S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Bobinsana (Calliandra angustifolia) et interaction avec abilify

#1
bonjour, j'ai commander des feuilles de bobinsana, je souhaiterais savoir si il n'y aurrais pas des interaction avec l'abilify???

oui je fais les chose à l'enver! Happywide
Crime Pays, But Botany Doesn't!

vote for me, vote jo bide!!! Big Grin

 
#2
Bah j'ai envie de te dire que tout ce qui est stimulant et neuro c'est pas top pour le coeur, après j'en sais rien.

Surtout qu'il n'y a aucune info sur cette plante, sauf que ça stimule, rend empathie et fait rêver... Et est possiblement utilisé pour faire de l'ayahuasca ?! J'vois pas trop pourquoi.

Peut être qu'il y a un effet irss, j'en sais rien vu qu'il n'y a aucune info, de toute façon j'pense pas que tu puisses non plus faire un syndrome séroto, l'effet agoniste de l'abilify étant partiel. Mais va savoir ? Perso j'sais pas.

Essaie et dis nous si t'es encore vivant après... Happywide
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#3
Citation :J'vois pas trop pourquoi.
"demande toi plutot comment"

pour l'explication, c'est pour rèveler au shaman la fonction spirituel des plantes, donc si j'ai bien compris ça serv de testing spirituelle avec de nouvelle plante.

mon but est de conssomer seul, car j'avais lue que ayahuaska et prozac = mort

donc comme l'abilify à pour don de bloquer en partie les trips au psyché comme le prozac, je ne veux pas tester layah, par contre bobi je veux bien teste, même si c'est mauvaise fréquentation.....
Crime Pays, But Botany Doesn't!

vote for me, vote jo bide!!! Big Grin

 
#4
Euh aya sous neuro dans tous les cas évite par contre, car à mon avis IMAO + abilify = mauvais délire qui finit dans le meilleur des cas aux urgence. Happywide
L'homme pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
#5
c'est pour ça que je me renseigne c'est apparemment pas i mao, par contre y'a un autre "blaze" en aunoimatopé  sur sa pharmacologie, et des composants supposer.


AAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!

j'avais pas vue...... ça contien probablement des rpoduit type harmal, machin,(dans un blogue comercial c'est classer comme ça) donc non seulement c'est imao aparament mais en plus c'est interdit???

j'ai comander que des trucs légaux autrement dans le colis, je sers les fèsse????
Crime Pays, But Botany Doesn't!

vote for me, vote jo bide!!! Big Grin

 
#6
salut j'ai trouver quelques chose: " COX-inhibitors" mais ça veux dire quoi??? inhibition de quoi???
Citation :Biochemistry
The biochemistry of bobinsana is not well documented. It is believed to contain harmala alkaloids, amino acids, cyanogenic glycosides, flavonoids, tannins, saponins, and sterols. Two studies reports the presence of several pipecolic acids.

source: http://herbs.nextohm.com/Sacred%20Plants/Bobinsana/
Crime Pays, But Botany Doesn't!

vote for me, vote jo bide!!! Big Grin

 
#7
Les enzymes COX 1 ont un rôle dans les inflammations (elles fabriquent les prostaglandines), on utilise des antagonistes pour réduire l'intensité des inflammations (par exemple l'aspirine a cet effet). Les COX 2 ont aussi un rôle dans le processus d'inflammation mais ils peuvent créer des saignements d'estomacs et/ou des ulcères (pas ouf).
Donc gaffe aux effets secondaires si ça tape sur les COX-2
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#8
je viens de tester 1gr je me suis senstie inhabituelle, mais pas défoncé, la tisanne avais tres peu de gout et bonne odeur
Crime Pays, But Botany Doesn't!

vote for me, vote jo bide!!! Big Grin

 
#9
Bobinsana n'est pas vraiment utilisée dans l'ayahuasca.
C'est une plante de diète chez les shipibos d'Amazonie péruvienne, utilisée pour l'ouverture du coeur.
Si un jour je vais faire une diète là-bas, ce sera pour le bobinsana qu'une vegetalista shipibo m'a chanté en cérémonie Ayahuasca, c'est vraiment une plante merveilleuse.
Je ne savais pas qu'elle pouvait contenir des harmalas, mais en tout cas ce n'est pas pour cela qu'elle est utilisée en Amazonie.
Puis-je te demander ce qui t'a attiré vers cette plante ?

