• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Question classique : pouvoir arreter un trip qui part mal.
#1
Avant hier j'ai conso du 4acoDMT, sans balance, je n'ai pris qu'un tout petit peux "pour test le batch". 
Résultat : rouste/viol, perte d'égo, le genre de trip ou sur 10 seconde t'a l'impression d'etre successivement dans 5 pieces différentes. J'avoue je ne comprend pas trop, j'ai l'impression d'en avoir pris 5mg, pas plus... Bref. Ça aurai pu beaucoup plus mal se passer, ce n'étais pas spécialement badant, juste impressionnant. 

Du coup, je me pose la question, comment rattraper ou arrêter un trip qui part mal ? Ce serait pas mal de faire un post exhaustif la dessus. 


- Il y a bien sur l'option benzo, que personnellement je préfere éviter.

- L'option opiacé me parait aussi assez efficace, il faut etre sur de pouvoir juger des dose, et je ne pense pas qu'il y ai besoin de l'IV. Je pense que l'avantage meme c'est que ca pourrai transfo un bad trip en un bon trip. Par contre, attention, ca risque de devenir habituel....

- Apparement il y a un antipsychotique qui permet de cut completement les effets des hallucinogene 5ht2a, trazodone je crois ? Ca ca pourrait etre cool de pouvoir s'en procurer, ca m'interresse. Antagoniste 5ht2a, fait pour ca, tu prend, le délire s'arrete, t'es pas encore plus défoncé a un autre truc.

- Sans solution autre, certain pourrai trouver dans les dissociatifs un certain réconfort si ca part mal (il y a un aspect "securitaire" dans les disso jtrouve), mais a mon avis c'est surtout un moyen d'etre encore plus paumé.

- Ne prenez pas de stim ou d'empatho, ca va aggraver votre bad a tout les coup.

- on ne le répetera jamais assez, pas de cannabis avec les 5ht2a, tout les mec qui partent en couille on fait se mélange sans exception j'ai l'impression


Si vous avez des idées, ca permettrai de constituer une ptite trousse de secours pre trip, histoire de sécuriser un peu tout ca.... Parce qu'il y a un jours ce sera la fois de trop...
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#2
Pourquoi tu préfères éviter les benzo ? C'est ce qu'il y a de plus efficace à ma connaissance, bien plus que de prendre un opiacé. T'es pas obligé de prendre une grosse dose pour casser le trip, une petite dose suffit largement pour juste se calmer et passer un bon trip.

Et je crois surtout que le meilleur moyen d'éviter ce genre de problème c'est d'avoir une balance et bien peser son produit. Je vois pas trop l’intérêt de tester un pochon en prenant une pointe de couteau "pour voir", tout l’intérêt du tester le pochon c'est de tester la qualité mais surtout être sur que c'est le bon produit, si c'est du DOC ou un dérivé de fentanyl dans ton pochon une pointe de couteau et tu finis à l’hôpital.
A chaque nouveau pochon je test quelques µg pour être à peu près sur de pas partir en couille ou crever quand j'augmenterais les dosages, je suis peut être parano mais c'est la base pour éviter les problèmes.
The following 1 user Likes Trickster's post:
  • Cookies
  Répondre
#3
A part les benzo, je vois pas non plus ce que tu peux ajouter de chimique pour casser un trip qui part mal.

Le mieux reste quand même de monter progressivement les dosages et surtout bah ... des les peser oui. Car quand tu sais pas combien t'as pris, tu sais pas à quoi t'attendre donc plus sujet à de l'anxiété.

