• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Cherche témoignages
#1
Bonjour, je cherche des témoignages de ceux qui consomment de la drogue en jouant aux jeux vidéos ? Et aussi j'aimerais en savoir plus sur les psychonautes ? Vous faites quoi sur les jeux vidéos et l'usage de drogues ? Merci.
  Répondre
#2
J'ai connu un gars qui consommais de l'adderal pour des tournois de CS:GO. Il a arreté l'adderal, mais les tournois aussi. Il parait que c'est extremement rependu chez les joueurs.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#3
Quand je jouais a counter strike 1.6 middle ++, je fumais comme un porc.

Ce qui augmentait considerablement mon skill, ma concentration, ma réflexion et mes réflexes.

Et honnêtement sans fume j'étais middle +.

J'ai ensuite essayé les amphets (plus logique pour se booster que du cannabis) et bah non, en tout cas pas sur moi...

Après je réagis pas forcément pareil aux amphets que la plupart des gens, mais ça m'empêchais de me concentrer, d'avoir de bonnes réflexions et d'être stratégique, j'étais suivant le type d'amphet à l'epoque (+ amphet ou + cafeine) soit trop détente en train de planer, soit trop excité pour pour être stable dans un jeux.

Donc très mauvais combo pour ma part. (Tout comme le cannabis ne me va pas sans occupation genre jeux video)

Disons que c'est l'inverse pour les amphets.

Sinon jouer genre par exemple a Ôkami avec une putain de perche de lsa ou de champis genre hawaïens c'est tellement le pied visuellement et comment tu rentres dans l'histoire...

J'aime les psychès + rpg.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#4
Super merci pour vos réponses. Du coup toi Aiskhynê les amphets ca marchait pas pour jouer ?
Alors que le cannabis tu l'associe forcément au jeu ? Genre tu jouerais pas sans cannabis ?
Mais le cannabis ca réduit pas tes reflexes ?
  Répondre
#5
Oh putain que non XD (pour les réflexe)

Et oui les amphets c'est pas pour jouer perso. (D'ailleurs sous veritable amphet j'suis plus une larve qui prend le soleil sur un transat)

Après la cafeine m'excite trop ou me shoot trop c'est totalement aléatoire.

Et oui je jouais forcement défoncé car sinon je jouais un peu comme une merde (selon mes exigences) et j'aimais pas jouer comme une merde... <.<

Je pense (theorie de ouf développé a l'epoque) que le cannabis me permet de me détendre suffisament et canalise donc mes pensées au point de pouvoir directement augmenter ma concentation, ayant l'esprit plus clair et moins surchargé, pouvant se focaliser sur quelque chose de précis, alors que sinon je me disperse trop.

Du coup en étant plus concentré sur ce que je fais j'ai bien plus de réflexe.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#6
J’ai fait l’experience de jouer à la DS sous acide (mario kart, dragon quest) c’etait Très rassurant et agréable . Je me confondais à mon personnage et j’etais Immergé comme jamais . Par contre j’etais Incapable de jouer correctement et sur dragon quest (un RPG ) je comprenais rien de rien .
  Répondre
#7
Perso les drogues sur les jeux ça a toujours été récréatif.

J'ai joué à haut niveau sur SC2 et LoL, et ça m'as toujours bien amusé de jouer défoncé, mais putian, qu'est ce que j'étais nul.

J'en sais rien pour les stims par contre, ça doit probablement augmenter la concentration ,mais j'avais pas de soucis a pallier de ce coté la donc j'ai jamais essayé ^^
Au final ce qui fait la majorité du niveau d'un joueur dans ces jeux la c'était la prise de décisions. Le skill est assez secondaire
  Répondre
#8
Ok cool et vous etes des psychonauts vous ? (Dsl je connais rien) C'est quoi d'ailleurs un psychonaut ?
C'est pas un peu flippant quand même de jouer en étant drogué ? J'ai peur du bad trip ca vous est déjà arrivé ?
  Répondre
#9
Un psychonaut c’est quelqu’un qui cherche à explorer son propre esprit, en particulier en utilisant des psychédéliques. C’est une certaine vision de la consommation de drogue on va dire .
Jouer défoncé ça fait peur ? Forcément amnesia ou un truc comme c’est pas une bonne idée mais en tous cas, pour ma part sous LSD, jouer à la DS m’a renvoyé dans un monde « d’enfance » loin de mes angoisses et donc en donc c’etait Tout le contraire d’un Bad trip .
  Répondre
#10
D'abord je tiens à dire : COUNTER STRIKE Source > all video game

Que d'expérience sur ce sujet !

