• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Avatar, l'histoire d'une naissance
#1
Salut à tous ! Je vous voie !
(rangez votre parano, c'est une formule de politesse ;-) )

Le but de ce petit exposé est de faire une lecture symbolique du film de James Cameron.

Pour ceux d'entre vous qui ont vécu dans une grotte depuis sept ans et qui n'ont pas vu Avatar, c'est le moment de vous précipiter pour regarder ce film. Pour les autres, vous pouvez skiper la petite présentation de l'oeuvre.

Présentation
Avatar est un film américain de James Cameron (Terminator, Titanic, c'est lui) sorti en 2009. Film de science-fiction qui a popularisé le 3D IMAX, il tient la deuxième place au box-office mondial, puisqu'il a rapporté à peu près trois milliards de dollars (si on tient compte de l'inflation).
Chose surprenante et méconnue, la première place du box-office est tenue par Autant en emporte le vent, film de 1939 qui a rapporté 3,4 milliards de dollars en prenant l'inflation en compte. Ça m'épate à chaque fois.
Bref, sans doute le plus gros film du cinéma moderne en terme d'impact financier.

[Image: MPW-50968]

L'histoire du film, puisqu'il faut la résumer pour faire un exposé valable : (attention spoiler je raconte tout)
200 ans dans le futur, l'humanité a bien pourri la planète Terre et s'est mise à en exploiter d'autres, notamment la planète Pandora, à six années-lumières de là. Le personnage principal, le soldat hémiplégique Jake Sully, y est envoyé pour prendre la place de son frère jumeau qui vient de mourir, dans une expédition scientifique.
Une fois sur place, il découvre une planète verte où un consortium capitaliste exploite un minerai précieux. L'entreprise est protégée par des marines contre le peuple local, les Navis, de grands humanoïdes bleus qui vivent en communion avec la nature. En parallèle à cette exploitation minière, les humains ont aussi une équipe scientifique qui s'émerveille de la flore et de la faune locale, et qui s'efforce de maintenir des liens cordiaux avec les Navis, ce qui est compliqué car l'activité minière rentre en conflit avec les autochtones.
Jake est intégré à l'équipe scientifique où on le met à piloter, avec son esprit, le corps d'un Navi fabriqué à son image (ou plutôt à l'image de son frère mort). Ce corps piloté par l'esprit, c'est un Avatar.
Définition du terme Avatar rappelée par Guigz :
Citation :Dans l'hindouisme, un avatar est une incarnation (sous forme d'animaux, d'humains, etc.) d'un dieu, venu sur terre pour rétablir le dharma, sauver les mondes du désordre cosmique engendré par les ennemis des dieux (les démons).
Tout un programme, n'est-ce pas ? Ici, c'est Jake qui s'incarne par l'Avatar.
Très rapidement et presque malgré lui, le Jake-Avatar est intégré aux Navis, dont la princesse Neytiri l'initie à leurs usages. Jake parvient à s'intégrer complètement, en même temps qu'il sert d'espion (et il espère, de médiateur) pour les autorités minières.
Jake ne parvient cependant pas à empêcher le conflit inévitable entre les Navis et les soldats humains qui protègent la mine. Lors de l'escalade du conflit, les autorités minières commandent la destruction du village des Navis. Jake, qui a déjà trahi son camp, choisit celui des Navis, dont il prend la tête grâce à son courage (rejoins par des amis scientifiques). La bataille semble perdue pour le camp autochtone, mais une intervention divine détruit les forces humaines.
Les humains sont renvoyés de la planète, Jake devient le chef de la tribu pour laquelle il s'est battu, il épouse la princesse Neytiri, et la dernière scène montre une cérémonie religieuse où son esprit est magiquement et définitivement transféré de son corps humain vers son Avatar, dont les yeux s'ouvrent, fin du film.


Mon idée
Mon propos est que le film, du tout début à la toute fin, peut être compris comme l'histoire d'une naissance, ou plutôt, d'une renaissance. Voir le film de la sorte ammène naturellement à la question de l'initiation. En effet, l'initiation consiste à transformer entièrement un individu, à l'amener du statut de M. Lambda au statut d'homme complet / de femme complète. C'est un trajet hyper classique, on a ça dans Matrix (Néo devient l'Élu), Star Wars (Luke devient Jedi), et dans la plupart des mythologies (Siegfried/Sigurd tue le dragon, traverse le feu pour rencontrer Brünnhilde, etc). Dans l'initiation, on prend soin de faire mourir M. Lambda et de faire naître la Personne Entière (je met des majuscules pour faire bien).

