• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Détartrage glande pinéale
#31
(01/11/2018 18:56)Aiskhynê a écrit : Et puis alors du coup, c'est vrai aussi que l'on retrouve de la DMT dans pratiquement ou toutes les espèces animales, végétales et autres ?

Ou c'est de la grosse intox ça aussi ?

Y'en a même qui disent que ce serait un moyen de communication pour les végétaux ?!

Y'a beaucoup de trucs qui circulent sur la DMT, c'est devenu une mode... >.<

"Pratiquement ou toutes [...]" non, clairement pas. Par contre il est vrai qu'on en retrouve notamment dans bon nombre d'espèces végétales ( https://wiki.dmt-nexus.me/DMT_Containing_Plants ), mais par rapport au nombre totale d'espèces, on est quand même très loin du compte.

L'explication la plus plausible est la plus simple, les alcaloïdes en règle générale sont des molécules toxiques, et peuvent être utiliser comme mécanisme de défense. C'est par exemple le cas pour les solanacées et la nicotine, qu'ils utilisent comme insecticide pour se protéger des petits herbivores.
Les alcaloïdes ne sont pas les seuls molécules qu'on retrouve dans plusieurs espèces de plantes, c'est également le cas des terpènes, des tanins (qui ont la faculté de réduire la digestibilité des protéines), etc.

En fait pour rebondir sur ce que disait Tridimensionnel, je pense que la vertu primordiale dans la recherche d'information et l'attribution de la confiance, c'est l'esprit critique. A mon sens il est comme propédeutique à la science.
Se demander de qui vient l'information, de sa légitimité, de sa logique, faut pas le voir comme quelque chose de malveillant donc désolé j'ai pas envie qu'on se méprenne sur mes intentions, j'ai aucunement envie d'être acerbe ou quoi. Par contre je trouve ça intéressant et utile de questionner certains discours.

Par exemple, lorsque je lis un peu plus haut, que selon des guérisseurs originaires d'Amérique du Sud, l'apatite bleu fonctionnerait bien avec le chakra du 3ème œil, je trouve ça curieux. Les chakras sont des choses qu'on retrouve surtout dans l'hindouisme, le jaïnisme ou le bouddhisme par exemple, et je n'ai pas connaissance que ces spiritualités soient très présentes en Amérique du Sud.
(D'ailleurs soit dit en passant, j'ai appris qu'historiquement dans la culture Mazapatec (donc en Amérique Centrale) c'était davantage les shamans qui prenaient des substances divinatoires que ceux qui venaient consulter.)
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#32
Citation :C'est par exemple le cas pour les solanacées et la nicotine, qu'ils utilisent comme insecticide pour se protéger des petits herbivores.

"Dirty Biology" aborde d'ailleurs la question vite fait !




Citation :c'était davantage les shamans qui prenaient des substances divinatoires que ceux qui venaient consulter

Ho non !!!! Comment je fais pour me justifier ma consommation moi maintenant ??
  Répondre
#33
D'ailleurs, je savais pas où le foutre alors je rebondis sur votre discussion, mais y a cet extrait d'un entretien avec l'excellent Jacques Mabit (lol ! il a dit b...), qui fait preuve de beaucoup d'esprit critique concernant les psychonautes occidentaux qui s'arrogent des univers symboliques desquels ils ne sont pas familiers. Le gus est un psychologue officiant au pérou depuis 30 ans, il connait un peu son affaire ça vaut le coup de creuser.

L'article http://www.inspir.be/?page_id=2792
  Répondre
#34
Cet article est vachement intéressant mais j'ai buté à "cerveau gauche" VS "cerveau droit". Déjà que l'expression est assez impropre concernant les sexes (son application la plus fréquente), alors les civilisations... (!?) Qu'en dit la science ? Monsieur Xoxo ?
  Répondre
#35
(02/11/2018 01:48)Tridimensionnel a écrit : Cet article est vachement intéressant mais j'ai buté à "cerveau gauche" VS "cerveau droit". Déjà que l'expression est assez impropre concernant les sexes (son application la plus fréquente), alors les civilisations... (!?) Qu'en dit la science ? Monsieur Xoxo ?

Généralement quand un psychologue s’essaie aux neurosciences, c'est rarement réussi.

Impropre pour les sexes, et même impropre de manière générale. Par principe le cerveau est symétrique, la partie gauche du cerveau commande la partie droite du corps et inversement, c'est pour cela qu'on présente les différentes régions du cerveau sur le plan sagittal, et non sur un plan transversal.

