Dépendance à un traitement anxiolitique, comment l'éviter ?
#1
Salut !
J'ai été voir une psychiatre qui m'a conseillé (enfin : prescrit) de changer ma consommation erratique d’anxiolytiques en cas de crise d'angoisse en une consommation quotidienne à heure fixe. La raison avancée est qu'en prenant du benzo uniquement quand je vais mal, je favorise la dépendance psychologique à la molécule tandis que si la prise est régulière, mon cerveau fera moins le lien entre benzo et soulagement.
Je lui ai donc demandé si cela n'allait pas, par contre, entraîner une dépendance chimique, ce à quoi elle a répondu "non, pas en un mois".
J'ai pas voulu avoir l'air de lui apprendre son métier donc je n'ai pas insisté. Mais un mois, ça me semble suffisant pour développer une dépendance physique aux benzos. Surtout quand on boit de l'alcool le week-end et qu'on n'est pas non plus naïf à divers somnifères.
En plus, j'éprouve une vraie répugnance à prendre un calmant alors que je me sens bien, je sens mon estomac se tordre. Je le vis comme du gâchis, j'ai l'impression de faire du mal à mon corps en lui inoculant des GABAergiques alors que je n'en ressens pas le besoin.
La molécule est de l'oxazépam 25mg.
Qu'en pensez-vous ?
méditation                                                             
  Répondre
#2
Un mois n'est pas suffisant pour développer une dépendance physique aux benzo, à condition de respecter la posologie prescrite, et de ne pas consommer, avec abus, d'autres GABAergiques.

En revanche, et dans un mois, on te retire les benzo et tu deviens quoi dans l'histoire ? Je me méfierais du rebond des anxiétés... J'espère que tu as une bonne prise en charge psychologique concernant tes angoisses.
  Répondre
#3
C'est dommage qu'il y'ait eu si peu de réponses à ce topic, je le trouve vraiment important . 
Je ne me suis jamais fait prescrire de Benzo mais une proche connaissance si, elle avait du Lexomil (Bromazépam, 6mg) . Comme toi, elle était sensée en prendre tous les jours mais elle n'a jamais respecté ça il me semble, juste quand elle sentait des angoisses monter ou qu'elle était face à une situation compliquée . Pour le coup elle n'a pas eu de mal à arrêter après un mois . Mais sans en prendre tous les jours . 
Mais j'imagine qu'il y'a beaucoup de différences entre deux individus ayant la même consommation et leurs risques de développer une dépendance, malheureusement il me semble que pas mal de variables psychologiques jouer en plus de la molécule et la durée du traitement .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#4
@PaRa, dans un mois on passe à 10mg et je suis censée avoir une prise en charge psychologique, à voir ce que ça donne (jsuis pas très réceptive à la parlotte en cabinet, mais on va faire comme si histoire de pouvoir dire que j'ai suivi les clous au moins une fois dans ma vie). Merci pour ta réponse précise.
méditation                                                             
  Répondre
#5
Je suis d'accord avec Para, un mois c'est trop peu pour créer une réelle dépendance psychologique si tu suis ton traitement à la lettre. Et si dépendence il y a pour une raison X ou Y tu pourra facilement descendre progressivement les dosages en 2-3 semaines pour arréter sans te mettre en danger. Par contre, si tu vois que tu commencer a sortir de tes dosages prescrit, c'est un signal d'alarme non négligeable, et si ça arrive, je te conseilel fortement d'en parler a ton docteur ! 

