1er TR | Mon côté obscur (bad trip)
#1
Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien.
Si j'ouvre ce sujet, c'est pour vous faire part d'un bad trip aux champignons qui a eu lieu il y'a de ça 6 mois, je décide d'en parler que maintenant car j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre mentalement.

(Attention je vais écrire un pavé, mais je veux au mieux vous retranscrire ce que j'ai vécu cette nuit là)

Introduction
Je m'appelle Frédéric, j'ai 20 ans. J'ai commencé à fumer de la beuh au lycée assez régulièrement (autour de 15-16 ans) et ait consommé quotidiennement de la codéine pendant 2 ans. L'année dernière j'ai pu découvrir l'univers de la teuf (j'ai toujours été attiré par " l'underground " ) et c'est ici que j'ai consommé mes premières drogues dures dans un cadre festif (XTC en grande partie [c'est mon péché mignon, mais j'essaye d'espacer mes prises d'environ 1 mois], un peu de speed et kétamine à l'occasion). J'ai eu l'occaz' de tester une fois des truffes, 2x champis et un demi toncar de LSD, à savoir que ces trips ce sont tous très bien déroulés mais à chaque fois dans un environnement propre au bon déroulement du trip.


Let's go !
Me voilà parti en teuf avec un de mes meilleurs potes. Une très grosse soirée annoncée: beaucoup de monde (environ 2500 personnes), 50kw de son, du produit en veux-tu en voilà... Il fait assez frais dehors, un peu de pluie est annoncée durant la nuit. Je me sens plutôt bien, excité à l'idée de tabasser le sol comme il se doit avec mes amis ! Tout est réuni pour que je passe un super moment. A peine arriver sur le site de la teuf (aux environ de 23h), mon pote et moi décidons de gober la moitié d'un taz (fantôme bleu dosé à 220mg, mes favoris gardés pour l'occasion !). Wouaaah ce mur... ça ramone sec, impossible d'accéder au caisson sans forcer tellement il y'a de monde ! Pendant 3-4 heures on fait des allés-retour entre la voiture et le son histoire de boire un peu d'eau et de reposer nos jambes. Tout se déroule nickel ! :lol:

Vers 3h du mat on décide d'aller se poser à la voiture, sur le chemin du retour, un mec nous propose des champignons, on se dit " tiens, ça pourrait être cool des champotes en tawa ". On n'hésite pas et lui prend de quoi se faire un trip chacun. D'après les dire du dealer, ces champignons étaient très euphorisants et assez visuels, mais aucune info sur la variété. Arrivés à la voiture on remarque que ces champignons sont très moches, ultra sec, on aurait dit tout sauf des champignons... peu importe, emportés par notre envie de tripper on pèse le tout, on prend la moitié chacun soit 1,5gr secs. Ils ont un goût atroce, hyper sec en bouche, bref jamais je n'avais goûté un truc aussi immonde. Après les avoir mangé, on décide de se rouler un petit joint et de retourner devant le son le temps que ça monte. On y reste environ 1/2 heure et... :cker79:


Début du voyage
... Et là pfiooou, un bodyload ultra énervé, j'ai cru que j'allais vomir sur place. Bref, je savais que ça faisait parti du trip, je vais voir mon pote et lui dit que je voudrais qu'on retourne au calme dans la voiture pour cette montée qui s'annonce du feu de dieu !!! On se pose et là on commence à se marrer pour rien pendant 10 minutes, mais pour rien.. aucun mot ne sort de nos bouches mais on se tape une barre de malade ! Je commence à avoir quelques hallucinations, je me sens constamment tirer vers l'arrière par une force invisible, j'étais à ce moment bien défoncé. Je me sens un peu oppressé dans cette voiture et nous prenons donc l'initiative de sortir du véhicule.