Le problème c'est qu'il cite cette dichotomie comme si elle était scientifiquement évidente sans jamais la définir. On devine à peu près que le cerveau gauche serait le siège de la logique et que le cerveau droit le siège des émotions (et de l'interprétation des rêves). Puisqu'il dit que le premier est la panache des occidentaux et le second des sud-américains. Ce qui en soit est complètement faux, (toute comme sa séparation). Faut-il rappeler que la compréhension logique et mathématique de la cosmologie (et donc le calendrier) de certaines civilisations sud-américaines étaient bien plus précises que celles des occidentaux à la même époque. C'est notamment parce que pendant très longtemps en Occident, la connaissance livresque et les pouvoirs symboliques et religieux prenaient le pas sur la logique et l'observation. 

En tout cas Mabit dit des choses intéressantes (et que je trouve vraies), mais je ne suis pas d'accord avec tout (essentialisme quand tu nous tiens).
[Image: 37qdi.png]
The following 2 users Like Xochipilli94's post:
  • Couac, Tridimensionnel
  Répondre
#36
Ouais j'avais la flemme de pointer du doigt ce qui est critiquable dans son discours, mais pareil le recours à l'image éculée de la dichotomie cérébrale m'a fait tiquer.

J'lisais son intervention dans un colloque Jungien, il allait jusqu'à parler des esprits et affirmer l'existence de ces "mondes invisibles", perso ça m'a intrigué vu qu'il part d'une expérience forte de 30 ans en contexte où on tient les esprits pour une réalité, mais après on adhère ou pas. 'Fin comme il disait, ce n'est pas parce que le réductionnisme scientifique n'a jamais démontré ou invalidé l'existence des esprits que ces entités n'existent pas, l'important c'est surtout de rester humble et ne pas prétendre connaitre tout de la vérité, que ce soit via le positivisme scientifique ou le spiritisme.

M'enfin, hors-sujet quand tu nous tiens... ^^
  Répondre
#37
Oui je trouve cet article très intéressant par ailleurs et on dirait qu'il reconnaît plusieurs réalités possibles mais contextualisées à la civilisation, c'est à mi-chemin entre l'essentialisme et le relativisme, d'une certaine façon c'est très juste : j'aime particulièrement quand il explique que l'Européen, plutôt que d'aller s'approprier des mythologues/cosmologies/cultures qu'il ne connaît que superficiellement, ferait mieux d'utiliser l'expérience shamanique pour se reconnecter à ses propres racines judéo-chrétiennes (et païennes, aussi). Ce qui ne signifie pas devenir (re?)devenir chrétien, mais (re?)connaître cet héritage.
The following 2 users Like Tridimensionnel's post:
  • Couac, Laura Zerty
  Répondre
#38
Je dépose les armes XOchipilli, je m’énerve tout seul en lisant tes messages, et ça m’énerve de m'énerver sur un forum tel que celui-ci. C'est quand même dommage ! En étant totalement honnête avec moi même, je me rends compte que cette colère provient de la peur de ne pas être approuvé, ou du fait que je veux absolument que tu sois d'accord avec moi. Au final je veux aussi imposer ma vision des choses et rentrer dans la gueguerre de l'égo. On a chacun nos vérités et en ayant prit conscience de tout ça, je me sens plus en paix à discuter avec toi Smile
J'ai pas la fibre scientifique ni le quotient intellectuel pour soutenir mes propos. Je suis incapable de rédiger des plaidoyer telles que les tiens. Par contre je me fie à mes ressentis et expériences, qui sont pour le coup improuvable !  J'aime beaucoup la science, j'aime aussi l'esprit critique et le considère important. Mais lorsque je vis des expériences qui me font ressentir des choses (pour le moment) inexplicable dans mon corps physique, mental et émotionnel, bin je ne vais pas en douter. Pas d'explications scientifiques, pas de thèses ou de preuves, mais le fait de l'avoir vécu, fait que pour moi, ça existe.

