S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[LSD] maladie mentale Guérie grâce au LSD

#61
Dans mon expérience, les petits dosages de psychédélique, comme la DMT, les champignons, le LSD ou le 2C-E, m'ont aidés pendant des périodes difficiles a retrouver une certaine forme de bonheur et de paix intérieure, ne serais-ce que le temps d'une nuit et de l'afterglow . Par contre, les jours suivants je retombais irrémédiablement dans mes anciens patterns de pensées, d'ou selon moi, l'importance d'une bonne psychothérapie en plus du trip, qui n'est qu'une étape et pas le graal .

Par contre, si j'essaye de tripper dans un moment où je suis vraiment trop mal émotionnellement, je ne retrouve rien de positif, je me retrouvais juste hypersensible à tout ce que je pouvais ressentir de désagréable.
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#62
C'est la qu'on voit qu'on réagit tous différemment et que c'est pour ca qu'il faut cesser de systématiser ces substances comme étant la panacée des traitements psychiatrique.

Moi meme je l'ai fais longtemps, car moi meme ca n'a été que de l'aide et sans aucune conséquences négatives les jours suivants, bien au contraire.

J'en ai souvent pris quand j'étais justement au plus mal, suicidaire et cela a toujours réhaussé mon humeur et m'a toujours aidé à trouver des solutions pour régler ce qui n'allait pas dans ma vie.

À l'inverse, ca n'a jamais eu le même effet sur ma copine... Au contraire...

Même avec un bon set and settings et du LSD par exemple, ca va créer une tension en elle qui sera insupportable. Du coup ca aura tendance à la rendre agressive et perturbée de le devenir, ce qui n'est pas top dans l'optique d'une thérapeutique.

Pour moi au contraire, entre l'effet direct et l'afterglow, c'est que du bonheur même les jours suivants, d'ailleurs je vais bien mieux encore les jours suivants.

Du coup on en revient à cette tendance à se projeter sur les autres et croire que ces autres fonctionnent comme sois et peuvent réagir aux même thérapeutiques est un leurre. En tout cas pas sans études massives et même encore, il y aura toujours des exceptions pour confirmer la règle ! x)
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#63
"La vie est une brasse
Tu peux sonder les abysses ou nager en surface" 

comme il le disait si bien.

Pour moi ça résume vraiment pq certains ressentent cette souffrance et d'autres non. Tout dépend grosso modo de ce choix mais quoi qu'on fasse on est dans le meme bateau.
#64
Re bonjour à tous. 

J'espère que vous avez passé de bonne fête !

J'ai visionné le reportage '' Albert Hoffman - perception'' réalisé par Sabine Bally. 

L'on y découvre la famille d'Albert Hoffman.   Ses intentions de l'époque etc.  

Le reportage date de 2010 et franchement il est vraiment très bien fait. 

Le seul endroit où j'ai pu le visionner est sur la plateforme ''tenk''.

En résumé. Un bon reportage sur la création du LSD et ses dérives. (Pour ceux qui aiment les documentaires) 

Bon visionnage. Wink
Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être  Heart
#65
tout le reportage prend sa tournure sur la séquence avec Albert Hofmann annonçant à Timothy Leary sa désapprobation vis à vis de la diffusion publique du LSD25...

On voit là une réaction... Hofmann donnant clairement son avis sur la question, et le reportage maintient donc cet état d'esprit déontologue aligné sur les principes éthiques d'une entreprise pharmaceutique soucieuse de sa place à tenir, de son statut, de son commerce...

On évite de relater l'application du LSD25 sociologique moderne tel un phénomène profond de civilisation, et en substitution on zappe sur le shamanisme rural, la psilocine des champignons glanés en milieu rustique pour fournir quand même le reportage d'une facette mystique pour ce dossier hallucinogène...