Mais y'a un thread a ce sujet quelque part, je le cherche et j'édite mon post

edit:
http://www.psychonaut.fr/thread-19961.html
The following 1 user Likes Cookies's post:
  • Sludge
  Répondre
#4
En dehors de toute intervention chimique, si c'est "juste" un bad et pas une overdose du genre mechante la meditation peut calmer le truc, inspirer par le ventre en le faisant gonfler puis expirer en le faisant degonfler. Allonger on peut s'aider en reposant les mains sur le ventre pour etre sur que c'est par la que passe la respiration. S'assurer egalement d'avoir un rythme regulier, focaliser son attention sur l'echange d'air.  Certains conseillent d'inspirer par le nez et d'expirer par la bouche, en cas de depression respiratoire ca peut etre plus facile que de faire par le nez, et ramener le corps et la psyche sur un seuil gerable, voir agreable, perso quand je medite c'est uniquement par le nez sauf si vraiment j'ai un gros coup de stress et que j'ai du mal a respirer.
  Répondre
#5
Honnetement je ne pense pas que pour la respiration ce soit une super idée, du moins pour les psychédelique.
Jpense que c'est meme la meilleur facon de rentrer dans une "boucle mentale" de faire ça.

L'idée pour les psyché, quand le bad vient d'effet trop violent, c'est de garder son environnement changeant, ne pas hesiter a marcher, regarder des truc sur le net meme si on ne peux pas lire, pour apporter des info varié au cerveau pour qu'il ne tourne pas en boucle. Perso je remarque que ca chez moi ca marche bien : si je suis en bad et que je focus sur ma respiration, mon cerveau va vouloir "s'etteindre" limite ce qui est encore plus anxiogene quelque part. Le mieux en fait c'est d'alterner variété des stimuli puis periode plus pensive, mais ne pas se focus que sur 1 des 2.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#6
Je pense qu'au contraire ca evite de boucler, t'es plus focaliser sur le mal, en soit tu vas pas garder le meme rythme en tour de piste, la respiration evolue sans que tu ai vraiment le controle sur son intensite et son rythme, mais essayer de te caller sur cette dynamique de controle peut eviter de se faire plus de mal.
  Répondre
#7
En tapant juste une simple phase d'anxiété, quelques respirations suffiront à se calmer, mais en cas de vrai bad trip, ça sert à rien effectivement.

Ou alors faudrait qu'on sache ce que chacun définit par bad trip, mais je crois qu'on parle là des vrais bad trip, de ce moment où l'angoisse nous submerge et qu'on est tétanisé physiquement et mentalement, au point d'éprouver une sensation d'oppression, de morcellement de son intégrité psychique, de dissolution dans les méandres de son esprit violé et complètement possédé, la peur est omniprésente et son champ d'action très limité...bref la respiration ne sert à rien dans ces cas, parce qu'il est déjà trop tard.

Pourquoi pas prendre une trace de stim (un purement fonctionnel), pour se dissocier de l'angoisse du bad en stabilisant ses humeurs dans un état neutre. Les stims ont ce pouvoir de rendre tout vain et futile, au point de se distancer de ses affects, disons que ça rendrait lucide si au contraire ça ne ferait qu'empirer le bad dans le cas où la stimulation immergerait d'autant plus le corps et l'esprit dans l'émotion, et non dans la raison comme désiré...bref c'est quitte ou double donc à déconseiller.

Pour moi, seul un bon vieux benzo peut faire effet, et le fait de ne pas rester passif. Il faut absolument sortir du cadre baddant en trouvant un lieu où l'on se sent à l'aise, sans trop de bruit et autres nuisances stimulant les sens, et avec des gens qui nous le rendent bien. A partir de là y a plus qu'à attendre que le benzo fasse effet, et si l'on a retrouvé assez de raison sur ses émotions, pourquoi pas faire quelques exos de respirations histoire de reconnecter avec soi, parce que c'est vrai que ça détend. Si l'on est pas en mode solo, un contact humain est aussi bénéfique, mais à ce niveau là c'est aux gens autour de soi de faire le nécessaire.

Tout le reste pour moi c'est inutile dans le sens ou prendre une drogue pour en atténuer une autre est voué à accentuer le bad tant qu'on n'a pas changé de cadre, d'endroit ou de fréquentation...en restant dans le même set&setting inadéquate, le risque de boucler est d'autant plus grand.