Et je serais le plus heureux si un jour la science et la spiritualité pouvait marcher mains dans la mains un jour. Mon avis est que nous avons besoin des deux. Et j'ai l'impression que c'est de plus en plus le cas Smile

     Pour en revenir au sujet de base, la glande pinéale, j'ai trouvé sur internet des articles concernant un chercheur neurochirurgien brésilien du nom de Sergio Felipe de Oliveira qui a réalisé un bon nombre de travaux sur cette dernière. Comme dit plus haut, je ne suis pas allé recoupé toutes les sources, je ne me suis pas tapé la biographie du mec, je ne sais pas si c'est un scientifique fumeux ou non, et je n'ai pas pu lire ses articles originaux, vu que c'est en portugais. Donc ce que j'ai pu découvrir est à prendre avec des pincettes, et je vous laisse le soin si vous en avez l'envie d'aller fouiller plus en profondeur. Le gars, à donc pu disséquer plusieurs glandes pinéales d'être humains de tout age/sexe pour ensuite effectuer des tomographies dessus. Les résultats; il a observer que la glande pinéale était incrustée de cristaux d'apatite. Selon les cas, il y en avait plus ou moins, voir pas du tout. Il y a donc des personnes dont la glande pinéale ne présente pas cette caractéristique, il n'y a pas d'incrustation de cristaux d'apatite en quantité suffisante pour provoquer une image radio-opaque comme celle qui peuvent être observées par tomographie. Il y a une histoire de champ magnétique aussi qui rentre en résonance avec les cristaux d'apatites mais la l'article restait un peu flou concernant les sources.
Voila, selon un documentaire, la glande pinéale possède un tissu rétinien composé de photorécepteurs exactement comme les yeux et elle est connectée au cortex visuel du cerveau. Est-ce vrai ? J'en ai aucune idée Smile SI ça l'est en tout cas, ça doit pas être la pour rien.


René Descartes a décrit la glande pinéale comme «le principal siège de l’âme».
The following 1 user Likes FlyGuizou's post:
  • Le voyageur
  Répondre
#39
Entièrement d’accord avec toi FlyGuizou ,à 100% .
Et merci pour l’info ,je vais aller regarder tout sa Smile
« Si les portes de la perception étaient nettoyées,chaque chose apparaîtrait à l’homme telle qu’elle est : infinie. »
The following 1 user Likes Le voyageur's post:
  • FlyGuizou
  Répondre
#40
(08/11/2018 14:03)FlyGuizou a écrit : J'ai pas la fibre scientifique ni le quotient intellectuel pour soutenir mes propos. Je suis incapable de rédiger des plaidoyer telles que les tiens. Par contre je me fie à mes ressentis et expériences, qui sont pour le coup improuvable !  J'aime beaucoup la science, j'aime aussi l'esprit critique et le considère important. Mais lorsque je vis des expériences qui me font ressentir des choses (pour le moment) inexplicable dans mon corps physique, mental et émotionnel, bin je ne vais pas en douter. Pas d'explications scientifiques, pas de thèses ou de preuves, mais le fait de l'avoir vécu, fait que pour moi, ça existe.


René Descartes a décrit la glande pinéale comme «le principal siège de l’âme».

La majorité des idéalistes sont des personnes intuitives qui croient ce que leur pensée leur montre, parce que leurs intuitions leur apparaissent comme plaisantes (parce qu'elle vont dans leur sens, #sélection de ne voir que ce qui nous arrange). Mais il faut faire gaffe à ce qu'on se raconte, parce que la majorité du temps c'est du grand n'importe quoi...enfin c'est le principe de base de la croyance que de faire passer nos interprétations comme des vérités, et plus on est dans la croyance, plus on a besoin de se rassurer quand à nos croyances en les faisant passer pour des vérités absolues.

Mais bon entre la réalité et le monde idéal des idées, il y a le réel, et les croyants n'aiment pas le réel, ils préfèrent leurs idéalisations renforcées à coup d'intuition et d'idéation peu étayées...un peu à la Descartes quand il dit "Je pense donc je suis". Il s'égare dans un anthropocentrisme occidental qui préfigure l'égocentrisme de l'individualisme contemporain, en mode j'y ai pensé donc c'est vrai, je sais que j'ai raison parce que je le crois. A ce niveau là c'est la porte ouverte vers toutes les spéculations possibles et imaginables.

