S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


DMXE / 3mmc / Tryptamine_ "La Caresse"

#1
Je pensais avoir quitté ce forum pour bluelight, et en fait, psychonaut a un goût de « reviens-y » !

Je m’ aperçois qu’au fil des années, les « masses  actives » passent d’un forum à l’autre…
En ce moment c’est reddit…

Passons au sujet,

J’ai connu la MXE, j’avais trouvé ça pas mal mais un peu crade. Quand je vois l’engouement actuel pour cette regrettée MXE, j’avoue que je ne comprend pas très bien.
Je la prenais à petite dose, 10 à 20 mg par voie nasale, j’avais commandé 250mg et j’ai fini par donner mon pochon (~180 mg) à un pote qui n' a pas écouté mes recommandations et a tout pris d’un coup…
lui il a adoré (on l'a perdu un moment, flippant...), moi je trouvais ça sympa,
mais j’aimais pas les taches colorées que ça me collait devant les yeux la nuit…

A l’ époque j’avais essayé un combo que j’avais adoré :

MXE 10mg/3MMC 100mg/Champi 0.5gr.                                       

C’était bon ! un combo pour guérir les clostrophopes !
Ma petite maison de l’époque avait l’air immense ! un 20m² se transformait en cube plein d’oxygène de 40 m² !
et étrangement j’ai jamais remis le couvert…

Puis Avec cette DMXE qui m’intriguait, ça m’est revenu.

J’adore la Ké en fin de LSD, j’ai testé le 3meo PCP, et l’O-PCE.
J’aime beaucoup l’O-PCE mais je l’ai mis de côté car je lui trouvais la même « cradosité » qu’un trop plein de kétamine malgrès des doses de 10mg.
On peut dire qu’au bout de 2 ou 3 soirs à 10mg, j’avais ce ressenti métallique qui me dérageait.

J’ai fait des K-hole avec la ké (surtout quand je la shootais), mais j’ai jamais recherché un « hole » avec des RC.
Que ça soit la MXE,le 3 meo PCP, ou l’ O-PCE, j’ai toujours pris des doses comprises entre 5 et 15/20mg
(suivant la substance).
Je recherche juste à être dans le cotton, je veux surtout pas me taper un « hole »  pendant 4h
(le meo pcp est plus long)…
Ce que j’aime dans la kétamine c’est sa courte durée d’action. L’ O-PCE me parait kif-kif en durée,
tout comme la DMXE, 2h +1h ou 2h de résiduel.

Donc, me voilà avec la DMXE dans les mains  (j’ai toujours gardé des bons shops sous le coude):

1er essai.
 Avec 20 mg de DMXE par-dessus 150 mg de 3MMC , le tout par voie orale.
(ça faisait 8 ans que j’avais pas commandé de la 3mmc). Même pas pris le temps de tester la dmxe seule, mais m’en fou, j’ai pas regretté !
De la bombe!
mon voyage en kayak était génial !
j’ai du m’arrêter sur une berge pour prendre le temps de parler tout seul !
j’adore discuter avec moi-même à voix haute, on est toujours d’accord. Et on se marre !
je jette un coup d’œil de temps en temps pour être sure que je suis bien seul et peinard et que personne est là pour avoir peur de ce gars chelou et le signaler aux flics.
Et j’avais envie de bouger mes bras pour caresser le vent et l’air, avec en plus une accentuation des couleurs et cette légère teinte rose présente partout.
 
Et j’en ai conclu que selon mes goûts et mes couleurs,
j’aime la DMXE et je la préfère à la MXE, y a pas photo !
Tellement plus « clean » et « caline ». Une douceur qui se combine à merveille avec d’autres substances.
Donc , le même jour j’ai rajouté 10 mg de DMXE, puis 2h plus tard, 10mg.
Beh ça a prolongé le cotton mais ça m’a gêné pour dormir.

