S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


Aeterna Politica

#91
(14/09/2022 20:37)Biquette a écrit :
On marche sur la tête là.

@Yoshi il suffit de redescendre d'un ton et de cesser la provoc facile (c'est si dur de s'exprimer poliment ?)
@Tridi je pense que tu as réagis un peu au quart de tour.

La garderie quoi.


Ouais je suis d'accord avec toi je sais que j'ai pas toujours les codes et que ma.maniere de m'exprimer peut déplaire.
Mais fermement je me suis attaqué à personne en directe 

Et je vois pas pourquoi mon post plus haut a été supprimé,  il dérange ?
J'ai pas envie de le ré écrire.

C'est quoi cette censure ?
J'ai attaqué personne ....

Sérieux ça va chez la modération ou bien ?

Et tu veux que je te trouve des posts ou tridim manque de respect à un forumer ? Pire que moi ?
Ça va juste me prendre 5 minutes 

Vous êtes sérieux là ?
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
#92
Conjecture a priori : "les lecteurs" s'en branlent bien fort
S̸̱͓̀͛̀͌ͅĘ̵͓̝͖͚̠͛͒̽̆͂̕M̴̧͕̑̉̐J̴̤͎͛̆̀́Ẩ̶̮̪̙͎Ź̵̧̋Â̶̪̳̻͇̱̑͊͋̅     ̵͈̻̐͂̎͐͂̔S̷̹͈̭̺̮̭͌̾͂̇Ê̵̖̣̞̇͛̈́͘M̸͇͍̦͇̜̋͂I̵͙̦̓̌Ḁ̴̛̺̂̈́̔͗̊͠Z̵̙̥̙͕̓ͅÂ̴̺̌͌͝Z̸͚̿̑́     ̶̢̦̺̓̈́̾̐͝Ș̴̖̗̤̮͙̅̎̽͘H̴̨̨͙̼̹̹͐̓̓͘E̵̪͕̐͘͜͝͠M̷̛̹̊̊̈́̾Y̵̝̥̣̓͂̒A̶͚̗͕̽͊̓̈́̓Z̸͍̤͎̞̄̓͘̚A̵͈͌̓́͋̌
#93
(14/09/2022 20:44)Biquette a écrit :
Elle fait son job de modo, tu es entrain de mettre le topic en zbeul alors que tu as dit y a deux pages que t'allais plus y revenir U.u


Putain c'est vraiment parceque c'est toi .

J'y reviens plus 

Mais si t'es objectif discute avec elle en modération. 

C'est abusé 
J'ai attaqué personne en particulier
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
#94
J'ai tiré sur tout le monde ! J'ai visé personne !
S̸̱͓̀͛̀͌ͅĘ̵͓̝͖͚̠͛͒̽̆͂̕M̴̧͕̑̉̐J̴̤͎͛̆̀́Ẩ̶̮̪̙͎Ź̵̧̋Â̶̪̳̻͇̱̑͊͋̅     ̵͈̻̐͂̎͐͂̔S̷̹͈̭̺̮̭͌̾͂̇Ê̵̖̣̞̇͛̈́͘M̸͇͍̦͇̜̋͂I̵͙̦̓̌Ḁ̴̛̺̂̈́̔͗̊͠Z̵̙̥̙͕̓ͅÂ̴̺̌͌͝Z̸͚̿̑́     ̶̢̦̺̓̈́̾̐͝Ș̴̖̗̤̮͙̅̎̽͘H̴̨̨͙̼̹̹͐̓̓͘E̵̪͕̐͘͜͝͠M̷̛̹̊̊̈́̾Y̵̝̥̣̓͂̒A̶͚̗͕̽͊̓̈́̓Z̸͍̤͎̞̄̓͘̚A̵͈͌̓́͋̌
#95
(14/09/2022 20:48)xyzt_ a écrit :
Conjecture a priori : "les lecteurs" s'en branlent bien fort


Toi t'es veské depuis 48h depuis ton adoration de usul que j'ai démontée. 
Je comprends 
J'accepte 
Détends toi je te jure que ça va passer

(14/09/2022 20:50)xyzt_ a écrit :
J'ai tiré sur tout le monde ! J'ai visé personne !


