Appréciation De La Musique Sous THC et Autres Hallucinogènes
#1
Comment se fait-il que je "comprenne" comment apprécier la musique quand j'suis def, quand je trip?
C'est vraiment un truc de ouf l'effet que ces drogues ont sur la musique.

Sur certains sites Anglophones ils appellent même ça "Increased Awareness of Music" et c'est vraiment ça: On se rend plus compte qu'on a mis de la musique, on entend mieux les détails les notes. Et dans le cas des Hallucinogènes la musique nous touche, nous guide; et déjà sous beuh la musique nous parle, nous raconte, nous explique la nature de la vie, de la conscience et des émotions ( :o )

Alors depuis j'essaie toujours d'écouter la musique attentivement, même sobre, mais le problème c'est que une partie de moi ne veut pas laisser entrer la musique complètement en moi.
Donc si quelqu'un aurait l'amabilité de me donner des conseils pour vivre le moment présent, aussi bien avec la musique qu'avec le reste (mais surtout avec la musique ConfusedmokeSmile, ce serait cool Wink
Rien n'a d'importance, et le fait que ça n'a pas d'importance n'en a pas non plus, ce qui ouvre toutes sortes de nouvelles possibilités et permet une incroyable ouverture d'esprit
Et par la même occasion c'est un véritable coup de pied au cul

  Répondre
#2
Je comprends effectivement mieux parfois les intentions de la musique sous cannabis, même des genres de musique que je n'apprécie pas en temps normal. C'est assez perturbant mais carrément cool.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#3
Oui c'est sûr notre rapport avec la musique est énormément modifié sous hallucinogènes, on a plus l'impression de la vivre que de simplement l'écouter et ça me surprend toujours le changement d'atmosphère qu'elle peut provoquer sous prod Tongue C'est un peu elle qui va rythmer ta soirée, et presque dicter les émotions que tu ressents, c'est super strange ^^

Mon conseil ne serait pas d'être défoncé non stop (parce qu'après avoir lu la charte je sais qu'il ne faut pas conseiller de drogue/de prendre de la drogue, n'est-ce pas sludge Wink ) mais plutôt d'être plus à l'écoute de ton corps et de tes récepteurs lorsque tu trip pour essayer de comprendre. Le fait d'essayer de revenir dans la réalité par certains moments dans ton trip peuvent aider, savoir comment déclencher et maîtriser les hallus/déformations sous des doses de plus en plus corsées peuvent je pense y mener, et je suis persuadé qu'au bout d'une certaine expérience (sans doute très très longue et enrichie) il peut être possible de recréer un état de trip en étant sobre. Je suis bien sûr loin d'en être arrivé là et tout cela n'est que suppositions. (n'hésitez pas à briser mon rêve en me mettant au courant de raisons scientifiques établies qui assurent du contraire Tongue)

Mais il ne fait aucun doute qu'analyser ton état surtout en étant tout seul lors de ses trips aide forcément à comprendre leur fonctionnement et pourquoi pas recréer ces changements qui se produisent dans ton corps. Car au fond c'est bien lui qui produit toutes ces choses extraordinaires et qui te permet de te transporter dans la musique.

Kiss
  Répondre
#4
Je ne sais pas si tu parles de la même chose, mais pour ma part, sous cannabis, je déconstruit la musique, puis la reconstruit. En quelque sorte, pour reprendre tes termes, je la comprend. C'est comme une partition, et je "vois" la musique, je m'identifie à elle.
Sans psychédéliques, j'ai déjà essayé, mais je n'ai jamais réussi à atteindre le niveau que j’atteins sous cannabis, enfin même si je suis plus "dans" la musique, c'est totalement différent de ce que j'éprouve autrement.
  Répondre
#5
Y avait un topic similaire, mais bon, j'imagine que celui-ci est plus généraliste ...

