S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Comparaison Champignons-LSD

#1
Le LSD et les champignons sont parmi les psychédéliques les plus connu, et les non-usagés se demandent souvent quelles en sont les différences sans qu'il n'y ai de réponse très complète voici donc après expérimentation des deux ma vision des différences entre les champignons et le LSD.
Ceci étant une comparaison issu de mes propres et peu nombreuses expériences, elle reste tout de même totalement subjective, il ne s'agit donc en aucun cas de généralité, chaque personne pouvant réagir différemment.
Et si faire une comparaison n'a pas forcément d'intérêt (imaginez s'il fallait le faire pour chaque substances) ca fera au moins un bilan des deux.

Généralités:

Erowid LSD (Acid) Vault
Erowid Psilocybin Mushroom (Magic Mushrooms) Vault

http://www.psychonaut.com/psychedeliques...e-lsd.html
http://www.psychonaut.com/champignons-ha...genes.html


Je dirais qu’avec le LSD tu obtient des possibilités illimités tout en restant ancré dans le monde réel, et en gardant une part de lucidité, tandis qu’avec les champignons, tu te rend vraiment compte de tes limites d’être humain, alors que tout le monde autour de toi devient totalement irréel, il n’est plus question d’espérer rester lucide, tu te retrouves dans un états de rêve éveillé, dans une dimension parallèle très loin de la réalité.

Mental

Avec le LSD, j’avais été très étonné d’avoir l’impression de rester très lucide, de mes pensées très clair, ce qui d’après moi permet de travailler l’introspection beaucoup plus facilement car tu peux diriger le cours de tes pensées.
Avec les champignons, ce travail est beaucoup plus difficile car ceux-ci prennent totalement possession de toi, ils te font penser, ce qu’ils veulent te faire penser sans que tu n’ais aucun contrôle dessus (ou presque).

Sous LSD, j’avais l’impression que le flux d’énergie m’entourait, et qu’il était possible de le courber par la réflexion en se laissant aller un peu comme un cerf-volant dans le vent, c’est le vent qui le porte, mais tu as la possibilité d’influer dessus en tirant sur les cordes.
Sous champignons, ce flux est à l’intérieur de toi, il prend possession de ton corps et de ton esprit (sensation renforcée par la présence d’un bodyload inexistant sous lsd). Là où tu peux diriger le flux sous lsd, ici c’est beaucoup plus difficile car tu subis totalement, tu ne dirige plus le navire, ton esprit n’est clairement plus maitre de sa propre maison, comme si une nouvelle part du moi qui se révèle et se promène au milieu du conscient et de l’inconscient freudien.

Puisque tu n’es plus maitre à l’intérieur de ton corps et de ta conscience la manière d’impacter sur le voyage est aussi différent de celle sous lsd, ce n’est plus par la conscience qu’il faut agir, mais en se rapportant au monde extérieur, ainsi en agissant sur ce qui t’entoure, tu pourras convaincre cette part étrangère qui est en possession de ton corps et ainsi influer sur le trip (par exemple en se forçant à rire, à sourire).

Montée


La montée des champignons m’a paru très agréable, malgré le bodyload très pesant au niveau de l’estomac et qui s’étant au corps entier jusqu’au plateau. Contrairement à celle du lsd assez difficile (vision saccadé, absences, difficultés à réfléchir).

Descente

Alors que la descente du LSD est progressive et longue, celle des champignons est beaucoup plus brutale, les souvenirs beaucoup plus flous, une fatigue aussi plus importante, mais excepté un léger mal de crâne, les after-effect des jours suivant sont beaucoup moins présent. Avec le lsd j’avais été vraiment bouleversé émotionnellement les jours suivant pour des choses du quotidien, alors qu’après mon voyage aux champignons, même des choses qui éveillent de fortes émotions naturellement (visites des cimetières militaire de Normandie), n’ont pas éveillés plus d’émotions que normalement.

