S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[LSD] Drogue de teuf ?

#1
Bonsoir, je m'excuse par avance pour la longueur de ce thread ^^ et je précise que c'est un vulgaire copié collé de ce que j'ai écrit d'une traite au lendemain de la soirée a partir de 9h du mat' en perspective de le publier ici Smile Bonne lecture !

Petit thread de la soirée du 20 décembre

A 3 jours de mes 18 ans, mon meilleur ami scratch, un ami commun "guigui" et un pote qui nous a emmenés en voiture et moi décidions d'aller dans une boite pour voir un petit sound system de psytrance pour la 3eme ou 4eme fois. Etant le seul des 4 a taper de la drogue, j'ai sur moi un carton jugé coriace par le pote qui me l'a livré ainsi qu'un para gracieusement offert par ce dernier. Mon objectif, me faire un petit Candy flipping, kiffer ma soirée et tripper, profiter des instants psychédéliques qu'offre le LSD mélangés aux kiffs de la MD, le tout en savourant le son.

Arrivés là-bas 1h avant l'ouverture, on passa la soirée tranquille à découvrir le lieu en extérieur. A 21h40, la billetterie ouvre et je suis le premier a acheté ma place suivi par... personne. J'avais laissé mes potes derrière moi qui fumaient leurs clopes et qui avaient décidé de prendre leur temps. Toute sortie étant définitive, je les attends une dizaine de minutes. Une fois tous rentrés, le son commence. Bien lourd, de bons calages, de la bonne psytrance comme on l'aime de la part des nameks, on s'empresse d'aller taper de la patte.

Ayant décidé de me familiariser avec le lieu, l'ambiance et les gens avant de gober mon acide (appréhension due à ma 1ere teuf, un carton entier au début du son du même sound system m'a fait complètement zinguer et j'ai bien failli partir en bad trip mais je ne sais comment j'arrivais à me raccrocher à la réalité pour ne pas sombrer dans la folie) j'ai cette fois attendu une demi-heure avant de prendre la moitié du buvard. Un bon petit gout de piquant sur la langue m'indique que ouais, il est coriace et j'ai su dès ce moment-là que j'avais bien fais de ne prendre que la moitié.

Le temps passe, de bonnes basses me font vibrer intégralement, franchement j'aime ce sound system ! Et les premiers effets se font sentir au bout d'une heure, voir un peu moins. Je décide de fermer les yeux pour tenter de "voir" le trip. C'est progressif (comme le son, étonnant !) mais beau. Incontrôlable (ce n'était pas le but) mais géométrique sans logique, les formes apparaissaient, tournoyaient, l'interne devenait externe mais l'externe disparaissait, les couleurs changeaient, passant du rouge au bleu sans aucun soucis mais sans être brutal. La déco bien psyché de la pièce me faisaient repartir les visus de plus belle quand j’ouvrais les yeux pour les refermer ensuite. Vraiment beau ! Mais le LSD est-il pour autant une drogue festive ? Cette question était gravée dans mon esprit depuis ma 1ere teuf et je décidais de l'expérience pour tenter d'y répondre une bonne fois pour toute.

1h30 à 2h après avoir drop, n'ayant pas bougé une fois de devant le son et commençant légèrement à stresser (normal je dirais) je décidais de ne plus y penser mais le trip monta très vite et rapidement je ne trouvais plus mes potes et commença à me dire que je devais les retrouver. Je sorti à l'espace fumeur et j'y retrouvai mes potes et BAM. Moins de son, il fait froid, y a des clopes, ça parle plutôt que de danser, ça m'a fait partir sacrement loin. J'avais l'impression légère qu'on m'observait, la paranoïa montait d'un cran, je percevais des gens là où il n'y avait que des structures métalliques, les paroles des gens bourdonnaient dans mes oreilles, j'étais pas trop à l'aise, fin je galérais à m'amuser. Devant le son je zingue, et dehors j'angoisse un peu. Pas top la soirée.. Mon meilleur pote lui se fend littéralement la poire avec les autres et entre lui et moi le rire et contagieux et je finis par en faire de même. Je ressentais DIRECTEMENT à ce moment-là une petite impression de détente, me permettant de varier entre lucidité et trip, mais c'était hors de question à ce moment-là de gober mon para et encore moins ma deuxième moitié de buvard comme le suggérai scratch.

A force de rigoler et l'alcool lui montant au cerveau, guigui avait l'estomac qui faisait l'ascenseur entre sa pomme d'adam et son plexus. Mon meilleur pote, bourré et sous fume voulait rigoler, son pote un peu sobre semblait un peu perdu (metalleux, hardcoreux, la perche et la psytrance il connait pas trop et l'ambiance disons "délirante" entre nous 3 ne l'aide pas) et moi, bah clairement je ne savais pas ce que je voulais. Un bordel dans ma tête, complétement trippé et n'arrivant pas à réfléchir convenablement, je me devais d'aider l'estomac de guigui, de payer un verre a scratch et de nous emmener tous les 3 devant le son. Difficile de faire les 3 à la fois.. Ça m'a bien pris une heure. J'en étais alors à ma 3eme heure de perche, évidemment lorsque le trip battait son plein. Je tapais des hallucinations partout dehors, les pavés, les murs, les structures métalliques, le ciel, toutes les spirales kaléidoscopiques, tout bougeait ! Même la cheminée de 30 mètres au-dessus de nos gueules (la boite est dans une ancienne usine) se foutait de moi à onduler et à se confondre avec le ciel. Punaise mais et si ce truc s'effondrait sur nous, là, tout de suite ??? Ca piquerait. Ça serait la mort. Mais qu'est-ce que la mort ? Serait-ce simplement la destruction de mon enveloppe charnelle ? Mon Moi conscient resterait-il en "vie" quelque part ? Difficile (pour moi) de penser autrement quand on est sous un psychédélique..