Pour le "real thing" c'est sur la Lyre. Le reportage + la Lyre = vision objective.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#66
Oui tout a fait. Il y avait une grande différence entre la jeunesse américaine qui a utilisé le LSD pour se défoncer dans leur mouvement hippie.. et le but noble de Hoffman dans sont but d'exploration de l'inconscient et de la guérison des maladies mentales..

Heureusement, la médecine entheogene reprend de l'ampleur et, je l'espère, portera ses fruits dans les années à venir.
Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être  Heart
#67
La défonce est d'une noblesse invisible aux bêcheurs thérapeutiques (et cette analyse est d'une grossièreté historique confondante).
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#68
oui Tridi cela a tjs été du domaine des pionniers... Puis s'ensuit ce que on appelle le progrès comme on dit. J'espère que le LSD25 aura une application ponctuelle juste là où il faut et quand il faut... Pour le moment on est encore sur le contrecoup de la Restriction et il faudrait passer ce stade, revoir ce qu'il y a à faire... Garder les bonnes idées, ne pas les jeter bêtement avec le reste.

Que on aime ou pas ce "progrès", c'est une phase sur le schéma classique de toute motion sociologique. C'est comme ça.

Ici il s'agit du LSD25... Pour les autres drogues ce sont les autres drogues.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#69
Peut être cette médecine endogène permettra non seulement de guérir à elle seule certains cas (si c'est par ex temporaire comme l'a témoigné Acacia, il me semble 3 mois après son "ancien" état est revenu, si je raconte pas de bétise. Et y'a d'autres témoignages dans ce sens) mais on pourra mieux comprendre aussi je pense comment explorer notre inconscient sans substance. Pcq en le faisant sobre, on a la certitude (ou en tt cas plus de certitudes) que la chose qu'on a guéri ne reviendra plus.
#70
« Pourquoi ne devrait-on pas prendre des drogues ? Apparemment, vous êtes contre. Vos amis les plus éminents en ont pris, ont écrit des livres à ce propos, ont encouragé les autres à en prendre, et ont ressenti avec une grande intensité la beauté d’une simple fleur. Nous aussi en avons pris et nous voudrions savoir pourquoi vous semblez être si opposé aux expériences provoquées par des produits chimiques. Après tout, notre organisme est un processus biochimique et y ajouter un surplus de produits chimiques pourrait nous faire faire une expérience s’approchant du réel. Vous n’avez, vous-même, pas pris de drogues, n’est-ce pas ? Alors comment, sans les avoir essayées, pouvez-vous les connaître ? »

Non, je n’ai pas pris de drogues. Doit-on s’enivrer pour savoir ce qu’est la sobriété ? Doit-on se rendre malade pour savoir ce qu’est la santé ? Comme plusieurs aspects sont inclus dans la question des drogues, abordons-la avec soin. Quelle est la nécessité de prendre des drogues - des drogues qui promettent une expansion psychédélique de l’esprit, de grandes visions, de l’intensité ? On les prend, apparemment, parce que la clarté intérieure est faible, parce que l’existence est creuse, médiocre, privée de sens ; on se drogue pour dépasser cette médiocrité.
Les intellectuels ont fait de la drogue un nouveau mode de vie. On voit de la discorde partout dans le monde, des névroses contraignantes, des conflits, la misère douloureuse de la vie. On est conscient de l’agressivité de l’homme, de sa brutalité, de son total égoïsme, que nulle religion, nulle loi, nulle morale sociale n’ont pu dompter.

Il y a, dans l’homme, une telle anarchie, et de telles capacités scientifiques. Ce déséquilibre produit un chaos dans le monde. Le fossé infranchissable entre une technologie avancée et la cruauté de l’homme produit de grands bouleversements et de grandes détresses. Tout cela est évident. Alors l’intellectuel qui a jonglé avec différentes théories - Vedanta, Zen, idéal communiste, etc. - n’ayant rien trouvé pour échapper à l’impasse de la condition humaine, se tourne maintenant vers une drogue dorée qui apporterait aux esprits une harmonie et une santé dynamiques. On compte sur les savants pour découvrir cette drogue dorée qui apporterait la réponse complète à tout, et ils la découvriront probablement. Les écrivains et les intellectuels la prôneront comme ayant le pouvoir de mettre fin à toutes les guerres, ainsi qu’ils l’ont fait pour le communisme ou le fascisme.

