• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La ketamine en IV. Légendes urbaines & Mythes.
#1
Bonjour,


Avant de commencer prennez en compte que l'IV est une des ROA les plus addictives, vous êtes majeurs et vaccinnés? À vous de faire votre choix!


Je viens poster un topic pour démentir sur la kéta en IV, la plupart disent que c'est le K-Hole assuré et que c'est dangereux, certes c'est dangereux comme consommer n'importe quelle autre drogue par voie parentherale mais je le fais moi même et je peux vous dire que c'est vraiment LOIN de ce que vous pouvez imaginer.

Tout d'abord avant de vous lancer là dedans, je vous conseille de prendre du matos au CSAPA de ton coin ils sont trop compréhensifs et tout est gratuit Wink Attention à ne pas utiliser les seringues déjà servies il y a des risque de VIH Hépatites toujours faire attention aux poussières et le tampon d'alcool biensur que l'on applique sur le site d'injection et non après avoir shooté car ca fluidifie le sang, l'alcool.


Le côté anesthésiant prends le dessus sur le côté psychédélique, clairement. Les visuels sont présents mais on part moins loin que en IM. Ça monte très rapidement (10 secondes chez moi) donc il faut doser en conséquence.

Je vous conseille le dosage par palier de 25mg, en commençant par cette dose là, et quand vous sentez que la tolerance augmente, il vous faudra rajouter 25mg pour ressentir le même effet. La tolerance est très rapide et augmente tout les deux shoots pratiquement.

Je vais pas me dire EXPERT en IV de keta mais c'est ma ROA de prédilection avec ce produit.

J'aimerai d'autre utilisateurs de keta en IV sur ce topic pour lever le voile sur les mythes et légendes urbaines vis à vis de la K par cette ROA.

Et ceux qui IM peuvent venir donner leur points de vue aussi, j'ignore si il existe un sujet comme celui là mais je pense que ce sera utile à savoir.

25mg IV = -/+ à 100mg nasal

Pour idée.

Peace, et restez safe!


Lucid2.0/LuciDXM
  Répondre
#2
Intéressant, et la seringue qu'on est incapable de retirer après le shot comme légende est vraie? Ça vaudrait la peine d'avoir un sitter pour le coup ^^
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#3
T'as de la tolérance aux produits déjà aussi.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#4
*Aiskhyne* Bonjour les gens !

J'ai essayé 2 fois, ça m'a fais partir loin mais pas en hole, ça monte pas tout de suite donc tu peux retirer la seringue.
J'ai trouvé ça vraiment similaire à un petit plateau 4 de dxm, mais j'avais l'impression que ça durais 10-15 minutes par shoot.

*Oups j'ai posté avec le compte de ma chérie*
  Répondre
#5
D'accord, merci pour les précisions Aiskhyné ^^
Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
#6
Puis franchement j'essaierai pas si j'étais vous, à moins d'avoir sous la main du ketalar en solution injectable...
Mélusine connaissait un mec qui s'injectait de la ké comme ça et il avait un gros abcès dégueulasse qui puait la mort là ou il se shootait.
L'homme est un fou qui pense pouvoir contrôler la vie, alors qu'il ne se contrôle pas lui même.
  Répondre
#7
La on parle de ketamine pure, pas celle de la street coupé à je-ne-sais-quoi. Mes sources sont sûres et c'est d'ailleurs pour ça que j'IV de la ket, je m'enfilerai jamais une IV de keta cradodo.
  Répondre
#8
Certains produits de sources médicales provoquent de méga abcès quand on rate la veine aussi.

Le post m'a laissé sur ma faim par rapport au titre. Finalement j'ai pas appris grand chose à part que c'est moins psychédélique que l'IM (une nouvelle légende urbaine de plus? ^^). En fait à part pour dire que tu tapes en IV, je vois pas trop l'utilité du post ^^

Je suppose que t'étais très expérimenté avant d'en passer par cette ROA mais bon. 25mg dans le pif c'était déjà la stratosphère pour moi au début. Ou peut-être que mes sources sont pures va savoir :S

Tu parles de "faire attention aux poussières" mais le mot poussière lui même est une légende urbaine qui désigne une septicémie. Si tu tires avec un bon filtre aucune poussière, au sens propre, ne passe, et heureusement. Si tu tires sans filtre t'es un gueudin ^^
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#9
Lotre a écrit :Certains produits de sources médicales provoquent de méga abcès quand on rate la veine aussi. |||

- Je n'ai jamais eu d'abcès en ratant ma veine sauf une fois sous aPVP quand j'ai essayé de shooter dans le pied après je te crois c'est possible.