Les psychédéliques :

Tu peux écarter champignons, acides et la kéta c'est juste du grand n'importe quoi (avec les dosage que je prenais à l'époque).
Je savais pas ce que je faisais, je savais plus que je jouais que c'était un ordi devant moi, c'est un univers, une dimension parallèle qui m'intriguais, me faisait peur et en même temps me fascinait d'essayer de comprendre le fonctionnement et quand je réalisais un truc de dingue : que je pouvais avoir une interaction avec OH MON DIEU !! tu deviens le dieu d'un autre monde !!
Sans déconner ! Et ah si à ta question sur le badtrip, le mode zombie de call of sous acide c'était bizarre je suis parti de la pièce et j'ai mis du temps à y retourner. Ahahah 

Les excitants :

Les amphèts, la md laisse tomber je n'arrivais pas à accrocher, toucher le tapis de souris était plus intéressant que le jeu lui-même et dès que j'avais envi de rouler sur mon lit c'était fini ; le speed, je devenais un demi-dieu du jeu, reflex de dingue, des putains de score, des bans pour cheat (dans un sens c'était pas faux) mais tu te lasses vite du jeu et surtout au bout d'un moment tu tiens plus en place.
Et la C alors la tu deviens un Dieu du jeu, tu comprends tout, anticipe tout, reflex de dingue, putains de score et des bans à la pelle aussi et je tenais plus longtemps devant qu'avec du speed, je pouvais y passer plusieurs heures. En revanche tu deviens aussi un Dieu de la rage, et tu peux finir par tout balancer dans mon cas la souris qui vient embrasser l'écran cassant les deux, puis tu tapes dans le mur pour pas faire pareil avec l'unité centrale ..

Les opiacés inutiles tu reviens de ton picage de zen dès que t'es mort.

La fume the must bien sur pour tenir longtemps, pas craquer, canaliser la rage, ajoute du fun au jeu tu joues pas ta vie, tu apprécies plus ça devient ce que c'est censé être pour moi un jeu, un divertissement et non pas un sport x)
Si tu finis pas les boucles, elles restent dans ta tête !!
  Répondre
#11
J'avais déjà remarqué que Counter strike était un bon repère de camé, y'avait souvent des gens bien défoncé sur les serveur où j'allais (1.6 et CSS), faut dire que ce jeu est amusant peu importe le produit.

Sinon pour les psychédéliques je trouve que les open world sont parfait pour ça, t'avances pas beaucoup dans le jeu mais tu t'amuses bien, spécial dédicace à la série des Just cause que je trouve vite chiant sobre mais qui m'a fourni mes meilleurs moment vidéoludiques sous champi.

Par contre j'ai pas compris le principe du topic mais je répond quand même Big Grin
  Répondre
#12
Je suis pas d'accord...

Counter strike 1.6 > counter strike source > all vidéo game.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
The following 1 user Likes Aiskhynê's post:
  • Le-psychérateur
  Répondre
#13
Coucou ! J'ai réussi à trouver ce post, en faisant des recherches, depuis un article sur ce sujet avec vos messages "retravaillés" https://www.explicite.info/articles/1230...C3%A9fonce