Par contre, je ne connais pas Abilify (je viens d'aller voir sur Google) mais avec ce genre de truc, ne serait-ce pas tous les psychédéliques qui sont déconseillés ?
Quand je bossais avec mon psychiatre sur mon TDAH, il m'a prescrit du Seroquel pendant quelques semaines pour tester, et il ne me serait pas venu à l'idée de mélanger ce poison avec des psychédéliques.
En tant que guide, ça fait partie des interdictions pour participer à mes cérémonies psilohuasca (harmalas + psilocine) : être sous traitement psychiatrique (SSRI, anxiolytiques, anti-psychotiques, etc.).
En tout cas, s'il n'y a pas de contre-indication pour l'ayahuasca (plus exactement les IMAO-A), tu devrais être safe avec le bobinsana, qui n'est pas censé faire "tripper".
#10
J'ai une question concernant cette phrase :

Citation :En tant que guide, ça fait partie des interdictions pour participer à mes cérémonies psilohuasca (harmalas + psilocine) : être sous traitement psychiatrique (SSRI, anxiolytiques, anti-psychotiques, etc.)

Est-ce parce que tu considères que chacune de ces interactions est dangereuse ? Ou parce que ce sont globalement des traitements psychiatriques ?
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#11
(06/11/2020 22:04)Tridimensionnel a écrit :
J'ai une question concernant cette phrase :

Citation :En tant que guide, ça fait partie des interdictions pour participer à mes cérémonies psilohuasca (harmalas + psilocine) : être sous traitement psychiatrique (SSRI, anxiolytiques, anti-psychotiques, etc.)

Est-ce parce que tu considères que chacune de ces interactions est dangereuse ? Ou parce que ce sont globalement des traitements psychiatriques ?

Ben les anti-psychotiques, je ne suis pas certain des interactions, c'est plutôt après expérience personnelle...
Je vois l'état dans lequel j'étais sous Séroquel, mes trippes me disent de ne pas mélanger ça avec ce que je considère comme la "médecine". Comme je ne le sens pas pour moi, je ne me sens pas de guider quelqu'un sous influence de ces molécules, question d'éthique personnelle (ne pas "faire" aux autres ce que je n'aimerais pas qu'on me "fasse".)

Pour les SSRI, c'est plus compliqué... Avant, je ne donnais que le champignon (sans IMAOs), les interactions avec les SSRI étaient déjà très complexes, certains SSRI amplifiant l'effet des tryptamines, d'autres les minimisant. N'ayant pas envie de jouer à l'apprenti sorcier/psychiatre avec des produits envers lesquels je n'ai aucune confiance (j'ai passé un certain nombre d'années de ma vie sous SSRI, j'en ai donc une connaissance de l'intérieur), mais surtout avec la psyché des gens qui me font confiance, je préfère jetter le bébé avec l'eau du bain et ne prendre aucun risque.

Pour les benzos, c'est un peu pareil, sauf que c'est je crois systématiquement un trip killer, donc je vois pas l'intérêt...
Ce serait comme vouloir tripper au LSD alors que t'es sous haute dose de Xanax : y a de meilleurs moyens de dépenser son argent et potentiellement sa santé Tounge

Et ça, c'était avant que je donne la psilohuasca : les interactions des harmalas avec les produits psychiatriques sont beaucoup trop nombreuses que pour jouer à ça. Je me suis inspiré des restrictions respectées par des amis qui guident à l'ayahuasca, vu que mon mélange est très proche de la "madre" : harmalas + une forme de DMT.
#12
Donner du Seroquel pour un TDAH?
C'est comme filer un bazooka pour tuer une mite. Wtf les psychiatres quand-même. C'était suite à un résistance contre les traitements classiques (ritaline, dexamphet, methamphet, guanfacine)?
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#13
Ok, je comprends ta réponse !

