[LSD] Première perche, et pas des moindres
#1
Bonjour à tous.
Aujourd’hui je vous raconte mon voyage de samedi dernier, le premier que j’ai fais à ce jour. 
 Chapitre I : Mise en place du contexte
 
Alors ça fait quelques moments (environ 1 mois) que mes potes commencent à consommer du LSD et j’ai bien dans l’idée d’en essayer, j’suis donc aller en chercher avec un pote qui sera d’ailleurs un de mes trip sitter au court de cette épopée. (On va l’appeler T)
 
On fait donc une soirée à 4 : T, sa copine P et son meilleur pote R, je tiens à préciser que tout le monde se connaît et s’entend bien. T et P font donc une prise sans grands effets puis une autre deux semaines après et ils ont bien kiffé. J’me suis donc dit à ce moment que j’étais sûr de vouloir essayer.
 
Plusieurs occasions de prendre passent mais je me sens pas « prêt » encore mentalement, je sais pas du tout à quoi m’attendre malgré tout les TR lus.
 
Il y a cette soirée dont on parle depuis environ une semaine chez une amie de longue date qui a déjà consommé, je me suis dis que ça serait le moment idéal pour prendre, T, sachant que je veux essayer l’acide, me dit que lui et sa copine se portent garant pour me trip sit, je réfléchis donc et prends le temps de me préparer mentalement si mon choix est de prendre.
 
Chapitre II : L’avant
 
J-1
Je me sens prêt pour prendre, mais la substance me donne encore quelques frissons. J’en parle avec T qui sait me rassurer.
 
J-0
Je me lève à 5h, j’embauche, je travaille jusqu’à midi et impossible de me sortir de la tête l’idée que je prends CE SOIR. En débauchant je fume un joint et patiente jusqu’au soir. T m’informe qu’il sera à la soiree un peu plus tard que nous, j’angoisse alors, et me remets en question : Est-ce que je vais vraiment en prendre ? La perche sera pas trop longue ? Il me dit également que P sera là dès notre arrivée ce qui me rassure un peu, j’ai dans l’idée de prendre après avoir mangé, mais je suis toujours pas sûr à 100% de prendre 
 
H-2
On arrive avec des potes à la soiree, on s’installe et commence à boire une bière ensemble, puis on passe à table. On mange des bonnes lasagnes je suis RE-PUS.
 
Chapitre III : Le drop
 
H-10mins
 Il est environ 21h20. Ça y est je suis prêt je coupe le buvard je fume une clope.
(Le buvard nous a été vendu à 220 microns
Mais quand T et P les ont essayé, ils m’ont plutôt dit que le buvard devait faire environ 100 microns.)
Je drop. La pression monte, tellement qu’immédiatement après, j’ai des pensées qui viennent : « il faut que je me fasse vomir, c’était une mauvaise idée ça va partir en couille t’aurais jamais dû faire ça »
Je demande à P de sortir sans montrer que ça va pas juste pour parler un peu et faire redescendre la pression.
Elle me dit que ça ira et mes angoisses s’envolent d’un coup.
 
H+1h
T arrive, pensant que cette fois ci encore je n’aurais pas pris mais lorsqu’il arrive je lui annonce que j’ai pris la moitié d’un buvard; surpris, il me dit « Putain t’as eu les couilles ! », ça m’a fait rire puis je suis aller me poser dans le canapé, j’enchaîne clope sur clope et même si l’envie d’un joint se fait ressentir, je reste clean ( ou presque ?)
Quelques sensations de bonheur et d’euphorie arrivent sans trop que je m’en rende compte.
 
Chapitre IV : Le début de l’épopée 
 
H+2h
Je parle à T de mes effets qui restent vraiment entre la lucidité et l’euphorie, très très doux à mon ressenti, il me propose de redrop, j’y réfléchis puis redrop un quart, environ un quart d’heure après.
 
H+???
Je pense qu’on était quelque chose comme 25-35mins après le redrop et là je me pose sur le canapé et je rigole de tout, vraiment tout : la musique, mes potes meme en ne faisant rien me font rire simplement par leur présence. 
Je bois beaucoup d’eau, mais je perds tout le temps mon verre, comme s’il se teleportait d’une table à l’autre, à l’intérieur de la maison ou à l’extérieur. Je sais que je le perds juste, mais j’aime à croire qu’il se téléporte.?
 
