• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Présentation metabolisma_absorba
#1
Bonjour, donc je me présente, j'ai 22 ans. Mon pseudo fait référence au morceau Herpes Simplex de Lizzy Mercier Descloux, pour ceux que ça intéresse. Je suis aussi sur Psychoactif sous le pseudo de Aube (comme l'artiste noise japonais Akifumi Nakajima ). 

Ça fait depuis cet été que j'ai commencé consommer différentes substances. C'est récent donc, mais c'est un truc qui me trotte sérieusement dans la tête depuis pas mal d'années déjà, j'ai une fascination pour ça depuis au moins mes 17 ans je dirais, quand j'ai commencé à m'intéresser au psychédélisme, à me questionner sur différentes choses. 
Déjà je suis d'un tempérament assez dépressif, voire psychotique. Je suis phobique social depuis l'âge de 15 ans, j'ai stoppé les cours en troisième parce que je me sentais très mal socialement, et dès lors j'ai commencé à ne plus sortir, m'isoler. Je suis passé par des phases très importantes de dépersonnalisation, de déréalisation. Je me suis perdu dans un solipsisme qui a rendu mon rapport au monde très confus, irréel. Bref, je vais pas m'étendre là dessus, mais actuellement ça n'est plus aussi important et je tends plus à méditer tout ça qu'à subir la chose.
Au début de l'été j'ai commencé un traitement de xanax, que je me suis fait prescrire dans un cadre thérapeutique, pour ma dépression. J'y ai été de moi même, avec une idée assez floue de défonce (je comptais sciemment détourner les médocs, même si l'impulsion n'était pas aussi précises que ça, et mes raisons étaient très peu claires). Je me suis dit qu'en demander un traitement pour ma dépression j'aurais sûrement du xanax, ce qui n'a pas manqué. J'ai eu une boîte de 0.25mg que j'ai fini en trois jours. Puis une semaine après j'ai eu une autre boîte de 0.5mg cette fois ci, dont j'ai moins abusé, mais quand même. J'aimais bien cette espèce d'isolation, ce cocon solitaire, ce déphasement que le xanax créait, en même temps j'ai commencé à en avoir un peu marre des effets secondaire, la tolérance qui montait en flèche, l'amnésie, les black-out, l'apathie (et faut le dire, cette impression d'être castré Angry plus sentir son engin c'était une sensation des plus désagréables). Bref c'était un rapport assez mélancolique, peu raisonnable mais qui me semble assez révélateur de comment j'ai l'habitude d'approcher les choses.
Ensuite je me suis fait prescrire une dernière boîte de 0.25mg puis mon médecin a stoppé le traitement (il m'a filé de la paroxetine mais j'ai jamais pris le traitement).

Suite à cet arrêt j'ai commencé à me diriger vers les opiacés, d'abord dans l'idée de prendre de la codéine, mais l'accessibilité m'a vite stoppé, je me suis donc tourné vers le tramadol. J'ai consommé 3 mois ou plus, d'abord rarement, moins de deux fois toutes les deux semaines. Puis après j'ai commencé à prendre plus quotidiennement. Ce qui m'a amené à une addiction physique absolument infernale qui bien heureusement n'a pas durée trop longtemps. J'ai pu commencer à me sevrer après un mois (je dis un mois, mais c'est le mois où les symptômes physiques sont apparu, avant de les ressentir j'ai dû passer 3 semaines à en prendre une fois tous les deux jours). Il m'a fallu 1 mois de sevrage, que j'ai soutenu par de l'ashwagandha. 

Maintenant je consomme un peu de xanax, une fois par semaine peut être, puis du kratom, de même. J'ai pas mal à appris de mon expérience du tramadol, et des cette première rencontre avec le xanax, ce qui fait que j'ai plus de recul sur mon rapport aux substances psychoactives, et je maîtrise mieux les risques addictifs, de tolérance, etc des opioïdes et de l'aprazolam, ce qui n'est pas idéal, mais je dois avouer avoir un attachement sentimental particulier pour ces deux produits.

Bien sûr là je parle simplement de choses qui s'inscrivent plus dans le quotidien, et ont à voir avec un besoin immédiat d'apaisement. Mais je m'intéresse et consomme aussi d'autres produits plus introspectifs et réflexifs, plus sains en fait.
J'ai déjà tapé de la Kétamine et du DXM, qui sont deux produits que je n'ai pas encore assez bien expérimenté (90mg de Kétamine, et un 4mg/kg de DXM, petit plateau 2, mais très enrichissant). Bien que je n'ai pas encore une expérience riche avec les dissociatif, ce que j'en connais pour l'instant me convainc que c'est une classe de prod que j'affectionne particulièrement, et dont le rapport est très intime (l'univers dissociatif correspond aux choses que je vis au quotidien, à mon rapport quotidien du monde, je fais le pont facilement avec mes états "sobres", quotidiens, et les états dissociatifs induits par ces prods).