Il y a carrément une stimulation résiduelle , et les 20mg que j’ai pris seuls le lendemain mon rien apporté à part d’étranges effets secondaires de quelques secondes chacun. un coup j'avais’une pression aux tempes, un coup j’avais un acouphène de 3 secondes, un coup j’avais une contraction dans le bas du dos…

Je me suis dis que ces légers signes, c’était mon corps qui disait :
« attention, des grosses doses risquent de t’ attaquer, surtout si tu en enchaines…

J’en ai lu un qui se faisait un demi meuge (en très peu de temps) sous couvert de « recherche » ou « d’ exploration », et se plaingnait d’ effets secondaires ! beh oui mec ! t’es en train de te défonser comme un tox du tiers monde, alors forcément tu ramasses…

2 ème essai :
20mg DMXE / 15 mg speed / 10 mg 4 ho EPT

Le 4 ho EPT c’est mon tofu à moi (cf Shulgin et le 2CC ou 2CD, je sais plus).
J’adore les tryptamines et celle là n’est pas faite pour les visuels, elle est facile à doser, n’est pas extraordinaire, elle apporte juste le sentiment corporel d’une tryptamine.
Par erreur de shop, j’en ai 2gr, de quoi faire des combos pendant des décennies ( à mon niveau).

J’ai testé jusqu’à 25mg, et j’ai découvert  que 5 mg de 4ho ept avait un potentiel énorme comme utilisation quotidienne, beaucoup plus que les microdosages de LSD
(j’ai commencé à testé les microdosages y a 13 ou 14 ans, avant que  la mode s’installe).

Donc j’ai choisi cette tryptamine, mais  ça vaudrait le coup que j’essaye avec 3 mg de 5 meo MIPT.

Le speed, j’ai toujours aimé ça, j’en prend quasiment plus mais de temps en temps ça fait du bien.
Avec l’héroïne, elles font parti des drogues les moins dangereuses pour le corps, si, de qualité, prises rarement, et suivi de repos. Y a de la littérature là-dessus, mais pourtant c’est les plus décriées et mal vues…
ça risque de choquer certains mais j’en ai lu sur le sujet, et je serais ravi d’en débattre.

Malheureusement pour moi l’héroïne m’a possédé par le passé et a occasionné des dégats, mais je suis en vie, guérit et en forme.

Donc en allant au travail, je me prend après un gros petit déj, 15 mg de speed en trace.
2 h plus tard je prend 10mg de DMXE et 6mg de 4ho EPT par voie orale.
Maginifique come prévu, rien de spécialement visuel. J’ai regretté d’être au taf, parce que j’étais trop focus, et quand je prenais le temps de m’arrêter,  je caressais le vent et je dansais dans le vide sans musique pour apprécier les mouvements de mon corps sur l’air soyeux.
4h plus tard je fini en prenant encore 10mg de DMXE et 6 mg de 4 ho EPT, ça m’a ramené la douceur, je restais toujours fonctionnel, à la maison, en appréciant de me poser dans le canapé.

Prochain test :
25mg DMXE/100mg 3MMC/3mg de 5meo mipt ou 6 à 8 mg de 4 aco DMT, le tout d’un coup.

Je vous ferai connaître le résultat.

Une chose est sûre, la DMXE, est faite pour moi, je vais me caler 3 ou 4 gr de côté pour en avoir encore dans 10 ans quand elle aura disparue.

J’adore comboter des petites doses de plusieurs psychotropes depuis que j’ai commencé y a 20 ans.
Mais bien loin de LSD/MD/Ké,  les RC m’ont ouvert de nouvelles sensations et des potentiels bien plus riches et intéressants, le tout est d’avancer prudemment et de composer sa petite musique .

Je publie ce combo, parce que quand je l’aurai bien cerné et déterminé les bonnes doses, je ferai le prosélyte pour les potes. Et je sais qu’ils me remercieront. Un truc pas trop long, doux ,sociabilisant, agréablement sexy, et qui te permet de te coucher le soir pour t’occuper de tes gosses le lendemain.