Visuels

Pour ce qui est des hallucinations et de la synesthésie, les hallucinations yeux ouvert (de jour)sous champignons m’ont paru plus lentes et flou (la vision générale y est légèrement floutée, un peu à la manière de l’alcool), moins détaillés, plus des déformations contrairement à celle sous lsd (de nuit) qui étaient très rapides et précises. Les hallucinations yeux fermé sont également totalement différentes, plutôt géométrique et générale, avec de la couleur partout sous lsd, elles sont au contraire très détaillés, fines, beaucoup plus fractalesque et sur fond noir sous champignons.

Synesthésie

Je n’avais pas ressenti de vraie synesthésie sous lsd donc je ne peux pas vraiment comparer, mais sous champignons la totalité des sens sont modifiés et agissent en un même ensemble, ainsi si une pensée désagréable te traverse l’esprit tu peux rapidement de retrouver avec un gout de merde dans la bouche, des pic dans ton dos, une vision sombre et effrayante, ainsi que des sons crissant. Les hallucinations gustative était vraiment marquées, et changeante constamment à la manière des visuelles. Si le voyage est mauvais, tout ton corps te sera désagréable, à l’inverse s’il est agréable tout tes sens t’enverront de bons signaux.

Souvent le lsd et les champignons sont présentés comme des substances très semblables, en effet elle agisse selon le même modèle hallucinogène et psychédélique. Mais après expérimentation des deux, il me semble que ce sont en réalité deux opposés dans toutes leurs caractéristiques.

J'attend vos commentaires, critiques, propres visions du sujet.
GATE GATE PARAGATE PARASAMGATE BODHI SVAHA
Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, Dans la profondeur de l'éveil
[LSD] [Champignons]
Memento Mori
#2
C'est très subjectif tout ça. Wink (pense à le marquer puisque t'es dans la section TR pour que les lambda ne prennent pas ça pour une généralité.)
Moi mes champignons ont pas mauvais gout, montée parfois "brutale" (par pousée) mais tout autant agréable, descente coule, aucune fatigue (à par l'impression d'avoir la tête un peu chaude par l'usure ^^ pour la premières fois).

Sinon, pour sur que les champignons sont plus doux en montée et plus "brouillons" vu le nombre de tryptamine à inverse du LSD.
[Image: Corriged-20150824-052830.jpg]
#3
Moi c'est l'inverse pour l'instant :/.

Sous LSD (150micro) je suis tombé dans une boucle infini de malade psychotique de niveau 4, alors que sous champignon (22gr frais) j'avais l'esprit clair et des hallucinations très nette les yeux fermés et enchanteresse les yeux ouvert.
#4
Oui xochipili je l'ai mis au début (je vais le mettre plus en évidence), c'est d'ailleurs pour ca que je l'ai mis dans les TR, car c'est tout sauf une généralité.
J'ai hésité à le mettre, mais ca fait un TR bilan des deux donc au pire on s'en fout ^^
#5
Je suis 100% d'accord avec toi!

Sauf que pour mes premières expériences avec 2,5g de champignons, et 200 microgrammes de LSD ben pour comparer le trip, les champottes sont beaucoup plus venere niveau TOUT! Montée extreme, trip.... EXTREME, descente très fatigante. Avec le LSD c'était une montée un peu dans un monde hilarant ou je ne comprenais plus rien, mais trip trééééés cool et descente mémorablement cooooool Wink

En ayant les deux prods devant moi je choisirais sans aucun doute le LSD, tellement plus gerable beaucoup moin DARK meme si j'aime quand meme le coté darkside!

Bon après c'était pas du tout le meme S&S.
OM MANI PÄDME HUM


Free. & Freak.
#6
Je suis plus ou moins d'accord avec ce verdict.

Je dirais que le LSD provoque une impression de lucidité, alors que wallah quoi...
C'est justement ça le piège du bad-trip à l'acide, tu te sens pas forcément atteint mais qu'es que l'ambiance est nul et qu'es que c'est moche ici.

Après oui la monté impacte beaucoup sur le mental sous acide, prise dans une spirale de plus en plus rapide jusqu'à arriver au climax, avec une grosse perturbation du temps. Descente cool et longue.

Par contre je trouve que la descente de l'acide est plus difficile que les champotes, comme tu l'as dit toi même. Quelques jours après tu étais encore impacté émotionnellement.
Moi la descente de champote me réveille bien perso et j'ai envie de faire des choses (ayant passé la moitié du trip à phasé, niveau dépense énergétique ça se pose là)

Je dirais que la monté des champotes est plus physique et l'acide plus mentale.