Une fois l'estomac de guigui vidé, scratch avec son verre, mon pote et moi se fendant la gueule, bah euh.. On fait quoi, on va devant le son ? Euh.. Ouais ! Une fois à l'intérieur (ça zinguait toujours autant visuellement, auditivement, spirituellement), j'arrivais à me replonger dans cette dimension que nous offraient les Nameks. Mais là, basée sur de la darkpsy progressive (150~170 BPM je dirais, avec tous les bruits trippant possibles et imaginables en fond, kiffant) ça fais quand même un peu flipper. C'est à nouveau cette sensation que j'avais connu d'être dans un lieu entouré de zombies où le silence était absent. Cette sensation d'insécurité à cause des hallucinations auditives (que je me tapais déjà avant mais qui, là, étaient beaucoup plus prononcées). Des syllabes que prononçaient les gens s'alignaient pour former des phrases incompréhensibles couplées au son environnant.
Mon impression sur le moment était de l'ordre de : ça fait flipper un minimum, mais t'es en teuf, t'as pris de l'acide, donc c'est normal, et t'es encore assez lucide pour analyser les phénomènes et c'est CA que tu kiffes (le LSD me passionne). Donc je kiffais ! A l'exception de la nausée qui m'a accompagné tout le long du trip et qui m'a fait bader un paquet de fois..

Mon meilleur pote et son pote sont sortis rapidement, du moins je les ai perdu de vue un bon quart d'heure après, me laissant avec guigui.
Un fait que j'ai retenu : j'ai après eu l'impression de "sentir" mon meilleur pote rerentrer dans la salle. Non pas qu'il puait plus que la moyenne des gens, mais c'était étrange. En une demi seconde, au milieu des paroles et du son, j'ai cru entendre un "Y a Seb", et jme suis retourné aussitôt, l'apercevant. Mais c'était presque "plus" tôt. En une demi-seconde j'ai entendu et j'ai bougé. Mais le ressenti était étrange bien qu'infimement court, j'ai vraiment eu l'impression de ressentir sa présence malgré le bordel autour de moi. Et la "preuve", je me retourne je pose mon regard et.. je le vois. Waow. On est ressorti fumer une clope et tirer sur un pet (mais je ne voulais plus de drogue, merde nico ! Pourquoi me tenter ?) Mais punaise j'avais froid. Pas agréable du tout, et je m'empresse de retourner au chaud a l'intérieur avec les mecs. A nouveau, je rentre dans le truc mais moins, je sais pas comment ça se fait. Tous mes sens sont en hallu mais j'ai l'impression de voir des gens mal partout (gens qui courent au chiotte pour vomir, des gens a moitié paniqués au téléphone, etc..) A mon avis la drogue n'arrangeait pas ma vision de la chose mais bon, le son était la et je voulais en profiter.

Nouvelle réflexion sur le Soi, j'en viens à me dire dans ma situation que mon corps subissant toutes les hallus possibles, c'était le fruit de la drogue, ça ok. Mais alors, tout ce que je ressens ne serait que charnel, tout ne se passerait que dans le cerveau puisque c'est là que la drogue agit. Merde, ça veut dire qu'on ne serait que matériel ?? Mais si je pense...

Vers 2h45, 4eme heure de trip, autant dire que c'était pas finit, je ressors accompagné de guigui pour a nouveau retrouver mes deux compères en train de discuter avec nico cité plus haut et sa copine, tous deux sous md, et n'ayant pas fini d'en consommer. Les pavés toujours dansant, la distorsion de l'espace-temps se fait encore plus sentir qu'avant, je trouve ça juste génial. Je m'accroupis près de mes potes, entame la discussion, mais jme sens pas à l'aise. J'ai du mal à aligner mes mots, et à la fois les mots sortent absolument tout seul, c'est inexplicable et j'en perds le fil de la discussion tant jme questionne sur le phénomène...

Et là, nico décide de taper une trace de md (pourquoi pas nico !) avec sa copine. Il m'emprunte donc mon agenda comme plan de travail et je leur confectionne deux pailles. Et là, un autre fait qui m'a surpris. Toujours en train de tripper, voyant nico qui préparait son rail, à l'extérieur, les videurs étaient, pour moi, derrière lui et ne voyaient rien. Et à ce moment, je me retourne. Mais en fait, rien mais RIEN n'a fait que je me retourne, je veux dire que c'est pas comme si mes potes avaient regardé, pointé du doigt ou dit quelque chose. RIEN. Mais je me retourne et je voie un videur qui m'arrive dessus. Cash. Je me retourne vers nico, pour voir qu'il s'en prend une grande sur le crane et se fait soulever et simplement exclure de la boite. Sa copine sous le choc, moi avec, on se fait tous les 5 exclure avec car on était tous ensemble. S'ensuivit un clash entre scratch et les videurs avec un orga car selon lui (et il avait raison) nous nous somme fait jarter juste pour rien. A ce moment, alors qu'ils s'énervaient, je trippais toujours, hallucinais de tous mes sens toujours, et je les écoutais. Ça m'intriguais, je VOULAIS voir ce qu'ils avaient à se dire car les deux avaient des arguments et c'est seulement quand l'orga a vraiment commencé à s'énerver presque violemment avec scratch que j'ai décidé de dire mon mot, de dire à mon pote de se calmer sérieusement que ça servait à rien d'insister. Après avoir dit au revoir a nico, je fais le chemin jusqu'à la voiture, salue la cheminée un dernier coup, et on s'en va.

