S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Euphorie puis ennui

#1
Question 
Bonjour à tous et à toutes,
 
Je viens vers vous aujourd’hui pour vous parler de mes expériences sous MDMA et avoir votre avis concernant ce que j’ai ressentis. Attention, ce post va être très long ! J'ai essayer de le rendre le plus lisible possible.
 
Avant :
Je souhaitais essayer une drogue afin de connaître les effets que cela peut procurer. Mon compagnon ayant déjà tout tester, je lui poses pleins de questions et cela me fait envie (malgré qu’il me mette énormément en garde envers et contre tout). J’avais déjà fumer du cannabis mais je réagissais mal. En effet, je faisais 9 fois sur 10 des gros bas trips (je ne savais pas que c’était des bas trips à l’époque). Mon compagnon me dit donc que je dois être sensible et ça ne l’étonne pas au vu de mon passé particulier. Aujourd’hui, je suis une femme avec une hypersensibilité accrue et une facilité à la dépendance à tout ce qui peut provoquer une désinhibition. Malgré tout cela, je souhaite tenter l’expérience et vivre cela. J’en ressens l’envie et je me documentes pour faire en sorte que tout se passe au mieux. Mon compagnon comprend que je suis pugnace et finit par choisir de m’accompagner dans mon choix.
 
Première expérience :
Mon compagnon étant un ancien cocaïnomane, ce fut une longue discussion entre nous pour savoir s’il était possible ou non que j’essaie en sa présence. Il finit par me dire qu’il préfère être présent pour me servir de guide. Lui ayant déjà tout testé, il me conseille sur laquelle choisir, pourquoi, comment etc. Après longue réflexion, nous nous lançons pour la MDMA. Il choisit celle-ci car plus douce que la LSD et d’après lui, les bad trips sont plus rares. De plus, il me dit que c’est une drogue qui donne joie et euphorie, tout ce que je recherche.
 
Je fais beaucoup de recherches et je me documentes à fond pour savoir comment me préparer et vivre une expérience réussie.
 
Mon compagnon se procure de la MDMA en cristaux que je prends le temps d’analyser (je suis laborantine) pour vérifier sa pureté. Finalement, il s’avère qu’elle est bien pure à plus de 95%.
 
Set and settings : un soir, nous n’avons pas manger depuis plusieurs heures, nous coupons tout les téléphones, mettons une lumière tamisée, un petit film comique. A portée : de l’eau, du multivitamine, du chocolat, des bonbons, des restes dans le frigo, des benzo au cas où ça dégénérerais. 
 
Mon compagnon prépare les paras à 0,12 pour lui et pour moi. J’ai lu qu’en général ça mettait 1h voire 1h30 à monter. Après avoir gobé, il continue l’installation tranquillement et moi je lis ce forum (haha !). Au bout de 5/10 min, je ressens un genre de fourmillements dans tout le corps. Je ne fais pas le lien, je continue de lire mon téléphone et je ne m’inquiète pas, pensant que je stress. Puis je commence à me sentir flotter. Là je comprends que c’est un des premiers effets. Mon compagnon était assis à côté de moi, en train de refaire les cotons de sa vapote. Je me redresse, m’assois et lui dit que je me sens pas très bien. Il stoppe ce qu’il fait, regarde l’heure et me dit que ça ne fait que 20 minutes, que je devrais essayer de me détendre.
30 minutes après avoir gobé, je lui redis que ça ne va pas. En effet, je me sens mal, une grosse angoisse arrive et je la sens monter. Je le regarde et je vois dans ses yeux, qu’il comprend. Il me dit : « Tu es déjà en train de monter, c’est la première fois que je vois quelqu’un monter aussi vite ! ». Et là, c’est le drame : mon visage se ferme, je me sens pas bien, je ne maîtrise plus mon corps qui se décontracte énormément, j’ai les yeux dans le vide et je n’arrive plus à parler. Il s’est rapprocher de moi, et m’a réconforté autant qu’il le pouvait. Il me tenait la main, me demandait de revenir avec lui, d’essayer de lui parler, de ne pas fermer les yeux. Je n’y arrivais pas, j’étais submergé d’émotions : énormément de colère envers lui, beaucoup de peur… Au bout de 15 minutes (avec lui toujours à m’enlacer à me parler), j’arrive à sortir quelques mots, il s’empresse de me dire de respirer à fond et de continuer à lui parler. Et là, c’est la sortie du tunnel : je commence à parler et petit à petit on ne m’arrête plus. Et paf, d’un coup, je n’ai plus ce poids et je me sens bien. Mais alors VRAIMENT bien ! Je ne fais que de parler, je répète sans arrêt les mots  « c’est trop bien ». Ma mâchoire serre fort mais je mâche des chewing-gums. Lui finit par monter, bien plus tard. Au final, le reste de la soirée sera idyllique car je vais me sentir bien tout le long, un moment de bonheur à l’état pur. J’ai énormément la bougeotte mais seulement allongée : je bouge constamment les jambes. J’adore être dans le noir ou la lumière tamisée, et je ne fais que de parler. Jamais je n’ai ressenti quelque chose d’aussi agréable !
Durant la soirée, nous regobons plusieurs fois. A la fin, j’ai plusieurs hallucinations, que j’adore car je vois de belles fleurs colorées dans le noir. Puis, je finis par m’endormir.
 
