• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
FAQ - Le ghb pour les non usagers
#1
Salut, tu consommes la drogue du viol, tu es donc un violeur?

Je suis un ex consommateur.
A l'époque j'aurais dit : Oui, absolument, j'adore me violer moi même. Plus sérieusement, si consomme du ghb avec une personne avec qui j'ai des relations sexuelles, je demande et obtient son consentement avant, c'est pas très compliqué. Mais plus généralement le GHB c'est bien pour faire les courses, aller en boîte et kiffer le son pour quelques heures. Les gens sont beau, la musique aussi, donc ça se prête bien aux liens bruyants et mouvementés. Le soucis du produit est sa durée d'action courte.




Mais je comprends pas, à la TV ils montrent que le GHB ça endort, et qu'ensuite on te baise inconscient, pourquoi vous faites ça? tu baises comme un Koala?


ça arrive d'être surdosé et de piquer du nez au pieu, c'est pour ça qu'il vaut mieux trouver un dosage adapté. La GBL est plus dur à controller que le GHB, c'est donc une substance moins RDR. De plus le GHB étant endogène, sa toxicité reste faible tant qu'il n'est pas "bingé". Même bingé, la gbl est encore plus dangereux. Le but est plutôt de trouver la dose qui stimule sexuellement, qui rend euphorique,  qui grossis les tissus des zones erogènes (verge plus grosse, clitoris plus sensible etc)


Bingé? on peut devenir accroc au GHB?



Oui, le sevrage peut être particulièrement difficile. On peut s'enfoncer assez rapidement dans une addiction. Au début on en prend pour s'amuser, dormir, le sex, pour sa déprime, son anxiété, pour le sport / bodybuilding. La consommation devient de plus en plus compulsive et finit par un manque élevé avec ou sans délirium tremens. Puis vient l'anxiété, l'insomnie, tremblements. Si la personne s'en sort, en HP ou en desintox, il faut faire attention aux risques de suicide issues de la dépression post sevrage, et des risques de switch vers d'autres substances pour combler le vide. Quand j'ai arrêté le GHB, j'étais passé au kratom, avec succès , je ne jamais retombé addict au ghb tellement mon sevrage fut douloureux.


Mais ça fait quoi ce truc, au juste?


A faible dosage ça stimule puis ça sédate. Vers 4/5g ça endort carrément ,au dessus ça anesthesie cad qu'on ne peut plus se reveiller mais cet usage a été abandonné. C'est utilisé actuellement en france pour la narcolepsie, deux doses par nuit donne une nuit complète de 8h de sommeil profond

C'est un produit qui est initialement blanc, qui ressemble à du savon, qui fond dans l 'eau. Il absorbe l'humidité dans l'air et peu devenir mouate mais est initialement sec. Aucun goût a part le sel. Il existe des variantes du naGHB au NAOH classique, qui sont très impopulaires, fait avec d'autres solvants (KOH , magnésium etc)
Cela rend euphorique, on se sent bien. Tout le monde est beau et l'avenir semble radieux. C'est une ivresse chaleureuse, optimiste. Un vague cousin (au niveau du ressenti) de l'alcool, de la mdma, et des benzo.
La descente est plutôt douce, on peut parfois se sentir un peu fatigué. En boîte j'en prenais deux ou trois doses, a la fin des dernières.

[Image: 1522010289.jpg]


[Image: 1522010298.jpg]

Teinté en noir
[Image: 1522010761.jpg]

Emojis..
[Image: 1522010837.jpg]



Il vient d'où le GHB? c'est encore un coup des chinois je parie


Une infime minorité provient du GHB prescrit, le xyrem et consorts. Le reste est du GBL qui a été cuit avec de la soude , avec le bon PH , la GBL se transforme en GHB en refroidissant.
Je pense que la majorité du gbl est produit en chine, l'usine du monde.