Mais l’esprit, malgré ses capacités extraordinaires dans le domaine des sciences et de leurs applications, est toujours mesquin, étroit et bigot, et il continuera à l’être, n’est-ce pas ? Vous pouvez avoir une expérience sensationnelle, explosive, au moyen d’une de ces drogues, mais l’agressivité, la brutalité et la douleur, si profondément enracinées dans l’homme disparaîtront-elles ? Si les drogues étaient capables de résoudre les problèmes complexes et enchevêtrés des relations humaines, il n’y aurait plus rien à dire, car ces relations, la soif de vérité, la fin de la douleur, seraient bien superficielles, pour avoir été résolues par une pincée de drogue dorée.

Cette approche est certainement erronée, n’est-ce pas ? On dit que ces drogues donnent des expériences proches de la réalité, et que, par conséquent, elles éveillent l’espoir, qu’elles sont un encouragement. Mais l’ombre n’est pas la réalité, le symbole n’est pas le fait. Ainsi qu’on le constate dans le monde entier, c’est le symbole qu’on adore, non la vérité. Dire que le résultat de ces drogues est voisin de la vérité, n’est-ce donc pas vanter une contrefaçon ?

Aucune pilule dorée et dynamique ne résoudra nos problèmes humains. Ils ne pourront être résolus que par une révolution radicale de l’esprit et du coeur de l’homme. Elle exige un dur et constant travail, que l’on sache voir et écouter et que l’on acquière ainsi une très grande sensibilité.

La plus haute forme de sensibilité est un summum d’intelligence, qu’aucune drogue que l’homme invente ne lui accordera jamais. Sans cette intelligence il n’y a pas d’amour et l’amour est relation. Sans amour il ne peut y avoir dans l’homme aucun équilibre dynamique. Cet amour ne peut pas être conféré par des prêtres, par leurs dieux, par des philosophes, ou par la drogue dorée.

J. Krishnamurti
La révolution du silence
Europe, Chapitre 20 (p. 219-221)
#71
(09/01/2021 15:39)GaetanCz a écrit :
Peut être cette médecine endogène permettra non seulement de guérir à elle seule certains cas (si c'est par ex temporaire comme l'a témoigné Acacia, il me semble 3 mois après son "ancien" état est revenu, si je raconte pas de bétise. Et y'a d'autres témoignages dans ce sens) mais on pourra mieux comprendre aussi je pense comment explorer notre inconscient sans substance. Pcq en le faisant sobre, on a la certitude (ou en tt cas plus de certitudes) que la chose qu'on a guéri ne reviendra plus.


peut-être en vivant sur l'or on arriverait à cet état idéal de simplicité sobre et innocente... mais même si l'or était à tous alors il n'y en aurait pas assez pour tout le monde...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#72
Merci TRAB, ce passage de Krishnamurti résume bien ma pensée..

Si on arrivait vraiment à apprécier la vie pleinement, n'ayant pas ce vide existentielle, des relations humaines complètes et vraies, on prendrait pas de drogues. On aurait rien à combler.
#73
Néanmoins,
Citation :Doit-on s’enivrer pour savoir ce qu’est la sobriété ? Doit-on se rendre malade pour savoir ce qu’est la santé ?
Stricto sensu, oui.