Par la suite, on s'est rendu chez scratch, on pose un peu de psytrance progressive mais bien douce, pas trop fort et là j'ai profité pleinement du coté visuel, c'était magnifique, des hallus belles, mais belles ! En les scrutant j'arrive nettement à voir le son. C'est beau ! Bien que l'appartement soit en piteux état (pour changer ^^) les hallus sur sa tapisserie, sur les bouteilles de rhum Captain Morgan alignées sur l'étagère, sur l'étagère elle-même (parce que jpeux affirmer qu'elle a bougé voir tournoyé !) Ou sur son poster du groupe Lofofora sur lequel j'arrive à distinguer une perspective mouvante entre les vagues et le bateau magnifique, bref, faux, mais beau.

Les visuels ont continué jusque 5h du mat à peu près, baissant progressivement d'intensité ce que je trouvais dommage car j'étais loin d'être descendu, impossible de dormir et c'est à 9h du matin, alors que je ressens les derniers effets que je commence à rédiger ce thread car j'avais une envie de partage (avec qui voudra la lire bien sûr) qui m'était beaucoup trop familière.

Je pourrais continuer longtemps comme ça a raconter mais c'est le plus gros que j'ai retenu de cette soirée, et de toute manière une chose est évidente, un trip ne peut pas être pleinement partagé c'est impossible. C'est beaucoup trop complexe et personnel. Les mots ne suffisent pas à raconter ce genre d'expérience. Tout comme un ressentis ou un sentiment d'ailleurs. Ils nous sont tous propres à nous-mêmes et on ne peut pas les expliquer dans le but de les faire ressentir à quelqu'un d'autre de manière précise.

Pour finir, à la question le LSD est-il une drogue festive je dirai que non. Non seulement le dosage qui est rarement fiable risque de faire percher plus que de raison, mais à ça, j'ajouterai que le caractère bien flippant du LSD qui fais qu'on se sent comme un bébé en émerveillement face à ce qu'on voit peut vraiment traumatiser si jamais il arrive des événements disons étranges. Pour prendre un acide en teuf, j'estime qu'il faut vraiment être prudent, bien préparé mentalement et surtout connaitre les effets, l'impact sur l'esprit et la perception qui ne sont vraiment pas à prendre à la légère. Les visuels ne posent pas de problème, ce ne sont pas pour moi des hallucinations à proprement parler mais plutôt des illusions (déformations, la vue bouge, ça gonfle, ça tourne, on voit des formes géométriques...). Nos sens exacerbés (ou en pétage de plomb) nous font voir, sentir des choses que normalement nous ne percevons pas, mais pour moi il est plus probable que notre cerveau capte tout ce qu'il se passe mais que par "habitude" il le mette de côté.

Par exemple j'avais, par moment, clairement l'impression que j'étais totalement enveloppé par quelque chose, comme si on avait appliqué une couche de film plastique sur la peau de mes bras et mes mains et qu'on y exerçait une pression parfaitement équitable sur l'ensemble de la surface. Une impression d'être "enveloppé" c'était vraiment bizarre et, et je ne peux pas l'affirmer, je me demandais s'il ne s'agissait pas d'un ressenti de la pression atmosphérique qui est présente où qu'on soit sur terre.
Alors illusion ou pas ? Chacun son trip, chacun son ressenti, ses impressions et ses interprétations. Une mise en commun serait surement intéressante si ça n'a pas déjà été fait.

Le LSD comme tout psychédélique je trouve, est une drogue de découverte. Chaque trip apporte des choses, des points de vue, des réflexions qui peuvent bouleverser notre vie et notre façon de voir les choses, les gens, la vie, etc.. Et pas sûr qu'un environnement relativement malsain comme la teuf soit vraiment propice à ce genre de découverte. Je suis plutôt partisan d'un petit trip collectif avec un groupe d'ami dans un endroit calme, chaud et entouré de nature, dans un environnement zen. Ça fait déjà des mois que j'avais cette idée et je pense la réaliser un jour, je ferai un autre TR je pense.

Bon voilà, je pense avoir dit une bonne partie, merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout, c'est la toute 1ere fois que je me décide d'écrire mes impressions vis à vis de la drogue et ça permet vraiment de faire le point, j'aime bien. Pour ceux à qui ça a plu (ou pas !) je suis ouvert à tout commentaire ou toute appréciation Smile

Sur ce, joyeuse fêtes (et perche pour certains) a tous !! Happywide
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
#2
Seb57 a écrit :
Un bon petit gout de piquant sur la langue m'indique que ouais, il est coriace et j'ai su dès ce moment-là que j'avais bien fais de ne prendre que la moitié.


