S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[LSD] Première fois sous acide - 2x170μg (et un join)

#1
Bonjour, j'ai fait le pas de m'inscrire il y a quelques jours, même si je traîne sur ce forum depuis une petite année. J'espère que mon écriture ne sera pas trop cataclysmique et que mon expérience seras agréable à lire. Ce fut une première pour moi, alors je serais ravi d'avoir vos avis sous tout ceci. Bonne lecture Smile

Préquel 

Il faux savoir que je suis plutôt jeune, ce qui (je crois) est plutôt commun sur le forum. J'ai 16 ans et j'ai commencé à fumer du cannabis à 13 ans. Depuis un an, je m'intéresse au psychonaute, j'ai soif de découvrir les nombreux dédales des psychés et des drogue en général. Je voulais faire mon premier voyage avec des psylos, mais les aléas de la vie, on fait autrement.

Je me suis donc procuré 3 buvard de LSD théoriquement chargé a 170μg chacun (ne connaissant pas le gentil homme qui me les a vendus, je n'ai aucune certitude de ce que j'avance). Je lui ai acheté le 12 novembre, le lendemain, finassant les cours à 12 h j'ai décidé de tester tout ca. Mon trip se déroule donc le vendredi 13 novembre (une date qui présage un bon moment)

SET AND SETTING

J'étais chez moi, seul pour quelques heures, 7 h précisément, et cela me semblais suffisant. GRAVE ERREUR (mais je vais y revenir).


Passionné de tout ca je me renseignai depuis plus d'un an. J'avais donc connaissance de l'importance du mind-set pour une prise de LSD, donc j'ai passé toute ma mâtiné de cours à me forcer à sourire (Notre cerveau ne fait pas la différence entre un vrais et un sourire forcé, ce fait de la dopamine dans les deux ca, d'ou l'existence des thérapies du sourire. Bref) à me répéter que la vie était super belle et que j'étais qqun de bien , ou du moins que j'essayais de m'améliorer de donner de ma personne.


Je n'ai pas eu beaucoup à me forcer, j'étais super heureux d'enfin passer le cap, de devenir vraiment un psychonaut. De partir à l'aventure, même si c'étais pas avec un super setting que j'y allais, un aprem c'étais court et j'allais devoir vivre ma redecente devant mon père.

Première prise et crampe


Il est midi, je décide de fractionner ma prise, je ne prends qu'un demi-buvard histoire de ne pas être trop perché pour ma première fois. De me dépuceler en douceur. c'est une idée que j'aurais peux être du garder sur le long terme Disgusted

Je vaque à mes occupations, avec de la musique, bref je m'ambiance en attendant la monté.

Il est 13H30 toujours pas de manifestation des effets. Mais en m'etirant dans mon lit, je suis pris d'un crampe fulgurante dans la jambe, tres courte et super douleureuse. Il faut savoir que je ne bois quasiment pas d'eau, mais je n'ai jamais de crampe, ca doit être la deuxième de ma vie.

J'ai appris plus tard (aujourd'hui en fait) que les tensions musculaire pouvais être un des effets négatif du lsd

Seconde prise et montée

Donc un peu en pls et tout en me massant le mollet, je réfléchis à faire une seconde prise, ne voyant pas les effets venir.

Il est 14 h, je prends l'autre parti du buvard.

Je commence à sentir partout dans mon corps mes muscles qui se contractent et se décontracte seul, c'est pas agréable et j'ai toujours mal a la jambe donc je redoute d'autres crampes. Je mange et surtout, je bois de l'eau et bcp de coca.

Les couleurs commencent s'intensifier, je vois le rouge de ma commode devenir orange puis tiré sur le violet, le jaune et revenir au rouge. Et ainsi de suite, tout devient plus fort, diffèrent. J'ai l'impression que je regardais toujours le monde de face, et que tout à coup, je le vois de 3/4.

Je n'arrive plus à garder mes yeux fermés plus d'une seconde.