La prise en charge psychologique à côté c'est ce qui fera la plus gros du taff, on va dire que les benzo sont là un peu par "confort" en guise de béquille, pour aider à avancer plus vite, mais ils ne soigneront rien. (en tout cas pas à ma connaissance)

Bon courage avec tout ça ! C'est le meilleur chemin que ce lui de prendre les choses en main pour aller mieux Smile
The following 1 user Likes Cookies's post:
  • Biquette
  Répondre
#6
J'ai une autre question, qu'en est-il de l'accoutumance ? Est-ce que dans 3 semaines je ressentirai le même soulagement, ou ce sera comme avaler un bonbon ?
méditation                                                             
  Répondre
#7
Dur de répondre, normalement 3 semaines non, mais c'est au cas par cas. 
En toit cas essaie vraiment de rester à 4 semaines de conso maxi. Au delà ça commence à avoir des effets secondaires assez lourds, même pour le long terme
  Répondre
#8
D'accord, de quels effets secondaires parles-tu ?
Je commence à m'habituer à ressentir de la sérénité à heure fixe, c'est assez reposant de ne plus être tributaire de mes angoisses.
méditation                                                             
  Répondre
#9
Ça depends des personnes, mais mes ceux qui me viennent à l'esprit là tout de suite sont les rebonds d'anxiété, les troubles de la mémoire et de la performance cognitive, les soucis de libido et les problèmes liés aux troubles de l'humeur.

Aussi si jamais creuse le sujet, mais il me semble qu'il existe des liens fort entre une conso de benzo de plus de 4-13 semaines et les devellopement de la maladie d alzheimer. A prendre cette info avec des pincettes, ce sont des veux souvenirs et j'avais pas creuse plus que ça le sujet
  Répondre
#10
Ça sent bon le cercle vicieux tout ça :
Prendre des anxiolytiques pour réduire les angoisses, angoisser d'être dépendent et de subir des effets secondaires (quoi que, rebonds d’anxiété, atteinte des fonctions cognitives, perte de libido, trouble de l'humeur, une fois qu’Alzheimer frappe, on oublie tout ...).
  Répondre
#11
Alzheimer c'est aussi a double tranchant, tu peux oublier que tu l'as et avoir peur de contracter la maladie x)
  Répondre
#12
Perso quand j'ai découvert les anxio et les benzos (plus de 20 ans) Je suis tombé dépendant tout de suite!
En tous cas psychologiquement.
J'ai du tout arrêter du jour au lendemain. J'ai cru devenir dingue! Sans compter les angoisses
qui sont revenues à mach 4 !
Bien sur ce fut dur et je recommande pas,mais avec le recul je me demande si j'aurais
pu arrêter ces saloperies petit à petit...?
Faudrait me payer cher pour que je reprenne une de ces merde.
  Répondre
#13
C'est notoirement très difficile voire dangereux d'arrêter d'un coup selon à quel point on est dedans . C'est dommage que des trucs si salvateurs en apparence soient si addictifs (benzos, opiacés...) trop beau pour être vrai comme on dit .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#14
(17/10/2019 14:39)Indica a écrit : C'est notoirement très difficile voire dangereux d'arrêter d'un coup selon à quel point on est dedans . C'est dommage que des trucs si salvateurs en apparence soient si addictifs (benzos, opiacés...) trop beau pour être vrai comme on dit .


Oui comme tu dit.... 
J'avais pas vraiment le choix sinon je pense pas que j'y serais arrivé...
Perso le cannabis est sans conteste au dessus de toutes ces daubes...après pas n'importe lequel....certains empirent le problème.
  Répondre
#15
D'autant que le sevrage brutal de GABAergique (alcool, benzo...) peut entraîner la mort.... ce site donne d'excellents conseils pour réduire puis arrêter sans trop souffrir.
https://www.benzo.org.uk/freman/bzcha02.htm#11
méditation                                                             
  Répondre
#16
(17/10/2019 15:20)Tridimensionnel a écrit : D'autant que le sevrage brutal de GABAergique (alcool, benzo...) peut entraîner la mort.... ce site donne d'excellents conseils pour réduire puis arrêter sans trop souffrir.
https://www.benzo.org.uk/freman/bzcha02.htm#11


