S’enregistrer Bienvenue sur le forum de Psychonaut, un espace de discussion autour des produits psychoactifs et de l’exploration de l’esprit.

Pour prendre part aux discussions, n'hésitez pas à vous inscrire. Nous serions heureux de vous compter parmi nous !

S’enregistrer


[25?-nBome et + ] Renaissance, les MPF !

#1
TIMEGATE 2013 10TH

[SIZE=3]31/12/13 :

Lieu : Timegate, Suisse.
Contexte : Nouvel ans 2014 en suisse, festival de transe/goa.
Avec toute ma troupe d'amis, on commandes nos places pour le festoch, tous pour le deuxième soir là ou ça pète à mort, et on se drogue pour la soirée, sauf que moi je tombe sur de la merde et je fait le con. Résultat, je prend une dérouillé le soir d'après (mais j'suis pas le seul).

Donc je résume rapidement le premier soir, pour lister un peu ce que j'ai fait et pris, puis je passe à la montée du diable le deuxième soir, non-prévus.
Je vais faire un plan d'écriture, dans les textes tout ce qui sera en italique de couleur verte désignera ce que je pense aujourd'hui, après avoir compris ce qui c'est réellement passer dans ma tête. En gros le plan mental.

Légende:
En noir l'histoire avec * pour représenter des couplets.
En vert l'explication des couplets, après beaucoup de recul.

[/SIZE]
--------------------

[SIZE=4]Arriver vers 19h sur le site.


Le festival est super bien décoré, un set & setting irréprochable pour une perche au LSD, avec mes amis les plus chères, et bien sur ma femme, impossible qu'il se passe quoi que se soit pour moi.

*En arrivant sur le parking j'achète directement un carton «ganesh» soit disant dosé à 250µ.
J'en prend la moitier à 19h20 dans la salle du festoch, à côté du premier mur sur de la bonne psy trance qui tamponne, et l'autre moitier 1h30 plus tard car il ne me fera aucun effet.
En réalité,à ce moment la le premier demi carton avait fait sont effet, c'était un NBOMe mais j'ai cru que c'était du LSD, quand je dis sont effet,c'est que j’étais dans une micro-perche, que je ne sentais pas. Aujourd'hui, je sais qu'il y avait effectivement un changement en me voyant danser avec du recul, en effet j'ai limite transé, mais dans un état lucide et conscient, comme la normal.

*Voyant qu'ils ne me font rien 2h après, je rachète un «hofmann» dosé à 280µ avec un ami qui prend un double face, je prend la moitier du miens (j'ai mon petit coupe-ongle Happywide). Je pensais avoir trouver mon affaires car elle avait l'air bien déchiré, mais non. Je ne sens toujours rien.
Et oui, si j'ai pris du nbome c'est normal que ça ne monte pas plus, avec ce prod faut prendre la dose en une fois sinon ça monte pas plus loin que le premier demi carton que j'ai gobé. En gros j'aurais débuté un petit trip sans le sentir, en continuant à gober j'alimente ce petit trip que je ne sens toujours pas, et en plus je rentres dans un état d'esprit "les cartons ne me font rien".

*Ensuite il ouvre la grande et gigantesque salle, le son est magnifique, à 360° ! Bordel quel extase. Mon frère me donne un demi taz Android (220mg) pour me mettre dans l'ambiance étant donner que je ne ressens toujours rien… Et à vrai dire ça fait un peu de bien, surtout sur ce son... !
Alors ici je rajoutes un taz qui est plus fort en terme d'effet que le petit trip, ça va donc le masque d'autant plus.

*On approche de minuit ! Mon reuf trouve de la MD, il paye ça trace que je tape avec un ami, et ma femme me donne un balo à dosage normal, c'est de la putain d'md ! Le son va bientôt cracher à mort alors on se bouge ! Elle m'en repaye un 2ème, et la MD nous fracasse toute la soiré ! On se met bien devant le sons, comme d'hab. Et... Je ne ressens aucun effet du LSD.
Je suis à ball avec l'exta avant même de tapé la MD, et j'en rajoute par dessus, je gobe, je gobe. Et je suis toujours dans mon petit trip qui s'alimente au fur et à mesure.


Arriver vers le matin :

On se trimbales dehors, dedans, dehors, dedans. Je n'ai sentis que la MD et le taz toute la nuit, toujours rien pour les cartons.. J'ai envie d'en profiter avec le set & setting, alors je repars à la recherche d'acides.
*Je suis dehors avec des amis et je me retrouve un carton de 180µ que je prend en entier. Je suis persuader que je suis encore tomber sur de la merde... Mais l'abrutissement m'avais déjà envahis.
Et un ami me donne ¼ de taz Peugeot. Il est environ 8h du matin.
Hop, vu que tout est redescendus on en refout une bonne dose pour bien alimenter le petit trip qui se charge tranquillement !

Ensuite on retourne dans le festoch, et un pote me paye de la kétamine dans un endroit posé, une petite trace, qui me met bof, ça détend, c'est tout. Environ 10-11h.
*Après on ressort tous, et je retrouve mon frère, et devant moi il trouve un carton dans un pakson. Je lui demande qu'il me le donne et il me l'as filer, je partage la moitier avec sont pote. Environ 13h.
La ké me détend à peine, c'était une micro-trace. Ça se charge et ça se charge, et ça se charge !