Mais grave tu as bien résumé le truc
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
#96
Attends, la critique était tellement construite ! Ça m'a complètement chamboulée dans mes opinions
S̸̱͓̀͛̀͌ͅĘ̵͓̝͖͚̠͛͒̽̆͂̕M̴̧͕̑̉̐J̴̤͎͛̆̀́Ẩ̶̮̪̙͎Ź̵̧̋Â̶̪̳̻͇̱̑͊͋̅     ̵͈̻̐͂̎͐͂̔S̷̹͈̭̺̮̭͌̾͂̇Ê̵̖̣̞̇͛̈́͘M̸͇͍̦͇̜̋͂I̵͙̦̓̌Ḁ̴̛̺̂̈́̔͗̊͠Z̵̙̥̙͕̓ͅÂ̴̺̌͌͝Z̸͚̿̑́     ̶̢̦̺̓̈́̾̐͝Ș̴̖̗̤̮͙̅̎̽͘H̴̨̨͙̼̹̹͐̓̓͘E̵̪͕̐͘͜͝͠M̷̛̹̊̊̈́̾Y̵̝̥̣̓͂̒A̶͚̗͕̽͊̓̈́̓Z̸͍̤͎̞̄̓͘̚A̵͈͌̓́͋̌
#97
@xyzt_ quand y aura besoin de sarcasmes on t'appellera. L'huile, le feu, le tempmute, toussa...

@Yoshinabis : j'ai bien relu le topic. T'es le seul qui fait aucun effort de discussion civilisée (l'amicale ne compte pas il a quitté la civilisation y a bien longtemps). Comme tu peux le voir y a des gens que ça trigger : effet réussi. Quand on te signale que c'est too much tu rajoutes de la provocation, te fait delete le message ou tu incites à ce qu'on te strike, puis te plains ensuite que Tridi aie répondu à ta provoc (elle a des nerfs comme tout le monde).
On marche sur la tête je dis.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
#98
Bon sérieusement je vais conclure

Vraiment je vous apprécie tous

Mais vous faites comme ce que je reproche à psychoactif,  vous avez des idées et des convictions et vous les.defendez envers et contre tout , ce qui est louable.
Et je vous demande pas de partager mes idées bien sur.

Putain j'ai attaqué personne en particulier j'ai juste dit que quand j'ai été à notre Dame des Landes j'ai juste vu des crasseux qui chiaient la ou ils mangeaient.
Putain c'est interdit de dire ça ?

Tridim elle part en vrille comme d'habitude mais bon moi je m'en offusqué pas vu qu'elle fait ça à chaque fois.
Au pire ça aurait pu donner lieu à échange mais elle me.sort un post en gras et en rouge genre "degage"

Donc allez bien tous vous faire teter les yeux par une femelle pangolin covidee ^^

Sérieux je vous comprend pas la. Et encore moins toi Biquette vu ton degré de compréhension.

Pfffff ^^

EDiT je viens de lire le truc que tu as posté entre temps Biquette. 

Ouais t'as raison au final.
Maintenant et ça reste mon avis
Faut vraiment laisser en modo des gens qui se gèrent pas et ont besoin d'être modérés ?

D'où un modo il part en vrille pour une remarque sur la zad ? Ou juste même pour un troll si vous le considérez comme tel.

Je dis.ca je dis rien hein ^^
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
#99
Ouais ben y a d'autres façons de s'exprimer. Perso je comprends que tu exprimes juste ton point de vue. Mais t'es pas obligé de le faire en chiant sur tout le monde brute de décoffrage alors que les autres font un effort de bonne entente.

On a pas tous la même sensibilité face à ces choses là. On a pas tous fait le Kosovo, jveux bien croire que ça désensibilise. (Moi ça compte pas y avait de l'héro dans mon lait maternel, depuis la vie me glisse dessus sans que jsente plus rien)

Bref. Je lock le topic jusqu'à demain faut vraiment que j'aille me coucher ^^
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
Ce sujet illustre bien ce qu'il faut éviter.
J'ai vu de l'agressivité, de la vulgarité et pire.
Pourtant le sujet est intéressant comme les opinions de chacun sont intéressantes, des contradictions certes, mais qui sont censées faire réfléchir. Les contradictions peuvent bien nous aider à exercer notre esprit critique, mais de là à se laisser trop guider par l'émotion alors on en perd la raison. Et les moqueries et agressions déguisées se mettent à fuser. Mieux vaut prendre quelques minutes ou heures de réflexion avant de répondre, ça évite les débordements et permet de rester courtois, et donc de participer afin d'enrichir la discussion sans la ruiner.
Sans idolâtrer Étienne Chouard, on peut ainsi voir que chacun peut et doit s'exprimer mais sans se flinguer les uns les autres.