je joue beaucoup aux jeux-vidéos, en faite je suis addict aux jeux-vidéos, je joue jusqu'à épuisement total de mon corps, 10h / jours en ce moment, avant ça pouvait aller jusqu'à 48h / jour. Effectivement, mes journées ne sont pas forcément de 24h, surtout avec les stimulants !
je suis monté à "haut niveau" sur league of legends ( diamant 5 ), j'ai réussi à passer cette étape avec la coke... mais je dois avouer que c'est assez aléatoire sur un MOBA qui demande des stratégies, de la vision de jeu, du skill et de la PATIENCE.
Cependant sous coke, malgré mon agressivité hors-norme, j'arrivais à compenser avec le skill, malgré le fait que j'étais dans des situations délicates, j'arrivais la plupart du temps à m'en sortir, et putain je kiffais ça.
Sous 3mmc, c'était aléatoire, soit je jouais bien et je kiffais, soit je jouais mal et je kiffais aussi !, ou alors à force de troller, je me retrouvais dans des games ou je faisais une sorte de pacte avec l'adversaire, et ont discutaient, spammaient les émotes, ceci-dit ce fut très rare, et très drôle Smile.

Sous cannabis, je troll, et me tappes des fous rires tout seul, mon cerveau est embrumé et je joue comme un noob !

Sous 1P-LSD, c'était tellement WTF, la map qui est à la base plate se courbait, il y avait une notion de gravité en plus à gérer,cependant, je m'identifiais beaucoup plus au personnage, et cela me permettait de comprendre mes erreurs, car en début de partie, je jouais super bien, même mieux que d'habitude, et puis vient le milieu, fin de partie ou je faisais n'importe quoi, à tenter des 1V5 en étant support, et c'est la qu'était ma faiblesse.
En effet, je n'avais pas encore acquis au stade de compétence inconsciente le positionnement, le teamplay, en revanche, la phase de début de partie avec le farming, l'agressivité, tout ça, je l'avais acquis et c'était automatique !
Et puis il y a les moves, ou j'ai rien compris à ce que j'ai fais mais j'ai fais les meilleurs highlights ( temps forts ) de toute ma vie, j'étais choqué, c'était pas moi qui contrôlait ça. Un peu comme si j'avais un cheat !
Enfin, pendant le lsd j'avais une angoisse telle, que ça m'a permis de décrocher un peu du jeu vidéo et de me taper des grosses introspections car avec 225 microgrammes, je comprenais plus rien sur le jeu, et j'avais besoin de me poser.
Parce qu'en jeu, je dressait une analyse sociologique de mes adversaires selon leur agressivité, la façon de jouer, leurs items, et tout un tas d'autres facteurs, et j'allais exploser avec toute ces pensées.
Par contre en microdose, c'était tout bénef, jusqu'a que j'en abuse et que je monte ma tolérance et les effets secondaires qui vont avec.

Revenons aux stimulants, mes amours, que j'aime plus que moi même. Les stimulants me permettent d'accentuer mon niveau de jeu, que ce soit dans le skill, ou dans les erreurs, ce que je veux dire par là c'est que je vais faire des erreurs plus grosses et en contrepartie, je vais jouer mieux sur les autres points. Du moins, au début, car après, à force de m'habituer à la combinaison, j'arrive à peu près à la maitriser, et à gommer ses erreurs afin de laisser mon potentiel de chemgamer s'exprimer.

Et puis j'ai changé de jeu, maintenant je suis sur Overwatch, et j'ai pas encore testé sous drogues, je fait ma pause pour booster mon capital défonce ! du 04/10/2018 au 11/10/2018 j'ai une semaine de libre tout seul chez moi, et 2g de coke qui vont arriver du DW, et je vais me régaler sur Overwatch, je vais encore ajouter un tas de personnes en amis, et puis ne plus jamais jouer avec eux quand je serais sobre tout en ayant la flemme de faire le tri.
Bref, j'aime avec excès la drogue et les jeux vidéos, et encore plus les deux ensembles !
  Répondre
#14
Salutation
Tout d'abord je te remercie d'avoir révélé le fait que le message de l'auteur de ce sujet était fourbe, le recueil de témoignage par des journalistes étant à ma connaissance interdite sur ce forum, donc selon ce qui apparait et à ma connaissance l'avoir fait sans demander le consentement des gens, c'est tout simplement immorale et irrespectueux envers ce forum et ses membres.