Par contre je ne serais pas aussi affirmative en ce qui concerne les benzos.
Je vais te donner l'exemple d'un trip à 15 ou 25 (l'un ou l'autre) mg de 4-HO-MET, en ayant pris de l'alprazolam quelques heures plus tôt (pour la sieste) et au cours d'un traitement léger d'amitryptiline (IRS et IRN).
Je n'ai jamais eu de ma vie un trip aussi calme. Ça avait quelque-chose de magique. Je sentais mes émotions négatives mais elles ne m'atteignaient pas. Je pouvais faire des constats très amers sans en ressentir autre chose que de l'acceptation. Et par-dessus, l'aspect psychédélique du 4-HO-MET pour me perdre dans la beauté du monde extérieure. Sur le coup j'ai cru que cette sérénité pouvait être imputée au 4-HO-MET, mais des trips ultérieurs m'en ont montré un aspect beaucoup plus sauvage. J'ai depuis compris que les effets résiduels de l'alprazolam y étaient sans doute pour beaucoup.
Ici un autre exemple, où 10mg de diazépam calment le trip mais ne le cassent en rien (le psychédélisme continue, en particulier les visuels) : https://www.psychonaut.fr/Thread-4-ho-me...er-sa-race

Bref, je ne pense pas que les benzos puissent être considérés comme des trip killer. Ce ne sont pas des antidotes, contrairement à certains neuroleptiques. Ils influent le trip mais ne le cassent pas forcément. Je pense aussi que ça dépend du benzo en question (plus ou moins hypnotique par exemple). Et quand je repense à cette sérénité incroyable au cœur d'un épisode dépressif, je me dis que l'intérêt psychonautique était présent (ne serait-ce que pour m'avoir dévoilé la beauté sublime du ciel nocturne, en plein hiver au bord de l'eau).
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#14
(06/11/2020 23:45)snap2 a écrit :
Donner du Seroquel pour un TDAH?
C'est comme filer un bazooka pour tuer une mite. Wtf les psychiatres quand-même. C'était suite à un résistance contre les traitements classiques (ritaline, dexamphet, methamphet, guanfacine)?

C'était au tout début de mon diagnostique (à 35 ans, après un burnout en informatique), il voulait d'abord tester les eaux pour être sûr que je sois pas bipolaire type I (maniaque), dont certains symptômes sont communs avec le TDAH.
Encore heureux que c'était pas en France, où je ne peux légalement pas être reconnu en tant que TDAH ni prescrit de méthylphénidate parce que j'ai plus de 17 ans...

Ce fût une expérience intéressante, il en avait fait reconditionner en 25mg, à savoir le 8ème de la dose normale pour un bipolaire, et même à cette dose, c'était hyper puissant, j'ai pris 15kg en 3 semaines alors que ça faisait 20 ans que je faisais le même poids Tounge

