S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


5-MEO-DMT en traces ; L'Animal.

#1
L'animal.

On avait un peu de 5-MEO-DMT par chez nous.
C'est un RC ressemblant à la Bufo alvarius.

Je tape une première trace de 5mg.

Le produit brûle bien le nez, je le sens qui se fraye un chemin dans ma narine gauche déjà.
Déjà une chaleur s'empare de moi.
La coulé est longue à venir, j'ai le nez plein.

Bientôt les persistances rétiniennes commencent à arriver. Le produit s'installe et les couleurs changent un peu.
Trop rien de niveau mental et au niveau des sensations je ressens ça comme une monté de champignons mais en plus "métallique"

Je tape une seconde trace de 5mg.


Elle est plus rapide à s'installer et la brûlure devient proportionnelle. Mais rien de vraiment trop désagréable.
La première trace est bien installée et les couleurs sont vraiment pas  mal. Je sens comme une barre qui enserre mes yeux mais rien de  douloureux.

Le bodyload continue en s'accentuant mais il devient très plaisant. Le  Drip ne brûle pas trop la gorge et ça se renforce, surtout sur les  dents, je ressens une pression et je me demande si j'aurai mal.
Une troisième trace est envisagée mais nous attendons un peu de voir comment va se passer la dernière.

Je tape une troisième trace de 10mg.

J'ai attendu une dizaine de minutes après la seconde trace, tout est sensé être monté et je suis sensé être dans le peak.
La chaleur est intéressante et pas désagréable.

Je ressens un effet abrutissant mais on reste conscient.
Mentalement ça devient un peu psychédélique.

Je ne peux plus dire que je ne vois pas les visuels qui se baladent un peu partout dans la chambre.

Je tape une dernière trace de 5mg.

Mes narines bien brûlées par le produit me lancent un peu fort, la  brûlure à quelque chose de psychédélique. Comme l'indigestion des  champignons mais elle reste encore très relative. Je sens  malheureusement que je saigne un tout petit peu mais bon ce n'est pas  grave, ça coule pas.
D'ailleurs après que le drip de cette trace soit tomber je ressens mes narines qui se retroussent ainsi que mes babines.

Mes traits se tirent en un visage félin et animal.
On en discute quelques instant et oui. On devient un animal sauvage avec ce produit.

A peine ce constat trouvé qu'une grosse monté euphorique me prend!
Je suis un animal. Je rugis et me déplace à quatre pattes.

Les visuels sont fort cool. De bonnes couleurs mais ça n'est pas confus.
Le bodyload devient d'un coup très fort. J'ai une petite sueur.

Je m'allonge dans les couvertures et passe en mode psychédélique.
Une pensé accompagnera cette partie du trip.

En fait les tryptamines finissent par arriver au même point. Te  coucher par terre pour que tu formes un cocon protecteur et ensuite tu  éclos pour devenir toi même.
Tout ça agrémenté de visuels d'hommes devenant des graines, puis une  plante et enfin éclosant en une version rayonnante et plus grande de la  version précédente. Après le bodyload s'est calmé et j'ai repris ma  place assise, à discuter et jouer de la félinité du produit.

Ensuite on a arrêté d'en taper, les visuels sont restés et une bonne  énergie aussi. On en a profité pour allez manger et allez chez des amis à  pieds plutôt que d'utiliser les transports en commun.

J'estime que l'expérience a duré 4h en tout et pour tout.

Je ne sais pas si fumerai ce produit, le bodyload et le trip ayant l'air  d'être vraiment bien lourds, je pense que je préférerais tracer le  5-MEO et fumer de la DMT d'une façon plus classique.

Je vous dirais de faire attention aussi avec ce produit car j'ai tapé de  la kétamine par la suite durant la nuit en croyant que j'étais de  nouveau stabilisé.
On va dire que j'ai eu de nouveau le bodyload de la 5-MEO-DMT, avec le coeur s'emballant un peux.
Mais une fois monté j'étais clairement en état de Kétamine.

Il est possible que des résidus de 5-MEO soit passés en même temps que la kétamine (?)

Heart
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#2
Sympa ton Tr !!!

Sobre. T'as l'air (jamais pris de cette molécule) de bien décrire ce qui se passe et puis t'y vas posément. T'as p'tet poussé le dosage un peu loin mais on sent que t'as plutôt bien géré et que t'as aprécié ton trip. Nickel.

C'est vraiment une molécule qui m'intrigue n'empeche ! P'tet qu'un jour...

Ah ? et ça tape vraiment au niveau du cardio ? Pour le bodyload avec la ké, j'pense qu'il n'y a pas de souci à se faire car ça booste un peu le coeur aussi.
"Yo no uso drogas. Yo soy la droga." Salvador Dali
#3
Non, je ne pense pas que ça m'est booster le cœur plus qu'un autre produit habituellement mais le ressenti était fort.
Mais ce n'était pas non plus extrêmement désagréable. Il faut savoir jongler.