Pour en revenir à tes expériences, j'ai juste une petite question, vraiment très petite : pourquoi ?

Tu as l'air de jouer dans des jeux multijoueurs compétitifs, donc quel est l'intérêt de se doper, qui s'apparente à de la triche. Je vais pas dresser une psychanalyse détaillée et caustique de ce comportement (Laura Z, s'en chargera s'il accepte de filer un coup de main ^^) mais je sais pas si tu saisis toute l'ampleur de l'abysse dans lequel ce comportement peut t’amener. Les stimulants, dont ici on ne parle que dans une optique de réduction des risques (et donc nécessairement non apologique, je t'invite à lire les règles), sont connus pour bouleverser l'équilibre psychique et émotionnel des usagers, si en plus tu ajoute de toi même les ingrédients "compétition / inflation de l'ego", "mauvaise hygiène de vie" et "comportement obsessionnel" (passer ses journées sur les jeux-vidéos jusqu'à épuisement total), ça risque fort de mal finir.

Enfin bref, voilà sans plus tarder le petit tacle à la jugulaire qui mange pas de pain : si tu crois que le dopage te rend plus fort, c'est une hérésie, parce que demain ou après-demain, une fois sobre, même ta grand-mère pourrait te taper sur mario kart.

Bien entendu, chacun s'occupe comme il veut lorsqu'il est sous prod, et tu ne parles pas tellement de tes dosages de stim, m'enfin vu le contenu de ton message j'ai le sentiment que tu n'as pas encore saisi tout les risques, je t'invite donc à le faire, on a pas mal de témoignage et quelques fiches informatives qui peuvent être éclairant à ce sujet.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#15
Coucou, je te remercie de ta bienveillance, je suis conscient des risques et des conséquences de ma consommation abusive, mais ce que j'aime le plus, c'est l'euphorie, pas nécessairement le fait de faire des parties classés avec ces produits !, je préfère jouer en groupe et déconner Big Grin.
Je me renseigne beaucoup sur internet et les drogues ainsi que la réduction des risques, notamment par le biais de psychoactif.
Je viens sur ce forum car je ne trouve plus d'informations qui m'intéressent sur psychoactif car j'en ai lu beaucoup.

Je suis suivi par un CSAPA, et j'essaye de remédier à ce problème, maintenant j'espace plus les prises, je consomme principalement car je fuis la réalité et l'avenir, et j'ai du mal à exprimer mes émotions, seulement quand je suis sous l'influence de produits, je me sens bien, dans le présent. Le futur ça viendra plus tard, de plus au vu de ma polyconsomation, j'alterne les drogues que je prend, et donc je ne ressent que peu d'effets négatifs et de descente hard. Mais l'envie est là, j'essaye de contrôler, je suis en train d'arrêter le tabac (17 jours déjà), et puis la je suis en pause forcé niveau produits car plus de sous, je tiens le coup, cependant je m'accorde ces 2G de coke, car je pense les avoir mérité, quand je vais les recevoir, cela fera 1 mois et demi de pause, je suis déjà content, c'est mon plus gros arrêt et puis au niveau des dosages, c'est relatif à ma tolérance, je fais attention, je fais mon test allergie, une petite ligne et en fonction je vois.
Par contre, assez souvent, je ne m'arrête pas avant d'avoir fini le pochon.
et puis après, rebelote, retour à la vie normale, fade et sans intérêt pour ma part, je ne me sens pas mal, mais pas bien, juste neutre.
J'apporte mon récit car cela me fait du bien, et je n'ai trouvé aucun autre sujet qui parle des jeux-vidéos associés aux stupéfiants, donc j'apporte ma pierre à l'édifice !

Amicalement Big Grin

PS : pour l'apologie, j'explique mon ressenti et ce que m'apporte les drogues, mon discours est peut être un poil apologisant, mais c'est mon ressenti réel, faut pas oublier qu'il y a aussi du plaisir dans les drogues, ainsi que des conséquences.
  Répondre
#16
Trop fort
Pour Indica, qui a testé Mario Kart sous acides, la substance a permis de se confondre avec son personnage et de "s’immerger comme jamais".

