S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


!!!!!HELP!!!!!! [alcool, addictologie en ligne]

#1
Bonsoir tout le monde,



J'ai déjà eu des passes alcoolique dans le passé mais la je touche le fond, J'ai perdu mon chien et me me suis mis à boire beaucoup. Ca en arrive à me perturber dans mon travail et je crain le pire.....



J'ai essayer d'arrêter à l'ancienne par moi même comme je faisait avant mais les tremblements et insomnies de plusieurs jours sont incompatibles avec mon travail de précision....


Je ne peux également pas consulté un médecin "du coin" car avec mon travail ce n'es pas possible d'avoir cette image.



Je voudrais savoir si vous connaissez un médecin que je pourrai consulter en ligne afin de pouvoir me sevré en arrêtant les tremblant et les insomnies Actuellement je ne bois pas par plaisir mais juste pour faire passer les effets secondaire...


Je précise que je vous suis depuis longtemps et est actif sur le forum sur un autre pseudo, mais je ne veux vraiment pas que l'on puisse me reconnaitre étant donné l'importance de mon travail
#2
Salut ! Est-ce que tu as déjà essayé les consultations vidéos ? C'est disponible sur Doctolib et ça s'est beaucoup démocratisé avec la crise sanitaire. Tu peux ainsi consulter des médecins de toute la France (je pars du principe que tu vis dans notre beau pays) sans avoir à te déplacer.
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »

Mignonne allons voir si la la kétamine
Peut faire office de vitamine
- Skruffy
#3
J'y ai pensé mais ne l'ai as encore fait (Juste fais une fois par le passé ou on ma prescrit un placebo en somnifère). Je part du principe que la majorité ne voudra pas prescrire de médicament à quelqu'un qu'il n'a pas osculté.

Je me trompe ? A tu déjà eu à faire à ce système ?
#4
Oui, je l'utilise souvent. J'ai facilement obtenu, de la part de généralistes, des benzodiazépines afin de "supporter le stress des examens" ou "du covid". Évidemment, ce n'est pas une généralité, et il te faudra peut-être essayer plusieurs médecins, mais notre système de santé est bien foutu, les consultations sont remboursées, ton problème est légitime, profites-en à fond. Les spécialistes sont peut-être plus réticents mais si tu expliques clairement ton problème, à savoir que tu crains la réprobation sociale locale, tu devrais recevoir de la compréhension. Tu pourras peut-être aussi obtenir des arrêts de travail le temps de passer le gros du sevrage.
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »

Mignonne allons voir si la la kétamine
Peut faire office de vitamine
- Skruffy
#5
Si vraiment tu t'alcoolise fortement, il va falloir pousser la porte d'un CSAPA. Seuls, un traitement benzo peut ne pas suffire. Il te faut une supplémentation en vitamines + un neuroprotecteur comme l'Aotal par exemple (antago NMDA + action GABA). Et une surveillance médicale en hopital pendant une à deux semaines dans le meilleur des cas. Aucun médecin compétent n'acceptera de te laisser mener ta petite vie en engageant sa responsabilité en te laissant te sevrer tout seul comme un grand, ou alors bonne chance pour trouver cette personne, et rien ne dit que ton sevrage tout seul ne sera pas dangereux pour ta survie...

Bon courage !
#6
Oui je comprend mais j'ai fais tout seul des sevrages pire que celui là (1/2 voir 3/4 de bouteille de vodka par jour). Quant je parle de boire beaucoup, je suis actuellement à environ 6 8.6 par jours. J'arrive à arrêter pendant mes période de repos mais pendant le travail les tremblement et insomnies ne sont pas surmontable.

Penses tu que c'est jouable ?
#7
Non. Il te faut une hospitalisation avec un traitement adapté. J'ai pour ma part subi 3 hospitalisation en HP parce que les places en cure sont trop longues à obtenir. A l'heure actuelle je ne consomme plus d'alcool à part quelques rechutes épisodiques. Par contre je suis toujours sous seresta et baclofène. Et je consomme pas mal de disso, qui m'aide à tenir le coup.