Le lendemain, j’ai mal (mais alors vraiment !) à la tête. Mais au final, on passe notre dimanche dans le lit, devant la télé à grignoter. Ce mal de tête me restera au moins 4 jours à la suite.
 
Vraiment l’un des plus beaux moments de ma vie ce soir-là. C’était extraordinaire !
 
Deuxième expérience :
 
Je savais que l’envie de recommencer allait revenir vite. Mais pas aussi vite que je ne le croyais. Première expérience le samedi soir, et j’ai de nouveau envie le mardi qui suit. J’arrive à me contenir jusqu’au samedi, où là je dérape. Je finis par en reprendre.
Comme vous vous en doutez, ce fut un échec cuisant. Une vraie déception :
Je monte vite, comme toujours, mais très peu et pas longtemps. Une fois allongée, 1h après être monté, je ressens comme un vide. Un grand vide en moi. Et là, je m’ennui. Mais je n’ai JAMAIS ressenti d’ennui aussi intense. Et là je n’ai plus l’impression d’être défoncé. Je suis tellement déçue que je fini par m’endormir.
 
Troisième expérience :
 
Plusieurs semaines se sont écoulées : au moins 4 voire 6. On décide de retenter l’expérience, puisque le moment s’y prête. Nous gobons tout les deux, nous montons (moi bien plus tôt, comme d’habitude). Je suis bien défoncé, je le sens. Mais je m’ennui. J’ai envie de m’occuper mais rien n’a d’intérêt pour moi. Alors on trouve des petits jeux, des occupations mais je me lasse de tout très vite. Mon comportement gâche complètement le délire de mon compagnon, qui lui, délire très bien. Je finis par m’endormir, pour peu de temps. Quand je me réveille, je suis bien descendu et j’ai encore mal à la tête. Finalement, c’était pas top top mais j’ai quand même passé une bonne soirée.
 
Quatrième et dernière expérience :
 
Je me dis que l’ennui vient d’un manque de stimulation, alors je décide de gober en toute toute petite quantité à une soirée entre amis. Finalement, je monte très bien, et je prends beaucoup de plaisir. Je re-gobe, en préparation à la fin de soirée que je finirais dans le lit à discuter avec mon chéri. Sauf qu’une fois dans le lit, je m’ennui. Déçue et frustrée de tout ça, je m’endors pour terminer la soirée.
Le lendemain, mal de tête léger.
 
Voilà mes quatre expériences sous MDMA.
La première fut extraordinaire mais les trois autres, j’ai ressentis ce fameux vide et ennui, qui est déplaisant ! Depuis, parfois, quand j’y repense, je ressens de nouveau cet ennui profond qui me prend au niveau du thorax. C’est désagréable. Je suis déçue de ressentir cela et j’ai l’impression que jamais je ne revivrais un bonheur à l’état pur comme j’ai pu avoir la première fois.
Par contre, je dois vous avouer que le lendemain de la première fois, j’ai calculé que nous avions gober au total (en 4 ou 5 fois), au moins 0,3g. (ce qui, je crois, est BEAUCOUP TROP)
 
Mes questions :
 
  1. Avez-vous déjà ressenti ce sentiment d’ennui profond ? D’où pensez-vous qu’il puisse venir et comment le contrer ?
  2. Est-il possible que je fasse un genre de tolérance depuis la première fois où nous en aviosn gober beaucoup trop ?
 
Au final, que pensez-vous de tout ça ? Mais svp, ne jugez pas. Nous avons essayé de faire au mieux, et de nous préparer. Nous savons que nous avons pas tout fait parfaitement. Dans tout les cas, prendre de la drogue, c’est mal, nous le savons et agissons en toute conscience.