J'ai du mal à partager votre vision, la vie est imparfaite et c'est ce qui en fait la vie. Sans défauts, erreurs, incompréhensions, pas de dynamisme, pas d'avancées, c'est un monde statique. Je regrette comme vous chaque occasion manquée de la compréhension parfaite ; néanmoins ces occasions manquées sont aussi les conséquences normales de ce que nous sommes tous différents.
J'ai des souvenirs très beaux liés à la drogue, je ne sais pas s'ils ont comblé un vide ou créé quelque-chose, mais s'ils ont fait de la magie dans mon existence, ça n'en fait pas des expériences plus ou moins réelles que tout le reste de la vie ; ça est, c'est tout.
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#74
En termes de ressources humaines Krishnamurti récoltait les "surplus" désenchantés du Summer of Love lorsque le vent de la décadence occidentale commença à tourner à la Réaction. Il est anti-communiste d'une époque où tout ça prenait grande gravité. Oui, il était anti-communiste et c'est ainsi qu'il faut situer tout son travail.

(nota: dans la déchéance on invoque toute révolution: fasciste ou communiste... Il devait y avoir parmi son auditoire des gens un jour chez lui et le lendemain à la Nouvelle Gauche Américaine)

Évidemment professer de façon absolue le meilleur des mondes au sein des tourments, remous et plaintes d'une époque devient une façon de nier ces problèmes, de tourner la page sans avoir tout lu ou perçu sur la précédente. C'est la méthode absolue, le tank philosophique qui écrase tout sur son passage ... (aaargh, help !!... même sans être communiste je suis victime d'un anti-communisme primaire). Les petites ou grandes erreurs inévitables importent alors peu quant au but à atteindre... (notons que chez Staline idem...) Pour moi il s'agit là de l'école où on apprend à préjuger sommairement (ferment favorable aux dictatures...)

Ce qu'il professe semble clean et limpide, si intact... Tout pour séduire... ou trop écœurant. Cela dépend de l'oreille tendue...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#75
Tridi : Ce n'est pas ma vision mais c'était celle de K.

Par contre je l'a trouve clairement pertinente.

Moi je considère que les champignons m'ont pratiquement sauvés, mais dans une certaines mesure jusqu'à une certaine limite, l'esprit médiocre que j'étais avant est resté médiocre, ça m'a montré une voie (il l'est toujours d'ailleurs très médiocre ! Mais moins, c'était pas dur peut être, mais c'est un fait puisque je vis mieux, cela dit ce n'était qu'un point de départ).

Après ma vision du message de K est extrêmement dynamique, d'une vitalité et d'une fraicheur hors du commun et justement je trouve que c'est tout sauf statique !

Pour moi son message est une invitation à vivre la vie avec le plus d'intensité possible, avec tout ce qu'il y a dedans sans aucune notion de choix, même si l'interprétation qu'on peut en avoir peut être bien différente.

Je peux pas résumer (la compréhension que j'ai de) ce que cette homme à essayer de transmettre, ça demande une implication intense, et je ne sais pas si lui même fut satisfait de ça.

Ce n'était qu'un être humain comme nous tous ici, je ne l'idolâtre pas, mais son message est un vrai trésor pour moi.

On peut malgré tout trouver des contradictions, et après est ce qu'on à tous envie de vivre au sommet de la montagne sans douleur dans une intelligence divine ?

Certains veulent peut être faire la guerre et souffrir, et vouloir les empêcher parce qu'on a pas la même vision c'est juste les privés de leurs libertés (mais du coup eux aussi nous privent de la notre, aaaaah bé oui c'est pas simple).

Personnellement je n'ai pas prévu d'arrêter ma consommation de drogue, pourtant je peux me passer de toutes substances pendant de long mois, mais avec un peu de lucidité, je peux facilement me rendre compte que c'est une fuite, elle est belle, souvent agréable, des souvenirs tellement forts et drôles, des liens puissants avec des gens.