Ayant toujours mal à la jambe, je décide de la passer sous l'eau froide. Arrivé dans ma salle de bain et une fois l'opération terminée, je regarde le miroir. Mes pupilles sont énormément dilatées, je commence à paniquer et j'arrive plus à arrêter de me fixer dans les yeux. Je suis comme happé par mon regard. Le noir de ma pupille me terrifie, je le trouve faisandant. C'est comme si je regardais un noir absolue. J'ai peur de moi-même. Mon visage change et se rapproche de celui d'un reptiliens. Finalement, je trouve la force d'arracher mon regard à ce miroir et je pars rapidement rejoindre ma chambre.

Les formes sont distordues autour de moi, je n'arrive pas à lire les mots écrit sur mon téléphone, ils se déplacent par vague.

Je commence à remettre en causer ma rupture récente avec ma copine, je me trouve stupide, déraisonnable et triste de prendre du LSD tout seul chez-moi dans ces conditions.

Mais toutes mes émotions ne font que passer, comme sur une autoroute, je passe de tout a rien et quelques secondes plus tard, je me mets à rigoler, seul pour rien. Un fou rire qui dure plusieurs heures. J'ai du mal à reprendre mon souffle, mais je me calme et je me rends compte que ca ne fait que 3 minutes que je rigole. Je constate donc que le temps n'as plus de sens.

Mes sens sont en éveil, j'entends differament la musique et les clémentines que je mange ont un goût que je n'avais jamais remarqué.

Il est 17 h 30, je trip toujours fortement. Je note que ma vue est coupée en nombreux morceaux de couleur, comme une vitre brisée. En temps normal, mon plafonnier est en forme de cube, je le vois grandir pour devenir un rectale et tourner sur lui-même.

Retour a la realité et troisième prise

Il est 18 h, mon père est sensé renter dans 20 min. Je range ma chambre, refais mon lit, range mon bureau et allume les lumières dans l'appartement. Puis je contemple ma chambre, debout dans l'encadure de porte, je suis fier.... Je reste comme ca 5 minutes avant de comprendre qu'il faut que j'arrête et que je suis complètement perché.

Mon père rentre, j'essaye de paraître normal. De fil en aiguille, je me retrouve à faire à manger... Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de cuisiner des pâtes sous LSD, mais c'est super drôle et encore plus dangereux. Dons après avoir dû recuire 2 fois les pâtes et avoir parlé au visage que je votais dans les flammes du gaz, je suis allé manger.

Ca n'avaient aucun goût et ma bouche était toute pâteuse. Bref, je passe les détails et les longs moments où j'essaye d'entre normal tout en me demandant si c'est normal que mes pâtes glissent d'un bout à l'autre de mon assiette. Je met ca sur le dos du fromage et je dis que je suis fatigué à mon père.

Je vais dans ma chambre. Il est 20 h et je prends conscience que d'ici 4 heures tout vas être fini. Je ne pense pas avoir assez exploité ce que je vivais, j'ai l'impression d'avoir vécu 2000 vies, mais d'avoir profité d'aucunes.

Je décidé donc de reprendre un buvard. J'ai toujours mal au mollet. Après m'être posés tranquillement dans mon lit, j'avale le buvard. J'ai quelques moments de lucidité avant de sentir les effets de cette prise, je redoute le bad et la redecente que je vais me taper. Je me rend compte qu'avec une prise à 20 heures, je ne vais pas dormir de la nuit. À oui, a noté que j'ai cours le samedi matin. Je comprends que je vais vivre les deux plus longues heures de philo de ma vie.

Vie nocturne et kapoèra

Il est 22 h 30, à l'inverse d'avant, la, je ne vois plus le temps passer. Je m'assois sur le rebord de ma fenêtre et je contemple la ville de nuit. Le froid me rafraîchit et m'apaise. C'est super beau, mais les lumières sont très fortes, je les vois énormes. En fixant la plus forte, je vois mes globules rouges dans mes yeux, comme un microscope. Je les vois bougées dans mes veines.

Je me rends compte que j'ai fait n'importe quoi au niveau des prises et du setting (il était temps de le remarquer...)