Bon je m'en fout de ta drogue de merde, en plus la GBL c'est  un solvant pour peinture ça doit décaper la trachée et l'estomac ! c'est vraiment un truc de déchet


C'est possible que ça soit dangereux, d'où l'intérêt de bien diluer les quelques millilitres de gbl dans un grand verre d'eau. On a aucune donnée là dessus, l'usage a long terme pourrait avoir des conséquences facheuses mais des scientifiques en ont donné à des rats et ils ont vécus plus longtemps avec la gbl mais ce n'est qu'une étude donc très peu fiable, il en faudrait plusieurs.
https://ntp.niehs.nih.gov/ntp/htdocs/lt_rpts/tr406.pdf
https://drugs-forum.com/threads/gbl-wiki...on.117747/

 Le Dr Henri Laborit pensait que cette molécule avait un potentiel antioxydant puissant et pouvait rallonger la durée de vie. Au final, il est surtout utilisé pour augmenter la masse musculaire, l'usage récréatif.

Ok, si on met du ghb dans mon verre comment je le reconnais? ou du gbl?



C'est très simple, le GHB est salé. LA gbl a un gout de pneu fondue, du lactone. Si vous buvez des cocktails salé, méfiez vous où vous posez votre verre. La bonne nouvelle est que l'on ne peut pas le verser en poudre, elle mettrait du temps à fondre et vous auriez des dépots dégueulasses dans votre verre. Donc il faut transporter des fioles, il faudra donc que la personne ouvre sa fiole, la verse dans la votre, et que vous buviez ça sans vous méfier du goût salé. C'est un signe très distinctif.


C'est efficace pour violer?


Non, c'est très risqué. Hollywood a vendu le ghb comme étant sans traces (oui, a part les cheveux) , sans goût (faux) , efficace (oui mais sans mélanges..) . l'arme du crime parfaite, cela ne l'est pas.
Il faut maîtriser la posolgie avec une grande expérience, pour prendre en compte le poids de la personne, son état digesitif (ventre plein, vide), sa physiologie , sa taille ,  ce qu'elle a bu comme eau et quels autres produits ou traitements etc Cela ressemble plutôt à de la roulette russe. Autant le GHB seul est peu mortel, avec des interactions c'est un assassin.

A vrai dire, les benzos sont beaucoup, beaucoup moins dangereux pour les victimes et les blackouts sont communs avec l'alcool alors que je me rappel de 98% de ma vie sous ghb.
Sans mélange, le produit est très peu risqué cependant.

SI la personne avait pris , allez, 1L de bière, il y a de grande chance qu'elle convulse dans les 20mn par terre. A mon avis, pour éviter cette catastrophe de haute volée, si on tente de vous niquer avec ce produit, ce sera peu après votre arrivée. Ou un cocktail salé, peu dosé en alcool... qu'on vous offre généreusement. Il y a probablement des techniques pour cacher le sel, je ne les connais pas. Probablement avant votre deuxième bières. Si on vous en donne alors que vous siroptez de la vodka/rhum, le type est tout simplement inconscient et on est plus proche de la tentative de meurtre (involontaire) avec tentative de viol... que d'autre chose...


Comment reconnaître quelqu'un qui a été drogué au ghb ?


Pupille dilatée, transpiration/chaleur, excitation, libido, difficulté à se déplacer, somnolence, parfois nausées et vomissement, joie artificielle, optimisme douteux. Et surtout une désinhibition totale (nudité, embrassades, relations sexuels en public etc) . Si vous voyez un changement d'attitude radical en 15-30mn,ce qui est un délais très court en soirées "buvage d'alcool", il faut rester vigilant. Si un inconnu tourne autour de votre camarade, observez. En général , la personne peut être si ivre qu'elle suit son prédateur, malgré elle car à moitié consciente, et les gens autour pensent que la personne est consentante, elle ne l'est pas.

Dans tous les cas, la probabilité d'un viol au ghb  est infime, on peut la reconnaitre après avoir ressenti une défonce extrême, courte, avec aucune trace dans le sang/urine. Sinon c'est le plus commun : benzodiazépines, alcool, autres downers.
The following 6 users Like Groovie's post:
  • amicale_du_pc, Cookies, grivois, Laura Zerty, Rasco, Trickster
  Répondre
#2
Merci pour les infos, c'est marrant cette légende urbaine autour du GHB alors qu'on sait très bien que la véritable drogue du viol c'est l'alcool !

Est-ce qu'il y a une grosse différence d'effets entre le GHB et le 1,4-BD si t'as eu l'occasion de tester ?
  Répondre
#3
Je n'ai jamais testé le 1,4-BD car je suis européen.

