S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Juste pour dire

@Sandman : rien. Le culturel c'est un sous-ensemble de l'état de nature, pas une opposition
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(08/09/2022 16:11)Aiskhynê a écrit :
Ça sent trop bon le castoréum ! *-*


Le jus de glandes anales de culs de castors ?
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
(08/09/2022 19:33)Biquette a écrit :
@Sandman : rien. Le culturel c'est un sous-ensemble de l'état de nature, pas une opposition


Ok donc si je comprend bien pour toi nature est un synonyme de réalité ?

Pour moi la nature c'est ce qui a trait à un caractère essentialiste, qui demeure inchangé par rapport à ses caractéristiques initiales.

Par exemple un décor naturel c'est un décor qui n'a pas été modifié par autre chose que par lui même.
La forêt amazonienne se régule d'elle même dans son être au monde, si l'homme la déforeste alors ce n'est plus la nature dans son essence mais un changement opéré par la culture.

La culture étant en opposition direct de la nature par son caractère exogène au modalités auto-régulatrices de la vie.

C'est d'ailleurs dans ce sens que je pense que la dichotomie a lieu dans le langage populaire quand on parle de nature.
Alors certes on peut voir tous les mouvements vivants comme étants naturels, mais je pense que cela fait sens de faire une distinction entre des mouvements primitifs et d'autres déterminées par des fonctions structurelles humaines car elles diffèrent autant dans leurs accomplissements que dans leurs histoires respectives.
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

La nature c'est comme un Ouroboros qui se détruit lui-même... Une extrémité est mangée par l'autre... L'Homme est la quintessence de la nature mais la mange sans voir qu'il se détruit lui-même.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
La nature trouve toujours un chemin
Même au sein d'un écosystème créé par l'homme.
Donc au sein de cette création est ce tout de même la nature puisque rien n'est naturel dans ce cadre ?

Même sous des lampes hps la nature reprend ses droits.

J'aime pas parler de nature mais plutôt de vie.
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
(08/09/2022 19:43)Yoshinabis a écrit :
(08/09/2022 16:11)Aiskhynê a écrit :
Ça sent trop bon le castoréum ! *-*


Le jus de glandes anales de culs de castors ?


Toutafé ! *-*
L'humain pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
(09/09/2022 20:18)Aiskhynê a écrit :
(08/09/2022 19:43)Yoshinabis a écrit :
(08/09/2022 16:11)Aiskhynê a écrit :
Ça sent trop bon le castoréum ! *-*


Le jus de glandes anales de culs de castors ?


Toutafé ! *-*

Woputain je le savais.
T'es vraiment dégueux   Big Grin

Tu veux pas nous fabriquer de l'homéopathie ?
Je suis sur que tu as la fibre pour ce métier  mrgreen
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
Il n'y a pas, à ma connaissance, de véritable auto-régulation dans la nature ? Genre les écosystèmes ont toujours connu des changements plus ou moins brutaux. L'exemple extrême étant la crise de l'oxygène qui a tué la majorité des cellules anaérobies. Ou des déplacements d'une espèce qui ravagent la faune et flore de certains territoires (salut les sauterelles)... Jusqu'aux prochaines adaptations.
L'impact humain est pas différent. On dit souvent qu'on est entrain de "tuer la planète" mais on est juste entrain de détruire les conditions d'habitabilité qui nous conviennent. Cette transformation verra l'apparition de nouvelles adaptations... Mais on sera plus là pour en témoigner.

Le seul truc qui me gêne dans ton discours c'est juste que pour moi il n'y a pas d'Essence. L'essentialisation c'est un processus spontané de la psychologie humaine, mais la nature (ou le réel du coup, en effet je fais pas de diff) n'est que transformation, impermanence, mutation. Toutes nos catégories descriptives de la nature sont trompeuses puisque le vivant n'est qu'un joyeux foutoir, prenant la forme d'un continuum sur deux dimensions : l'une horizontale en tant que continuum inter-espèce et l'autre verticale en tant que continuum de mutations dans le temps.