Mais je fuis le vide que je suis au lieu de le vivre pleinement, et je trouve toute sorte de prétexte, d'identifications, aux drogues, aux plaisirs/douleurs, à un certain style de vie, à l'image que les gens me renvoient, à mes centres d'intérêts, à ma famille, à ma sexualité, a la musique, cette image de moi je l'ai construite ce n'est pas la réalité, c'est donc une déformation, une diminution extrême de ce que je suis vraiment, un courant d'air qui passe, pourquoi me donner plus d'importance !? Parce que nous sommes arrivés à un stade de l'évolution (si évolution il y a) ou l'outil linéaire et limité qui nous sert a faire nos lacets est devenu le maitre.
#76
je n'aime pas le regard prédateur induit par la philosophie de Krishnamurti pck il appelle à focaliser sur un seul but (l'absolutisme philosophique visant le communisme en ce cas-ci). Ce regard pur, intact, me fait penser à la devise ringarde "sans peur, sans reproche" que une guerre mondiale a démontré superficielle et subjective. Comme si un être humain pouvait être sans peur et sans reproche !!! Quelle insolente prétention. On sait que ce regard intact n'est qu'une phase passagère (souvent attribué à la jeunesse d'ailleurs...). Mais je vois que la leçon de l'Histoire n'aura pas suffi à faire éviter de retomber dans le même panneau que ces sociétés fascistes qui ont instauré l'école du préjugé comme le fait la philosophie de ce guru.


[Image: regard.jpg]


Et c'est un drogué survivant et définitivement désintoxiqué qui le dit. Il faut bien se figurer que certaines générations ont été salies par la drogue en rétorsion des idées trop simplistes et fascisantes. La drogue est une préméditation de coulisses des obédiences officielles... La Réaction idem... Il s'agit d'une stratégie sociologique sur les décennies. Sur le délai d'une vie on distingue tout cela... Mais pas avec ce regard pur d'écervelé.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#77
(10/01/2021 11:12)amicale_du_pc a écrit :
je n'aime pas le regard prédateur induit par la philosophie de Krishnamurti pck il appelle à focaliser sur un seul but (l'absolutisme philosophique visant le communisme en ce cas-ci). Ce regard pur, intact, me fait penser à la devise ringarde "sans peur, sans reproche" que une guerre mondiale a démontré superficielle et subjective. Comme si un être humain pouvait être sans peur et sans reproche !!! Quelle insolente prétention. On sait que ce regard intact n'est qu'une phase passagère (souvent attribué à la jeunesse d'ailleurs...). Mais je vois que la leçon de l'Histoire n'aura pas suffi à faire éviter de retomber dans le même panneau que ces sociétés fascistes qui ont instauré l'école du préjugé comme le fait la philosophie de ce guru.


[Image: regard.jpg]


Et c'est un drogué survivant et définitivement désintoxiqué qui le dit. Il faut bien se figurer que certaines générations ont été salies par la drogue en rétorsion des idées trop simplistes et fascisantes. La drogue est une préméditation de coulisses des obédiences officielles... La Réaction idem... Sur le délai d'une vie on distingue tout cela... Mais pas avec ce regard pur d'écervelé.


Je ne suis pas du tout d'accord avec ça.

Pour moi K appel à l'Intelligence, celle qui vient du cœur.

Je dirai que c'est ton interprétation, cela ne veut pas dire qu'elle est fausse bien sur ! Chacun la sienne.

Je n'ai aucun intérêt pour la politique, et donc aucune connaissance pour débattre pleinement de ça et ce manque de connaissance est un don du ciel pour moi.
#78
c'est cela le côté funeste de toute cette philosophie... Faire de l'ignorance un fédérateur pour empêcher la concurrence de la connaissance.

faisons un autodafé de l'expérience et de la connaissance.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#79
J’ai pas tout lu donc mon message sera probablement HS mais, l’amicale je ne vois pas ce que le LSD25 a en plus par rapport a pleins d’autres psychédéliques.
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#80
ah ah Acacia... je suppose qu'il est censé être moins cher que les truffes ou les champignons je présume...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#81
C'est l'inverse justement, laissons l'accumulation du savoir pour commencer l'expérience ! (cela dit le savoir a son utilité importante évidemment mais dans une certaine limite, pour faire ses lacets par exemple Wink )

L'esprit pensant ne peut pas accepter ça, c'est contre productif pour lui, il veut un début et une fin, il cherche à rationnaliser à comprendre l'incompréhensible.