Le 1,4 butanediol a eu son intérêt pour les américains lorsque la gbl et le ghb étaient bannis, il était alors possible de synthétisé en cascade ce solvant pour obtenir du ghb.
Ce produit passe deux fois par l'étape enzymatique. Son effet est plus sale que la GBL, je n'ai jamais voulu essayer car je trouve que la gbl est déjà bien cradingue quoi que le rush est plus explosif.

Aucun utilisateur n'a jamais préféré cette molécule au gbl/ghb , d'après mes recherches je n'en ai jamais croisé.

amicalement
  Répondre
#4
Dans mon souvenir le dosage et la durée du GHB est très différent de l'alcool, ce qui étonne parce que l'effet en lui-même ressemble beaucoup à une cuite alcoolique, mais sans l'impression d'être malade, genre alcool+benzos+MDMA.

Une fois que tu as trouvé le bon dosage, le rush est intense et dure une heure et demi.  Mais ensuite dans la soirée plus t'en reprends, plus l'effet est fort et plus tu ne comprends rien à ce que tu fais. Il faut donc penser à diminuer fortement le dosage à chaque prise.

Tu sais que t'en as trop pris quand tes potes te disent que tu viens de dormir pendant 30 min et que tu n'en as aucun souvenir. La perte de conscience arrive sans t'en rendre compte donc c'est assez dangereux, il faut être accompagné.
  Répondre
#5
C'est bien résumé
  Répondre
#6
Bonjour à tous,

Je déterre ce post car je cherche des informations sur la GBL. Je m'excuse d'avance si mes questions ne respecte pas exactement toutes les règles du forum, c'est mon premier message.

Suite aux récents articles alarmistes sur la GBL, je me suis un peu intéressé à cette drogue qui, si elle est bien utilisée, pourrait parfaitement me convenir.

Je m'explique : chaque été avec mon groupe d'amis j'enchaîne les festivals, qui durent parfois plus d'une semaine, et je bois beaucoup d'alcool (ma drogue de base à laquelle j'ajoute en général de la 3MMC, meilleur amphet' testée jusqu'à maintenant pour moi). Le problème est que je n'ai plus 20 ans et que les nuisances d'une consommation massive d'alcool se font de plus en plus ressentir :

- Très mauvais sommeil
- fatigue énorme le lendemain
- aigreur d'estomac
- Bien crade en combo avec les amphet'
- etc.

Je pense que la GBL pourrait être un bon substitut à l'alcool, surtout pour ces périodes de festivals où il vaut mieux prendre un maximum soin de son corps. J'ai donc acheté, pour tester, 500ml de GBL par un système de "cash on delivery" sur internet (très bon moyen d'être sur de ne pas payer sans rien recevoir, dommage que je n'ai pas trouvé ce système pour la 3MMC). Je suis sérieux la dessus et je ne ferai pas la connerie de mélanger avec l'alcool. Cependant j'ai d'autres questions sur les modes de conservation et d'administration du produit :

1 - La GBL étant corrosive, avec quel outil la doser ? J'ai vu que certains utilisaient des pipettes, mais n'est-ce pas mauvais du fait que ce soit en plastique ?
2 - La GBL étant corrosive, comment la conserver ? Je vais certainement garder très longtemps (plus d'un an) mes 500ml. Dois-je les passer dans une bouteille en verre ou les laisser dans leur bouteille d'origine ?
3 - J'ai lu que je pouvais boire de l'alcool environ 5-6h après la prise de GBL, par contre dans l'autre sens c'est plus dangereux car l'alcool reste longtemps dans l'organisme. Imaginons que je prenne de la GBL le jour 1 ; alcool le jour 2 mais sans me mettre la mine (disons 5-6 bière), pensez vous que je puisse repasser à la GBL le jour 3 ? Cela me permettrait d’alterner 1 jour alcool/1 jour GBL mais j'ai peur que ce soir un peu risquer et je ne voudrais pas faire un coma à 20h pck j'ai bu quelques bières à 2h du matin.
4 - Quelqu'un a t'il déjà tester le combo GBL/3MMC ? Qu'est ce que ça vaut ?
5 - Question gastronomie : Avec quelle boisson arrivez vous à faire passer la GBL sans que ce soit trop dégueulasse ? J'ai lu que le fanta était pas mal, sinon les sirops...