Aujourd'hui n'importe quel spirituel éveillé dira "Je suis donc je pense", et constatera que la glande pinéale n'est pas le siège de l'âme, mais juste une glande dont on ignore les spécificités, en plus d'exciter les délires d'un tas de passionnés. L'âme se situerait plutôt dans le soi, dans l'unité qu'est l'individu en tant que parties formant un tout, lui-même étant une partie d'un plus grand tout, c'est à dire un corps matériel et un esprit immatériel travaillant de concert dans le réel, et ce via différentes formes possibles de spiritualités. En mettant en avant l'ego, le moi qui parle au travers du je, Descartes poursuit le dualisme chrétien clivant l'âme de tous les individus baignant dans notre culture judéo-chrétienne depuis plus de 2000 ans, en dissociant leurs corps de leur esprit. La finalité étant notre culture du narcissisme qui prône l'ego, avec toutes les dérives qui vont avec...

Ce serait cool si tu proposais tes liens sur la glande pinéale contenant des cristaux d'apatite, je t'avouerai que pour ma part, quand j'entends parler de champ magnétique je suis direct sceptique, c'est un peu la carte d'entrée vers les théories les plus loufoques qui soient Smile

Sinon je te rejoint sur le fait que science et spiritualité devrait marcher plus main dans la main, Michel Onfray évoque ce sujet à propos de la médecine dans cette conférence (il aborde le sujet du corps judéo-chrétien, et la façon dont les médecins traitent les patients comme des amas de données et de statistiques, et non plus comme des être humains vivants) :

Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#41
J'avais entendu dire que le "je pense donc je suis" était lié à une moyen de se raccrocher à ce monde plutôt qu'à flatter son ego. Le raisonnement de Descartes était dans le but de chopper la certitude qu'il existe. Pour ça il a commencé à remettre en question toutes ses perceptions et sa pensée en imaginant le pire des cas où tout est faux et manipulé par un malin génie. Mais le fait qu'il arrive tout de même à penser, même si sa pensée n'est pas forcément représentative de ce qu'il pense réellement, montre qu'il doit bien exister quelque chose qui pense quelque part, et donc qu'il existe.
C'est ce que j'ai pu entendre dans une vidéo de philo du moins. Le principe du malin génie a été repris avec "le cerveau dans une cuve", une autre expérience de pensée.
Mais oui Descartes a aussi dit de belles conneries en essayant de prouver l'existence de Dieu notamment, et en promouvant une science qui ne prend pas en compte les interactions entre deux domaines d'études car elle découpe tout en petits problèmes, alors que 1+1=3, dans le sens où il faut prendre aussi en compte l'interaction entre deux objets pour obtenir un résultat réaliste et pas simplement additioner les objets eux-mêmes.
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#42
Pour moi Descartes c'était un bédaveur qui avait des troubles de déperso/déréalisation, en mode il a du se payer quelques grosses dissociations vu qu'il a pas mal morflé durant son vivant, et ça pourrait expliquer qu'il ait élaborée une pensée basée sur le doute, sur l'incertitude en cherchant la vérité, enfin à se rassurer en se retrouvant après s'être perdu dans ses déconstructions mentales, et rien de tel de mettre son ego en avant pour se bercer d'illusions en ayant l'impression de se raccrocher à ce monde.

Bien sur qu'il n'a pas dit vazi maintenant c'est moi je parce que je pense huhu, il était plus fin que ça ! c'est plutôt qu'il a instauré une façon de penser où l'ego prédomine via l'intellect, au détriment de l'intuition. Comme tu l'as dis il a promut une science qui fragmente les choses, et ça c'est ce que l'ego sait faire de mieux, dés-unifier les choses pour les mettre dans des petites cases (mais on peut aussi le remercier d'avoir émit l'idée qu'il fallait en finir avec les croyances venues de nul part, en doutant de ce qu'on prend pour vrai sans raison précise ou valable). On en est tous plus ou moins là aujourd'hui, et c'est intéressant de parler avec des ingénieurs fier d'être cartésien, en comparaison de personne plus portée sur la philo, c'est comme s'il y avait deux mondes, deux façons de voir les choses. Bref je pars dans un hors sujet, si ça se trouve je dis que du bullshit, mais c'est l'idée que je me fais de la pensée cartésienne aujourd'hui.
Le Plus Appelle Le Plus
The following 2 users Like Laura Zerty's post:
  • Indica, snap2
  Répondre
#43
Pour moi c'est surtout une très bonne intuition logique... Comment être certain de quoi que ce soit ? Ce qui nous ramène en plein dans le sujet...
  Répondre
#44
On peut être certain de ne pas être certain... non blague à part, je pense que la croyance est en chacun, utile parce que nécessaire, mais faut voir après quelles dérives peuvent être liées au fait de croire en des choses peu tangibles. Au final quand les masques tombent, en plus du fait de se sentir concon d'avoir cru en quelque chose au point de se faire leurrer (la croyance définissant nos comportements et agissements), on a aussi souvent le seum d'avoir dépensé autant d'argent dans des trucs qui n'ont pas eu l'effet escompté. Je ne veux pas faire polémique, mais l'adage "religion piège à con" résume bien la chose, quand on voit à quel point argent et croyance sont liés.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#45
(08/11/2018 14:03)FlyGuizou a écrit : Je dépose les armes Xochipilli, je m’énerve tout seul en lisant tes messages, et ça m’énerve de m'énerver sur un forum tel que celui-ci. C'est quand même dommage ! En étant totalement honnête avec moi même, je me rends compte que cette colère provient de la peur de ne pas être approuvé, ou du fait que je veux absolument que tu sois d'accord avec moi. Au final je veux aussi imposer ma vision des choses et rentrer dans la gueguerre de l'égo. On a chacun nos vérités et en ayant prit conscience de tout ça, je me sens plus en paix à discuter avec toi

