DPT
#1
J'avais commencé à faire des retours sur cette magnifique molécule, mais c'était perdu dans un fil de discussion sur les RC. Je me permet donc un petit copier/collé suivi de mes aventures avec celle-ci par la suite.

70mg dans le cululu.

Montée en 10 minutes. Le produit me met directement en confiance, pas de mindfuck. Je monte sur un petit nuage, tranquillement. En 30 minutes, j'atteinds une sérénité par rapport à me vie et mon environnement, réelle sensation d'accomplissement personnel. Là, je me dis putain c'est pas possible, alors je roule un spliff. Puis deux. Et là, allongé les yeux fermés, je me crois littéralement sous ketamine... Anesthésie complète du corps, je pars dans un rêve qui durera environ 1h. 

J'ouvre les yeux et j'ai franchement l'impression d'être parti loin et longtemps. En réalité, j'ai drop il y a 2h... 

Je m'attendais à plus fort.. donc prochain coup à 100mg, même roa. Belle découverte, gros potentiel.



Quatre jours plus tard :

80mg. Rectal toujours.

Je me fais happer par la montée, dur dur de terminer ce spliff. Je ferme les yeux, il est aux environs de 17h. Détente totale, sérénité, empathie. J'ouvre les yeux, il est 19h. C'est toujours bien dissociatif, le monde extérieur disparait, je me fonds dans un sombre assez kétaminesque. Mais là c'est doux, la K c'est un rollercoaster à côté.

Aucun bodyload pour ma part, le produit s'intègre assez naturellement dans ma vie. C'est mentalement facile d'intégrer l'expérience et d'en profiter pleinement (ne pas généraliser, j'ai lu pas mal de report de bad trip sur erowid). Je ne pense pas tenter d'autres ROA, le produit est clairement corrosif. Le goût est prononcé également. Fumer pendant l'expérience ne pose aucun soucis, pas d'impression de s'intoxiquer la gueule comme avec d'autres psyché. En quatre jours je ne ressens pas de tolérance, j'ai mis 10mg de plus "histoire de", j'ai consommé par ennui et ne voulait pas expérimenter forcément beaucoup plus que la première fois. L'afterglow n'est pas handicapant ni angoissant. Pas de descente notable.

Et quand je pense aux "eglises" qui utilisent cette molécule, je me marre bien. Ouai, y'a moyen de bien manipuler sous effet.........

Je me laisse quelques jours et je charge la bête pour vrai cette fois... J'vais p'tête voir dieu qui sait...





Deux semaines se sont écoulées depuis ma dernière prise de DPT. La tolérance doit être revenue à son niveau initial. On va donc partir sur 100mg, en plug.

La montée reste la même mais je décolle clairement un niveau au-dessus cette fois. La vibration se fait sentir. Le temps de fumer un spliff et je suis dans un autre monde. Le canna fait partir mon corps façon chamallow. En même temps je me tape un serrement de mâchoire qui rappelle les amphet'... Et puis merde je le dis cash, pendant 1h ce fût un rush digne des plus grands empatho/stim que j'ai connu. Avec un accent psychédélique marqué, ça cogite sec. Les angles de vues se multiplient. La première heure passe et je pense redescendre... En fait le produit se dissipera lentement pendant encore 2 heures. 

Pas de visuels, ou très légers. Forte charge physique qui emmène.. (c'est le plus gros de l'effet). Un mental serein avec prise de conscience sur différents sujets.

Tout de même deux aspects très négatifs selon moi :

- vasoconstriction marquée, avec perte de sensation et fourmis dans la main gauche... Ça ne durait pas plus d'une minute et je n'étais pas essoufflé ni n'avait de douleurs vers la poitrine... Mais quand même, c'est le genre de trucs que je me tapais en abusant de stim...
- une chiasse digne des plus grandes purges...

Mais ce truc m'apporte quelque chose au niveau personnel. C'est intriguant et intéressant.

Je pense tenter le sniff prochainement.





Première tentative de sniff, 30mg environ.

Là on a le droit à un rush rapidement, ça part vite et fort. Rien à voir avec la montée plus smooth du plug. Les effets restent les mêmes, ça monte plus vite et ça redescend plus vite. Y'a de quoi être choqué pour un débutant. 

Donc clairement, les dosages en sniff sont à revoir à la baisse. 

Donc grosse charge physique avec mental serein, quelques couleurs. On est pas encore sur du +++. Mais pas loin.