J'ai aussi expérimenté un peu de délirogènes, DPH notamment à plusieurs reprises. D'abord seule à dose faible, expérience très belle, euphorie légère, altération des sens, du rapport au corps, peu psychotique comme effets. Puis en association à de la codéine, quand la codéine ne faisait plus effet les effets du DPH étaient très plaisants, faisant de la musique expérimentale (noise et différents trucs acousmatiques) ça m'a mis dans un état de sédation, une sorte de flegme, d'affaissement physique, une fatigue peu euphorisante mais extrêmement particulière que j'ai beaucoup apprécié et qui m'a permis de faire une session d'enregistrement autour d'un projet assez concluant. Le temps était imprégné d'une atmosphère assez particulière. 
Plus tard j'ai voulu réitéré avec le DPH, j'ai pris une dose triple : erreur. Trip ignoble, âpre, psychotique, d'une fadeur totale, l'atmosphère était grise et je me sentais abaissé. J'avais de l'ataxie, une paranoïa, des insectes qui surgissaient dans mon champ de vision, la gorge asséchée et une difficulté à respirer. Mon environnement spatial était interprété d'une manière assez délirante et très anxiogène, j'avais peur du noir, le couloir qui relie ma chambre aux autres pièces de chez moi me mettait très mal à l'aise ce jusqu'à la lueur de la lumière électrique. J'ai revu un episode de Twin Peaks et j'ai eu des phases très badante où toutes les images par seconde de mon écran se décomposait, les images plates photographiée se montrait dans leur pure irréalité, leur artificialité plastique, les corps photographiés, dans leur mouvement, prenait alors un air monstrueux et inhumain. Tout ça a duré bien 7 heures. J'ai plus jamais retouché au DPH après ça.
J'ai eu une expérience sale avec la promethazine en l'associant avec la codéine, ça m'a plombant ma codéine, j'étais psychotique, j'arrivais plus à savoir si les mouches que je voyais étaient réelle ou hallucinée, parano, et tout l'inventaire délirogène. Pareil, plus jamais touché à la promethazine, et aucun antihistaminiques (à par la cetirizine, mais je ressens son action psychoactive même si c'est gérable, fin' j'en prends pas pour triper mais pour éviter des démangeaisons et pour la rhinite).

J'ai expérimenté le GHB, plaisant, mais ça m'a pas marqué plus que ça, trop récréatif je dirais. La descente était pas plaisante car j'avais les nerfs à vif, le sang qui bouillonnait. La prochaine fois il faudra que je songe à prendre un truc pour gérer la descente, mais les interactions avec les benzo et les opioïdes sont pas bonnes donc je sais pas.

J'ai aussi tapé une weed Blueberry Gum il y a peu. Expérience très mentale, quasi psychédélique. C'était vraiment incroyable. Je compte prendre une sativa plus pure bientôt, avec une Super Silver Haze, on verra. J'aimerais essayer aussi une Neville's Haze. Après a priori je suis pas forcément trop indica, dans la Blueberry Gum ce qui me dérangeait c'était l'aspect Indica, j'ai surtout retenu les effets Sativa.

Je pense avoir fait le tour de ce que j'ai expérimenté. Je réfléchis depuis longtemps comme je l'ai dit au début à l'expérience psychédélique, j'aimerais bientôt tenter le coup, je pense que je vais déjà expérimenter plus avec les dissociatifs, faire un plus gros plateau 2 de DXM. Mais j'ai en tête de tester le 2CB avant la fin de l'année, d'abord à faible dose (moins de 10mg).

Voilà voilà ! Angel
  Répondre
#2
Et bien bienvenue, si tu cherches de l'info pour le 2c-b on fera de notre mieux pour te répondre. Cette substance est d'ailleurs particulièrement peu mentale, je sais pas si c'est ce que tu recherches. C'est vraiment assez récréatif, visuels, euphorie, mais 0 introspection pour ma part (à 18mg). Après comme produit purement récréatif c'est assez sympa je trouve. Et la descente était très faible voire inexistante de mon côté.
La team modo est aussi là si jamais y a un souci, n'hésite pas ^^
À plus sur le fofo,
Snappy
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#3
ça marche !
En fait je me tourne vers le 2CB précisément parce que ça semble moins lourd mentalement que les autres psychés. Du coup ça serait une porte d'entrée intéressante pour faire une première expérience psychédélique, pour tâtonner gentiment on va dire.
  Répondre
#4
Bienvenu à toi !

