• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Phrases, proverbes et citations qui vous guident.
#1
Allez j'ouvre ce topic car je serai curieux de savoir si comme moi, vous avez des phrases qui vous ont marqué dans le sens philosophique du terme et que vous avez incorporé (ou essayez de) dans votre façon d'être.

par exemple, c'est con mais cette phrase bouddhiste (en fait j'ai même pas vérifié ^^) que j'ai entendue dans "7 ans au tibet" (vlà mes sources culturelles waaa) reste pour moi une de celle que j'essaye d'appliquer tous les jours :

"Si un problème a une solution, ne t'inquiète pas car tu peux le résoudre, si un problème n'a pas de solution, s'inquiéter ne changera rien, donc ne t'inquiète pas".

Et oui l'inquiétude ça peut vous bouffer pour ... rien en fait, ce jour là ça a fait TILT, et franchement, même si des fois j'ai l'air de m'en foutre, en fait c'est juste que je ne m'inquiète plus (du moins j'essaye hein, pas sur que je ne m'inquiète pas si je me rends compte qu'un gros poisson avec des dents aiguisée est actuellement sous ma planche... mais j'essayerai d'utiliser mon énergie cognitive et musculaire pour me sortir rapidement de ce désagrément plutôt que de perdre du temps à flipper, perdre mes moyens et mes jambes)

Voilà, sinon j'adore lire et relire toutes les citations d'Einstein. bref j'aime bien les petites phrases pleine de sens, dans lesquelles on en découvre de nouveaux après relecture ou point de vue différent.

Et vous , avez vous des phrases qui vous ont inspiré, marqué, changé ou bien que vous avez créé, pourquoi et comment vous aident-elle? Qu'avez vous changé, ou en êtes vous aujourd'hui avec ces petites philosophies découvertes jeunes ou sur le tard? (je ne parle pas de vos répliques cultes délirogènes sous psyché du style "Les corbeaux ça ne sait pas nager, mais ils s'en foutent." hein ^^ )

Sinon, j'aime bien dire : si tu le sens pas le fait pas, si tu le fais, fais le bien. (et je crois que je suis l'auteur de cette adaptation... aussi loin que je me souvienne)

Comme j'aime bien les trucs du genre "pensée du jour", ça peut être cool de voir ce que le psychonautisme a su trouver ^^

Au plaisir de vous lire.
  Répondre
#2
Moi souvent je me dis:
"Mes couilles sur ton front."
Spirituellement ça m'aide beaucoup.
  Répondre
#3
Shakespeare a écrit :"Ton corps est un jardin, ta volonté son jardinier "

Parce que la drogue c'est bien, et la santé aussi, et qu'il faut de la volonté pour éviter les abus et savoir dire "non". Ca m'a aussi aider à trouver la volonté d'arrêter de fumer.
GATE GATE PARAGATE PARASAMGATE BODHI SVAHA
Aller, Aller, Aller au-delà, Aller complètement au-delà, Dans la profondeur de l'éveil
[LSD] [Champignons]
Memento Mori
  Répondre
#4
Délimuscle a écrit :Moi souvent je me dis:
"Mes couilles sur ton front."
Spirituellement ça m'aide beaucoup.

Si ça peut t'aider à sortir de ta puberté tardive, c'est tout ce que te souhaite.
  Répondre
#5
« Qui veut lier à lui-même une Joie, de la vie brise les ailes.
Qui embrasse la Joie dans son vol, dans l’aurore de l'éternité demeure. »
Blake.
Il faut apprendre à goûter les joies du présent en acceptant le caractère éphémère des choses ainsi que l'impermanence du monde.

"Savoir perdre du temps au bon moment, c'est apprendre à en gagner."
Un pote.
Quand on a trop la tête dans le guidon on fait parfis des choses stupides par précipitations et à la fin des comptes on a dépenser beaucoup d'énergie dans le vent. Je me soigne et j'essaie d'aller à l'essentiel quand j'entreprend quelque chose.

"Apprendre à vivre et à mourir et pour devenir un homme refuser d'être Dieu."
Camus.
Un peu de lâcher prise dans ce monde à l'illusion de toute puissance.

"Une parole n'est pas parole parce qu'elle est prononcée, elle est parole parce qu'elle est entendue."
Proverbe africain.
On passe bien souvent notre temps à parler dans le vent et on peux toujours amélioré sa qualité d'écoute. Si on veux être compris il faut apprendre à parler au "bon moment", celui où l'autre est disposé à nous écouter. La quantité n'est pas synonyme de qualité.