Je me suis vengé : je lui ai filé 3g de cubensis Happywide

2 semaines après l'arrêt, j'avais récupéré mon poids de jeune fille, merci le corps <3
#15
Éhé il était trop cool ce trip Tridi j'avoue ^^
(C'était 15 ou 20mg d'ailleurs, pas 25mg je suis pas fou uhu).
Et en effet les gabaergiques n'ont pas un mode d'action fondamentalement opposé à ceux des psychés, perso je trouve qu'à petite dose ça se combo même bien dans une certaine mesure. Le phénibut pour accompagner les trips ou le GHB aussi je trouve ça plutôt intéressant et ça ne semble réduire les effets du trip tant qu'on reste sur des doses légères de gabaergique.
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#16
(07/11/2020 00:12)Tridimensionnel a écrit :
Bref, je ne pense pas que les benzos puissent être considérés comme des trip killer. Ce ne sont pas des antidotes, contrairement à certains neuroleptiques. Ils influent le trip mais ne le cassent pas forcément. Je pense aussi que ça dépend du benzo en question (plus ou moins hypnotique par exemple). Et quand je repense à cette sérénité incroyable au cœur d'un épisode dépressif, je me dis que l'intérêt psychonautique était présent (ne serait-ce que pour m'avoir dévoilé la beauté sublime du ciel nocturne, en plein hiver au bord de l'eau).

Gratitude pour ton partage <3

Tu m'offres une nouvelle perspective sur les benzos que je connais peu (j'aimais pas les angoisses mais au final j'aimais encore moins me sentir sous benzos, j'aime pas perdre mon "edge").

Mais je pense que la situation n'est pas comparable, tu as pris la responsabilité pour toi...
Ici je gère des groupes de gens (6 à 12 personnes) qui viennent pour une nuit, je ne peux pas faire du cas par cas et surtout pas intervenir dans un traitement psychiatrique. S'il intervient une interaction imprévue et dommageable, sur qui penses-tu va tomber le blâme, entre le psychiatre établi qui bosse pour Big Pharma et le "charlatant" qui donne des drogues illicites ?
#17
C'est pas plutôt les neuroleptiques comme le Seroquel qui eux sont sont des "trip killers" très efficaces ?
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#18
Oui comme le dit Tridi certains neuroleptiques peuvent vraiment arrêter les trips (par contre ça rend vachement légume quand-même, et souvent c'est assez long à prendre effet). Il faut regarder que le neuroleptique ait une action comme antagoniste 5ht-2a avec une Ki et une EC50 correcte parce qu'ils sont tous différents.
Et évidemment pour la Salvia ça ne fonctionnera pas forcément, ni pour le 2c-b (du moins en principe) vu que ce sont des récepteurs différents.
Self-made chemist
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
Nuit Blanche Suisse, RDR forever!
#19
Oui ce sont plutôt les neuros qui sont des trips killers. Les benzo, ça arondis les angles, enfin, passé une certaine dose ça te black out dont ... on peut dire que c'est vaguement un trip killer. Mais c'est clairement pas sa qualité première. ça a d'ailleurs été rapidement écarté des études sur les "antidotes" aux psychédéliques si ma mémoire ne me joue pas des tours.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
#20
Les benzo sont des bad trip killer. C'est effectivement très sympa quand on veut tripper sereinement ou calmer un bad trip mais ça n'a rien à voir avec un trip classique.
Une grosse part du trip passe à la trappe, ça supprime totalement le côté montagne russe émotionnelle et rend quasiment impossible toute expérience "mystique" vu qu'on a un certain contrôle sur ce qu'il se passe, alors que s'en prendre plein la gueule fait partie intégrante d'un trip normalement.
C'est des trips gentillets quoi, plus fun qu'autre chose (je dis ça sans condescendance, j'adore ce combo). Mais si le but est de vivre une expérience réellement psychédélique il vaut mieux baisser les dosages que de prendre un benzo avant, c'est pas du tout la même expérience et vu ce que fait Sillycone je pense pas que ce soit ce qu'il recherche lui ou ses "patients".

