S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


(DMT - 15mg), 1ere fois : Sans déconner c'est quoi ce truc ???

#1
Bonjour,

tout d'abord, je m'excuse de faire un tr à chaud, mais on peut pas dire que c'est un TR live.

Là je suis dans un état euphorique comme rarement j'ai été.

J'ai besoin d’écrire ce trip report, pour ne rien oublier tant que c'est encore frais dans ma tête.

C'est parti :

SS : pas forcement super mais pas dégueu non plus, après une journée de boulot , une autre qui m'attend demain avant de partir 15 jours à l'autre bout du monde.

Autant pas super propice à la détente, j'avais bcp de choses à faire, bref plutôt un SS stressant et du coup j’appréhendais en me disant que je fais mon test à l'arrache etc...

alors je commence , j'allume le VG à 19h55, après 10 minutes de méditation.Tout seul, dans mon salon, fenêtres ouvertes, il fait encore jour, météo : nuageux un peu clairsemé.

Je met mon casque sur la tête et repense à un post de Ouroboros et son Shpongle Divine moment of truth, c'est pas trop mon style de musique, mais putain il m'a bien aidé, il m'a guidé tout au long du trip. je le lance..

j'aspire lentement dans le vaporgenie, en une seule prise, petit gout de plastique, pas d'envie de tousser....

Je retiens et je compte 1,2,3,4,5.......BAAAAM, c'est quoi ce bordel, les couleurs changent, c'est très clair, mais les couleurs sont froides, puis flashy, puis ma lampe se décompose, je me sens léger, mais lourd, mon corps est comme anesthésié, WOW mon salon devient....très étrange, très clair mais les objets clignotent, des petits serpentins passent sur les contours, ça ressemble ni aux champis ni au LSD, les objets ne respirent pas ne se contractent/décontractent pas mais on dirait que leurs propriétés physiques a changé, je regarde partout, j'ai des traceurs, les objets se dédoublent, on dirait que j'ai ouvert une 5e dimension dans mon salon c'est trop étrange, je décide de fermer les yeux..sauf que j'ai du mal, mes paupières sautent, j'aurai du prévoir un bandeau

Je suis dans un labyrinthe de salles, des quadrillages sur toutes les surfaces avec des têtes d’éléphants, des motifs indiens et des têtes clownesques.....

c'est très mécanique, ça alterne entre le rouge, le blanc et le vert, je passe de salle en salle, de tunnels en tunnels, en fait j'ai l'impression d'être dans un palais ou un cirque en 3D fermé avec des escaliers dans tous les sens...... j'ai l'impression de faire un tour aussi, genre je vais dans une salle à droite, puis revient sur mes pas puis passe à une autre salle etc.....de temps en temps j'ouvre mes yeux et regarde dehors par la fenêtre, mais c'est trop loufoque, comme si je voyais l'envers du décor, une dimension supplémentaire qui se dévoile derrière l'interface de la réalité habituelle,  c'est trop bizarre, ma vision périphérique est tordue, je vois en grand angle comme une gopro, bref, je trouve ça trop étrange donc je referme les yeux et retourne dans mon cirque.


et bim 20h05, j'ai toujours les yeux fermés, mais je sens que le palais / cirque commence à ferme ses portes. je vois encore quelques ondes et ficelles qui se tortillent flashy mais le fond des paupières retrouve son obscurité habituelle, je re-ouvre les yeux, j'ai encore des visus, les couleurs qui shiftent, deviennent froides puis chaudes, le contraste alterne mais je sens déjà que je redescend, j'éclate de rire, je suis détendu et euphorique j'envie d'appeler tout le répertoire pour raconter ça à qui veut l'entendre....


Voilà pour les souvenirs à chaud.


En revanche, Bizarrement, contrairement à ce que j'ai lu ici et là, comme quoi on avait pas envie tout de suite d'y retourner là j'ai très envie de me refaire une session, mais je sens que c'est pas raisonnable, que ça m'a bcp touché (je suis encore sous le choc là) donc je pense que je vais m'arrêter là et laisser passer les vacances....digérer ce que je viens de vivre.

Voilà Smile je vais tranquillement profiter de ma descente, jme sens particulièrement bien.......