Le silence est moins ignorant que tout ce qui est.
#82
(10/01/2021 12:02)TRAB a écrit :
C'est l'inverse justement, laissons la connaissance et l'accumulation de savoir pour commencer l'expérience ! (cela dit la connaissance et le savoir ont leurs utilités importante évidemment mais dans une certaine limite, pour faire ses lacets par exemple Wink )

L'esprit pensant ne peut pas accepter ça, c'est contre productif pour lui, il veut un début et une fin, il cherche à rationnaliser à comprendre l'incompréhensible.

Le silence est moins ignorant que tout ce qui est.


et bien pour commencer à zero et meubler son ignorance, on peut bien voir que il y a différentes philosophies assumées par des gurus aux orientations diverses.... Il faut donc y penser avant dde s'engager à faire la pub de l'un ou l'autre. Et toc! Une première notion.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#83
(10/01/2021 12:09)amicale_du_pc a écrit :
(10/01/2021 12:02)TRAB a écrit :
C'est l'inverse justement, laissons la connaissance et l'accumulation de savoir pour commencer l'expérience ! (cela dit la connaissance et le savoir ont leurs utilités importante évidemment mais dans une certaine limite, pour faire ses lacets par exemple Wink )

L'esprit pensant ne peut pas accepter ça, c'est contre productif pour lui, il veut un début et une fin, il cherche à rationnaliser à comprendre l'incompréhensible.

Le silence est moins ignorant que tout ce qui est.


et bien pour commencer à zero et meubler son ignorance, on peut bien voir que il y a différentes philosophies assumées par des gurus aux orientations diverses.... Il faut donc y penser avant dde s'engager à faire la pub de l'un ou l'autre. Et toc! Une première notion.


Je n'ai pas vraiment compris ou tu voulais m'emmener avec ton dernier message.

Je ne fais pas la pub d'une personnalité, mais je mets en avant une pensée qui invite justement à percevoir la vie avec SA propre sensibilité, sans influence (l'inverse donc d'un gourou!), sans conditionnement (ou du moins avec la pleine conscience de ses conditionnements).

C'est une invitation à se comprendre soi même par soi même.
#84
Oulah c'est un peu manichéen "le savoir c'est pas bien bouh méchant" quand-même.
Je suis content que Flemming ne se soit pas arrêté à faire ses lacets et qu'il ait fait de la recherche en antibios sinon je serais mort.
Je suis pas très content qu'Oppenheimer ait utilisé son savoir pour faire autre chose que faire ses lacets.
La recherche de la connaissance n'est pas intrinsèquement mauvaise, mais forcément vu qu'on nous apprend à l'utiliser sans suffisamment en être critique, c'est la porte ouverte aux abus.
De toute façon même si on insistait sur les conséquences de la connaissance, qui serait légitime de juger l'utilisation qu'on en fait ? Il n'y a pas de morale absolue sur le sujet.

Désolé, ce thread part un peu en live arf (je fais mon mauvais modo)
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#85
(10/01/2021 13:19)snap2 a écrit :
Oulah c'est un peu manichéen "le savoir c'est pas bien bouh méchant" quand-même.
Je suis content que Flemming ne se soit pas arrêté à faire ses lacets et qu'il ait fait de la recherche en antibios sinon je serais mort.
Je suis pas très content qu'Oppenheimer ait utilisé son savoir pour faire autre chose que faire ses lacets.
La recherche de la connaissance n'est pas intrinsèquement mauvaise, mais forcément vu qu'on nous apprend à l'utiliser sans suffisamment en être critique, c'est la porte ouverte aux abus.
De toute façon même si on insistait sur les conséquences de la connaissance, qui serait légitime de juger l'utilisation qu'on en fait ? Il n'y a pas de morale absolue sur le sujet.