Dehors, à la voiture :

On arrive à la voiture, et on me paye une énorme trace d'MD, qui me racle bien le pif.
Vers 13-15h.

[INFO : aucun des cartons ne m'as fait le moindre effet]

*Puis mon ami avec la ké me repaye une trace, qui.. me met mais alors vraiment, BIEN ! Ah et je crois que je vomis a cet instant (y'a même un carton entier dans mon vomis).
J'ai l'impression de perdre mon égo, je me fou de tout, je rigole de tout ! Je sens vachement la kétamine, mais.. y'a comme un truc à côté qui viens de ce détacher (ça sens la pétééé).
Je fait rire absolument tout le monde, ils n'en peuvent plus. Je me met à parle à des branches d'arbres; et je vois se chien, plus précisément un berger australien rouge merle, qui m'as fait bader pendant looooongtemps, avec c'est poils magnifique, auto-nettoyant, brillant, dansant dans le vent, courant dans le vaste champ..
Je suis défoncer... tout me paraît beau et tout flotte comme sur un océan, en faite non, c'est moi qui flotte. Je baigne dans le bonheur, je ne veux rien, ne désir rien, et je suis heureux, souriant, rigolant.
J'aime absolument tout ce qui m'entoures, je suis en union avec tout.
Mais bon un sujet me turlupine, quand est ce que ça redescend ?
Bon je m'inquiètes pas. Tout redescends bien un jours !
Là je tapes une bonne trace de ké alors que mon esprit doit commencer à être bien fatigué, ça fait sauter la barrière psychologique des"cartons qui font rien", et c'est le moment où ...


Retour :

On décides de partir vers 16h, en route chez un pote.
Sauf que, j'ai un tilt au cours du trajet. Après 2h30-3h de temps, je suis toujours pas redescendus, et j'ai des micro-visus qui commence à apparaître. Je commence à penser que les cartons montent seulement. Ce serait le désastre si jamais c'était ça ! Mais je me réconforte en me disant que c'est sûrement de la ké pour baleine ! Mais même avec ça je me dit que je vais rester perché pendant 1 semaine.. ! Bon aller.. Attendons ! No panic.
Toujours en voiture............
Les micro-visuels ne s'arrête pas, et rien ne redescend pendant tout le long du trajet, mais j’essaie au maximum de ne pas m’inquiéter.
Le faite d'être sous ké me détendais donc je ne m’inquiétais pas trop, et pour les micro visu je me disais que c'était une ké superbe qui donnais ceci ..


Arriver chez mon pote :

Arriver chez mon amis vers 18h45 par là, j'ai toujours des micro-visuels.
On est deux chez mon pote, donc trois. Et on se met a couler des douilles.
La première douille ma suffis. La première pour moi et mon pote L, elle nous à fait monter un truc pas normal. A nous deux, pourquoi seulement nous deux ?
A partir de la je me questionne vraiment...
Fin de ké, esprit détendus et relâcher, fatigue, une bonne douille …et c'est le moment où je me manges en pleine tête tout ce qui aurait du sortir avant ---> méga trip !

[/SIZE]
[SIZE=4]--------------------

Trip Report : Les MPF !
(matrices périnatales fondamentales)
[/SIZE]


[SIZE=4]Contexte :
On est trois, moi, L et K, chez L dans ça chambre. Pas du tout à l'aise...
Infos : L aussi à pris quelques cartons qui ne lui on rien fait durant le festoch.
Dose : estimation 2mg
Produit : 25?-nBome

Premièrement merci à Stylo, ensuite pour ceux qui connaissent Grof et les matrices périnatales, en gros le nBome que j'ai pris c'est attaquer à ma couche périnatale, donc à mes 4 COEX (système d'expériences condensés) existentielles et originaux, suite à la forte dose que j'ai pris, à 3 voir plus sur l'échelle de Shulgin. C'est 4 COEX définissent en gros, la naissance (lorsque que vous sortez du ventre), ou renaissance :
*Première matrice périnatale (COEX 1) : L'unité avec la mère, paix cosmique.
*Deuxième matrice périnatale (COEX 2) : Contractions de l'utérus et désespoir.
*Troisième matrice périnatal (COEX 3) : Passage vers l'extérieur, combat à mort.
*Quatrième matrice périnatale (COEX 4) : La libération.
Donc je vais expliquer comment la drogue à ronger mes 4 coex et comment j'ai revécu en trip ma (re)naissance, avec la couleurs suivante et en expliquant d'abord la matrice qui correspond à chaque étape du trip selon Grof, et ensuite ma version en l'encadrant avec [ceci].


