• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
C'est quoi l'égo
#1
Quelles différence avec la personnalité, pourquoi séparer l'égo de la personne, qu'est ce qu'une personne sans ego, pourquoi existe t'il une volonté de le détruire dans la spiritualité. 2h. Aware me.


edit : je suis resté vaguement aux definition de freud : l'égo est le resultat du conflit entre l'id (volonté de jouir du présent) et le super ego (ce qu'on peut faire ou ne pas faire socialement). En gros, et je ne suis meme plus tout a fais sur de ça. Il me paraissait que cette définition était trop centré sur un type de personalité si on reprend les typologie de jung (le super ego par ex peut avoir des fonctions psychiques différentes selon les types, pas forcement qu'une question morale par ex, mais peut etre intuition, logique, ect. Ceci dit la place d'une fonction dans la psyché n'interfere peut etre pas avec son role et comment on la percoit : quelque soit la place d'une fonction que freud aurai nommé égo par ex, a la fonction d'égo quelque soit la personnalité (que la fonction soit dans l'id, super id, ego, super ego)). la place de l'égo dans le psychisme selon le model A de la socionic (vous suivez ?) signerai donc le rapport qu'a la personne a son ego. Une personne aillant la fonction qu'on considere comme ego en super ego voudra s'abstraire de l'égo et trouvera l'ego comme une représentation fausse, celui qui l'a en ego voudra amélioré son ego, ect. C'est carrement tiré par les cheveux mais c'est possible et dans ce cas les nom utilisé dans le model A ne sont pas bien choisi. Ok ? Une autre hypothese pourrait etre que l'ego du Model A soit bien l'égo et qu'autre chose détermine si on veux s'abstraire de l'ego, l'améliorer, en profiter, ect. Jsuis chaud
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#2
Tu devrais avoir quelques réponses ici :

http://www.psychonaut.fr/thread-31815.html
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#3
thx, je vais lire ca, regarde l'edit du premier post

T'aurai une idée de a quoi correspond l'imagination et l'intuition au sens Jungien ? Ne et Ni respectivement ? Ne et Si si tu accorde plus de valeur a Ne ?

C'est ca le truc, c'est que toute analyse de soi est souvent cantonné a son propre type si jung a raison, sauf si ca se passe comme j'ai dis dans le premier post


enfin peu importe. Je relate quand meme pas mal a ce que tu dis dans les masques de l'égo.

edit : ok en fait je fais les mauvais lien

edit 2 : manifestement
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#4
L'ego en psychanalyse pourrait s’apparenter au narcissisme (introduit par Freud), en gros pour faire très simple, son degré d'ego dépend de ses investissements narcissiques sur son moi. Plus on s'investit narcissiquement, plus on fait preuve d'ego, ce qui se voit dans ses comportements et caractères dits égotiques, que sont l’égoïsme, l'orgueil, la vanité et l'égocentrisme, tous à distinguer de la personnalité narcissique, qui elle est un trouble de la personnalité, et non un caractère (même si l'on retrouve les caractères égotiques dans le trouble de la personnalité narcissique bien sur).

Vis à vis de Jung je ne sais pas trop comment il le nommait, disons que l'ego c'est le moi qui parle en soi, au travers du sujet qu'est le "je". L'ego c'est surtout les pronoms et adjectifs possessifs rapportant les choses à soi, quand on dit "me", "ma", "mes", "m'", "mien", etc.

Le "je" c'est le sujet que l'on pense être, l'individu que l'on est, et l'ego permet de reconnaitre son individualité en rapportant les choses à soi, individualité que l'on appelle "moi" au lieu de soi, ce moi existant au travers de ses investissements narcissiques, sur soi donc. Je m'investit en narcissisme, donc je me reconnait en tant qu'individu unique, donc je m'appelle "moi" au travers du pronom "je", et je rapporte les choses à moi via des adjectifs possessifs "je me", toujours pour exprimer mon individualité qui est mon soi, mais que je perçois comme mon moi, via mon ego qui rapporte tout à moi dans une relation centripète et non centrifuge.

Si tu veux en savoir plus je peux te proposer ces liens sur le narcissisme :

http://www.psychonaut.fr/thread-31546.html

Et ce lien sur la personnalité, avec le rôle de l'ego dans celle-ci en fin d'article :

http://www.psychonaut.fr/thread-31165.html

Tu y avais déjà répondu quand je l'avais publié Smile

Si t'es prêt à aller plus loin, j'ai proposé tout une série d'articles sur les instances psychiques de Freud, avec le moi et le soi notamment :

http://www.psychonaut.fr/thread-31419.html
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#5
C'est con mais tu m'a débloqué d'un point lol en faisant ce lien entre les pronom/adj possessif ^

Il y a toujours cette difference entre être et croire être, moi je serais pour une revalorisation de croire et une meilleur liaison entre le etre et le croire etre :p
le probleme c'est que la spiritualité elle voudrai des truc impossible, absolument etre sans croire, généralement ils finissent par croire etre en croyant que c'est etre et pas etre du tout :o
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  c'est quoi ce logo? fibrose 6 430 07/03/2015 06:45
Dernier message: fibrose

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)