"Tant mieux, tant pis!"
Rien n'est jamais si grave.

"La difficulté de saisir la beauté réside dans l'évidence avec laquelle elle s'exprime."
J'étais sous lsa en bord de Loire quand tout d'un coup la beauté du monde m'a submergé cela m'a semblé tellement évident, tout était parfaitement comme il devait être. Aujourd'hui encore je garde cet émotion en tête pour me souvenir que cette beauté est toujours là même quand je crois ne plus la voir.

"Je suis profondément vivant avant d'être humain."
Celle là c'est sous psylo, après passage dans le rouleau à claque psychédélique. Elle fait référence à l'anthropocentrisme qui nous agite malgré nous. Nous possédons en nous toutes les étapes de la vie qui nous a amenée à ce que nous sommes pourtant nous vivons en donnant l'impression qu'on voudrait se détacher du monde. Nous sommes constitué de mécanismes identiques à celui des bactéries, des plantes, des poissons, des oiseaux, des mammifères... D'une certaine manière, si j'arrive à oublier tout ces idées reçues et ces conditionnements au sujet de notre place qui serait à part, je me sens appartenir profondément à la nature du monde. Que ce soit les minéraux, les animaux, les végétaux, les champignons ou la matière, je sens de la joie à faire partie de l'aventure, à avoir de la chance d'inter-agir avec tout ça et les interactions c'est une forme de communication... La contrepartie c'est qu'il arrive que je me sente plus enclin à la compagnie d'un arbre que d'un humain.



J'aime bien le concept de ce topic ! J'adore me nourrir de ces petites phrases qui veulent dire beaucoup.

Tortueux, moi? Jamais! ^^

La difficulté à saisir la Beauté du monde réside dans l'évidence avec laquelle elle s'exprime.

"Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer."


"Aucune puissance, aucun être humain n'a le droit d'énoncer envers moi des exigences tel que mon désir de vivre vienne à s'étioler. Car si ce désir n'existe pas, qu'est-ce qui peut alors exister?"
"Celui qui construit des Prisons s'exprime moins bien que celui qui bâtit la Liberté."
[SUB]Notre besoin de consolation est impossible à rassasie[/SUB]
[SUB]r.[SIZE=3]Stig Dagerman[/SIZE][/SUB]

Trip report:

http://www.psychonaut.com/champignons-ma...sprit.html

http://www.psychonaut.com/lsd/57098-pein...gence.html
  Répondre
#6
T'aime bien les phrases tortueuses Wink

J'aime bien ton proverbe africain.

En voyant le pseudo de Larry_Golade, je me suis souvenu que j'avais pondu une fois : "L'humour, c'est de l'amour humain." Je vous laisse l'interpréter, mais perso ça signifie beaucoup quand j'ai creusé l'idée après avoir sorti la phrase juste sur le mix des syllabes.
  Répondre
#7
"C'est un chinois, il chie et il se noie" - Déli
"C'est un éléphant, il voit des faons, et il leur dit: Eh les faons" - Un mec bourré dans un festoche
  Répondre
#8
Délimuscle a écrit :"C'est un chinois, il chie et il se noie" - Déli
"C'est un éléphant, il voit des faons, et il leur dit: Eh les faons" - Un mec bourré dans un festoche

Je t'aime bien Déli sauf quand tu veux paraître plus idiot que tu ne l'es. je réagis une dernière fois à ton humour pipi caca zizi, pour te dire que je t'aime bien.

edit: j'aime bien le trolling quand j'y vois un minimum d'esprit de finesse.
  Répondre
#9
Chouette topic, j'aime bien voir les phrases dont chacun se sert pour se guider ^^

Dans les quelques unes qui m'ont marqué à jamais, mais que je ne cherche pas/n'applique pas forcément, y a :

"L'amour pour épée, l'humour comme bouclier"

"Et la vie elle-même m'a dit ce secret : Vois, dit-elle, je suis ce qui doit toujours se surmonter soi-même."

"Si vous appréciez la beauté de chaque instant, que vous êtes toujours ouvert au changement et si vous essayez au moins d'avoir de l'amour pour chaque personne que vous rencontrez, alors vous êtes une personne psychédélique. Même si vous choisissez de ne pas ingérer de la drogue. Tout est dans la façon dont vous pensez le monde."

