[Wiki] Le Dosage Volumétrique
#1
Le principe

Le dosage volumétrique permet, une fois un produit dilué correctement dans une quantité de liquide donnée, de doser à la seringue avec une plus grande précision que sous forme solide en utilisant une balance d'entrée de gamme. Du fait des marges d'erreur conséquentes des balances non professionnelles, il est conseillé pour tout produit se dosant en dessous de 30 mg de pratiquer le dosage volumétrique afin d'éviter les risques de surdose (NBOMe, Fentanyl, DOx, cannabinoïdes de synthèse, etc ...) 


Matériel nécessaire :
  • une seringue graduée au ml (par exemple une seringue de 2 ou 5 ml, l’aiguille n’étant pas nécessaire)
  • une balance précise au mg
  • solvant, eau, alcool, glycérine ou propylène glycol
  • un réceptacle qui se scelle (comme une bouteille)


Procédure

Il faut d'abord peser la totalité du stock. Ne faites jamais confiance aux étiquettes des RC shop ou à la quantité annoncée par votre dealeur, elle n'est jamais exacte. Pour faciliter les choses, partons du principe que nous avons à dissoudre 100mg de 2C-B :
  • Peser le 2-CB avec une balance précise entre 1-10mg.
  • Choisir un solvant (voir plus bas ; ici, un alcool tel que la vodka fonctionne bien).
  • Choisir le taux dilution en tenant compte de la ROA et du solvant (voir plus bas) : par exemple, ici on souhaite 2mg de 2C-B par ml de vodka.
  • Pour dissoudre 100 mg, il faudra donc utiliser 50 ml de vodka (pensez à bien mesurer votre liquide avec une seringue graduée).
  • Déposez 100mg de 2C-B, puis versez le solvant jusqu'à arriver à 50ml dans votre réceptacle (les volumes s'additionnent donc il est important de le faire dans cet ordre). remuer doucement, sans secouer, au risque de voir des particules se coller aux parois et fausser le dosage et laisser reposer quelques heures (ou, pour les plus pressés, faire chauffer 10 minutes à maximum 50°C).
  • /!\ Si des particules sont visibles dans la solution, c’est que la substance est mal diluée et/ou que le niveau de saturation du liquide choisis a été atteint. Il faut donc penser à bien vérifier ces niveaux de saturation.
  • Il est conseillé d'étiqueter les bouteilles avec le nom du produit et la concentration. Par exemple ici: 2C-B 2mg/ml.

Conserver la solution à l'abri de la lumière et des changements de température.
Pour consommer, choisir le dosage voulu (par exemple ici 10mg) et diviser par la concentration. Ici, il suffit de mesurer 5ml de la solution.

Pour faciliter vos futurs dosages volumétriques, voici un outil bien pratique (en anglais, mais simple):
http://volume.tripsit.me/



Choisir un Solvant
  • Beaucoup de produits ne sont pas solubles dans l'eau, mais la plupart le sont dans l’alcool. Une rapide recherche sur internet devrait permettre de savoir quel solvant utiliser pour quelle substance et sa concentration maximale. Il est indispensable de choisir un solvant propre à la consommation humaine.
  • Pour les produits solubles dans l'eau, il vaut mieux utiliser de l'eau distillée (disponible en pharmacie) ; sinon, de l'eau du robinet peut suffire. Évitez l'eau déminéralisée disponible en supermarchés (type pour fers à repasser), car elle contient souvent des additifs impropres à la consommation humaine (comme un parfum par exemple).
  • Pour une dissolution dans de l'éthanol, le mieux est d'utiliser de l'alcool comestible faisant au moins 90%. L'alcool de pharmacie ne convient pas : il s'agit en général soit d'alcool isopropylique, soit d'éthanol contenant des additifs toxiques (de l'éther ou un autre désinfectant). Il est possible (mais pas toujours évident) de trouver de l'alcool pur et comestible dans certains magasins (ou sur Internet) ; il est alors généralement alors vendu pour la confection de liqueurs. Par exemple, en Belgique, la chaîne de supermarchés Colruyt en vend ; on peut aussi en trouver dans certains magasins d'alimentation polonaise (photo). Si vous n'arrivez pas à trouver de l'alcool pur, il reste possible d'utiliser un alcool fort et neutre comme de la vodka.
  • Toujours pour l'éthanol : n'oubliez pas que l'alcool est déjà un produit psychoactif ! Donc soyez prudent et faites une solution suffisamment concentrée pour ne pas devoir en consommer un trop grand volume (en particulier si votre produit est un dépressant respiratoire, comme une benzodiazépine ou un dissociatif).
  • Aussi, pour des raisons évidentes, il est déconseillé d'utiliser de l'éthanol comme solvant si vous comptez consommer votre produit par voie rectale.
  • Pour une dissolution dans du propylène glycol (PG), il faut là encore s'assurer que le solvant est bien comestible. Utilisez uniquement du PG "food grade" ou, encore mieux, du PG "pharm grade" : autrement, il pourrait s'agir de PG pour applications industrielles contenant des traces de métaux lourds ou autres produits toxiques ! Le PG pur est comestible : il est par exemple utilisé comme humectant dans l'industrie agro-alimentaire (additif numéro E1520). Il est possible d'en commander Internet, et peut-être certaines pharmacies acceptent-elles d'en vendre.