J'espère être aussi digne de sympathie que tu peux l'être, donc pardon si je relance une quelconque gueguerre d'ego pour le coup je veux pas que tu le prennes personnellement ou quoi, je vais plutôt essayer de faire avancer le schmilblick en discutant sur le fond.

(08/11/2018 14:03)FlyGuizou a écrit : Par contre je me fie à mes ressentis et expériences, qui sont pour le coup improuvable !  J'aime beaucoup la science, j'aime aussi l'esprit critique et le considère important. Mais lorsque je vis des expériences qui me font ressentir des choses (pour le moment) inexplicable dans mon corps physique, mental et émotionnel, bin je ne vais pas en douter. Pas d'explications scientifiques, pas de thèses ou de preuves, mais le fait de l'avoir vécu, fait que pour moi, ça existe.

Et je serais le plus heureux si un jour la science et la spiritualité pouvait marcher mains dans la mains un jour. Mon avis est que nous avons besoin des deux. Et j'ai l'impression que c'est de plus en plus le cas

En soi, je te rejoins sur une chose, ce qui existe englobe davantage de chose que ce qui est réel. Cette idée je la tiens de Platon, qui est à ma connaissance l'un des premiers à distinguer le monde réel et le monde des idées. Donc en cela, dieu, les esprits, les aliens, tout cela existe dans le monde de l'esprit. Ce sont des concepts. Cependant, on peut inventer toute sorte de concept, y compris des concepts néfastes ou inutiles, leur seul existence en tant que concept, d'idée, ne garantit pas leur validité ou leur utilité (bien que certains soient utile et valide hein, le concept "d'espèce" est par exemple valide et accepté, bien qu'il n'a aucune réalité physique, c'est juste une production de l'esprit).


Donc pour revenir à cette idée de l'observation, de l'expérience. C'est un débat qui a une histoire très longue et très fourni, donc je vais me limiter à juste donner mon avis sur le sujet, par le biais d'un exemple.
Si on s'en tient à nos sens, c'est le soleil qui tourne autour de la terre et non la terre qui tourne autour du soleil. Je vais pas rentrer dans les détails, mais évidemment le modèle géocentrique n'explique pas énormément de phénomènes observables et déductibles que le modèle héliocentrique explique. Donc première remarque: les sens et les idées "induites" qu'on se fait peuvent nous tromper.

Je constate de plus que bien souvent, on a tendance naturellement à s'arranger avec nos perceptions. Je veux dire par là que notre cerveau traite perpétuellement l'information de manière consciente et inconsciente, et qu'il n'a pas intérêt à ce mettre dans des situations difficiles, il n'est pas neutre. Donc pour plein de raison on peut avoir tendance à s'arranger avec la vérité ou avec nos perceptions, souvent pour garder la face, pour se justifier, pour se donner bonne conscience. Tout cela coïncide avec l'inertie du cerveau, qui va toujours conditionné nos expériences de manière empirique, c'est à dire en fonction des expérinces passés.
De fait lorsque certains astronomes, vont tenter de publier leur conclusion sur les problèmes du modèle géocentrique (et par la suite la proposition du modèle Héliocentrique), ils vont se frotter à une institution, dont les clercs n'ont pas vraiment intérêt à ce qu'on remette en cause leur pouvoir et leur légitimité: l'Eglise. Et oui, dans la bible, la parole sainte, divinement vraie, il est marqué que le soleil tourne autour de la terre, et même que dieu figea le soleil dans le ciel. La suite de l'histoire vous la connaissez, mais c'est intéressant de voire les mécanismes qui font émerger nos conclusions, pour beaucoup à l'époque il était impensable que ce qui est écrit dans la bible soit fausse. La hiérarchie des savoirs étaient ainsi, la connaissance livresque primait sur l'observation. Observation qui n'est pas parfaite en soi, et qui nécessite une méthode scientifique rigoureuse pour ne pas être dans l'erreur.

