S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Kéta] Schtroumpfette in the Wonder Hole

#1
K-Hole.
L'expérience suprême dont tous les utilisateurs de K ont entendu parler, sans forcément la vivre. Personnellement, ça m'était déjà arrivé une fois, mais le set&settings était déplorable (j'avais eu le dernier examen de ma session le matin même, j'étais allé en teuf le soir avec l'intention de fêter ça en me mettant la tête à l'envers, j'avais déjà un carton dans la gueule qui montait bien, on me propose une grosse latte de ké, j'accepte sans réfléchir en mode j'suis-une-warrior-inconsciente-et-j'me-la-pète), résultat j'avais vécu cette nuit-là une expérience effrayante et déstabilisante à laquelle je n'étais pas du tout préparée...
Depuis, j'étais restée méfiante et hyper prudente avec cette substance, n'en prenant plus qu'occasionnellement et à des doses où je gardais toujours plus ou moins un certain contrôle.

Ces dernières semaines cependant, j'ai eu l'occas d'approcher le produit d'un peu plus près, de mieux le connaître, enfin surtout de mieux me connaître avec.
Samedi dernier, j'étais à la pendaison de crémaillère d'un bon pote. En mode déchéance totale, des gens perchés partout dans la baraque, des combats de parapluies, des courses-poursuites absurdes, vous voyez un peu le tableau! Rolleyes Un type m'a filé des champis, j'les sens bien, mais je suis loin d'atteindre le niveau moyen de def des gens présents, et j'ai une furieuse envie de les rejoindre. La veille, j'étais sortie en teuf, et il me restait un peu du demi g de ké que j'y avais reçu. J'en tape une ligne ou deux, mais ne ressent pas les effets escomptés, vu la tolérance. Un peu déçue mais résignée ("tant pis, je ferai sitter pour les autres, de temps en temps ça peut pas me faire de mal de pas être déchirée"), je vide le pax sur un plateau et propose aux deux potes avec qui je suis venue de taper avec moi. Je fais donc trois lattes, de taille normale (ouais, je sais, c'est vague). Mais entre temps, un de mes deux potes se désiste. Bien envie de me taper sa latte en plus de la mienne. Rapidement, je pèse le pour et le contre: ok, c'est un coup de tête, ok, les mélanges hasardeux ça sucks, ok c'est de l'abus ; mais d'un autre côté... j'suis dans la baraque d'un pote, entourée de gens de confiance, posée confortablement et en sécurité, le "pire" qui peut m'arriver c'est de comater 30min et de faire un aller-retour au pays du k-hole. Allez hop, assez tergiversé, sniiif et re-sniiiiff. Alea jacta est.

Assez vite, je sens un voile cotonneux assez épais m'entourer. Je sens que j'ai forcé la dose, j'sais que j'suis partie pour le k-hole, mais j'ai pas peur, j'suis détendue, je me laisse aller sans la moindre angoisse. J'me pose plus confortablement, je laisse mes pensées divaguer, mes yeux se ferment tout seuls. Je suis couchée sur un matelas, ma tête posée sur un oreiller, mais progressivement le décors s'efface, j'ai de moins en moins conscience de ce qui m'entoure. J'me concentre sur les sensations que j'éprouve. Mon corps n'est plus qu'une masse lourde qui m'emprisonnait et dont je peux enfin m'échapper. J'ai l'impression que mes membres sont lentement étirés, comme par une force invisible, et que cet "écartèlement" (le mot est beaucoup trop violent, alors ça se passait tout en douceur) me permet progressivement d'élargir le champ de ma conscience. Au fur et à mesure que cette expansion se poursuit, j'ai l'impression que des petits bouts de moi se détachent, que je m'effrite à partir des extrémité. Un processus lent (bien que la notion du temps ait complètement disparu, je ne perçois pas le phénomène comme rapide, même si sur le moment ça n'a aucune espèce de pertinence), où cours duquel mon corps laisse progressivement la place à mon esprit, libéré de cette contrainte charnelle. "Je" n'existe plus, ou si peu.

