• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La lyre du romantisme fanatique extrémiste
#31
ambiance... marché au safran, poivres et pili-pili... réglisse, canelle, gingembre... thés vert ou vanille... à chacun de faire son propre film. C'est privé et on ne regarde pas chez le voisin...




cela a été à la radio je crois...




Jacco Gardner... on danse les bras en haut et les paumes tournées vers le ciel, entre les yeux et le soleil... (ou en nocturne la lune)


  Citer
#32
hé hé !! on s'en tient à la parole donnée... on ne s'arrête pas aux 70... mais il a le même regard "étrusque" de connaissance...




c'est suédois... mais bon que ce soit de ci ou de là cela ne change rien... c'est là de toutes façons.




un mélomane c'est comme un surfer, il scrute la mer et se jette à l'eau quand arrive la bonne vague


  Citer
#33










  Citer
#34




==============================================================

les Japonais ayant définitivement rejoint le camp occidental, pour le  meilleur et pour le pire, depuis les prémices de la guerre du Vietnam, se sont lancés à rattraper le temps perdu. La technologie, les Hondas,  le mode de vie... Ils veulent venir avec nous...





Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap1.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap2.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap3.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap4.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap5.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap6.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
[Image: jap7.jpg]
Ils veulent venir avec nous...
  Citer
#35
Ceux qui veulent développer des sujets difficiles à dire ont dorénavant les coudées franches sur Psychonaut. Aujourd'hui quand on dit pop il y a référence à neuneu... "pop" a une conotation infantile. Ouf! Voila c'est dit.
PoP cela signifie "populaire". Le mot PoP (quand je l'écris ainsi j'ai la sensation de me fédérer au mouvement évolutif...) est le successeur du mot "populaire". La musqiue populaire, les bals populaires des grandes villes, des villages... Binious, accordéons et aussi Maurice Chevalier... C'était "populaire". Avec l'émancipation en marche la musique populaire est devenue PoP. A écouter les modèles suivants évolutifs on sent bien que le genre humain a changé en revenant sur ses pas aujourd'hui... Après s'être émancipé, le genre humain est ramené sous contrôle comme les moutons à la bergerie... Car les échantillons suivants ne sont plus la référence. Le point critique est moins ce changement que de ne pas en avoir conscience.

et pourtant PoP cacheté officiel ?













etc...
  Citer
#36
faisons ce qu'il ne faudrait pas faire (ou preuve par 9)

voici le style pop que on a substitué à l'original. Le suivant est franchement paupérisé au niveau de l'intellect et c'est pourtant celui qui a été en tête de chart pour finir.




L'Homme pour ne plus se prendre la tête comme un être évolué à l'intelligence malade a choisi le primitivisme. Il s'est lobotomisé. C'est un psycho-suicide. C'est absolument pathétique et de niveau cauchemardesque... Pck il y a klkchose qu'il veut oublier et qui est pourtant la pierre angulaire, la raison, de toute son existence et de toute sa valeur...
  Citer
#37
marquer la cadence au pas de l'oie... distinction de toute dictature fanatique...
Dictature ou dictature comme contre-dictature, seront ensuite appelées à chuter...
[Image: DBowie.jpg]
  Citer
#38
dernières nouvelles...

<cut>
Les surfaces dédiées au pavot ont augmenté de 10% en 2016 en Afghanistan, premier producteur mondial, après un recul exceptionnel l'an passé, selon les estimations de l'Onu publiées dimanche à Kaboul.

Cette augmentation des cultures sur une surface totale désormais de 201.000 ha, attribuée à de "meilleures conditions climatiques", laisse présager une hausse de la production d'opium de 43%, à 4.600 tonnes contre 3.300 t en 2015 indique le rapport de l'agence des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Pour la ministre chargée de la lutte anti-drogue, Salamat Azimi, "la cause principale de cette augmentation est l'insécurité aggravée et le manque de fonds dédiés" qui ont entravé les campagnes d'éradication.
A ce stade seules treize des 34 provinces du pays sont exemptes de pavot, a-t-elle indiqué devant la presse.