Quelle chance internet !! *
Ont avait rien de tout cela....
  Répondre
#17
Bon bah ça n'a pas raté, à quasi un mois de traitement je ne ressens plus les effets anxiolytiques et j'ai en permanence envie de me défoncer, comme un réflexe. Je supporte toujours aussi mal mes propres émotions et je suis de plus en plus souvent tenté de faire des combos avec d'autres benzos ou de l'alcool (ayant pour l'instant réussi à ne pas augmenter la dose, je compense en potentialisant. Ouais, c'est con).
Prochain RDV dans trois jours, on est censés baisser à 10mg et je n'en ai pas envie.
méditation                                                             
  Répondre
#18
T'as pas envie mais évite de ne pas le faire, la dépendance est vraiment lourde une fois installée. De toute façon c'est de la grosse merde, limite les premiers jours tu respires pour mieux étouffer ensuite, en plus j'trouve que ça fini par augmenter grave le blues et les angoisses.

En plus ça change le comportement sur le court et long terme...
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#19
Ouais. Tu as raison. Bien sûr.
J'ai envie d'être une personne stable putain ;_;
méditation                                                             
  Répondre
#20
Courage !
  Répondre
#21
Mais oui tu vas y arriver ! J'croyais pas les gens qui me disaient que ça fini par s'arranger, mais c'est vrai.

Le tout c'est de ne pas sombrer dans des schémas à la con, genre la psychiatrie... Perte de temps et de soi.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#22
Ah ben merde la psychiatrie est ma piste préférentielle actuellement.
méditation                                                             
  Répondre
#23
Je te souhaite beaucoup de courage pour réussir à réduire, sacrés benzos...
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit Smile 
https://www.stopennui.net

Mes Trips les plus marquants :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
LSD + Kétamine : https://www.psychonaut.fr/thread-32051.html

  Répondre
#24
Ça devrait l’faire, juste ça me les casse
méditation                                                             
  Répondre
#25
Si tu veux Tridi (étant moi mème un consommateur de benzo/anxio depuis presque 20 ans) je peut te conseiller les meilleurs plantes et minéraux ,qui peuvent te permettre de te détacher de ces merdes avant qu'ils ne soit trop tard et que tu les accroches pour de bon comme moi (le gaba est le chef d'orchestre de toutes les neuroamines ;seroto/dopa/noradrénaline etc...) ,si tu suis un bon protocole, je t'assure (pendant qu'il est encore temps) que tu feras une transition sans trop de souffrance psychique vers des remedes naturels,il suffit que tu me le demande et je te concocterai un post aux petits oignons pour ton anxieté  Smile ,n'hésite pas ,courage 

(17/10/2019 15:20)Tridimensionnel a écrit : D'autant que le sevrage brutal de GABAergique (alcool, benzo...) peut entraîner la mort.... ce site donne d'excellents conseils pour réduire puis arrêter sans trop souffrir.
https://www.benzo.org.uk/freman/bzcha02.htm#11


Fausse Idée reçu par contre, seul le manque d'alcool  et de certains ISRS peut entrainer la mort par manque
  Répondre
#26
En vrai non je ne suis pas cho, car le conseil de prods est interdit sur le forum et à partir du moment où tes plantes sont censées avoir un effet sur mon organisme je les considère comme des prods. Cette interdiction a des raisons évidentes : tu ne me connais pas, notamment tu ne connais pas mes antécédents et tu n'as aucune idée de mon état de santé, éventuelle carences ou intolérances ; quant à moi je ne te connais pas et tu n'as aucune légitimité à prescrire quoi que ce soit. Déjà qu'IRL c'est tendax (d'où le délit de "pratique illégale de la médecine") alors à des inconnus sur Internet...
C'est pas contre toi, et tu peux être d'entière bonne foi, ce ne sont que des mesures élémentaires de sécurité qui s'appliquent à tous et pour tous les produits.
Par contre tu peux partager ton expérience / ton savoir de façon impersonnelle en expliquant quels produits pourraient être adaptés pour réduire l'anxiété et éviter le passage par la case benzo... Et vu qu'on manque de ce genre de connaissances sur le forum, essaye de nous expliquer les mécanismes d'action et de sourcer tes informations, histoire d'éviter l'argument d'autorité et d'accroître vraiment notre autonomie Smile une telle démarche sera réellement bienvenue.
Mais ne me promets pas que tout va bien se passer alors que tu n'en sais rien, et ne me conseille pas des produits sans me connaître.