L'Ego vous dites ? Connais pas (1ère matrice périnatale) :
[Cette matrice est super agréable. On ne se sent pas forcément comme un fœtus dans le sein maternel; cette matrice s'exprime très souvent symboliquement. On peut se sentir en paix avec l'univers, être un poisson dans la mer, une étoile dans le cosmos, une goutte d'eau dans une rivière, un pot de fleur sur une terrasse, tout ce que vous voulez. Ce qui est marquant, c'est l'affect profondément positif de symbiose avec l'environnement. On recense tout plein de descriptions différentes de ces états : sentiments océaniques, osmose avec l'univers...]
En réalité, celle ci c'est passer directement après la 2è traces de kétamine, jusqu'à la montée du diable (du moment ou la ké a libérer les cartons, jusqu'au moment ou ça pète); donc je remet vite fait les effets :
[J'ai l'impression de perdre mon égo, je me fou de tout, je rigole de tout!
Je fait rire absolument tout le monde, ils n'en peuvent plus. Je me met à parle à des branches d'arbres;et je vois se chien, plus précisément un berger australien rouge merle, qui m'as fait bader pendant looooongtemps, avec c'est poils magnifique, auto-nettoyant, brillant, dansant dans le vent.
Je suis défoncer... tout me paraît beau et tout flotte comme sur un océan, en faite non, c'est moi qui flotte. Je baigne dans le bonheur, je ne veux rien, ne désir rien, et je suis heureux, souriant, rigolant.]


Dîner avec la mort, (2è matrice périnatale) :
[Cette matrice est terrible. Tout l'amour cosmique disparaît d'un coup, au profit d'un vide tout aussi cosmique mais beaucoup moins sympa. C'est l'étouffement, la terreur claustrophobique. Typiquement, les murs de la pièce se resserrent et il n'y a aucune porte de sortie. En effet, l'utérus se contracte mais le col pelvo-génital (la porte de sortie pour le fœtus) est encore fermé. On a l'impression qu'on va passer toute l'éternité à mourir, c'est assez désagréable. En fait, c'est TRÈS désagréable.]
Bon... on est arriver chez mon pote, la j'ai couler ma douille et y'a un truc vraiment énorme et bizarre qui monte.
Et merde, juste après notre douille, le père de L arrive dans la chambre pour savoir comment c'était au festoch et tout. L lui parle bien, mais venais mon tours, j'étais balisé, perdus, je ne savais quoi répondre, je stressais à mort, et je suis sur qu'il m'as caler ! Puis il es redescendu en bas.
Ensuite avec L on se regarde, et la on constate qu'on a chacun des pupilles de chat, merde.. sont père la sûrement vu ça aussi..
Tandis que K commence à s'endormir.

Puis L va vers le lit, et là il commence à faire un truc bizarre du genre «WOUAAAA» en se tirant les cheveux, les jambes écarter en regardant le sol...
Il me regarde et dit : Wouaa s'que j'viens d'voir !
Et d'un coup, comme un éclair qui frappe le sol, comme un battement de sil, une montée du diable me pris par la gorge, me serre le cœur tellement fort que j'ai l'impression qu'il va imploser, moi et L subissons la montée de tout les cartons que nous avons pris, 12h après ...
Mon dieu quel puissance !!! J'ai des frissons, mais pas normaux, un frisson qui dure près de 5 minutes dans la colonne vertébrale sans s'arrêter, c'est pas un frisson normal .. C'est un tas massif d'acides qui viens de ce débloquer et qui monte lentement. Je dis d'acides... mais plutôt d'NBOMe.

[Je me sens vraiment mal, perdu, étourdis. Mon cœur/corps prend des décharges comme un défibrillateur, c'est violent et extrême, à chaque coups je vois un gros flash blanc, mes yeux sont des stroboscopes, je suis obliger de sortir me calmer seul dehors, je me sens enfermer dans une boite, ou il est impossible de respirer.. Alors je sors en courant, j'ai trop chaud merde, il me faut aller dehors ! Arriver dehors je ne reconnais rien, tout est sombre, il y ajuste ce lampadaire d'une couleur dégueulasse orangé. Je suis tout aussi mal et instable dehors que dedans. Alors je décide de remonter dans la chambre.

Moi et L sommes assis, impossible de réalisé ce qu'ils nous arrivent. Stupéfait par la surprenante montée, et par les effets qui commence à apparaître partout, le mur d'en face bouge, moi et L le remarquons au même moment, on vois les mêmes choses. On est scotché les deux ! Tout bougent et ce déforme devant nous, mais ça va être hard.

Seulement, la une mauvaise pensée me prend. Je me dis qu'avec l'expérience psychédélique de L (champis et lsd en quantité sur-abusé), comparé à la mienne, je suis un enfant, et pourtant il prend chère sa race, alors qu'il a pris seulement 2 cartons de cette merde.
Moi j'en est pris 3,5 … Je balise de plus en plus, je n'arrives pas à tenir l'intensité de la montée. Il faut que je me détendes mais je n'y arrives pas, comment me détendre ? Je subis une montée du diable, à cause d'une quantité abusé d'un produit que je ne connais pas, et ou je n'ai aucune expérience ou presque pas, alors comment prendre ça bien ? Tout en sachant que je vais prendre une dérouiller...
Ce n'est pas tenable, ça s'intensifie tout le temps, c'est beau putain, mais merde y'en a trop là !]

Bon ici, je sais pas comment ça s'est passer, mais on à décider de partir à 40 kilomètres de chez L pour ramener ma femme. J'ai sûrement du demande à K, et me voyant faible et apeuré il à du accepter, et L à bien voulu car il voulait partir de ça chambre aussi.