S'il avait du goût, y a beaucoup d'chance que ce soit pas du lsd..
#3
Alors déjà, bravo. C'est beau, c'est bien d'attendre de repérer les lieux avant de taper son trip. Pas meilleur comportement, vraiment.
Après, le ptit goût piquant sur la langue bien prononcé ne veut rien dire, à part peut-être que c'est pas du lsd. Si vraiment ça a un goût acide et chimique, c'est probablement un Nbome. Sinon, c'est juste l'encre, alors plus ou moins d'encre, ça veut pas dire grand chose ! Après, j'pense effectivement que certains cartons bien frais ont une sensation particulière qui emplit la bouche, mais pas particulièrement piquant. Enfin.

Joli trip, bien fort, un peu con que vous vous soyez fait virer comme ça mais bon faut faire gaffe les amis Wink
Marrant comment le rire revient au moment où tu commences à te sentir mal, jpense justement que le trip peut être un échappatoire ou un réel accomplissement, mais l'truc dans le trip, c'est de savoir où commence l'échappatoire et le rire réel, et du coup la révélation du rire en tant qu'échappatoire peut surgir... bizarrement!
Mais généralement, échappatoire signifie simplement ne pas se sentir adapter à la situation. Et du coup la question, pourquoi? héhé..

Mais sinon pour répondre à la question, le lsd n'est appréciable en teuf que si on est super bien entouré et sûr de son environnement proche, ou si on est un peu maso Wink Et dans les deux cas, ça peut être très bénéfique, mais encore faut-il savoir qu'en faire! Et comme tu dis, en plus petit comité, en pleine nature, il est beaucoup plus facile de faire son bout de chemin et de se découvrir soi-même qu'entouré de plein de gens et de moult stimulus.
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
#4
Seb57 a écrit :
Nouvelle réflexion sur le Soi, j'en viens à me dire dans ma situation que mon corps subissant toutes les hallus possibles, c'était le fruit de la drogue, ça ok. Mais alors, tout ce que je ressens ne serait que charnel, tout ne se passerait que dans le cerveau puisque c'est là que la drogue agit. Merde, ça veut dire qu'on ne serait que matériel ?? Mais si je pense...


Nos émotions sont charnelles puisqu'elles proviennent du corps, et la drogue en exacerbant nos émotions nous les font ressentir puissance 1000, alors en étant en plus désinhibé on les interprète plus ou moins psychologiquement en les raisonnant.

Pour moi ça fonctionne par vague ou par phase, un coup tu ne réfléchis à rien ou tout du moins c'est un reprenant conscience que tu te rends compte que tu ne pensais à rien (en fait si mais t'as juste oublié ce à quoi tu pensais en prenant du recul), mais tu peux aussi te rendre compte que tu te ressentais comme jamais, comme si ton esprit n'existait plus et que tu étais une sensation physique, une boule d'énergie chaude par exemple si le trip est bon.

En gros c'est la dissociation qui fait que tu peux être soit collé dans ton esprit en regardant ta main et en te disant que c'est dingue que cette chose t'appartienne, soit tu peux ne pas réfléchir du tout et ressentir de manière purement récréative ton corps, à ce niveau là ton attention n'est plus consciente mais inconsciente, en gros c'est comme si tu rêvais, tu vis un scénario se déroulant dans ton esprit mais tu ne t'en rends pas compte puisque submergé par tes émotions et ressentis.

Sinon je pense que l'on est ni uniquement matériel ni uniquement conceptuel, mais les deux, enfin qu'il y a une équilibre propre à trouver et qu'en fonction des situations il est bon de faire varier le curseur dans l'un ou dans l'autre.
#5
@Guyna Pas vraiment un goût, j'ai mis ça parce que c'est commun mais c'était une sensation que je connaissais qui picote et que j'attribue au LSD. Je l'ai reconnu tant par les effets que par la sensation dans la bouche disons Smile

@Ubik012 Qu'est ce qu'un Nbome ? Par rapport au rire, c'est vraiment parce que c'était mon meilleur pote, jme sentais effectivement partir mal mais avec lui quand on se met a rigoler ça peut aller très loin.. Au point que ça a pas été très agréable, j'ai assez ris pour avoir mal aux côtes et la nausée est apparue a ce moment là. Mais quand j'y réfléchit, il est possible qu'inconsciemment ca ai été effectivement un échappatoire au bad. Et en pleine nature c'est effectivement dans un but de découverte sur son propre chemin que je voudrais le faire, d'autant qu'il y aurai des gens qui essaieraient pour la première fois ^^

@Laura Zerty Je vois ce que tu veux dire, en gros soit on est enfermé dans notre corps, seul spectateur de ce qui arrive, soit on est pleinement acteur de la situation. Moi a titre personnel, je pense que l'esprit existe, a titre immatériel et que le cerveau est un réceptacle a cet esprit, qu'il est le moteur du cerveau, qui est le moteur du corps. Mais effectivement il doit y avoir un équilibre et que l'on peut faire pencher la balance d'un coté ou de l'autre. Si Dieu existe, pour moi, il a crée le cerveau ET l'esprit pour répondre a la conscience et la complexité du cerveau permet aux uns de choisir d'être matérialiste et la profondeur de l'esprit ainsi que son potentiel pour permettre aux autres d'être spiritualiste, croyant ou que sais-je (j'énonce mes opinions, mes hypothèses, j'affirme rien, je ne peux rien prouver. Ce n'est rien le plus que le fruit de ma réflexion ^^ )
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
#6
Ba je pense la même chose vis à vis de l'existence de l'esprit !
#7
Mon prof de philo m'a parlé d'une expérience qui avait été réalisé sur le cerveau. On fixait tout un tas d'électrodes sur le crane d'un patient et on lui demandait d'appuyer sur un bouton quand il le souhaitait et on enregistrait l'activité de son cerveau pendant le processus.
Résultat : l'activité cérébrale débute avant la décision consciente et notre libre-arbitre serait remis en question. Moi, ma théorie est justement que l'esprit choisit, transmet la décision au cerveau, qui la transmet au corps avec forcément en certain temps entre chaque étape.
Pour que ce soit plus clair, voici un article qui relate les expériences : Le libre-arbitre existe-t-il ? | Science étonnante