"Il est très perturbant de voir la culture du pavot s'étendre dans les provinces du nord" où il était presque inexistant, a relevé le responsable de l'ONUDC à Kaboul Andrey Avetisyan.
En revanche, alors que 93% du pavot, matière première de l'opium, est cultivé dans le sud du pays, le responsable onusien a noté une légère diminution "encourageante" dans certaines provinces méridionales, notamment de "7% dans le Helmand", première productrice mondiale.

Le Helmand, frontalier du Pakistan, est l'une des provinces les plus troublées du pays avec l'Uruzgan voisin; il échappe largement au contrôle du gouvernement et est soumis à d'incessantes offensives des talibans qui y agissent très librement, collectant des "taxes" auprès des cultivateurs de pavot pour financer leur insurrection.

Le général Baz Mohammad Ahmadi, vice-ministre de l'Intérieur chargé de la lutte anti-drogue, a d'ailleurs rappelé que "la plupart des guerres en Afghanistan sont financées par la culture du pavot. Partout où vous voyez du pavot en Afghanistan, vous avez des combats" a-t-il insisté.

En 2015, pour la première fois en six ans, la culture du pavot avait reculé en Afghanistan, chutant de près de 20% tandis que la production d'opium diminuait de moitié, une victoire relative attribuée aux conditions climatiques défavorables par l'Onu.
L'Onu se félicite "d'une production moindre qu'il y a deux ans" en dépit de son augmentation mais les experts affirment que 2014 fut une année très exceptionnelle.
Le rapport annuel de l'Onu présente "la meilleure évaluation des cultures de pavot", a rappelé M. Avetysian, qui a regretté "la récente diminution du soutien international" dans la lutte anti-drogue.
</cut>
  Citer
#39
Belgique: Cette mode PoP qui aura trouvé son crédit philosophique et surtout commercial avec de gros chiffres d'affaire pour caractériser une décennie que l'on préfère ranger aux archives malgré tout. Je n'ai pas retrouvé cette illustration que j'ai connue... Aujourd'hui la photo où est elle? Aurait elle été glissée en-dessous du coussin d'un canapé ou cachée dans une potiche? Elle recèle un intérêt socio-historique pourtant. Comme une nouvelle philosophie dans l'historia s'étendant parmi la base et remontant dans les sphères étatiques, des indices demeurent après coup sur les documents... Une prise de vue des années 70: la famille royale réunie dans le parc du palais. Le roi, les princes, vêtus "in" et avec des pantalons à pattes d'eph !! Elle a peut-être même figuré sur une boite métallique à biscuits achalandée au supermarché cette photo... Aujourd'hui les photos agréées sont plus classiques au détriment du genre désormais trop sympa. Mais il y eut pourtant nombre de sujets fans de ce style PoP.

loin... au delà des interdits, la même transe, les mêmes racines philosophiques...

En Belgique, deux hommes politiques... l'un de droite (celui de gauche) et l'autre de gauche (à droite)


Didier Reynders (MR)
1978. "J'étais plutôt cheveux longs et sac de cuir en bandoulière.

Elio Di Rupo (PS)
1971. "J'étais plutôt du style ''peace and love'', chemises à fleurs, même si je n'ai absolument pas été touché par Mai 68.
[Image: drga.jpg]

si vous avez des photos souvenir de personnalités avec des cheveux longs, une crête à la punk ou des épingles à nourrice dans les lobes des oreilles alors mettez-les ici

============== EDIT ===============

j'ai trouvé Sarkozy !!!