Je croyais avoir fait un thread sur ce combo y'a quelques années mais je le retrouve pas, ou peut être que je l'avais fait sur PA, en tout cas y'a ce threads en anglais qui expliquent bien le délire :

https://www.shroomery.org/forums/showfla...ber/542674

Après en cas de bad trip je pense qu'il veut mieux prendre une bonne dose de benzo qu'un neuroleptique, c'est d'ailleurs ce qu'il font aux urgences.
GALA GALA

"Il y eut une fois, dans un recoin éloigné de l'univers répandu en d'innombrables systèmes solaires scintillants, un astre sur lequel des animaux intelligents inventèrent la connaissance. Ce fut la plus orgueilleuse et la plus mensongère minute de l' "histoire universelle". Une seule minute, en effet. La nature respira encore un peu et puis l'astre se figea dans la glace, les animaux intelligents durent mourir. - Une fable de ce genre, quelqu'un pourrait l'inventer, mais cette illustration resterait bien au-dessous du fantôme misérable, éphémère, insensé et fortuit que constitue l'intellectuel humain au sein de la nature. Des éternités durant il n'a pas existé ; et lorsque c'en sera fini de lui, il ne se sera rien passé de plus. Car ce fameux intellect ne remplit aucune mission au delà de l'humaine vie. Il n'est qu'humain, et seul son possesseur et producteur le considère avec pathos, comme s'il renfermait le pivot du monde". 
#21
En fait je pense au cas où une personne a des benzos régulièrement prescrits par son médecin, où ces substances font déjà partie de sa vie quotidienne (puisqu’on parle de traitement psychiatrique). J’aurais tendance à penser que cette personne « mérite » autant que les autres d’appréhender l’univers psychédélique (même au travers d’un prisme un peu particulier) sans devoir se taper une interruption de traitement et tous les effets rebonds qui accompagnent. Ce n’est pas exactement la même démarche de les refuser en raison d’interaction dangereuse et de les refuser parce que leur traitement est psychotrope (d’où ma toute première question).
Ensuite, d’après Tripsit, les IMAO potentialiseraient les benzo.
méditation                                                             
« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
#22
Citation :Une grosse part du trip passe à la trappe, ça supprime totalement le côté montagne russe émotionnelle et rend quasiment impossible toute expérience "mystique" vu qu'on a un certain contrôle sur ce qu'il se passe, alors que s'en prendre plein la gueule fait partie intégrante d'un trip normalement.

Je ne suis pas d'accord, si on a une tolérance et qu'on prend une dose adaptée de Benzodiazepines, on ne va pas perdre tant que ça la "magie", ça va juste aider à oublier soit une montée soit une boucle trop anxiogène .
Un exemple personnel, j'avais vécu une expérience très intense au LSA cet été, au cours de la montée j'ai consommé je sais plus combien de Prazépam un peu paniqué (pas beaucoup non plus) et malgré tout, ce qui a suivi a été spectaculaire, une montagne russe émotionnelle bien psychédélique, un gros trip quoi, même pas mal de visions .

Donc ça m'a juste aidé  à pas vriller  dès le début mais j'ai pas été déçu du voyage  j'ai eu aussi l'impression que ça aidait pour de body load très tendu .

Ah oui et à cette période j'avais une prescription quotidienne mais je l'aurais zappé exprès pour le trip si le début m'avait pas stressé . Mais bien réfléchi, quand on a l'habitude comme le dit tridi les benzo, c'est généralement qu'on a certaines vulnérabilités que le traitement va aider, et vu comme les psychédéliques peuvent être éprouvent émotionnellement, ce n'est pas forcément malin de pas prendre l'anxiolytique du matin pour pouvoir tripper . Merci j'y avais pas pensé comme ça tiens .
Sex drugs and rock'n'roll  Papouilles, DXM et Black Metal

Venez on s'entraide entre gens qui s'ennuient, c'est gratuit
https://www.stopennui.net
 
#23
Je dis pas qu'il y a des "sous-trip" ou que telle ou telle personne ne devrait pas tripper mais juste rappeler que prendre deux molécules ensemble change forcement l'expérience, c'est le principe d'un combo, et en en l'occurrence les benzo ont bien un effet sur nos trips (effet qui change selon le benzo et le dosage on est d'accord), c'est pas juste un truc qui destress vite fait, ça a bien une influence sur le trip dans son ensemble. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut pas passer un bon moment ou vivre des trucs qui secouent un peu avec de gros dosages.