Et la célèbre de Zappa : "L'esprit est comme un parachute, il ne fonctionne pas s'il n'est pas ouvert"

"Embrasse la vie, préfère l'amour à l'amer, chantonne la rêverie ; que ton regard d'enfant illumine les champs des las désespoirs."

C'est tout ça qui me sert de cap depuis bientôt 5 ans ^^
  Répondre
#10
Phrases, proverbes et citations qui vous guident.

Délimuscle a écrit :"C'est un chinois, il chie et il se noie" - Déli
"C'est un éléphant, il voit des faons, et il leur dit: Eh les faons" - Un mec bourré dans un festoche
Rolleyes:retard:Rolleyes
  Répondre
#11
"On est tous pareils, mais différemment." Une pote bourrée

"Ne nous suicidons pas tout de suite, il y a encore quelqu'un à décevoir." Cioran
  Répondre
#12
Chahman: Si tu veux tout savoir, ces phrases me guident dans le sens qu'elle me rappellent que ma vie na pas de sens, excepté celui que je lui accorde. Et qu'imaginer un chinois se noyer dans sa merde, m'est beaucoup plus réconfortant que toutes les odes à l'espoir que j'ai pu rêver.

Dans le flow de l'insensé et du chaos de l'instant présent Smile
  Répondre
#13
J'aurais préféré lire pourquoi elles vous ont tant marqué, avec un exemple de leurs efficacité plutôt que les citations seules qui sont vides et ronflantes...
  Répondre
#14
Moi c'est un poème qui m'a toujours guidé, je l'avais en cadre dans ma chambre depuis tout petit.
J'ai toujours voulu en faire mon Nindo. Mais je suis trop imparfait...

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d'un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être que penseur ;

Si tu sais être dur, sans jamais être en rage,
Si tu sais être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral et pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois les Dieux la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme mon fils !
Rudyard Kipling
  Répondre
#15
"Qui sème le vent, récolte la tempête".

Ahlala, c'est tout une philosophie..


Sinon Chamhan, ton proverbe me fait penser à la phrase de Maitre Yoda, "N'essaie pas, fait-le ou ne le fait pas, mais n'essaie pas". Qui sait c'est peut de là qu'elle vient inconsciemment.. ^^
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#16
Rien a écrit :J'aurais préféré lire pourquoi elles vous ont tant marqué, avec un exemple de leurs efficacité plutôt que les citations seules qui sont vides et ronflantes...

T'as pas tort, c'est ce que je trouve le plus intéressant également, je vais rajouter en édit le ptit : "et pourquoi ?"

pour toi je vais développer un peu ma phrase bouddhiste (CF intitulé) : Cette phrase m'a marqué car je la trouve d'une logique implacable. Elle m'a aidé a gagner en confiance personnelle, dans le sens ou elle m'a fait prendre conscience à quel point une peur peu parasiter l'action, rendre l'esprit confu. J'ai donc fait l'analogie avec les arts martiaux : si tu veux faire le bon geste réflexe quand il sera vraiment nécessaire, entraîne toi pour l'imprégner dans ta mémoire musculaire. Et le cerveau c'est un peu pareil, tu peux te préconditionner. Donc j'ai commencé à imaginer beaucoup beaucoup de situations où une peur ou une inquiétude peut te paralyser, te freiner, t'handicaper, allant du simple fait d'oser accoster une fille qui me plait, un examen important en passant par le fait de glisser sur falaise ou encore se retrouver dans une situation violente (simple baston de cour d'école, braquage dans un lieu ou l'on se trouve ou encore situation de guerre). Bref, je scénarisais tout ce qui me semblait susceptible de m'arriver. Et dès que je pouvais je mettais en pratique. Exemple : j'avais peur de l'eau profonde, même lac, à cause de ce p.... de film de spielberg. A force de rationaliser, ça a disparu, sauf peut-être quand j'étais à la réunion, mais c'est devenu plus un calcul de risque. Exemple, au lieu de se ronger les sangs lors du bac à cause du stress de la page blanche, tu arrives à sortir quelque chose car l'entrainement paye et que tu arrives à débloquer ton cerveau de l'inquiétude de l'échec pour te concentrer sur la méthodologie apprise.

