S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[Guide] Un regard sur l'Ayahuasca

#1
[Image: 1362064568-psychoayabanner.jpg]

L'Ayahuasca est une des diverses infusions psychoactives préparée à partir d'un inhibiteur de la monoamine oxydase (IMAO) tels que B. caapi (harmaline) ou un inhibiteur réversible de la monoamine oxydase A (ISRS) comme le Syrian Rue (Harmine), prise avec la Diméthyltryptamine infusé (DMT ) contenant des espèces végétales. Il existe une grande variété de ces plantes, mais dans la société occidentale, les plantes les plus couramment utilisés sont soit des feuilles de Psychotria viridis ou Mimosa Hostillis, écorce de racine.

Les alcaloïdes Harmala sont inhibitrices des MAO bêta-carbolines. L'Harmine et l'harmaline sont considérés comme des inhibiteurs sélectifs et réversibles de la monoamine oxydase A (MAO-A). Cette inhibition de la MAO-A permet de diffuser la DMT non métabolisée par les membranes de l'estomac et l'intestin grêle, et finalement traverser la barrière hémato-encéphalique (qui, en soi, ne nécessite aucune inhibition de la MAO-A) pour activer les récepteurs dans le cerveau. Sans RIMAs ou un IMAO, la DMT serait oxydée (et donc rendu biologiquement inactif) par les enzymes de la monoamine oxydase dans le tube digestif.

Cet article est basé exclusivement sur ma seule et unique experience personnelle avec la combinaison de Mimosa Hostillis, écorce de racine (DMT) et de la Syrian Rue (Harmine). J'ai l'intention d'écrire un guide séparé pour les plantes contenant du DMT utilisés en combinaison avec l'Harmaline à l'avenir.

L'Ayahuasca vient généralement sous la forme d'un liquide brun utilisée par les tribus indigènes d'Amérique du Sud. Cependant, il a été découvert par le monde occidental au 16ème siècle, par les missionnaires chrétiens de l'Espagne et du Portugal.

Ceux qui ont la chance d'expérimenter l'Ayahuasca, rapportent de profondes révélations spirituelles quant à leur effet sur ​​la terre, la vraie nature de l'univers ainsi qu'un aperçu profond pour la façon d'être une meilleure personne. Cela est considéré par beaucoup comme un réveil spirituel et ce qui est souvent décrit comme une renaissance. Il est presque toujours dit que les gens éprouvent de profonds changements positifs dans leur vie à la suite de la consommation d'Ayahuasca.

En outre, il est souvent rapporté que les personnes ont la possibilité d'accéder à des "dimensions plus spirituelles» et faisant face avec diverses entités autonomes qui servent à agir comme des guides ou des guérisseurs.
Ici, je vais décrire et catégoriser chaque effet subjectif de mon expérience à l'Ayahuasca avec autant de détails que je le pourrai.

[Image: 1361814485-effetsphysiques.png]

L'Ayahuasca est très célèbre pour ses nausées, ses vomissements violents et la diarrhée occasionnelle qui accompagne généralement les 45 premières minutes du voyage. Ses propriétés purgatives sont traditionnellement considérée comme très importante et connue comme la purga ou "la purge". Les vomissements intenses et la diarrhée occasionnelle qu'elle induit peut anéantir les vers et autres parasites tropicaux, et les alcaloïdes harmala, ont eux-mêmes été montré pour être vermifuge, ce qui signifie qu'il est capable d'expulser les vers parasites (helminthes) du corps en les tuant.

Si la purge est autorisé à se produire, la première sensation physique qui est généralement remarqué, c'est une nausée intense qui s'accumule graduellement jusqu'à ce que la personne purge et vomit. Ces vomissements ne se sent pas particulièrement violent et se terminent très rapidement. La nausée, avant qu'elle ne soit très inconfortable, rends généralement difficile de se déplacer pendant les 45 premières minutes du voyage. Après c'est fini et bien fini, vous vous sentirez très rafraîchi et rajeuni.

