• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
What's in my pochon?
#1
Samedi dernier un pote et moi avons acheté un meuj de ke à un dealer à qui on avait déja acheté de la weed, mais rien d'autre. Après avoir pris quelques traces y s'avère que ce n'est pas de la ke, sans doute un RC disso. En attendant d'envoyer un échantillon à un labo (d'ailleurs si vous connaissez des labos qui analysent des prods en Angleterre ça m'interesse, j'ai pas forcément envie d'envoyer des prods par delà les frontières) je me demandais si quelqu'un pouvais m'éclairer un peu sur ce que je peux bien avoir acheté. Je sais qu'il y a quelques experts en RC sur ce forum Wink

Apparence: cristaux plutôts longs, transparents, pas de cailloux + un peu d'une sorte de poudre un peu platreuse qui colle vachement au doigt et au pochtard. Au mieux des résidus de cristaux, au pire de la coupe... Ou les deux? Les cristaux sont assez durs, y faut pas mal les travailler avant d'arriver à une poudre.


Goût: goût assez caractéristique de la ke+ un goût un peu salé que je retrouve pas dans la ke 'normale'. Coulée sans trop de goût particulier. Elle pique plus le nez que de la bonne ke ne le devrait.

Effet: C'est là que c'est vraiment suspect. Sur ce qui devrait être un moyenne trace de ke, très peu d'effets, je me sens comme même un peu léger, 'bien', ça fait bizarre de marcher... Jusqu' à la rien de trop chelou à part la puissance qui laisse à désirer.
Trois heure après ma première 'moyenne trace' je tape une trace deux fois plus grande, devant un épisode de Rick and Morty. Pas beaucoup d'effet (pour la trace que j'ai prise) donc 30 minutes après je reprend une trace de la même taille. Je suis posé dans une chambre dans le noire et mon pote met du pink floyd... Et là gros trip, en écoutant la musique (marooned, un tuerie) je pense à ma famille, à l'amour immense que je leu porte et qu'il me porte, alors que cet amour n'est pas du tout apparent dans nos relations quotidiennes. En même temps les effets physiques sont plutôt faibles, je ne me sent pas anesthésié, je ne galère pas à parler, je garde l'esprit très clair. Remarque, mes deux potes on commencé à délirer qu'on pouvait faire du shit au sucre et en bouffer, et je les prenait complêtement au sérieux... Bien def comme même. Aussi on avait fumé deux gros joints, j'ai eu le sentiment que ça a potentialisé la 'ke', alors que d'habitude quand je fume sous ke je n'ai que très peu d'effet des joints.
Ensuite je suis allé me caler dans ma chambre, écouté de la psytrance, de l'ambient, de la core... Gros kiff que ce soit en dansant ou en étant allongé sur mon lit, la musique à un coté mystique, fascinant. J'était vraiment redescendu 2H après avoir pris ma dernière trace.

Pour conclure, des effets dissos certains, mais avec vraiment un prédominance 'mentale', et le coté révélation mystiques, sentiment de sacré en dansant sur de la psytrance que je ressent pas du tout d'habitude en prenant de la ke. Et la ke ça dure pas deux heures aussi. Mon pote aussi a trouvé que ça differait vachement de la ke, notament sur le fait que ça stimulait beaucoup son imagination et que en s'endormant il faisait des rêves 'éveillés et lucides' selon ses dires. Aussi j'avais une sensation d'être encore foncdé tout le lendemain, alors que normalement sous ke j'ai pas ce genre de 'redescente'.

Si on peu me conseiller des techniques pour mieux identifier ce que j'ai comme prod, ou si vous avez des hypothèse je suis preneur. Si j'arrive à identifier ce que c'est et que ça a pas l'air trop nocif (enfin, pour de la drogue quoi) je vais peut être continuer mes expérimentations.
"Le coffre de la voiture ressemblait à un labo ambulant de la brigade des stupéfiants : nous avions deux sacoches d'herbe, soixante-quinze pastilles de mescaline, cinq feuilles d'acide-buvard carabiné, une demi-salière de cocaïne, et une galaxie complète et multicolore de remontants, tranquillisants, hurlants, désopilants ... sans oublier un litre de tequila, un litre de rhum, un carton de Budweiser, un demi-litre d'éther pur et deux douzaines d'ampoules de nitrite d'amyle."

                                                                                                                                                                                                          - Hunter S. Thomson,  Las Vegas Parano
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)