Les ennuis commencent
A peine sorti du véhicule, je ne me sens pas bien, j'ai l'impression que quelque chose ne va pas. La parano pointe le bout de son nez, c'est clair et net, je me sentais observé par tous les autres teufeurs, j'avais l'impression qu'ils se foutaient tous de ma gueule, à chaque pas que je faisais je les entendais rire, faire des remarques à mon sujet avec un rictus sur leur visage qui me dérangeait au plus au point. On était à 300 mètres du mur, mais ça me paraissait une éternité, je titubais, avais l'impression de marché sur l'eau, et toujours cette sensation qu'on m'épiait et se rigolait de moi. Arrivé devant le mur, ce fut très difficile, au moins 600 personnes étaient aglutinés devant le son. Enfin, je ne les percevait plus comme des êtres humains, mais comme des entités très sombres qui me voulaient du mal. A ce moment la musique ne me rassurait pas, et je ne me voyais pas rester debout dans cet état et avec la panique qui grandissait. La pluie commence à tomber, le chemin du retour fut tout aussi compliqué, voilà les seules choses qui passaient dans ma tête " cette crise de parano ne va-t'elle dont pas s'arrêter ??? " / " Pourquoi est-ce qu'ils me regardent tous comme si j'étais une attraction de foire ??? " / " j'ai fais quelque chose mal ?? je suis une merde, un moins que rien ".


Cauchemar ! L'horror-trip
Un fois posé dans la voiture tout à empiré (voiture que je n'ai plus pu quitté de la teuf, tellement le trip était violent), les hallucinations devenaient de + en + dark. Durant tout le trip des ombres menaçantes se jetaient sur le pare brise. vers ma direction. Mon pote lui était bien et je ne voulais pas l'empêcher de kiffer sa soirée, je ne lui dis rien de mon état, mais quand il est dans la voiture avec moi ça ne me rassure pas, son visage à lui aussi est très menaçant, il fond comme de la cire, parfois il mute en docteur de la peste (ces docteurs avec un masque plutôt flippant), bref rien ne va et mon trip se transforme en horror trip. Je suis incapable de m'endormir, j'alterne entre le chaud et le froid, je vois du sang sur mes mains, j'entends des voix bizarres, tout est glauque, ultra malsain et je suis juste horrifié par ce qui se passe, je boucle totalement, je ne contrôle plus rien du tout.

Et puis vient ce moment. Sans doute le moment le plus difficile du trip. J'entends mon cœur battre à fond, je l'entends battre comme si j'avais un caisson dans mon cerveau. Je commence à paniquer et transpirer à grosses gouttes, " Fred, tu vas crever, c'est bien fait pour ta gueule " / " Non, je veux pas crever, pas maintenant, je peux pas laisser ma mère seule " et je me répétais ça sans cesse pendant 20 minutes, comme si c'était mon seul moyen de rester dans ce monde. Et d'un coup, il n'y avait plus rien, plus rien autour de la voiture c'était le noir complet, j'avais l'impression d'être dans le néant, il n'y avait plus un bruit autour, tout était calme mais très sombre, j'étais seul dans une autre dimension totalement vide. Et là, le truc que je redoutais le plus arriva, je vis l'âme de mon père (malheureusement décédé quand j'avais 14 ans) apparaître, " ça y'est je suis mort... ".


Retour à la réalité
L'hallucination de l'âme me guidait vers quelque chose de plus beau, de plus positif, une sorte de renouveau, une résurrection, un nouveau départ peut-être :/ une fois l'hallu terminé, j'étais revenu dans le monde réel, j'avais l'impression de revenir de très très loin, je remerciait mon père d'avoir veillé sur moi ce soir. Le trip commençait à s'estomper, j'ai réussi à me lever de la voiture, prendre l'air et 20 minutes après tout était redevenu normal.