Un très bon sujet au final, entre tout...
Pour le coup je ne pense pas que c'est Chouard qui est déclenché la discorde.

Par contre c'est vrai que c'est parfois difficile de contenir ses émotions et de rester concis quand on parle de politique. Mais au pire on peut parler du fond.

Ce que je trouve insoluble parfois ce sont les différences de sensibilités. Tridi la bien fait comprendre ce n'était pas les opinions de Yoshi qu'elle critiquait mais sa façon de les mettre en forme, la ou Yoshi à surement vu une exagération, une injustice, si cette manière de s'exprimer ne lui parait pas correspondre (il demande à plusieurs reprise qui il a insulté, preuve qu'il n'a pas du tout la même perception qu'elle de ses propres mots).

Bref faut savoir lisser un peu sa sensibilité car le sujet est déjà assez épidermique en soi. Moi même je me suis interdit d'écrire à de nombreuses reprises car je sais que je peut être pire que Yoshi parfois.

Sinon dans l'ensemble je trouve le topic intéressant. Rien que le sujet du survivalisme montre à quel point n'importe quel concept est bien plus fin à analyser à partir du moment ou on apporte des sensibilités politiques et des références différentes.
Cette distinction entre survie collectiviste et individualiste et assez éclairante sur la manière de penser de chacun.

Je me pose la question maintenant sur la pertinence de faire une distinction entre le survivalisme vu du point de vu des citadins et de celui des ruraux.

La question de l'écologie doit aussi différer entre les natifs des villes et ceux des campagnes. Mais je ne sais pas dans quelle mesure cela infuse dans des décisions concrètes...

Ayant grandis à la campagne j'ai grandi loin de l'insécurité, de la pollution, des forces de l'ordre.
Il y a un certain privilège de la tranquillité mais cela fabrique aussi des fortes tensions contradictoires de peurs et d'incompréhensions.
Je suis moins endurcis à des rapports sociaux de force et à naviguer dans différentes couches sociales. Par contre à cause de cette méfiance j'ai un très bon instinct, qui m'a sauvé de nombreuses situation et aussi un esprit très terre à terre en ce qui concerne les choses concrètes de la vie.

J'ai l'habitude du silence aussi. Un truc qui me fait rire quand je descendais sur Paris c'est à quel point il y a des moments de malaise dans les conversations dès qu'il y a un blanc.

Bref stop 3615 ma vie.
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

Perso je capte pas pourquoi on politiserait forcément le survivalisme.

Beaucoup de figures sont politisés (parcequ'elle crée du contenu ça parrait un peu inévitable). Mais j'ai rencontré beaucoup de "survivalistes" (ce terme est absurde imo) de tout bords politiques.
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
Ça dépend ta définition de politique i guess. Si on la prend dans son sens littéral de rapport à la cité (polis), le choix de construire une autonomie hors de la cité est éminemment politique.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(15/09/2022 16:18)Cookies a écrit :
Perso je capte pas pourquoi on politiserait forcément le survivalisme.


Parce que tout est politique !

Après c'est pas politique au sens d'un parti avec une ligne à suivre/répéter aveuglement, ça serait plutôt que nos actes ont des conséquences, et qu'y réfléchir est éminemment politique, au sens noble du terme.
mais le caractériser "droite gauche" est absurde
Un peu de musique ?