Au-delà de la nausée, la sensation physique du body high est un sentiment très difficile à placer, mais réelle, une euphorie et un sentiment d'être complètement en contact avec le corps d'un l'animal. À des doses plus élevées cette sensation se traduit par des plaisirs intense qui enveloppe chaque nerf de votre corps.

C'est intense, mais pas de trop. Vous avez même une grande quantité de contrôle dans l'induction de ces "rush", si vous utilisez systématiquement vos pensées pour communiquer avec, d'encourager et d'applaudir l'Ayahuasca à produire et à intensifier le body high. Cela n'affecte pas le contrôle moteur ou l'équilibre qui permet pour vous d'être complètement mobile et d'explorer tout ce que vous pourriez explorer en étant sobre.

[Image: 1361814501-effetscognitifs.png]

L'effet mental de l'Ayahuasca est probablement mon préféré de tous les psychédéliques traditionnelles chamaniques. Il vous met dans un état ​​très profond d'une objectivité tout à fait rationnelle qui semble étroitement lié et complètement équilibré avec un large éventail de sentiments très intenses et d'émotions. Cela se ressent comme si votre filtre culturel a été immédiatement retiré et vous donne la possibilité de regarder n'importe quel sujet sans préjugés irrationnels, vous donnant une appréciation intense pour la vie et tout ce qui est en elle, avec une grande soif de connaissances.

L'Ayahuasca produit des pensées très nettes et rapides qui vous donne l'impression d'être constamment entrain de vous parler intérieurement. Cela vous "force" à devenir une meilleure personne. Voici par exemple ce que vous pouvez dire lors de l'influence:

*Tiens-toi droit!
*Arrêtes d'être un idiot!
*Manges plus de fruits!
*Passes plus de temps avec ta famille!


Ces commentaires peuvent être comparés à des pensées spontanées qui surgissent dans votre tête. Ils sont souvent sarcastiques, mais enveloppent tout, de grandes choses dans la vie ou des petites choses, vous obligeant à les suivre en vous rendant trop conscient de soi pour être capable de rationaliser toutes les autres options.
L'effet mental de l'Ayahuasca est capable d'être à la fois terriblement négatif et élevé dans la paranoïa ou plus calme et plus accueillant que toute autre psychédélique. C'est quelque chose que j'ai trouvé, qui dépends entièrement de la façon dont l'infusion est préparée.

Si l'Ayahuasca est préparé d'une manière qui vise à réduire la nausée, la ligne directrice de pensée en général sera orienté vers des pensées positives, l'introspection, le passage des générations, la pensée tribale et l'augmentation des pensées mystiques qui ne peut être interprétée autrement que comme agréable .
Au cours d'un voyage à l'Ayahuasca, il est généralement indiqué qu'une présence autoritaire ou une intelligence supérieure guide complètement votre trip où le dirige parfois avec un sens de l'humour assez tordu.

Avec la DMT par exemple, cette intelligence peut-être également ressentie. C'est comme si l'"autre" est assis derrière les scènes, poussant chaque boutons de manière à guider votre trip, d'une position qui parfois n'est pas nécessairement de votre coté.
Cet "Autre" (où entité) semble avoir l'habitude d'amplifier les caractéristiques négatives trouvées dans l'irrationnel, parfois arrogant envers les personnes qui vont souvent dans des attitudes négatives. Il est fort possible de faire un bad trip durant cette phase.

L'"Autre" semble également contrôler l'intensité visuelle du voyage, de façon sporadique. Créant donc un trip qui s'écoule d'une manière complètement différente des autres substances. Tous les autres psychédéliques "classiques" que j'ai rencontrés offraient un flux linéaire et constant de visuels avec un pic cohérent et prévisible (pendant le plateau), le début, etc... Sentir la présence de "l'autre" est un sentiment très net qu'on ne trouve pas avec les autres psychédéliques.