[Image: 320px-Roman-mosaic-know-thyself.jpg]
Gnothi Theauton - Connais-toi toi-même, motto grec de l'initiation

Jake Sully suit une initiation dans Avatar, ça n'aura pas échappé à grand-monde. Les symboles de mort et de naissance vont donc abonder, nous allons les voir ensembles.


Avant la naissance
Le film commence par Jake, en voix off, qui raconte ses rêves de vol au-dessus de la forêt. Voix off : Jake n'est pas présent. Rêves de forêt : le destin du héros n'est pas accompli. Tout dans cette première scène indique que le vrai Jake n'est pas encore né.
Juste ensuite, il ouvre les yeux sur la réalité : son corps de M. Lambda est hémiplégique. Jake n'est que la moitié de lui-même, l'autre moitié reste à construire.
Symbole de mort : lorsque les deux officiels viennent annoncer à Jake qu'il est embauché pour prendre la place de son frère Jumeau, ce dernier est incinéré. C'est la moitié terrienne de Jake qui est détruite par le feu, ce qui laisse la place à la naissance de l'autre moitié.

[Image: ava22.jpg]
L'incinération du corps du frère de Jake.

Une fois sur Pandora, Jake n'est nulle part à sa place : ni les militaires ni les scientifiques ne le reconnaissent comme l'un des leurs. Le Colonel des marines, figure du père, lui propose une initiation de son cru : "Survis à la forêt, espionne les Navis, et je ferai en sorte qu'on te rende l'usage de tes jambes quand tu rentreras sur terre." Jake accepte ce discours terrestre, puisqu'une autre initiation ne lui est pas encore proposée.


La naissance du corps
Pour le connecter à son avatar, on met Jake dans une boîte qui fait obligatoirement penser à un sarcophage. On momifie symboliquement son corps, pour le projeter vers un autre plan de conscience.
Vortex, tunnel.
Quand la conscience de Jake émerge dans son corps d'Avatar, l'image montre un grand flou blanc, puis des visages penchés sur lui, dans un décor d'hôpital. Pas de doute possible : Jake vient de naître tel un nouveau-né dans une maternité. Immédiatement, il se lève, profite de ses jambes et va courir dehors, profite pleinement de son corps tout neuf, comme un enfant qui découvre la marche et la course. Le docteur Grace Augustine l'acceuille dans ce nouveau monde et fait figure de mère.

[Image: 029_040.jpg]

Lors de la première expédition en forêt, Jake-Avatar s'ennuie de son rôle de soldat et pars découvrir la forêt par curiosité. Il est confronté à la faune, hostile, à laquelle il résiste avec son courage de guerrier. Le courage, qualité principale de tout héros, est la seule partie de lui qui est absolument stable tout au long du film. À aucun moment le courage n'est détruit, à aucun moment il n'est reconstruit, ce qui fait de Jake un héros antique classique.
Il est secouru des bêtes de la forêt par la princesse Neytiri, qui reconnaît son courage mais l'engueule : "Tu es comme un bébé, tu fais du bruit et tu ne sais pas quoi faire."
Il faut une intervention divine (les graines de l'arbre sacré se posent sur Jake) pour convaincre Neytiri et ensuite son peuple d'accepter Jake parmi eux. Cette intervention divine est un classique des sagas de l'antiquité, par exemple, le baptême de Jésus : "Celui-ci est mon fils bien-aimé, en lui j'ai mis tout mon amour". (Matthieu 3,17)


Le début de l'initiation
Lors de la discussion avec le couple régnant, les parents de Neytiri,
on lui demande son nom,
on lui demande pourquoi il est venu, et il répond "pour apprendre". On lui rétorque : "Nous avons essayé d'enseigner aux Gens du Ciel. Il est difficile de remplir une coupe déjà pleine." Il rétorque qu'il n'est pas un scientifique.
on lui demande ce qu'il est donc, il répond "un guerrier". Murmures de craintes et d'intérêt. Les Navis ne peuvent pas initier les scientifiques, qui ont une vision du monde trop différentes de la leur. Le guerrier, en revanche, parle une langue qu'ils connaissent : la langue de la nécessité et du courage. Ils sont prêt à l'accepter.