En vous remerciant de m'avoir lu et en espérant que vous aurez quelques réponse, bon trip à tous et faites attention à vous !
  Répondre
#7
Citation :Je pense que la GBL pourrait être un bon substitut à l'alcool,

Nope.

Si tu bois de la GBL ou du GHB comme de la gnole, en quanité, toute la nuit, souvent (plusieurs fois par semaines) tu tomberas très probablement addict et tu te taperas un sevrage où personne ne pourra t'aider, avec delirium tremens et peut être la mort

Sinon je vois pas l'intérêt de garder du gbl quand on peut faire du GHB, tellement moins d'effets secondaires.
Et acheter de la soude naoh (10e le kg) , du papier ph 6 à 10 généralement en 2 plages (5e env) , un thermo sonde de cuisine carrefour® (10env) , un plat en pyrex carrefour® (....) et de l'eau distillée eventuellement si l'eau de ta ville pue la merde (additifs, chlore, etc) , +un colorant alimentaire est contraignant.
La synthèse est extrêmement simple, tu suis les guides.

Moi ma méthode c'est de partir sur un PH trop haut (un mélange trop basique) puis redescendre en acidifiant le tout goutte par goutte de GBL. Une fois que j'ai un Ph à 8,2 ; 8 , ; ce qui me permet d'être certain d'avoir un minimum/pas de GBL ne trop. Dès que j'arrive a monter à 150°C en ajoutant petit à petit mon acide (gbl) ben c'est terminé. JE cuit ça 5mn en restant à 150 et je démoule dans du silicone

a+
The following 1 user Likes Groovie's post:
  • grivois
  Répondre
#8
Merci pour ta réponse. 

Je commence effectivement à penser à transformer ma Gbl en Ghb mais je ne me suis encore’ jamais an et dans’ ce genre d’operation. Ça n’a pas l´air très compliqué et je pense suivre tes conseils.

Par contre pour ce qui est de l’addiction j’ai du mal mˋexprimer : je ne suis pas du tout dans un mode de consommation quotidien mais je parle d’une utilisation festive relativement occasionnelle. Je précise que je consomme un peu de tout depuis plus de 10 ans et que je n’ai jamais eu aucun problème d’addiction. Ta mise en garde est neanmoins toujours bonne à prendre.

À+
  Répondre
#9
"1 - La GBL étant corrosive, avec quel outil la doser ? J'ai vu que certains utilisaient des pipettes, mais n'est-ce pas mauvais du fait que ce soit en plastique ?"

oui les Pipette pasteur sont fait en un plastique suffisament dense pour doser la GBL car on les utilise aussi pour engrais etc. Mais il existe des pipettes cheapos chinoises où tu verras les marques de Ml partir avec le temps , tellement ils sont raccro ils font des economies sur le plastoc.

Du PolyEthylène à haute densité (Triangle 2) reste le plastique de référence, perso je préfère le verre pour le stock.

"2 - La GBL étant corrosive, comment la conserver ? Je vais certainement garder très longtemps (plus d'un an) mes 500ml. Dois-je les passer dans une bouteille en verre ou les laisser dans leur bouteille d'origine ?"

Du verre/bouteille d'origine.
Après je ne sais pas combien d'année se conserve la GBL sans "tourner. " ça m'est jamais arrivé perso et je pense que dans un pot en verre, joint caoutchouc, le truc te survivras.

"3 - J'ai lu que je pouvais boire de l'alcool environ 5-6h après la prise de GBL, par contre dans l'autre sens c'est plus dangereux car l'alcool reste longtemps dans l'organisme."

bravo. Tu viens de vaincre la légende urbaine GBL/GHB+ETHANOL=MORT


" Imaginons que je prenne de la GBL le jour 1 ; alcool le jour 2 mais sans me mettre la mine (disons 5-6 bière), pensez vous que je puisse repasser à la GBL le jour 3 ?"
Si ton corps a éliminer l'alcool, oui.
Tu peux calculer la vitesse à laquelle ton corps élimine la dose d'alcool que tu as bu, il va falloir ton poids, ta taille, la liste que tu as bu x 1.5 au moins pour être large ; multiplier le resultat final par 2 on va dire pour être safe.