EDiT : ah oui, j'oubliais, tout au long du trip je suis resté ultra lucide, d'ailleurs les pensées sont tellement claires que ça fuse pas à 1000 à l'heure contrairement à l'acide ou les champis, le mental semble resté à un rythme absolument normal...

Enfin, une différence de taille avec les champis LSD, c'est que sous leurs influences, ma perception change, mais le socle de la réalité est toujours le même, alors que là, surtout quand je fermais les yeux, j'avais vraiment l'impression d'être dans un monde alternatif baroque inventé par salvador dali. un peu comme un rêve, mais pas vraiment non plus, comme une sorte de 3e état de veille....bref ça doit parler à certains, mais ce qui est sûr c'est que rien ne prépare à cette expèrience, on peut lire autant de Tr, de témoignages, de livres, de ce que vous voulez vous serez toujours très loin du compte
#2
(26/04/2018 19:44)dodi a écrit :
EDiT : ah oui, j'oubliais, tout au long du trip je suis resté ultra lucide, d'ailleurs les pensées sont tellement claires que ça fuse pas à 1000 à l'heure contrairement à l'acide ou les champis, le mental semble resté à un rythme absolument normal...


Merci pour ce sympa petit Tr !

De ce que j'ai compris, sous trip psyché l'effet augmente la cadence du mental (de l'intellect) alors que dans un autre état psychique, lorsqu'on dépasse le stade du trip commun au point d'en arriver dans un délire psychotique à tendance dissociative (comme ton "cirque" qui a duré pendant le gros de la perche), là c'est l'intuition qui parle et tout parait bien plus claire, comme coulant de source, alors que dans l'autre état (comme sous LSD ou champis), l’intellect sur interprète l'avalanche de sensations inhérentes au trip, et ce au point de rendre l'esprit confus.

Si y a nuance, c'est qu'en étant confus on peut encore interagir avec le réel, alors qu'en pleine balle d'intuition on est complètement perché (mode délire immersif), loin dans une réalité parallèle. Après pour ce qui est de la vérité, chacun interprète ce que son esprit croit voir, ou préfère voir huhu...
Le Plus Appelle Le Plus
#3
c'est assez bien dit, faut dire que mes perches sous d'autres substaces étaient sans doute différentes parceque j'ai pas trop poussé sur les doses, mais par exemple ce genre d'état sous acide ou champis je l'ai déjà effleuré mais quand je sentais que je partais, je restai actif, je marchais ouvrait les yeux,

là sous DMT, j'avais l'impression de me retrouver dans cet état sans pouvoir rien faire, ou je l'acceptais ou je le subissais, mais rien ne pouvait me faire sortir de là ou même m'accorder une pause, j'entendais bien la musique derrière mais elle me paraissait lointaine et confuse, les notes semblaient jouer à l'envers, à un moment jme suis aperçu que j'avais encore les limites de mon corps parce que j'ai senti le briquet me glisser de la main....

mais cet état....incomparable... j’étais totalement immergé dedans et les constructions visuels étaient très complexes, j'ai le souvenir de cet endroit les murs en 3d quadrillés blancs et les motifs en rouge orangers des escaliers qui laissaient aparaitre des têtes de clown qui m'avalaient et des mandalas indiens avec des élephants....

effectivement comme tu dis, c'était très intuitif parce que ma pensée analytique habituelle avait disparu....j'étais là avec ce déluge de sensation ce bourdonnement aigu et ce spectacle incroyable qui s(offrait à moi, je ne pouvais qu'être contemplatif.

c'est vraiment étrange la DMT, et jme dis que je n'ai pris que 15mg....mais c'était parfait comme approche surtout que j'étais pas serein au début j'avais la pipe et le briquet en main et j'ai longuement hésité, jle fais ? jle fais pas ? maintenant je ne regrette pas. mais le plus sidérant c'est la vitesse à laquelle ça monte, tout devient électrique en 5 secondes.