[Image: sarko.jpg]

ptn il est bon pour une pub de pattes d'eph !!
  Citer
#40
Ce serait pas Michel Sardou?? ... et à sa gauche Patrick Dewaere
(nota ultérieure: après nouvelles infos ce ne sont pas ceux que je croyais d'abord mais un groupe anglais)
[Image: MSardou.jpg]

"le" jacques Brel en un temps où la bohême vindicative marquait la vie quotidienne
[Image: JB.jpg]
  Citer
#41
PoPculture & PoPart,
si ils ont fait l'environnement de mes défonces, ils peuvent autant aider à décrocher comme substitut de distraction. Le PoPart ne devrait donc rien à voir là-dedans. Il doit être disculpé.

des échantillons PoPart d'avant... mais il y a aussi du PoPart actuel (si, si !!) qui fera l'objet d'un thread ultérieur...

[Image: PoPculture43.jpg]

[Image: PoPculture09.jpg]

[Image: PoPculture41.jpg]

[Image: PoPculture46.jpg]

[Image: PoPculture48.jpg]

[Image: PoPculture07.jpg]

[Image: PoPculture24.jpg]

[Image: PoPculture21.jpg]

[Image: PoPculture42.jpg]

[Image: PoPculture36.jpg]

[Image: PoPculture02.jpg]

[Image: PoPculture38.jpg]

[Image: PoPculture47.jpg]

[Image: PoPculture22.jpg]

[Image: PoPculture35.jpg]

[Image: PoPculture26.jpg]

[Image: PoPculture18.jpg]

[Image: PoPculture17.jpg]

[Image: PoPculture29.jpg]

[Image: PoPculture32.jpg]

[Image: PoPculture39.jpg]

[Image: PoPculture31.jpg]

[Image: PoPculture25.jpg]

[Image: PoPculture33.jpg]

[Image: PoPculture08.jpg]

[Image: PoPculture13.jpg]

[Image: PoPculture01.jpg]

[Image: PoPculture14.jpg]

[Image: PoPculture04.jpg]

[Image: PoPculture12.jpg]

[Image: PoPculture23.jpg]

[Image: PoPculture10.jpg]

[Image: PoPculture05.jpg]

[Image: PoPculture11.jpg]

[Image: PoPculture28.jpg]

  Citer
#42
une pause...



  Citer
#43
Tintin, Pilote et Spirou sont le rdv ludique hebdomadaire des ados des 70. (j'ai eu ce n° spécial de Tintin, j'avais oublié, et ça me rend chose de revoir ça...)

C'est une époque riche (pétrole à bon marché) mais malade, décadente comme un empire romain... avec plein de tares... De gros budgets avec plein de gaspillage.

[Image: couvtin.jpg]
  Citer
#44
PoPculture & PoPart, (tome 2) nouvelle vague...  certains artistes font le trait d'union en reprenant au long des années 80 certains thèmes qu'ils actualisent... Ensuite les styles évoluent mais il s'agit encore de PoPart. On s'avance dans les années 2000 de cette façon...

Frank Shepard Fairey, Stanley Mouse, Alexandra Fischer, Chris Shaw, Dave Hunter, John Mavroudis, Carolyn Ferris, Wes Wilson, Lauren Yurkovich, Dennis Larkins, etc... etc... et encore etc...

[Image: p6.jpg]
.
[Image: p7.jpg]
.
[Image: p31.jpg]
.
[Image: p34.jpg]
.
[Image: p20.jpg]
.
[Image: p33.jpg]
.
[Image: p17.jpg]
.
[Image: p18.jpg]
.
[Image: p30.jpg]
.
[Image: p27.jpg]
.
[Image: p12.jpg]
.
[Image: p10.jpg]
.
[Image: p28.jpg]
.
[Image: p26.jpg]
.
[Image: p29.jpg]
.
[Image: p24.jpg]
.
[Image: p22.jpg]
.
[Image: p25.jpg]
.
[Image: p16.jpg]
.
[Image: p15.jpg]
.
[Image: p3.jpg]
.
[Image: p4.jpg]
.
[Image: p11.jpg]
.
[Image: p9.jpg]
.
[Image: p39.jpg]
.
[Image: p41.JPG]
.
[Image: p44.jpg]
.
[Image: p45.jpg]
.
[Image: p43.jpg]
.
[Image: p46.jpg]
.
[Image: p47.jpg]
.
[Image: p49.JPG]
.
[Image: p13.jpg]
.
[Image: p40.jpg]
.
[Image: p36.jpg]
.
[Image: p37.jpg]
.
[Image: p42.jpg]
.
[Image: p35.jpg]
.
[Image: p5.jpg]
.
[Image: p2.jpg]
.
[Image: p48.jpg]
.
[Image: p14.JPG]
.
[Image: p50.jpg]
.
[Image: p38.jpg]
.
[Image: p8.jpg]
.
[Image: p21.jpg]
il y en a à la tonne par exemple, là