Et on remarque que la théorie dualiste est citée a la fin ^^
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
#8
Le libre arbitre disparait quand tu te laisses influencer, c'est pour ça qu'il est nécessaire d'entretenir un minimum d'esprit critique.

Sinon t'en viens à prendre les clichés au premier degré et regarder la télé réalité, sans parler de la pub qui t'entube ---> perdu.

Après l'émotion devance toujours la réflexion, et comme l'émotion est inconsciente, c'est normal dans un sens que l'activité cérébrale débute avant la décision consciente. D'ailleurs c'est intéressant de faire un lien entre psychologie et physiologie, genre l'activité cérébrale mesurer représenterait l'émotion se transmettant dans le cerveau qui se traduirait ensuite en réflexion puis en décision..?
#9
Oui c'est sur mais je suis partisan de la théorie déterministe, nos actions sont déterminées par notre caractère qui est lui-même déterminé par notre passé, absolument tout ce qui constitue notre passé.
Après une émotion est inconsciente, ok, ça semble logique, mais dans ce cas qu'est ce qu'une émotion ? Une réaction neurochimique ? Une réaction physique de l'état d'esprit du moment ?
Et peut-on réellement parler d'émotion quand il s'agit d'appuyer sur un bouton quand on le veut ? Et dans ce cas, d'où viendrait l'émotion ? D'où ma théorie sur la provenance de ce signal ^^
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
#10
Salut man ! Putain dans les débuts j'ai l'impression de lire ce que j'ai fais à cette soirée ! Et ho final, je me pose la même question que toi "LSD drogue de teuf ou pas ?". J'étais aussi sous trip devant les Nameck Wink le son était bon, mais l'ambiance vachement glauque dans mon trip et en plus j'étais seul donc j'ai pas passer le meilleur trip de ma vie mais ça allait, je suis rester jusquà la fin vers 5H30. Si ta vue un mec en pantalon beige, sweat, lunette et casquette en trin de naviguer et d'avoir l'air de bader c'était moi Wink J'ai vue pas mal de gens ce faire virer le soire la par les videurs, ils vérifiaient toujours les clopes ( Est-ce de la drogue ? ) donc un peu relou... Ils mont foutu en pleine parano à force de surveiller comme ça lol
#11
Dodger a écrit :
Salut man ! Putain dans les débuts j'ai l'impression de lire ce que j'ai fais à cette soirée ! Et ho final, je me pose la même question que toi "LSD drogue de teuf ou pas ?". J'étais aussi sous trip devant les Nameck Wink le son était bon, mais l'ambiance vachement glauque dans mon trip et en plus j'étais seul donc j'ai pas passer le meilleur trip de ma vie mais ça allait, je suis rester jusquà la fin vers 5H30. Si ta vue un mec en pantalon beige, sweat, lunette et casquette en trin de naviguer et d'avoir l'air de bader c'était moi Wink J'ai vue pas mal de gens ce faire virer le soire la par les videurs, ils vérifiaient toujours les clopes ( Est-ce de la drogue ? ) donc un peu relou... Ils mont foutu en pleine parano à force de surveiller comme ça lol


Hey ! Nan désolé jme souvient pas de grand monde a part les gens que je connaissait ^^' moi j'etais en bas de treillis camouflage foncé avec un gilet vert, sac eastpak bleu gris et une sacoche couleur militaire ! Nous on s'est fait virer en passant par la grille qu'il y avait dehors au cas ou t'aurai vu..
Jpeux pas envoyer de mp pour le moment mais esperons se recroiser a l'occas' ! Wink
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
#12
Perso je n'ai jamais pris de LSD ailleurs qu'en teuf x) Mais bon j'adore ça car pour moi l'important c'est pas tellement les visus, ça donne juste une ambiance au trip, mais le mieux c'est la capacité à délirer qu'apporte le LSD. Mon cerveau va à 3000 à l'heure, je raconte des conneries qui me semblent parfaitement cohérente... et puis surtout, c'est pas les trucs étranges qui manquent en teuf, genre le week-end dernier une meuf qui se balade avec une cuillère en faisant genre que... je sais même pas xD et voir ça a balle de trip, c'est quand même hilarant !
#13
Perso je suis quand même plus chaud à prendre du LSD en journée tranquille avec du bon son et une ballade dans la nature, en mode hippie vous voyez ? ( Je vais me faire ça aujourd'hui )