[Edit Admin: Je me permet d'ajouter à ce post qu'il est fortement déconseillé a quiconque de vouloir stoper un trip a coup de stimulants. Comme l'as précisé laura dans son post, ça pourrait éventuellement marcher (mais j'en sais personnellement rien) mais ça pourrait très probablement EMPIRER. Ne prenez pas une réflexion comme étant un conseil, mais seulement comme le fruit d'une interrogation (sauf si j'ai mal interprété le post). 
Et surtout, lisez la fin de son post qui est plus que pertinente quand à proder pour casser un trip.]
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#8
Des stims pour se calmer ? T'es serieux ? Perso je trouve ca anxiogene au possible, un benzo oui bien sur mais franchement si le bad part a un point ou tu peux meme plus te focus deux sec sur ta respiration c'est pas sur que t'arrive a avaler un cacheton.
  Répondre
#9
Les stims ont ce pouvoir de rendre tout vain et futile, au point de se distancer de ses affects, disons que ça rendrait lucide si au contraire ça ne ferait qu'empirer le bad dans le cas où la stimulation immergerait d'autant plus le corps et l'esprit dans l'émotion, et non dans la raison comme désiré...bref c'est quitte ou double donc à déconseiller.

Le mieux est d'anticiper le bad, après tout est une question d'instinct de survie...et ce sont dans ces moment d'extrêmes difficultés que l'on sait vraiment qui l'on est.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#10
Tu veux pas nous pondre un joli texte sur comment gerer son badtrip et préparer une trace de stim Laura ?

Tu sais, dans ces moments ou on est "tétanisé physiquement et mentalement, au point d'éprouver une sensation d'oppression, de morcellement de son intégrité psychique, de dissolution dans les méandres de son esprit violé et complètement possédé, la peur est omniprésente et son champ d'action très limité", ça doit être compliqué.. Un joli tuto, aller aller...

C'est tout sauf RDR, et si ça t'amuse de tester tes limites et de savoir qui tu es (#15piges1erjoint) ce n'est pas le but de tous, encore moins dans le cas où l'on souhaite stopper un badtrip.
Blablbalabla.
The following 1 user Likes Ornicar's post:
  • Aid3n
  Répondre
#11
Chez moi les stim ca augmente le bad, ca donne des effets vraiment pas cool, j'ai l'impression de faire des perseveration mentale et tout, et meme si certains coté devienne ptetre un tout petit peu plus facile alors le bad devient irratrapable... Nan vraiment pas cool perso.

La trazodone jcrois que c la meilleurs solutions, je vais voir si jpeux m'en procurer (5ht2a antagoniste)
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#12
J'essayerai pas non plus, j'ai juste remarquer qu'en faisant des combos avec les deux, le stim tue le trip littéralement, prendre un stim sur un psyché m'a plusieurs fois enlevé l'aspect délirant pour ne laisser place qu'à une défonce froide et lucide. Ce qui peut être baddant, donc quitte à me répéter pour ceux qui n'ont pas compris, c'est à déconseiller.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#13
Je pensais pas retrouver ce genre de débat ici en 2018, pour gérer ou stopper un bad trip tu prends un benzo puis c'est tout, c'est simple de s'en procurer, c'est efficace et ça permet de se calmer au lieu de couper net son trip comme avec la trazodone ou un neuroleptique...
Puis personne a jamais fait de benzotrip ? Rien que pour ça j'échangerais jamais mes benzo de secours contre un antipsychotique !
  Répondre
#14
Faudrait qu'on puisse s'exprimer sans avoir à suivre la morale bienpensante de la sainte prévention du risque 0, sinon faudrait renommer le forum en RdRnaute.