Je ne remets pas en question la pertinence du concept de culture, mais je trouve important de le recontextualiser, comme ensemble subordonné à la nature (donc au réel), plutôt que l'approche classique qui consiste à décrire le Réel comme une dichotomie Culture vs Nature.
Là maintenant la seule démonstration qui me vient en tête pour justifier mon point de vue, c'est que l'humain est un produit de la nature. Partant de ce simple constat il faut soit postuler avec prétention que nous sommes une anomalie quasi divine apparue spontanément pour sauvegarder le concept de culture comme production séparée de la nature (prétention typique qui a bercé toute notre culture occidentale pdt des siècles), soit accepter la culture comme une production naturelle du genre humain, donc un sous-ensemble. Être humain et suivre notre développement naturel à la fois en tant qu'individu ou en tant que groupe c'est produire de la culture.

Poil à l'acupuncture.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
y'a une ambiance étrange comme avec des pianos mécaniques ou des molinaires à thune dans les topics...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Citation :L'impact humain est pas différent. On dit souvent qu'on est entrain de "tuer la planète" mais on est juste entrain de détruire les conditions d'habitabilité qui nous conviennent. Cette transformation verra l'apparition de nouvelles adaptations... Mais on sera plus là pour en témoigner.

lécossystème s'éfondre les arbres sont en train de crever en ce moment mème!

les oiseaux sont en train de disparaitre

c'est toute la chaine alimentaire qui s'éfondre!

il ne resteras qu'une planete poluer pour des milions voir des miliard d'années, grace au nucléaire, les déchet balancer dans la mer ou enterrer on ne sais pas ou.

quand les plaque tectonic aurront bouger de trop tout ça sa ressortira pour faire crever le reste qui aurras survecue et évolué!
yabadabadoo now!
"l'amour dans l'arbre!"
Toxémon, attraper les ploucs!!!






(09/09/2022 23:12)Biquette a écrit :
Il n'y a pas, à ma connaissance, de véritable auto-régulation dans la nature ? Genre les écosystèmes ont toujours connu des changements plus ou moins brutaux. L'exemple extrême étant la crise de l'oxygène qui a tué la majorité des cellules anaérobies. Ou des déplacements d'une espèce qui ravagent la faune et flore de certains territoires (salut les sauterelles)... Jusqu'aux prochaines adaptations.
L'impact humain est pas différent. On dit souvent qu'on est entrain de "tuer la planète" mais on est juste entrain de détruire les conditions d'habitabilité qui nous conviennent. Cette transformation verra l'apparition de nouvelles adaptations... Mais on sera plus là pour en témoigner.

Le seul truc qui me gêne dans ton discours c'est juste que pour moi il n'y a pas d'Essence. L'essentialisation c'est un processus spontané de la psychologie humaine, mais la nature (ou le réel du coup, en effet je fais pas de diff) n'est que transformation, impermanence, mutation. Toutes nos catégories descriptives de la nature sont trompeuses puisque le vivant n'est qu'un joyeux foutoir, prenant la forme d'un continuum sur deux dimensions : l'une horizontale en tant que continuum inter-espèce et l'autre verticale en tant que continuum de mutations dans le temps.

Je ne remets pas en question la pertinence du concept de culture, mais je trouve important de le recontextualiser, comme ensemble subordonné à la nature (donc au réel), plutôt que l'approche classique qui consiste à décrire le Réel comme une dichotomie Culture vs Nature.
Là maintenant la seule démonstration qui me vient en tête pour justifier mon point de vue, c'est que l'humain est un produit de la nature. Partant de ce simple constat il faut soit postuler avec prétention que nous sommes une anomalie quasi divine apparue spontanément pour sauvegarder le concept de culture comme production séparée de la nature (prétention typique qui a bercé toute notre culture occidentale pdt des siècles), soit accepter la culture comme une production naturelle du genre humain, donc un sous-ensemble. Être humain et suivre notre développement naturel à la fois en tant qu'individu ou en tant que groupe c'est produire de la culture.

Poil à l'acupuncture.


Je suis d'accord avec toi si je comprends bien pour toi le développement humain (appelé culture) n'est qu'un autre aspect de la nature et du réel et il n'y a pas de différence entre les deux..

C'est vrai qu'on peut voir les choses ainsi mais il y a une petite nuance qu'on peut ajouter qui différencie beaucoup les choses c'est la notion de "choix" alors le choix est relatif mais il y a bien dans la notion de culture une fourchette de possibilités et le chemin pris par la culture humaine n'est pas une nécessité mais bien une conséquence d'une série de choix.. 
Alors que le développement des sauterelles ou des arbres n'est pas un choix de leur population mais juste le développement naturel de leur évolution dans un contexte donne.