Soundcloud    |    Spotify    |    Youtube

Les questions fréquentes du forum    |    La charte du forum    |    Les fiches info et tutos
en effet j'ai tjs capté que c'est justement un engagement apolitique
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Le spectre à une seule dimension gauche - droite est absurde. Change my mind

Perso ça m'a complètement paumé quand j'ai commencé à m'intéresser à ces questions. Sans compter le nom des partis qui embrouillent plus qu'autre chose.
J'ai commencé à y voir vaguement plus clair en m'intéressant au développement historique des idées et des luttes de pouvoir.
Depuis quand j'entends "gauche - droite" j'entends "capitalisme ou capitalisme, avec le néolibéralisme au centre". Tristesse
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(15/09/2022 17:53)Biquette a écrit :
Depuis quand j'entends "gauche - droite" j'entends "capitalisme ou capitalisme, avec le néolibéralisme au centre". Tristesse


Je pense que la nuance gauche droite existe mais elle devient plus clair dans le militantisme ou dans la philosophie politique.

Evidemment si on se base sur le noyau du pouvoir, c'est sur que gauche et droite c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

(15/09/2022 16:18)Cookies a écrit :
beaucoup de "survivalistes" (ce terme est absurde imo) de tout bords politiques.


Bah écoute je me fais peut être de fausses idées. Pour moi c'était un terme très connoté milieux d'ed mais après tout faut se méfier de ne pas coller sur des pratiques la seule image disponible dans les médias.

(15/09/2022 16:43)Laura Revenudelaba a écrit :
Après c'est pas politique au sens d'un parti avec une ligne à suivre/répéter aveuglement, ça serait plutôt que nos actes ont des conséquences, et qu'y réfléchir est éminemment politique, au sens noble du terme.


En plus souvent les manières de vivre marginales ne sont pas copines avec la loi et l'ordre imposé par le système.

C'est même une évidence de le rappeler vu que tout le monde ici consomme des substances illicites.
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

@Biquette: c'était prévisible. Quand une idée est forte et justifiée (comme lutter contre la pollution par exemple) alors les cours de managment intègrent le chapitre écolo (sans l'identifier)... forme de spoliation pour l'adaptation.

A moins que ce soit un recyclage soft des principes en vue du changement? (entendez de loin klke chose comme "Révolution")
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
Perso j'aime bien la déf très simple de Tzitzimitl pour distinguer droite et gauche :
La droite c'est ce qui est, dans l'assemblée, historiquement assis à droite du pouvoir, donc qui soutient le pouvoir en place. Conservateur par définition.
La gauche, c'est ceux qui ne sont pas satisfait de la situation et proposent d'aller vers de la nouveauté, vers quelque chose qui n'a pas encore été essayé.

On retrouve au plus à droite du spectre des gens qui ne sont pas satisfaits du pouvoir en place et veulent du changement, mais ce changement se fait toujours en retour à des systèmes passés (l'exemple évident étant l'extrême droite royaliste, mais on retrouve aussi les "écolos" à la Pierre Rabhi).

Avec cette déf au moins les concepts gauche droite ne sont pas figés dans le temps, ils dépendent du pouvoir dominant, et sont donc vidés d'une certaine charge affective.
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(15/09/2022 18:43)Biquette a écrit :
Perso j'aime bien la déf très simple de Tzitzimitl pour distinguer droite et gauche :
La droite c'est ce qui est, dans l'assemblée, historiquement assis à droite du pouvoir, donc qui soutient le pouvoir en place. Conservateur par définition.
La gauche, c'est ceux qui ne sont pas satisfait de la situation et proposent d'aller vers de la nouveauté, vers quelque chose qui n'a pas encore été essayé.

On retrouve au plus à droite du spectre des gens qui ne sont pas satisfaits du pouvoir en place et veulent du changement, mais ce changement se fait toujours en retour à des systèmes passés (l'exemple évident étant l'extrême droite royaliste, mais on retrouve aussi les "écolos" à la Pierre Rabhi).

Avec cette déf au moins les concepts gauche droite ne sont pas figés dans le temps, ils dépendent du pouvoir dominant, et sont donc vidés d'une certaine charge affective.



Mouais je ne suis pas convaincu, il y a des idéologie de gauche qui prône un retour à un communisme primitiviste. Il y a des autoritaires de gauche et des nostalgiques d'époques révolues.

Pour moi il y a des axiomes plus forts sur la pensée tel que la distinction entre essentialisme et constructivisme, la mise en valeur du peuple ou au contraire d'idoles magnifiées, le rapport au corps et à la sexualité aussi.