Cette phrase, je l'ai tiltée à 14 ans, et aujourd'hui c'est grâce à elle si je ne me bile pas pour savoir si je vais trouver un taf, une femme aimante avec qui fonder une famille, bref se branler le cerveau sur des suppositions pessimistes, ça m'aide à relativiser. je le bosse depuis tellement de temps que ça m'est déjà arrivé de me retrouver dans des situations où la plupart des gens se mettent à paniquer quand moi j'analyse la situation pour estimer le danger et envisager le plus vite possible la meilleure chose à faire, juste par réflexe mental. Dernier exemple en date, 31 de l'année dernière, on sort de la fête avec ma copine à Santiago, on est au parking, on sort la bagnole de la place comme beaucoup d'autres, et dans le rétro on voit un mec avec un flingue qui avance et tire dans la foule, tu me crois ou pas, j'ai pas bronché et au lieu d'accélérer comme un paniqué en écrasant des gens qui couraient de partout, j'ai réussi à manœuvrer la caisse en m'éloignant de ce taré avec un sang froid dont je suis assez fier.

cette phrase elle me sert tous les jours, et aujourd'hui j'estime avoir réussi à intégrer son principe dans mon inconscient, et c'est bon pour la prévention de la crise cardiaque ou de tous les problèmes liés au stress.

Et elle m'a tellement marqué qu'aujourd'hui, j'aime bien me voir comme un "solutionneur". J'ai eu des postes à responsabilités et je me disais que j'étais payé pour anticiper et résoudre les problèmes, sinon quand tout allait bien je pouvais être absent, ça tournait tout seul. Quand c'est la merde, on se tourne vers le chef, et si le chef est paralysé par son stress, il est aussi utile qu'un tdc sur le coude :lol:

à xolo: elle vient de la combinaison de : si tu le sens pas le fait pas + ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait.

edit: après c'est vrai que c'est plus sympa si ceux qui ont la motive expliquent comment ils utilisent ces petites phrases, mais sinon c'est pas gênant.

D'ailleurs Larry, je serais curieux de savoir comment la phrase de Cioran peut t'aider; Elle me plait car je suis amateur de cynisme, mais sinon j'imagine qu'il faut être vraiment au plus bas d'inter pour que ce genre de phrase puisse aider quelqu'un. je sais pas, j'ai eut des coup blues, j'ai déjà imaginer le suicide sans jamais envisager le passage à l'acte (car personnellement je ne m'en veux pas comme dirait Michel) sauf si je suis vieux, malade condamné à souffrir le martyr, alors là oui, de préférence en sautant d'un avion sans parachute pour me faire un dernier fly. Mais peut-être que lorsqu'on a les idées noires, un proverbe cynique aura plus d'impact qu'un proverbe bisounours. du moins je l'imagine comme ça.
  Répondre
#17
Ton explication Chamhan donne beaucoup de relief à la citation.

Ca me rappelle ce que je me disais lors de ma dépression il y a quelques années de cela c'est "Agis ou péris". A l'époque j'étais bloqué dans ma souffrance, je souffrais de la situation et puis je souffrais de souffrir aussi (à la longue). A force d'imaginer ce qui serait parfait et me remémorer mes échecs j'ai pété un câble et j'en suis arrivé à me dire ça. L'idée c'est que si la vie vaut le coup d'être vécue alors autant réaliser ce pourquoi elle vaut le coup et si ce n'est pas tenté alors elle n'a plus d'intérêt et il vaut mieux mourir (voir se suicider).

C'est assez extrême comme façon de faire (du chantage au suicide à soi-même) et ça m'a poussé à souffrir encore plus par moments parce que ça m'a sorti de ma zone de confort mais ça a eu le mérite de me mener à l'action et à expérimenter. Ca peut paraitre assez malsain parce que c'est remplacer le courage par la lâcheté (peur de la mort), mais quand on a plus aucun courage (et qu'on a toujours peur de la mort) c'est pas mal...
Aujourd'hui je n'applique plus cette idée exactement de cette manière (parce que j'ai bien moins peur de mourir) mais plutôt selon ce proverbe:
Citation :Si tu avances, tu meurs ! Si tu recules, tu meurs ! Alors pourquoi reculer ?
Ca permet de bien relativiser et de réaliser ses rêves même s'ils impliquent des risques.