Seb, ouais j'ai vue une fille avec des dreads noirs se faire jarter par la grille et un mec avec des dreads la suivre il me semble... Enfin ta pas été le seul à sortir.
#14
@Moz09 : Tant mieux j'ai envie dte dire ! Je dis la même chose aux gens qui fument des joints, si ca te convient, tant mieux ! Profites ! Smile
Parce que moi je sais que pour le peu de "teuf" que j'ai fait, le caractere malsain m'empeche justement de bien delirer. Mon cerveau se sent... troublé par le trip
@Dodger : fais toi ca, tu me racontera Tounge moi il me reste toujours la 2eme moitié du carton, je pense que je vais me faire ca avant la fin des vacances
Ouais c'est probable, ils veulent pas de drogue en boite et je les comprend. Mais d'ailleurs j'ai remarqué que lorsqu'ils ont ouvert la grille pour nous faire sortir, une fille victime du "toute sortie definitive" en a profité pour rentrer a l'interieur, enfin bref, ma cervelle a pas bien suivi tout ce qui est arrivé pendant ces deux minutes x)
#15
Seb57 a écrit :
Oui c'est sur mais je suis partisan de la théorie déterministe, nos actions sont déterminées par notre caractère qui est lui-même déterminé par notre passé, absolument tout ce qui constitue notre passé.
Après une émotion est inconsciente, ok, ça semble logique, mais dans ce cas qu'est ce qu'une émotion ? Une réaction neurochimique ? Une réaction physique de l'état d'esprit du moment ?
Et peut-on réellement parler d'émotion quand il s'agit d'appuyer sur un bouton quand on le veut ? Et dans ce cas, d'où viendrait l'émotion ? D'où ma théorie sur la provenance de ce signal ^^


Ah ouai ça devient technique là, que notre passé nous détermine ça c'est sur, après d'où vient une émotion, je pense qu'il n'y a pas de vérité unique mais plusieurs en fonction des différents angles sous lequel on peut aborder ce mot...en fait faudrait faire un mix de points de vue étymologique, psychologique, scientifique, et bien mélanger le tout pour avoir un rendu philosophiquement homogène.

Sinon on a qu'à dire qu'une émotion vient du cœur et que c'est ce qui nous anime :weed:
#16
Après soirée psytrance dans une boite =/= teuf. J'avais pris du LSD une fois à ce genre de soirée, et effectivement c'est pas optimal, y'a beaucoup de monde, c'est sombre, tout le monde est a balle de MD (d'ailleurs, sous trip, j'ai vraiment du mal avec les gens sous MD, je les trouve super malsain alors que bon, j'en prends par fois moi même) etc... au moins en teuf, t'as la place pour bouger et les gens sont suffisamment cools pour bien délirer !
#17
@Laura Zerty : C'est carrément pas con ! Tu m'a motivé a écrire un topic sur le sujet là. J'go faire quelques recherches et je vais faire ça Happywide

@Moz09 :Ouais ça m'a fait la même chose samedi dernier, les gens sous md paraissent vraiment bizarres sous trip, ils te montrent leurs dents sans arrêt x)
Jsuis d'accord c'est pas dans une boite qu'on fait une teuf, on était entassé, les gens passaient autour de toi tout le temps t'était jamais tranquille plus d'une minute. Mieux vaut un champ où, effectivement, on a toute la place qu'on veut pour bouger (d'autant qu'en boite le son est souvent plus limité)
Mon Soundcloud : http://[url=https://soundcloud.c...com/5und3r [/color][/url]

Mon Mixcloud : https://www.mixcloud.com/5und3r/

------------------------------------------

“Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves."

-------------------------------------------


Non madame, une charte n'est pas l'endroit où l'on met sa birte.
#18
Joli tr


Idem !

Je dis ça parce que je me suis posais la question à chaque prise de LSD en teuf. Tes interrogations me parlent car à ton âge c'était pareil pour moi. Du moins dans le sens de ta réflexion.

Après quelques teufs à quasiment badder quand je ne prenais que du lysergique, je m'étais rabattu sur le fait de toujours prendre de la MD avant un buvard, pour encourager le trip de l'LSD avec le côté empathogène de l'autre substance.

D'ailleurs je pense bien que si tu n'avais pas consommé le para t'aurai peut être pris encore plus cher (sans vouloir encourager un quelconque combo, je parle de la situation et ce qui s'est suivi dans ton parcours). Moi je prenais d'abord la md puis 4 heures plus tard le LSD, et toi tu as pris tout d'un coup ? Car si t'as pris les deux en même temps, je comprend encore mieux la déstabilisation.

Un peu plus tard dans ma vie j'étais carrément peureux, j'en ai pas pris pendant des années (jusque y a pas longtemps... 15 ans après mes 18 ans), car ça cartonnais de trop un carton, à mes yeux, du moins en teuf !

Je suis d'avis que le LSD n'est pas initialement une drogue de teuf, mais pour une personne qui connaît cette molécule grâce à l'expérience, peux néanmoins "adapter" son esprit (avec un bagage d'xp) pour que ça en devienne une...
#19
Je dirais que le LSD est plus une drogue de teuf (récréative) que les champis quoi.
En plus la dépense énergétique sous LSD est juste ouf, l'énergie qui se libère d'un coup, il vaut mieux avoir un truc a faire sous acide...
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#20
En général les prises de psychés en teuf c'est les premières fois...après on comprend que c'est plus cool posé chez soi et que les stims/empathos ou même l'alcool voir les dissos sont des drogues bien plus festives.
#21
Euh. Non, pas du tout.