https://www.google.be/search?q&tbm=isch&...Q&dpr=1.25

il suffit d'entrer un nom d'artiste sur Google et de spécialiser la recherche sur l'intitulé "images"

et là un exemple de site Web (californien) de posters

Moonalice Posters
  Citer
#45
Bon voila, grosso modo j'ai accouché de l'essentiel et le topic est assez bien fourni. Déjà si on ne comprend pas la démarche alors on aura klkes éléments sachant que je n'ai pas de sujet académique à développer du fait que je n'ai aucune qualification (lire et comprendre que je ne suis que alphabétisé, sans plus...). Je traite d'une observation commencée après l'école primaire, quand je suis parti vivre en rue. En fait de bagage intellectuel je n'ai que celui du baluchon. Je comprends, par ma présence, qu'autrui puisse chanter "qu'est ce que c'est, qu'est ce qu'il a, qui c'est celui-là... il est complètement gaga ce type là..." car les gens appliquent à autrui leurs circonstances personnelles par leur jugement. Je n'ai pas le secondaire ni le bac, moi... Imaginez qu'il y a parfois des gens dont la différence incomprise provoque des réactions épidermiques comme le racisme ou la haine... Dès ce moment vos consignes philosophiques, politiques, ne sont pas en phase avec vos actes. C'est tout.

Quand à tous les états physiologiques dûs à la drogue, je les connais. Sinon je ne me serais pas fait membre actif de Psychonaut
  Citer
#46
une BD récupérée de la presse underground des années 70... état d'esprit très primesautier... Y manquait plus que les freaks farceurs !!

[Image: BDblague.JPG]

un grand merci à un membre du forum pour son encouragement et son support (la ressource de cette presse // )... J'ai envie de continuer le topic maintenant... Il y a quand même klkes supporters... On ne pourra pas m'arrêter. Je garde son pseudo anonyme pour ne pas inciter le syndicat de la pègre à lui envoyer son délégué
  Citer
#47
extrait récupéré d'une parution québequoise de la "underground press syndicate"

les lectures de circonstance par un environnement soft standing encore meilleur... j'adore cette façon simple de livrer l'essentiel aux autres, sans que ce soit un secret élitiste.

[Image: Capture3.JPG]

[Image: Capture4.JPG]

[Image: Capture6.JPG]

[Image: Capture7.JPG]
  Citer
#48
ptn la vie marginale c'est bien en high mais ce n'est pas rose tous les jours...