[Image: 1361814501-effetsvisuels.png]

Les visuels de l'Ayahuasca ne se comportent pas de la même manière que des visuels normaux. Ces visuels ne sont pas simplement une version alternative stylisée des visuels rencontrés avec les champignons ou le LSD, qui sont généralement décrits comme un flux constant d'image en mouvement et de motifs géométriques, des fractales et des images.
Au lieu de ça, les visuels même à des niveaux inférieurs ressemblent à de véritables modèles physiques flottant qui se dressent lentement, se développant hors de l'air de façon très organique.

Si l'Ayahuasca le permet, ces visuels s'accroît régulièrement, se rassemblent et forment des réseaux tout autour de vous qui deviennent de plus en plus intense quand vous les regardez, mais se calment et reviennent à des visuels de base si elles sont dérangées (en bougeant la tête par exemple).

Les visuels peuvent être dérangé par beaucoup de choses. Mais un changement soudain dans l'environnement comme devoir accomplir une tâche, allumer une lampe ou un changement soudain dans la musique, etc... réinitialisera ces visuels. Malgré avoir été réinitialisé, il ne faudra pas longtemps pour que les visuels se développent à nouveau et peut rapidement prendre le relais sur vous et c'est alors que vous vous "perdrez" dedans.

Ces visuels sont extrêmement sensible à la lumière et au bruit. Cependant faire un trip de jour requiert un dosage anormalement élévé. Des technologies telles que les écrans et la musique forte provoque aussi des effets visuels qui s'arrêtent dans leur lancée. C'est pourquoi l'Ayahuasca doit être pris dans une atmosphère sombre et détendue pour obtenir les meilleurs effets.
Le style spécifique attribuée aux visuels d'Ayahuasca sont entièrement formées de structures 3D sans limite. Les visuels se forment dans des structures spécifiques où peuvent survenir de manière complètement inorganisée.

Ces structures présentent d'énormes quantités d'imagerie et peuvent être très élaborées en fonction de la dose, pour finalement devenir des hallucinations à part entière (Entité, paysages imaginaires, scénarios impossibles).

Les hallucinations complètes d'Ayahuasca se présentent souvent dans la forme d'un tunnel de lumière et de couleurs. Ce tunnel est rempli de concept parfaitement formé et des hallucinations élaborées. Des transformations avec les yeux ouverts sont une occurrence commune même avec des doses faibles. Ces hallucinations de "bas niveaux" (ou treshold) peuvent être décrites comme des objets se transformant en concept entièrement nouveaux et aléatoire.

Ils ne sont jamais crée de toutes pièces mais sont toujours basé sur quelque chose comme un objet préexistant. Se présentant souvent lorsque vous lâchez prise et que vous regardez dans le vide (sans but particulier). Cette perte de "focus" sur quelque chose se transforme en un rien et devient incompréhensible. Les hallucinations deviennent alors plus réaliste, laissant place à des distorsions assez cartoon un comme le LSD. Elles sont incroyablement persistante par rapport à d'autres psychédéliques.

[Image: 1361814609-addictiontolerance.png]

La recherche à montrer la relative sécurité de la DMT. L'Ayahuasca quant à elle, a été étudiée par des groupes pluridisciplinaires au Brésil et dans d'autres pays. Il a été montré que pris dans un contexte raisonnable et avec des doses "normales", l'Ayahuasca ne présente pas de conséquences négatives d'un point de vue cognitif, psychiatrique ou physique. En terme de santé mentale, l'étude à montré que les utilisateurs présentent un niveau élevé de bonheur. L'Ayahuasca n'as pas de dépendance physique. Elle est utilisé par auto-régulation. Elle ne présente donc pas d'une dépendance quelconque à l'instar des amphétamines.