LSD en teuf, c'est bien plus intéressant que posé chez soit, là c'est plus pour apprendre à connaître la substance et être en condition connue. Après il faut aller en teuf acid/tribe etc. Car le son est pensée pour réagir avec la drogue et surtout le LSD.

Justement j'aurai plus tendance a dire que prendre des acide chez soi entre pote, c'est le meilleur moyen de se balancer des vannes bien grasse pas forcément au bon moment.

En plus le LSD a un pouvoir empathique juste ahurissant, du coup c'est vraiment cool de rencontré des gens sous acide. Et l'envie de crier, de sauter partout, de se rouler en boule. Le mieux pour tripé à l'acide c'est d'avoir un espace extérieur conséquent et un espace intérieur rassurant pour Chiller.

Disso, drogue festive? D'accord d'accord. Un bon gros k-hole ou de la salvia, très récréatif, perte du sens de la réalité, perte du sens de soi et des autres. C'est parfait pour faire la fête! Encore plus quand on aime les blackout! Se réveiller avec la princesse Moldave du quartier Tchèques.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#22
D'un coté complètement d'accord, et de l'autre pas ^^
J'pense que vraiment, l'important effectivement, c'est le Son, qui mène à la trance etc etc. Mais l'truc c'est qu'en teuf y'a trop souvent des éléments d'interférence qui vont surgir et venir parasiter le trip pour peu qu'on ne soit pas complètement dans le truc. Mais c'est là aussi où j'disais "faut aimer être masochiste", c'est justement ce perpétuel rapport à l'extérieur qui va faire qu'on apprend et qu'on évolue, ça bouscule et ça travaille..
Mais sinon j'pense qu'en vrai aucun psyché ne devrait être pris en teuf -au départ quoi. Mais bon on a pas de chamans autre que les Djs, donc..

Après ouais les dissos, festif, WTF ? Si on a accusé la K d'avoir détruit la free, si les dissos sont si peu présents dans l'monde de la trance, y'a bien une raison je pense. Enfin c'est divertissant pour toi, mais en vrai t'as plus l'air d'une grosse loque humaine aux yeux des gens! Et le but n'est-il pas d'être tous connectés... Wink
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
#23
Citation :Mais sinon j'pense qu'en vrai aucun psyché ne devrait être pris en teuf -au départ quoi. Mais bon on a pas de chamans autre que les Djs, donc..

Ouai pour une session vraiment introspective mais l'introspection en dansant j'trouve pas ça trop mal.

Mais pour tripé en intérieur, il vaut mieux être entouré que de gens que tu connais sinon ça peut partir en couille beaucoup plus loin qu'en teuf où tu peux aller te perdre un peu plus loin pour pas entendre certaine connerie. Exemple tout con avec un gars que tu connais en plus : Il insultait les daronnes de tout le monde sur le festival, j'étais en festival, je pouvais l'esquivé, en appartement ça aurai pas était possible et je serai tomber dessus quoi.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#24
Awi mais choisir la qualité d'ses partenaires de trip est indéniable selon moi. Sinon, ben j'préfère pas me percher la gueule qu'être mal entouré.

Mais bon à l'intérieur aussi t'as moyen d'te casser. J'pense pas que ce soit plus sensible au barrage en couille en intérieur, mon expérience perso dirait même l'inverse, enfin faut savoir briser la boucle en intérieur et c'est certes moins facile mais j'sais pas.. C'est personnel hein. Mais en gros soit je choisis du coup de pas triper soit c'est des gens avec ui j'ai envie d'le faire donc même si y'a pétage de cable j'ai choisi d'être avec cette personne pour l'aider, lui faire comprendre, et si y'a pas moy', faut briser la boucle. M'enfin...
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
#25
Ubik012 a écrit :
Mais c'est là aussi où j'disais "faut aimer être masochiste", c'est justement ce perpétuel rapport à l'extérieur qui va faire qu'on apprend et qu'on évolue, ça bouscule et ça travaille..



Bien vu pour le masochisme, c'est clair que si t'es prêt à encaisser toute la souffrance et l'ambiance malsaine se dégageant d'une soirée où les gens sont dans la majorité déchirés et espèrent être occupés pour ne pas se rendre compte qu'ils sont trop défoncés, alors c'est que tu peux prendre des psychés en teuf et faire avec l'ahurissant pouvoir empathique du LSD ---> plus les gens souffrent autour de toi plus tu prends du plaisir à prendre leur douleur !

Le seul problème c'est le moment où faut évacuer toute cette souffrance, mais Stonix a donné la solution, il faut arriver à ne pas trop réfléchir jusqu'au point de perdre le sens de soi et des autres et de délirer en criant, en sautant ou en te roulant en boule par terre, ce qui revient à ressembler au crétin se retrouvant en K-Hole dans le public, sauf que là ça fait l'animation pour les autres c'est cool...en plus de leur fait oublier leur souffrance, et ça évite à Mr Maso de péter un câble sur autrui par ailleurs...je dis ça pour rejoindre Stonix que prendre des psychés en soirée posée entre potes peut virer au règlement de compte si la parole est le seul moyen d'exprimer son mal être (parce que oui passé les 10 trips finit l'émerveillement et place à la réflexion, et ça strike vénère des fois là haut).
Non franchement ce qui est vraiment cool avec une bonne communauté c'est quand tout le monde rigole du mec qui encaisse en délirant, le rire permet de ne pas se rendre compte qu'on est en train de rigoler d'un mec qui souffre en encaissant notre souffrance, ce qui nous fait oublier notre propre souffrance au final...c'est trop bien agencé les relations humaines n'est-ce pas ?