une parution underground américaine: le how to de l'avortement


[Image: 19690910_Cover.jpg]
  Citer
#49
Cet extrait suivant récupéré de Mainmise démontre la raison pour laquelle la culture underground a mal tourné. La marginalité, gagnant trop en importance par le vecteur de la drogue, a été verrouillée et absolument censurée par les appareils étatiques (que les extrêmes conservateurs en aient trop pris leur avantage par les restrictions est une question supplémentaire) . Ce texte donc a été écrit par des junkies en flagrant délit de mensonge. On connait les gentils chiens de salon et les fidèles compagnons du berger, du veilleur de nuit ou du fermier... Même des héros décorés, comme Rex ou Lassie... Mais l'historia a déjà connu les chiens faméliques, agressifs, qui se multiplient en des temps d'anarchie jusqu'à attaquer l'homme en meutes dans les campagnes et les villes... propageant la rage et les maladies... (à titre d'exemple ce fut le cas en Arménie dans les années 80). Les structures institutionnelles réagissent alors en des opérations de nettoyage et d'élimination jusqu'à retrouver un environnement assaini. Après ça il n'y a plus de traces!!! La marginalité humaine est un peu pareil. Elle peut émettre une attraction mais aussi un péril. On reconnait dans le texte ci-après des indices tout à fait caractéristiques d'un excès. Dans les films américains, les quartiers "rouges" inaccessibles comme sanctuaire du vice et de la marginalité est une psychose cauchemardesque du Rêve (Mythe) américain en excès, exploité à des fins cinématographiques... mais ce mythe a attiré les migrants, les rêveurs, jusque... dans les années 60/70 !! On pouvait aller à Central Park à N. Y comme au Vondel park d'Amsterdam à une époque pour... trouver... mais trouver quoi?? Le rêve!!

<début>
... etc... Mais l'un des effets les plus frappants de la marijuana est la sensation de faim qu'elle procure. Le sujet devient très porté à la jouissance gastronomique; ainsi une personne sous l'influence de la marijuana peut avoir pour une nourriture ordinaire, l'enthousiasme du gourmet assis en face d'un plat de banquet. Cet effet donne à penser que la drogue pourrait être utile dans les cas de perte d'appétit pathologique ou anorexie nerveuse.
oui, l'apétit de Pantagruel c'est vrai pour les 1ères x que on essaie le genre de paradis en cause... le phénomène de la boulimie disparaît plus tard dans la progression de la consommation de la grasse... et la came.

Il est maintenant abondamment prouvé que la marijuana n'engendre pas l'accoutumance. Lorsque le sujet cesse de se droguer on ne note aucun symptôme de sevrage-, il ne ressent pas, non plus, le besoin d'augmenter sa dose chaque fois qu'il prend de la marijuana. Certains chercheurs se sont aperçus que l'habitude de la marijuana ne s'implantait pas aussi fortement que celle du tabac ou de l'alcool. Bromberg en conclut que la marijuana ne provoque pas d'accoutumance et qu'elle sert simplement à mettre en valeur l'instinct de recherche du plaisir présent en chacun de nous. Il est possible que quelques personnes parviennent à une certaine dépendance par rapport à la drogue, mais c'est surtout à cause de l'expérience agréable qu'ils en ont tiré ou parce qu'elle soulage leurs malaises pshychiques. Un tel usage peut-il être appelé abus? Le terme abus est difficile à définir; son interprétation varie d'une culture à l'autre; si l'abus est jugé en fonction du danger que court l'individu et la société, on peut faire remarquer que, bien que les dangers de l'alcoolisme et même de notre social drinking institutionnalisé soient tout à fait prouvés, le social drinking n'est pas considéré comme un abus aux Etats-Unis. En ce qui nous concerne, nous estimons que les dangers de la marijuana n'ont pas été déterminés de façon précise.
non mais la masse des zombies marquent encore l'imaginaire dans les médias... Jim Morrison lui-même ne chantait-il pas "killers on the road..."

L'attitude de l'Américain moyen envers la marijuana est chargée de partialité hyperémotionnelle due en partie à la campagne éducative entreprise après 1930 par le Federal Bureau of Narcotics, rebaptise depuis, Bureau of Narcotics and Dangerous Drugs. Cette campagne a diffusé beaucoup d'idées déformées et des renseignements erronés sur la drogue.
Ceux-là aussi!! Ces organismes ne mettent pas en garde vraiment. Ils se font les armateurs, par la paranoïa répressive, de la sélection naturelle dans les nouvelles générations. Une vraie prévention est anti-conformiste au sens politique mais pas au sens moral car elle vous livre simplement l'essentiel de l'info, sans que ce soit compliqué.