Je suis baladée dans un monde étonnement complexe fait de patterns géométriques colorés ultra-structurés. Un monde hyper froid, gigantesque, sans aucune vie, juste une mathématique implacable. J'ai l'impression de me retrouver face au secret du monde, mais je n'y comprends rien, son sens me dépasse et m'échappe complètement. Je ne cherche d'ailleurs pas à comprendre quoi que ce soit, je profite du voyage, me laisse porter par l'expérience là où elle voudra m'emmener. A cet égard, je me souviens avoir eu l'impression de m'être embarquée dans une énorme attraction à sensation forte, assise dans une wagonnette qui file sur des rails. Même si l'immensité des étendues que je traverse m'effraye un peu par moment, je n'ai qu'à me souvenir qu'une barre de sécurité m'empêche de tomber à tout jamais dans ces ténèbres, et que tôt ou tard, le manège prendra fin. Cette simple pensée suffit à me rassurer et je peux à nouveau me laisser complètement aller...

A un moment, je lève la tête et me rend compte avec surprise que je suis exactement au même endroit de la pièce où j'ai tiré mes deux lattes. "Oh putain mais j'suis toujours là, j'ai pas bougé de là, en fait?" La question fait rire mes potes, mais moi j'ai l'impression d'avoir traversé l'univers entier, et ça me perturbe de constater que physiquement, je n'ai même pas ne fût-ce que changé de pièce, ou de siège, ou de position... J'essaye de me lever mais mon corps ne me porte pas, et la ké perturbe encore fortement ma perception de l'espace. Je comprends rien à la disposition de la pièce et aux allers et venues des gens, je n'arrive pas à trouver des repères stables, ça me fatigue. Je décide de me recoucher et de fermer encore les yeux. Allez, c'est reparti pour un tour de manège. De nouveau, je pars visiter ces étranges contrées, mais cette fois, le voyage est moins intense, et je ne perds plus tout contact avec la réalité, car cette fois je continue à entendre en fond sonore les voix de mes deux potes qui discutent. C'est rassurant, avoir un truc auquel se raccrocher, au cas où...

Je fais encore un ou deux "tours de manège" comme ça, d'intensité décroissante, avec un chaque fois un retour de plus en plus précis à la réalité physique. Au dernier, je sens que j'ai besoin de vomir. Je me mets sur mes jambes, je ne suis pas assurée mais j'arrive à ouvrir la porte-fenêtre qui donne sur le jardin, l'air frais de la nuit est revigorant, je m'appuie contre un mur et lache une galette... Puis une deuxième. Ah, j'me sens mieux. Toujours sur mes jambes flageolantes, je rentre à l'intérieur, et me repose près de mes potes. L'effet de la ké n'est pas encore tout à fait dissipé, mais cette fois je suis revenue pour de bon. "Waaaw, si vous saviez le voyage que je viens de faire!". Je reste assise, un sourire aux lèvres, le temps de récupérer tous mes moyens. Je suis épuisée, comme si je revenais effectivement d'un long périple. J'ai l'impression que ça a duré toute la nuit, alors qu'en fait, je suis restée couchée à peine 15min. Epuisée, déphasée, mais putain de contente du voyage. Ca vallait le déplacement.
#2
Cher lapinou,
J'ai vécu la meilleure expérience de ma vie dans ces mêmes contrées. Bien sûr, je n'aurais pas employé les mêmes mots, mais je reconnais les lieux, vus par d'autres yeux. Chez moi, c'était parfois plus liquide, plus mouvant, moins coloré. Même les mêmes vérités subtiles qui apparaissent et qu'on n'arrive plus à saisir aussitôt fini le tour de manège... J'aurais pas tenté la visite avec beaucoup de monde autour de moi cela dit. Besoin de pouvoir me comporter n'importe comment sans oeil inquisiteur. Surtout avec les ballons de N2O dans ma face qui me faisaient geindre comme une otarie agonisante.
Trafiquant d'organes périmés
#3
[une otarie agonisante quoiqu'interminable*, très hyperbolique et en rüt'*]

Chère Schtrümpfette-pleine-de-grâce-[belge],

Ton TR m'emplit de joie en ce qu'il recoupe et redécoupe au mot près et tout et DONC C'ETAIT BIEN VRAI ce que j'avais étalé ici même de [url=http://www.psychonaut.com/post-35468.html?f=55&start=0""]ma première expérience à la K[/url], il y a... 8 mois.
Et je me rends compte grâce à toi-et-tout-merci-trö que si cette expérience s'était montrée .. hmmmm... genre hyperbolique oui, baroque même, c'était en grande partie lié à la quantité [TROPTROPTROP même si petit-petit-petit trottoir-à-snif].
Et donc mült-merci, la boucle est bouclée et je peux faire un tour sur moi même pour dire que le monde est merveilleusement.. baroque.