Ce " choix " humain ou en tout cas la possibilité a poursuivre ou pas le chemin que prend sa culture est une spécificité humaine qui le différencie du reste de la nature a mon sens
normalement j'aurais dû mourir déjà il y a longtemps. Je ne sais pas comment j'ai survécu... Du coup je suis engagé dans des protocoles médicaux,des procédures méthodiques dans le mode de vie pour faire attention et prendre conscience des limites humaines physiques, physiologiques et psychologiques...

Comme un pirate en ripailles j'arrachais une cuisse de poulet avec de la coleslaw et un soda ou une bière et cela faisait un repas par exemple... Style de vie genre wild life mais has been. C'est fini.

Mainant je dois suivre les directives d'une nutritionniste qui m'a été prescrite par le docteur.

le matin je dois manger du pain complet avec une garniture salée !!! Pas de confiture sur une tranche de pain blanc moelleux de mie au lait ni de croissants comme avant, tout ça... Mais du pain gris. Dans un esprit issu de la culture supernova , le pain gris c'est la guerre, la précarité et ce que on veut oublier. C'est rustre et rétrograde. Mais bon le pain gris ce n'est pas si mauvais et on s'habitue.

Le midi on m'a prescrit de manger froid !! Une boule de thon ou des tranche de filet de poulet ou de dinde avec des légumes cuits... mais froids !!! Et je cite "légumes" quand il ne s'agit pas de féculents mais de vert avec des fibres. Pas des patates mais des endives, des poireaux, courgettes, haricots, chicorées etc... Je sais que en France lors de la présence de pommes de terre , lentilles ou de fayots sur l'assiette on est quitte des légumes verts. Avec ma nutritionniste c'est bien déterminé.

Le soir je prépare un repas chaud. La viande doit être maigre. Au supermarché j'use d'une loupe pour voir les compositions nutritionnelles sur l'envers des emballages, des paquets, des boites... Comme un détective. Avant je ne faisais pas ça. Je plongeais la main sur ce qui se présentait devant moi en rayon et c'était bon.

Profitez de ces conseils à titre gratuit. Perso j'ai dû payer. A l'issue des 4 séances prescrites, je fourguerai une demande de remboursement à la mutuelle... J'espère que ça va marcher  Big Grin
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
apparemment c'est ce qui m'attend, des légume et des balades dans les bois, je vais quand j’aurais pris rdv chez le cardiologue......

les symptôme de presque une crise cardiaque au moins 3 x au cours des 3 dernier mois!

l'impression d'un couteau planté à gauche sous le sein mais pas d’irradiation dans la face nie en dessosu du point.

le docteur ma dit d'appeler le 15 si ça recommence!


trop de tabac, de mdpv , de mxe, de dmxe ,de shit/beuh, et des antéssedant familial.
yabadabadoo now!
"l'amour dans l'arbre!"
Toxémon, attraper les ploucs!!!






(10/09/2022 09:13)PSYCHOCRACK a écrit :
apparemment c'est ce qui m'attend, des légume ...blabla


les oléagineux sont de bon conseil. Tu peux t'enfiler des cachouètes, des noisettes, des noix, des rondelles de banane grillées et toutes sortes de graines à l'apéro avec une bonne bière... C'est une compensation pour t'encourager à garder le cap de l'abstinence...

le risque c'est de bouffer plus que ça... des cacahouètes toute la journée... Oh non encore un vice!! OH OUI !!! Idea
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Caramélisées si possible les cahouètes. Smile
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
me connaissant je vais au moins continuer la clope..... trop dure de tout arreter...
yabadabadoo now!
"l'amour dans l'arbre!"
Toxémon, attraper les ploucs!!!






(10/09/2022 11:35)PSYCHOCRACK a écrit :
me connaissant je vais au moins continuer la clope..... trop dure de tout arreter...


mange des branches de céleri cru. Tu penseras moins à la clope. Il vaut parfois mieux du céleri bio pck c'est un légume qui capte les pesticides... donc voir et savoir cela. Mais de toutes façons on en a vu d'autres. Et il vaut mieux le céleri cru car le cuit perd son attrait pour ce qui nous occupe ici.

Ce qui compte c'est le céleri. Si j'avais su cela pendant mon sevrage tout aurait été différent...