Quand à l'Harmine ou le Syrian Rue, il ne sont dangereux lorsqu'ils sont pris en combinaisons avec d'autre drogues, et il n'est pas nécessaire de suivre un régime strict sans tyramine, ce qui est le cas avec l'harmaline. Ainsi, bien que les RIMA's sont généralement plus sûres que les IMAO, ils peuvent avoir des interactions hautement dangereuses lorsqu'ils sont combinés avec des antidépresseurs, des stimulants ou des médicaments contre la migraine où même encore des décongestionnant, des antihistaminiques et le sirop pour la toux). Ils peuvent causer un syndrome sérotoninergique potentiellement mortel.

[Image: 1361814491-22196.png]

L'Ayahuasca est de loin le psychédélique le plus étrange. Il est extrêmement facile à faire et vous propose un style complètement différent, mais étonnant d'un voyage qui doit être pris beaucoup plus au sérieux. Si je devais choisir une seule substance à la société pour fonder sa culture autour d'elle, sa serait l'Ayahuasca, pas le LSD et certainement pas d'alcool.

MÉDIATHÈQUE :





Sources :
Erowid Ayahuasca Vault
Ayahuasca - Wikipedia, the free encyclopedia
Clinical investigations of the therapeutic po... [Pharmacol Ther. 2004] - PubMed - NCBI
Autonomic, neuroendocrine, and immuno... [J Clin Psychopharmacol. 2011] - PubMed - NCBI
Health status of ayahuasca users. [Drug Test Anal. 2012 Jul-Aug] - PubMed - NCBI
Ayahuasca, homepage of the great amazonian medicine
Hell, It's about time!
#2
Cool ! Smile

Dommage qu'il y ait quelques fautes. J'essaierai de les corriger un de ces quatre. Pour faire ces sujets, tu t'es basé sur une source existante (traduction) ou tu as compilé toi-même les infos ? Quelles sont tes principales sources ?

J'aime beaucoup la forme en tout cas (bannière, titres...).
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#3
Oui sorry pour les fautes ^^ Alors je me base de mon expérience personnelle principalement et certaines informations sont reprises en vue des sources dont j'ai posté en bas de ce guide Smile


Si tu veux éditer pour corriger les fautes, tu as quariter libre !
Hell, It's about time!
#4
AlphaMethyl a écrit :
L'Ayahuasca est une des diverses infusions psychoactives préparée à partir d'un inhibiteur de la monoamine oxydase (IMAO) tels que B. caapi (harmaline) ou un inhibiteur réversible de la monoamine oxydase A (ISRS) comme le Syrian Rue (Harmine)


Euh, non désolé un ISRS c'est un inhibiteur sélectif de recapture de la sérotonine, ça n'a rien à voir !

AlphaMethyl a écrit :
Les alcaloïdes Harmala sont inhibitrices des MAO bêta-carbolines.


Non, les alcaloïdes harmala sont des inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO) et ce sont des bêta-carbolines.


AlphaMethyl a écrit :
Ceux qui ont la chance d'expérimenter l'Ayahuasca....Il est presque toujours dit que les gens éprouvent de profonds changements positifs dans leur vie à la suite de la consommation d'Ayahuasca.


La chance ou la malchance :roll:....car pour certains ça a ruiné leur vie. (L'Ayahuasca, la drogue Amazonienne qui tue chaque année plusieurs touristes en mal de sensations)

AlphaMethyl a écrit :
Il a été montré que pris dans un contexte raisonnable et avec des doses "normales", l'Ayahuasca ne présente pas de conséquences négatives d'un point de vue cognitif, psychiatrique ou physique. En terme de santé mentale, l'étude à montré que les utilisateurs présentent un niveau élevé de bonheur.


Il y a peut-être une majorité de personnes qui obtiennent des bénéfices de l'ayahuasca, mais ça ne doit pas faire passer à la trappe le fait que les accidents psychiatriques liés à cette préparation sont parfois graves (à l'hopital Marmothan, ils en ramassent plusieurs cas chaque année au retour du Pérou).

AlphaMethyl a écrit :
Quand à l'Harmine ou le Syrian Rue, il ne sont dangereux lorsqu'ils sont pris en combinaisons avec d'autre drogues, et il n'est pas nécessaire de suivre un régime strict sans tyramine, ce qui est le cas avec l'harmaline. ... Ils peuvent causer un syndrome sérotoninergique potentiellement mortel.


