanticism".

And by all the members bringing this forum to life.

¿ Sein sans micro ? Expect no mercy on your product. It will violently plow your body and your ego.

50 % drugs
50 % sex
50% women and why not men









#16
Ouais mais quand c'est chronique, t'es obligé de prendre ça à vie, ou pas, j'ai choisi le ou pas, une amie à moi aussi, j'étais contre d'ailleurs, elle est schizophrène et a arrêté tout traitements depuis 4 ans maintenant, elle fume de la beuh ou du shit, c'est son traitement, ça la calme et l'empêche d'avoir des psychoses, depuis elle revit, elle est elle même, elle arrête de fixer les gens pendant 3 heures dans les yeux sans cligner, elle a perdu environs 60kg du au tercian, elle a de nouveau ses règles, elle arrête de produire du lait... de se mutiler et d'être suicidaire, d'avoir des psychoses à fond car ces médicaments l'empêchaient pas d'en avoir au contraire et elle a pu reprendre ses études, les terminer, bosser dans le nucléaire par la suite, prendre un appart et son indépendance, quand elle était sous traitement c'était plus qu'un zombie sans aucuns avenirs.
Après j'dis pas que tous les schizo peuvent faire ça, j'ai un pote schizo affectif et chez lui le cannabis c'est...
Psychose paranoïaque à chaque fois.
J'étais d'ailleurs contre, je me disais qu'elle en avait besoin et vu comme elle était fêlée parfois, surtout quand il s'agissait de se faire du mal, j'avais vraiment un très mauvais pressentiment et puis j'avais lu que le cannabis pouvait masquer la schizophrénie pour la rendre 100x pire plus tard, pour l'instant en tout cas il n'en est rien et comme elle dit plus personne ne pariait sur elle et c'est devenu celle qui s'en ai le plus sorti dans notre bande d'amis timbrés.
Elle a eu un peu de chance aussi, elle a dégoté un putain de contrat dans le nucléaire, mais maintenant elle est stable dans sa vie comme n'importe qui.
Sa vie a vraiment changé du tout au tout, malgré qu'elle souffre toujours physiquement de la prise de ces anciens traitements, elle ne peut plus manger certains de ses aliments, sont foie est touché, ses reins aussi.
Mon pote lui est toujours en isolement :/
Il a juste besoin d'être écouté, encadré, de se sentir soutenu, ils lui donnent des goutes de j'sais plus quoi à 375 goutes par jours, il bave et ne fait plus rien d'autre.
C'est ça la psychologie ?
Ca fais 3 ans qu'il est enfermé...
Il est dangereux que pour lui même...
C'est pas ce qui l'empêche en tout cas de fumer du cannabis ou de prendre des drogues (mdma) et dures (hero) disponibles directement au sain de l'hôpital, ni d'avoir essayé de se suicider dans les chiotes.
Sauvé in extrémiste par un autre interné, il a frappé un infirmier en revenant à lui et a été mis en isolement pour 2 semaines ou il est triplement drogué, seul dans une pièce blanche tout le temps allumée avec juste un lit.
Il n'a plus aucune notion du temps et divague totalement et on a même pas le droit de le voir ni de lui parler, on ne peut que prendre de ses nouvelles par le bié des infirmières.
Tu veux mourir ? Bah on va t'en faire chier jusqu'à ce que tu finisses par y arriver en sommes.
Avant d'arriver en hp il était normal plus ou moins, juste très dépressif et tout a commencé par une tentative de suicide loupée.
Maintenant tout a changé en lui, même sa voix, ses pensés, sa personnalité, puis il consommait rien de plus dur que de la md et des champis, maintenant il a découvert l'hero en hp, super, sa mère a porté plainte contre l'établissement, mais j'pense qu'il sera sorti avant même que le jugement ai lieu, dans 10 ans.
Faut pas chercher, ils cherchent pas à soigner les gens au cas par cas, juste à contenir chimiquement la masse de gens malade.
D'ailleurs l'hp ça ressemble aux exercices que faisaient les nazi aux prisonniers pour les détruire psychologiquement (des tâches répétitives et sans intérêt, censé t'apprendre les règles et l'encadrement), de l'isolement, de l'absence totale d'activités, y'a rien à faire à part fumer et si tu n'es pas fumeur tu dois rester assis sur une chaise plusieurs heures dans un couloir, du coup même les non fumeurs finissent par s'y mettre histoire de faire un truc, c'est juste histoire d'être brisé et donc plus malléable psychologiquement pour qu'ils puissent se résigner à luter contre le formatage psychologique exercé par les 'soignants', je pense sincèrement que c'est ça...
Aussi tous ses medocs ça rend accroc, ça pousse à en prendre d'autre pour atténuer les effets secondaire de ceux qu'on prend déjà, c'est juste super bien pour les lobbies tout ça, puis ça permet de rendre les gens plus productifs sans se faire chier à essayer de les aider à régler leurs problèmes...
C'est le fond de ma pensé et de mes amis et de tous ceux que j'ai connu qui ont suivi ces systèmes.
Au départ j'étais sceptique des gens qui tenaient ce discoure, mais une fois que j'ai vu par mes propres yeux ce qu'il se passe, j'ai bien été forcé de me rendre à l'évidence que c'est pas là l'oeuvre d’affabulations de psychotiques paranoïaques.
J'dis pas y'a sans doutes de bons psy qui cherchent à guérir plutôt qu'à masquer les symptômes (bon quand c'est chronique c'est chronique), je suis sur qu'il y a moyen avec psychanalyse sans médicaments, d'apprendre à gérer ses maladies, ses impactes sur nos vies et ainsi pouvoir vivre normalement.
J'sais que par rapport à avant même si ça parait pas par moments, surtout depuis que j'ai connu le darknet et que j'recommence à faire un peu de la merde sur mes conso, mais comparé à avant j'suis totalement différent, largement moins allumé.
Travail sur sois, introspection, discernement, motivation, volition > toucher du doigt la lumière au lieu de se retourner vers un passé ténébreux.
C'est mieux que d'entendre tout le monde dire du mal de sois (hallu) et d'être complètement pété au point de s'endormir debout au boulot en nettoyant des voitures...
Mon patron pensait vraiment que j'avais troqué ma kétamine contre de l'heroine, mais l'hero ça me fais même pas ça...
J'étais vraiment loin et pourtant c'est des traitements super cher, comme l'abilify c'est 120e la boite, y'en a qui se font plaisir sur le dos des malades, en plus il y a une lois en france qui stipule qu'il est interdit de vendre un produit pharmaceutique moins cher que dans tous les autres pays de l'europe.
Déficit de la sécu 2 000 000 000 par ans je crois.
Et pourtant l'abilify est totalement inutile et super dangereux à la fois pour le corps et psychologiquement, j'connais personne à qui ça a réussi, tous ont eu la pire descente aux enfers de toute leurs vies.
Peut être que pour un traitement cour ça peut aller, mais sur le long terme clairement pas.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#17
Je sais bien.