Donc je doute pas que t'ais vécu un trip intense sous LSA et benzo, mais sans benzo t'aurais surement pris une bonne grosse claque lysergique.

J'ai quand même ma petite expérience en matière de psyché et d'addiction aux benzo et je maintient que tolérance ou pas l'expérience s'en retrouve tout de même bien modifiée. Il y a des molécules que j'ai découvert quand je prenais de benzo tous les jours, c'était bien cool, j'ai vécu des trucs que je pensais intenses, puis je les ai redécouverte une fois sevré, c'était quand même autre chose mrgreen

Je dis ça aussi parce que beaucoup de personnes prennent l'habitude de tripper sous benzo ou AD, prennent des doses conséquentes sans problèmes et pensent que du coup leur traitement n'a pas une grande influence sur leur trip. Sauf que quand ils arrêtent leurs traitement et reprennent les même dosages ils se prennent une PLS sans même comprendre d'où ça vient, donc ça me semble important de rappeler qu'un trip normal ≠ un trip avec l'aide d'un benzo.
GALA GALA

"Il y eut une fois, dans un recoin éloigné de l'univers répandu en d'innombrables systèmes solaires scintillants, un astre sur lequel des animaux intelligents inventèrent la connaissance. Ce fut la plus orgueilleuse et la plus mensongère minute de l' "histoire universelle". Une seule minute, en effet. La nature respira encore un peu et puis l'astre se figea dans la glace, les animaux intelligents durent mourir. - Une fable de ce genre, quelqu'un pourrait l'inventer, mais cette illustration resterait bien au-dessous du fantôme misérable, éphémère, insensé et fortuit que constitue l'intellectuel humain au sein de la nature. Des éternités durant il n'a pas existé ; et lorsque c'en sera fini de lui, il ne se sera rien passé de plus. Car ce fameux intellect ne remplit aucune mission au delà de l'humaine vie. Il n'est qu'humain, et seul son possesseur et producteur le considère avec pathos, comme s'il renfermait le pivot du monde". 
#24
(06/11/2020 20:36)Silly©0ne a écrit :
Quand je bossais avec mon psychiatre sur mon TDAH, il m'a prescrit du Seroquel pendant quelques semaines pour tester, et il ne me serait pas venu à l'idée de mélanger ce poison avec des psychédéliques.

En tant que guide, ça fait partie des interdictions pour participer à mes cérémonies psilohuasca...

C'est un peu subjectif je pense (même si je n'ai jamais pris de neuroleptiques, Dieu soit loué), car ce type de molécules peut aider certaines personnes et à l'inverse les psychédéliques peuvent être des poisons pour d'autres...

Sinon quand tu dis "guide de cérémonies", tu veux dire comme trip sitter ? Ou bien dans un cadre religieux / spirituel avec les chants, etc. ?

(07/11/2020 13:48)Acacia a écrit :
Un exemple personnel, j'avais vécu une expérience très intense au LSA cet été, au cours de la montée j'ai consommé je sais plus combien de Prazépam un peu paniqué (pas beaucoup non plus) et malgré tout, ce qui a suivi a été spectaculaire, une montagne russe émotionnelle bien psychédélique, un gros trip quoi, même pas mal de visions .

Peut-être est-ce lié à la molécule aussi :  le prazépam met du temps à monter, je crois que le pic plasmatique est atteint au bout de 6h seulement, donc ça a pu jouer aussi...
#25
(08/11/2020 02:17)TripSitterFR a écrit :
(06/11/2020 20:36)Silly©0ne a écrit :
Quand je bossais avec mon psychiatre sur mon TDAH, il m'a prescrit du Seroquel pendant quelques semaines pour tester, et il ne me serait pas venu à l'idée de mélanger ce poison avec des psychédéliques.

C'est un peu subjectif je pense (même si je n'ai jamais pris de neuroleptiques, Dieu soit loué), car ce type de molécules peut aider certaines personnes et à l'inverse les psychédéliques peuvent être des poisons pour d'autres...