Les lampes et les lumières de la ville me font vire une histoire, celle d'un enfant normal qui vit dans son quartier et parle a des amis, fait des bêtises et grandit. Les adultes qui surveillent par ci, par là. Mais tous les personnages sont des lampes. Plus ou moins forte, plus ou moins menaçante.

Je me rends compte de la solitude dans lequel je suis. Je suis dégoûté, j'ai beau avoir laissé bcp d'enregistrement vocal et de message à un ami, je sais que je vais oublier énormément de mon trip

En bas de chez moi, il y a des hommes, 4 précisément. Ils font de la Kapoéra. Ca ne dure que quelques minutes avant qu'ils ne partent. Je ne disais toujours pas s'ils étaient vraiment là. Mais ils avaient l'air super heureux de vivre, ca m'a mis du baume au cœur.

Quelques minutes, plus tard, je vois qqun en bas de ma rue, il me fixe. J'habite au dernier étage de mon immeuble donc normalement personne ne regarde en haut. Ma lumière est éteinte donc il ne devrait pas me voir. Mais il est debout au milieu de la route et me fixe. Je commence à avoir peur, mais je ne bouge pas de ma fenêtre. Je cligne des yeux et il rentre dans une maison en face de chez moi.

Il est 23 h 30 et je décide de quitter ma fenêtre

Plateau et join

Je monte le son de ma musique, et je commence à danser, seul dans ma chambre.

Il est 1 h 00 et je suis crevé, j'alternais la danse et manger des mandarines sur ma chaise de bureau. Je vais donc me poser dans mon lit, j'ai des visuel fort. Quand je ferme les yeux, je vois des fractals, des tubes de toutes les couleurs qui ondulent. La distance entre moi et les objets change, parfois énorme, parfois toute petite.

Je commence à entendre parler dans ma tête, ce n'est pas agréable et je me rends compte que la voix, c'est la mienne.

Je commence à entendre parler dans ma tête, ce n'est pas agréable et je me rends compte que la voix, c'est la mienne.

Après m'être rallongé, je vois sur mon plafond des forme flou qui bouge, des chiffres qui formes des équation et ondulent. Puis je regarde mon bureau, sur ma chaise, je vois un homme, qui me regarde. Il a une tête de chimère, comme celle de full metal alchimiste (pour ceux qui ont les ref). Après plusieurs minutes de malaise, je décide d'aller aux toilettes.

En marchant, tout bouge autour de moi, tout se déplace comme si tout était vivant. Sur mes chaussettes, le logo puma se déplace et rugis silencieusement.

En revenant, je retourne à ma fenêtre, je m'assois et je contemple la ville.

Il est 3 h 00, et je fume un join, histoire de faire durer le trip et d'être posée pour la descente. J'avais arrêter de fumer, mais j'avais garde un join "au cas où" et j'ai bien fait, même si j'en avais jamais autant chargé un de ma vie, c'étais un full énorme.

30 minutes, plus tard, je suis dans mon lit, je vois plus rien de spécial, mais d'un coup une alarme se déclenche, comme celle de la Seconde Guerre mondiale pendant les bombardements. Ou comme un cor de chasse, c'est long, grave et super stressant. Je commence a badder et dans la rue des gens se mettent a courir. Ca dure bien une dizaine de minutes..

Il est 4 h 00, je regarde des vidéos YouTube pour passer le temps.

À partir de là, j'ai plus de souvenirs avant 8 h, je me réveil et je me prépare. Je suis certain de ne pas avoir dormi par ce que j'ai regardé insta et j'ai envoyé des messages à un ami. Donc j'ai fait une nuit de 20 minutes et je pars en cours, sans manger par manque de temps.

cours et fin

Je vais en cours à vélo, je suis perdu et je galère à avancer. Les cours me paraissent super longs et je ressens le manque de sommeil. J'ai l'impression que tout le monde me parle de chose stupide et puéril, j'ai vécu tellement que ce qu'il se passe autour de moins me parais insignifiant.