Tout cela aide à avoir la tête bien faite. Je comprends ce que tu veux dire lorsque tu dis qu'on a besoin de science et de spiritualité pour notre bien être. A titre personnelle je pense que bon nombre de croyances (spirituelles) sont futiles, par principe la science n'a pas de réel but, donc il est surement nécessaire de chercher dans la philosophie des raisons et des méthodes qui nous permettent de bien vivre, mais à mon sens c'est un exercice long et compliqué, qui ne doit négliger aucun aspect.


(08/11/2018 14:03)FlyGuizou a écrit : Pour en revenir au sujet de base, la glande pinéale, j'ai trouvé sur internet des articles concernant un chercheur neurochirurgien brésilien du nom de Sergio Felipe de Oliveira qui a réalisé un bon nombre de travaux sur cette dernière. Comme dit plus haut, je ne suis pas allé recoupé toutes les sources, je ne me suis pas tapé la biographie du mec, je ne sais pas si c'est un scientifique fumeux ou non, et je n'ai pas pu lire ses articles originaux, vu que c'est en portugais. Donc ce que j'ai pu découvrir est à prendre avec des pincettes, et je vous laisse le soin si vous en avez l'envie d'aller fouiller plus en profondeur. Le gars, à donc pu disséquer plusieurs glandes pinéales d'être humains de tout age/sexe pour ensuite effectuer des tomographies dessus. Les résultats; il a observer que la glande pinéale était incrustée de cristaux d'apatite. Selon les cas, il y en avait plus ou moins, voir pas du tout. Il y a donc des personnes dont la glande pinéale ne présente pas cette caractéristique, il n'y a pas d'incrustation de cristaux d'apatite en quantité suffisante pour provoquer une image radio-opaque comme celle qui peuvent être observées par tomographie. Il y a une histoire de champ magnétique aussi qui rentre en résonance avec les cristaux d'apatites mais la l'article restait un peu flou concernant les sources.
Voila, selon un documentaire, la glande pinéale possède un tissu rétinien composé de photorécepteurs exactement comme les yeux et elle est connectée au cortex visuel du cerveau. Est-ce vrai ? J'en ai aucune idée Smile SI ça l'est en tout cas, ça doit pas être la pour rien.


René Descartes a décrit la glande pinéale comme «le principal siège de l’âme».



Très honnêtement je suis un peu triste, parce que malheureusement le Sergio Felipe de Oliveira je le voyais venir à 3km ><. En fait les débats sur le glande pinéale sont des débats qui reviennent souvent, et ce "chercheur", spécialiste en pseudo-science, est quelqu'un dont on a du discuter il y a environ 4 ans. Je t'invite à lire ces anciens topics car tu auras peut-être ainsi une plus grande pluralité d'avis, et tu pourras constater de fait que moi même je n'avais pas le même avis que maintenant (à l'époque j'étais encore en phase de recherche au sens large avec la dmt). Surement parce que j'avais quelques illusions et curiosité que je préférais garder et entretenir par confort, plutôt que de mener ma vie autrement.

Enfin bref, le raisonnement de ce médecin est invalide à 800%. (Ce qui prouve qu'il ne suffit pas d'avoir un titre pour être crédible). En gros il pense que les cristaux d'apatites se comportent comme des photorécepteurs (ce qui en soit est complètement débile, même avec un bac scientifique on sait à peu près comment fonctionne les photo-récepteurs de la protéine, et ils n'ont rien de "minéral" ou "cristallin", bien qu'on ait bien un cristallin au juste derrière l'iris qui agit comme une lentille, mais qui ne reçoit pas l'information pour la transmettre en un signal neuronal). De fait il postule que la glande pinéale est capable de capter des ondes (sans définir ce que c'est), ce qui expliquerais visions etc. En soit cette théorie ne repose sur rien, et très honnêtement ressemble plus à un énorme cafouillage entre plein de truc du corps humains et de croyances mystiques qu'autre chose.