Sinon je dirais que rien ne vaux les champotes entre copain!
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#7
Pour les champottes, la redescente (2-3 jours après) est réputer pour être anti déprime, pas vrai ? comme la salvia
#8
Pour moi c'est surtout une question de dosage.

J'ai fait une dissolution de l'ego/perte de la réalité/appelez ça ce que vous voulez sous cannabis alors que tous mes trips aux LSA ont été hyper agréables et toujours très lucides/ancrés dans le réel.
#9
Monkey Die Yunkie a écrit :
Pour les champottes, la redescente (2-3 jours après) est réputer pour être anti déprime, pas vrai ? comme la salvia



Ca je veux bien le croire !!
Quand j'ai fait mon seul trip aux champottes l'année dernieres, j'etais dans une phase pas trop cool, je ne savais pas ou aller, ça faisait 6 mois que je foutais rien. Mes parents ne savais pas quoi faire... Enfin bref. Le matin après le trip vers midi, ma mere commence a me parler de ça... Et j'ai finis par lui dire que je voulais faire de la musique, que je voulais travailler la dedans. Du coup je me suis inscrit en école de musique pour faire de la MAO, et c'est ce qui me branche le plus aujourd'hui !
OM MANI PÄDME HUM


Free. & Freak.
#10
J'aurais du préciser que cette comparaison était basé sur des doses débutant, du genre 1g de champotte et 100µg d'LSD.

Pour l'acide oui bien sur la lucidité n'est qu'une impression ^^ mais tu n'as pas les pensées embrouillés non plus.
#11
Pire!

Tes pensées te semble cohérente alors que non, c'est ça le piège de la lucidité.
Même a plus haute dose t'es encore vachement "lucide".
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#12
Different types de lucidite pour percevoir differentes choses
contradiction du rien en tout Toungearanoid:
#13
salut a tous ! étrangement je trouve les champis (psylo) beaucoup plus tiré vers le psychédélique ( surtout au niveau visuel ) que le lsd.
n'ayant testé que trois fois le lsd, dont deux qui devait être dobé, ou alors je suis insensible (j'ai lu sa sur un topic).
Si je devais décrire la sensation que j'ai pu avoir en prenant les psylo, et bien sa serait un mélange de kéta ( jambe en coton), MD ( avec le coté Happy) et des hallucination vraiment époustouflante les yeux ouvert. :yawinkle:
#14
Je n'ai pas testé les champignons mais semble-t-il que l'on ne retrouve pas l'aspect spiritualité et exploration du subconscient que l'on peut parfois retrouver avec le LSD.
Est-ce vrai? C'est déjà arrivé à quelqu'un de vivre un truc du genre expérience mort/renaissance sur le mush?
"When the Doors of Perception are cleansed, all things will appear as they truly are, infinite"
- William Blake
#15
Bien sur, les matrices perinatales concernent aussi les champignons, apres ca depend des trips je pense, je n'ai trippe que deux fois au champignons, et les deux fois j'ai retrouve cette progression
apres c'est different du lsd
mais cherche dans les Tr t'en trouvera des morts/re-naissance
contradiction du rien en tout Toungearanoid:
#16
Plop les acideux/shroomeux
J'ai entendu dire que le jus d'orange et les tablettes de dextro pouvaient aider à sortir d'un trip au champotes mais je me demande si du fait de la similarité shroom-lsd si c'est aussi efficace pour stopper un trip à l'acide?
#17
Vraiment là? C'est une question sérieuse que tu poses?

Une tablette de dextrométhorphane pour sortir d'un trip champi? Tu parles bien de DXM? Ça va pas couper les champis non, encore moins un trip à l'acide et je ne parle pas du jus d'orange qui va seulement redonner un peu de vitamine à ton cerveau pour qu'il puisse encaissé la charge émotionnel mais sinon, tu devrais changer de pharmacien!

Un truc qui fait descendre? Les benzodiazépines et le rappé de tabac!
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#18
Non je pense qu'il parle de sucre de dextrose, les truc vendu comme mushroom stopper dans les shops.

