S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[5-MAPB] Premières impressions - 50mg oral + 50mg sniff

#1
J’ai testé ce produit hier, voici mon retour :

1ere prise : 50mg en para.

Montée vénère comme une montée de md mais continu enfin avec des vagues au bout d’un moment. C’est comme si je restais dans les effets d’une montée de md sans arriver au stade love on the universe.

J’ai très chaud, je me sens fébrile, j’ai les mains moites. J’ai également du bruxisme (mais pas hardcore non plus). Ma vision se troublait par moment, mon strabisme est accentué. Je suis surpris par la puissance des effets compte tenu de la dose qui est censé être faible/moyenne.

J’ai trouvé ça très sexuel mais pas évident de se soulager^^. J’étais seul à ce moment là mais j’ai bien senti le coté désinhibant. Niveau mental, introspection rien de particulier.

Plus tard dans la soirée j’ai essayé en snif toujours 50mg. J’ai trouvé que c’était plus gérable, un peux plus doux mais ça reste costaux et ça arrache le nez. Je fume un joint, les effets se marient très bien. Une stimulation tranquille…parfait pour écouter du jazz et du trip hop

Mon colloc rentre, on papote bien, j’essaye de rouler une clope et je me rend compte que je suis complétement défoncé. Je sens que le prod m’aide à interagir et en même temps amène une certaine confusion. On commence à picoler. Je sens des effets que j’avais en surdose de MD, sensation de perte de contrôle et la vue saccadée par moment.

On lance steam boy. Manga sympa au demeurant. On se fait une trace de 50mg. Je lui dis à demi–mot que je l’aime. C’est réciproque, ça fait plaisir. Je suis perché mais lucide et mes paroles sont sincères. Je trouve ça agréable et pas forcé. +1 pour le 5mapb.

Mon colloc apprécie les effets, c’est doux pour lui (il a fumé un joint avec moi avant). Il a l’air bien défoncé. De mon côté, je suis éclaté mais toujours relativement maitre de la situation. Je n’irais pas dire n’importe quoi, je sens que j’ai un certain contrôle sur moi-même. Je commence tout de même à être bien bourré en plus de la perche.

On reprend 30mg à la fin du film pour prolonger les effets. Le soleil se lève, mon colloc va  se coucher et moi j’écoute de la grosse techno dans le canapé. C’est parfait.

L’abajour et les moulures au plafond forment une créature, une espèce d’insecte qui gonfle un ballon.

Il est bientôt midi, il faudrait que j’aille me coucher mais je suis encore à balle. Ça dure longtemps mine de rien.
Je réussirai finalement à m’endormir. Le lendemain petit mal de crane et de la fatigue mais pas de descente. Mon colloc se sentait encore défoncé à 19h.

Au final j’ai kiffé ma soirée mais je m’attendais à quelque chose de plus tranquille Je ne sais pas si c’est une caractéristique du prod ou ma nature de drogué compulsif mais j’ai eu envie et j’en ai repris plusieurs fois. Ca donne quand même un peu envie de faire des bêtises.

J’ai trouvé que les effets mettaient du temps à monter. Bien une heure en para pour bien sentir les effets et autour de 30 minutes en snif. Concernant la durée au bout d’une heure et demi les effets sont toujours présent  on pas mal diminué.
 
Sinon, j’ai dû boire au moins 4  litres d’eau dans la soirée.

Voilà je voulais surtout avertir sur la puissance potentielle des effets même sur des doses considérées comme relativement faible pourtant j’étais habitué à prendre des fortes doses de MD.

Allez y mollo !

let's groove 
#2
Je te rejoins sur beaucoup de points. Les premiers expérimentateurs du produit sur PN prenaient dans les 100mg et je trouve ça ahurissant, parce qu'à 50-60mg on est déjà bien chéper, et si on l'oubliait, les tremblements d'yeux seraient là pour le rappeler. Chez moi aussi les effets mettent du temps à monter. Et contente que t'aies noté cette sincérité qui fait à mon avis tout l'intérêt du produit Wink 

Par contre, pour avoir expérimenté le redrop tardif (en descente) je l'ai trouvé inutile. D'abord, il y a clairement une tolérance rapide donc gâchis de produit. Ensuite, les effets sont modifiés, moins empathos, si bien qu'on est juste éveillé et fébrile, presque blasé. A mon avis, il faut redrop une demi-dose en fin de plateau, pas plus et pas plus tard.

Le sniff idem, moins empatho, je n'ai pas trouvé ça intéressant... La subtilité de l'effet oral (qui désinhibe sans forcer) me suffit.

Question : tu avais mangé ou pas du tout ? Ça joue sur la violence de la montée (que j'ai personnellement toujours trouvée douce)
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#3
Oui je suis d'accord avec toi le redrop trop tardif n'apporte rien. C'est un peu comme prendre du speed en fin de soirée.

Je pense que je préfère le sniff à la prise orale. Ca ménage mon système digestif délicat et c'est plus directe. Ca permet également de doser les effets plus linéairement tout au long de la soirée avec qq redrop (suffisamment espacé bien sur).

Je crois que j'avais mangé avant de prendre le para, mais je n'en suis pas sur.

Sinon j' en ai pris hier en festival. Difficile d' identifier précisément les effets, étant donné que j'avait pris d'autres prods à coté mais je l'ai senti en toile de fond, j'ai l'impression que ca donnait une coloration générale. J'en ai pris que en snif. 3 ou 4 prises d'environ 20/30 mg espacées sur la nuit.
let's groove 
#4
Avec quel espacement ? Une fois je l’ai fait à 10 jours d’intervalle c’était fort décevant. Afin de préserver les neurones j’ai décidé d’y appliquer la même règle que pour la MDMA (8 semaines)
« Même s'il est possible que nous soyons, en dernière analyse, tous liés les uns aux autres, la spécificité et la proximité des connexions comptent (avec qui nous sommes liés, et dans quelle mesure). C'est au sein même de ces relations qu'adviennent la vie et la mort. »

sobriété numérique
santé mentale
safe sex
TR mode d'emploi | Fiches Info | Charte | FAQ | Index Topics Hebdos
#5
3 jours, difficile de comparer car le contexte était différent néanmoins ça avait toujours son charme.
let's groove 


Topics apparemment similaires...
  [5-MAPB - 60mg] Yule au coin du feu Tridimensionnel 3 1,271 26/12/2020 13:06
Dernier message: snap2
  Tr : 5-MAPB 60mg EEEEEHeh 7 1,661 30/09/2020 01:31
Dernier message: Tridimensionnel
  [5-MAPB ~55mg] Enfin du vrai love Tridimensionnel 5 1,805 16/09/2020 11:35
Dernier message: Tridimensionnel
  5-APB - 65 mg oral El_Topo 27 19,596 06/06/2016 08:00
Dernier message: amicale_du_pc
  5 MAPB - 86 mg. (et episode mechant du hypotension orthostatique/ malaise vagal) Yt-Nim 4 4,787 01/04/2014 22:56
Dernier message: Laststock
  Premières expériences et grands voyages Axoloto 5 2,114 17/09/2013 13:14
Dernier message: Nahmého
  5-mapb + mpa elgringo 2 2,648 09/07/2013 15:33
Dernier message: elgringo



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.