Le post m'a laissé sur ma faim par rapport au titre. Finalement j'ai pas appris grand chose à part que c'est moins psychédélique que l'IM (une nouvelle légende urbaine de plus? ^^). En fait à part pour dire que tu tapes en IV, je vois pas trop l'utilité du post ^^

- C'est un topic participatif, où chacun vient sortir ce qu'il a entendu d'absurde sur l'IV de kéta. J'ai déjà entendu certains dire que l'IV c'était à proscrire car on risquait une dépression respiratoire et un black-out. Ça dépends peut être de la tolerance, c'est sur que si tu t'envoies 200mg sans accoutumance tu risques de passer un sale quart d'heure...

Je suppose que t'étais très expérimenté avant d'en passer par cette ROA mais bon. 25mg dans le pif c'était déjà la stratosphère pour moi au début. Ou peut-être que mes sources sont pures va savoir :S

- J'ai eu des expériences en sniff, IM, IV et orale, je vais rester modeste quand meme et dire seulement que j'ai fait mon bout de chemin. Si 25mg en nasal te suffisent je vois pas l'intérêt de passer à l'IV/IM. Mais ces deux ROA sont une bonne facon d'essayer ton produit à défaut de le faire analyser en laboratoire.

Tu parles de "faire attention aux poussières" mais le mot poussière lui même est une légende urbaine qui désigne une septicémie. Si tu tires avec un bon filtre aucune poussière, au sens propre, ne passe, et heureusement. Si tu tires sans filtre t'es un gueudin ^^

- Le mot poussières est utilisé aussi dans le milieu médical et dans le CSAPA ou je vais... Aprés j'ai des filtres champagnes mais ceux la sont incompatible avec les seringues à aiguille non sertie (seulement les U-100) donc j'utilise des filtres cotons et j'ai jamais eu de problèmes ainsi (va savoir ^^).

Pour en revenir au sujet j'ai entendu dire de la part du mec du CSAPA que la kéta était corrosive en IV par rapport à l'IM. Vous en pensez quoi?
  Répondre
#10
Bah le filtre coton c'est mieux que rien. Mieux que le filtre de clope déjà.
Après tu m'étonnes avec tes filtres champagnes (Sterifilt), perso je les ai trouvé compatibles avec les seringues serties et non serties. Ca doit dépendre du diamètre ou de la longueur du bout de la seringue, mais je pensais que c'était standard.

Ce serait quand même vachement plus prudent de prendre le Sterifilt comme minimum et la toupie comme norme, et de déconseiller le coton. Même si dans la pratique moi aussi j'ai passé des mois à IV au coton et sans aucune lingettes désinfectantes. A la fin je me suis dis quand même qu'il valait mieux revenir à une technique propre. Le jeu n'en vaut pas la chandelle.

Bon et c'est pas parce que tout le monde appelle ça une poussière que c'est réellement du à un grain de poussière. Comme je te l'ai dit, c'est le petit nom de la septicémie, et tu peux t'en taper une sans aucune "poussière", juste en faisant des vieux cotons bien vieillis.

Je conseille la lecture des témoignages d'épisodes de "poussière" sur les blogs de Psychoactif. A chaque fois le pronostique vital est mis en jeu, laissant parfois des séquelles plus ou moins importantes et faisant toujours passer un très très mauvais quart d'heure. C'est là que j'ai compris que ça valait pas le coup de gagner 10 minutes avec un coton ou de se faire un effet pseudo-placebo en réutilisant un vieux coton en période de dèche.

Sinon désolé mais dire que l'IV est une alternative à faire analyser son produit, là non, c'est carrément dangereux comme phrase tu trouves pas ? Une pratique plus safe serait de la faire analyser avant de se l'envoyer par cette voie. Histoire de savoir ce qu'on se met dans les tuyaux.

Cordialement.