  • Indica, PSYCHOCRACK
Répondre
#2
Merci pour ce topic qui va surement me servir un de ces jours! Je propose un sticky si c'est pas déjà fait.
"Le coffre de la voiture ressemblait à un labo ambulant de la brigade des stupéfiants : nous avions deux sacoches d'herbe, soixante-quinze pastilles de mescaline, cinq feuilles d'acide-buvard carabiné, une demi-salière de cocaïne, et une galaxie complète et multicolore de remontants, tranquillisants, hurlants, désopilants ... sans oublier un litre de tequila, un litre de rhum, un carton de Budweiser, un demi-litre d'éther pur et deux douzaines d'ampoules de nitrite d'amyle."

                                                                                                                                                                                                          - Hunter S. Thomson,  Las Vegas Parano
Répondre
#3
Y’a une redirection en sous-forum « articles du wiki » si tu crains de le perdre
Cho en soi pour le sticky, mais sachant qu’on projette d’écrire le + possible d’articles et de tutos pertinents, ça va devenir compliqué de tout sticker ou cette solution ne sera plus viable ^^
En tt cas je vais l’ajouter à la liste des topics de RDR, qui elle est bien en sticky

EDIT : du coup y’avait déjà qqch sur le DV
https://www.psychonaut.com/Thread-Le-dosage-volum%C3%A9trique
faudrait checker qu’il n’y ait pas d’information pertinente supplémentaire
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »

  • Ornicar
Répondre
#4
En soit oui ça peut être pertinent de le sticky au moins provisoirement, c'est vrai que c'est une des pratiques les plus importantes que de faire un dosage volumétrique vu les dosages de certains prods . 

ah oui c'est vrai que les liens remarchent  je l'avais pas trouvé justement !
Répondre
#5
Dans les machins pertinents tirés de l'ancien topic :

 - toutes les molécules n'apprécient pas l'eau (cas des tryptas), et par extension de l'alcool dilué type vodka non plus (60% d'eau)
 - privilégier de l'eau distillée de pharma pour éviter que des ions random dans l'eau du robinet viennent attaquer le produit
 - si achat d'alcool à 90°, s'assurer qu'il est comestible (donc pas celui de pharmacie)
 - propylène glycol fait un bon solvant
 - le volume de poudre vient s'ajouter au volume de liquide, donc il faut d'abord mettre la poudre dans le récipient servant à mesurer le volume total, et ajouter le liquide ensuite

Je peux me charger d'éditer + tard si vous voulez
Nouveau ? Viens vite lire les règles => http://www.psychonaut.fr/announcement-4.html
 
"Vous étiez l'évidence
Vous n'êtes plus que l'énigme
Vous étiez l'éternité
Vous n'êtes que dépassé"

  • Cookies, snap2
Répondre
#6
J'ai édité, mais l'ancien topic était tellement bien que je ne sais pas s'il reste grand'chose de ce qu'a écrit Cookies aha

Sauf ça :
Citation :Si tu ajoutes ton 10 ml de diluant à ta poudre, tu vas te retrouver en réalité avec 10 ml + le volume de ta poudre. Voilà pourquoi il vaut mieux mettre la poudre dans le récipient qui te sert à mesurer le volume total et ensuite ajouter le diluant.
Parce qu'en pratique je n'ai pas vraiment compris comment faire.