Je vous embrasse tous. Prenez soin de vous
#2
Salut, c'est très intéressant (quoi que dangereux, quelqu'un d'ici a fini à l'hopital après un combo DMXE X 3 miaou cat je crois), mais pour avoir une idée de ce qu'est la DMXE vraiment, pourquoi ne pas l'essayer seule, au moins au départ? x)
"Il n'est de plus lourd fardeau, que d'exister sans vivre."
(mon arrière grand-père)

l <3 5-HT & DA ~
Si tu peux lire ceci c'est que tu as l'âme d'un.e explorat.eur.rice, de bons yeux (ou une fonction zoom sur ton navigateur sophistiqué) et même mieux, que tu sais mettre un texte en surbrillance! Et ça, c'bow. :3 T'as tout mon respect.
RemAIDES #115 (dispo en CAARUD)
#3
Je ne suis pas un gros consommateur de 3MMC, je ne la redose qu' une fois, donc je me limite à 200 mg max sur une aprem ou une soiré. J'ai lu et constaté que les cathinones sont des petites putes.

Je pense que dans ce combo elle serait remplaçable par une micro dose d'amphétamine.

Et peut etre qu'un jour je prendrai 40 mg de DMXE seule, mais je pense pas aller plus loin.
#4
Intéressant ces petites doses, ça change.
Pour nos lecteurs je dois quand même rappeler que la DMXE semble avoir une activité seroto et que la combiner avec un stim / un seroto / un psyché, notamment à des dosages plus hauts, pourrait être très dangereux. Attention avec ces nouveaux machins dont on ne connaît pas la pharmaco !
Merci pour ton retour Smile
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »

Mignonne allons voir si la la kétamine
Peut faire office de vitamine
- Skruffy
#5
Vous avez raison tous les deux, c'est pour ça que je précise bien mes dosages. L'erreur de certains est de croire que "plus c'est mieux". Mais les psychotropes ne fonctionnent pas comme ça, comme dit Paracelse, c'est la dose qui fait le poison. Je déconseille aux lecteurs de se lancer dans ce combo avec des doses plus hautes, ils pourraient se mettre en danger. 
 
Je commence à avoir presque 20 ans d'usage, j'aime toujours ça, mais la rareté des consos leur donne une valeur plaisir/guérison, de toute beauté. 

Et je ne peux plus me coller des perches cosmiques, ça n'est plus ce dont j'ai envie.
#6
J' enrichie en infos sur le combo DMXE / 3MMC.

J'ai décidé de ne pas rajouter de tryptamines dans mes expériences suivantes, pour éviter d'arriver à des niveaux de perche trop intense.
J'ai poussé les dosages.
D'une, la 3MMC est vicieuse, sa courte durée d'action incite au redrop.
De deux, ce combo est très addictif, car très très bon. Donc très dangereux.
J'ai enchainé 2 semaines et demi de consommation dont 7 jours au travail (btp).

Puis j’ai fait ce combo au travail, en dosant à l’œil : « monumentale erreur » !
 
jour 1 (non travaillé) :        20mg DMXE/100mg 3mmc
                 3 à 4 h après    20mgDMXE /130mg 3mmc
 
jour 2 (travaillé, dès 8h) :   30mg DMXE/150mg 3mmc
                  10h plus tard   20mg DMXE/ 80 mg 3mmc
 
jour 3 (travaillé, après le repas à 13h) :   40mg DMXE/120mg 3mmc
                                        vers 17h        20mg DMXE/100mg 3mmc
 
jour 4 (samedi) 16h : 40mg DMXE/150mg 3mmc
                        19h : 60 DMXE/80mg 3mmc
 
jour5 (dimanche) : 80mg DMXE/70mg 3mmc
Les autres jours où je faisais ce combo c’était en général 40mg DMXE/ 50 mg 3MMC
 
Par où commencer ?
Je le répète, le plaisir procuré rend ce combo addictif.
J’étais très surpris de me rentrouver en sensation « candy flip » (LSD+MDMA), sans aucun effet visuel.
Je pouvais intéragir avec mes collègues sans suspicion. J’étais juste plus loquace, et j’avais l’impression d’une potion qui me donnait le pouvoir magique d’aller au fond des choses et de toucher les gens à l’âme.
Etrange sensation que j’attribue au DMXE.