Je ne pense pas qu'on puisse simplement résumer la dichotomie gauche/droite à la simple opposition révolutionnaire/contre révolutionnaire (je dis simple pour être compris sur les autres points, en réalité c'est une opposition qui existe et qui est un ferment déterminant bien entendu, mais je ne pense pas que ce soit le seul).

Dans l'histoire politique de l'opposition gauche/droite il y a aussi le rapport qu'on entretien au autres peuples. La colonisation fut un temps allait de soi, que ce soit pour les progressistes ou les conservateurs. Aujourd'hui cette bataille idéologique a lieu autant dans le prisme de la gauche que de la droite et n'a pour ainsi dire presque aucun rapport avec le l'idéologie du pouvoir en place.
On pourrait très bien être de gauche au dernier degré, être en faveur d'une progression sociale et d'un changement de régime et ne pas évoluer d'un pouce sur ces questions.

Si on considère la gauche comme un ferment intellectuel en dehors même des changements de régime on peut penser que les rapports géopolitiques soient cohérents avec une certaine vision du monde.
J'exagère un peu le trait bien sur.
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

(15/09/2022 18:08)Mr Sandman a écrit :
Bah écoute je me fais peut être de fausses idées. Pour moi c'était un terme très connoté milieux d'ed mais après tout faut se méfier de ne pas coller sur des pratiques la seule image disponible dans les medias


Tu ne te fais pas forcement de fausses idées.
De base les premiers à s'y être intéressés ont été en majorité les groupes d'extrême droite il y a une quarantaine d'années.

Après les médias ça reste les médias.
Dernièrement on est envahi d'articles sur la 3mmc, la "nouvelle" drogue qui fait fureur ^^

Il y a aussi le fait que dans le milieu rural beaucoup de gens sont d'ed.
Et racistes.(Surtout par ignorance et par peur mais ça change rien)
Et la ruralité est fortement amalgamée à l'autonomie, à juste titre.

Le truc c'est que ces 2 dernières décennies des gens de tous bords s'y sont intéressés. 
Et au final le survivalisme est plus devenu un retour aux sources plutôt qu'une course à l'armement individuel et à la conception d'abris nucléaires home made.

Il faut donc faire la différence entre le gars qui par ce biais a fini par s'intéresser à la permaculture, la production d'énergie et la maçonnerie.

Et celui qui n'a prévu que des rations de survie pour 6 mois, un armement lourd et qui se dit qu'au final il pourra récupérer par la force chez les autres ce qui lui manquera passé ces 6 mois.

Vraiment vraiment ça reste les médias.
Vous trouvez que l'image que les médias véhiculent des consommateurs de substances est juste ?
Pourquoi celle des survivalistes le serait plus ?

Ce serait bien de tenter de s'informer autrement que par Wikipedia ou le figaro. (Je dis pas ça pour toi sandman mais de manière générale)

Comme cookies j'en connais de tout bords des gens axés sur l'autonomie. (Comme pour les consommateurs de substances d'ailleurs)
C'est pour ça que je pense qu'on ne peut pas relier ça a une mouvance politique.
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
Ben c'est ce que je crois comprendre. D'où le fait que je vais à présent nuancer mon propos et revoir mes préjugés. Ce qui était d'actualité hier ne l'est plus aujourd'hui.

En vrai si le terme touche plus de gens et plus de classes sociales et que par ce biais l'autonomie trouve son publique c'est très cool.

(15/09/2022 19:11)Yoshinabis a écrit :
Il y a aussi le fait que dans le milieu rural beaucoup de gens sont d'ed.
Et racistes.(Surtout par ignorance et par peur mais ça change rien)


Il me semble que ça dépend aussi des régions. Il y a des régions réputées pour ça et d'autres moins.

Pour ma part chez moi les paysans sont surtout catho tradis mais pas forcement racistes. D'ailleurs y'a beaucoup de personnes très agées pour qui la notion même d'extrême droite ne fait pas beaucoup de sens.