#givepsychonautismachance
Le Plus Appelle Le Plus
The following 1 user Likes Laura Zerty's post:
  • Couac
  Répondre
#15
Je tiens à préciser qu'il n'est conseillé à absolument personne de consommer des stims en cas de bad.
D'un point de vue "abstrait" l'idée peut paraître intéressante à analyser, mais comme l'as dit Laura en pratique, c'est extrêmement risqué.
Je me permet par contre d'éditer ton post (seulement un rajout, de warning pour les lecteurs non avertis). Afin d'éviter que le post soit lu et pratiquer sans y réfléchir ni le comprendre.
De ce que j'ai compris de ton post, tu t’interroge sur les effets/possibilités/conséquences et tu ne le conseille pas, mais je suis pas sur que tout le monde l'ai compris en ce sens Smile
  Répondre
#16
Amen
  Répondre
#17
(16/01/2018 23:10)Cookies a écrit : Je tiens à préciser qu'il n'est conseillé à absolument personne de consommer des stims en cas de bad.
D'un point de vue "abstrait" l'idée peut paraître intéressante à analyser, mais comme l'as dit Laura en pratique, c'est extrêmement risqué.
Je me permet par contre d'éditer ton post (seulement un rajout, de warning pour les lecteurs non avertis). Afin d'éviter que le post soit lu et pratiquer sans y réfléchir ni le comprendre.
De ce que j'ai compris de ton post, tu t’interroge sur les effets/possibilités/conséquences et tu ne le conseille pas, mais je suis pas sur que tout le monde l'ai compris en ce sens Smile

C'est cela, il fallait lire mon post jusqu'au bout et non pas en retenir ce qui arrange pour partir en croisade au nom de la RdR.

J'aurais quand même du préciser que c'était une idée abstraite et théorique, en plus de dire que ce n'était pas à pratiquer.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#18
Si c'est de moi que tu parlais je pense que tu fais erreur, certes niveau RDR c'est pas ce qu'il y a de plus safe, mais c'est surtout que je trouve ça stupide en comparaison des effets que ça produit sur moi le plus souvent, à savoir forte psychose, le cerveau qui tourne a 1000 à l'heure, vous parliez de cerveau qui boucle, je pense pas que ça soit mieux quand il boucle également mais beaucoup plus vite, puis la descente, avec catatonie, désespoir, dépression, pas forcément le meilleur truc pour te tirer d'un ba trip aux psychés m'enfin... après je crache pas sur les stims, des fois à l'inverse ça me stimule avec euphorie et par exemple aujourd'hui après un bon binge bien intense je subit une descente plutôt agréable et sereine, pour tant j'ai pas beaucoup dormis, j'ai l'impression d'en tirer quelque chose, même si je sais pertinemment que c'est précisément mauvais pour ma santé, surtout avec la façon dont je les consomme, quoique j'ai la chance de pas en être dans l'addiction.
Bref tout ça pour te dire de te détendre Laura, je pense que Ornicar non plus fait pas de croisade RDR, c'est juste du pur bon sens en fait, quitte à se prendre pour un martyr, on parle de persécution et non de croisade...
  Répondre
#19
Prendre un benzo est la meilleure idée possible selon moi.
Je n'ai jamais fait de "bad" sur mes 4 bonnes prises de psychédéliques, j'ai pris cher effectivement et je devais parfois me détendre intérieurement car je sentais une pression mais je ne suis jamais tombé dans la nécessité de prendre un médoc pour calmer ça, néanmoins à force de recherches et de conseils qu'on m'a fait j'en suis venu à la conclusion qu'un benzo anxiolytique comme le xanax (c'est le meilleur pour ça je pense) est ce qu'il y a de mieux pour calmer un badtrip.
Si on parle d'un badtrip psychologique (pas une OD ou un effet physique quoi) en tout cas, rien de mieux que ça car l'effet anxiolytique de ce genre de molécule permet de détendre la personne et donc de calmer le bad car il vient de l'état psychologique de cette dernière. Petite précision tout de même : il existe peut-être des prods hallucinogènes qui font exception et qui ne sont pas à mélanger avec des benzos en cas de badtrip, je n'ai jamais vérifié quand j'y pense.

Sans médoc de ce type à proximité, si jamais tu as un bad malgré avoir fait attention, essaie au maximum de te calmer par toi-même et de garder une réflexion lucide sur le fait que tu as ingéré un prod et que t'es dans un état qui va forcément redescendre, de garder en tête que t'es dans un trip et que ça affecte ton état psychologique (mais de manière temporaire). Si quelqu'un de confiance est en mesure de t'aider demande-lui, sois avec des gens de confiance en tt cas. Tu peux aussi essayer de t'auto-persuader (ça peut ptet marcher qui sait), par exemple en définissant un objet ou un lieu comme quelque chose qui te protège et qui t'empêche d'être mal (un objet que tu adores ou un lieu quel qu'il soit qui te met en confiance). D'ailleurs, je pense qu'en ayant un benzo sur toi par exemple, en cas de bad trip tu peux facilement te rassurer et te dire que tu peux calmer le truc quand tu veux.