Dans certains cas, c’est à vie.

Alors vigilance. Prendre ce qu’il faut mais le minimum requis.

Etre bien à l’écoute des éventuels effets indésirables et en parler à son médecin.

Réajuster la posologie si nette amélioration.

Changer de molécule lorsque les effets secondaires sont franchement trop invalidants.

Et trouver et se faire soigner par un excellent prescripteur qui ne charge pas trop la mule, niveau neuroleptiques.
-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@-@

Enthusiastic about "The Lyre of Extreme Fanatical Romanticism".

And by all the members bringing this forum to life.

¿ Sein sans micro ? Expect no mercy on your product. It will violently plow your body and your ego.

50 % drugs
50 % sex
50% women and why not men









#18
Moi j'prend un trip de champis dans le week end et je suis bien toute la semaine.
J'préfère ça à leurs produits chelou, donc je ne ressens pas le besoin d'aller voir un médecin et puis maintenant j'ai appris à gérer mes maladies, j'suis bipo type 2, borderline et avec un tdah... lol
Mon côté borderline s'est barré (avant c'était horrible à vivre), après les 2 autres c'est toujours là mais je sais quand je commence à sombrer en déprime ou quand je commence à être un peu trop haut...
Et du coup je sais ajuster mon comportement ou quoi prendre pour me calmer.
Ce qui est bien avec les champis ou autre psyché, c'est que si j'en prend quand je suis dépressif ça va me remettre bien et si j'en prend quand je suis excité ça va me calmer.
Tandis que les amphets par exemple risperdal ou proche abilify (mdma dans l'effet), si je suis normal ça peux me rendre hypomaniaque, ou au contraire si je suis hypomaniaque ça peux me rendre dépressif...
Idem pour les anxiolytiques & neuroleptiques, fin eux vont uniquement me rendre dépressif...
Donc je préfère quelque chose qui me stabilise définitivement sans me shooter, les champis me laissent lucide, voir extralucide, haha !
Ma pote schizo a voulu essayer, j'étais pas chaud, elle en a prit 2 fois elle a trop kiffé, par contre elle avait des remontées pendant 1 mois.
Du coup elle préfère rester au bedo et c'est très bien.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.


Topics apparemment similaires...
  Conseil Pratique pour un trip de LSD et évité un long BT! Miyuetyayu24 5 1,120 05/06/2016 21:09
Dernier message: Kronenberg
  Lsd, le long terme wizonatrip 13 2,864 15/08/2015 02:22
Dernier message: MµTaGèNe
  Conservation à moyen terme du LSD Procyon 5 1,637 01/05/2014 00:19
Dernier message: kazkami93



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.