Chez moi la références des vieux c'est de Gaulle. Forcement la guerre c'est ce qu'ils on connu de plus impactant.
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

(15/09/2022 18:43)Biquette a écrit :
Perso j'aime bien la déf très simple de Tzitzimitl pour distinguer droite et gauche :
La droite c'est ce qui est, dans l'assemblée, historiquement assis à droite du pouvoir, donc qui soutient le pouvoir en place. Conservateur par définition.
La gauche, c'est ceux qui ne sont pas satisfait de la situation et proposent d'aller vers de la nouveauté, vers quelque chose qui n'a pas encore été essayé.


C'est effectivement très simpliste...rajoute les notions de République, de démocratie et de progrès dans une construction historique où de la monarchie on en est arrivé à la laïcité qu'on connaît, dans un ordonnancement passant du libéralisme (la gauche post révolutionnaire), au néolibéralisme du milieu du 20ème siècle (au service du capitalisme financier), pour aujourd'hui se retrouver dans un modèle ultra-libéral où les idées libérales humanistes de 1789, à la base de gauche, servent les intérêts de la classe bourgeoise de droite, les institutions étatiques et gouvernementales mises à contribution pour casser les services publiques en favorisant l’accaparement des richesses par une minorité ultra riche. Bref c'est ultra complexe..

Pas la foi de plus développer désolé, mais cette vidéo explique très bien la vision de Michéa quant aux origines de ce qu'on appelle la gauche, en précisant les tenants et aboutissements de tout ce bazar idéologique :

https://www.youtube.com/watch?v=PjCUoMbbS5g

Partie 2, à propos de la notion de progrès :

https://www.youtube.com/watch?v=xMM8pw5p6Ms
(15/09/2022 19:18)Mr Sandman a écrit :
Il me semble que ça dépend aussi des régions. Il y a des régions réputées pour ça et d'autres moins.

Je pense que tu as raison mais j'ai une vision assez limitée de la ruralité française, ou tout du moins loin d'être exhaustive. 

Je reste un enfant de la ville, j'ai vécu en banlieue parisienne les premières 25 années de ma vie (et non j'ai pas 30 ans comme j'ai pu lire plus haut mais 45ans. Mais merci c'est flatteur) et j'ai vécu par la suite 4 ans en lot et Garonne et 16ans en Vendée,  donc pour ces régions la oui le clampin moyen est souvent raciste et d'ed.

Mais finalement je m'y habitue.
J'essai de ne pas trop rentrer dans ce genre de débat irl et je garde mes convictions pour moi.

Et par expérience, entre un gars d'extrême droite qui veut casser de l'étranger ou un gars d'extrême gauche qui veut casser du facho... Ben ça reste des gens qui veulent casser d'autres gens.
C'est les mêmes pour moi.
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
Du coup est ce que le fait de vivre à la campagne a changé ta sensibilité politique par rapport à quand tu vivais en ville ?
Prolo des accords 13ème

"Prendre le portail au fond du récit, transiter dans l'éclat du savoir, tenter d'actionner des monolithes inamovibles, demeurer dans l'ombre: redevenir l'indicible"

"Ostinato ergo sum"

(15/09/2022 19:38)Mr Sandman a écrit :
Du coup est ce que le fait de vivre à la campagne a changé ta sensibilité politique par rapport à quand tu vivais en ville ?


Sûrement oui.
Ça m'a fait comprendre qu'à ce niveau il n'y a rien de tout blanc ou tout noir.
Que les inclinaisons politiques ne définissent pas forcement les gens ou la valeur qu'ils ont.
Le grand méchant de droite ou le super gentil de gauche (ou l'inverse selon les points de vue) ça n'existe pas. 
J'ai vu autant de bonté et de gentillesse que de connardise dans les 2 camps.

Le bobo gauchiste de paname à autant de chance à mes yeux d'être un enfoiré que le militant d'ed d'un village de 2000 habitants. 

Et puis souvent les convictions politiques ont les à de par son entourage et son milieu.
C'est rarement un choix au début.
Puis avec le temps ça s'affine, ça évolue, ou ça s'enterrine. 

D'ailleurs je galère depuis tout à l'heure à retrouver une étude (américaine) que j'avais lu il y a plusieurs années.
Étude qui démontrait qu'il y avait plus de viols et de violences conjugales dans les milieux de gauche que de droite. (Ce qui ne veut pas dire que la droite c'est mieux que la gauche hein^^)
Et ça m'avait vraiment chiffonné à l'époque.