Par contre, est-ce normal que je n'ai aucune descente ??? dans le sens ou après une nuit sous L ou Md je sens que le corps et le mental ont eu leur compte et c'est la fatigue mentale et physique, là rien du tout, après 10 minutes j'ai eu des résidus visuels pendant 5 10 minutes et après rien, à part la tête un peu chaude...j'ai même pu aller faire un footing tranquille. bon par contre depuis j'arrive pas à me sortir le truc de l'esprit, mais j'attribue ça au choc de l’expérience...
#4
Trip DMT100% normal (oxymoron de chacal) ou typique si on préfère.  Montée fulgurante, immersion totale, descente progressive rapide et retour à la normale avec un très fort goût de qu'est-ce qui vient de m'arriver ?!!?! Oo?!?
Sans adjonction d'IMAO, en 1h, tu es prêt à affronter le quotidien sans problème à part peut-être le fait devoir se retenir de conter l'expérience que tu viens de vivre à tous ceux dont tu croises le chemin (et oui, la boulangère s'en bat les steaks).
Attention tout de même, bien que la grande majorité des trips soit wtf mais friendly, certaines expériences peuvent s'avérer traumatisantes et le retour à la "normale" peut se révéler difficile (en mode ptsd, dérealisation ou autres joyeusetés). En l'occurrence, tu as bien géré en testant une dose raisonnable car il semble que tu aies correctement vaporisé la DMT (ni cramée ni laissé de résidu), ce qui t'a conduit à un trip puissant mais pas "ingerable". À ma connaissance, la plupart des cas où ça se passe mal sont dûs à l'inefficacité de la vaporisation lors des premiers essais donc augmentation des doses pour que ça marche et là, par hasard,  la vapo se fait correctement et KABOUM! "overdose", trauma et tutti quanti.

Ceci dit,  que  l'exploration du/des monde(s) de l'incroyable dmt te soit généreuse et favorable.
#5
Effectivement j'ai lu un nombre incalculable de Tr ou ça a foiré et ça me faisait un peu flipper mais je connais bien mon vapo et comment le prendre,si bien qu'en retirant les grilles la dmt avait tellement foudue qu'elle,s'est évaporée. Plus aucune traces sur led grilles elles sont nikel et réutilisables.


 D'ailleurs si,ça peut
Être utile aux explorateurs du dimanche voilà comment j'ai procédé :

J'ai superposé 4 grillles, puis j'ai posé la poudre dessus et j'ai rajouté une grille par dessus. Ce qui a sans doute eu pour conséquence de faire chauffer la substance sur les grilles du dessous et celle du dessus qui a sûrement fourni une protection supplémentaire contre la flamme du briquet. Par ailleurs, j'ai utilisé un briquet bic classique.

J'ai aspiré très lentement et contenu la fumée. J'ai compté jusqu'à 5 et là jsuis parti. Jme suis même pas rendu compte d'avoir craché la fumée. Et je n'ai eu aucune envie de tousser. Bref c'était comme aspirer de l'air. Mais je sens que c'est la bonne méthode.


Topics apparemment similaires...
  [4-HO-MET - 15mg] je n'ai pas d'ancre Tridimensionnel 7 1,122 24/06/2020 22:11
Dernier message: Cookies
  1ere truffade d'Atlantis: rires et empathie dans une caverne. Floppyx 3 879 20/08/2018 18:54
Dernier message: amicale_du_pc
  [DMT vaporisée - 15mg] 3e essai : La confirmation AlphaCentauri 4 484 15/08/2018 09:27
Dernier message: Colorflyx
  [DIPT - 50 mg] L'enfer auditif d'un monde sans âme Sludge 17 6,104 29/12/2016 17:32
Dernier message: dukecat
  Champi 1ère fois Fightwar 0 1,128 30/06/2014 06:07
Dernier message: Fightwar
  Les Moments Divins de Verités, sans sous-titres Thomas11 11 2,853 23/01/2014 15:54
Dernier message: segopenroyal
  Equatorian 1ère fois Kiwiiz 1 1,356 21/10/2013 06:06
Dernier message: Dzastre
  Philosopher's stone: 1ère expêrience. Simba 13 3,861 20/07/2013 18:49
Dernier message: Simba
  1ère grosse marade aux Mexicains Poulinos 2 2,663 19/01/2012 13:26
Dernier message: Poulinos
  [5-MeO-MIPT] Ma 1ère OD tryptaminique ... :s schtroumpfette 13 4,772 04/08/2010 12:00
Dernier message: Laura Zerty



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.