\!/ Attention, certains estiment que l'usage d'un antipsychotique peut être utile mais ça stoppe directement le trip, il me semble aussi que ça peut le stopper de manière assez désagréable. C'est en tout cas une moins bonne idée que l'anxiolytique.
  Répondre
#20
Un cacheton de xanax comme totem ca le fait ? ^^ C'est curieux ce que tu dis sur les antipsychotique parce que j'ai l'impression que les psyches offre un aller-retour dans la "folie" ou psychose pour les intime, cela dit le retour n'est pas forcement garanti, attention hein je parle pas du classique rester perche mais de sequelle psychologique qui sont probablement et potentiellement plus importantes sur un cerveau qui n'est pas arriver a maturation. Et je ne crois pas que les opiaces et les benzos puissent entrainer de psychose, contrairement aux stims qu'ont met un peu en marge ici, ce qui a tendance a mesestimer certaines vertues, en exagerer d'autres et minimiser les risques vis a vis des psyches, de la a dire que ca puisse avoir par effet de reduction un effet apologique on se croirait en croisade mais en mode Don Quichotte ^^'
  Répondre
#21
Les antipsychotique ne devraient pas trop marcher, ils agissent sur des recepteurs qui n'ont quasi rien a voir avec nos hallu.

Au risque de repeter, la solution on l'a : trazodone, antagoniste 5ht2a.

Les benzo, j'y crois moyen, parce que pour un trip conséquent il faudra quand meme supporter le trip apres.... Et puis bon si c'est pour se mettre black out avec des benzo pour soigner les problemes due a une autre substance, je ne sais pas si c super.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#22
Les antipsychotiques (ou neuroleptique si tu préfères) sont des tranquillisants qu'on donne entre autre à des malades psy en plein délire ou pour calmer des gens entrain d'halluciner ou en grosse agitation psychomotrice. Donc vu comme ça ça semble parfait pour un stopper un bad trip non ?

Si tu rajoutes le fait que plusieurs personnes ont bien confirmé avoir stoppé leur trip grâces aux antipsychotiques et qu'ils agissent bien sur la sérotonine, on peut se dire que oui c'est quand même efficace et bien plus logique de prendre ça que du trazodone... Je sais pas pourquoi tu fais une fixette avec ton récepteur 5ht2a même si je comprend ta logique.

Et les benzo c'est pas une question de croyance, si tu fais un bad trip et que tu finis aux urgences on te donne un valium parce que c'est ce qu'il y a de plus efficace, on te donne pas un antipsychotiques ou un antidépresseur...
Je me répète mais le but des benzo n'est pas de casser le trip mais de réduire l'anxiété et de pouvoir continuer son trip sans finir trop traumatisé, finir en douceur quoi. C'est fou qu'un mec comme toi qui kiff autant les psyché ne "crois pas" pas aux benzo, c'est la base !

Et pas besoin de black out aux benzo pour calmer un trip, une petite dose suffit pour faire un benzotrip et passer du cauchemars au nirvana total Wink
  Répondre
#23
Ce qui est bizarre que les neuroleptiques c'est un traitement qui commence à être effectif à moyen terme, soit 1-2 mois au moins, c'est bizarre que ça puisse stopper un trip alors que ces mécanismes ne semble pas prédestinés à a voir un impact sur le cerveau avant cette durée.
  Répondre
#24
(17/01/2018 20:05)Dreamea a écrit : Bref tout ça pour te dire de te détendre Laura, je pense que Ornicar non plus fait pas de croisade RDR, c'est juste du pur bon sens en fait, quitte à se prendre pour un martyr, on parle de persécution et non de croisade...