Ce trip à duré environ 5 à 6h et très
éprouvant mentalement. Je pense que ce fut lié au set & setting à l'arrache (la nuit, le froid, la pluie, en teuf, la prise d'un taz avant...), et à un état d'esprit assez "noir" depuis quelques années (par noir j'entends que je suis de plus en plus négatif envers moi-même, je me renferme un peu, je me sens attiré par des choses assez dark, mon addiction à la codéine m'a fait en quelque sorte découvrir mon coté le plus sombre etc...). Aujourd'hui encore, cela me hante un peu, j'ai fais quelques crises de parano et d'angoisse pendant 2 mois, choses qui ne m'arrivaient jamais avant. Je n'ai retouché qu'une fois au champi, il y'a un mois, et j'ai faillit repartir en bad. Au final, ce trip fut horrible sur le coup mais les jours suivant furent très intéressant, je me suis posé énormément de question, a eu lieu une remise en question sur ma consommation de drogue et j'ai même commencé à m'intéresser à la philosophie (chose que je détestais auparavant). Idea


Voilà en espérant que ce TR vous aura plus.

Bisous à vous.
Big Grin


"Les idées de l’esprit humain s’avancent en dormant, elle sont parfois si engourdies qu’elles semblent immobiles ; on ne sent leur force et leur vie qu’au chemin qu’elles ont fait ; enfin le jour se lève et elles paraissent : on les reconnaît, elles sont victorieuses"

J.M. Guyau
  Répondre
#2
Bonjour à toi Criptek

Citation :(Attention je vais écrire un pavé, mais je veux au mieux vous retranscrire ce que j'ai vécu cette nuit là)


Pas de soucis

Citation :Je me sens plutôt bien, excité à l'idée de tabasser le sol comme il se doit avec mes amis !


mdr j'adore l'expression :lol:



Citation :Retour à la réalité
L'hallucination de l'âme me guidait vers quelque chose de plus beau, de plus positif, une sorte de renouveau, une résurrection, un nouveau départ peut-être :/


Je te le souhaite


Citation :Ce trip à duré environ 5 à 6h et très

Citation :éprouvant mentalement. Je pense que ce fut lié au set & setting à l'arrache (la nuit, le froid, la pluie, en teuf, la prise d'un taz avant...)


Sans déconner!? lol

Citation :Je n'ai retouché qu'une fois au champi, il y'a un mois,et j'ai faillit repartir en bad.


Dans quelles conditions?

Citation :Au final, ce trip fut horrible sur le coup mais les jours suivant furent très intéressant, je me suis posé énormément de question, a eu lieu une remise en question sur ma consommation de drogue et j'ai même commencé à m'intéresser à la philosophie (chose que je détestais auparavant).

Citation :Idea



Cool Smile et aujourd'hui au bout de 6 mois, tu en es où de ta prise de conscience/remise en question? de ta/tes consommations? J'avais lu quelque part que les champi pouvaient avoir une incidence positive sur la consommation du tabac , enfin occasionneraient une envie moindre de consommer celui-ci. Déjà éprouvé par certain(e)s?

Citation :Voilà en espérant que ce TR vous aura plus.


" Plus, plus" c'est un grand mot. Dans la forme oui (c'est bien écrit) mais dans le fond, l'experience en elle même ne fait pas envie (avis tout à fait personnel). en tout cas, merci à toi pour le partage.

Citation :Bisous à vous.

Citation :Big Grin



Heuuu... oui, tout à fait, salutation à toi et porte toi bien Wink


[/QUOTE]
  Répondre
#3
Salut MicMac, merci déjà d'avoir pris le temps de lire ^^

Ma dernière prise de champi s'était déroulée dans de très bonnes conditions, dans les bois, avec des amis de longues dates, pendant une heure j'ai eu des pensées ultra négatives (parano, impression que je vais rester bloqué) , mais notre sitter a su me remettre sur "le droit chemin", et le reste du trip s'est vraiment bien déroulé. J'ai à chaque fois l'impression de très mal supporter le bodyload des champottes.

