• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Limiter la neurotoxicité induite par les amphétamines
#1
Coucou mes biquettes ! [Image: icon_syda.gif]

Aujourd'hui je vous propose un peu de lecture avec un article particulièrement intéressant qui aborde de nombreuses notions concernant les effets délétères neurophysiologiques, provoqués par l'usage des amphétamines.

Vous y trouverez aussi et surtout quelques conseils potentiellement utiles et scientifiquement étayés.



Adderall Neurotoxicity: How To Protect Your Brain


Résumé pour les nuls en anglais :

En gros il est dit que l'augmentation des concentrations dopaminergiques au niveau intra-cellulaire (en dehors des stockages vésiculaires donc), favorise la formation de ce que l'on appelle la 6-hydroxydopamine, une version oxydé de la dopamine qui peut détruire purement et simplement les synapses dopaminergiques par sa présence.

il est conseillé pour contre-carrer la neurotoxicité que provoque les amphétamines (au moins au niveau dopaminergique) de :

- Éviter la surchauffe (effort physique intense) qui favorise la formation de 6-OHDA. Voir de se refroidir/rafraîchir le plus possible car il semblerait que c'est une neuroprotection particulièrement efficace sur les animaux à qui on a administrer de la méthamphétamine.
- Consommer de la vitamine C et vitamine D3 (le matin comme pour une cure normale)
- Consommer à bas dosage des anti-inflammatoires non-stéroïdien, comme l'aspirine, peut également avoir une action protectrice contre le 6-OHDA.
- Une cure de magnésium (même principe que les vitamines citées) peut également si c'est bien fait chaque matin, protéger les récepteurs NMDA contre le 6-OHDA.
- De même pour la mélatonine (par contre qui se prend le soir et pas le matin) est un anti-oxydant très efficace.
- Le thé vert pour la même raison (oublier pas qu'on cherche à contre-carrer le plus possible une molécule oxydé).

- Consommer de faible dose (avant) de la molécule prise pourrait aider aussi.
- Et pour finir y aurait aussi une autre méthode dite "agressive" mais qui semble être très risqué (si y a eu qu'une étude sur le sujet on va peut-être éviter) et qui consisterait à consommer de la "Minocycline" mais je sais pas ce que c'est et voilà quoi.

BONUS
- C'est pas dans l'étude mais puisqu'on parle de RDR, un conseil perso qui m'aide énormément dans ma récupération physiologique (dans le cas de prise de stimulant), c'est la consommation d'une pilule de 500mg de L-Tyrosine (précurseur de la noradrénaline et de la dopamine) à chaque matin ou tu as prévu de consommer + 1 journée post-session.
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#2
Très bonne initiative, un seul truc à dire : cimer chef !
Prototype personnel de Dieu, mutant à l'énergie dense jamais conçu [B]pour la production en série. Il était le dernier d'une espèce : trop étrange [B]pour vivre mais [B]trop rare pour mourir...[/B][/B][/B]
  Répondre
#3
Un petit résumé en français ça serait cool. Big Grin
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#4
C'est marrant j'allais justement chercher des infos la dessus aujourd'hui merci j'aurai pas besoin de le faire Big Grin
  Répondre
#5
Sludge a écrit :Un petit résumé en français ça serait cool. Big Grin

Ouep pas de soucis j'éditerais le thread en y ajoutant/traduisant un résumé :mrgreen:

(Mais seulement quand j'arrêterais de voir de la fumée émaner des objets autour de mon champ de vision et que le tapis arrêtera de bouder)
[SIZE=2]

CookiezSlayer a écrit :C'est marrant j'allais justement chercher des infos la dessus aujourd'hui merci j'aurai pas besoin de le faire [Image: icon_biggrin.gif]
[/SIZE]
Ah bah c'est parfait ! ahah
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#6
Vraiment intéressant et RdR
Supernaute de la Lyre
  Répondre
#7
On retrouve à peu près les mêmes conseils que concernant la MDMA.

Eviter l'alcool et l'hyperthermie.
Vitamine C et thé vert.
Et d'autres trucs un peu plus compliqués à mettre en place. Wink (cf. les titres en gras pour avoir une idée)

Un truc intéressant concerne la prise de très petites doses avant une grosse dose pour éviter la neurotoxicité. Bon, j'ai tout lu en diagonale, mais l'article vise surtout les patients traités avec les amphétamines donc je ne crois pas que ça vaille le coup de se rendre accro avant de binger Wink
Oui, ce post ne sert à rien, je sais.
  Répondre
#8
Citation :(cf. les titres en gras pour avoir une idée)
J'y vois des 3 ou des aum, ça fait flippééééé ^^.
Sinon yep, en gros l'abus d'amphétamines c'est pas tip top du tout pour le cerveau, alors pour ceux et celles qui suivent un traitement d'Adderall (quotidiennement j'imagine ?) ba merde quoi wtf ?! Reality :/
Avant de vous être décidé à essayer un produit, songez toujours à faire un test allergique et renseignez vous sur les dosages, ROA, effets, risques etc.

https://psychonautwiki.org/wiki/Main_Page    -    https://www.erowid.org/

Vous pouvez aussi analyser vos produit pour être certain(e) de ce qu'ils contiennent.