Sinon je vais pas mentir, j'aime bien quand ça me couche par terre un produit :twisted:
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#4
C'est bizare mais jmetais toujours dis que la 5-meo-dmt produisait un enorme rush psychédelique genre salvia

Ou alors c'est que quand on la fume ?

d'ailleurs sur erowid ca ma toujours intrigué ca comme effet : experience of "the void"

I love my Synapse
#5
Oui quand on le trace c'est beaucoup plus diffusé.

Citation :Insufflated

POSITIVE
  • gradual onset


Je ne l'ai jamais vécu mais je pense que the void est ce qu'il se passe lorsqu'on tombe dans le vortex, quand on breaktrough quoi. Le nom de l'expérience, comme le K-Hole pour la Kétamine.
Bon. Vais m'en refaire une petite tien mrgreen
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#6
Stylée ton expérience.
Moi et mes potes on avais pas trop apprécié après plusieurs essais.
Je me souviens par contre de mon premier essai à très petit dosage ou j'avais apprécié, en extérieur, avec l'impression d'embrasser la Terre, de me projeter dans l'espace en écoutant de l'ambient; mais ça restait très subtil (ça devait être dans les 5 mg).

A dosages plus élevés on restait marqués par la brutale montée de bodyload mais surtout cet effet étrangement dissociatif notamment dans la pensée avec l'impression qu'elle se ralentit comme si on était bourrés; voire arrêtée.
Je suis parti légèrement en panique après un surdosage euphorique avec l'impression que je n'étais plus capable de penser.
T'a eu ce genre de feeling ?

On a pas trop eu de visus non plus, du coup ça m'intrigue un peu par rapport à ton TR.
Je me souviens d'un renforcement des couleurs mais sans plus...

Un autre élément qui m'avait un peu gêné est la perte de contrôle, genre même si j'avais des phases d'extase après des moments d'angoisse, ça me faisait me comporter d'une manière un peu désinhibée et incontrôlable.
Je sais pas l'aspect animal de ton trip se corrèle à ça.
Jettez un œil ! :cker79: Mon premier album psybient
--------------------------------------------------------------------------------------------
TAÏ
SIFORSAÏBIN'TOKLEU (the contact). | L'amour, l'art, les psychés
#7
Arf, non je trouve que ça passe bien.
Après oui, comme je l'ai marqué, c'est abrutissant un peux. C'est l'effet que j'applique au fait d'être bourrés et le temps qui se fige de manière dissociative un peux étrange.
Mais bon voilà quoi. Avec le cumul des expériences, on cumules la gestion des états, s'attendre à rien et à tout.

Mais je prit de manière graduelle, je trouve que ça passe bien quoi. Faut pas le faire comme un ouf.

Je parle bien évidemment de trace et je n'ai pas encore fumé le produit.

Quels ont était tes états les plus angoissants? Après la fume ou la trace? Car d'après les commentaires, en fume ça à l'air vraiment difficile au niveau du bodyload et même de la réel sensation de mourir quoi donc ça peux être un peux choquant.

Il faut de la préparation et de l'acceptation pour faire ça.
Une ambiance un peux chamanique tout ça.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#8
Non c'était en traces, mais la première fois d'angoisse c'était un peu surdosé (quelques essais de fume peu concluants + bonne trace genre 10 mg + après le gros rush d'euphorie avec gros renforcement des couleurs et impression que la pièce passe de minuscule à géante -bien que c'était déjà un peu redescendu- un redrop de 15)...

La seconde fois c'était le bodyload qu'a du affecter le mental avec une impression de gros vertige avec l'effet disso, après avoir vomi c'est passé a une profonde extase lié au toucher (comme après la fois d'avant d'ailleurs) pendant que je revenait dans le salon en rampant mrgreen

Mais j'avoue qu'à aucun moment j'avais jeûné.

Je le range pas non plus dans les prods à plus retester, j'avoue qu'y a quand même un potentiel.

A oui et un truc bizarre aussi, ton trip aurait duré dans les 4 heures, nous c'était plutôt 30 minutes voire moins...
Jettez un œil ! :cker79: Mon premier album psybient
--------------------------------------------------------------------------------------------
TAÏ
SIFORSAÏBIN'TOKLEU (the contact). | L'amour, l'art, les psychés
#9
Je parle de toute l'expérience.

Monté, plateau, descente, afterglow.