Certains aliments (en plus des médocs dont tu parles) sont quand même contre-indiqués:
Erowid MAOI Vault : Foods to Avoid
Harmaline

Et les risques sont de faire une crise hypertensive grave (Inhalation de péganum harmala et hypertension(mea culpa est).

On en parle aussi sur ce topic: http://www.psychonaut.com/dmt/44877-chan...que-2.html
#5
Ouip, je trouve qu'il manque quelque peu de RdR sur un sujet aussi sensible,dangereux et attirant que l'ayahusaca d'autant que comme tu le dit a juste titre
AlphaMethyl a écrit :
Il est extrêmement facile à faire et vous propose un style complètement différent



Edit : Sinon c'est un très bon Thread Wink
#6
Cool ce thread ! Super structure qui permet de s'y retrouver facilement et tu expliques bien les effets sous toutes ses facettes, ça donne une assez bonne idée de ce que c'est.

Je pense que l'Ayahuasca ne peut pas vraiment être utilisé pour simplement vivre une expérience psychédélique...elle a une utilité et un potentiel trop grands, je ne pense pas l'essayer sans l'assistance d'un chaman ou d'un guide, personnellement.
Tu penses que ça se fait bien dans un contexte familier du genre chez soi ? Ou en nature ?

En passant, dans les 30 premières secondes du premier vidéo que tu as mis, ils font déjà erreur en désignant l'Ayahuasca comme une plante à pars entière et non un breuvage à base de plantes, ça ne me convainc pas trop de continuer plus loin ! :?
Break On Through.
#7
Pas mal pour les morts mais en même temps :
Citation :Dernièrement, au Pérou, un soit disant guérisseur s'est trompé dans les doses d' Ayahuasca administrées pour une action de purification ce qui a entraîné la mort de Kyle Nolan, 18 ans, venu chercher " un nouveau départ ".
Erreur de dosage...

Et comme le dit si bien un commentaire :
Citation :Un joli ramassis de conneries ... T'arrives à suggérer que certains chamans sont liés aux pires crimes, avec une enquête digne de TF1. Entre des gars que l'on retrouve découpés à la machette et un autre qui se suicide 3 mois après avoir bu de l'ayahuasca .... Dans tous les cas, ce n'est pas l'ayahuasca qui les a tué ! Pas d'autopsie non plus, et pour cause, pour ce gamin de 18 ans venu chercher un nouveau départ. Ce qui l'a tué, c'est probablement le mélange d'anti-dépresseur et d'ayahuasca. Bah oui, il ne faut avoir consommer d'anti-dépresseur durant le mois qui précède la prise d'ayahuasca.Ne jamais consommer d'anti-depresseurn pour quelques raisons que ce soit, c'est encore mieux !Et ne pas être cardiaque. Enfin brefn ne pas être sous traitement médicamenteux lourd.
Et puis le côté "formation" des chamans pfff .... Faut leur demander de présenter un diplôme du Ministère de la Magie Forestière ? Personnellement, le chaman je trouve ça secondaire. Pas de papa, pas de maman, pas de curé. De la musique douce comme fil d'Ariane.
Hell, It's about time!
#8
Pas du tout d'accord avec le commentaire du type...
J'ai rencontré personnellement une nana qui s'est faite violée par le fils d'un des chamans les plus médiatisés...elle a été abusée après la cérémonie, alors qu'elle était dans un état second.
Un autre témoignage de ce genre de pratiques ici: LA FRANCE , Terre... | Facebook
Une connaissance des DOM-TOM a perdue y a quelques années sa meilleure amie 1 semaine après qu'elle ai pris de l'ayahuasca: elle n'a pas supportée ce qu'elle a vue/ vécue et à mis fin à ses jours...