Cette fois je n'ai pas ressenti les fourmis dans la main gauche ni de désordre gastriques. La poudre ne fait pas trop mal au nez, j'ai connu franchement pire...

50mg devrait me permettre de voir enfin le plein potentiel du bazar. Et ça m'a l'air d'être du grand spectacle (pour amateur avisé, on parle d'un dérivé très proche de la DMT que diantre).





07.08.17 :

250mg en orale : Une montée douce qui s'étale sur une heure. Je suis hyper détendu, je ne reconnais même pas le produit. On dirait un super benzo, tout mon corps est détendu au maximum, l'humeur a bien augmenté. Je suis bien. Je vais me prélasser comme ça 3h, à me laisser aller au son, à mon corps.

H+03 : 150mg en plug. Là, j'ai vu. Le domaine de l'indescriptible. Rien à voir avec les autres tryptamines que j'ai pu test. Je suis en même temps catapulté dans un autre monde, en même temps je me fais cuire des pâtes et des cordons bleus. En même temps quand je regarde par la fenêtre tout y devient noir, jusqu'à ce que l'image disparaisse puis qu'un autre paysage totalement irréel vienne prendre sa place.

Dans un miroir pareil, la réalité se déforme pour transformer mon visage en monstre totalement hideux, puis me faire disparaître dans un noir total pour faire réapparaître l'image D'UN COUP, en TRES lumineux et très détaillé. Genre j'ai sursauté la première fois, avant de m'en amuser.

Sinon je reste posé à cramer des spliff, à kiffer ma vie, pas de visuels spéciaux la plupart du temps, plutôt une ambiance tryptaminique bien marqué. Du coup niveau mental j'ai pu réfléchir à des sujets qui d'habitude me laissent froid (truc louche avec Dieux, Entités, autres...). 

A ce niveau d'intoxication, j'avais le rythme cardiaque léger (55bpm au pic). Un petit serrage de dents, loin d'un bruxisme sérieux.

L'IM commence à me tarauder sérieusement....

Après avoir testé un peu toutes les ROA, restant toujours un peu sur ma faim, je décide de passer le cap. Un petit tour chez SAFE (merci à eux, des gens vraiment sympa qui rendent un grand service) pour me procurer le matos histoire de me faire des IM propres. Je me renseigne un peu sur le protocole, rien de bien méchant, c'est plutôt simple. Par contre je n'utilisais pas de stericup pour mes mélanges parce que la DPT demande un peu plus que quelques millilitres pour bien se solubiliser. Je pense que ce genre de matos c'est plutôt pour les IV.

Bref, premier test :

30mg : On sent passer le produit sans que ce soit douloureux. Je faisais ça dans les biceps. La montée a lieu en 5 à 10 minutes. C'est calme comme montée. Je me retrouve serein comme avec certains de mes test précédent. Mais je sens que pour 30mg, je suis déjà un niveau au-dessus qu'avec 150mg en plug par exemple. Comme d'hab je termine couché avec du son, dans la pleinitude la plus totale.

80mg : Pour les amateurs de DPT, c'est le dosage le plus adapté, à ce qu'on peut en lire sur le net. Et je confirme, c'est un peu plus le bordel, les visuels sont marqués, je suis totalement sédaté, noyé entre les OEV et les CEV. L'effet brut dure 1h30 et puis ça redescend gentiment pendant encore 1h30.

120mg : Je déconseille. Je sais pas si on peut y rester à ce dosage mais en tout cas vaut mieux être accompagné. Pendant les 30 premières minutes j'ai tapé une réelle crise de panique. Après ça s'est calmé et j'ai retrouvé mon cocon DPTesque. Mais une de ces monté, putain d'bordel. Genre 5-MEO-DMT bien dosé. Personne ne veut vivre ça.

Voilà, j'espère que ce retour pourra en aider certain avec ce produit qui a plus que fait ses preuves en terme de psychonautisme mais qui n'est pas toujours facile à manier. Egalement l'une des seules molécules qui permet d'atteindre un ++++ sur l'échelle de Shulgin assez facilement. Je ne crois toujours pas en Dieu tel que l'homme le décrit mais ce produit m'a bien montré qu'il y avait forcément une puissance supérieure.
The following 1 user Likes PaRa's post:
  • snap2
  Répondre
#2
Ce que je retiens de ces reports c'est que tu manges des cordons bleus. pffff ...
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)