Et voilà c'est ça qu'il faut faire, ramper à quatre patte!
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#10
Excellent Tr Stonix ! Une sacrée molécule, elle enc*** sec comme on dit par chez nous :)
De mon opinion personnelle, j'ai trouvé le bodyload moins "lourd" à supporter lorsqu'elle est fumée !
Une substance assez capricieuse mais un Tr de beauté!

Merci du partage l'ami *thumbsup*
#11
Oui.
J'avoue que tu m'as donné envie.

En fume.

C'est beaucoup. BEAUCOUP. plus fort
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
#12
Une question: Ton 5-meo-dmt tu l'a en freebase ou en hcl ?
Nan parceque je me demandais si la freebase était sniffable.
#13
J'ai actuellement la meme molécule en hcl et je pense pas que ce format soit fumable a basse température... et la douleur que tu décris me fait un peu peur pour la sniffer, pense tu que une seule trace de 15mg serrais moins douloureux à long terme et le trip plus intéressant à court terme?
#14
Stonix a écrit :
Sinon je vais pas mentir, j'aime bien quand ça me couche par terre un produit :twisted:


"2C-EEEEEEEEEEEEE Blah !"

Animal :D Le loup félin ! T'hibernes dans ton hole héhé :)
Bienvenu sur psychonaut.com, forum d'auto-support dédié au psychédélisme et à la RDR (Réduction Des Risques) liés à l'usage de drogues.
Pour les nouveaux membres, venez vous présenter >ici< ! Vous trouverez les règles du forum >là<.

>[Erowid : plantes et molécules psychoactives] >[NeuroSoup : about harm reduction on drug use and psychedelism]
>[Technoplus : association RDR dans le mouvement techno] >[Scamlogs : vérifiez vos shops]
>[Mes trips reports] >[A propos du bad trip] >[Dessins] >[Dépression, dépendances, hôpital psychiatrique et régénération]
#15
Merci pour le tr, j'ai reçu un petit sample il y a peu qui me fait bien de l’œil et les dosages explorés correspondent bien à mes estimations.
J'hésite entre la trace et vaporisé avec un vaporgenie, si cette dernière technique est efficace.

Moi aussi, j'avoue avoir un faible pour les rush tryptaminiques à te mettre en état d'union au cosmos.
Play Slow, Die Fast
#16
Le côté bestial qui sommeil en nous et comme disait un certain Monsieur " celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme "
Pas faux !

Sinon , j'ai moi même aussi opté pour la voie nasal avec se produit car au piper, j'ai bien cru que mon cœur allais se décrocher de ma poitrine .
Et bien que le voyage ( pour moi ça reste toujours Dark contrairement à toi Stonix ) fut un total épanouissement psychédélique mais dans le côté sombre de la chose.... Malgré se pied que j'ai pu prendre ......ce passage par le cœur m'a interdit l'inhalation comme voie d'administration pour se produit .
Par voie nasal, je n'ai jamais obtenu la sensation que j'avais pu avoir en le fumant mais alors ,qu'est ce que la montée peut être plus tranquille .... Bien qu'une fois , ma passagère a bien cru à la crise cardiaque ( ça fait peur ) alors qu'elle l'avait tapé .

5-MeO-DMT = > The Dark Psyké

Pour notre ami le crapaud Bufo , le venin qu'il secrète par peur est du 4-HO-DMT ( bufotenine ) qui d'après ce que j'avais pu lire y a une époque , ce serait une molécule que l'on retrouve dans le cerveau de certains skizophrene et de se faite, le 4-HO-DMT donnerais un trip pas très agréable à parcourir.
Le 5-meO-DMT serait plus en comparaison avec un des alcaloïdes actif du Yopo .
Un être ne peut-il pas être autre qu'il n'est.
Ride The Snake ~To The Lake ~ The Ancient Lake
¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`* •.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*
Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson.
Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.
Tatanka Yotanka
* offre des fleurs-à-l'infini * à une ancienne mais toujours présente (ici ou ailleurs) modo. <3 [RIP]
#17
Non, la bufoténine c'est du 5-HO-DMT. Le 4-HO-DMT c'est la psilocine. ;)

Quelqu'un a déjà essayé un plug de 5-MeO-DMT ?
Ou en sublingual ?

Je trouve qu'en snif ça passe, mais j'ai peur qu'avec des dosages un peu plus gros ça déchire sévère. (j'ai essayé que de petites doses pour l'instant, histoire d'aborder en douceur cette trypta réputée assez violente)
#18
Je confirme les dire de Mr.G, quand tu en prend trop, un genre de k-hole s'installe, trou noir absolu, aucune vision les yeux fermé, le néant total, il n'y a plus que ton cerveau qui fonctionne. grande introspection.
#19
Je vais bientot poster justement mon surdosage de cette trypto... un peu long mais c'était dur... trés bientôt




Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.