Ensuite, dire que des morts ne sont pas possible avec ce breuvage et que tout est rose au pays des chamans, c'est une méconnaissance du sujet malheureusement...

le Parisien a écrit :
les autorités s'inquiètent de ce nouveau phénomène, car des cas de viols, de suicides et de complications psychiques sont régulièrement rapportés. L'ambassade de France à Lima met en garde les touristes, évoquant de possibles « conséquences médicales graves ».

Une plante d'Amazonie fatale à une Française

Autres décès:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16356341

http://colombiareports.com/2-die-in-nort...-ceremony/

http://www.dailymail.co.uk/news/article-...treat.html

Voici un autre témoignage de quelqu'un qui comme moi, à vécu l'enfer après une cérémonie: AYAHUASCA: Voyage au coeur de l'enfer

Par contre, un truc qu'on peut pas nier c'est qu'en Amazonie, ils utilisent cette préparation depuis des millénaires...Je pense pas qu'on puisse improviser un savoir aussi important en 5 minutes.
Après, c'est clair qu'avec le tourisme chamanique, beaucoup de charlatans et de pseudo-chamans voulant profiter du filon sont arrivés en masse...
#9
Il n'y a pas que les chamans qui font ce genre de choses, partout dans le monde on en entend parler avec différentes drogues, après les voyages chamaniques je n'ai pas trop confiance, je suis mon propre chaman et je connais mes propres limites, même si des fois c'est trop tard.

C'est sur que les gens qui sont sur ce forum ne sont pas près d'en prendre, pour certain on dirait que l'ayahuasca c'est du krokodil.
Taux de probabilité de trouver la combinaison de l'Ayahuasca: 1/6 milliards
#10
Jhi-dou a écrit :
Pas du tout d'accord avec le commentaire du type...
J'ai rencontré personnellement une nana qui s'est faite violée par le fils d'un des chamans les plus médiatisés...elle a été abusée après la cérémonie, alors qu'elle était dans un état second.
Un autre témoignage de ce genre de pratiques ici: LA FRANCE , Terre... | Facebook
Une connaissance des DOM-TOM a perdue y a quelques années sa meilleure amie 1 semaine après qu'elle ai pris de l'ayahuasca: elle n'a pas supportée ce qu'elle a vue/ vécue et à mis fin à ses jours...

Ensuite, dire que des morts ne sont pas possible avec ce breuvage et que tout est rose au pays des chamans, c'est une méconnaissance du sujet malheureusement...

Une plante d'Amazonie fatale à une Française

Voici un autre témoignage de quelqu'un qui comme moi, à vécu l'enfer après une cérémonie: AYAHUASCA: Voyage au coeur de l'enfer

Par contre, un truc qu'on peut pas nier c'est qu'en Amazonie, ils utilisent cette préparation depuis des millénaires...Je pense pas qu'on puisse improviser un savoir aussi important en 5 minutes.
Après, c'est clair qu'avec le tourisme chamanique, beaucoup de charlatans et de pseudo-chamans voulant profiter du filon sont arrivés en masse...


Certes désolé pour ce qui s'est passé, mais c'est pas L'Ayahuasca qui l'a tué directement... :S Indirectement oui on est d'accord. Encore une fois Set & Settings.
Aussi les Chamans j'y fais pas trop confiance non plus.. Les cas de mort là, il s'agit soit de SURDOSE où le fait que la personne serait tombée... Encore une fois manque de préparation. Et l'autre personne s'est tapée un bad trip c'est les risques.

Personnellement moi j'en suis pas mort et je l'ai fais dans un environnement fermé et qui en plus venait d'un shop hollandais connu qui vends ces fameux Bongbastic...
Après comme chaque psychédélique, la prudence est de mise et c'est vrai qu'il est regrettable de mourir de la sorte. Je ne veux pas jouer le bad boy ou le connard car ce que tu me dis j'en ai bien pris compte, sache le.