« Vous vous conduisez dans la vie comme vous conduisez cette voiture. C'est-à-dire de manière très approximative.»
— Plüf 

#4
Je comprends pas trop ton utilisation du mot "baroque". Pour moi la ké est vraiment l'inverse du baroque. Les mots clés c'est plutot "industriel", "plastique", "froid" etc.
Sinon joli TR, ça avait l'air chouette.
J'promene mon caniche en tapant dedans comme dans une canette. Dans une laverie automatique j'essaye d'enfiler un pantalon comme si c'était une veste. Ici les vautours sont obèses. J'ressort d'un photomaton avec une radio du crane. Les hommes de l'organisation sont déguisés en touristes. Les pigeons sont des drones. Tout ce qui m'entoure est faux. J'me trouve au milieu d'un décors, ou les clochards sont des acteurs, les passant des figurant, les orphelins n'ont pas de nombril. J'suis une odeur de merguez dans une boutique Hermes. Et pendant ce temps la Joconde elle sourit.
#5
Baroque comme incommensurablement-wtf.
[En parlant d'une chose] Dont le caractère bizarre, inattendu, contradictoire a quelque chose de surprenant, de choquant et parfois de ridicule. Idée baroque.
Et cette froideur et absence de "sensible-émotionnel" m'a énormément marqué, justement ; elle donnait une tournure totalement inconnue aux idées et aux objets. Une tournure assez effrayante, même si je n'étais pas vraiment en mesure d'appréhender la peur à cet instant là.

Et sinon j'avais surtout envie d'utiliser "baroque" aujourd'hui, plein de fois, mais il se trouve que c'est justement et merveilleusement très approprié, et en conséquence, je suis tellement contente d'être heureuse.

« Vous vous conduisez dans la vie comme vous conduisez cette voiture. C'est-à-dire de manière très approximative.»
— Plüf 

#6
Rococo :!: La K.
Connais tu l'histoire d'A'neglakya et d'A'neglakyatsi'tsa?
Sais tu comment les Êtres Divins les punirent?
#7
schtroumpfette a écrit :
K-Hole.
"tant pis, je ferai sitter pour les autres, de temps en temps ça peut pas me faire de mal de pas être déchirée"


Dit elle sous champis et 2 lignes de kéta, franchement j't'adore, t'es trop bonne toi !!! mrgreen :wink:

Marre que la K soit si rare là où j'habite, ça m'a donné envie de TR!! Bon je vais cambrioler le veto !
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#8
Ze voyage...ça donne envie ouai.

Sinon est-ce que NDE = K-hole ?
Le Plus Appelle Le Plus
#9
edit: oops, j'avais pas compris. Perso, jpense que c'est deux expriences differences, meme s"il existe des points communs.
J'promene mon caniche en tapant dedans comme dans une canette. Dans une laverie automatique j'essaye d'enfiler un pantalon comme si c'était une veste. Ici les vautours sont obèses. J'ressort d'un photomaton avec une radio du crane. Les hommes de l'organisation sont déguisés en touristes. Les pigeons sont des drones. Tout ce qui m'entoure est faux. J'me trouve au milieu d'un décors, ou les clochards sont des acteurs, les passant des figurant, les orphelins n'ont pas de nombril. J'suis une odeur de merguez dans une boutique Hermes. Et pendant ce temps la Joconde elle sourit.
#10
Bonne question!!
Ou est-c'que K-hole = voyage astral

Mais sans même connaitre véritablement la réponse je pense qu'une "near death expérience" est une expérience qui nous fait penser qu'on est aux confins de la mort (dissolution de l'ego, sensation de n'avoir plus de corps physique...) donc un bon gros K-Hole peut surement être considéré comme tel.
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#11
taAke a écrit :
nçon, near death experience. Des points communs, mais deux expériences distinctes.