<fin>

un docteur en philosophie empirique argumenterait que au final où se trouve la différence entre un soldat qui meurt au champ d'honneur par un tir ennemi et un junkie qui sombre dans les affres des excès chimiques? (c'était un argument courant). Non... Mais oui, le culot !!! En tous les cas il faut une instruction afin de mettre les chances de son côté.
  Citer
#50
Tu connais Hunter Thompson ?

J'avais lu un bouquin qui compilait des lettres écrites à la période qui t'interesse.

Le personnage a en parti inventé le concept de journalisme "Gonzo".

edit: [ATTACHMENT NOT FOUND]
  Citer
#51
hé hé !! un revenant au pays après un voyage en Inde... il repart bientôt là-bas...

[Image: Capture13.JPG]
cette prise de vue mettant en portrait le genre "semi-nomade" alphabétisé fournit une info qui ne trompe pas... Il s'agit d'une coiffe de l'Inde (ou afghane, Népal, etc...). Les turbans indiens sur la tête dans les grandes gares ferroviaires et les aéroports!!!
  Citer
#52
Amsterdam a tjs été un peu différent... mais depuis les nefs, les galions et caravelles, les steamers, les cargos et même les hovercrafts, la constance reste au pouvoir des princes et des rois à bien des égards...

extrait de presse underground début 70's
Citation :
Question: Existe-t-il des endroits plus particuliers où il soit permis de fumer de la marijuana?

Réponse: Oui. A Amsterdam, le gouvernement a ouvert deux clubs où les jeunes peuvent aller, impunément et sans danger d'être poursuivi par la justice, fumer de la marijuana. Ce sont le Paradiso et le Fantasio. De plus, les jeunes peuvent y boire de la bière, danser, se mettre nu, faire l'amour, etc. On y vend aussi des contraceptifs. C'est l'Etat qui s'occupe de la vente de la marijuana
  Citer
#53
on a l'amnésie des coups de boutoir de la Cour des Miracles pour faire chuter l'Establishment... partout dans le monde... même dans la future capitale de l'Europe qui n'a pourtant jamais été une mégapole.

voici!! Ceci ce n'est PAS censuré...
[Image: Capture14.JPG]

échantillon médiatique non censuré, ni à la rédaction, ni plus tard... L'effort de censure persistant laisse malgré tout des miettes pour notre nourriture intellectuelle.
  Citer
#54
free press "Mainmise"

<cut>
Pour fumer le chillum, trouvez d'abord un petit caillou que vous déposerez à l'intérieur du bol. Ceci empêchera le contenu de sortir par le bas avec la fumée. Le caillou devra être rugueux de façon à ne pas bloquer le passage de l'air. Prenez ensuite une pincée généreuse de marijuana avec laquelle vous mélangerez une quantité raisonnable de miettes de haschich. Placez ce mélange dans la paume de votre main gauche et déposez-y une ou deux gouttes d'eau (Ou bien crachez dessus). Roulez le tout en une petite boule avec votre pouce droit. Faites attention à ce que la dope ne soit pas trop humide. Déposez la boule dans le chillum.
Trouvez ensuite une pièce de tissu de trois pouces de long et de quatre pouces de large. Mouillez-là et essorez-là. Enveloppez la partie inférieure de la tige avec le tissu qui servira de filtre refroidissant.
Vous êtes maintenant prêt à fumer le chillum. Déposez une allumette enflammée à l'intérieur du bol ou bien demandez à un ami de l'allumer pour vous. Amorcez la combustion en aspirant et en expirant rapidement quelque fois. Gardez le chillum droit et penchez la tête légèrement de côté afin de pouvoir respirer.
Voici la façon orthodoxe de toker le chillum: accroupissez-vous, amorcez la combustion du chillum deux ou trois fois, aspirez ensuite longuement et levez-vous en même temps. Ne vous préoccupez pas de votre gorge, concentrez-vous sur vos poumons. Assurez-vous que vos mains empêchent l'air de passer sauf là où vous tokez.
</cut>





initiation à l'observation

Devinette: quel mot glisse Keith Richards à l'oreille de Mick Jagger??