En ce qui concerne ma prise de prod depuis, je ne fume plus que de la beuh le week-end (j'apprécie encore plus les effets du canna depuis que je fume occasionnellement), en teuf je prend un demi taz qu'environ tous les 2 mois et demi donc autant dire que depuis le bad je n'en ai pris que très rarement, je ne touche plus au speed (trop de parano en descente) ni à la kétamine (je vois mes amis en taper assez régulièrement maintenant, et ça ne me plait pas trop de voir dans quel état il se mette parfois, mais bon c'est leur choix et ne les jugerais pas par rapport à ça ^^). Les psychés c'est pour le moment terminé, mais viendra peut-être un jour où je serais vraiment prêt et me referais un petit trip à petite dose. :grin:

Aha effectivement, je ne souhaite cette expérience à personne, j'y repense toujours car un truc comme ça, ça te marque longtemps. Mais aujourd'hui après un long travail sur moi même j'ai l'impression d'en être ressorti + fort et c'est cool Smile
"Les idées de l’esprit humain s’avancent en dormant, elle sont parfois si engourdies qu’elles semblent immobiles ; on ne sent leur force et leur vie qu’au chemin qu’elles ont fait ; enfin le jour se lève et elles paraissent : on les reconnaît, elles sont victorieuses"

J.M. Guyau
  Répondre
#4
[QUOTE][quote=Criptek]Salut MicMac, merci déjà d'avoir pris le temps de lire ^^[/QUOTE]

[FONT=&amp]Salut [FONT=&amp]Criptek[/FONT] ! pas de soucis c'est toujours sympa et instructif de lire les différents TR sur ce forum Wink[/FONT]


[QUOTE]En ce qui concerne ma prise de prod depuis, je ne fume plus que de la beuh le week-end (j'apprécie encore plus les effets du canna depuis que je fume occasionnellement), en teuf je prend un demi taz qu'environ tous les 2 mois et demi donc autant dire que depuis le bad je n'en ai pris que très rarement, je ne touche plus au speed (trop de parano en descente) ni à la kétamine (je vois mes amis en taper assez régulièrement maintenant, et ça ne me plait pas trop de voir dans quel état il se mette parfois, mais bon c'est leur choix et ne les jugerais pas par rapport à ça ^^).[/QUOTE]

[FONT=&amp]Il à l'air d'y avoir eu un certain mûrissement de ton côté depuis ton bad trip. Tu l'attribues à un bon coup de flippe et/ou à autre chose?

[/FONT]
[FONT=&amp]Tu dis aussi ne fumer de la beuh que le week-end; Tu fumais des clopes avant ou tu voulais juste exprimer un changement dans la chronicité de ta consommation de beuh?[/FONT]

[QUOTE]Les psychés c'est pour le moment terminé, mais viendra peut-être un jour où je serais vraiment prêt et me referais un petit trip à petite dose. :grin:
[/QUOTE]

J'aurais tendance à vouloir te dire, alors je le dis "A ton rythme jeune padawan" mais ça tu as l'air de l'avoir bien compris. Et puis si nouvelle expérience sous psyché, autre qu'un dosage moindre, peut être éviter les combos !?

En tous cas je suis ravis pour toi de ce mûrissement.

Prends soins de toi Wink
  Répondre
#5
Criptek je te plains j'ai vécu ce genre de choses. Je peux te garantir que tu n'étais pas loin de vivre la singularité, à quelques poils.
Tu as vu une autre densité et certainement pas la plus agréable: Le bas astral.
Je ne vais plus en teuf depuis un bon moment car ça grouille d'entités qui profitent que les défenses naturelles du cerveau soient fragilisées par les prods et une baisse de la vibration.
Elles t'ont parasité d'où le mal-être mais elle n'ont pas réussi à aller jusqu'au bout car tu as beaucoup de volonté.
Je pense que ça les a énervé.

J'ai vécu ça mais pas dans ce sens les disso j'ai banni :roll:
  Répondre
#6
La peur a beaucoup joué sur le fait que j'ai réduit mes consommations, c'est une certitude. Je ressentais de plus en plus un côté "malsain" dans ma conso de drogues dures en teuf. Je ne fume plus de clopes depuis quelques semaines mais ça c'etait un petit objecrif personnel Big Grin
Pour la beuh j'en consommais énormément depuis mes 15 ans, mais je ne prenais plus de plaisir a fumer seul et quotidiennement, il y a également le côté financier, ducoup j'ai reussi progressivement à me restreindre, me fixer des limites et je me sens bcp mieux ajd !