PS : après même si c'est cool de savoir que l'IV de ké n'envoie pas nécessairement dans le coma immédiatement, il est quand même prudent de rester sur l'idée de se retirer la seringue rapidement, d'être en position où on ne risque pas de tomber plus bas, etc.
Le risque principal −ou non, pas "principal", mais le pire disons− de la seringue dans le bras est que l'aiguille se casse et aille se balader dans les veines. Ca a peu de risques d'arriver, mais si ça arrive c'est bye bye.


Edit : Ah j'pense à un truc, t'as peut-être les "nouveaux" Sterifilt bleutés ? Ils sont plus grands et d'après mon souvenir effectivement je vois mal comment ils s'adapteraient à autre chose qu'une insu.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#11
Lotre a écrit :Bah le filtre coton c'est mieux que rien. Mieux que le filtre de clope déjà.
Après tu m'étonnes avec tes filtres champagnes (Sterifilt), perso je les ai trouvé compatibles avec les seringues serties et non serties. Ca doit dépendre du diamètre ou de la longueur du bout de la seringue, mais je pensais que c'était standard.

Ce serait quand même vachement plus prudent de prendre le Sterifilt comme minimum et la toupie comme norme, et de déconseiller le coton. Même si dans la pratique moi aussi j'ai passé des mois à IV au coton et sans aucune lingettes désinfectantes. A la fin je me suis dis quand même qu'il valait mieux revenir à une technique propre. Le jeu n'en vaut pas la chandelle.

- Ouais mais bon je trouve la mise en œuvre du filtre toupie trop compliquée à mon goût, j'utilise aussi des filtres cotons et non je n'ai pas les nouveau mais les anciens non clipsable.

Bon et c'est pas parce que tout le monde appelle ça une poussière que c'est réellement du à un grain de poussière. Comme je te l'ai dit, c'est le petit nom de la septicémie, et tu peux t'en taper une sans aucune "poussière", juste en faisant des vieux cotons bien vieillis.

- C'est dû à une infection bactérienne oui, la septicémie c'est généralisé dans tout le corps du coup le pronostic vital peut être mis en jeu ouais.

Je conseille la lecture des témoignages d'épisodes de "poussière" sur les blogs de Psychoactif. A chaque fois le pronostique vital est mis en jeu, laissant parfois des séquelles plus ou moins importantes et faisant toujours passer un très très mauvais quart d'heure. C'est là que j'ai compris que ça valait pas le coup de gagner 10 minutes avec un coton ou de se faire un effet pseudo-placebo en réutilisant un vieux coton en période de dèche.

- Dans ce cas là autant shooter de l'eau...


Sinon désolé mais dire que l'IV est une alternative à faire analyser son produit, là non, c'est carrément dangereux comme phrase tu trouves pas ? Une pratique plus safe serait de la faire analyser avant de se l'envoyer par cette voie. Histoire de savoir ce qu'on se met dans les tuyaux.

- Ouais je disais pas ça comme ça non plus mais si tu pratiques déjà l'IV de ketamine à la base pour goûter un nouveau batch, parfois...

Cordialement.

PS : après même si c'est cool de savoir que l'IV de ké n'envoie pas nécessairement dans le coma immédiatement, il est quand même prudent de rester sur l'idée de se retirer la seringue rapidement, d'être en position où on ne risque pas de tomber plus bas, etc.
Le risque principal −ou non, pas "principal", mais le pire disons− de la seringue dans le bras est que l'aiguille se casse et aille se balader dans les veines. Ca a peu de risques d'arriver, mais si ça arrive c'est bye bye.


Edit : Ah j'pense à un truc, t'as peut-être les "nouveaux" Sterifilt bleutés ? Ils sont plus grands et d'après mon souvenir effectivement je vois mal comment ils s'adapteraient à autre chose qu'une insu.

Smile
  Répondre
#12
Lucid c'est ton égo qui te fait faire ouvrir des topics alors qu'il y en a d'autres déjà ?

Comme celui là
http://www.psychonaut.com/dissociatifs/5...endre.html
http://www.psychonaut.com/dissociatifs/4...amine.html
  Répondre
#13
Du tout, je voulais surtout casser les mythes sur l'IV de ketamine. Mon intention c'était pas de me la pêter il n'y a aucune gloire à cela.