Merci d'avance à toutes les personnes qui auront pris le temps de lire jusqu'ici et de répondre à mes questions. Si j'ai oublié des précisions, n'hésitez pas à me demander, si cela peut être utile. 
#2
Avec de la vraie bonne MD pure, 120mg est peut-être un peu beaucoup pour la première fois d'une personne hypersensible, ce qui explique probablement l'inconfort violent de la montée .
Pour la tolérance et surtout pour ne pas vider ses réserves de sérotonine on recommande d'attendre environ 6 semaines il me semble entre deux prises de MD .

Si tes prises sont trop rapprochées c'est normal de perdre la magie, le set and setting aura beaucoup d'influence aussi peut-être qu'a deux en appart ce n'est pas l'environnement le plus stimulant, ça se prête mieux aux fêtes pour certains

PS : j'avais pas vu que tu avais autant redrop la première fois . En effet, c'est un peu trop .

Et oui les rares fois où j'ai pris de la MD, la fin la descente je ressentais un grand ennui, un crash tout l'inverse de la montée, ça m'a dégouté de ce produit perso .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#3
Merci pour ta réponse.

La première fois, le fait d'être que tout les deux dans le noir à discuter, c'était génial. Mais toutes les autres fois, je m'ennuyais. Et pourtant, quand j'en ai pris en soirée, je n'avais qu'une hâte : me retrouver à discuter en tête à tête avec mon chéri. Je suis frustrée de ne pas ressentir de nouveau ce bonheur intense que j'avais la première fois...
#4
Citation :c'est un peu trop

C'est même beaucoup trop !
Dans l'idéal, il ne faudrait pas dépasser 125mg par session de consommation (cf. notre fiche info sur la MDMA). Si vous avez redrop la même quantité qu'au premier drop, alors vous étiez clairement en surdose. Les hallucinations en sont d'ailleurs un indice, la MDMA ne fait pas halluciner à dose recommandée.
Si l'on ajoute à ça que vous n'avez pas du tout respecté la distance conseillée entre deux prises (6 semaines minimum), il n'est pas du tout étonnant que tu n'arrives pas à retrouver la magie initiale.
Enfin, la première prise de MDMA est souvent la plus magique, tu n'imagines pas le nombre de TR qu'on en a ! Les gens sont émerveillés, n'en reviennent pas de ce bonheur qui leur tombe dessus. L'expression "nuit de noces" est parfois utilisée ^^ mais on retrouve rarement cette sensation.

Pour résumer :
première fois + surdosage = feeling+++
no respect de l'espacement réglementaire entre les prise + dosage normal = feeling ---

Je te déconseille fortement de surdoser pour retrouver la magie initiale, c'est dangereux pour ta santé mentale, tu ne serais pas la première à tomber dans ce piège !
La seule chose à faire, c'est l'inverse : attendre. Longtemps. Le double, voire le triple du temps nécessaire. Et te préparer à la possibilité de ne jamais retrouver le sentiment que tu cherches. Tu voulais connaître les drogues, voilà l'une des premières règles à apprendre pour ne pas s'y paumer : un jour il faudra peut-être renoncer à ce plaisir, si tu ne peux pas l'accepter tu t'engages sur un chemin dangereux.

J'espère que mes mots ne sont pas trop durs : je veux juste m'assurer que le message soit bien transmis Smile
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#5
Merci pour ta réponse.

Je sais bien que la première fois, on a complètement surdosé. On a merdé..
La deuxième fois, effectivement, c'est normal que ce soit pas terrible, 1 semaine après un dosage tel...
Mais les autres fois, elles ont été espacés de plusieurs mois pour certaines et j'ai pourtant toujours cet ennui horrible qui survient ?
Quand les gens disaient : ta première fois sera extraordinaire et profites-en car elle sera la meilleure de toute ; je ne pensais vraiment pas que la différence entre la première et les autres serait aussi important .. C'en ai même une déception pour ma part..

Non, tes mots ne sont pas trop durs. Ils sont honnêtes et bienveillants. Merci !
J'ai bien peur de n'aimer que ma première fois... Effectivement, c'est trop dur pour moi de renoncer à ce plaisir ressenti.
Existe-t-il d'autres drogues qui ont des effets un peu similaire à la MDMA ? (euphorie, sensation de bonheur et bien être)
#6
C'est peut--être pas plus mal d'en rester à cette première expérience pour l'instant, histoire de pas consommer pour rien et rechercher un état que tu ne retrouveras pas de si tot si tu ne fais pas une longue pause .