Take care les gens Smile
Hell, It's about time!
#11
Je pense que ce que Jhidoux essaie de faire c'est aussi mettre en garde contre les gros dérives de ce tourisme shamanique.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
#12
On pourrait peut-être rajouter qu'ils n'utilisent pas toujours que deux plantes pour faire la boisson, il paraît que ça peut aller jusqu'à une centaine pour certains, avec parfois du Brugmansia. Tout cela doit secouer un peu.
#13
Sludge a écrit :
Je pense que ce que Jhidoux essaie de faire c'est aussi mettre en garde contre les gros dérives de ce tourisme shamanique.



Mais aussi de la dangerosité potentielle de L'ayahuasca ! Cf. http://www.psychonaut.com/dmt/37439-ayah...post603320
Ce n'est pas à prendre à la légère et tout le monde ne peut pas prendre ça comme on prendrait un psyché dans notre réserve.

Merci pour le guide ! Smile
Celui qui se fait bête se débarrasse de la douleur d'être un homme.
#14
Je suis d'accord avec à peu près tout le monde, le guide n'est pas très RdR mais décrit très bien le breuvage et ses effets.

Pour ce qui est des problèmes avec les chamans, c'est désolant quand même de ne pas pouvoir simplement faire confiance aux gens. Normalement être chaman signifie être quelqu'un de sage et en rapport avec la spiritualité, mais avec les "faux chamans" qui font ça pour l'argent aujourd'hui, il y a de plus en plus de problèmes.

Jhi-Dou en lisant le lien d'Acidbuzz, j'ai le sentiment qu'il m'est arrivé quelque chose de similaire (bien que mille fois moins dérangeant). Après avoir pris de l'Ayahuasca j'ai perdu toute envie de travailler, et tout ce qui étais "contre-nature" (du moins au vu de ma propre perception) comme les usines, la junk food (genre McDo), etc... me dégoûtait.

L'ayahuasca n'est pas quelque chose d'anodin, loin de là... C'est la substance la plus puissante que je connaisse.

En rapport avec les chamans justement, ne pas en prendre avec un chaman je suis d'accord, mais je pense qu'à moins d'être familier avec cette substance, d'être hyper chanceux (comme je l'ai été quand j'en ai pris) et d'en prendre peu, il faut absolument être accompagné, au moins par un ami qui pourra vous aider aussi bien psychologiquement que physiquement (quoique, il peux être très difficile de bouger sous ayahuasca).

Bref, la potion a quand même un potentiel bénéfique non négligeable. Disons qu'il faut beaucoup de rigueur à mon avis et beaucoup de prudence.

Je pense que la meilleure solution avec ce breuvage c'est une première dose faible (j'ai ressenti des effets bénéfiques après avoir bu une gorgée d'ayahuasca que j'avais préparé moi-même, avec 25g de Caapi et 25g de Psychotria Viridis) et ensuite augmenter de manière progressive, en arrêtant si des effets négatifs se font sentir.
#15
Kyran a écrit :
Pour ce qui est des problèmes avec les chamans, c'est désolant quand même de ne pas pouvoir simplement faire confiance aux gens. Normalement être chaman signifie être quelqu'un de sage et en rapport avec la spiritualité, mais avec les "faux chamans" qui font ça pour l'argent aujourd'hui, il y a de plus en plus de problèmes.


Un "vrai" chaman n'est pas forcément sage, comme un prêtre ou un moine bouddhiste d'ailleurs, mais beaucoup ont cette image du vieux chaman éveillé et libéré des tentations. C'est avant tout un sorcier qui travaille avec des entités et des énergies. Il peut très bien être adepte d'une pratique proche du satanisme et travailler avec des énergies qui ne sont pas toujours bienveillantes, pour satisfaire ses pulsions, comme certains prêtres et moines encore. S'il est avide de pouvoir et de pognon, comme certains politiciens, il y a des chances qu'il soit plus proche de cela que de la sagesse.
Peut-être aussi parce que le chemin de l'éveil et de la libération peut passer par des obstacles et des tentations, qui détournent l'attention de ceux qui l'emprunte, en exploitant leurs faiblesses et en leur montrant qu'il y a encore du travail avant d'aller plus loin. Sinon on serait peut-être tous déjà arrivés.