Je ne sais pas si se sont les champi, mais depuis je prends plaisir a me fixer des objectifs et a les atteindre.


Salut Matrixsquare,
Oui c'est tout a fait le ressenti que j'ai eu par la suite. J'avais cette sale impression que quelque chose de très mauvais tenter de me tirer vers les enfers ou alors j'y étais déjà depuis le debut du trip x)
  Répondre
#7
Criptek,

Je t'enverrai le témoignage d'une nana en privé qui a été encore plus loin que nous là-dedans. J'y croyais pas puis je l'ai montré à des personnes calées et c'est vrai.
Ce n'est plus ce que c'était les teufs et il faut faire très attention au crew.
Grâce à l'emploi de certaines fréquences et techniques dans le son cela peut être l'origine de ton mal-être et pas le produit lui-même.
Je pense aussi que tu as pris conscience de choses brutalement et que tu as fait une bonne "nuit de l'âme" ce qui est normal (renseigne-toi dessus)

Tu as vu le bas astral, tu as vraiment de la chance d'être là en ce moment. Car ce qui se passait c'est qu'elles ont attaqué ton corps astral.
Le but était simple: Remplacer ton corps astral par un autre. On appelle ça la possession. Ce ne sont pas des larves psychiques (âmes en formation) car elles t'auraient juste fait peur pour s'amuser.
Après tu peux avoir des brèches dans le corps astral. Ca se manifeste par des blessures quand tu te réveilles, des bosses ou autres. Une copine c'était carrément des brûlures.
Certains ont des choses comme ça et ne comprennent pas (ça m'est arrivé). Mais ça se répare il faut connaitre les bonnes personnes.

Le principal c'est que cette expérience t'a ouvert l'esprit sur une partie du monde invisible car tu as sû transcender ça, c'est pas tout le monde qui y arrive.
Chapeau bas

[ATTACHMENT NOT FOUND]
  Répondre
#8
Criptek a écrit :ait consommé quotidiennement de la codéine pendant 2 ans.

[/COLOR]

Je sais que c'est pas le sujet de ton tr mais je suis très intéressé par cette partie là.
Tu as donc été accroc à la codéine pendant deux ans, à quelle dosage à peu près ?
Et surtout tu t'en es sorti comment ? Tu t'es sevré toi même ? Et tu as réussi à décrocher facilement.
Si je te demande c'est que je suis dépendant de cette merde et je n'arrive pas à décrocher.
Pardonne ma curiosité et ne repond que si ça ne t'ennuie pas dans parler.
Merci d'avance.
  Répondre
#9
Salut lenss,
pas de soucis !

En ce qui mon addiction à la codéine, je pouvais consommer jusqu'à 300mg tous les 2/3 jours quand je déconnais (environ 4 fois par semaine quoi...). Au départ j'en ai discuté avec mon médecin qui m'a conseillé de me diriger vers un addictologue. Hors je refusais d'être sous traitement métha, ça me faisait peur d'en être arriver jusque là à mon âge. J'ai décidé de me sevrer moi-même après une surdose violente qui m'a mis une claque monumentale, je savais que ça serait long et difficile mais je me suis accroché. J'ai commencé à me remettre au sport, j'ai réappris à sortir et revoir des amis que je ne voyais plus, j'ai parlé de mon mal-être autour de moi (psychologue, famille... toutes ces personnes ont toujours étaient à l'écoute et je ne les remercierais jamais assez pour ça), j'ai réussi à trouvé un peu de travail, bref j'ai réappris à vivre :roll:, tout en réduisant petit à petit mes doses de codéine jusqu'à ne prendre que 300mg une fois/semaine après 2 mois, il y'a eu quelques moments de faiblesses mais sans gravité. Et après 3 mois et demi de dur labeur je ne touchais plus du tout à la codé.

Etre bien entouré, avoir de la volonté, c'est ce qui m'a permis aujourd'hui d'avoir quitter ce cercle vicieux de l'addiction. Le début est très compliqué (physiquement ça allait à peu près mais psychologiquement j'en ai chier) mais une fois que tu t'en sors tu y vois une réussite, une victoire, tu as été plus fort que le produit et qu'est-ce que ça fait plaisir !