Chapitre V : Le périple s’intensifie
 
Comme je bois beaucoup d’eau, et que j’ai bu une bière, j’ai très envie de pisser, très souvent.
A chaque fois que je me dirige aux toilettes, le haut de mon dos et ma nuque se tendent, je me regarde dans le miroir à l’intérieur des toilettes, et ensuite je fais mon affaire. Ce schéma se répète toute la soirée, s’il n’arrive pas je le préciserais.
Les premières fois rien d’incroyable mais après mon redrop, peut être 30mins après, pendant que je pisse j’entends très bien la musique et mon t-shirt « bouge » en même temps que la musique et mon cœur se synchronise au bpm du son, je me suis dis que c’était placebo jusqu’à ce que je regarde ailleurs. J’ai ensuite  redirigé mon regard vers mon tshirt, et c’est allé tellement vite que je n’ai pas vu ce qu’il y a entre l’endroit que je regardais et mon t-shirt, celui-ci s’est remis à vibrer et je sur-kiff.
 
Chapitre VI : Doucement mais très sûrement 
 
Mon euphorie s’amplifie, je commence même à rigoler rien qu’en regardant mes potes qui jouent beaucoup de ma folie, me faisant rire de plus belle.
J’en avais pas envie avant mais là je vais voir T et je lui dis qu’il s’est passé un truc de fou quand je suis allé pisser, je lui explique et il me dit que c’est trop cool, j’acquiesce, très heureux de mon expérience.
 
Au fur et à mesure dans la soiree, aller aux toilettes est devenu récurant et à chaque allé, je me dis que je vais changer de contexte, comme si je passais d’une dimension à une autre en allant pisser, toujours avec les mêmes potes dans la même soirée mais je reviens dans la pièce comme si personne ne m’avait vu, personne ne se retourne d’ailleurs, je m’assois, la soiree reprend son cours, mais dans ma tête c’est différent, comme si un autre trip commençait à chaque allée aux toilettes. Plus j’avance dans la soiree, et plus les visus prennent le dessus, tout va très vite dans ma tête et les idées s’enchaînent très vite également. 
 
Chapitre VII : Plateau et voyage dimensionnel
 
Cette fois ci c’est différent, je vais aux toilettes mais aucun sentiment de tension dans mes muscles, je me regarde dans le miroir et voit les teintes de jaunes et violet vraiment intenses sur mon visage, mes pupilles paraissent bleues entourées de ma couleur d’yeux originale : marron. Comme si j’avais des cocards aux yeux et que j’étais vraiment fatigué.
L’eau des toilettes forment des visages de ce qui me semble être des divinités, le sol s’enfonce sous mes pieds, comme si j’étais très grand. Pourtant avant de redrop, je me sentais petit meme à côté de T qui fait ma taille.
Je reviens dans le salon et une fois de plus personne ne me remarque mais c’est comme si quelqu’un me suivait, je me pose à mon habitude mais j’ai perdu tout mes repères, c’est pas vraiment explicable si on le vit pas. 
J’oublie très vite que quelqu’un m’a « suivi » mais j’ai souvent l’impression que quelqu’un rentre dans la pièce et que nous ne sommes pas le nombre que nous étions, pas plus ni moins, juste pas le même nombre.
La distorsion du temps est au plus présente à ce moment là, il passait ni plus vite ni plus lentement, mais encore une fois juste pas pareil. 
Je dis à T que je suis vraiment bien faya, il me demande si tout va bien, je réponds que oui, un peu hésitant. 
A présent je suis dans ma bulle, j’ai des visus à chaque truc que je regarde, l’objet se tord ou semble mou et ondule, le visu de mon t-shirt recommence une fois encore en allant aux toilettes. A ce moment là je me dis que je passe dans une autre dimension une fois de plus, et en revenant sur le canapé je décide d’essayer de voir des choses les yeux fermés , je me mets entier sous un plaid et je mets mes mains sur mes yeux afin de faire le vide, je me concentre fort sur la musique peut être 4-5 secondes sans rien et la .. Des formes de partout qui s’assemblent et se désassemblent et qui bougent énormément, je suis persuadé d’avoir vu la musique, je sors immédiatement ma tête du plaid et fixe T avec un énorme sourire, il m’avais déjà dis vouloir voir la musique sous acide, comme un de ses plus gros kiff. Je me suis senti con de lui avoir dis parce que j’ai l’impression de lui avoir mis le seum sur le moment alors qu’il m’a dit que c’était extraordinaire et qu’il était super content pour moi. J’étais fou.
J’essaie de dessiner ce que j’ai vu mais je n’arrive pas à reproduire mes pensées. T dessine un canard avec des grands yeux noirs et il écrit à côté « je suis à balle » j’ai trouvé ça marrant mais j’ai pas rigolé car je trouvais ça dégradant pour le LSD que le canard ait des yeux vraiment noirs alors que le L ne représentait rien de noir pour moi a ce moment.
On arrive vers 4h 4h30 selon mes potes et  2 des potes de la soiree vont se coucher, on reste à 7 dans le salon, l’ambiance se calme et j’ai l’impression de juste débuter ma perche, mais je commence à avoir envie que ça se termine, envie de reprendre le contrôle total malgré une sensation de lucidité.
Les visus s’enchaînent encore et je les kiff encore et encore, je m’en lasse pas. 2 autres potes vont se coucher, on sort du salon et on va a 5 dans la chambre de l’hôte, se calmer un peu.
 