M'enfin dans mon idéal, une dose raisonnable de disso permet de kiffer le son qui comme de par hasard semble avoir été créer pour réagir avec des drogues dissociatives, ce qui permet de ne pas se taper la prise de chou des psychés si on est pas du genre à se désinhiber tout en kiffant être dans un vrai trip comparé aux stims par exemple. Mais bon c'est sur que dans des soirées dark où le son a été créer par un mec qui avait un gramme dans chaque narine, t'as vite tendance à forcer sur la paille pour te mettre à niveau.

Et puis quand t'es out tu ne remarques plus l'aspect malsain de la soirée, c'est pratique et tout en ayant oublié ta souffrance ya carrément moyen de te dire que ta passé une super soirée, surtout si tes potes fonctionnent comme toi, c'est l'esprit de communauté, on se marre tous ensemble dans notre souffrance commune, c'est toujours mieux que de cogiter tout seul comme un con.

Pour en revenir au sujet j'ajouterai à mon dernier commentaire que la majorité des usagers sous psychés en teuf se retrouve dans un état plus contemplatif qu'actif, ce qui fait que la majorité des usagers n'encaissant pas le fait de réfléchir en soirée à leur condition et à celles des autres préfèrent prendre des drogues plus festives permettant de se détacher de soi et du jugement et que de kiffer tout simplement.
#26
Bah après on doit pas faire les mêmes soirées parce qu'au final j'vois pas tant de gens souffrir que ça moi. Mais c'est ça aussi, choisir ses soirées, ses potes de trip..
Mais j'vois hein, déjà fait des soirées comme ça, sous trip en plus, ouais, c'pas agréable. Non moi quand je parlais de masochisme c'est plus se remettre en question perpétuellement pour réussir à s'adapter à un milieu établi. De qui est-ce la faute, toi ou le milieu si tu n'te sens pas bien ? Facile de penser que c'est le milieu en tout cas, et de choisir l'échappatoire (le rire!, la première facile des psychés, la psychose...)

Mais sinon, gros edit sur ce que j'ai dit, un psyché ne devrait se prendre ni en teuf ni en intérieur! Wink De là...
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
#27
Le psyché tu le prends quand et où tu le veux dans le sens où tu as à assumer ta prise...après si ton délire c'est la teuf et que tu kiffes tant mieux, si tu préfères la nature ou un appart' posé, ça le fait aussi, mais en règle général en teuf la majorité des individus prennent des drogues festives du style Stims et empathos.

Après bien sur qu'il n'y a pas autant de souffrance que ça en soirée, heureusement qu'on rigole aussi, mais c'est vrai que des fois avec certains produits on peut avoir des visions flippantes d'une réalité qui dans le moment présent nous semble trop réelle malheureusement...
#28
Souvenirs de Crazy Astronaut il y a deux ans, tout le monde (oui oui) perché au LSD...
Souvenirs d'Electrypnose y'a un mois d'ça, presque tout le monde perché à la C... sauf ma copine et moi au LSD, et un couple repéré de loin perché à la MD..

Choisir ses soirées!!!!
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
#29
Ubik012 a écrit :
Après ouais les dissos, festif, WTF ? Si on a accusé la K d'avoir détruit la free, si les dissos sont si peu présents dans l'monde de la trance, y'a bien une raison je pense. Enfin c'est divertissant pour toi, mais en vrai t'as plus l'air d'une grosse loque humaine aux yeux des gens! Et le but n'est-il pas d'être tous connectés... Wink


Jamais entendu parler de ça, tu peux m'en dire plus ?

Sinon, effectivement en teuf y'a des gens bien malsains (un mec qui avait l'air super malheureux une fois a failli me faire bien bader) et c'est chaud sous LSD mais généralement j'arrive quand même à surmonter ça. Et à l'inverse, le bonheur d'être avec des gens heureux et souriant quand tu es sous LSD, c'est absolument magique !
#30
J'ai pas le bouquin sous la main ("Free Party une histoire des histoires" de Guillaume Kosmicki) et ne l'aurai pas avant un bout de temps, mais en gros c'est un recueil de témoignages des principaux acteurs de la free (Spiral, Heretik, Metek, Dfaze...), et y'a effectivement un gros passage sur l'arrivée de la K et comment la scène est passée de "tous unis devant le son" à "chacun trip dans son coin". Y'a aussi eu les mixs de 69db et Suburbass, "ketamine kills tekno", "ketamine gonna kill tekno".
Promis dès que j'ai ça sous la main, je fais des quotes, mais ce sera certainement pas avant plusieurs mois!
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...


Topics apparemment similaires...
  TR LSD, première expérience en teuf FolLoW-mE 13 10,993 23/09/2015 20:15
Dernier message: Vengenza
  [Houba Houba Party] Première teuf, de l'acide et des douilles. Moz09 1 2,216 24/11/2014 12:19
Dernier message: Bambio
  [LSD] Première fois en teuf L'apprenti perché 1 4,465 12/04/2011 09:42
Dernier message: Cha(s)do



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.