Qu'est-ce qui te permet de dire que le sevrage de benzo ne peut pas entraîner la mort ?
Pour commencer ce sevrage est connu pour entraîner des convulsions (par exemple une étude de 1987 analysant 48 cas) ce qui est en soi très dangereux ;
mais de plus il semble bien que des cas de décès aient été rapportés :
Un cas en particulier
Un décès dans le cadre d'une étude rétrospective plus large
 "Abrupt cessation can cause death" (étude très large sur les problèmes que causent la dépendance aux benzos)
méditation                                                             
The following 2 users Like Tridimensionnel's post:
  • Mighty Yo, Xochipilli94
  Répondre
#27
Effectivement les benzo peuvent entraîner la mort à cause des crises d'épilepsies. Pour ça qu'il vaut mieux quand on est bien accroché, prendre un truc à action anti-épileptique.

Après pour revenir sur ce que j'ai dis et qui était un peu trop raccourci à mon goût, y'a une différence entre trouver un psy compétent, qui ne soit pas psychanalyste et qui sait utiliser le transfert pour t'amener à prendre conscience et évoluer et pas pour avoir une emprise sur toi et te faire errer dans je ne sais quoi... En te blindant de cachetons, en te faisant croire que t'as 50 maladies incurables. Puis rester bloqué dans le milieu de la psychiatrie en faisant des allés et retours en HP, car t'es devenu dépendant de ce système. Ce que j'appelle tomber dans le schéma de la psychiatrie et de l'errance à tous les niveaux, pas seulement diagnostique.

Et malheureusement faut le trouver ce psy... Et qu'il prenne de nouveaux patients... Et avoir les moyens, parce que secteur 1 c'est encore plus chaud à trouver, alors faut raquer ! €_€

Si toi t'es sûr d'avoir trouvé un bon psy qui te dit et fait pas de la merde avec toi, tant mieux et garde le, mais au moindre doute de son efficacité, va voir ailleurs et multiplies les avis et fais toi ton propre avis ensuite et va vers celui qui t'apporte quelque chose de concret.
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
The following 1 user Likes Aiskhynê's post:
  • Tridimensionnel
  Répondre
#28
Citation :Pour ça qu'il vaut mieux quand on est bien accroché, prendre un truc à action anti-épileptique.


Yep ils en parlent très vite fait dans la troisième étude que j'ai postée :
 
Citation :Lamotrigine is an anticonvulsant, mood stabilizer, anxiolytic, and antidepressant. Analysis of the molecule has shown that lamotrigine can inhibit glutamate via inhibition of neuronal hyperexcitability, and it has essential properties as anxiolytic and mood stabilizer. Lamotrigine, also called lamictal, can modify synaptic plasticity using voltage-dependent inhibition of neuronal voltage-activated Na+ channels. The result is a reduction of excessive transmitter release in the brain of what it is called regulating aberrant intracellular and intercellular signaling in the limbic system. The drug’s ability to inhibit glutamate makes it an appealing hypothetical agent for BZD withdrawal and discontinuation. There is concern about a severe and life-threatening rash, Stevens-Johnson syndrome, requiring hospitalization. There is a lack of studies of lamotrigine for BZD dependence and withdrawal. Pavlovic wrote an exciting letter to the Journal of Neuropsychiatry Clinical and Neurosciences that was cited by Zalewska-Kaszubska and colleagues in 2015 in Physiology and Behavior. Pavlovic reported the case of a woman dependent on alcohol and BZDs who was initially withdrawn from diazepam and switched to topiramate. Because of complaints of side effects, the patient received lamotrigine at a dose of 200 mg per day. She then became completely abstinent after 16 weeks of treatment on lamotrigine. The paper suggested considering lamotrigine as a likely choice for both alcohol and BZD dependence.