Donc on va dans la voiture et tout, on bad à mort sur les gouttes qu'il y a sur le par brise.
Moi je vais derrière le siège du conducteur et L devant.
[A partir de la je me met directement en position fœtal, pour y rester presque jusqu'à la fin du trajet.
Je ne me souvient plus les 20 premières minutes, mais après je me rappel ne plus sentir mes mains, une illusions sensorielles intenses, je tenais mon portable, mais je ne le sentais pas, ni même mes doigts, je devais bouger constamment pour maintenir un minimum de sensibilité. Mes deux jambes était coller l'un contre l'autre, et j'avais la tête poser dessus. Je commence a me dire que c'est les cartons mais que ce n'est pas du LSD. Et que je vais devoir gérer le truc malgré mon manques de connaissances sur ce qui m'arrive.
Pouaa.. comment l'expliquer, hum mes deux jambes sont coller l'une à l'autre, sauf que leur parties éthériques sont entrain de s'assembler, comme ce fusionner, comme si leur parties physique était deux fantômes et qu'elle essayais de ne faire qu'un. Je suis parcourus de sensations d'énergie, par vague.
Je balisais à mort, j'avais du mal à parler. J'ai réussi à dire à mes deux potes qu'au moment ou je leur dirais d'appeler une ambulance qu'ils le fassent directement et qu'il s'y préparent. Car je sentais que j'allais lâcher prise, je sentais qu'on me dévorait, qu'on m'aspirais dans une fractale éternelle. J'ai vraiment du mal à m'exprimer... Lorsque j'essayais d'ouvrir les yeux et de regarder, c'était dément ! Je voyais tout en mode sphérique, comme pour un appareil photo, mais en exagérer. Tout bougeait tellement trop.. que rien ne ressemblant à sont apparences original et que je ne savais pas ou j’étais... Je ne pouvais plus voir le monde extérieur, plus du tout. Mon cœur palpite trop fort.. comme dans la chambre, j'ai l'impression qu'il veut exploser à chaque fois qu'il bat.
Je suis dans la boucle de la mort, et je ne peux pas en sortir. Mon corps va lâcher...
Je perd le contact avec la réalité... je vois des images comme il n'en est pas permis, c'est le trip de ma vie, et je crois bien que je vais y rester.

Les OEV's (open eyes visuels) était extrême ! Alors je me remettais en position fœtal, et je refermais les yeux, essayant de me détendre, d'accepter ce qui m'arrivais... Je me disais, laisse toi faire, laisse toi aller.. tu ne peut plus lutter. Alors je me laissais aller.. Mes deux jambes se battais en leur forme éthérique.
Mêmes les yeux fermés, les CEV's (close eyes visuels) était tout aussi extrême … Je me rappel d'un carré, multicolors, ou les couleurs dégoulinait, avec un tag au milieu écris en gros LSD, et un autre écris MESCALINE. J'ai vu des trucs incommensurable. Je pensais pas que ça pouvais exister, ni même être créer par un cerveau humain. C'était le délire total ! Une foire aux couleurs, un big bang d'arc en ciel.
Je n'en pouvais plus merde, je vais crever ?!
Je décides d'appeler ma femme, tout de suite je prend le tel et hop hop hop. On discute, je lui dis que j'arrive bientôt et surtout je lui explique .. je lui dis que j'ai peur de mourir, je suis à bloc comme jamais, et elle me crois (soulagement) et commence à avoir peur pour moi, elle me rassure, avec ça douce voix, et me dis qu'elle sera bientôt là. Après 5 minutes on raccroche. ]


Libération, (3è matrice périnatale) :
[Cette matrice n'est pas plus amusante que celle d'avant. Cette fois-ci, il y a une porte de sortie : le col pelvo-génital. L'utérus s'est ouvert, et maintenant il faut passer par le vagin pour enfin voir le jour. Ce n'est clairement pas une partie de plaisir, ça revient à un combat à mort pour la survie. Le seul moyen de passer est d'accepter de se faire broyer par maman.]
DIRECTEMENT après avoir raccrocher, je suis envahis pars une vague de soulagement, le démon à quitter mon corps, et la richesse du monde extérieur s'ouvre enfin à mes yeux,tout c'est arrêter ! Je pleure... C'était tellement dur et intense,que les larmes coulent. Je dis à mes amis que les visu et les halus sur-abusé ce sont arrêter, et que c'est gérable maintenant.
Je crois que c'est ma femme qui ma apaiser et soulager et qui a retourner la situation de mon trip.
Ça y ais, c'est beau, bien et gérable.
On approche de l'endroit ou prendre ma femme.
On la prend, et elle me vois directement les yeux mouillés, grand ouvert comme si il y avait un démon dans la voiture, en sueur. Elle me prend dans ces bras, et je pleure à nouveau, pour le bien qu'elle m'apportes en ce moment même. Je lui explique tout.
J'ai bien cru que j'allais mourir dans cette voiture ce soir.
Je ne me rappel plus du retour, mais c'était bien.