http://www.wedinos.org/    -    http://technoplus.org/

 
"Exterminate all rational thought !" William S. Burroughs
  Répondre
#9
Et le coeur ? On en parle ???
Prototype personnel de Dieu, mutant à l'énergie dense jamais conçu [B]pour la production en série. Il était le dernier d'une espèce : trop étrange [B]pour vivre mais [B]trop rare pour mourir...[/B][/B][/B]
  Répondre
#10
Je sais plus si c'est abordé dans l'article, je l'ai pas lu en entier mais je crois qu'il est surtout question de neurotoxicité, donc ça se focus pas mal sur le système dopaminergique et le cerveau, ainsi que des méthodes pour plus ou moins contrer les effets neurologiques secondaires. Je suis sur la trad, j'en ai fait une petite moitié là mais c'est super lourd à faire et j'y comprend pratiquement rien même en français ^^ Je post ça dès que j'ai finit (d'ici quelques jours si j'arrive à me motiver), à moins que ce soit fait avant.
Avant de vous être décidé à essayer un produit, songez toujours à faire un test allergique et renseignez vous sur les dosages, ROA, effets, risques etc.

https://psychonautwiki.org/wiki/Main_Page    -    https://www.erowid.org/

Vous pouvez aussi analyser vos produit pour être certain(e) de ce qu'ils contiennent.

http://www.wedinos.org/    -    http://technoplus.org/

 
"Exterminate all rational thought !" William S. Burroughs
  Répondre
#11
C'est bon j'ai édité.

Et percheman dans l'article il ne parle pas du corps mais uniquement du cortex. Voilà voilà !
Mes TRs :

/// DXM
/// MXE
/// Kétamine

Faites toujours analyser les produits dont vous n'êtes pas sûr à 200% de la contenance !! Essayez Wedinos.
Ou viens comprendre pourquoi en t'informant par ici.

"Les drogues ne sont pas un problème, c'est leurs usages que nous ne savons pas maîtriser."
  Répondre
#12
Les substances conseillés pour limiter la neurotoxicité sont elles toutes à utiliser pendant le temps de conso ou celui de la descente ?
  Répondre
#13
C'est du cas par cas, par exemple le thé vert est à prendre après, tandis que le cbd serait pendant.
La plupart des compléments peuvent être pris pendant et après, excepté si une interaction se produit. Typiquement, la caféine du thé vert va augmenter encore plus les battements cardiaques, la pression sanguine et l'insomnie de la descente. C'est le genre de combo à éviter.
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
The following 1 user Likes snap2's post:
  • Etpaf
  Répondre
#14
De ce que j'avais compris pour la conso de MDMA et de speed, les antioxydant ne sont pas une option. Le 5htp est tres souhaitable dans le cas de la MD, parce qu'une hypothese voudrait que ce qui casse les neuones, c'est en partit le drop de serotonine en lui meme. Je ne prend plus de MD mais quand j'en prenais, les 2 dernieres fois j'ai pris entre 500 et 1000mg de 5htp /des antioxydant au debut de la descente et les jours qui suivaient et je n'ai pas eu de descente invalidante.
"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."
-- Maurice Chapelain
[SIZE=1][SIZE=1][SIZE=1]
like your mother
[/SIZE][/SIZE][/SIZE]
  Répondre
#15
J'avais eu des séquelles empirant puis déclinant sur plus de 6 mois après avoir essayé la meth, spasmes nerveux et abdominaux particulièrement déplaisants, récepteurs endommagés dans le système nerveux a priori (je n'ai jamais consulté pendant cette période, je m'auto-médicamentais on va dire), j'avais du coup fait grande consommation d'omega 3 en gélules et de powerade (pour les électrolytes) après lecture de forums, tout en rationnant le tabac et le reste. Pas sûr que ça ait fait une grande différence cela dit, je crois surtout que si on s'est amoché aux stimulants le plus important c'est de ne plus toucher aux prods du tout pendant 2/3 mois minimum.
  Répondre
#16
L'amphétamine au delà de 15mg détruit les os, le sang, et la matière grise.
15mg>le sang
100mg>les os
150mg> la matière grise
je crois que c'est ça
Ensuite, c'est un médicament en théorie, au dessous de 15mg, pour les gens atteints de fatigues chroniques ou d'hyperactivité, le problème c'est que trop de gens crèvent parce qu'ils prennent des barres à 600mg d'un coup alors qu'ils en ont jamais pris.
Hormis ça, à 15mg, c'est pas assez "puissant", pour que la puissance de cette drogue ne se retourne contre nous en nous fasse faire des bad-trips, ça reste donc un "médicament".
Hormis ça, ses effets extra-pyramidaux sont très faibles, le seul risque, c'est d'en prendre quotidiennement, comme avec les neuroleptiques: à la fin on peut plus marcher droit, le corps perd sa force parce que l'esprit n'est plus accordé au corps et on pour mourrir parce qu'on devient physiologiquement mort.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Alerte précoce belge] Intoxication induite par la consommation d’AB-CHMINACA Eurotox asbl 4 1,497 14/07/2014 14:28
Dernier message: Eurotox asbl
  Alcool et neurotoxicité grivois 9 1,747 01/05/2014 10:06
Dernier message: Maddict
  Conduite à tenir du SAMU du CHU de Grenoble face aux Amphétamines LegrosAlexandre 0 1,022 13/10/2013 22:05
Dernier message: LegrosAlexandre
  Neurotoxicité amphetamine halogéné ? no_id 12 1,162 22/08/2013 17:32
Dernier message: dehn

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)