En tout cas si un jour tu souhaites en parler je suis disponible et à l'écoute, et surtout je te souhaite de sortir de cette merde, ça n'apporte rien de bon sur le long terme, mais ça évidemment tu le sais ! N'hésite pas à rencontrer des spécialistes (je ne l'ai pas fait mais j'aurais très bien pu le faire si je ne m'étais pas mis un bon gros coup de pied au cul ! ).

Courage et force à toi !
"Les idées de l’esprit humain s’avancent en dormant, elle sont parfois si engourdies qu’elles semblent immobiles ; on ne sent leur force et leur vie qu’au chemin qu’elles ont fait ; enfin le jour se lève et elles paraissent : on les reconnaît, elles sont victorieuses"

J.M. Guyau
  Répondre
#10
Cela devait être assez intense !! J'espère que tu t'en ai bien remis !! Tu en as repris depuis ?
  Répondre
#11
SAlut Criptek,

Merci pour ton Tripreport bien cool. Si tu veux bien je voudrai te donner mon point de vue sur ton trip, peut être que ça pourra t'aider à y voir plus clair.
J'ai passé 3 ans d'expériences nombreuses et intenses avec les champignons et le lsd. Il m'est arrivé plusieurs aventures comme la tienne sans vraiment comprendre ce que je devais en retirer au final de cette expérience et de ces visions.
Après avoir arrêté toutes substance pendant un temps , j'ai découvert que "sobre" je percevais des choses que je ne percevais pas avant. Pour commencer 5 sens qui devenais comme surnaturel puis d'autre "sens" que je n'imaginais pas exister.
Depuis 2 ans maintenant , je perçois le monde de l'invisible sans substances, et je communique en permanence avec eux. Ces 2 années passé a apprendre sur moi avec le monde de l'invisible m'ont appris beaucoup.
Je pense que la façon dont tu as perçu les autres est simplement une vision de leurs Ames. Notre apparence physique est bien trompeuse et quand on peut voir l'âme des gens ont perçoit facilement toute l'ombre qui s'y trouve. Ca ne veut pas dire que ce sont des gens mauvais , mais c'est l'état des choses aujourd'hui , et leur âme est comme ça.

J'ai été dérouté de voir les amis avec qui je tripais qui avait une apparence non humaines pour tous. Tous mes potes prenais systématiquement une enveloppe corporelle différente et toujours la même pourtant. Pour certain des grosses bêtes , style Orc, vraiment pas jolie à regarder et d'autre avaient des corps humais mais bien plus grands que la normale, avec des têtes d'animaux , style Crocodile , Faucon, ou bien une autre de mes potes qui était systématiquement un loup pendant nos trip.

Bref , tous ces indices , vécus, vues, ressentis pendant mes trip , j'ai compris pourquoi bien plus tard ce qu'ils me racontaient.

Nous sommes tous des êtres Galactique. Notre corps physique est bien Terrien , mais notre âme et notre esprit sont Cosmique et Intergalactiques Tous.
Sous Trip c'est ce que nous percevons des autres et de nous même. Les Champignons selon moi, sont nos ancêtres les plus lointain. Ils ont en eux la mémoire de tout.
La façon dont nous percevons est un aperçu de qui est notre âme et notre esprit selon moi.
Le sang sur tes mains, c'est pour te parler de toi. Que tu comprennes que comme nous tous, nous avons du sang sur les mains. Notre âme à eu de nombreuse vie,
des millions, des milliards, peut importe. Toutes nos âmes sont passé par toutes les étapes de l'apprentissage et ont expérimenté toutes les polarités à leurs extrêmes.

De ce fait nous avons tous du sang sur les mains. Il n'y a pas selon moi à s'en vouloir, mais juste à en prendre conscience et à l'accepter.

Les champignons sont la selon moi pour nous reconnecter profondément avec qui nous sommes et d'ou nous venons , pour nous aider dans cet apprentissage.

Je te souhaite de belles découvertes.
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)