Voilà comment se termine mon trip. Je l'ai réécrit avec toute les trace que je me suis laissé. J'ai parlé surtout des choses importante et marquante, j'ai vécu plein de petite chose super cool pour moi, mais qui rendais mon trip bcp plus positif. Avec le recul, ce que j'ai écrit paraît être une expérience très négative. Pourtant, j'ai kiffer et je recommencerais.

Si vous avez des conseils pour les prochaines, je suis preneur. Je me rends bien compte que j'ai fait n'imp a pas mal de niveau surtout le setting. Bref, c'était une première fois et comme toutes les premières fois ca a foiré et c'est ca qui est beau, ca me laisse l'occasion de faire mieux.  Big Grin
#2
Gaffe car tu as pris un demi buvard pour commencer et tous les redrops que tu as fais par la suite t'on fait un effet mais avec une grosse tolérance vu que tu avais déjà pris un demi carton à midi.

T'amuses pas à prendre un carton entier la prochaine fois en te disant que tu t'es mis 320ug dans la gueule à l'aise.

Pis gaffe le cannabis augmente bcp les effets ! C'est pas forcément cool du coup.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#3
Hey Fireflies, merci du partage. Malheureusement le forum ne peut accepter les personnes se disant mineures sur le forum (cf. la charte, points 3.1., https://www.psychonaut.fr/Announcement-Charte-du-forum que tu devrais connaître si tu traînes dans le coin depuis si longtemps ! Je te conseille de lire aussi le topic qui y est linké : https://www.psychonaut.fr/Thread-Psych%C...e-%C3%A2ge).
Comme tu n'as pas indiqué ta date de naissance, je te bannie par défaut pour deux ans. Ce terme écoulé, tu pourras revenir discuter de tout ça avec nous.
Bonne route !
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#4
Aïe, dur dur de faire ça la veille des cours... Fait en sorte d'avoir un jour de repos le lendemain c'est mieux Wink

Pour ce qui est de la durée, redrop c'est pas super raisonnable, le lsd c'est très, voir trop long, et si sur le coup tu peux avoir envie que ça dure, faut y réfléchir à deux fois. Dans mon cas c'est souvent 10 heures, au bout desquelles je suis ô combien heureux de pouvoir aller me pieuter !

L'herbe avec le lsd faut y aller mollo. Ca amplifie foutrement le truc, et ça a vite fait de rajouter de la confusion, et par la même de l'anxiété. La prochaine fois je te conseille de fumer de petites taffs et d'attendre, plutôt que d'éclater le joint en une seul fois, ça évite des mauvaises surprises Wink

Sinon cool TR, c'est bien écrit et décrit !
Cogito ergo d'seigle
#5
Punaise-il est dingue ton récit ! tu as envoyé du lourd : D deux fois 170 pour une première fois ça ne rigole pas. Après le principal c'est que tu as su gérer malgré tout mais peut-être serait-il plus judicieux la prochaine fois d'y allais plus en douceur avec le dosage et peut-être le faire un week-end plutôt qu'en pleine semaine des cours. Peut-être que tu seras un petit peu détendu le week-end, je sais que tu es ban mais si tu nous lis ce sont des petites suggestions. et peut-être attendre pour re-drop, dans le principe il est vrai que le LSD commence à faire effet assez rapidement mais il arrive que ça soit pas toujours le cas, ça dépend de chacun.

Les effets semblent costaux à ce dosage, punaise ça m'aurait fait flipper d'avoir une hallucination, genre, une personne qui me regarde dans la pièce.

Mais autrement il était sympa ton retour d'expérience et très bien décrit Wink

Parfois j'aimerais retrouver l’insouciance de la jeunesse, ce n'est pas à mon âge que je m’amuserais à tenter une expérience pareil Happywide.
Mes propos n'engagent que moi, étant donné que je suis novice, veuillez ne pas prendre exemple sur moi, il y a bien plus expérimenté sur la plateforme, have fun !
#6
C'est surement parce que je suis en descente de 4-ho-met mais c'était un super tr, vraiment touchant.