Chapitre VIII : Redescente énervante
 
Après s’être posés dans la chambre de M, je vais pisser toutes les 3-4mins et ça me rend fou car j’arrive pas à pisser, rien sort et ça m’enerve, je me sens lourd et je veux juste me poser, je m’énerve de plus en plus si bien que je commence à peter un câble, T capte très vite que je m’énerve trop et me calme. Je m’excuse et me sens très con. A partir de là on boit 3-4 cafés avec T que j’ai vraiment bien aimé, je sais pas si c’était par rapport au trip mais c’était vraiment les meilleurs cafés de ma vie. ?
Je parle beaucoup de ma perche avec les autres et je leurs dis que le LSD que je personnifie depuis le début de la soiree, a prit mes sens et émotions et m’a fait ressentir les deux opposés de chacun en même temps, très confus comme expérience. 
J’arrive pas à me poser et ça m’énerve encore mais je montre rien, on écoute du son et ça passe du tout au tout, je suis enjaillé mais toujours fatigué, je ressens vraiment une fatigue intense dans mon cerveau. 
Il est environ 6h et M va dormir aussi, on va donc dans la chambre où je vais dormir, on est plus que 4 et l’ambiance est vraiment calme, plus de sons mais j’ai toujours quelques visus assez résiduels, très penible car j’ai juste envie de me poser. En fermant les yeux je sais directement que j’arriverai pas à dormir malgré la fatigue psychologique de plus en plus forte, aux alentours de 6h30 je vois que T et P sont très fatigués, je leur dis qu’ils peuvent aller se coucher, et que j’allais sûrement réussir à m’endormir, ils s’en vont et là plus un bruit, plus de lumière, je ressens un esprit malsain derrière la porte qui se glisse dans la pièce par le vide qui est sous la porte, je décide d’allumer la lumière qui me fait très mal aux yeux, alors je préfère simplement régler la luminosité de mon téléphone que je baisse à fond, et le laisser allumé afin d’avoir un minimum de lumière, je ferme les yeux et m’endort environ 30mins après ça, vers 7h du matin.
 
Voilà comment le trip se termine, j’ai ressenti quelque chose d’hyper confus mais très agréable à la fois, j’étais hyper retissant sur le fait de reprendre une fois, mais aujourd’hui, trois jours après, je suis sur de vouloir réitérer l’expérience.
 
J’espère que ça vous a plu même si je suis pas trop entré dans les détails, je voulais pas non plus faire un livre. ?
 
J’ai fait ça pour partager mon expérience mais surtout pour informer ceux qui voudrait essayer, de ce qui pourrait plus ou moins se passer sous LSD
 
Prenez soin de vous, et merci d’avoir lu jusqu’au bout! 
 