La même pour les difficultés sociales et le retrait, ça m'a permit de me construire autrement et de faire certaines expériences.

En tout cas avec le 2c-b tu ne seras pas déçu, ça ne fait aucun effet mental.

Je n'ai pas trop aimé le 2c-b, j'ai essayé 3 roa différentes, sans arriver à aimer ça et pourtant je ne suis pas difficile.

Pour moi pas d'effets mentaux, mais un bon mindfuck qui disparait sur la fin de l'effet et je n'ai apprécié que la redescente du prod en fin de compte...

Peut être que j'en prennais trop à chaque fois aussi...

Sinon tu sais, on peut moduler les effets des champignons, du lsa ou du lsd, en prennant différents dosages à l'instar du dxm.

À faible dose il n'y a que peu d'effets mentaux et l'on peut y aller ainsi pas à pas au fil des expériences, en augmentant un peu le dosage à la prochaine tentative.

Fais attention avec les benzodiazepine, c'est de la grosse merde et aux vues des effets sur le long terme d'une consommation même ponctuelle, ça ne vaut vraiment pas le coup.

Sinon j'espère que tu te plairas ici ! Wink
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#5
Le LSA m'a l'air abordable, mais niveau effets indésirable je pense que ça va être trop chiant. à la base je voulais plutôt opter pour ça mais ça m'a un peu découragé de devoir prendre en compte les nausées dans le trip. Puis j'ai du mal à trouver des HBW à prix abordable, tous les sites que je trouve ont un seuil de 15€, ce qui fait 20€ avec les fdp. C'est pas très économique.
Après question champi et lsd, les dosages sont réellement contrôlables ? Car j'ai lu que les effets pouvaient varier énormément pour une même dose avec le LSD, et pour les champi que le taux du principe actif n'est jamais sûr.
  Répondre
#6
Loading...

Ps : oui on peut moduler les doses de LSD ou de champignons . On pèse ses champis ou on divise le carton .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Mes Trip reports :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31426.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
  Répondre
#7
Alors, y'a des sites, va voir sur le topic vos smartshop préférés.

Sinon plus la graine est fraiche et plus ça passe mieux et c'est plus fort.

Une vraie graine fraiche c'est déjà le premier palier et 3 c'est limite fort.

Et évidemment, plus tu vas devoir manger de graines pour arriver au même niveau d'effets que des graines fraîches et plus tu auras un bodyload marqué.

Sachant que l'on peut être amené à en prendre 3x plus, pour ressentir des effets moindre.

En faite dès que le LSA va monter, tu n'auras plus de bodyload normalement.

C'est juste moins d'une heure d'inconfort avec grosses nausées, mais ça passe si tu t'allonges et que tu ne bouges plus.

Pour les champignons, ceux dans la nature oui le dosage varie, ceux achetés par rapport à la variété c'est toujours la même chose.

Donc tu as juste à connaître le dosage par rapport a la variété et ajuster en fonction.

Idem pour le LSD, tu as juste besoin de savoir le dosage du carton et couper en deux si c'est un 100ug ou en 4 si c'est du 200, 50ug étant une bonne dose pour débuter je pense.

Sachant que la durée d'action du LSA et du LSD est à peu près la même 15-20h et les champignons 6-8h.

Après si tu veux toujours partir sur du 2c-b, dis toi que ce n'est pas vraiment représentatif.

Hormis vaguement visuellement.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#8
Fait très attention avec le LSA, mine de rien c'est assez violent, on se retrouve assez vite avec un grand sentiment d'inconfort/ d'intoxication et ces petites graines ont un certain talent pour annihiler notre ego . En puls de ça, de mon expérience personnelle, les lendemains de trips sont toujours pourris par une forte confusion et déréalisation .
Et perso, j'ai pris du LSA avant-hier dans du citron et du coca pourtant à 13H et le bodyload a duré jusqu'à 22H ... et il était sale .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Mes Trip reports :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31426.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
  Répondre
#9
Mes amis et moi ne ressentons pas ce que tu décris, peut être que ça vient de ta façon de consommer, j'imagine que quand tu as le bide en vrac et envie de vomir, la masse dose de citron ne doit pas aider à se sentir bien.