[Image: QS_bc0a7840045148ffb50cebc5b6ebb051.jpg]

Ce dialogue est crucial : Jake est accepté pour l'initiation par des gens qui sont radicalement différents de lui. Les critères pour être initié sont : volonté d'apprendre et courage.
Moat décrète le début de l'initiation : "Neytiri lui apprendra à parler et à marcher comme nous." Jake est considéré comme un vrai bébé ! Mais également comme un malade à soigner : "Et nous verrons si nous pouvons te guérir de ta folie." Jake est appelé à un parcours de conversion.

Quand il revient dans son corps humain, Jake sors fatigué de son sarcophage. Il a réussi là où les scientifiques ont échoué, ce qui le met à l'écart. Il remplit sa fonction d'espion pour les autorités minières, ce qui montre qu'il est retourné à une conscience terrestre en même temps qu'il est revenu dans son corps humain.


La naissance du guerrier
Durant les trois mois qui suivent, Jake apprend à marcher, à chasser, à tuer avec respect. Pour devenir un guerrier Navi, il passe le rite de rigueur : il dompte une monture volante. Symboliquement, cela revient à dominer la Bête intérieure ("il essaiera de te tuer", lui souffle Neytiri). Cette étape est un succès, Jake se sent de plus en plus Navi, de moins en moins humain. Il se demande ce qu'il fout là, entre ces deux vies.

[Image: latest?cb=20100426232811]

Le Colonel sent que Jake a des doutes et lui dit : "Tu m'as fourni toutes les infos qu'il me fallait pour dégommer ces sauvages, tu as fini ton travail. Rentre sur Terre, tes jambes y seront réparées". L'initiation terrestre, régréssive, ne tente pas Jake. Il rétorque : "On m'a proposé la fin de l'initiation Omaticaya pour devenir un homme entier. Alors, je servirai d'intermédiaire pour éviter le conflit". Il ne croit pas vraiment en sa fonction d'intermédiaire, mais il désire ardemment compléter son initiation.


La naissance par l'esprit
C'est à ce moment qu'arrive la scène dont je regrette amèrement qu'elle ait été coupée au montage. Elle n'a pas été finie, et donc les visages des Navis sont flous, les images de synthèses ne sont pas finies. Mais il fallait absolument en parler ici.
Cette scène, c'est le Rêve de Chasse, l'initiation proprement dite : entourés des autres, Jake est soumis à une drogue qui le plonge dans une transe qu'il doit vivre convenablement. Le docteur Grace Augustine essaie de l'en dissuader au début de la scène (il pourrait en mourrir, et il restera un humain quoi qu'il arrive), mais Jake insiste : c'est le seul moyen de tenter une médiation entre humains et Navis.
Neytiri dessine l'Avatar de Jake avec des peintures rituelles. "Les Navis disent que chaque personne naît deux fois". Mon interprétation, c'est que la première naissance du corps est celle du corps, la deuxième, c'est la naissance dans l'esprit. Jésus dit : "Ce qui naît de la chair est chair, ce qui naît de l'esprit est esprit" (Jean 3, 6)
Ensuite, on voit la transe proprement dite.
Je vous laisse profiter si vous ne l'avez pas encore vu :

[video=youtube;AVxcOyteDaQ]https://www.youtube.com/watch?v=AVxcOyteDaQ[/video]

À noter que lors du Rêve de Chasse, Jake sort de son corps par l'esprit. À noter aussi que les visions lui prédisent son destin, comme c'est de coutume dans les grandes saga (Siegfried et Brünnhilde ont eu leur destin révélé à l'avance).
Les paroles en fin de vidéo : "Les Navis disent que chacun naît deux fois. La deuxième fois, c'est quand on obtient sa place parmi le peuple, pour toujours". Le Patriarche décrète : "Tu es maintenant un fils des Omaticayas". Toute la tribu lui touche les épaules en formant un grand tissu humain. Grace Augustine assiste à la scène sans pouvoir y prendre part, fière de son fils spirituel qui est devenu un grand garçon.

À partir de là, puisque Jake est un Navi accompli, il prend Neytiri comme épouse de coeur, mais les responsabilités commencent à lui tomber dessus, les fils du destin se reserrent et c'est la guerre. Comme le spectateur l'avait compris dès le début du film, sa tentative diplomatique de prévenir sa tribu de l'attaque des humains échoue. L'Arbre-maison est abattu, le chef de tribu est mort, Neytiri chasse Jake-Avatar de la tribu. Le Colonel va trouver le corps humain de Jake et coupe sa connexion avec l'Avatar : dur retour sur Terre pour Jake. Heureusement, ses amis l'aident s'enfuir du Colonel, et il retrouve la connexion avec son Avatar, qui est resté allongé dans la cendre.