Désolé, ce thread part un peu en live arf (je fais mon mauvais modo)


Le savoir n'a rien de mauvais tout comme la connaissance, je n'ai jamais dit de telle chose, et je pense pas que c'était la pensée de K.

Dire je suis bien content d'appuyer sur un bouton et qu'il y ait de la lumière concrètement c'est vrai cela dit c'est clairement névrosé dans un sens, comme si un oiseau disait, je n'ai plus besoin de mes ailes depuis que j'ai une source de nourriture à volonté dans mon nid et je suis bien mieux comme ça.

Evidemment une fois que la facilité est la l'esprit se l'approprie, et ne connaitra jamais tout les avantages perdu dans cette facilité.

Le problème c'est peut être de croire que la mort bouh c'est pas bien, méchante !
#86
(10/01/2021 13:19)snap2 a écrit :
Oulah etc...

Désolé, ce thread part un peu en live arf (je fais mon mauvais modo)


le topic part un peu en live mais on prend la drogue à bras le corps pour la remette en cause tout en vrac.

Aussi il faut dire que perso mes réflexions, mes réponses, sont issues du LSD25. Ce sont des émanations de ma méditation.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
#87
Woaw. Calmez vous les amis..

Je venais simplement vous livrez mon témoignage. Qui à force de m'y interressé n'a rien d'exceptionnel.

La psylocibyne, la pcylocine et le LSD aident énormément les patients atteints de divers troubles.

Dans mon cas c'était une forte dépression à tendance psychotique. Donc assez grave.

Je n'y connais rien dans vos phylosophe. Et d'ailleurs ce n'est pas le sujet.

La médecine thérapeutique psychédélique refait enfin surface..
Et je suis certain n'a pas fini de démontrer son potentiel. Ça c'est un fait.

Je n'encourage personne a faire ce que j'ai fais. Mais je ne décourage pas non plus. Chacun est libre de ses choix.

Le mieux étant bien-sûr d'avoir quelqu'un avec soi. De compétent pour l'expérience.



Si vous voulez jouez à '' qui en a la plus grosse'' avec vos phylosophe, écrivain et scientifique.

Merci d'aller créer un autre post pour faire valoir votre égo ailleurs.

Ce n'est pas le but ici.

Merci.

Peace.
Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être  Heart
#88
On a compris ton point de vue, mais les autres peuvent bien débattre de ce que ça leur évoque s’ils le veulent, et user de références autres que Hoffmann s’ils le veulent aussi non ? Et c’est pas non plus très sympa, ni respectueux, de réduire ces échanges à un concours de bites.
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#89
De ce que j'ai lu et compris c'est un peu le cas.
Oui je fais référence a Hoffman car l'inventeur du LSD. Et le fervent défenseur de ses essais en milieu Clinique.

Je vois pas le rapport avec hoppenheimeir ou autres.

Enfin bref. Ici ça n'a plus rien avoir avec le sujet initiale destiné aux personnes dépressives ou psychotiques comme je l'ai été. Leur redonner un peu espoir.

Fin soit.. faire comme vous voulez hein...
Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être  Heart
#90
Le sujet a dérivé sur des questions telles que « prend-on forcément de la drogue pour se soigner ? » ce qui me semble une évolution normale de la discussion (et que tu as entretenue en portant un jugement de valeur sur les utilisations non-thérapeutiques). L'évolution du fil de la discussion répond aux questionnement de ses participants et ceux-ci sont aussi légitimes que ton approche du sujet, qui n’en est pour autant pas dévalorisée : ton message est passé, plusieurs fois, on l’a entendu. Là on sort de ton expérience personnelle pour aborder des questions plus générales, ce qui n'est pas une attaque envers cette expérience ni envers toi.

Je voudrais bien ne pas fractionner ce sujet, parce qu’il y a une continuité dans ces échanges.
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »


Topics apparemment similaires...
  LSD : Spirale Mentale Hellfire 16 2,562 24/05/2015 19:59
Dernier message: Hellfire



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.