PS : si vous avez des questions hésitez pas, c’est toujours un plaisir ?
The following 1 user Likes Ewhl's post:
  • Indica
  Répondre
#2
Citation :Cette fois ci c’est différent, je vais aux toilettes mais aucun sentiment de tension dans mes muscles, je me regarde dans le miroir et voit les teintes de jaunes et violet vraiment intenses sur mon visage, mes pupilles paraissent bleues entourées de ma couleur d’yeux originale : marron. 

L’eau des toilettes forment des visages de ce qui me semble être des divinités, le sol s’enfonce sous mes pieds, comme si j’étais très grand.

Ca m'a rappelé des souvenirs haha, je commence souvent à monter au toilettes et ça m'arrive aussi de beaucoup y aller quand je prend des produits, je pense que c'est normal et aussi, il faut bien boire de l'eau .
Je comprend que la redescente a pu être pénible, si j'ai bien compris tu t'es levé à 5h du matin et tu as drop a 21H30 ? Forcément tu accumules de la fatigue au cours de la journée et l'impossibilité de dormir sera agaçante .

Et du coup, je me demande, quelles étaient tes attentes en prenant ce LSD ?
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#3
Salut ! Chouette pour une première ! Wink

Perso les champignons en soirée ouais, mais le LSD je préfère prendre du matin, sinon la fatigue et la tension de mon corps me gâchent le trip. Surtout le lendemain je suis trop naze...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#4
(04/12/2019 15:15)Indica a écrit :
Citation :Undecided
Cette fois ci c’est différent, je vais aux toilettes mais aucun sentiment de tension dans mes muscles, je me regarde dans le miroir et voit les teintes de jaunes et violet vraiment intenses sur mon visage, mes pupilles paraissent bleues entourées de ma couleur d’yeux originale : marron. 

L’eau des toilettes forment des visages de ce qui me semble être des divinités, le sol s’enfonce sous mes pieds, comme si j’étais très grand.
Ca m'a rappelé des souvenirs haha, je commence souvent à monter au toilettes et ça m'arrive aussi de beaucoup y aller quand je prend des produits, je pense que c'est normal et aussi, il faut bien boire de l'eau .
Je comprend que la redescente a pu être pénible, si j'ai bien compris tu t'es levé à 5h du matin et tu as drop a 21H30 ? Forcément tu accumules de la fatigue au cours de la journée et l'impossibilité de dormir sera agaçante .

Et du coup, je me demande, quelles étaient tes attentes en prenant ce LSD ?

Salut, merci beaucoup à toi de ton retour, c’est pas la première fois que je monte dans les toilettes ça m’est aussi arrivé sous taz. J’ai bu que de l’eau tout au long de la soiree, j’ai bien du boire 9-10verres, comme je faisais clope sur clope, j’avais souvent soif 
C’est exactement ça pour les heures, là fatigué était déjà présente vers 17-18h alors d’avoir drop en plus ça a été frustrant .
J’ai fais ça par pure curiosité, parce que tout le monde voit la chose en mode t’es Plus toi même ni rien mais finalement je savais qu’il y avait plus que ça, et j’ai vu juste, je me suis senti lucide toute la soirée. Après pour les attentes, je savais pas vraiment, je m’étais beaucoup informé mais chaque trip avait l’air si différent selon la personne que j’avais aucune réelle attente.

(04/12/2019 15:26)Aiskhynê a écrit : Salut ! Chouette pour une première ! Wink

Perso les champignons en soirée ouais, mais le LSD je préfère prendre du matin, sinon la fatigue et la tension de mon corps me gâchent le trip. Surtout le lendemain je suis trop naze...


Salut, merci pour ton retour ! 
J’ai jamais testé les champis même si ça m’interesse assez, j’ai envie de prendre le temps de découvrir chaque truc un par un.
Prendre le matin ça doit être intéressant parce que voir passer le cycle de la journée doit être hyper appréciable plutôt que juste voir de la nuit toute la perche, j’y penserai pour la prochaine 
Donc tu penses que l’enervement en redescente était vraiment due à la fatigue ?
  Répondre
#5
Ouais clairement, même la tension musculaire. Perso en prenant à 9h du matin comme tu dis je profite un max de toute la journée et je n'ai quasiment aucun bodyload, c'est à dire aucune tension dans mon corps, aucun désagrément et je m'endors déjà tard le soir, donc si je prend le soir c'est chaud j'en ai jusqu'au lendemain et c'est pénible sur la fin car mon corps veut dormir et mon cerveau trip et en même temps j'ai hâte que ça s'arrête alors que c'est pas trop le but. En prenant à 9h je profite à fond et je regrette même de redescendre.