Sur le Web, la communauté des Psychonautes se revendique comme des "guides" de la défonce, aidant les novices à naviguer parmi les substances et les jeux. On y parle MDMA, LSD, champignons magiques, cannabis et stimulants en tout genre...

WoW
  Répondre
#17
(23/09/2018 19:41)holipton a écrit : Coucou, je te remercie de ta bienveillance, je suis conscient des risques et des conséquences de ma consommation abusive, mais ce que j'aime le plus, c'est l'euphorie, pas nécessairement le fait de faire des parties classés avec ces produits !, je préfère jouer en groupe et déconner Big Grin.
Je me renseigne beaucoup sur internet et les drogues ainsi que la réduction des risques, notamment par le biais de psychoactif.
Je viens sur ce forum car je ne trouve plus d'informations qui m'intéressent sur psychoactif car j'en ai lu beaucoup.

D'accord je n'avais pas lu dans ton message que tu préférais jouer en groupe et déconner, mais dans ce cas, que t’apporte de plus les stims ? Déconner entre pote, de base, ça peut produire de l'euphorie, de la joie etc. Donc à quoi bon ajouter une couche en plus, sachant que malheureusement, elle est connue pour "infecté" le plaisir de sorte à ce que les stimulants du SNC deviennent nécessaire à l'apparition de cette émotion. Sans cela effectivement, au mieux la vie est fade, au pire elle est insupportable. 
Pour rebondir la dessus, et puisque tu souhaites avant tout chercher ici de l'information rdr (et non pas raconter ta vie sans même passer par la case présentation/lire les règles comme je le pensais), je t'invite à lire quelques topics riches en informations:
-[MEGA-THREAD] Quid des Amphétamines. En construction qui restera malheureusement en construction puisque son auteur n'est plus de ce monde. (je t'invite notamment à lire le passage sur l'explication du processus d'addiction)
-[Fiche informative] stimulants du SNC d'Oogie, elle a un peu vieilli (les 2 transitions de moteur de forum depuis 2009 n'ont pas aidé) et sur certains aspects trop exhaustive, mais certains passages sont intéressants, si tu as la foi de sélectionner l'information.
-Problèmes liés à la consommation (Amphétamines et dérivés), un bien jolie recueil de témoignage, que j'ai relu récemment et que je trouve toujours aussi instructif car il pose un regard sur le LONG terme, chose qui trop rarement présente dans les échanges sur le sujet.



(23/09/2018 19:41)holipton a écrit : Je suis suivi par un CSAPA, et j'essaye de remédier à ce problème, maintenant j'espace plus les prises, je consomme principalement car je fuis la réalité et l'avenir, et j'ai du mal à exprimer mes émotions, seulement quand je suis sous l'influence de produits, je me sens bien, dans le présent. Le futur ça viendra plus tard, de plus au vu de ma polyconsomation, j'alterne les drogues que je prend, et donc je ne ressent que peu d'effets négatifs et de descente hard. Mais l'envie est là, j'essaye de contrôler, je suis en train d'arrêter le tabac (17 jours déjà), et puis la je suis en pause forcé niveau produits car plus de sous, je tiens le coup, cependant je m'accorde ces 2G de coke, car je pense les avoir mérité, quand je vais les recevoir, cela fera 1 mois et demi de pause, je suis déjà content, c'est mon plus gros arrêt et puis au niveau des dosages, c'est relatif à ma tolérance, je fais attention, je fais mon test allergie, une petite ligne et en fonction je vois.
Par contre, assez souvent, je ne m'arrête pas avant d'avoir fini le pochon.
et puis après, rebelote, retour à la vie normale, fade et sans intérêt pour ma part, je ne me sens pas mal, mais pas bien, juste neutre.