Désolé de te décevoir, mais je crois bien que ca ne marche ni pour les champi ni pour le LSD.
GATE GATE PARAGATE PARASAMGATE BODHI SVAHA
Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, Dans la profondeur de l'éveil
[LSD] [Champignons]
Memento Mori
#19
Hahaha Stonix.
Dextro=Sucre....

EDIT: Grilled par Shag.
#20
Oulà...dsl pour l'ambiguité, je parlais en effet de tablettes de sucre enrichi en vitamine C
Je me suis renseigné et Apparament c'est en cas de pensées négatives pendant le trip (pour éviter un bad en gros) que ça sers (peut-être dû à la libération de dopamine? mais dans ce cas ça doit être très léger)
#21
Ou alors c'est juste une grosse arnaque pour te faire payer 3E de plus et te faire encore plus psychoter sur le risque de bad?
GATE GATE PARAGATE PARASAMGATE BODHI SVAHA
Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, Dans la profondeur de l'éveil
[LSD] [Champignons]
Memento Mori
#22
Eh eh, j'aime bien la conclusion personnellement, notamment :

Citation :il me semble que ce sont en réalité deux opposés dans toutes leurs caractéristiques.

Apres, c'est quand même tendu de comparer ces 2 prods.

Perso, je trouve qu'avec l'un ou l'autre, tu te prends une baffe bien psyché si c'est le bon moment.

J'me suis deja retrouvé dans des réflexions boostées, que ce soit avec l'un ou avec l'autre. Avec les champ's c'était plus une remise en question liée avec mon égo (mes réactions, mes comportements, mes sentiments, ...) tandis que l'acide me balançait au milieu d'un ensemble astral fractalesque qui me décrivait la géométrie de l'univers Upside_downninjaSmile.

Pour reprendre la théorie Jungienne, j'aurais sorti que le champ's m'oriente sur mon conscient, et l'acide sur mon inconscient (ou L'inconscient collectif pour les intimes).
Ce qui me paraît plutôt cohérent au premier abord, étant donné que des expériences allant au delà des barrières habituelles (ex : ne plus faire de distinction entre toi et moi) s'apparentent plus au LSD.

Apres, quant à la conduite du trip, je pense que c'est relatif.
D'une prise à l'autre j'ai tant expérimenté la galère que l'aspect plus cool, et ce sur tous les points (montée, descente, plateau).

Ici, c'est encore le S&S qui prime.

Sinon, j'me taperais bien un gros plateau 3 de DXM quand mon acid-trip se passe mal, ça m'aidera peut être ...

Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ... Peut-être ...
CastlesMadeOfSand a écrit :
Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.
#23
Heu... vous entendez quoi par lucidité?! Moi mes pensées jouent à saute-mouton sous LSD :grin:
#24
Personnellement, je trouve qu'il est plus facile de se tapper un bad sous champis à petite dose que sous LSD (en dessous de 180µg après, c'est une autre histoire...)
Je trouve aussi que les deux substances débloquent "la pensée psychédélique" sauf que là où le LSD permet d'exploiter cette faculté de pensée, les champis permettent d'analyser la façon dont se comporte la pensée. Ainsi, les deux permettent d'effectuer une introspection mais pas de la même manière.
Sous champis, j'ai l'impression de "voir" et donc de prendre du recul par rapport à des flux de pensées alors que sous acide, j'utilise plus que je ne comprends ces mécanismes.
Le LSD c'est cristallin, les champis c'est organique.
Pour autant, l'un n'est pas plus intéressant que l'autre.
#25
Interessant
#26
La plus grosse différence selon moi, c'est au niveau du controle de soi. Sous LSD je peux avoir l'air normal alors que sous champis...c'est pas pareil Big Grin
#27
(Anté-S : désolé pour ce grooos up xD)

Totalement d'accord avec Rigatz xD
Les champis, perso, je trouve ça très émotionnel et très défonçant (essayer de jouer à être sobre, sous champis, c'est un peu comme essayer de faire en sorte que ton poisson rouge joue du piano en virtuose, ça marche mal xD), alros que le LSD est plus mental et puissant au niveau conceptuel.

