• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[HBWR] Walker
#1
Substance: HBWR (LSA)
Quantité: 8 graines (5+3 en redrop)
Prix du trip: environ 0,90€
Lieu: Un peu partout dans le ville de Genève, le plus souvent dans des parcs.
Date: Lundi 9 Novembre 2015
Poids: 74 kg
Jeûne: 16 heures sans rien manger avant la prise.

Ce récit est une suite de souvenirs évasés: il m'est extrêmement difficile de me rappeler ce que s'est vraiment passé. Tout allait beaucoup trop vite, beaucoup trop fort.
90% de ce que j'ai vécu est un véritable brouillon dans ma tête.

Le set&setting
Il est environ midi quand j'ai fini de bosser. Vu que j'ai du temps cet aprem, j'en profite pour me faire un trip au LSA. Je l'avais pas spécialement envisagé (pas de grosse préparation mentale, je savais juste que j'aurai un peu de temps le lendemain), mais sur le coup je me sentais bien, alors je me suis dis "Pourquoi pas?"
Si j'avais su ce qui m'est arrivé, j'aurai peut-être pas avalé ces foutues graines.

La prise
Il fait beau, il y a du soleil, je vais me poser dans un parc désert. Je sors 5 HBWR, je les mets dans ma bouche. Certains disent de les mâcher pour les prendre en sub mais le goût est pas terrible. Je les mastique 5-10 minutes et je finis par les avaler.
En attendant que ça monte, je médite un peu avant la montée. Pas le top de méditer avec la substance dans le corps, des ressentis bizarres arrivent à environ T+25, mais rien de bien fort.
Vers 13h, pas grand-chose niveau sensations. En fait, le LSA avait déjà bien foutu la merde dans mon cerveau, mais je ne m'en étais pas rendu compte. À partir de ce moment-là, je n'étais plus du tout moi-même. Snap1, le démon enfermé au fin fond de moi-même à pris mon contrôle.
Mon subconscient comprend vite que le LSA=gros kif. Alors qu'est ce qu'il cherche à faire? Un bon gros redrop.
Snap2 (mon vrai moi), vu qu'il ne ressent rien, ça ne lui pause pas de problème. Hop, un redrop de 3 graines à 13h10.
15 minutes après, un monstre mal de ventre se fait sentir. Faut que je marche. Je me bouge de ce parc glauque et je me met à marcher dans la vieille ville, au milieu des touristes. Ça me fait beaucoup de bien.

Le trip
L'euphorie provoquée par les HBWR est énorme. J'ai un monstre smile, limite pervers. Ça doit faire des années que je n'avais pas souri comme ça. Je pensais que le up de séroto était seulement minime mais ce n'est pas négligeable.

Je continue de marcher au hasard dans les rues, en regardant parfois le reflet de mes pupilles sur des rétroviseurs. Elles sont parfois dilatées, parfois normales (en fait, elles n'ont jamais été normales, mais sous LSA, j'ai l'impression que tout est normal). Je phase sur les bâtiments, certains immeubles sont sans fin, d'autres gondolent en vagues. Je me souviens parfaitement d'un building où les pots de fleurs qui réfléchissait la lumière du soleil brillaient en alternance en changeant chaque fois de coloris.
Niveau couleurs, tout est très beau, mais ce n'est pas une nouveauté pour moi (déjà ressenti sous salvia en OEV).
Les gens me regardent bizarrement à cause de mon gros sourire qui me déforme le visage et mes pupilles noir ébène. On aurait dit un gosse émerveillé qui a vécu dans une pièce sombre toute sa vie et qui sort pour la première fois dehors. Cela ne me pose pas de problème. Mon entité (que je vois habituellement sous salvia) me suit. Elle flotte sur le goudron, mais je sais bien que c'est elle. Celle-ci disparaît chaque fois que je me retourne.

Le mini-bad
L'euphorie baisse, c'est le début de mon mini-bad.
Snap1 se donne deux objectifs sans aucun sens:
> trouver un banc pour me poser.
> rentrer chez moi avant 6 heures pour préparer mon dîner.
Je n'ai aucune idée de la raison qui m'a poussé à accomplir le premier objectif, je n'étais pas fatigué. Le deuxième, ça doit être parce que c'est une habitude, tout simplement.

