• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La cocaine, physique ou psychologique?
#1
Post deleté, ...
  Répondre
#2
L'addiction peut intervenir dès lors que le produit comble ou masque quelque chose lié à une problématique personnelle, sociale, etc. Dès lors l'addiction fait que la personne désapprend à vivre sans produit au fur et à mesure. Et tu ne peux pas savoir à l'avance si tu as quelque chose qui peut faire que ta consommation deviendra problématique. Du coup le manque aura un effet autant psychologique que physique sur toi si tu tombes dedans. Mais c'est essentiellement la raison qui fout le camp.

Je pense pas qu'on puisse parler de degré car chaque produit rend accro différemment ou presque, et c'est très dépendant des gens donc les comparaisons sont hasardeuses.

My 2 cents, corrigez-moi si besoin.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#3
Comme avec tous les produits, aussi addictifs qu'ils soient, y'en a qui tombent dedans à fond, d'autres qui arrivent à consommer occasionnellement.
Mais dans ceux qui consomment occasionnellement aujourd'hui, certains sont les accros de demain alors bon… Difficile de savoir qui gère vraiment sa conso, qui se voile la face et qui consomme occasionnellement tout en tombant dedans petit à petit…

Ca dépend vraiment de chacun et de tout un tas de paramètres que personne ne maitrise vraiment.

Mais comme dit au dessus, quand le produit commence à combler quelque chose chez toi, c'est pas bon du tout. Le problème c'est qu'on s'en rend souvent compte bien trop tard.

Tout ça pour dire que le degré addictif, ça ne veut pas dire grand chose. Certains auront autant de mal à arrêter l'herbe que d'autres la coke.
  Répondre
#4
Dit simplement, la coke provoque une dépendance avant tout psychologique, pas physique.
Il y aura sûrement de légers symptômes physiques chez les gens très très dépendant, comme on peut avoir des douleurs du à une très forte dépendance au cannabis (j'ai expérimenté ça à l'époque des douilles), mais ce n'est pas de l'ordre de ce qu'on appelle une dépendance physique, où les symptômes physiques sont systématiques, prévisibles et très très fortement marqués.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#5
Je pense que le côté physique est très largement sous-estimé en cas de dépendance de stimulants. Au niveau du cerveau, du fait de la plasticité, énormément de choses sont chamboulées au niveau des circuit neuronaux, et des études scientifiques ont montré qu'après une longue période de consommation d'amphétamines par exemple, il fallait au moins au minimum, mais vraiment minimum, 4 mois pour retrouver ses capacités cognitives altérés par ce bouleversement, qui est de l'ordre du soma. Alors en effets cela est moins marqués d'un point de vue extérieur, mais il y a bien dépendance physique à mon sens car le cerveau au dernières nouvelles, faisait encore partie du corps (enfin sauf pour certains qui ont la chance d'en être exempt, tant mieux pour eux) !

Donc comme pour les opiacés par exemple, il y a à mon humble avis, dépendance physique et psychologique en cas d'addiction à la coke. Alors quand j'entends qu'il faut se sortir les doigts du cul aussi pour s'en sortir... ça me pique les yeux et les transforme en revolver.
Ce n'est pas plus ou moins difficile d'arrêter l'un ou l'autre pour parler des opiacés et des stimulants.
  Répondre
#6
Anaclitique a écrit :Je pense que le côté physique est très largement sous-estimé en cas de dépendance de stimulants.
Pas très étonnant quand on raisonne sur une différenciation en terme de corps (physiologique) et d'esprit (psychologique) alors que l'expérience même de la prise de stupéfiant doit interroger sur les définitions de ces deux termes, dans la mesure où on bouleverse les façons qu'a l'esprit de percevoir en appuyant sur des boutons chimiques supposés physiques.
J'ai pas essayé de comprendre, comprendre était aussi visuellement en train d'arriver.
  Répondre
#7
Je suis d'accord avec toi Anaclitique, c'est juste que dans ce cas tu remets en cause la définition de "dépendance physique", ou plutôt les définitions des symptômes de sevrages. Car toute consommation a potentiellement (voire certainement) un effet physique sur le cerveau. La ké par exemple met en jeu la plasticité neuronale très rapidement et même à petites doses, de façon considérée comme plutôt positive d'ailleurs (aide contre la dépression, contre l'addiction).

Maintenant si on parle de syndrome de sevrage, de symptômes de sevrage, c'est plutôt là qu'on fait la différence entre ce qu'on appelle une dépendance physique et psychologique.

Quand t'as mal aux os, mal partout, la chiasse, le nez qui coule, que tu continues de vomir alors que tu n'as même plus de bile dans l'estomac, les jambes qui dansent la java dans ton lit, voilà des symptômes physiques d'un syndrome de sevrage. Par exemple.

Mais séparer corps et esprit n'est pas la bonne route vers la guérison ou le bien-être, enfin à mon humble avis. Mais c'est un peu une autre histoire.
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Cocaïne effet shoot HollyShiva 11 1,572 22/08/2018 11:54
Dernier message: FunkyDuck
  Débutant et prise de cocaïne fabounet 9 79 06/08/2018 11:49
Dernier message: fabounet
  craving cocaine ? sydharta 17 509 27/01/2018 23:11
Dernier message: Ihkar
  une cocaïne avec un goût particulier. Maerv8n 13 1,212 27/01/2018 21:00
Dernier message: Gaspard
  Pureté maximum de la Cocaine Wand 5 991 26/01/2018 23:02
Dernier message: Rasfhoo
  [Cocaine] Quelques interrogations Naxo 9 1,233 23/05/2017 07:05
Dernier message: BlackBear
  TR sur la cocaine ? Percheman 23 1,428 27/12/2016 20:33
Dernier message: Laura Zerty
  Cocaïne - relation problématique Mazer_Rackham 6 973 27/04/2016 00:04
Dernier message: Mazer_Rackham
  Intéraction cocaïne + zoloft/sertraline Nicoto 0 645 18/04/2015 20:54
Dernier message: Nicoto
  Accident --> Cocaine et 2fma mélangé. Besoin d'avis sur la RDR. PaniPoke 33 2,280 11/12/2014 14:15
Dernier message: BrusqueArabesque

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)