EPT
#1
https://psychonautwiki.org/wiki/EPT

Encore une nouvelle tryptamine non substitué. Au vu de mes découvertes récente, je met ça dans le panier.

Sniff (80mg) :

Sensation désagreable, drip dégueulasse mais je me retrouve bien dans cet état tryptaminique que j'adore. Le sniff fonctionne bien, les effets sont bien là. Le coeur s'emballe, les couleurs ressortent mieux, et surtout j'ai envie de sexe. Pour la durée je dirais 2h et ça redescend en douceur.

IM (60mg) :

Le produit est bien soluble en le chauffant un peu. Je commence à avoir l'habitude de me piquer, je ne me pose aucune question. D'autant que c'est la voie d'administration d'où il ressort les meilleurs effets. En 5 à 10 minutes je sens la montée arriver. Je m'allonge et ferme les yeux. La musique est ralenti, un peu comme sur un gros rush de K. Déjà que Venetian Snares c'est barré, là ça devient juste n'importe quoi. Je n'ai pas de CEV très marqué, c'est un peu coloré, sans plus. Là j'arrive sur du Igorrr, j'éclate de rire tellement c'est n'importe quoi. Je suis là comme un abrutis à écouter ce qui se fait de plus tordu musicalement parlant, pété à une tryptamine peu connue. Décidément je me barre en couille. Petite remise en question de mon mode de vie et puis je reviens à moi. Je coupe le son, allume un spliff et reste songeur. Des petits traceurs font surface avec le spliff, j'admire le spectacle.

Je ne suis clairement pas sur ma trypta préféré mais c'était intéressant à expérimenter.
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)