Pour ce qui est de ce qui est affirmé dans le documentaire dont tu fais mention, la glande pinéale n'est absolument pas composé de tissu rétinien, ni de photorécepteur, comme ça c'est fait. En revanche chez les vertébrés primitifs (donc il y a plusieurs centaines millions d'années dans notre histoire évolutive), l'organe homologue à notre glande pinéale n'était pas enfermé au centre du crane comme chez nous, mais était à proche de la surface de la tête, et captait l'intensité lumineuse. Toujours dans le rôle de la régulation du rythme circadien (jour/nuit). Ce troisième œil (au sens propre et biologique du terme donc), est resté chez quelques espèces d'amphibiens et quelques sauropsidés. Cependant c'est juste quelques récepteurs, rien n'indique qu'ils sont capable de capter la couleur, les formes etc, ni qu'ils sont capables d'en faire une représentation mentale, de ce que j'en sais, c'est juste l'intensité lumineuse (pour savoir si il fait jour ou nuit, et mécaniquement sécréter la mélatonine, l'hormone du sommeil).

Chez l'homme se troisième oeil est devenu la glande pinéal, ont dit qu'elle est vestigiale parce qu'elle a perdu quasiment toutes ses fonctions. En effet aujourd'hui chez l'homme la luminosité est exclusivement capté par les yeux, et le message est au niveau de la rétine directement transformé en message électro-chimique jusqu'à l'hypothalamus, qui se charge ensuite d'ordonner la fonction de sécrétion de la mélatonine (l'hormone du sommeil) à la glande pinéale. Son seul rôle est donc uniquement de sécréter, et l'information il ne l'a tien pas d'un quelconque tissu comparable à la rétine, mais uniquement de signaux redirigé depuis l'hypothalamus.

J'espère en tout cas que je viens d'exposer te parait clair, et robuste à sa juste valeur. Ce ne sont pas des assertions imaginés par des lobby ou je ne sais quoi, ce sont juste des connaissances solides acquises par des chercheurs et des médecins qui pour le coup ne sont pas susceptibles de quoi que ce soit. Fin je veux bien que parfois certains domaines scientifiques (et technologiques) soient suspectes, mais pour le coup le chercheur en biologie qui travail sur les lézards, celui qui travail sur les mammifères, et tous les médecin qui ont eu à traiter de la glande pinéale ont bien déterminé ce périmètre de connaissance. Si tu veux allez plus loin et croire à l'exploration astral ou ce genre de chose, tu as le droit, mais en tout cas il faudra laisser la glande pinéale en dehors de ça. Ce n'est malheureusement pas aujourd'hui que science et spiritualité marcheront main dans la main (et du moins pas sur des postulats aussi mensongés).
[Image: 37qdi.png]
The following 1 user Likes Xochipilli94's post:
  • Laura Zerty
  Répondre
#46
Donc la glande pinéale tartrée existe pour toi aussi @Xochi ... juste pour toi elle est dans le monde des idées . Vous voyez les gars en changeant de monde, on se met tous d’accord ^^
  Répondre
#47
(09/11/2018 22:35)Indica a écrit : Donc la glande pinéale tartrée existe pour toi aussi @Xochi ... juste pour toi elle est dans le monde des idées . Vous voyez les gars en changeant de monde, on se met tous d’accord ^^

Râté ! ^^

En fait, je suis plutôt de l'école anti-réaliste, donc pour moi croire qu'on accède directement et véritablement a la réalité c'est un leurre, ce qu'on pense être la réalité est un plan de perception de la réalité, ce n'est pas LA réalité. Pour ce qui est de la glande pinéale, en fait effectivement il est avéré qu'elle à tendance à se calcifier (l'utilisation du mot tartre indique déjà un caractère peu scientifique).
Après comme ça a été dit plus tôt, étant donné que l'épiphyse est une glande vestigiale, qui ne sert plus qu'à sécréter de la mélatonine, le fait qu'elle se calcifie ne nous apprends rien sur les symptomes que cela provoquerait. En fait, comme avec l'exemple de MoonShiner, même sans glande pinéale du tout, certains ont un rythme circadien correcte, quand d'autre comme lui n'en ont plus du tout. Ce qui ne veux pas dire qu'ils ne s'endorment plus ou ne rêvent plus hein. Attention, la mélatonine est sécréter lorsque le soir tombe et enclenche progressivement différents processus physiologiques qui vont favoriser les conditions du sommeil, en soit ça ne déclenche pas directement le sommeil. En bref on peut très bien vivre sans.