Le lendemain d'ailleurs j'ai trop la la pêche et j'ai pas niqué ma journée à pioncer pour rattraper le sommeil perdu.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#6
(04/12/2019 17:40)Aiskhynê a écrit : Ouais clairement, même la tension musculaire. Perso en prenant à 9h du matin comme tu dis je profite un max de toute la journée et je n'ai quasiment aucun bodyload, c'est à dire aucune tension dans mon corps, aucun désagrément et je m'endors déjà tard le soir, donc si je prend le soir c'est chaud j'en ai jusqu'au lendemain et c'est pénible sur la fin car mon corps veut dormir et mon cerveau trip et en même temps j'ai hâte que ça s'arrête alors que c'est pas trop le but. En prenant à 9h je profite à fond et je regrette même de redescendre.

Le lendemain d'ailleurs j'ai trop la la pêche et j'ai pas niqué ma journée à pioncer pour rattraper le sommeil perdu.


Ah ouais si tôt quand même ? J’aurais plutôt pensé à un 11h histoire de bien se réveiller avant et avoir quand même une bonne nuit.

le lendemain c’etait horrible pour moi, j’ai mangé avec les parents de l’hote de la
maison et j’avais comme des légeres remontées d’effets. Pas si gênant, mais après j’ai passé ma journée soit à fumer soit à dormir mdrr.
  Répondre
#7
J'ai dis 9h en exemple mais genre le matin, prend le temps d'être réveillé oui ! C'est très important sinon le trip est chelou quand tu en prends à moitié endormi et que tu montes en étant toujours dans cet état.

Moi c'est juste qu'à 9h je suis réveillée, quand j'me couche pas à 5h du matin après avoir fais j'sais pas quoi toute la nuit... Big Grin
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#8
Si t’arrives à être très matinal, tu peut même drop pour voir le lever de soleil en montée, ça installe une bonne ambiance pour le reste de la journée Smile
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#9
(04/12/2019 23:36)Aiskhynê a écrit : J'ai dis 9h en exemple mais genre le matin, prend le temps d'être réveillé oui ! C'est très important sinon le trip est chelou quand tu en prends à moitié endormi et que tu montes en étant toujours dans cet état.

Moi c'est juste qu'à 9h je suis réveillée, quand j'me couche pas à 5h du matin après avoir fais j'sais pas quoi toute la nuit... Big Grin


J’essaie ça dès la prochaine fois, rien de prévu encore mais ça ne serait tardé 
ca t’est déjà arrivé de pas être assez réveillé et de prendre ? Tu dois être super mou toute ta perche, pas terrible non?

(05/12/2019 07:21)Indica a écrit : Si t’arrives à être très matinal, tu peut même drop pour voir le lever de soleil en montée, ça installe une bonne ambiance pour le reste de la journée Smile

Quand je me lève en dessous de 10h c’est juste pour aller travailler moi, faut pas trop m’en demander mais c’est vrai que ça doit être geniaaaaal
  Répondre
#10
Oui plusieurs fois et ça me rajoute un état mental assez embrouillé, confus, jusqu'à ce que j'atteigne le pic de mon trip où je deviens d'un coup lucide mais ça met dans un mood space je trouve et je n'aime pas trop...

Maintenant j'attends d'être vraiment réveillée pour en prendre, genre 2h après m'être levée. Après chacun se réveille à son rythme, ma copine se réveille d'un coup et est opé direct, moi j'suis plus comme un diesel.

Mais c'est clair que voir l'aube sous acide pour commencer un trip ça doit être top ! En général pour moi c'est plutôt quand ça se termine que je vois l'aube, mais c'est cool aussi ! *-*

Mais genre faut se lever à 5h du matin...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  LSD perche energique ou peinard ? mamupur 3 905 21/12/2013 17:32
Dernier message: neus
  LSD perché 48h avant opération sous narcoze pasduser 5 2,647 01/09/2008 12:40
Dernier message: pasduser

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)