Ensuite en arrivant on à délirer chez L, le trip est moins hardcore, et c'est tout bien, on se fend la gueule.
On coules des douilles, encore. Et K s'endort.
[Par contre y'a toujours un truc qui me dérange... une image me revenais sans cesse, et d'une puissance inimaginable qui me torturai.. quand je me concentrais sur elle c'est comme si elle m'aspirait.
J'ai réussi APPROXIMATIVEMENT à recréer cette image sur mon ordi, je dis bien approximativement car je pourrai jamais la décrire comme je l'ai vu.
Mais la voici :
[ATTACH=CONFIG]14025[/ATTACH]
Plus je fumes et plus elle apparaît. C'est comme si mes yeux avait tellement subit dans la voiture qu'ils sont brouillés. Comme une vieille télé qui déconne.
Elle faisait la taille d'une main ouverte, et avec de la concentration, elle s'agrandissait.
Premièrement ça m'as fait penser à... une porte. Spatio-temporelle, comme un vortex. Car elle voulait m'absorber, mais je luttais. Donc comme sur l'image, au milieu un univers grand et vaste avec des PETITES étoiles vraiment pas fortes en intensité, et tout autour de cet univers, des milliers d'étoiles d'une intensité à t'en arraché les yeux ! Ça pique ! Et plus je me concentrais sur cette image, et plus ça pétillait et plus l'univers (le trou au milieu) s'agrandissait, comme pour me laisser passer. Bref je me concentres tout du long pour ne jamais la voir plus que ça.. j'ai trop subis.

On délire jusqu'à environ 1h30 du matin, j'étais encore plein de visu et déformation, puis je rentres chez moi avec ma femme. On se couche tranquillement mais c'est dur pour moi, j'ai encore des choses qui bougent.]
Ce trou noir, ce vortex, était en faite la porte de sortie, comme décris par Grof, mais je ne l'ai pas prise.
J'ai quand même été atteint par la 4è matrice périnatale mais ce n'est pas vraiment la même version que Grof.


L'éveil, (4è matrice périnatale) :
[Cette matrice est le but final de l'expérience de mort/renaissance. Si on se laisse faire dans les autres matrices (moins facile qu'on ne le croit), on en arrive à la quatrième. Le bébé finit par sortir, toutes ses expériences affreuses sont derrière lui maintenant. L'individu, passé par l'union symbiotique avec la mère, par le vide cosmique, puis par la mort (pas d'autre mot), est arrivé à(re)naître. Alors là, plus rien ne peut se mettre en travers de lui et de sa propre réalisation. C'est la matrice de la résurrection ! On est sorti de la mort, et tout le cosmos salue l'être nouvellement mis au monde.]
Le lendemain j'avais comme les yeux brouillé, mais un peu la patate. Juste j'avais tellement mal au yeux …

Et j'avais l'impression de voir une image que j'ai vu trop intensément lors du trip et qui a laisser sont emprunte sur ma rétine.. et qui sera rester jusqu'au soir. Ça ma trop soûler ça, c'est horrible !
[Mis à part ça, je voyais le monde sous un tout autre jours, tout était beau, brillant, comme une renaissance, comme un éveil spirituelle, le monde nous sourit et on lui sourit en retour.
Je me sentait très intelligent par rapport à ceux qui m’entourais, vraiment, le soir même j'ai penser à des trucs sur ma vie, phénoménal. Et depuis ce jours, je ne vois plus aucun arbres pareils. Ils sont magnifique, c'est un art de la nature tout simplement sublimes !]

Voila. C'est con que ça ais mis 12h à monter quoi...
[/SIZE]
#2
He be sale histoire, par contre c'est sur que tu as ingéré bien plus que 850µg de N-Bome !

T'as du taper dans les 3 ou 4 mg pour partir aussi loin, avec en plus les autres drogues bien sur. Et il devait y avoir un vrai tonk de LSD dans le tas arf, ça serait pour ça qu'au début du trip c'était cool (sur le parking), le LSD a du agir et c'est seulement ensuite que les N-Bome ont fait effet peu être ?

Tu as gobé cash tous les tonks ou y en a que t'as laissé fondre sous ta langue ?
Le Plus Appelle Le Plus
#3
J'pense que (si ce n'est deja fait ... ça doit être deja fait) Madame a droit à un de ces méga-kiss!

Re-drop'n-roll, mauvaise idée, au moins ton TR en donne un bel exemple.

Le bouclage dans la bagnole a du être une épreuve de taré, t'a géré quand même!

Tin par contre je suis vraiment choqué par ton analyse, c'est d'une pertinence à couper le souffle.
Tu avais deja lu Grof avant ton trip?

Sinon, apres coup, pas de séquelle notoire? Rien de négatif?

Un de ces maelstrom psychedelique quand même, heureusement que t'y es allé avec des pincettes ... Wink

Peace, content que tu puisses partager tout ça!
CastlesMadeOfSand a écrit :
Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.
#4
@Laura : Ca me paraît beaucoup ce que tu me dis, j'ai lus comme quoi y'a déjà eu des overdoses avec les nbomes, avec une telle quantité je n'aurai pas tenu, enfin je sais pas, pis je s'aurai jamais, mais ça me choque que tu l'estimes autant ^^.
Et pour le vrai tonc, c'est probables aussi, j'avais reconnu l'effet du lsd à ce moment la (sur le parking) mais je l'avais tout de même attribuer à la ké .. possible, possible.
Sinon j'en est saliver (dans toute la bouche), et d'autre je les est saliver peu de temps puis avaler car le manque de goût sur le carton m’inquiétais.