Citation :Je n'ai pas eu beaucoup à me forcer, j'étais super heureux d'enfin passer le cap, de devenir vraiment un psychonaut.

mrgreen
GALA GALA

"Il y eut une fois, dans un recoin éloigné de l'univers répandu en d'innombrables systèmes solaires scintillants, un astre sur lequel des animaux intelligents inventèrent la connaissance. Ce fut la plus orgueilleuse et la plus mensongère minute de l' "histoire universelle". Une seule minute, en effet. La nature respira encore un peu et puis l'astre se figea dans la glace, les animaux intelligents durent mourir. - Une fable de ce genre, quelqu'un pourrait l'inventer, mais cette illustration resterait bien au-dessous du fantôme misérable, éphémère, insensé et fortuit que constitue l'intellectuel humain au sein de la nature. Des éternités durant il n'a pas existé ; et lorsque c'en sera fini de lui, il ne se sera rien passé de plus. Car ce fameux intellect ne remplit aucune mission au delà de l'humaine vie. Il n'est qu'humain, et seul son possesseur et producteur le considère avec pathos, comme s'il renfermait le pivot du monde". 
#7
Hate que tu aie 18 ans pour envoyer d'autres retours, j'ai beaucoup apprécié celui-ci .
Moi aussi je me suis déjà retrouvé en cours en descente de psychédélique et c'est vrai que quand le trip était déroutant, on se sent vite perdu au milieu des formules de politesses et banalités dans les discussions avec les autres .


Citation :Parfois j'aimerais retrouver l’insouciance de la jeunesse, ce n'est pas à mon âge que je m’amuserais à tenter une expérience pareil undefined.

mais si l'age c'est dans la tete go
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#8
Dur de mâcher ces macaronis qui se tortillent dans tous les sens. Est-ce que je parle dans ma tête, ou est-ce que je pense à voix haute ? Et qu'a donc cet aveugle à me fixer ainsi ? Ce sont les farces de l'acide, plus quelques pensées profondes et visions superbes que tu racontes parfaitement...

1er trip seul et  à  huis-clos, timing serré, redrop à la mitraillette: tu as fait n'importe quoi et tu le sais. Tu t'en es sorti parce que le LSD a l'air de t'avoir à la bonne. N'en prends pas trop confiance pour autant, le Vieux Pourri pourrait aussi bien t'éclater la prochaine fois...

Profite de ta 2001ème vie, elle semble bien partie... À CONDITION DE FAIRE GAFFE !
#9
Souvent, j'ai remarqué le gens qui commencent les psychés jeunes mettent un peu de temps à vraiment comprendre l'importance du set and setting . J'y fais pas exception je trippais comme c'est décrit plus haut pendant une période .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 


Topics apparemment similaires...
  [LSD 100ug] Première fois anxieuse AlphaMas 14 2,252 27/02/2019 06:06
Dernier message: psaikooo
  [TR] Une lune de miel avec l'Acide PurpleAlex 8 1,099 20/09/2018 20:17
Dernier message: amicale_du_pc
  TR : première sous LSA wazzup 17 4,537 22/06/2017 21:52
Dernier message: snap2
  LSA - Première fois en festival, plutôt bizarre… Totolz 4 714 22/06/2017 10:45
Dernier message: Totolz
  La folie lysergique (Première fois LSD) Ornigal 8 2,069 09/03/2017 22:56
Dernier message: Rabatbat
  Première fois lsd, une pensée personifiée ebunic 10 1,589 08/11/2016 21:22
Dernier message: ebunic
  [MG] La Boucle de la Peur [première fois] Procyon 14 3,919 27/07/2016 03:04
Dernier message: dutchturkey
  [LSD- Première fois] Stormtrooper, orgie et main sanglante nekflamme 5 1,467 29/06/2016 14:59
Dernier message: willow
  [LSD] Première fois, dubitatif Ghk 69 6,491 21/06/2016 20:32
Dernier message: nekflamme
  Jouissance Pianistique d'une Lullaby Sous Acide (HBWR) psychotrique 11 2,924 04/06/2016 22:19
Dernier message: L'huitrerampante



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.