Au-delà des apparences et de la lumière, il a souvent un côté obscur, dans spiritualité comme ailleurs. Il y a aussi des gens qui s'imaginent que les témoins de Jéhovah sont tous bienveillants parce qu'ils parlent d'amour et de Jésus, jusqu'au jour où ils découvrent qu'une chose peut en cacher une autre et que quand on leur a montré quelque chose avec le doigt, il n'ont regardés que le doigt.
Je préfèrerais aussi qu'ils soient tous sympathiques, car j'envisage de partir à l'aventure quelques temps par là-bas d'ici un an et ça aurait été pratique, mais là ça va être la surprise, bonne ou moins bonne.
#16
Très bonne initiative tes guides, mais enveloppe un peu le truc stp, on dirait un article sur un truc inoffensif. OUI je sais blabla set&setting doses ça se prépare itou, mais justement, précise le 20 30 fois, surtout avec de l'ayahuasca, super facile de s'en procurer... Et super facile de se planter. Dis toi que tu t'adresses à un public de kikoos et de newbies, pas à des "psychonautes" (ou des drogués qui ont 2/3 bases parce qu'ils ont déjà pris leur baffes...).

Mais continue !

editHS: larry tu viens à la moon maya ? Check ton FB steuplé Happywide
#17
Yaba a écrit :
C'est sur que les gens qui sont sur ce forum ne sont pas près d'en prendre, pour certain on dirait que l'ayahuasca c'est du krokodil.


Bah, si ça peut faire réfléchir certains, tempérer un peu les ardeurs et éviter des conneries c'est déjà pas mal non ?
Krokodil j'ai jamais gouté (et pas envie beurk), mais en tous cas pour moi oui, c'est clairement la pire expérience de ma vie en la matière !Rien à voir avec (par exemple) un bad sous mesca.

En tous cas le titre du topic c'est "un regard sur" et la facette de l'ayahuasca que je tente de décrire est une partie de ce que peut être cette expérience.
C'est certain que ça se passera pas comme ça pour tout le monde, mais ça existe et ça peut arriver.
C'est p'être pas politiquement correcte de dire ça ici, mais je serai hypocrite de pas en parler (l'ayant vécu et rencontré des gens à qui c'est arrivé)...
Faut noter aussi que la plupart des gens qui ont vécu ce genre de traumatisme évitent en général d'en parler (et de rouvrir les vieilles blessures).Ceux qui sont en HP peuvent difficilement témoigner...

Raøul a écrit :
Un "vrai" chaman n'est pas forcément sage, comme un prêtre ou un moine bouddhiste d'ailleurs, mais beaucoup ont cette image du vieux chaman éveillé et libéré des tentations. C'est avant tout un sorcier qui travaille avec des entités et des énergies. Il peut très bien être adepte d'une pratique proche du satanisme et travailler avec des énergies qui ne sont pas toujours bienveillantes, pour satisfaire ses pulsions, comme certains prêtres et moines encore. S'il est avide de pouvoir et de pognon, comme certains politiciens, il y a des chances qu'il soit plus proche de cela que de la sagesse.


+ 1
Effectivement, c'est un peu un fantasme d'occidental (le vieux sage au fond de la forêt) et je rajouterais qu'un chaman n'est pas forcément un guide spirituel non plus à la base.


Topics apparemment similaires...
  [Guide] Un regard sur la DMT AlphaMethyl 68 13,032 05/08/2022 13:10
Dernier message: R0dz
  Changa : Guide pratique Ouroboros 136 63,225 21/05/2022 15:57
Dernier message: 2-lm-bromo-fly
  Guide Extraction de Peganum Harmala (Freebase) Quetzal 23 7,504 11/06/2016 19:45
Dernier message: GuyGeorge



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.