Il y'a d'autres drogues, on ne donne pas de conseil parce que avec à peu près toutes on s'expose à des risques mais tu as pleins de ressources sur le forum et ailleurs pour t'informer et te faire ton propre avis sur le rapport plaisir / risque d'une substance ou d'une autre .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#7
(26/07/2020 20:18)Abersky a écrit :
Existe-t-il d'autres drogues qui ont des effets un peu similaire à la MDMA ? (euphorie, sensation de bonheur et bien être)


Tu pose des questions bien naïves, ton âme doit être drapée de la vertu des jouvencelles avant le mariage. Je vais donc répondre sérieusement à ta question:

Tu peux atteindre un tel état en étant assidue à la prière du soir et en pratiquant l'ascétisme.

La seule apologie accepté vers le chemin de la rédemption est celle de notre seigneur Jésus-Christ.
#8
Plus prosaïquement :

Citation :
  • de ne jamais inciter à l’usage d’une drogue, licite ou illicite. Pour cette raison, les questions ouvertes du style « quel produit me conseillez-vous ? » sont interdites : donner de tels conseils serait considéré comme de l’incitation. Faites vos propres recherches et revenez avec des questions précises ;

(Charte du forum)

Mais je te rassure, les réponses à cette question ne sont pas difficiles à trouver. Le soucis, c'est que tu vas avoir le même problème avec chaque drogue proche de la MDMA : d'abord, elles ont une tolérance croisée ; ensuite, elles nécessitent les mêmes précautions.
J'ajoute à cela que la MDMA a un profil de dépendance vraiment safe comparé à la plupart (sinon toutes ?) des autres drogues qui procurent mécaniquement du plaisir. Si tu n'arrives pas à gérer celle-là, tu vas avoir encore plus de mal avec les autres.
En as-tu discuté avec ton copain ? Il aurait probablement des mots intéressants à ce sujet.

À part ça, c'est entre la troisième et la quatrième prise que tu as attendu plusieurs mois ? Car entre la deuxième et la troisième, tu n'as attendu que 4-6 semaines, ce qui n'est pas assez.
Egalement, tu as redrop à la quatrième prise, peut-être qu'il ne fallait pas.

Sinon, je vois de quel ennui tu parles, c'est juste la dépression en fait, ton cerveau qu'est vidé de tout ce qui pourrait lui permettre de ressentir du bonheur. C'est particulièrement choquant à la fin d'un trip de MDMA parce que c'est brutal, ça contraste avec les émotions précédentes et on n'a aucune raison de ressentir ça. Ne pas respecter les délais entre chaque prise ou abuser sur les dosages entraîne mécaniquement ce sentiment de façon plus forte et plus durable.
Je l'ai ressenti pour la première fois après une séance où j'avais redrop, alors que les fois précédentes je n'avais eu aucun sentiment négatif à la descente.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#9
Merci de vos réponses.

Je suis rassurée de savoir que l’ennui ressenti est normal et que c’est la descente de MDMA. 
Mon compagnon me l’avait dit mais je n’y croyais pas car je redescend aussi brutalement que je monte.. Et très vite en plus, tout comme ma montée.

Effectivement, je pense attendre plusieurs mois maintenant. J’aimerais me laisser du temps pour voir si je peux revivre quelque chose de sympa et si la prochaine n’est pas à la hauteur, j’arrêterais tout simplement.

Une autre drogue, après plusieurs recherches, je n’en trouve pas qui serait aussi simple que la MDMA. (Pas trop trop de risques de dépendances, de badtrips etc) Par contre, une qui me tente énormément depuis longtemps est la LSD. Alors en effet, elle n’a rien à voir avec la MDMA. Mais j’ai très très envie de connaître ses effets qui sont souvent dit intenses mais aussi très risqués au niveau du badtrip.

J’ai quelques questions à ce sujet, dois-je ouvrir un nouveau topic ?

Merci à vous.
#10
Déjà go lire la fiche sur le LSD + les topics qui t'intéressent sur cette section : https://www.psychonaut.fr/Forum-Lysergamides

Et puis si il te reste des questions, go ouvrir un topic sur cette partie du forum. Mais vérifie bien avant que les réponses ne soient pas déjà présentes, souvent on fait que de se répéter parce que plein d'utilisateurs ne savent pas chercher l'info ^^
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#11
D’accord merci beaucoup


Topics apparemment similaires...
  MDMA, trace puis para ? Wuuvgan 14 11,185 28/07/2020 08:11
Dernier message: AlphaD
  MDMA : Vomissement puis montée zorke 14 7,684 03/06/2013 01:24
Dernier message: Mr.G
  [MDMA puis après 5HTP] carpediem 9 5,277 15/04/2012 15:46
Dernier message: carpediem
  Euphorie aphro ss ecsta? kalianey 6 2,951 06/03/2006 21:18
Dernier message: osiris



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.