Au fil des essais, j’ai compris qu’il était plus interessant de sous doser la 3MMC et de pousser légèrement la DMXE.

Je n’ai aucune tolérance aux arylcyclohexilamines.  Et je n’avais pas touché à la 3MMC depuis 2012/2013.

Au fil des jours je tolérais plus la DMXE mais dès que je faisais une pause de plusieurs jours, mon seuil de tolérance redescendais très bas. Il y avait donc danger à croire qu’à présent il me fallait du 70/80mg. Car après une pause de 2 semaines,80 mg me mettait dans un état proche du « hole », en mode « cacahuète mé ké ski space ». 
Je me suis approché du hole une fois en dosant la substance seule à 90 mg, et je me suis surpris à me retrouver en état proche d’une « race »  de ké post lsd ! Mais vraiment le truc qui retourne !
Très spatial, énergisant, perturbant car dans ces états j’ai l’impression que mon cerveau fonctionne comme quand j’avais  4/5 ans à me demander c’est quoi un humain, ce truc qui bouge et qui vit, quel sens il a, pourquoi cette chose est là !
Je me demande toujours si on peut appeler cette état une régression…
Comme si la partie de mon cerveau en stimuli était celle qui était active quand je me construisais entre 4 et 6 ans. Ou un truc du genre.
En plus mes pensées m’envoient  des images de collages de différents tissus et papiers, ordonnés, avec des taquets de flipper en bas de chaque côtés avec en plus des trucs  de cette image des années 80
https://www.eighties.fr/wp-content/uploa...ees-80.jpg
 
Et mon dieu que j’ai été un ado teubé (bientôt 40ans) en dosant à l’œil, et au travail !!!!
Quel gros con ! Abruti de neuneu !

grosse monté alors que je discutais avec mon collègue, j’ai sorti mon téléphone et j’ai courru (en titubant) me cacher en disant : « faut que je passe un coup de fil » !
Direct doigt dans la gorge, mais le problème avec ce disso, c’est que mon doigt sur la glotte, beh je le sentais pas !
j’ai eu un mal fou à me donner envie de gerber pour sortir un maximum du cocktail que j’avais ingéré !
Et je me disais :
Bien fait ! ça t’apprendra ! quelle idée de faire ça comme ça, au travail ! t’es pas bien dans ta tête ?
Finalement j’ai vomi en sentant le gout chimique du produit, pas l’acidité habituelle.
Et là j’étais vraiment bien, un peu sonné pour mesurer et poser du sol, mais j’y suis arrivé !
Après ça j’ai arrêté de me faire de la défonse au travail.

Au final, j’ai utilisé 2 gr de 3MMC et 0.7gr de DMXE sur 2 semaines et demi, plus ou moins non stop.
Je dirais qu’au vu des quantités diffusées sur la durée, je n’ai pas eu d’effets secondaires difficiles à vivre ou incapacitant. J’ai toujours bien mangé, avec des fruits et de la Vitamine C.
Quand j’ai fini ma session de « fou /plaisir », j’ai pris des comprimés Bion , multivitamines, pendant 3 ou 4 jours. Et tout s’est bien passé.

Je dirais que plus que la kétamine, la DMXE a réellement un effet anti depresseur,
« je vais bien » , « je prend ma vie en main ».
J’ai l’impression que la kétamine a cet effet sur du court terme, alors que la DMXE semble reconstruire mon bien être sur le long terme.

J’ai testé l’O-PCE sur 3 ou 4 soirs, le 3meo PCP sur deux aprems, mais putain,
c’est pas du tout la même catégorie, on joue dans un autre registre.
Je m’en fou de tester l’ HXE, le MXiPr ou le MXPr.

Les dissos j’en test depuis la MXE, et je commence toujours par commander 250mg.
Et c’est la première fois que je trouve mon compte. J’ai fait l’erreur de commander 1gr de 3 meo PCP parce que c’était pas cher, mais je sais pas quoi en foutre, c’est une sorte de « kéta-speed ».
L’O-PCE m’a rendu entousiaste, mais j’ai déchanté quand j’ai vu qu’à la longue, y avait une gueule de bois kétaminesque comme si j’avais du métal dans le corps et dans la bouche.