Autant pour moi je n'ai pas vu les topics, après ca n'empêche pas ma bonne intention...
  Répondre
#14
Vu qu'on est dans la partie Trip Report, si un jour tu es tenté de raconter ce que tu ressens et interprètes lors d'une IV de kéta, ça pourrait compléter les infos déjà données sur les différents topics.
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#15
C'est vrai que moi aussi j'aimerais en savoir plus de ton exploration, de ton rapport avec les effets de ce produit.
A quel point la kéta a-t-elle pu être psychédélique pour toi, quelle que soit la ROA ?
A-t-elle perdu de sa puissance de ce côté, pour toi ?
Comment tu décris les divers effets mentaux de tes trips sous ké ?
Un petit TR serait pas mal ouais !
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#16
Alors tout simplement des que j'ai envoyé la K dans la veine, ké ressent une montée douce et très plaisante. La keta a été psychédélique pour moi à mes 16/17 ans ou j'ai fait mon premier vrai hole, j'ai laissé la substance de côté puis j'ai rencontré l'IV a 21 ans. À partir de la l'idée d'IV de la leta m'est passée par la tete, et je l'ai fait. Ça m'a beaucoup plus car c'est beaucoup plus anesthésiant que psychédélique (un tout petit peu quand même) puis ca agit sur la dépression en gros l'IV de keta c'est rapide, très rapide et ca détends tout le corps dans la minute qui suit. Et on rentre à l'intérieur de soi, on se fait des discussions intérieurs voilà le topo, par contre je trouve ça moins profond comme trip que l'IM.
  Répondre
#17
Sa agit sur la dépression sous le seuil anesthésiant, sous le contrôle d'un médecin et d'un psychologue dans le cadre d'une thérapie. Hein.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#18
ça agirait sous le seuil anesthésiant mais pas au dessus du seuil ? comment c'est possible ?
  Répondre
#19
Depuis que tu soignes pas une dépression avec de la drogue Wink

Et car comment la substance agit, tu n'as pas besoin de plus pour ressentir cette effet anti dépresseur. Avec + tu augmentes les risques d'effet secondaires désagréable et donc pas du tout aider dans le cas d'une dépression.

Qui plus est, je vois pas comment tu peux travaillé sur une dépression dans un états à moitié de coma car comme la noté Lucid, t'auras plus tendance à tomber dans les pommes que d'avoir un trip psychédélique.

En plus ce n'est pas le trip qui aide, mais la molécule en elle même qui bloque les récepteurs opïodes et NMDA.


Mais la jouer auto médication à l'iv de kéta, j'vois pas où sa mène Wink

http://www.webmd.com/mental-health/news/...ession-faq
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#20
d'acc c'est plus clair merci
ils parlent pas du dosage dans l'article, t'as un ordre d'idée de combien est administré pour n'avoir que l'effet anti-dépresseur ?
  Répondre
#21
Ouais tu post un trip sur les légendes urbaines en disant que ça fait pas de dépression respiratoire en IV en te basant sur ton unique expérience personnelle alors que le corps médical connaît ce risque (de l'injection IV trop rapide, même si ils utilisent des doses anesthésiques). Ton post j'appelle ça de la désinformation ! Une dose hallucinogène frolant la dose anesthésique pourrait surement chez un individus sans tolérance créer une dépression respiratoire, surtout si mélangée a un autre downer style alcool (comme ce n'est jamais fait en milieu hospitalier).

Moi je dit que tu dit de la merde, et qu'il faut maintenir le fait d'informer les gens sur ce risque particulier avec la kétamine IV qui ne s'applique pas aux autres voies tel que l'IM ou le sniff.

Citation : [INDENT] ça agirait sous le seuil anesthésiant mais pas au dessus du seuil ? comment c'est possible ? [/INDENT]


On ne sais même pas si l'effet antidépresseur viens de l'effet antagoniste sur les récepteurs NMDA, il pourrai venir d'une augmentation d'un facteur de croissance neuronale, ou d'autres mécanismes. L'effet antagoniste sur les récepteurs NMDA, à force sa destabilise. Les doses recherchées pour l'effet antidépresseur sont très légères, 5/10mg peut être, y'a un thread dessus sur bluelight pour ceux dont l'expérimentation intéresse.