Donc oui à présent je vire de plus en plus vers l'apolitisme.


L'individu compte plus. Et je ne juge pas quelqu'un pour ses convictions comme je l'aurai fait avant.
J'essaie de creuser un peu plus loin pour voir comment est la personne.

Au sens général je ne trouve plus aucun sens au gauche/droite
Je n'y vois quasiment plus aucune différence à mon niveau.
Et ça m'avait foutu un sacré coup
L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire que le chemin parcouru.
(15/09/2022 19:24)Laura Revenudelaba a écrit :
C'est effectivement très simpliste...rajoute les notions de République, de démocratie et de progrès dans une construction historique où de la monarchie on en est arrivé à la laïcité qu'on connaît, dans un ordonnancement passant du libéralisme (la gauche post révolutionnaire), au néolibéralisme du milieu du 20ème siècle (au service du capitalisme financier), pour aujourd'hui se retrouver dans un modèle ultra-libéral où les idées libérales humanistes de 1789, à la base de gauche, servent les intérêts de la classe bourgeoise de droite, les institutions étatiques et gouvernementales mises à contribution pour casser les services publiques en favorisant l’accaparement des richesses par une minorité ultra riche. Bref c'est ultra complexe..


L'Histoire est complexe oui, mais je vois pas le rapport avec mon propos ^^ surtout l'exemple des droits de l'homme qui sont issus d'une formation de gauche pour l'époque (mais qui représentait déjà en tant que corps social la bourgeoisie libérale) puis qui est passé à droite (c'est mon propos : ils sont passés à la droite du pouvoir puisque pouvoir dominant).

Si j'ai la foi je zyeuterai les vidéos de Michéa, mais quand je m'étais renseigné sur le bonhomme je trouvais ça plus confus qu'autre chose.



Et pour répondre à Sandman : le curseur gauche droite étant situé historiquement, ceux qui prônent un retour à des systèmes de gauche (pour l'époque) appartenant au passé ne sont donc pas de gauche dans ma définition.
Ça n'exclut pas d'utiliser d'autres axes de compréhension, comme individualisme - collectivisme, autoritarisme et libertarien... Mais ces axes ont existé ou existent sous des formes de gauche comme de droite (le stalinisme à son époque était un autoritarisme de gauche puisque nouveau, le libéralisme était lui une idéologie libertaire de gauche il y a 300 ans).
Tu es nouveau et tu ne peux pas poster de topic ? => Consulte la FAQ
Et n'hésite pas à te présenter et à lire la sainte charte !

"Voir la paille dans la narine du voisin et ne pas voir la poutre sous la nôtre."
(15/09/2022 20:13)Biquette a écrit :
Si j'ai la foi je zyeuterai les vidéos de Michéa, mais quand je m'étais renseigné sur le bonhomme je trouvais ça plus confus qu'autre chose.


C'est (au premier abord) confus parce que non binaire, et ce d'autant plus quand tout ceux qui pensent binairement disent de Michéa qu'il est confus, ce qui alimente la confusion (autant à propos de Michéa, que le fait d'en rester à une vision binaire n'aide pas à saisir la complexité politique du monde au-delà des traditionnelles représentations médiatiques, qui orchestrent l'opposition gauche/droite qu'on connaît tous - en ça je partage la définition que tu as proposé).

Par rapport au confusionnisme, un peu comme avec Chouard, Michéa propos une grille de lecture qui ne se raccroche ni aux idéologies de gauche ni de droite, lorsque chaque camp s'attache à bien se démarquer de l'autre via des querelles médiatiques confusionnantes).

En gros Michéa explique qu'en analysant la notion de progrès depuis la révolution industrielle, au départ la gauche avait une grille de lecture matérialiste en s'intéressant aux moyens de production via des questions économiques (fondement du socialisme entre progrès technologique et social au 19ème siècle), puis sous Mitterrand la gauche a délaissé les questions socio-économiques pour s'intéresser aux questions sociétales et culturelles. Tout en libéralisant/privatisant les services publics dans une désindustrialisation massive et toujours à l’œuvre....en permettant l'avènement du FN pour servir d'épouvantail médiatique. Et on voit où ça nous a mené aujourd'hui avec la fille qui sert toujours d'épouvantail pour assurer la victoire d'un candidat libéral...(le coup de poker de Macron étant de se faire passer pour un mec ni de droite ni de gauche en 2017, avant de faire comme tous les candidats de droite ou de gauche précédents, puisque tous libéraux).