Mon problème c'est lorsque le bon sens dont tu parles n'est qu'un masque de morale qui fait croire au croisé qu'il détient la vérité vertueuse.

Le cas classique du pro RdR qui cherche à imposer son bon sens quoi. Une autre problématique lorsque plusieurs croisés se regroupent au nom de la vérité, prêts à croiser le fer.

D'où le fait que je parle de croisade et non pas de martyr. Je ne suis le martyr de personne, juste victime de moi-même quand je ne me respecte pas, et je ne vais pas en accuser autrui.

Sinon pour en revenir au sujet, j'y connais que dalle en antipsychotique, mais du peu que j'en ai lu, ils ne semblent pas vraiment conseillé en cas de bad. A partir du moment où le bad n'est que le moment où l'émotion a prit le dessus sur la raison, et qu'on arrive pas à refouler ou dénier ses angoisses, il suffit d'un médicament pour dissocier les angoisses de l'esprit apeuré, et un anxiolytique semble tout trouver puisqu'il sert typiquement à ça.

En tout cas pour avoir déjà prit un lexomil entier en fin de trip difficile, un quart d'heure après je suis passé d'un effet cartoonesque à la réalité sans transition.

Après tout ça est très relatif, parce que rien n'arrête un trip, dans d'autres moments, même en ayant prit un anxyo lors de descente difficile, j'avais l'impression que l'effet était démultiplié au lieu d'être atténué et y avait rien d'autre à faire qu'endurer la souffrance le temps que ça passe, donc y a pas de solution miracle, juste une somme de conditions qui réunies, donne un état pouvant varier d'une position à une autre pour un oui ou pour un non.

Pour moi un bad c'est toujours psychologique, donc ça sert pas toujours d'agir sur le somatique, et de prendre un médoc en croyant que ça va résoudre le problème, comme dis plus haut la notion de bouclage peut se produire à tout moment et de manière aléatoire.


(18/01/2018 14:26)Dreamea a écrit : Ce qui est bizarre que les neuroleptiques c'est un traitement qui commence à être effectif à moyen terme, soit 1-2 mois au moins, c'est bizarre que ça puisse stopper un trip alors que ces mécanismes ne semble pas prédestinés à a voir un impact sur le cerveau avant cette durée.

Je me suis posé la même question mais la flemme d'aller chercher une réponse précise, si quelqu’un s'y connait en neuroleptique ça peut être intéressant d'avoir son avis.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#25
J'y connais rien mais je suis pas un flemmard alors :

Citation :Les antipsychotiques permettent de dissiper la confusion associée à la psychose sévère dans les heures ou les jours qui suivent leur administration, mais il faut compter de quatre à six semaines avant qu’ils ne produisent leur plein effet. Ces médicaments sont efficaces pour maîtriser les symptômes, mais ils ne guérissent pas le trouble sous-jacent. Le traitement au long cours peut permettre d’éviter de nouveaux épisodes de psychose.

http://www.camh.ca/fr/hospital/health_in...ation.aspx

Une vrai psychose doit être un peu plus complexe qu'un "simple" bad trip, ça explique peut être pourquoi c'est si rapide pour calmer les bad et un peu plus long pour les psychoses #hypothèseimprobable

Certains antipsychotiques comme le Seroquel seraient bien plus efficace que d'autres parque c'est un antagoniste 5-HT, faut donc bien faire le tri. En tout cas ça a aidé pas mal de monde en bad si on en croit tous les témoignages sur le net.

Mais bon je persiste et signe , en cas de bad trip : benzo > tout le reste.
The following 2 users Like Trickster's post:
  • Aid3n, Laura Zerty
  Répondre
#26
"Mon problème c'est lorsque le bon sens dont tu parles n'est qu'un masque de morale qui fait croire au croisé qu'il détient la vérité vertueuse.

Le cas classique du pro RdR qui cherche à imposer son bon sens quoi. Une autre problématique lorsque plusieurs croisés se regroupent au nom de la vérité, prêts à croiser le fer.

D'où le fait que je parle de croisade et non pas de martyr. Je ne suis le martyr de personne, juste victime de moi-même quand je ne me respecte pas, et je ne vais pas en accuser autrui."