Citation :mais la molécule en elle même qui bloque les récepteurs opïodes et NMDA.

Je vois pas de quels récepteurs opioïdes tu parles MrG ?
  Répondre
#22
GuyGeorge a écrit :.



Je vois pas de quels récepteurs opioïdes tu parles MrG ?


C'est dans l'article que j'ai cité.

Citation :[FONT=&amp]Ketamine blocks a type of receptor in the brain, known as NMDA, thought to play a role in depression. Recent studies find that ketamine can have long-lasting effects on depression, even though the drug only stays in the body a short time.[/FONT]
[FONT=&amp]Ketamine also acts on other brain receptors -- like opioid receptors, which affect pain and depression. "I think it is the ability of ketamine to not just hit one target like NMDA, but also to hit other receptors that create its unique effect," says Ruben Abagyan, PhD, a professor at the UC San Diego Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences who has studied the use of ketamine for depression.[/FONT]

Ruben Abagyan : https://pharmacy.ucsd.edu/faculty/bios/abagyan.shtml

C'est pas un fake prof à la Alien theory Big Grin


@Skiff
On parle d'une thérapie avec des médecins et des psychologues psychiatriaques qui vont adapté le dosage par rapport à ta masse et à tes antécédent psychologique et ou psychiatrique. Vont pas balancer random : Alors pour soigner la dépression, 4 shoot de kétamine à xx mg tout les deux jours à prendre avec un grand verre d'eau.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#23
Les récepteurs Kappa peut-être ? Ils sont touchés par les opiacés et impliqués dans la dissociation, me semble ? Flemme de lire l'article + l'impression en vous lisant que l'article ne répond pas à la question de "quels récepteurs".

La kétamine est aujourd'hui sous les projecteurs pour son effet anti-dépresseur aigu et immédiat : comme calmer un suicidaire quoi. Ensuite pour le traitement de fond, les études dont vous parlez révèleront peut-être tout le potentiel, mais sont effectivement en cours depuis un moment. J'avais cru comprendre que les dosages étaient encore bien plus minimes que 10mg.

Perso au niveau du ressenti − que j'aurais du mal à séparer de l'effet purement biologique-physique de l'effet anti-dépresseur − c'est vrai que l'afterglow de ké me laissait dans des états de paix et de bonheur.
Je peux par la logique relier cet état aux choses vécues et ressenties pendant le trip. Peut-être qu'un jour on regardera les molécules autrement qui sait, et on ne pourra plus chercher d'un côté l'effet objectif, de l'autre l'effet subjectif. Pour l'instant bien sûr ce genre d'approche reste dans le cadre des pseudo-sciences.

Mais si je devais faire un pari, je voterais pour les nouvelles connexions neuronales dont tu parles Guy, car la ké apprend un paquet de trucs quand on n'a jamais vu le monde comme ça avant !
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#24
Pas de mythe cassé, toujours aussi chaud pour tester :p
La seule drogue qui me justifie que jme fasse une IV
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#25
Et pourtant tout le monde te dis que c'est mieux en IM x)
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#26
Ah bon, j'ai pas du bien lire, peut importe IM m'ira aussi. Je voulais dire la piquouse de maniere générale
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#27
Si c'est pour le plaisir de retrouver le geste je te comprends. Ou pour retrouver le plaisir du geste, c'est de même. Ca fait un mois que je demande de quoi me shooter 2 à 3 fois par semaine à des zonards que je croise, sans succès heureusement. C'est ce "sans succès - heureusement" qui m'rappelle que le geste en lui-même est addictif, éviter de commencer n'est pas plus mal.

Faut voir les différences de conceptions quoi. Y'a des gens chez qui tu "peux pas" te shooter, parce que c'est tes amis, du moins il préféreraient pas. Y'a des gens qui vont te regarder ébahis faire ça toute la nuit en disant "wahou mec t'es un ouf". Et pour toi c'est devenu aussi normal et addictif que d'allumer une clope. Aussi normal que ton pote qui met une demi heure à trouver la veine à chaque fois, qui peine comme un boeuf mais répètera le geste mécaniquement sans broncher jusqu'au succès, et qui finit avec la seringue et la jambe pleines de sang.