Plus d'info si possible (voir un bon lien) ?
Le Plus Appelle Le Plus
#12
y'a de bons liens sur google je crois.
J'promene mon caniche en tapant dedans comme dans une canette. Dans une laverie automatique j'essaye d'enfiler un pantalon comme si c'était une veste. Ici les vautours sont obèses. J'ressort d'un photomaton avec une radio du crane. Les hommes de l'organisation sont déguisés en touristes. Les pigeons sont des drones. Tout ce qui m'entoure est faux. J'me trouve au milieu d'un décors, ou les clochards sont des acteurs, les passant des figurant, les orphelins n'ont pas de nombril. J'suis une odeur de merguez dans une boutique Hermes. Et pendant ce temps la Joconde elle sourit.
#13
Le K-Hole serait, il me semble, plus à rapprocher des phénomènes dissociatifs :
Citation :Definition:
Dissociation is a psychological experience in which people feel disconnected from their sensory experience, sense of self, or personal history. It is usually experienced as a feeling of intense alienation or unreality, in which the person suddenly loses their sense of where they are, who they are, of what they are doing.
Dissociation often occurs in response to trauma, and seems to have a protective aspect in that it allows people to feel disconnected from traumatic events. This is sometimes described as an "out-of-body" experience. However, dissociation can be distressing when it continues to occur, even when people are engaged in everyday activities.
Dissociation can also be an effect of psychoactive drugs. Some drugs, such as "date rape" drugs, have a strong dissociative effect, which others, such as alcohol and cannabis cause dissociation in some people but not others. The experience of dissociation occurring as a result of taking ketamine is known as a "k-hole."
Dissociation has been used therapeutically to gain more control of mental states in the approach of Neuro-Linguistic Programming (NLP).
Dissociation can also be a symptom of mental illnesses such as "Dissociative Identity Disorder.

Pour ce qui est des expériences de NDE, intuitivement, je dirais que ça pousse l'expérience un peu plus loin. Mais le terme est employé génériquement aussi pour qualifier les trüks Mortels-Ou-Approchant, sans prise de psycho-actifs notamment. Genre en allant chercher ton pain, *päf*, NDE sur le capot de la voisine du 3ème. Ça signifie juste une indisposition passagère probable à remplir le constat.

Edit :
Et y'a des bons liens sur google, aussi.

« Vous vous conduisez dans la vie comme vous conduisez cette voiture. C'est-à-dire de manière très approximative.»
— Plüf 

#14
J'ai déjà lu les liens, ça m'avait pas trop convaincu, po grave.

Ah ouai tu traduis NDE comme ça...donc à chaque fois que je prends ma moto (surtout quand il a plu) j'approche de la NDE...adrénaline...
Le Plus Appelle Le Plus
#15
La Vie est une NDE.
Connais tu l'histoire d'A'neglakya et d'A'neglakyatsi'tsa?
Sais tu comment les Êtres Divins les punirent?
#16
CTB.

« Vous vous conduisez dans la vie comme vous conduisez cette voiture. C'est-à-dire de manière très approximative.»
— Plüf 

#17
CTB ?
Le Plus Appelle Le Plus
#18
adrenochrome a écrit :
schtroumpfette a écrit :
K-Hole.
"tant pis, je ferai sitter pour les autres, de temps en temps ça peut pas me faire de mal de pas être déchirée"


Dit elle sous champis et 2 lignes de kéta, franchement j't'adore, t'es trop bonne toi !!! mrgreen :wink:

Oopsops:
Hum, bah, oui, que veux-tu, on ne se refait pas, hein...
#19
Non mais j'ai adoré, c'est le genre de réplique à mettre dans un film à la las vegas parano !
Un keum sous champis, qui tape des traces de kéta et qui sort après que ça lui fera pas d'mal d'être sobre pour veiller sur les autres !!

Love it ! mrgreen
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#20
laura zerty a écrit :
CTB ?

CTB.

Ça marche pas avec Epsil, c'est CTC dans son cas (enfin après j'en sais rien en fait. Les joies du Ternet)

Font même de la radio:
[Image: 2629546734_small_1.jpg]
Logo expressif des différents états de TB:
[Image: ctb-sivotu.jpg]

Pour CTC aussi ça Clax:
[ATTACH=CONFIG]4270[/ATTACH]

Sorry je m'en vais.
Connais tu l'histoire d'A'neglakya et d'A'neglakyatsi'tsa?
Sais tu comment les Êtres Divins les punirent?
#21
adrenochrome a écrit :
Non mais j'ai adoré, c'est le genre de réplique à mettre dans un film à la las vegas parano !
Un keum sous champis, qui tape des traces de kéta et qui sort après que ça lui fera pas d'mal d'être sobre pour veiller sur les autres !!