De même que l'acide phosphorique et le mélange des 3... + caféine et noix de cola...

Quand on se fait ça, on ne prend que ça, pas dans du citron ou du coca.

Et le lendemain au contraire on se sent bien, radieux...

Après c'est comme pour tout, l'effet varie grandement d'une personne à l'autre, mais tu as déjà essayé de prendre juste les graines comme ça ?

Toujours le même inconfort, bodyload toute la nuit et lendemain vaseux ?
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#10
Oui, la plupart du temps, j'ai juste mâché les graines sans la "peau" et c'était presque pareil . Moins de nausées mais plus de douleurs musculaires . Et ouais pour les lendemains, je me sens très mal quasi une fois sur deux avec le LSA . Après c'est vraiment un enthéogène intéressant, je dis pas le contraire . Mais quand même assez peu récréatif .
Tout fumeur rêve de disparaître dans ses nuages . -Tesson

Mes Trip reports :

Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31341.html
Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31426.html
DXM : http://www.psychonaut.fr/thread-31394.html
LSA : http://www.psychonaut.fr/thread-31804.html
Champis + Cannabis : http://www.psychonaut.fr/thread-31947.html
  Répondre
#11
Salut Metabolisma et bienvenue sur le forum.
Y a moyen d'avoir de grosse quantité pour pas cher et c'est des graines non traité en plus sur le jardin ethnobotanique, c'est genre 120 euros pour 800 graines, autant dire que t'en a bien plus que pour toute une vie ^^ (qu'on me censure cette partie du message si j'ai pas le droit de parler de ce site, vu qu'a la base c'est un site ou ils vendent des plantes et qu'il est légal je sais pas si ça rentre dans la catégorie: on ne doit pas en parler. Et puis en plus les graines contenant du LSA sont légales à la possession)

C'est fou que tu te tapes des bodyloads comme ça Indica, depuis que je limes bien les graines, que je les broies et que je mélange avec citron, puis coca la poudre obtenue j'ai quasi plus de bodyload voire certaines fois aucun bodyload tout le long du trip. T'es complètement à jeun quand tu les prends ? je sais que faut pas avoir le ventre trop plein mais en mangeant un petit truc juste avant ça passe mieux que totalement à jeun.
Et ça fonctionne aussi sur tout ceux à qui j'ai fais tester, mon frère à eu une fois des nausées tout le long quand même.
Je crois aussi, mais ça reste à confirmer, que le THC étant aussi un vasodilatateur, ça aide pas mal à réduire l'éventuel bodyload du à la vasoconstriction des graines
To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour.

                               William Blake.
  Répondre
#12
Je suis pas d'accord avec le fait de dire que le 2C-B n'as aucun effet mental, mais alors pas du tout.
Y'a clairement une modification de la pensé et de la perception du monde, certes c'est moins intense que d'autres drogues, mais toujours différent de la sobriété
  Répondre
#13
Chacun réagit différemment, mais perso ça ne m'a rien fait.

Et j'ai pas aimé, je m'attendais vraiment à un trip semblable à la mescaline et j'ai été très déçu !

La mescaline et le 2c-b n'ont strictement rien, mais alors rien avoir.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#14
Chez moi et mon entourage en tout cas c'est pas négligeable, je dirai même que si quelqu'un ne veut pas un trip psychédélique et qu'il obtiens les effets que j'ai, il aura pas atteint son but.

J'ai pas gouté la mesca, mais de ce que j'en ai lu, c'est effectivement relativement loin en terme d'effets
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Présentation Tashenk 3 24 30/09/2018 14:09
Dernier message: Aiskhynê
  Présentation AlphaMas 5 39 25/09/2018 21:06
Dernier message: snap2
  Présentation rapide weedermax 0 12 17/07/2018 19:03
Dernier message: weedermax
  presentation + cherche un job))) mirornab 2 40 02/07/2018 11:57
Dernier message: Indica
  Présentation classique Jorrdee 1 18 29/06/2018 23:31
Dernier message: snap2
  Présentation Agathor 1 20 28/06/2018 18:32
Dernier message: snap2
  Présentation Le voyageur 1 34 19/06/2018 01:03
Dernier message: Cookies
  Présentation :) Exyy 2 24 13/06/2018 16:02
Dernier message: snap2
Smile Ma Présentation Mariah91 11 65 05/06/2018 13:31
Dernier message: Laura Zerty
Rainbow ma présentation dont je suis super fier koeur koeur love gaugeaway 2 35 05/05/2018 09:46
Dernier message: snap2

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)