Non, c'est pas juste un peu subjectif, c'est totalement subjectif. Happywide
On est bien d'accord, je ne parle que de moi ici. 

(08/11/2020 02:17)TripSitterFR a écrit :
(06/11/2020 20:36)Silly©0ne a écrit :
En tant que guide, ça fait partie des interdictions pour participer à mes cérémonies psilohuasca...

Sinon quand tu dis "guide de cérémonies", tu veux dire comme trip sitter ? Ou bien dans un cadre religieux / spirituel avec les chants, etc. ?

Religieux, absolument pas, c'est tout le contraire de ma démarche (la religion, c'est adopter les croyances d'autrui.)
Spiritualité, oui, si on s'entend sur le mot spirituel. 
Dans le sens dans lequel je l'utilise, la spiritualité, c'est l'étude de l'esprit, qui peut seul faire de l'enfer un paradis et du paradis un enfer, comme disent les bouddhistes tibétains.
Je chante (chants de médecine, mantras, impros) mais je joue surtout beaucoup d'instruments, à commencer par les gongs...

Petite photo du set de ma dernière cérémonie :
   
#26
(09/11/2020 07:46)Silly©0ne a écrit :
Religieux, absolument pas, c'est tout le contraire de ma démarche (la religion, c'est adopter les croyances d'autrui.)
Spiritualité, oui, si on s'entend sur le mot spirituel. 
Dans le sens dans lequel je l'utilise, la spiritualité, c'est l'étude de l'esprit, qui peut seul faire de l'enfer un paradis et du paradis un enfer, comme disent les bouddhistes tibétains.
Je chante (chants de médecine, mantras, impros) mais je joue surtout beaucoup d'instruments, à commencer par les gongs...

Dans ce sens, alors la politique, la science et le foot sont des religions !  mrgreen

Je posais la question car souvent dans les cérémonies en Europe, soit c'est dans un cadre de type syncrétisme (notamment brésilien), soit c'est à tendance new âge (donc un mélange plus ou moins indigeste de croyances piochées un peu partout).

Qu'est-ce que tu appelles "chants de médecine" ? (des mantras type Medicine Buddha Mantra ?)

J'avoue que ton cadre à l'air bien trippant !

PS : le bouddhisme tibétain (de ce que j'ai pu en voir) est aussi empreint de croyances (panthéon de divinités, etc.).


Topics apparemment similaires...
  les nombreuses interaction avecs le khat (catha edulis) PSYCHOCRACK 4 712 08/04/2020 20:12
Dernier message: Cookies
  Intéraction cocaïne + zoloft/sertraline Nicoto 4 1,796 05/03/2020 18:47
Dernier message: Cookies
  Abilify (aripiprazole) + xanax (Alprazolam) Formicidae 15 1,457 13/09/2019 02:04
Dernier message: Dreamea
  Intéraction MDMA et Cortisone izyparty 10 5,187 01/04/2015 16:52
Dernier message: Gleskorry
  Interaction metamphétamine et methadone ? aure 10 1,342 30/03/2015 14:47
Dernier message: Lotre
  Abilify (aripiprazole) et Tercian (cyamémazine) + drogue = Dangereux ? KidCudi 17 4,837 28/08/2014 12:11
Dernier message: LuciDXM
  Decontractyl --> interaction(s) ? PaniPoke 2 2,535 12/07/2014 00:49
Dernier message: PaniPoke
  Interaction alpha-bloquants+ Stimulants: besoin de conseils. Maddict 6 1,397 31/05/2014 18:11
Dernier message: Gleskorry
  Interaction N******ine/SOMDOR+ ? Help ! Fractali 0 1,318 17/05/2013 00:35
Dernier message: Fractali
  Interaction m d et 2c- c ? Matt_ 2 983 10/12/2012 00:13
Dernier message: Matt_



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.