Je sens beaucoup de contradiction dans ton message. Je vais pas étaler sur ce qui ne me concerne pas (même s'il me semble évident que poursuivre dans cette voie là ne t'aiderais pas à te ré-accorder avec la réalité, ton avenir et tes émotions, loin de là). Pour ce qui est du craving et de la polyconsommation, je ne sais pas si tu es au courant mais il y a une action croisée, et vu que tu restes dans les stimulants tu ne régénère pas ton circuit dopaminergique à un état de fonctionnement normal en passant de la coke à la 3MMC, tu ne fais qu'aggraver la situation en dissimulant les symptômes, donc effectivement pas de descente si tu ne descend jamais vraiment. C'est comme une fuite en avant. Sauf que la polyconsommation c'est un gros facteur aggravant dans la gestion du risque.


Après c'est très bien si tu essayes d'arrêter, je te félicites mais surtout je t'encourages à prendre soin de toi, de quelque moyen que ce soit, mais honnêtement si comme tu le dis c'est par manque de thunes, c'est une petite imposture, et se mentir à soi même c'est le propre de la conduite addictive. D'autant plus que par la suite tu parles de 2g de Cesse comme d'une récompense, comme si c'était un cadeau qui venait récompenser la résolution d'un problème alors qu'en soi c'est aussi un problème. Après je sais que la gestion du sevrage est particulier, et qu'il est tout à fait compréhensible de s'accorder ce genre de chose, mais en fait je vois souvent au sein de mon entourage des gens qui décide d'arrêter le tabac ou la cannabis mais qui sont en pleine addiction aux stims, et je trouve profondément contradictoire, notamment dans la gestion du risque (et le fait de remplacer une addiction par une autre, dans un roulement de produit).

(23/09/2018 19:41)holipton a écrit : J'apporte mon récit car cela me fait du bien, et je n'ai trouvé aucun autre sujet qui parle des jeux-vidéos associés aux stupéfiants, donc j'apporte ma pierre à l'édifice !

PS : pour l'apologie, j'explique mon ressenti et ce que m'apporte les drogues, mon discours est peut être un poil apologisant, mais c'est mon ressenti réel, faut pas oublier qu'il y a aussi du plaisir dans les drogues, ainsi que des conséquences.
Alors justement, à ce sujet, sans doutes que ça te fais du bien de te raconter de la sorte, mais si tu cherches à être reconnu par ici, commence déjà par te présenter (et à lire les règles) et ensuite questionne l'intérêt et la légitimité de tes propos. As-tu conscience des conséquences que peuvent avoir tes propos ? Les jeux-vidéos sont très populaires auprès des plus jeunes, si un minot avec un cerveau encore en développement, habitué des forums du type jv.com tombe sur ton message et qu'il découvre qu'il existe un moyen de sur-performer durant les sessions de jeux contre les copains et en plus d'accentuer les plaisirs, (avec en plus toutes les explications sur internet pour accéder au deepweb ou trouver des rc-shops qui rendent la concrétisation de tout ça très simple à n'importe qui). Là je dis un minot parce que les conséquences (tant du point de vue physiologique que psycho-social) sont évidentes, mais c'est valable pour n'importe qui. C'est pas parce que tu commences à 30 ans que tu peux finir entre 4 planches quelques temps plus tard.

Si on s'en tiens à ton post-scriptum, on ne nie pas que les drogues provoquent du plaisir, loin de là, mais sur quelle échelle de temps on se base ? C'est bien là le problème, c'est sur que si tu fais un tr en direct live tout va paraitre merveilleux, mais quand après t'es en plein craving c'est bien moins jolie. Donc je trouve ça très hypocrite de ce cacher derrière les "bons côtés". Comme expliqué dans les topics, les phases de plaisir/déplaisir qui s'enchaine c'est le lot de ces produits, donc attention à ne pas s'ambiancer entre soi pour (se) montrer sous les meilleurs jours. Entre la diabolisation et l'enjolivement on doit bien pouvoir trouver un espace d'échange exhaustif et sain.


PS:
[Image: 37qdi.png]
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  presentation + cherche un job))) mirornab 2 40 02/07/2018 11:57
Dernier message: Indica

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)