J'ai beau marcher, je ne trouve pas mon bonheur. Mon démon refuse que mon corps s'assoie par terre. Je finis par monter dans un bus pour trouver un siège, mais il est plein. Je rentre tout de même à l'intérieur.
Les voitures avancent, freinent, accélèrent à 300 km/h. Elles se téléportent aussi parfois. Il y en a qui disparaissent. Une traverse le bus.
Le conducteur n'arrête pas de conduire n'importe comment, mon bide me fait mal. C'est comme si un étau me serrait le ventre pour me faire cracher mes tripes, mais je résiste grâce à mes abdos en chamallow.

Finalement, je descend du bus. Cool, un parc. Je me pose enfin sur un banc. Je suis dans un jardin botanique. La lumière du soleil grossit, elle remplit maintenant tout le ciel. Le monde est super lumineux.
Je regarde les fleurs pour me rassurer. Les pétales tombent, la tige se tord. Tout autour de moi, la nature se détruit. Je flippe. Je sens que si je reste là, la mort va me rattraper. Je cours.
Derrière moi tout se meurt. Il n'y a heureusement pas de gens, uniquement de végétaux.
J'arrive dans un parking. Il est tout en béton, la mort ne risque pas de me rattraper la-dedans. Je cours vers le fond, un néon s'allume automatiquement. C'est une sorte de révélation pour moi. Le néon produit de la lumière, la lumière tue la mort.

Je regarde dehors, la mort se dissipe, tout renaît. Les arbres repoussent, les fleurs se ravivent, un mec passe avec son chien.
Je me cale dans un coin du parking, sans avoir aucune idée de l'heure qu'il est, et je ferme les yeux. Le mur en béton m'aspire, toujours plus fort... Plus fort.. Plus fort...

Le voyage astral

(attention, ce qui va suivre ne s'est absolument pas produit réellement, c'est une sorte de cauchemar semi-contrôlable)

Je rouvre les yeux. Je suis dans une école primaire. Mon ancienne école primaire. Elle est pourtant à des kilomètres de là!
La cloche sonne, les gosses sortent pour la récréation tous joyeux. Je retrouve des sensations d'enfance rassurantes.
Malheureusement, mon démon revient en surface. Il me fait faire le truc le plus horrible qu'on puisse imaginer:
Je sors mon petit sachet plein d'HBWR, j'en mets une bonne poignée dans le creux de ma main. Je dis: "petits, petits". Les enfants se ruent sur ma main, il attrapent les graines et les mangent goulûment. J'ai un peu l'air d'un papi qui donne des graines aux pigeons. Je finis par leur donner tout le contenu de mon sac, en regardant toutes ces graines que les enfants s'arrachent. Mon démon intérieur est content mais au fond de moi, c'est insupportable.

Je sors de mon ancienne école, je vole vers les rues où je jouais lorsque j'étais petit. Les gens marchent dans les rues, moi je survole le sol. Je redécouvre les maisons, les usines, les immeubles. Je traverse des murs, des voitures qui roulent, des personnes. Je ne pense pas à voir la maison où j'ai grandi, de toutes façons je n'en ai pas envie.

Le retour
Je me réveille dans le parking. Le néon ne s'est pas éteint, je ne dois pas avoir quitté ce monde pendant plus de quelques minutes.

J'ai toutes les peines du monde pour me relever. La sortie du parking est une image en 2D, je n'ai pas envie d'y retourner. Pour moi elle représente la Réalité que je cherche à fuir. Il faut que je passe par ailleurs. Tout ce qu'il y a c'est une porte, mais elle est fermée à clef. Il va falloir que j'avance plus dans ma vie avant de passer par là. La porte est à ce moment-là une vision de la mort.
Je finis par aller vers la Réalité, j'y suis obligé. Je ne vais pas rester toute ma vue dans ce parking. Je me lève, j'y vais.
S'ensuit ensuite un moment de stress intense, car il est 17h45 sur mon tel. Dans ma tête, je dois être chez moi à 18h. Je cours partout pour retrouver le chemin de chez moi. Je regarde à nouveau l'heure: What? Il est 17h? Je comprends plus rien, mon seul objectif est de retourner dans mon appart.

Je finis par rentrer chez moi. Pas faim, juste une grosse envie de me jeter dans mon lit. Je dors deux heures, ouf plus de visus. Mais impossible de me rendormir, les questions fusent dans ma tête:
- Pourquoi j'ai redrop?
- Les visions sont vraiment finies? Comment en être sûr?
- Mon corps est-il encore dans le parking? Il est bien fini mon voyage astral?
Et surtout:
- Qu'est ce que j'ai vraiment fait bordel?