C'est ça la supercherie que dénonce Michéa, cette fausse opposition entre candidats libéraux qui se la jouent de droite ou de gauche selon les tendances, mais au final vont dans le sens des marchés financiers. Mais quand tu critiques la gauche, à une période où elle suscitait encore autant d'espoir que d'illusion dans une mondialisation effrénée, tu passes pour un mec de droite, et si tu commences à argumenter sans dénoncer les crimes sexistes et racistes, parce que toi tu t'intéresses au moyen de production, enfin tout ce qui ne touche pas au culturel et au social, t'es direct catégorisé ed confusionniste.

Pour résumer, au nom de libertés culturelles dans une société idéalisée, où il n'y aurait plus ni racisme, ni sexisme, ni inégalités, la gauche des années 80 a entreprit de détruire tous les conquis sociaux durement acquis avant et surtout après guerre, et ce au nom du Saint Progrès...on voit où on en est aujourd'hui entre la désindustrialisation, la paupérisation dans une austérité programmée depuis 2008, la montée du nationalisme, l'inflation qui créée les Gilets Jaunes qui se font défoncer par une gestion du maintien de l'ordre de plus en plus autoritaire, et ce d'autant que le système montre toujours plus ses limites face à la crise climatique...et ça débouche sur des guerres.

Je simplifie, mais ce que je veux dire c'est que c'est comme lorsque tu observes les relations internationales à un niveau géopolitique et surtout géostratégique, à ce niveau là tous tes repères gauche/droite ne servent plus à rien (Macron qui critique Poutine tout le printemps avant d’accueillir MBZ, Sissi puis MBS cet été - WTF hypocrisie +++), et alors tu remercies les types comme Michéa de te donner de la hauteur de vue avec une grille de lecture au départ technique à saisir, mais qui après avoir changer tes représentations, se révèle opérante quand tu suis les pipelines.

Je vous conseille de suivre les Canard Réfractaire ou Blast à ce propos Smile
la politique est binaire (gauche-droite) quand le péril plombe les perspectives d'avenir. Aujourd'hui le péril stagne et immanquablement les attentions s'étendent en des développements compliqués... A l'agora politique, les considérations se déploient en des niveaux compliqués où le bagou trouve sa place... parce que la tectonique politique originale se fait oublier comme on ignore sur quoi on marche. On préfère l'ignorer mais c'est de l'inconscience. Les phases de désordre endurées par la société sont figées pour le moment. On peut croire que c'est préférable ainsi mais je me demande ce que cela prépare de faire comme si il n'y avait rien eu... A mon sens c'est étrange. Il y a très probablement une entourloupe là-dessous.

Au contraire il vaudrait mieux en parler, banaliser pour faire son deuil et oublier... Au lieu de cela on recouvre le tout par une couche de négationnisme avec une invention politique sans fondement.


péril
[Image: Peril001.jpg]

malaise
[Image: Peril002.jpg]

culot
[Image: Peril003.jpg]

vérité
[Image: Peril005.jpg]

nature réelle
[Image: Peril006.jpg]

authenticité
[Image: Peril007.jpg]

etc... je ne vais pas en exposer plus (il y en a beaucoup encore...) autrement Sandman me dira  qu'il ne m'aime pas, ni mon expression et ma façon d'être et sans qu'il sache ce qui le manipule... Ce n'est pas moi qui gène mais mon témoignage.
Seulement je suis habitué à un certain péril ambiant et je montre ce qu'il faut quand j'estime pouvoir le faire que on le veuille ou non.

Je place encore celui-ci pck cela intrigue... O.D. mais ce sont les initiales de quoi?? On sait que c'est le nom du magazine underground, mais...

O.D. ou bien c'est ça ou bien je suis complètement à côté...

péril péril péril...
[Image: Peril010.jpg]
         l'Historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.