Au cas où certain/e/s seraient tentés de prendre ce passage pour argent comptant, gaffe avec la lamotrigine il faut installer les doses de façon très progressive.
méditation                                                             
  Répondre
#29
D'ac je comprend ta démarche,j'était un peu chaud hier quand j'ai écrit cela (soirée apéro chez des collègues ^^) ,et quand j'ai vue ton post,ça ma beaucoup parler et fait rager ,connaissant bien l'horreur de l'anxieté ainsi que les benzo/anxio que je mangeais par plaquette et utilisait systematiquement comme downers,non éffectivement on ne se connait pas et je n'ai pas d'info sur tes soucis ,tu as raison de le souligner (j'était bien cramer hier,je suis tombé dans un traquenard a vodka ^^) .

Mais tant sur moi que sur des amis j'ai put me rendre compte que certaines plantes,vitamine,acides aminés,minéraux etc...  (a conditions de ne pas les acheter en pharmacie of course) peuvent avoir une très grande utilité sur l'anxieté car contrairement aux benzo,beaucoup soigne directement la cause du problème (certaines se récoltent directement dans nos contrés).

Ont en apprend tout les jours,l'info de la mort par manque de benzo ne mettait encore jamais remonté (mème si je pense que cela tient plus de cas très rare ou comme le dit Aiskyhne en provoquant une crise épileptique chez quelqu'un étant prédisposer a ces crises),comme je ne savais pas que le seresta (princeps de l'oxazepam) éxistait en dosage de 25mg (je ne connaissais que les 10 et surtout les 50mg)

Je ne m'étendrai pas plus la dessus,modération oblige ,mème si je trouve (et c'est pas nouveau) la frontière entre ce dont on peut parler et ce qui est interdit très très mince,mais je respecte.

Pour ce qui est d'un traitement benzo ponctuel ,si tu ne dépasse pas les 10/12 semaines et que tu prend se protocole sérieusement (surtout pas comme moi  Tongue ) ,ça devrait aller niveau dépendance (enfin ça c'est ce que disent les medecins et le vidal...).

-Par contre il a raison de te dire qu'il faut respecter la posologie plutot que de ne les utiliser que quand tu sens l'angoisse arrivé,c'est le meilleur moyen de tomber dedans.

Bonne chance et courage a toi

Je note pour plus tard l'écriture d'un thread sur le sujet des remèdes naturel,que j'ai put découvrir en creusant la phytotérapie.
  Répondre
#30
Tu peux parler des solutions alternatives, la seule chose, c'est que conseiller a quelqu'un de prendre quelque chose ne l'est pas ^^ 
C'et plus une question de forme que de fond, on peut dire 2 fois la même chose en passant un message totalement différent Smile
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  De la lune de miel à la dépendance: description précise des effets typiques des opiac Phil 2 544 04/04/2018 14:21
Dernier message: no_id
  Dépendance Codéine, Besoin de vos conseils SVP alexis33000 66 11,196 14/02/2017 20:02
Dernier message: no_id
  Dépendance Opium Cyberbastonnier 11 2,005 05/10/2015 13:24
Dernier message: DemiPortion
  melange codeine avec anti depresseur ,anxiolitique ... sydhartaa 13 2,424 22/12/2014 21:03
Dernier message: M.Orange
  Conseils Traitement Methadone Ouroboros 39 4,273 01/12/2014 21:47
Dernier message: Mighty Yo
  Mon traitement (anti)DEPRESSIF est il safe ? wealldead 10 1,462 22/11/2014 09:09
Dernier message: PSYCHOCRACK
  Découverte de dépendance codé et volonté de stoper au plus vite ceciestmonnom 33 3,278 08/04/2013 14:52
Dernier message: Vitalogy
  Arrêter le diazepam après 1 an de traitement.... Adrénochrome 2 14 3,830 24/03/2013 22:06
Dernier message: Ouroboros
  Héroïne, dépendance. Coffea 7 3,687 28/12/2012 17:18
Dernier message: Coffea
  dépendance au GHB white_euph0ric 258 49,699 16/05/2012 19:33
Dernier message: Ji-doo

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)