-------------------

et les cachouètes sucrées c'est à la plage... pas pour un régime sérieux en matière de nutrition. Je suis déjà bien content de pouvoir en avoir avec le régime. Je fais un mix salées / nature pour modérer le sel...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
(10/09/2022 06:10)PSYCHOCRACK a écrit :
Citation :L'impact humain est pas différent. On dit souvent qu'on est entrain de "tuer la planète" mais on est juste entrain de détruire les conditions d'habitabilité qui nous conviennent. Cette transformation verra l'apparition de nouvelles adaptations... Mais on sera plus là pour en témoigner.

lécossystème s'éfondre les arbres sont en train de crever en ce moment mème!

Oui c'est le problème, la frange très fine qui correspond à nos conditions d'habitabilité a tendance à se chevaucher avec celle des autres espèces que l'on connait... X) mais ce sera pas la fin du vivant pour autant.



(10/09/2022 06:38)Zak a écrit :
Ce " choix " humain ou en tout cas la possibilité a poursuivre ou pas le chemin que prend sa culture est une spécificité humaine qui le différencie du reste de la nature a mon sens

Mouais à mes yeux ça fait partie de ces prétentions typiquement humaines. Rien ne nous dit que nos "choix" apparents ne sont pas la résultante presque mécanique des interactions individuelles. Et oui on a un cerveau capable de formes de rationalisation mais probablement pas suffisamment, sinon le capitalisme n'aurait pas émergé x)
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
Le cerveau c'est une machine très évoluée mais elle reste complètement soumise à la sélection naturelle. Donc faire des nienfants et se répandre partout reste son objectif premier en tant qu'organe.
Quant (Kant?) au choix, je pense que c'est du bullshit, une croyance très bien ficelée par nos propres cerveaux mais qu'on a toujours pas pu prouver (le libre-arbitre ne pourra jamais être validé, un peu comme dieu) et qui commence à se faire bien bouffer par le déterminisme scientifique, ce qui fait que cette théorie tient de moins en moins debout. Ça fait bobo à l'ego mais c'est comme ça.
Self-made chemist  and pharmacologist
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
(09/09/2022 23:12)Biquette a écrit :
Il n'y a pas, à ma connaissance, de véritable auto-régulation dans la nature ? Genre les écosystèmes ont toujours connu des changements plus ou moins brutaux. L'exemple extrême étant la crise de l'oxygène qui a tué la majorité des cellules anaérobies. Ou des déplacements d'une espèce qui ravagent la faune et flore de certains territoires (salut les sauterelles)... Jusqu'aux prochaines adaptations.
L'impact humain est pas différent. On dit souvent qu'on est entrain de "tuer la planète" mais on est juste entrain de détruire les conditions d'habitabilité qui nous conviennent. Cette transformation verra l'apparition de nouvelles adaptations... Mais on sera plus là pour en témoigner.

Le seul truc qui me gêne dans ton discours c'est juste que pour moi il n'y a pas d'Essence. L'essentialisation c'est un processus spontané de la psychologie humaine, mais la nature (ou le réel du coup, en effet je fais pas de diff) n'est que transformation, impermanence, mutation. Toutes nos catégories descriptives de la nature sont trompeuses puisque le vivant n'est qu'un joyeux foutoir, prenant la forme d'un continuum sur deux dimensions : l'une horizontale en tant que continuum inter-espèce et l'autre verticale en tant que continuum de mutations dans le temps.

Je ne remets pas en question la pertinence du concept de culture, mais je trouve important de le recontextualiser, comme ensemble subordonné à la nature (donc au réel), plutôt que l'approche classique qui consiste à décrire le Réel comme une dichotomie Culture vs Nature.
Là maintenant la seule démonstration qui me vient en tête pour justifier mon point de vue, c'est que l'humain est un produit de la nature. Partant de ce simple constat il faut soit postuler avec prétention que nous sommes une anomalie quasi divine apparue spontanément pour sauvegarder le concept de culture comme production séparée de la nature (prétention typique qui a bercé toute notre culture occidentale pdt des siècles), soit accepter la culture comme une production naturelle du genre humain, donc un sous-ensemble. Être humain et suivre notre développement naturel à la fois en tant qu'individu ou en tant que groupe c'est produire de la culture.

Poil à l'acupuncture.


Oula j'ai un peu de retard sur le débat.