@psychotrique : Oooh oui, madame à eu ces méga-kiss, et cette expérience est graver en nous deux, ce qui est bien c'est qu'elle a compris mon trip et l'intensité dans laquelle je l'ais vécus, et c'est ce dont j'avais besoin. Même aujourd'hui elle sait combien je la remercie encore, et quand on en parles je suis encore tout tremblant de la voie ^^.
Dans la voiture aîe aîe j'en prennais dans la caboche.. ! Je me demande encore comment le cerveau est capable de créer quelque chose d'aussi complexe à partir de... de ?
Oui j'analyse beaucoup, on peut dire que c'est une capacité que je me suis appris (j'adore), et des fois ça sert. Même souvent Smile.
Non je connaissait pas Grof avant tout ça, c'est Stylo qui ma aiguillé et ça m'as bien aider !

Pour l'après coup, huum. Je crois que j'avais beaucoup de mal avec le cannabis, j'était super faible mentalement, l'esprit cassé en deux pendant un p'ti bout de temps, et sinon rien de négatif mis à part ça quoi.

Merci pour vos message, ça fait plaisirs !
#5
Ba je me suis déjà enfilé environ 5/6mg de 25i en une trace et je ne suis pas mort (même si j'ai cru y passer, après tout ce que j'ai lu sur internet ça me foutait les pétoches grave !)...donc tkt ce n'est pas parce qu'il y a des décès que tout le monde doit mourir.

Ouai remarque 3 ou 4mg c'est vrai que ça fait beaucoup, tu 'étais peu être plus autour des 2mg..
Le Plus Appelle Le Plus
#6
Oui c'est sur, mais lors du trip je n'était pas au courant qu'on pouvait en mourir, et il m'est quand même venus l'idée que mon corps allais lâcher sous l'intensité du truc et que moi aussi j'allais y passer (d'ailleur j'ai lus ton tr de 5mg Oops), après ch'pas.
2 mg me parait mieux, après je connais pas du tout les doses. Enfin ce qui es sur c'est que j'était en excès ... Genre de 1 à 10, 2000µ c'est beaucoup pour les Nbome ?
#7
Chepa trop, j'arrive pas vraiment à situer les dosages entre ce que j'ai test et ce que j'ai lu, mais pour moi 1mg c'est un trip trip, pas tu ressens les effets et t'as des hallus si tu te concentres dessus, disons que t'es vraiment dans l'autre monde...comme si tu bouffais 200µg de LSD, t'es vraiment défoncé pas comme avec un buvard à 100µg où t'as des effets clairs et nets, mais pas de vrai trip trip....juste un trip quoi arf.

En gros en dessous d'1mg je dirais que tu peux retrouver facilement la réalité, au dessus quoique tu fasses les visus et le trip seront toujours là même si tu te concentres à balle (genre quand t'essaye de regarder un truc de près pour voir si c'est bien ça ou pas, mais qu'impossible de savoir parce que ça bouge trop ou que ça change trop d'aspect arf).
Le Plus Appelle Le Plus
#8
Ouais je vois ce que tu veut dire, et ce que j'ai eu c'est ce que tu dis, un trip trip, quand tu peut plus reconnaître ce qui t'entoures même en te concentrant, quand t'as perdu pied avec la réalité, que plus rien n'as de sens et que tout bouge et ce déforme sans même que tu bronches; a ce moment tu ne peux que tu laisser bercer par ton radeau voguant sur la déferlante vague psychédélique qui t'arrives dans la gueule à chaque secondes..
#9
Monkey Die Yunkie a écrit :
Genre de 1 à 10, 2000µ c'est beaucoup pour les Nbome ?


Clair !
1000-1500 microgrammes c'est un trip fort pour les NBOMes.
Erowid 25I-NBOMe (25I, 2C-I-NBOMe) Vault : Dose/Dosage
Erowid 2C-C-NBOMe Vault : Dose/Dosage
#10
Ce que je trouve vraiment impressionnant, c'est le temps de montée de ta perche ...

La D aurait du limite lancer le truc, enfin je connais pas les nBome, mais quand une goutte de LSD a du mal à monter, c'est souvent plus psychologique.
Le trip démarre, mais suffisamment subtilement pour que tu ne t'en rende pas compte, suffit d'un coup de pied au derche et ... VLAN!

Avec la puissance décrite du nBome, je vois pas comment on peut passer à côté des premiers effets, ce qui laisse entendre que tes toncs ont vraiment mis 12h à monter ...
Ce qui me choque. Vindieu, physiquement, comment ça peut mettre autant de temps? Limite, d'après ta description, ça t'a monté alors qu'il devait déja avoir été évacuer par ton corps.

(Corrigez moi si je me trompe!)
CastlesMadeOfSand a écrit :
Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.
#11
Peut être que c'était pas un Nbome (ou alors un nouveau stéréoisomère des Nbome), en faite j'en sais rien mais déjà le fait que tout les dealos on fait passer leur buvard de Nbome pour du LSD montre qu'il avait peut être un fournisseur commun, dans ce cas les buvards étaient peut être fait d'une certaine manière qui font qu'ils ont mit du temps à se manifester. Ou alors c'est carrément un produit différent.

M'enfin ce qu'il me semble louche c'est que les 3 buvards n'ont pas fait effet (ou du moins a gros retardement), t'a remarqué des ressemblances entre les buvards ou d'autres trucs qui pourraient révéler leur composition ?!