[Image: telechargement.php?id_image=94894]

TADAA !!
Non mec on a du mal se comprendre, je ne fais pas dans la moral mais dans la logique, je ne croise pas le fer avec toi je te juge, et pour finir je vais pas dire que les stims qui peuvent être relativement anxiogène en high et déprimant en descente que c'est un bon palliatif à un bad trip dans un topic où il y a le mot "Conseils" qui apparait en gros comme le nez sur la figure, pas parce que je trouve ça immorale mais parce que je trouve ça stupide et dangereux.
  Répondre
#27
Un cachet de xanax comme totem, oui c'est clairement un bon moyen de sécuriser son trip  Big Grin

Quant à ce qu'a dit Laura sur les stims, je pense qu'il ne faut pas prendre ça comme un conseil justement mais plus comme une hypothèse et un questionnement sur l'utilité que peuvent jouer les stimulants dans un badtrip, chez certaines personnes en tout cas. Nous ne réagissons pas tous de la même manière aux prods et c'est justement pour ça que certaines personnes pourraient trouver du réconfort dans la consommation d'un stimulant, je pense qu'émettre cette possibilité n'était pas inconscient surtout quand il a été précisé que c'est déconseillé à moult reprises. 
De surcroît, ce serait un manque de finesse de cracher directement sur l'utilisation d'un stim alors que nous sommes ici pour analyser et justement pour essayer de comprendre au maximum ce qu'il y a de mauvais mais aussi de bon dans chaque solution. Tirer un trait sur une possibilité, aussi mauvaise soit-elle, sans énumérer les côtés positifs qu'elle pourrait avoir dans certains rares cas, ça sort d'un esprit scientifique. Nous devons exposer toutes les solutions possibles tout en prenant soin de prévenir les consommateurs, jusque là je pense qu'aucune des solutions qui a été écrite sur ce topic ne l'a été de manière irresponsable.
  Répondre
#28
Alors je vais faire dans la finesse : oui on reagit tous differement au prod et je rajouterais qu'on peut aussi chacun reagir differement d'une prise a l'autre donc la certitude n'est clairement pas un objectif atteignable, de plus je ne medit pas du tout sur les stims je pensais avoir ete clair, seulement on ne parle pas de prendre un stim en plus d'un psyche, mais pour parer a un bad ce qui n'a rien a voir, et vu le potentiel anxiogene des stims oui c'est stupide de conseiller d'en prendre dans ce contexte, apres oui on a bien compris personne n'a conseiller de prendre de stims, ok on me previens si je fait du HS. Ce qui est dommage c'est si c'est vraiment efficace sur Laura on est qui pour dire non mais c'est stupide prend un benzo... ouais d'accords, un bad trip c'est pas necessairement de la peur panique ca peut etre une depression suicidaire au quel cas je vois pas comment un benzo pourrais aider.
  Répondre
#29
Les gars j'ai juste proposé une théorie à partir de ressentis de "lucidité retrouvée" sous trip en faisant des combos peu recommandables...c'était du remplissage mal venu, et ça sert à rien de polémiquer là dessus parce qu'on a tous compris que personne ne conseillerait à quelqu'un de prendre un stim en cas de bad..
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#30
Ouais mais tu vois ca me gave cette extreme prudence vis a vis des stims et des opias qui s'apparente presque a de la censure, en fait je trouve pas mal venu du tout que t'en ai parler, ca m'a interloquer oui, mais derriere on vient conseiller des benzos en parlant de bad trip au sens le plus general du terme comme si c'etait un fait acquis et nom un etat specifique et partiulier.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Mes conseils pour réduire sa conso ou arrêter les drogues Magicarpe 8 121 18/03/2018 19:20
Dernier message: Magicarpe
  Arrêter la consommation journalière d'alcool avec du GHB grivois 53 4,061 05/10/2013 18:44
Dernier message: Gleskorry
  Pensez-vous arrêter un jour? Miramax 74 3,769 04/01/2013 16:30
Dernier message: N@B@@B

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)