Si tu as bu 2 bouteilles de vodka, tu ne pourras probablement pas boire le lendemain. Une demi douzaine de bière,? très probablement
Après lendemain est une notion relative , t+12 ? t+20?


Citation : Cela me permettrait d’alterner 1 jour alcool/1 jour GBL mais j'ai peur que ce soir un peu risquer et je ne voudrais pas faire un coma à 20h pck j'ai bu quelques bières à 2h du matin
Ce sont deux drogues différentes, utilisés différemment, ce n'est pas une alternative à l'alcool
le trip dure à peine 2/3h.


"4 - Quelqu'un a t'il déjà tester le combo GBL/3MMC ? Qu'est ce que ça vaut ?"
Tu peux demander à la communauté Chemsex.
En général GHB+STIM=plaisir et niveau risque, boarf... on a vu pire..après faut pas faire le fifon...comme dhab...
Perso je HAIS les stims du coup c'est mes amis de psychoactif qui ont testé GHB+MDMA, CATHINONES etc. = en gros grosse jouissance la plupart du temps..


"5 - Question gastronomie : Avec quelle boisson arrivez vous à faire passer la GBL sans que ce soit trop dégueulasse ? J'ai lu que le fanta était pas mal, sinon les sirops..."
transforme ton g ou sirop. Orgeat c'est un bon exemple : très sucré, très épais.

Cdt

Et dilue bien quand tu bois la GBL.
Si t'y arrive pas, tant pis. Mais bois beaucoup d'eau après/ 2verres...3verres.
Le PH montera ainsi naturellement, surtout avec de l'eau bien basique, calcaire.
The following 1 user Likes Groovie's post:
  • grivois
  Répondre
#10
Super merci, tu as répondu à toutes mes interrogations ! Je ferai sûrement un petit TR pour vous raconter ce que j’ai pensé de ma premiere prise.
The following 1 user Likes Dhalsim's post:
  • Groovie
  Répondre
#11
https://www.futura-sciences.com/sante/qu...lcool-870/
http://www.allo-medecins.fr/sante/nutrit...-,630.html
https://www.blitzresults.com/fr/alcool/
etc

http://www.ama.lu/alcool_2verres.php

Ne sur estime pas notre faible capacité à élminer l'alcool, on le fait à un rythme incroyablement lent. IL faut parfois énormement de temps à élminer, surtout quand on s'est cuité.

Donc enchaine G/OH/G sur 3J peut tuer.
(07/05/2018 22:06)Dhalsim a écrit : Super merci, tu as répondu à toutes mes interrogations ! Je ferai sûrement un petit TR pour vous raconter ce que j’ai pensé de ma premiere prise.

Quand tu connaîtras le produit tu comprendras mieux ses avantages mais aussi ses limites. pour moi c'est pas un prod de festoche , avis perso. Il tient pas sur la longueur quoi que très clean en descente , peut être en fins de soirées sans alcool? (mdma boys, kétaboys, etc)
The following 1 user Likes Groovie's post:
  • grivois
  Répondre
#12
Citation :JE cuit ça 5mn en restant à 150 et je démoule dans du silicone

Stylé pour le silicone j'y avais pas pensé. A chaque fois les shlags ils grattent à même le plat en pyrex, c'est moche à regarder.
The following 3 users Like GuyGeorge's post:
  • grivois, Lesbos, Psilosophia
  Répondre
#13
@Groovie : Le GHB-sodium a un pH neutre. Il faut un reflux pour transformer correctement le GBL en GHB-sodium, la réaction se fait à l'interface entre les vapeurs et le liquide. https://fr.wikipedia.org/wiki/Chauffage_%C3%A0_reflux
  Répondre
#14
Pour toi le GHB fait dans un plat en pyrex est incorrecte? intéressant. Pourquoi?
  Répondre
#15
Il parlait juste de l'apparence.