Dites moi si j'dit de la merde :nod:
[Image: 210402043927252168.png]
#12
Ce que je me pose comme question c'est, est-ce qu'en ingérant des trips à haute, les N-bome font effets ?

J'ai essayé de gober un buvard et effectivement ça ne m'a rien fait, mais peu être qu'en gobant plusieurs buvards ça peut faire effet, et ça dans le temps ?

Après vu toutes les drogues que t'as pris c'est normal que tu n'es senti aucune montée, enfin quand t'as juste un paraplouf dans le ventre tu le sens rapidement ton trip parce que les effets sont équivalents, mais si t'en as plusieurs, ça masque les effets du trip.

C'est comme lorsque tu bois sous stimulants, tu ne sens pas vraiment l'alcool, mais au moment où les stims descendent, tu l'as sens bien la teille de hard que t'as bu comme un con arf...ba là c'est sensiblement pareil, même si en terme d'échelle de temps ya de quoi se poser des questions.

Faut quand même noter qu'un trip au N-Bome ça dure 5/6 heures, donc avec plusieurs trips prient dans le temps, ça s'accumule vite..
Le Plus Appelle Le Plus
#13
Merci Jhi-dou pour le liens !

@psychotrique :
Citation :Ce que je trouve vraiment impressionnant, c'est le temps de montée de ta perche ...

La D aurait du limite lancer le truc, enfin je connais pas les nBome, mais quand une goutte de LSD a du mal à monter, c'est souvent plus psychologique.
Le trip démarre, mais suffisamment subtilement pour que tu ne t'en rende pas compte, suffit d'un coup de pied au derche et ... VLAN!
Avec la puissance décrite du nBome, je vois pas comment on peut passer à côté des premiers effets, ce qui laisse entendre que tes toncs ont vraiment mis 12h à monter ...
Ce qui me choque. Vindieu, physiquement, comment ça peut mettre autant de temps? Limite, d'après ta description, ça t'a monté alors qu'il devait déja avoir été évacuer par ton corps.

Je trouve ça tout aussi impressionnant.. je me poses encore certaines questions, enfin non même pas, car j'aurai pas la réponse. Et pour la D, tkt pas c'est bien elle qui a lancer la montée, juste ça à pas été net ! C'était comme .. (j'sais pas si vous connaissez) l'éveil de la Kundalini, une énergie brutale et lente qui monte dans la colonne vertébral, comme du miel bien collant.. un frisson qui grimpe pendant une éternité. Puis arriver au sommet, baaam...
Et franchement ouais, y'aura sans doute pas de réponse à pourquoi ça à mis 12h à montée.
J'avais la théorie comme quoi quand on prend un nBome faut prendre la dose en une fois sinon ca monte pas plus haut, et vu que j'ai pris un demi au tout début ca à peut être bloqué la dessus, mais... j'sais pas.
C'est ouf hein ^^, ca m'as littéralement pris par surprise.

@Xochipi : Pour les buvards, ouais c'était un dealos commun je pense ! Tous piquais juste la langue, pas de goût, rien, juste ça picote. Ça m'as fait ça sur presque tout les tonc, sauf le premier je crois, qui était acide.
#14
Laura Zerty a écrit :
Ce que je me pose comme question c'est, est-ce qu'en ingérant des trips à haute, les N-bome font effets ?


En théorie, si t'ingères par exemple du 25i-nbome, il va se dégrader en 2C-I...connaissant les dosages pour celui-ci, tu dois te douter que niveau "rentabilité" du trip ça le fais pas Tounge
#15
Tu veux dire que 1mg de N-bome se transforme en 1mg de 2c-I ?


Monkey Die Yunkie a écrit :
J'avais la théorie comme quoi quand on prend un nBome faut prendre la dose en une fois sinon ca monte pas plus haut, et vu que j'ai pris un demi au tout début ca à peut être bloqué la dessus, mais... j'sais pas.


Ouai enfin tkt que si tu bouffes la masse de buvard après en avoir prit un demi, tu vas être flashés comme tu l'as été arf !

C'est si tu redrops la même dose ou presque que tu ne fais que rallonger le trip en ressentant principalement les after effects désagréables.
Le Plus Appelle Le Plus
#16
Ouaip justement, j'ai fait que de redrop des demi (sauf un que j'ai pris en entier).
Donc ca à du jouer sur le temps, puis il y a du avoir d'autres facteurs qui on rallonger le truc quoi.
#17
Ba euh...surement le fait de ne faire que proder sans s'arrêter arf...t'as fais qu'enchainer les paras/taz, les buvards, les traces de Kéta et les douilles de Canna toute la nuit/journée...ça fait 5 facteurs évidents Happywide

Sans compter le set&setting, quand tu sors de teufs et que t'es éclaté dans le good mood ça va, quand t'es dans une chambre close avec un daron qui te parle, ça va déjà moins bien...alors sur la banquette arrière d'une voiture...laaaaisse tomber.