Sous THC, j'ai un peu oublié la nuance de la musique, hormis une certaine sensibilité accrue (Je danse plus facilement et je m'immerde sans doute un peu plus ...).
Sous trypta, je fais beaucoup de synesthésie. Je "vois" davantage les couleurs, de la musique bien lourde fait "matérialiser" dans mon esprit des décors de montagnes ...
Sous phéné (en l'occurence 2cp), ça part en wtf ...
Sous lys ... Pour bientôt Wink
  Répondre
#6
Hier soir à un anniversaire chez une pote j'ai bu beaucoup d'alcool puis j'ai fumé un pétard. C'est pas souvent, donc j'ai eu un bon effet! Et là, quelle que soit la musique qui passait, je la sentais en moi... J' avais l'impression d' "être" la musique. Je suis resté inconscient comme ça pendant une bonne heure à danser. Mon expérience a été vraiment extraordinaire. Mes amis m'ont raconté ensuite que tout le monde me regardait, que je dansais trop bien. Pourtant, danser n'est pas un talent que j'ai habituellement. C'est pour ça que ça les a autant surpris. A ce moment là pour moi, j'étais musique et tout n'était que musique.
Sinon d'habitude je n'avais pas remarqué grand-chose entre les joints et la musique. La beuh qu'on m'a proposé devait avoir quelque chose de spécial Big Grin
  Répondre
#7
Ahah ! Je connais cette sensation ! La meilleure fois (mais également la plus déstabilisante) ou j'ai écouté de la musique , c'était sous LSD ! C'était incroyable , je ne trouves même pas les mots pour expliqué cette sensation , mais je supposes que tu sais ce que s'est ! Wink

Moi ce que je fais pour bien profiter de la musique dans la vie de tout les jours , c'est que je mets les baffles et donc la musique a un volume assez élevé , je me poses dans une pièce assez sombres , je fermes les yeux et je me focalises sur la "structure musical" , genre les harmonies , les guitares , la batterie , le chant ,... , ça marches surtout avec le rock psychédélique , le blues et le reggae pour moi cet technique !
Ou parfois , je fermes les yeux et je laisses les vibrations du sol provoquée par le son ... C'est mystique !
  Répondre
#8
Comme j'te comprends héhé

Pour tout te dire, au début de ma découverte de la drogue, donc uniquement avec l'alcool et la weed, j'avais cet effet de "music increase" et en tant que musicien, j'ai vraiment été mis sur le cul plusieurs fois par la dimension que pouvait prendre la musique, par le cadre qu'elle pouvait donner au trip.

C'est en partie pour ça que j'ai continué à prendre des trucs d'ailleurs, tant dans une optique d'écoute que de composition. Autant dans l'écoute t'as rarement de mauvaises surprises, par contre pour ce qui est de la compo, c'est du 1/100 fois que ça marche comme dans les films :p

Pour finir, j'dirais que la drogue, quand elle est bien prise, favorise la compréhension de la musique, et ses effets sur ton organisme et ton esprit. Il faut juste lacher prise pour apprécier la musique sobre, et souvent, ça marche aussi bien Wink
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Discord créa musique/event no_id 8 305 21/01/2019 20:53
Dernier message: no_id
  Musique cosmique et harmonique Nathalie 15 2,112 24/10/2018 02:18
Dernier message: Aiskhynê
  La musique de votre premier trip Vétéran 49 7,118 15/08/2017 16:47
Dernier message: Biquette
  Création de musique et Psychédéliques SpaceMac 12 1,012 09/02/2015 12:04
Dernier message: castel
  La perception de la musique et les Prods Miramax 26 2,983 16/09/2014 13:52
Dernier message: OctaveDoctor
  Musique d'ambiance, pensée profonde Redarch 3 740 21/07/2014 05:09
Dernier message: Devanagari
  La musique pour les plantes andreaogm 34 11,983 19/05/2014 00:13
Dernier message: annika
  Fever Ray, et autres? Ornicar 4 1,004 27/03/2014 14:40
Dernier message: Ornicar
  Sally et la musique ?! Jonathan Crane 3 504 19/03/2014 22:05
Dernier message: Jonathan Crane
  Sensations avec la musique Matt_ 8 1,663 09/12/2013 00:24
Dernier message: Matt_

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)