Sinon :
Citation : (ou, pour les plus pressés, faire chauffer 10 minutes à maximum 50°C)
T'es certain qu'il n'y a aucun prod que ça pourrait dégrader ? Et c'est ok de faire chauffer de l'alcool ?
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »

  • Biquette
Répondre
#7
C'est cool, j'ai re édit du coup, pour corriger certains trucs, et ajouter d'autres choses au quelle je n'avais pas pensé. Faudra revoir le dernier paragraphe par contre, je n'ai pas encore vérifié toutes les infos qu'il y a dedans, et certaines méritent d'être plus expliquées voir sourcées. 
Faudra qu'on revois la mise en page de ce paragraphe sur le solvant aussi, c'est chelou d'en faire une liste on dirait un receuil d'idée plus qu'un texte construit. 
Citation : 
Si tu ajoutes ton 10 ml de diluant à ta poudre, tu vas te retrouver en réalité avec 10 ml + le volume de ta poudre. Voilà pourquoi il vaut mieux mettre la poudre dans le récipient qui te sert à mesurer le volume total et ensuite ajouter le diluant.

En gros ton volume liquide + solide s'additionne, et j'y avais clairement pas pensé, c'est pourtant très important. 
du coup tu dois compléter le volume de poudre par un volume de liquide pour arriver à un total de xxx ml de volume. 9a sous entends par contre, que tu as un produit de mesure très précis pour le volume à mesurer Dans l'idéal, je pense qu'il vaut mieux faire ça, pour 50ml de volume total voulu:
- Mettre la poudre
- ajouter 40ml
- laisser reposer 24h le temps que tout soit correctement dilué
- Re-mesurer le total liquide + poudre 
- Compléter avec le liquide la quantité voulu pour arriver à la dissolution voulu


Citation :T'es certain qu'il n'y a aucun prod que ça pourrait dégrader ? Et c'est ok de faire chauffer de l'alcool ?

Normalement non, pas à ma connaissance ou si c'est le cas, ça concerne un nombre très restreint de molécules (et il faut quoi qu'il en soit se renseigner sur leur température de dégradation / évaporation, quand on décide de faire chauffer). même la psylo qui est hyper sensible à la chaleur tolère des températures a plus de 100°C. Après personnellement, je recommande plutôt la patience, se presser c'est une histoire à se retrouver avec des dilutions mal faites, et des dosages super imprécis. 

Pour l'alcool, c'est ok a 50°C il s'évapore a 78°C, mais pareil il ne faut pas faire les choses a l'arrache et mesurer ses températures de chauffe, sinon on risque de faire évaporer l'alcool et fausser completement le dosage volumétrique
Répondre
#8
Okay !

Donc il faut un contenant gradué, qu'il le soit de base ou qu'on ait ajouté des graduations.
Par exemple, si je veux une quantité totale de 50ml dans une flasque de vodka, il faudrait que
- je vide la flasque
- je mesure 50ml d'eau et je les mette dans la flasque
- je marque le niveau
- je vide, je sèche
- j'y mets ma poudre + de la vodka jusqu'à arriver à la marque
On est d'accord ?

Autre chipotage (tu sais que j'adore chipoter) : "un contenant qui se scelle" t'es sûr pour ce dernier mot ? Perso je garde mes dilutions volumétriques dans de simples flasques qui sont certes fermées mais pas scellées ; est-ce un problème ?
méditation                                                             

« L’Amour fou implique la sexualité a-ordinaire à la manière dont la sorcellerie demande une conscience a-ordinaire. »
Répondre
#9
rah j'ai effacé ma super réponse ... j'ai la flemme de tout refaire autant détaillé donc, en gros oui c'est la bonne procédure, mais il faut que ton récipient soit gradué (au moins) au ml sinon ça sert un peu a rien

Tant que c'est hermétique c'est bon, si ya des échanges gazeux c'est pas ouf pour la conservation à long terme, mais à court terme c'est pas très grave. Une bouteille fermé peut faire l'affaire si elle est bien hermétique, par contre si du liquide peut passer, c'est mort. Mais il est vraiment important que ce soit fermé et hermétique
Répondre


Topics apparemment similaires...
  Le dosage volumétrique Sludge 46 6,997 23/07/2017 15:18
Dernier message: Aiskhynê
  Tuto: Dosage volumétrique Donkey Bird 94 11,840 14/06/2015 19:19
Dernier message: Yeaushit
  Question sur le dosage volumétrique ! ONLINOX3 35 2,751 17/07/2012 19:43
Dernier message: Ouroboros
  Re-dosage volumétrique Laura Zerty 2 1,165 08/07/2012 21:07
Dernier message: Laura Zerty



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

à propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'autosupport francophone dédiée à l'information et à la réduction des risques sur l'usage des substances psychoactives.

              Quick Links

              User Links