Bon après t'aurais pas pu faire grand chose de plus, dans tous les cas t'aurais pris cher.
Le Plus Appelle Le Plus
#18
Le 1er tonc était peut être un tonc blanc, vide ou le produit se serais détruit, en tout cas je suis (quasiment) certain que le dernier tonc n'était pas du LSD, tu as prit un buvard et une taz donc normalement dans l'heure qui suit les effets commencent a monter, et c'est pas 3 heures après, grâce à une petite trace de kétamine qu'il va se révéler (je pense que tu aurais ressentis le LSD en plus de la MD ce matin là ?!).
Après peut être que tu n'a pas bien garder sous la langue et donc pas consommer tout la quantité introduite de Nbome.. Parce que même si ça a été hardcore, il y en a qui ne ce sont jamais réveiller avec des doses moindres...
[Image: 210402043927252168.png]
#19
Oui, comme quoi la RdR ça sert, et la y'en avais pas ! Pourtant je suis vachement préventif, mais la .. j'ai pété un câble.
Tu pars avec un S&S irréprochable et tu finis à quatre pattes sur la baquette lol. Mais au final je considère ça comme une bonne expérience.

@Xochipi : Non le premier tonc était un prod, c'est sur. Il m'as remplis la bouche d'un gout acide (demi tonc) et il m'as percher inconsciemment, micro-perche.
Et le dernier, je sais pas .. c'était peut être du lsd qui m'as mis juste bien intérieurement avec des micro visuel, en même temps que la dissolution de l'égo de la ké, et de l'amour de la md (en gros combo..). Tout les autres avais aucun gout et juste picote la langue. Sinon oui comme tu dis, il y en a que j'ai saliver quelque minutes et puis avaler juste après, enfin je les est pas super bien saliver quoi.
#20
Laura Zerty a écrit :
Tu veux dire que 1mg de N-bome se transforme en 1mg de 2c-I ?


Je ne connais pas le ratio exact, mais ce qui est sûr c'est qu'1 milligramme de 25i ne donne pas plus de 2c-i (plutôt moins je dirais). Donc au maxi, 1 milligramme ouais.
#21
Je comprends pas trop pourquoi le 25i est plus puissant que le 2c-I alors ?

Monkey Die Yunkie a écrit :
Tu pars avec un S&S irréprochable et tu finis à quatre pattes sur la baquette lol. Mais au final je considère ça comme une bonne expérience.


C'est comme quand tu portes un casque en vélo ou au ski, tu te dis que t'es protégés donc tu peux faire nawak..
Le Plus Appelle Le Plus
#22
Laura Zerty a écrit :
Je comprends pas trop pourquoi le 25i est plus puissant que le 2c-I alors ?


Il me semble que c'est souvent le cas des prodrogues...
En tous cas, c'est peut-être parce qu'il a une affinité beaucoup plus grande pour les récepteurs 5-HT2a (16 fois plus que le 2C-I visiblement).
#23
Citation :c'est souvent le cas des prodrogues

Wiki m'a pas aidé pour le coup, ça rejoint le cas de la psylocine/psylobicine des champi/truffes?

Parce qu'au final, la différence d'éffet provient des coef stoechio liés à la digestion non? Les prodrogues sont toujours plus violentes?

Sa me chagrine, techniquement, je pane pas comment il peut y avoir une plus grande concentration grace à la digestion.
CastlesMadeOfSand a écrit :
Ne les suis ni ne les fuit, laisse-les naturellement libres.


Citation :Le kick du champi qui te murmure à l'oreille : La vie est belle, arrête de pleurer, tu es grand car tu es vivant.
#24
Je sais si c'est général, mais par exemple le 4-aco-dmt (censé être une prodrogue de la psilocine) est globalement "plus doux" (enfin pas la montée quand même Rolleyes).
Par contre, en terme de rapport poids/ puissance, il me semble qu'il est supérieur à la psilocybine...
#25
.:ninja:.


Topics apparemment similaires...
  42 - [25-x NBOME] Madame en redemande ! MadX 5 1,295 21/05/2017 22:08
Dernier message: MadX
  25C-NBOMe - 1ère exp, 4x trop fort, 10 leçons Phoenix 9 1,703 15/01/2017 19:53
Dernier message: Phoenix
  25i-NBOMe , Plus jamais. Axolot 20 3,254 26/02/2016 23:52
Dernier message: Aiskhynê
  [25C-NBOME] Le faux psychédélique ! PaRaLLeL 35 10,122 16/02/2016 14:46
Dernier message: VoltFranck
  Hospitalisation - 25i&25c NBome - Vision de la Paranoïa dorkwh 6 1,595 27/12/2015 18:07
Dernier message: Poulinos
  25C-NBOMe à haute dose: puissance surprenante, attention au bad! lemmiwinks 3 2,096 06/12/2015 14:37
Dernier message: tylermath
  [25i-NBOMe / 1000µg] Du chocolat chaud et des entités supérieures Procyon 10 2,137 19/12/2014 12:56
Dernier message: Bootin Repressor
  [25i-nBome 2mg] Divine sensation OctaveDoctor 9 1,732 12/12/2014 12:59
Dernier message: Le Roux
  [25C-NBOMe / 900µg] Violente Révolution Procyon 4 1,534 08/12/2014 00:17
Dernier message: 190BPM
  [25c-nbome] Et maintenant, je fais quoi? FunkyDuck 16 2,442 01/12/2014 06:46
Dernier message: Lucid2.0



Utilisateur(s) parcourant ce topic : 1 visiteur(s)

À propos de Psychonaut

Psychonaut.fr est une communauté d'auto-support francophone, dédiée à l'information et à la réduction des risques liés à l'usage des substances psychoactives.