Sinon pour répondre en vrac à ce que j'ai lu plus tôt:

La glande pinéale n'est pas un truc dont on ignore les spécificités, fin il serait prétentieux qu'on connait LA vérité et TOUTE la vérité sur l'épiphyse, mais comme j'ai dis, elle ne sert plus à grand chose, elle est vestigiale, comme "l'appendicite" par exemple.

Concernant Descartes je suis assez d'accord avec tout ce qui a été dis, et sur le fait qu'il avait un égo monstrueux, ça se ressent très fortement jusque dans sa manière d'écrire. De plus ce n'est pas qu'il tente de prouver l'existence de Dieu. C'est juste que quand il essaye d'éliminer le doute, et donc qu'il fait "table rase" de ces croyances/convictions, cependant pour ne pas être perdus dans des connaissances incertaines, des doutes (il va jusqu'à douter de lui même), il juge nécessaire de poser comme première connaissance épistémique, le fait que la pensée est un don divin et donc qu'elle ne peut être que correcte. Donc il fait une justification métaphysique au je pense donc je suis, si j'existe c'est parce que Dieu l'a voulu ainsi. (L'éducation jésuite, ça laisse des traces ^^).

Enfin, j'ai pas tout à fait compris ce que tu voulais dire snap avec l'exemple 1+1=3.
Mais par ailleurs je dois reconnaitre que le raisonnement analytique est ce qu'on ce que sait faire de mieux. Pas pour flatter notre ego, mais parce que notre cerveau à tendance à fonctionner comme ça. A chaque fois qu'on s'essaye à des théories unificatrices, ou à des approches holistique, on est obligé d'utiliser des corrections ad hoc, de l'induction et une certaine dose d'analyse. Bien sur négliger les interactions discrètes et externes (comme l'a fait Descartes), c'est une erreur, mais en soit la manière de décomposer le problème, procéder par analogie etc, c'est de cette manière que la science avance, il n'a pas faux sur toute la ligne non plus.
[Image: 37qdi.png]
The following 2 users Like Xochipilli94's post:
  • Couac, Indica
  Répondre
#48
Merci Xochi pour ta réponse bien fournie. Ça me fait cogiter ! Smile C'est intéressant. Je vais digérer.

Ce que tu as écris sur le monde des idées et du réel me parle beaucoup et surtout la confrontation à la vérité religieuse, et au cerveau qui nous fait rester dans une zone de confort, mais j'aurais tendance à dire qu'il s'agit ici du mental ! Ego = ensemble de nos croyances = mental (ça c'est ma vision du mental, enfin du "mauvais" mental. Pas celui qui nous sert à organiser, analyser, planifier..). Je commence à peine à découvrir Platon, ça promet !

Je suis content de lire que vous avez déjà débattu sur le sujet Sergio Felipe de Oliveira, et que ses travaux sont quelques peu soupçonneux. Au final ça ne me dérange pas d'accepter, de changer mon fusil d'épaule, de me remettre en question, si on me donne des outils ou des informations avérés et matière à réflexion. Donc c'est super chouette que tu m’aies expliqué tout ça !
Ce qui me frustre c'est que même si des scientifiques (ou des gens qui se font passer pour des scientifiques, mais des scientifiques quand même) balance des informations dites vraies et vérifiées (observées) et qu'au final que tout cela soit des mensonges, ou au mieux des erreurs, bin vers qui ou quoi se tourner. Vers nos perceptions ? Malgré qu'elles puissent potentiellement être également biaisées ou trompées ?
En tout cas tu as ouvert encore un peu plus la porte du questionnement (du doute cartésiens...), et de l'esprit critique. Heureusement qu'il y a la méditation pour calmer cette machine infernal, sinon je deviendrais fou Smile

Sinon je crois en l'Amour, et jsuis pas prêt de lâcher le morceau Tongue
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  La glande pinéale et ses mystères ... Mushin 43 7,356 29/04/2014 08:28
Dernier message: Moonshiner
  Glande pinéale Doctor P 2 858 15/07/2013 18:46
Dernier message: Doctor P

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)