Hypothèse: c'est comme en discothèque... en teuf?? on force la voix pck la musique est trop forte? Non. C'est perdu!!!

la Réponse: en vérité il s'agit d'un mot de soudard puisque le 2d en importance du groupe a le privilège de faire un rot à l'oreille du leader. Il est le seul qui peut se permettre une telle familiarité... Les autres aimeraient bien aussi... Ils essaieraient bien... Cela les turlupine, mais...
  Citer
#55
il y a une similitude avec la tradition chrétienne... C'est la famille nombreuse !!

Le mariage de groupe: je n'ai pas d'expérience en la matière... Je ne sais pas....
Est ce qu'ils se droguent automatiquement tous?
[Image: Capture15.JPG]
  Citer
#56
mais c'est très mal ça !!! C'est d'ailleurs le cauchemar des édiles. Ils sont parano pour l'eau de distribution par exemple... Droguer klkun à son insu c'est en dessous de tout... Une mauvaise fréquentation exerçant son charisme pour convaincre autrui d'essayer la drogue n'est pas le même personnage que celui qui verse en catimini klkchose dans une boisson...


[Image: Capture16.JPG]
  Citer
#57
Mr Sandman a écrit :Tu connais Hunter Thompson ?

J'avais lu un bouquin qui compilait des lettres écrites à la période qui t'interesse.

Le personnage a en parti inventé le concept de journalisme "Gonzo".

je récupère et rassemble toute info, documentation, qui me semble authentique... çàd tout témoignage historique n'étant pas dénaturé par un contexte d'époque sujet à négationnisme. Par exemple tu faisais remarquer (quelques post plus haut) que la page Wikipedia sur le hippy trail n'est pas d'un niveau de qualité satisfaisant et elle trompe le visiteur plus qu'elle n'enseigne.

Je n'ai pas lu le livre de Thompson. C'est comment? "Gonzo" c'est donc... j'ai pas compris... j'ai lu et relu la définition mais j'accapare pas... trop fouillé... La sauce gonzo... c'est quoi? une sauce tomate pour spaghettis?? En tout état de cause il s'agit d'office de littérature-cabot contemporaine.

on ne pourrait pas mettre ça sur Wikipedia !! Un fragment de BD valant comme témoignage en live.
Un vrai travail de reporter "gonzo".
[Image: 1611165.JPG]
  Citer
#58
un idéaliste au bout de son rêve... On dira "amicale il ne sait pas ce qu'il veut avec ses hippies... une x c'est comme ci et parfois comme cela, complètement à l'opposé..." Mais non imaginez les pionniers d'un nouveau monde, c'est la même impression. Le Blue Paradise (ouaih le saloon...), le gangster, les danseuses, et aussi le fermier qui trime la terre à la sueur de son front, le pasteur, les communautés sociales et même le club de Lotto des Dames Honorables... l'épidémie, la drogue aussi... En une nouvelle dimension de l'existence il y a le tout qui fait l'ensemble. C'est simple.


[Image: 1611166.JPG]
  Citer
#59
en fait de saloon, il est bien question du Blue Paradise... version plus moderne mais pas moins space...

[Image: 1611164.JPG]
  Citer
#60
Avant la 2de gm il n'y a pas encore de Triangle d'Or, juste de nouvelles zones de culture de pavot instaurée pour le compte des Régies d'Indochine (l'opium à la française c'est le chandou). Les pays concernés étaient le Vietnam, Laos, Thaïlande, Birmanie... C'est dans les années 50 que ce nouveau Triangle d'Or, à l'instar du Croissant d'Or traditionnel, prend sa véritable consécration de producteur d'opium à grande échelle.