J'ai lu tes posts Biquette, je suis globalement d'accord avec ton point de vu, même si je pense que ne pas essentialiser au moins les fonctions connues de certaines parties de la nature revient à dépolitiser le débat. Je voulais seulement remettre en contexte que les gens qui parle de "nature" parle de la leur, de celle qu'on peut modifier à notre gré quitte à limiter la richesse de la vie d'une manière tellement étendu que la seul commune mesure à l'homme sont des catastrophes naturelles ou des astéroïdes.
Mais bon tu as raison c'est une autre histoire j'étais hors sujet.

Poil au parapet.

(10/09/2022 12:52)snap2 a écrit :
Quant (Kant?) au choix, je pense que c'est du bullshit, une croyance très bien ficelée par nos propres cerveaux mais qu'on a toujours pas pu prouver (le libre-arbitre ne pourra jamais être validé, un peu comme dieu) et qui commence à se faire bien bouffer par le déterminisme scientifique, ce qui fait que cette théorie tient de moins en moins debout. Ça fait bobo à l'ego mais c'est comme ça.


C'est ce que je pense aussi. Mais souvent dans ce genre de discussion, pour ouvrir à des réflexion je rappel que cette sentence est toujours en l'état une intuition, une vue de l'esprit.

Même si dans mon degré de croyance j'accorde une très haute probabilité que cette théorie décrive la réalité, j'accorde également une probabilité non négligeable au fait que les limitations physique de notre propre intelligence nous empêcheraient d'avoir accès à des informations plus précises à ce sujet.

Sans forcement partir dans des croyances religieuses ou dualistes, le libre arbitre ne me semble pas dénué d'intérêt en tant que concept à partir du moment ou l'on définit des cadres précis à la liberté et non une liberté absolue.
Le fait même que notre intelligence ne semble pas en mesure de définir clairement le degré des cadres de cette liberté me semble une contrainte à prendre en compte si on accorde au libre arbitre une infime chance d'exister dans des contextes restreints (l'indéterminisme quantique par ex ? Peut être que ce sujet nous donne une minuscule ouverture ?)

(10/09/2022 12:52)snap2 a écrit :
Ça fait bobo à l'ego mais c'est comme ça.


C'est marrant je trouve ça rassurant moi. Dans des cadres complètement indéterminés (ou déterminés seulement à la "volonté") les individus seraient juste des purs générateurs de chaos. Impossible de prévoir quoi que ce soit, de se raccrocher à une construction familière...
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

(10/09/2022 09:13)PSYCHOCRACK a écrit :
apparemment c'est ce qui m'attend, des légume et des balades dans les bois, je vais quand j’aurais pris rdv chez le cardiologue......

les symptôme de presque une crise cardiaque au moins 3 x au cours des 3 dernier mois!

l'impression d'un couteau planté à gauche sous le sein mais pas d’irradiation dans la face nie en dessosu du point.

le docteur ma dit d'appeler le 15 si ça recommence!


trop de tabac, de mdpv , de mxe, de dmxe ,de shit/beuh, et des antéssedant familial.


Oui appel direct le 15 si ça recommence !
Et évite les efforts trop intenses avant ton rdv chez le cardio Wink
Citation :Et évite les efforts trop intenses avant ton rdv chez le cardio

à ok, mon medecin ma pas dit ça! merci!


le problème c'est que je fout rien en temps normal, mais je travaille phisiquement, je fait beaucoup d'éffort intensse, il aurrais due m'arrèter le medecin.
yabadabadoo now!
"l'amour dans l'arbre!"
Toxémon, attraper les ploucs!!!






(10/09/2022 19:08)PSYCHOCRACK a écrit :
je fait beaucoup d'éffort intensse, il aurrais due m'arrèter!


Oui c'est clair. Mais tu peux toujours lui demander un arrêt de travail. Le cœur faut prendre ça au sérieux. Surtout si t'as des antécédents familiaux.
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

bas c'est exactement ce que je dit, elle car il saijit d'une femme aurais due m’arrêter elle sais que je travail physiquement.

je ne commenterais pas le comportement de mon médecin mais le cœur y est, je suis gâté niveaux professionnel de santé!

y'en à aucun qui veux m’arrêter, alors que j'ai de gros proplème de santé,comme si ils avais peur de la secu qui controle!

edit: ça fais 3 fois que j'ais des douleurs à la poitrine!
yabadabadoo now!
"l'amour dans l'arbre!"
Toxémon, attraper les ploucs!!!