Donc bon, non ce n'est pas une légende urbaine : ce n'est pas un geste banale, ça peut changer ta vie et rarement en mieux. ^^ C'est plutôt glauque les histoires d'abcès, de réutilisation de matos car pas disponible, de "je sais plus c'est laquelle ma seringue t'es sûr c'est celle là? T'as pas de maladie au fait?".

Je suis devenu le vieux con réac en mode faites ce que je dis pas ce que je fais. Mais je trouve ça à tout le moins dommage de banaliser ce geste.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#28
Citation :[FONT=&amp]Ketamine also acts on other brain receptors -- like opioid receptors, which affect pain and depression. "I think it is the ability of ketamine to not just hit one target like NMDA, but also to hit other receptors that create its unique effect," says Ruben Abagyan, PhD, a professor at the UC San Diego Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences who has studied the use of ketamine for depression.

Très peu de molécules sont extrêmement sélectives pour un seul type de cibles biologiques (de récepteurs). Peut être qu'in vitro a haut dosage la kétamine tape aussi dans les récepteurs opiacés (j'ai tiqué en anglais ils parlent de "opioid receptors" alors que nous c'est récepteurs opiacés) mu et delta, mais il faudrait comparer les constantes d'association dissociation entre les récepteurs NMDA et MOR/DOR pour la kétamine. J'avais la compréhension que l'effet psychotrope de la kétamine était principalement du à l'action sur les récepteurs NMDA. Mais je m'incline devant un mec avec un PhD sur le sujet (enfin c'est pas exactement ce qu'il dit, l'effet hallucinogène doit principalement être du aux NMDA, mais d'autres actions médicales à dosage différents de ce qu'on utilise pour se défoncer doit apparaître, comme par exemple déjà un effet sur les facteurs de croissance neuronale à très faible dose < 10mg IV)
[/FONT]
  Répondre
#29
nop c'est pas le plaisir du geste, je me suis jamais shooté. C'est juste que je ne connais pas de dissociatifs qui provoque un flash (à part le N2O et la MXE vaporisé et encore bizzarement ca ne marchait pas avec toute les MXE). Et les disso c'est une de mes classes de dr preferé, j'aimerais voir cke donne un flash avec ca. Genre de normal tu passe quasi direct a chose inexistante quelque part dans le cosmos. L'aspect deconnection de la realité (qui doit se sentir quand tu passe de normal à défoncé) doit etre bien sympa.

La seul limite à ca par contre c'est que j'ai peur du cuop de me shooter d'autre drogues apres, du coup je pense que je demanderai a quelqu'un de le faire pour ne pas apprendre. Jpense que si je tombe dans l'héro injecté ma vie est foutu (elle avait déja pri une sacré claque rien qu'avec la codé et le sub)
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#30
Ouais ouais j'avais déjà vu que la Ké avait une affinité MOR, après DOR c'est tout à fait possible, ça pourrait augmenter le côté disso un peu dark.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Festival de Néoules, Ketamine Hollandaise Percheman 5 1,173 10/01/2017 13:44
Dernier message: Percheman
  Si Kétabien, c'est Kétamine ! Récit d'une dizaine de jours de déboires Percheman 0 887 10/01/2017 11:03
Dernier message: Percheman
  [Kétamine 380mg] Suppression des lois physiques Krix 15 2,933 01/11/2016 22:07
Dernier message: alex223
  La Kétamine est plus douce que dans mon souvenir! Miyuetyayu24 2 940 20/08/2016 17:08
Dernier message: Miyuetyayu24
  Demande de kétamine pour depression ? wealldead 9 2,210 21/07/2016 13:37
Dernier message: pijeo09
  Premières Expériences de S-Kétamine LegrosAlexandre 30 5,174 08/12/2014 05:02
Dernier message: LePtitJO
  Kétamine? Dissociation? K-Hole? Mr.G 24 8,228 24/10/2014 19:48
Dernier message: Lullaby
  Premier trip à la Ketamine et demande d'info Neuktek 1 2,612 12/08/2013 04:22
Dernier message: Ouroboros
  Un détour kétaminé.. Ubik012 7 1,544 10/04/2013 12:57
Dernier message: Ubik012
  Voyage subi, était-ce de la Kétamine? Miramax 16 3,522 15/08/2012 16:22
Dernier message: Miramax

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)