La naissance du héros
Faisons le point. Jake a vécu plusieurs naissances :
- La naissance du corps, quand il s'éveille dans le corps de l'Avatar, au sein du décor d'hôpital.
- La naissance du guerrier, quand il dompte sa monture volante (la Bête)
- La naissance par l'esprit, quand il fait son Rêve de Chasse et devient parti prenante de la tribu.

Jake a passé toutes les naissances qu'un individu peut passer. Seulement, son corps d'Avatar gît dans la cendre, symbole de mort. Pourquoi ? Parce que le destin l'a placé au milieu d'une guerre qui dépasse largement l'échelle de l'individu. Jake est un individu entier, mais le destin le pousse à plus : il doit s'aggrandir à l'échelle des peuples. Il dompte le dragon, symbole de puissance, et s'impose en chef de guerre. C'est la naissance du héros.

[Image: latest?cb=20111228163314&path-prefix=fr]

Lors de son initiation, Jake s'est converti d'un Dieu occidental, paternel et technologique (symbolisé par le Colonel en armure mobile), à une Déesse maternelle, Mère Nature. Lors de sa prière à Eywa, il recquiert une intervention divine, qui a effectivement lieu lors de la bataille. Jake est l'idéal du chevalier, implacable au combat et craignant Dieu.
Il faut noter que lors du dernier combat contre le Colonel en armure, ce dernier s'attaque de préférence au corps de Jake présent dans le sarcophage. Le Colonel ramène toujours Jake à son lien avec la Terre.

La dernière naissance du film, c'est la mort du corps humain. Allongé sous l'arbre sacré, Jake passe devant l'oeil de la Déesse Mère et s'incarne définitivement dans son corps d'Avatar, dont les yeux s'ouvrent, fin du film.

Le génie de Cameron, à mon avis, c'est d'avoir réussi à caser, dans le même film :
- Un plaidoyer pour l'écologie
- Des prouesses d'effets spéciaux
- Une critique de notre société
- Une initiation rondement menée
- Une saga avec un héros à l'ancienne
- Un bon gros film d'action qui envoie du steack
- Du rêve, du rêve et encore du rêve.
Le principal reproche que je ferais, c'est de ne pas avoir inclu la scène du Rêve de Chasse.

Merci d'avoir lu jusqu'au bout, on se retrouve une prochaine fois !
Pas con l'idée de Sludge. Voilà un lien vers la rétrospective de mes TRs : http://www.psychonaut.com/trip-reports-f...post805747

Paix et amour et ainsi de suite.
  Répondre
#2
First
«Reste idiot, sinon tu pars trop loin
  Répondre
#3
Intéressante lecture du film.
Il faut reconnaître que pour un blockbuster, le film critique pas mal l'impérialisme américain, prend quelques positions timides sur les sujets que tu a énoncer. C'est surtout un bon film pop-corn.

pour rappel "Avatar" signifie :

Citation :Dans l'hindouisme, un avatar est une incarnation (sous forme d'animaux, d'humains, etc.) d'un dieu, venu sur terre pour rétablir le dharma, sauver les mondes du désordre cosmique engendré par les ennemis des dieux (les démons)
HELP KOKOPELLI!
Un des enjeux du siècle Ici.
OOOOh la jolie maison Botmobil
" Le plus haut degré de tyrannie dans une société n’est pas l’exercice du pouvoir par les armes. Il réside dans la manipulation psychologique de la conscience, qui débouche sur le fait que la réalité est définie de telle façon que ceux qui la vivent, ne se rendent même pas compte qu’ils sont dans une prison. " Claude Rifat El-Sayed
  Répondre
#4
Tiens pas con, je vais rajouter ce détail-là, merci !
Pas con l'idée de Sludge. Voilà un lien vers la rétrospective de mes TRs : http://www.psychonaut.com/trip-reports-f...post805747

Paix et amour et ainsi de suite.
  Répondre
#5
Super sympa ton analyse, pour plus de friandises sur la naissance et en restant sur des gross production il y a Man of Steel et Fury Road qui en sont blindée. Dans le premier c'est tres explicite et se retrouve comme un echo durant tout le film, c'est ce qui aamene le plus l'emotion pour moi. Et pour Mad Max c'est beaucoup liée a l'enfant et au couple et c'est repartie entre different personnage. Ce genre de narration visuelle et symbolique c'est une tres belle maniere de construire des films je toruve, ca donne souvent un cote tres organique et fluide.
contradiction du rien en tout :paranoid:
  Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)