Met toi en tête qu'il va surement te falloir une hospitalisation pour parvenir à te sevrer. Le sevrage d'alcool est très neurotoxique et demande une surveillance médical soutenu. Si tu fais ça à l'arrache, tu peux t'attendre à taper une crise d'épilepsie qui peut parfois être mortelle, succomber d'une crise cardiaque, avoir des dommages au cerveau qui créés certains syndromes qui te flingues à vie...

Désolé de te mettre face à une réalité difficile à accepter...

Et j'ai moi aussi réussi à me sevrer seul plusieurs fois, jusqu'au jour où j'ai tapé une crise d'épilepsie. J'ai failli y passer.
#8
Merci de ton avis mais je ne suis pas s'accord avec toi. Je pense que si tu avais ma situation tu comprendrais. Je ne peux vraiment pas me le permettre...

Comme déjà dit j'ai réussi à me sevrai de chose bien plus compliqué.

Je tente le rendez vous demain et si ca ne fonctionne pas ce sera comme les autre fois, sevrage à la dure et quand c'est trop compliqué un petit etizolam....
#9
SInon plus rapide que doctolib et gratuit tu as Qare
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#10
(01/07/2021 23:20)MrXXX a écrit :
Oui je comprend mais j'ai fais tout seul des sevrages pire que celui là (1/2 voir 3/4 de bouteille de vodka par jour). Quant je parle de boire beaucoup, je suis actuellement à environ 6 8.6 par jours. J'arrive à arrêter pendant mes période de repos mais pendant le travail les tremblement et insomnies ne sont pas surmontable.

Penses tu que c'est jouable ?


Juste pour que tu te rendes compte du truc :
1/2 bouteille de vodka = 37.5 cl à 40% = 150 g d'alcool
6 houite sisse = 300 cl à 8.6% = 258g d'alcool

Donc non tu consomme actuellement l'équivalent d'une bouteille entière de vodka par jour. Faut réellement prendre ça au sérieux.
 Self-made chemist 
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
Free will is a lie.
#11
Comme l'a dit Para, je pense vraiment que tu devrais trouver un moyen de te faire aider médicalement le sevrage d'alcool c'est carrément dangereux seul .
Tu risques de souffrir le martyr de faire mal à ton cerveau en le laissant surexcité pour rechuter si t'essaies "à la dure" enfin je pense

Si t'as vraiment aucun moyen je sais pas si le sevrage dégressif qu'es la méthode chinoise souvent utilisé pour les opis peut aider pour l'alcool (je te laisses chercher sur internet mais le but est de diluer de plus en plus ton produit pour un sevrage dégressif) mais sans soutiens médical, me semble dangereux .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DPT et Black Metal

Il était une forêt
où le chant de la nuit
éveillait le soleil d'une autre vie

https://www.stopennui.net 


Topics apparemment similaires...
  Question sur le GHB : comparaison avec l’alcool AlphaCentauri 5 605 14/08/2020 01:56
Dernier message: Tridimensionnel
  Comment définiriez- vous l'Alcool ? Parlons en comme d'une drogue. LegrosAlexandre 124 21,568 25/07/2017 15:10
Dernier message: Kethrope
  Remplacer alcool? feco 25 5,196 24/02/2017 11:41
Dernier message: amicale_du_pc
  Surdosage skenan + alcool + benzo + hypnotiques Mélusine 39 5,887 03/06/2016 19:17
Dernier message: Yeaushit
  Association de la codeine et l'alcool Fly 12 44,924 05/04/2016 14:05
Dernier message: Sludge
  [Valium, Alcool] Besoin de conseils RDR. DouceNuit 2 1,687 15/09/2015 21:51
Dernier message: DouceNuit
  Alcool et connerie degradation, prison etc... wealldead 5 1,622 22/05/2015 16:20
Dernier message: Serum Phi
  [ Éther diéthylique ] Voie orale : neurotoxicité comparable à l'alcool ? Placebo 12 2,886 24/07/2014 20:18
Dernier message: Gheritarish
  Solubilité de l'Etizolam dans l'alcool junkfood 2 1,217 26/06/2014 12:33
Dernier message: junkfood
  Alcool et neurotoxicité grivois 9 4,866 01/05/2014 10:06
Dernier message: Maddict



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.