J'ai eu une expérience sous champis une fois, ou j'avais l'impression d'être un insecte (plutôt en mode "sale bête"), et au moment où j'ai un peu plus lâché prise, j'ai ressenti énormément d'amour pour mes parents et j'ai aussi ressenti plus fortement leur amour pour moi. C'était d'une puissance folle, et je comprends qu'habituellement, on ne ressente pas nos émotions à ce niveau d'intensité, ça serait invivable.

Et pour reprendre (une fois de plus ^^) une image très courante : un trip sous champi est un peu comme être sur le siège arrière d'un 4x4 de course, en espérant de toutes te forces que tu vas pas te crouter (tu peux vomir sur la banquette arrière, aussi Tounge), et le LSD plus comme étant au volant d'une Ferrari de course dont l'accélérateur est bloqué en position enfoncée (au max quoi ^^), et espérant que tu ne vas pas te crouter aussi, serrant les fesses Happywide

Pour moi, pas mal de LSD et un peu de MDMA ressemble beaucoup aux champis, mais sans le côté défonce des champottes, en restant mentalement clair et en étant capable de se concentrer (enfin, un peu difficilement quand-même ^^) sur des tâches quotidiennes ou sur une discussion avec des gens. Sous champis.. Bonne chance ! [Image: icon_biggrin.gif]

PS : Je vous aiiiime les gens < 3
#28
Ah si sous truffes/champis y’a introspection 
(16/07/2014 18:50)Le Balafré a écrit :
Je n'ai pas testé les champignons mais semble-t-il que l'on ne retrouve pas l'aspect spiritualité et exploration du subconscient que l'on peut parfois retrouver avec le LSD.
Est-ce vrai? C'est déjà arrivé à quelqu'un de vivre un truc du genre expérience mort/renaissance sur le mush?

#29
Fais attention, tu réponds à un message qui a 6 ans, je doute que l'auteur te réponde.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions communes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#30
Des fois ça fonctionne !

Perso ouais j'me sens un chouya + lucide sous LSD et un peu moins sous Champis, le DMT hyper lucide aussi.

Champis et DMT + emotionnels que le LSD.

Physiquement montée + douce et sympa sous Champis (j'ai 0 bodyload), sous LSD j'ai des bodyloads si j'en prends trop souvent, en général le début n'est pas agréable physiquement dans ces moments là...

Mentalement j'suis pas très bien au début sous Champis alors que sous LSD je n'ai jamais ressentie d'inconfort mental.

Pour moi les Champis et le LSD se valent niveau visuels et sensations, c'est juste très différent. À gros dosage je suis vachement plus sur terre sous LSD et vachement plus dans l'hyperespace sous Champis.

Les deux m'offrent une pensée psychédéliques, des révélations, expériences de mort / renaissance.

Je prérère le LSA pour ça quand même, que je trouve être un mélange des deux pour résumer à mort.

Le DMT j'trouve que c'est + comme du LSD dans le ressenti à faible dose et à forte dose c'est son propre truc.

Au niveau temporel, les champignons sont pour moi ceux qui modifient le plus le temps, le trip semble durer une éternité, quant au LSD le temps passe normalement voir un peu plus lentement aussi, la DMT par contre je sens vraiment que ça dure 5 minutes, même la Salvia je sens que ça dure genre 1h ou temps indéterminé suivant le dosage... Happywide

Pareil la Salvia pour un dissociatif, j'le trouve assez psyché même au niveau de la réflexion. J'èspérais retrouver ça avec les dissociatifs chimique en vain, excepté le DXM.

M'enfin là j'me disperse.

Encore une fois tout est personnel ! Wink
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.


Topics apparemment similaires...
  Comparaison speed/MD ~ Nell 16 2,219 04/06/2016 19:48
Dernier message: Paloma Vieja
  Meilleur RC ? (comparaison 5-MeO-DALT et 2C-x) Horrigan 122 24,230 25/03/2014 20:41
Dernier message: Sludge
  Comparaison rentabilité (prix) de médicaments en vente libre tekpak 2 2,252 25/04/2008 16:13
Dernier message: tagadatagada



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.