Love it ! mrgreen

J'le prends comme un compliment dans ce cas mrgreen
#22
Et CTC c'est quoi alors pour toi ?
Le Plus Appelle Le Plus
#23
3. ctb

French expression: "comme ta bite" (like your dick) Exemple:
"c'est pas très long" "ctb" mrgreen

Je te laisse chercher pour CTC, je vais déposer le brevet pendant ce temps là...
Connais tu l'histoire d'A'neglakya et d'A'neglakyatsi'tsa?
Sais tu comment les Êtres Divins les punirent?
#24
Rhhhooo, on en apprend tous les jours, psychonaut, c'est instructif.
I'm the man of the mountain, drink my water from the fountain, get my food from the trees, 'n So much Honey from the Bees

>> sqark
Wed May 05, 2010 21:54
vais boire
#25
schtroumpfette a écrit :
K-Hole.
dans un monde étonnement complexe fait de patterns géométriques colorés ultra-structurés


Les dissos et la géométrie ça va ensemble faut croire, un pote voit précisément des formes géométrique lui aussi Happywide
#26
IT was a compliment !
Ce costume de mescalito marche super bien pour virer tout ces hippies d'mon champ.
#27
IWC...j'ai compris le truc.
Le Plus Appelle Le Plus
#28
Se déplacer dans de grand espaces immenses, moi ça me rappelle inévitablement le DXM. Encore plus hâte d'en dénicher de la Ké ducoup, merci pour ton expérience Smile
#29
Bijord a écrit :
Se déplacer dans de grand espaces immenses, moi ça me rappelle inévitablement le DXM. Encore plus hâte d'en dénicher de la Ké ducoup, merci pour ton expérience Smile

Tous les deux des dissociatifs, normal qu'il y ait des similitudes. Pour ma part, j'ai testé pas mal de substances, mais jamais le DXM. J'me demande si ça m'apporterait encore quelque chose, comme expérience, vu que c'est par excellence celle qu'on conseille aux débutants...
#30
Merci pour le TR il est passionnant Happywide Rhalala les folles nuits avec Ketty :roll:

schtroumpfette a écrit :
Bijord a écrit :
Se déplacer dans de grand espaces immenses, moi ça me rappelle inévitablement le DXM. Encore plus hâte d'en dénicher de la Ké ducoup, merci pour ton expérience Smile

Tous les deux des dissociatifs, normal qu'il y ait des similitudes. Pour ma part, j'ai testé pas mal de substances, mais jamais le DXM. J'me demande si ça m'apporterait encore quelque chose, comme expérience, vu que c'est par excellence celle qu'on conseille aux débutants...


Beaucoup de similitude (surtout avec des grosses doses de DXM) mais pas non plus tout a fait les même trips, et faut pas croire que le DXM n'est qu'un "antitussif psyché pour les noobs", il fout de bonnes féssés quand tu force un peu sur la dose Rolleyes
"I have come a long way, between this Earth and Zion"


Topics apparemment similaires...
  [Ketamine] Petit hole et petite mine Biquette 5 531 08/02/2020 15:17
Dernier message: Biquette
  La Kéta IV : je comprends mieux pourquoi il faut une administration lente Percheman 7 1,060 12/08/2017 19:21
Dernier message: Percheman
  Kéta TGV il a pas voulu m'en donner Bichoune 5 1,617 06/02/2017 07:59
Dernier message: Sludge
  1ère fois à la kéta ! Moz09 30 8,228 22/11/2015 00:31
Dernier message: Pardon
  K-hole: renaissance dans un monde parallèle, une nouvelle dimension surnaturelle! robbie 3 3,690 26/03/2015 15:28
Dernier message: Mr.G
  Kétamine? Dissociation? K-Hole? Mr.G 24 9,582 24/10/2014 19:48
Dernier message: Lullaby
  Keta Paëlla Fauna 4 2,582 22/12/2013 21:52
Dernier message: Laura Zerty
  Le cas "Hole", la troisième est la bonne ! Aldous Snow 5 3,491 22/09/2013 22:35
Dernier message: Lemineur
  KETA I.V. -Gre- 6 3,460 28/01/2012 17:51
Dernier message: benzos
  Planète Kéta : Métropole Alien Organique & unité des âmes AbSINth 14 3,154 07/12/2011 16:31
Dernier message: GuyGeorge



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.