Conclusion
Le LSA est trop fort pour ma face (en tout cas à ces doses). Mais le pire est la durée du trip... Je ne m'attendais pas à un truc aussi long! Je pensais que la montée plus le plateau duraient 5 heures maxi... J'en ai pas mal bavé cette fois...
Sinon, mes leçons pour l'avenir:
- pas de redrop quand ce n'est pas prévu à l'avance.
- Il faut que j'arrive à contrôler mon démon intérieur.
- Plus de LSA avant un bon moment.
- Les voyages astraux sont incroyables! Il faut que j'aprenne à les utiliser sans prod.
- Tripper dans la nature, c'est mieux.
Merci pour votre lecture et cela serait sympathique de me signaler s'il y a des trucs pas clairs ou des questions.
The following 1 user Likes snap2's post:
  • amicale_du_pc
  Répondre
#2
Citation :Tripper dans la nature, c'est mieux.

Pour moi inévitable sous LSA, la nature est si belle, si profonde, les quelques fois ou j'ai voyagé en intérieur les effets étaient beaucoup plus introspectifs, moins contemplatifs.

Sinon pour le gout t'a réussi à passer le cap c'est le plus important! Maintenant que tu connais la substance, à toi de te perfectionner. Mais tu verras, ca prend beaucoup, beaucoup, de temps.

Merci beaucoup pour le partage, c'est vraiment très très bon de lire un TR comme ca, limite de quoi méditer longtemps (comme l'histoire des gamins qui se jettent sur les graines :p)


A bientôt ami suisse!
  Répondre
#3
CelestialOwl a écrit :Merci beaucoup pour le partage, c'est vraiment très très bon de lire un TR comme ca, limite de quoi méditer longtemps (comme l'histoire des gamins qui se jettent sur les graines :p)

Merci pour le retour, ça me fait plaisir.

La vue de ces gosses qui enchaînent les HBWR comme des bonbons m'a vraiment choqué sur le moment. Faut que je bosse un peu là-dessus, j'ai déjà un lien, mais c'est sûrement pas la seule cause de cette vision.
Si ça ne représente pas déjà un trauma, alors c'en est un nouveau...

Je referai l'expérience pas avant trois mois et une bonne réflexion sur ce trip-là. J'essaierai de la faire dans la nature, avec 5 graines et un sitter si possible.

Mais c'est moi qui te remercie, ami céleste ^^.
  Répondre
#4
ton TR c'est comme un scénario cinématographique d'art prospectif. Cela veut dire que c'est divertissant. Il s'agit d'une narration non traditionnelle car accommodant le reportage documentaire (rues, architectures, bus, parcs...), des traits de pensée comme véhicule psychique (l'école, enfance...) et des tableaux d'Art psychédélique bons pour faire klkes plans visu.

oui snap, ton TR c'est comme un scénario avec sa procédure qui passe les étapes d'un trip.
[Image: vvert.PNG]            l'historia en alternatif et en continu  >>> la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste
The following 1 user Likes amicale_du_pc's post:
  • snap2
  Répondre
#5
Ok c est maintenant une certitude Snap 2, je vais les planter ces graines et essayer d obtenir de jolies lianes^^>

Merci pour ton tr, très éclairant.

Je sens que c est pas pour moi comme produit.
  Répondre
#6
Oui parfois vaut mieux de jolies fleurs qu'un traumatisme ^^
Merci à toi pour la lecture!
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
The following 1 user Likes snap2's post:
  • R2d2
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  LSA (HBWR) - Vivre et laisser vivre L'huitrerampante 6 69 30/09/2018 14:41
Dernier message: L'huitrerampante
  HBWR 5 graines - Démystification sylvestre L'huitrerampante 4 488 18/05/2017 19:51
Dernier message: L'huitrerampante
  Jouissance Pianistique d'une Lullaby Sous Acide (HBWR) psychotrique 11 2,406 04/06/2016 22:19
Dernier message: L'huitrerampante
  [HBWR-LSA]1ere & 2nd experience sykokwa? 3 2,003 04/06/2016 02:01
Dernier message: Miyuetyayu24
  [HBWR] Réflexions et feux d'artifices psychiques CastlesMadeOfSand 3 2,006 25/07/2011 15:23
Dernier message: CastlesMadeOfSand

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)