La DMXE a sur moi l’effet d’un disso séroto-héroïno-dopaminesque candy flipique.
Mais je reste dans des doses infèrieures aux doses « hole friendly ».

Il y a donc dans mon cas, un fort potentiel de dépendance.
Mais je m’en rend compte, et je prend les devants.

C’est ma vision, mon ressenti. C’est pas une vérité absolue, ou un remède miracle.

Je l’ai vécu comme ça, et d’autres pourraient vivre un cauchemard ou trouver ça merdique.
Ça reste un psychotrope méconnu, possiblement dangereux, sur lequel on a aucun recul, un RC quoi !

Et sur les forums anglophones je vois plein de gens qui trouvent ça quelconque avec rien de nouveau, qui le compare au 3 meo PCE. Et qui sont mitigés sur le hole.

Mon vécu et mes ressentis font que la DMXE me colle à la peau, elle est faite pour moi, et j’en remercie son créateur.

Ça va piquer sur mon salaire mais je fais en sorte que toute ma vie j’ai des diamants dans mon coffre à magie.
Mon coffre à magie est une source de savoir que j’accumule depuis 20 ans…

Moi, cette substance est faite pour moi,  elle rassemble tout ce que je cherche dans la drogue.
Et alors qu’au bout de 17 ans d’héroïne je me dégoûte et désintéresse enfin de l’héroïne, cette substance arrive et consolide ma pensée que l’héroïne c’est fini pour moi, une nouvelle vie commence.
C’est assez fou ce qui m’arrive.

J’avais déjà décroché y a 8 ans, mais là ça n’a rien à voir, c’est comme mon rapport au cannabis, j’en veux plus !
Je m’en fou ! ça m’apporte que dalle, j’ai les plans pour en acheter, bonne beuh, bonne héroïne…
Je m’en tape ! c’est génial !

Et dans mon cas la Dmxe a eu un effet consolidation salvatrice.
Donc je suis un cas particulier.

Maintenant je fais une pause de tout, mais je vais stocker de la DMXE autant que possible, car c’est elle qui m’accompagnera dans les prochaines rares fois ou je voudrai m’altérer en présence de mes amis, ou en vacance, montagne/bord de mer.

Je cherche d’ailleurs un stimulant dopaminergique, très peu toxique, à durée d’action moyenne (environ 5 heure) à stocker, pour mélanger à petite dose avec ma chouchoute.
Si vous avez des suggestions.
Le 2fma ne m’intéresse pas, j’ai acheté du 3fma, mais sa durée d’action fait que je le testerai uniquement quand je pourrai retourner en concert…

J'attend votre avis. Bisous à tous

L' effet :
ça prend le fond de la tête,
je suis englobé par une couette cotonneuse qui me pressurise légèrement,
et j'ai des vertiges suffisamment légés pour ne pas tituber ou perdre l'équilibre.
Et donc, chaque mouvement donne une amplitude à la couette qui m'enveloppe.

Je peux communiquer facilement, mais j'ai tendance à être très honnête sur ma vie, à cacher moins de choses, et en retour à déclencher des confidences profondes, pour finalement toucher au "moi" de chacun.

Il y a un "after effect" assez long, ou on sent la pesenteur de la dopamine, mais avec une légèreté venant de la sérotonine.
Du coup, on est juste bien, que ça s'arrête, et quand ça s'arrête.

Beaucoup de gens voudrait plus, mais moi, c'est cet entre deux que j'aime.

On pourrait appeler cette effet, une force tranquille. ça te secoue, mais tu ne te sens jamais menacé (à faible dose).

Autre chose, quand je vois comment la 3MMC retourne ma copine, je crois que mes presque 20 ans d'usage font que j'encaisse mieux que des vierges de la drogue.

Je pense donc que si je donnais 15 mg de DMXE et 80 mg de 3 MMC à un nouveau dans cet univers, ça lui retournerait la tête en direction de Neptune et même aux côtés de la sonde Pioneer...




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.