Démouler des jolies pastilles c'est plus zoli que du ghb gratté dans un plat.
  Répondre
#16
Citation : @Groovie : Le GHB-sodium a un pH neutre. Il faut un reflux pour transformer correctement le GBL en GHB-sodium, la réaction se fait à l'interface entre les vapeurs et le liquide. https://fr.wikipedia.org/wiki/Chauffage_%C3%A0_reflux

Non. Tu peux le faire idéalement en le chauffant a reflux dans un setting de laboratoire (ça viendrai pas a l'idée pour un chimiste de chauffer un truc sans ce genre de dispositif), mais la réaction ne se fait pas a l'interface entre les vapeurs et le liquide. La réaction se fait lorsque le cycle lactone qu'est le GBL est en condition acide ou basique. Il y a alors attaque du groupement lactone et ouverture du cycle pour donner du GHB. Ca nécessite uniquement que la molécule de GBL soit placée dans des conditions spéciales, assez drastiques (chaleur, forte basicité/acidité) pour que la réaction se produise spontanément. Mais rien a voir avec une réaction qui se produierai a l'interface vapeur liquide.

D'ailleurs si par exemple tu fou ton GHB dans du jus d'orange bien dégueu bien acide, la réaction inverse va se produire spontanément, GHB vers GBL. Question d'équilibre, de pH et de température.
The following 1 user Likes GuyGeorge's post:
  • Groovie
  Répondre
#17
Oui j'imagine mal un chimiste avec son fait tout dans la cuisine, en chantant cheb mami (mais je devrais arrêter de m'humilier en public)
  Répondre
#18
A priori le reflux permet d'avoir une température élevée mais aussi de mélanger les vapeurs avec le liquide (il y a une large interface pas vraiment liquide ni gazeuse et des grosses bulles et des gouttes qui en tombant entraînent les vapeurs).

Au reflux la transformation GBL en GHB-Na est totale et se fait en quelques minutes (disparition de la couche de soude concentrée, de l'odeur de GBL et passage d'un pH de 14 à neutre)
  Répondre
#19
(11/05/2018 17:36)alacool a écrit : A priori le reflux permet d'avoir une température élevée mais aussi de mélanger les vapeurs avec le liquide (il y a une large interface pas vraiment liquide ni gazeuse et des grosses bulles et des gouttes qui en tombant entraînent les vapeurs).

Au reflux la transformation GBL en GHB-Na est totale et se fait en quelques minutes (disparition de la couche de soude concentrée, de l'odeur de GBL et passage d'un pH de 14 à neutre)

Non, le chauffage a reflux permet de ne pas perdre de vapeurs. L'eau froide qui coule dans le dispositif a reflux retransforme la vapeur en liquide qui sinon se serai échapée.

Quand tu chauffe ton GBL dans un plat en pyrex, pourvu que tu ait mis la bonne quantité de NaOH et que le pH final de la solution soit supérieure à 7, tu peux être sur que la réaction est totale.

Une solution de soude n'as pas un pH de 14, ça dépend de la concentration de la soude dans celle-ci. L'important ici étant d'avoir un pH légèrement basique puis de chauffer. Tu peux aussi faire la manip' avec du carbonate de sodium (bicarbonate de soude en poudre chauffé 2h à 250°C dans un four). C'est une base plus faible que la soude, donc la réaction est moins rapide, il faut chauffer plus longtemps. Mais c'est la méthode à privilégier si tu n'est pas en possession de soude de qualité food grade.
  Répondre
#20
Quand tu connaîtras le produit tu comprendras mieux ses avantages mais aussi ses limites. pour moi c'est pas un prod de festoche , avis perso. Il tient pas sur la longueur quoi que très clean en descente , peut être en fins de soirées sans alcool? (mdma boys, kétaboys, etc)
[/quote]

Merci pour tes infos. Désolé de la question du mec qui y connait rien mais est-il vraiment impossible de le faire tenir sur la longueur avec les redrop ? C'est trop dangereux, trop difficile à maitriser ? Si par exemple je fais 1,5ml puis 1ml toutes les 2h çà marche pas ?
  Répondre
#21
Théoriquement oui après il y a le risque addictif, le risque de chevauchées deux doses, les risques d'effets secondaires... Chaque personne est différente et elle agit selon son bon vouloir, peut être que toi tu ne sera même pas effleuré par l'addiction et ces problèmes ,je l'ignore. En fait je fais de la RDR pas de la dissuasion de conso' , alors hf et prend soin de toi , quoi que tu fasses
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Aide pour mieux gérer pour ne pas faire comme l'an passé ! Doggysnow 6 889 13/08/2015 10:04
Dernier message: CelestialOwl

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)