(10/09/2022 17:59)Mr Sandman a écrit :
Sans forcement partir dans des croyances religieuses ou dualistes, le libre arbitre ne me semble pas dénué d'intérêt en tant que concept à partir du moment ou l'on définit des cadres précis à la liberté et non une liberté absolue.
Le fait même que notre intelligence ne semble pas en mesure de définir clairement le degré des cadres de cette liberté me semble une contrainte à prendre en compte si on accorde au libre arbitre une infime chance d'exister dans des contextes restreints (l'indéterminisme quantique par ex ? Peut être que ce sujet nous donne une minuscule ouverture ?)


Les implications politiques de tout définir comme état de nature je les comprends, c'est un discours qui peut être récupéré et tordu par l'essentialisme avec les conséquences désastreuses que l'on connait /vague geste de la main vers toute l'histoire humaine/.
C'est d'ailleurs bien frustrant puisque la capacité à s'organiser et penser une meilleure vie pour tout le monde est également une expression naturelle de l'humain.

Pour le rôle de l'indéterminisme quantique, Penrose (connu pour son triangle) a soumis certaines hypothèses farfelues mais bien travaillées et finalement réfutées. Le principal souci c'est que les phénomènes de cohérence quantique apparaissent de façon macroscopique dans des conditions très particulières (proche du zero absolu, vide poussé etc). Le cerveau est un peu à l'opposé de ce genre de conditions.

Néanmoins, mais peut-être que je m'avance trop loin (mais au vu de mes compétences dans ces domaines c'est déjà trop tard xD), le déterminisme physique de nos pensées ne se résume pas uniquement à une causalité simple d'interactions entre des atomes. On parle ici d'un système complexe (au sens mathématique) où la somme des interactions voit naître l'émergence de patterns causaux qui sont supérieur à la somme des parties. Le tout reste déterministe mais dans la pratique on est sur qqch d'imprédictible (comment prédire que le sac de carbone et d'hydrogène que je suis passerait 20min à écrire ce pavé plutôt que soigner ma gueule de bois ?)
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
<cut wikipedia>
Michel de Nostredame, dit Nostradamus, né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence et mort le 2 juillet 1566 à Salon-de-Provence, est un apothicaire et auteur français. Pratiquant l'astrologie; il est surtout connu pour son ouvrage intitulé Les Prophéties dans lequel certains croient lire des prédictions avérées
</cut>
--------------------------------------

puis dans un docu d'Historia à la TV on illustre la narration avec une vue rapprochée d'une page du grimoire de Nostradamus défilant lentement et rédigé en français ancien du 16me s. Oui, mais comme dans un flash se révèle le nombre 90 en toutes lettres. Alors question à cent balles quel est la mot français pour écrire 90? Quatre-vingt-dix? NON ! C'est nonante. Le vrai mot français ancien pour 90 c'est nonante parce que l'ancien temps était plus intuitif. La nouvelle façon composée mais plus méthodique de compter provient pourtant d'un mode d'énumération primitif dit vicésimal.

Ok, ok tout ça mais ce que je veux dire c'est que le nonante peut trouver une justification en France si on voulait. Parce que Nostradamus alors quand même !!! C'est un pilier de la culture française et tout le monde connait.
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Pour le retour de septante huitante nonante dans la langue française !!

(Quatre-vingt-dix... 4x20+10... Sérieux ils bingeaient quoi comme Rc à l'époque ???)

Déjà que l'orthographe française avec tous ses archaïsmes et lettres muettes c'est un enfer (même si je reconnais que c'est joli de deviner les origines de la langue dans la forme des mots).

(Ok j'ai trouvé, gros binge de 3-mmc à l'académie française pour enculer des mouches toute la nuit)
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(11/09/2022 11:36)Biquette a écrit :
Pour le retour de septante huitante nonante dans la langue française !!

(Quatre-vingt-dix... 4x20+10... Sérieux ils bingeaient quoi comme Rc à l'époque ???)


oui je suis pour octante en Belgique comme en Suisse aussi par exemple... Et l'heure normale sans changement. ptn tout ça ce sont des invention pour faire chier le peuple...
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
On dit huitante en Suisse (enfin sauf à Genève, c'est quatre-vingts), octante c'est vraiment belge.
Self-made chemist  and pharmacologist
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
Va pour octante par sympathie pour les voisins méditerranéens.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.