Alors parallèlement et en deux mots, la 1ère immolation aux répercussions médiatiques situe les faits au Vietnam en un temps entre la présence française et l'intervention américaine (1963). Le moine s'est immolé pour protester contre le président vietnamien de l'époque et sa politique anti-bouddhistes

extrait de Wikipedia
Citation :
On raconte que durant sa combustion, Thích Quảng Đức n'aurait ni bougé ni émis le moindre son

[Image: Buddhist2.png]

Sur l'exemple initial de cet acte médiatique de protestation, il y eut une série dans les années 60 de même modèle... Càd des bonzes bouddhistes.
Après ça, une vague d'immolation par le feu reprend à partir de 2009 et 2011 dans le cadre de l'occupation chinoise au Tibet. 117 cas (moines principalement, mais aussi nonnes et laïcs.)

Tjs relativement au bouddhisme, il s'agit cette x plus précisément de Thibétains.
[Image: Buddhist4.jpg]

Les scènes de ces suicides sont néanmoins tjs à l'origine de zones productrices d'opium. Par exemple un moine parti à Pékin pour son action spectaculaire médiatique, vient de zones productrices d'opium.
il y a aussi quelques rescapés n'ayant pas bien réussi leur suicide pour diverses raisons...

il y a eu aussi des immolations par le feu à sensation médiatique autres que les Thibétains ou les moines bouddhistes et justifiés par divers motifs politiques dans le monde (en Pologne, Algérie...)

Parfois les moines sont stoïques alors que les flammes les rongent... Mais parfois ils sont dévorés de douleur. Les photos permettent de voir le contraste entre ces deux spécificités de consumation humaine. L'un ne bouge pas, l'autre court en criant.

consumation humaine.
[Image: Buddhist6.jpg]

cette photo nous rappelle qu'il y a moyen d'avoir mal avec le feu !!!
[Image: Buddhist3.jpg]

Avez-vous déjà porté une flamme à un endroit de votre corps? Il faut être naïf ou Innocent (avec un grand i) pour croire que on peut demeurer stoïque en plein bûcher par la simple méditation. Encore une x il s'agira ici de drogue, d'héroïne, dans des endroits où on en trouve... Encore une censure. Mais pourquoi?

ce bonze est avant tout un homme. En fait de retraite intérieure l'héroïne transparaît à peine par la sérénité du regard et la placidité de l'expression... C'est un très bon produit original de 1ère qualité. Pas de l'héroïne grugeuse médicale d'aujourd'hui...

sérénité du regard
[Image: Buddhist5.jpg]

Tout ce qui se rapporte aux circonstances de l'Inde, du Croissant d'Or, du Triangle d'Or, de l'héroïne intervenant dans les comportements humains est minimisé. L'info à ce sujet est amoindrie en réaction à sa réelle importance dans les revirements de situation qui ont déterminé la marche hésitante de l'humanité sur son itinéraire...

mettez-lui un battle dress américain (ou anglais) de la 2de gm ainsi qu'un Sten entre les mains et vous aurez une scène semblable à ce qui s'est passé sur certains champs de bataille !! L'induction des générations d'après-guerre pour les stupéfiants sont comme une bacchanale, un sacrifice au dieu "drogue" pour la Victoire retirée à l'ennemi...

il brûle mais il marche !!
[Image: Buddhist10.jpg]

extrait de la rédaction "l'Après-guerre"
Citation :
Et aussi, aux moments les plus incertains des faits de guerre, les masses armées alliées ont fait de substances (héroïne) un fer de lance à la rencontre de l'orgueil exterminateur, galvanisé et combattant de la race. Les stupéfiants, furent les seuls à même de faire la différence sur le champ de bataille. Les atouts en lice, opposés jusqu'à leurs natures, étaient ainsi.

note: sur le Web, pas d'essais ni d'hypothèses sur le thème des immolations des moines bouddhistes. Il n'y a rien pour expliquer le comportement des moines, pas d'explications par la drogue ni la méditation, mais surtout des questionnements sans réponse... La page présente est le résultat d'un amateur qui a du avoir recours à un certain culot pour oser une première mesure afin d'assurer des certitudes face au doute et à l'absence de grands travaux de recherche et développements académiques pourtant habituellement très prolixes en toute matière.
  Citer


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)