Il y en a une autre du même type que je me dis c'est "Il n'y a aucun plaisir dans le malheur". Dès que je suis tenté de me mettre en colère, d'être triste ou n'importe quel autre sentiment négatif ça me traverse l'esprit. L'idée c'est que le malheur ça prend du temps et c'est pas plaisant donc il vaut mieux ne pas s'y attarder ni y succomber. Même quand je suis perché au LSD et que je sens que je glisse vers le bad je me dis ça et je réoriente le truc.
  Répondre
#18
@Larry_Golade Yep yep je vois bien l'idée. C'est affaire de gout je pense, Cioran c'est un peu trop dark pour qu'en je m'en fasse un maître. Je serais plus dans l'esprit Francis blanche pour affronter les problèmes avec dérisions :

« Il ne suffit pas d'être inutile. Encore faut-il être odieux. »


« Si vous ne vous sentez pas bien... faites vous sentir par un autre. »


« Je peux me défendre contre la méchanceté ; je ne peux pas me défendre contre la gentillesse. »


« Et si vous n’avez rien à dire, ce n’est pas la peine de le faire savoir à tout le monde ! »


J'adore. Pour "Rien" je ne vais pas développer ces phrases, elles me font rire ou sourire et même réfléchir, c'est tout.

Pour Delimuscle, tes explications me paraissent plausible mais c'est tellement triste ce que tu dis. Ais au moins du style dans tes rappels au chaos, intéresse toi à la pataphysique ou au nihilisme je sais pas... Mais si tu as décidé de te convaincre que ta vie n'avais pas de sens (ne pas trouver ou comprendre le sens de la vie ne signifie pas qu'il n'y en ai pas selon moi), essaye que ce soit classe, beau ou encore fin et subtil un minimum, non?
  Répondre
#19
Le mieux est l'ennemi du Bien.
Le Bien est ce qui est, là maintenant, pure expérience parfaite, le mieux est ce que je veux obtenir ailleurs, en pensant que j'y serais bien.
(et en tournant le dos au Bien d'ici et maintenant...)

Tout ce qui n'est pas donné est perdu.
Apprécier pleinement est un acte de don, d'abandon à ce qui est agréable.
Donner sa pleine valeur à quelque chose c'est l'offrir, le partager pleinement.
Ça ne veut pas dire que je vais donner la guitare qui me fait vibrer au gitan qui veut me l'acheter juste pour la revendre plus cher.
Simplement jouer pleinement c'est se donner à la musique.
Abandonner ces idées de "moi qui joue", de "ma guitare",... Qui amènent tant de craintes sur "qui je suis et ce que je vaux", "la valeur de mes possessions",...

Je connais ces proverbes depuis longtemps mais ils ne me parlaient pas avant.
Aujourd’hui j'ai l'impression de pouvoir un peu ouvrir les yeux sur ces perles qui nous entourent ^^


[INDENT]Où trouver un cuir assez grand
Pour couvrir toute la terre ?
Le simple cuir de mes sandales
Y suffit.


[/INDENT]
[INDENT]De même, je ne puis maîtriser
Les phénomènes extérieurs,
Mais je maîtriserai mon esprit :
Que m’importe les autres maîtrises !

Shantideva

[/INDENT]
  Répondre
#20
Super topic, Chamhan

Je n'ai pas vraiment de phrases qui me guident, ou alors elles sont inconscientes. Mais y en a toujours qui me parlent à travers le subconscient. Je ne vais pas spécialement détailler en quoi ces phrases m'aident, les lecteurs pourront cerner.

"La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie." - Sénèque

"La liberté est libre du besoin d'être libre" - Funkadelic (Free your mind and your ass will follow)

"Tout seul, on est plus rapide. En groupe, on va plus loin" - Proverbe africain

Chamhan, ton proverbe de départ me parle beaucoup Smile. Je devrais me le faire tatouer. Cette simplicité, cette fraicheur ...
C'est souvent dur pour se décider pour un "camp". Je ne supporte plus la guimauve préfabriquée et le miel des optimistes ...
Je respecte et j'emprunte souvent à Camus, mais j'approuve pas le manque d'échappatoire à son "mythe de Sisyphe".
Ou alors, je ne voies pas où est sa résolution ...

Bon, voilà pour moi. Je ne sais pas si j'ai été clair dans ce post. Les initiés pourront saisir. Les autres pourront poser des questions.

A la prochaine
  Répondre
#21
BrusqueArabesque a écrit :Super topic, Chamhan


Merci, c'est vous qui êtes supers ^^ ça me dépoussière la tête d'échanger la dessus.

CastlesMadeOfSand a écrit :Je connais ces proverbes depuis longtemps mais ils ne me parlaient pas avant.
Aujourd’hui j'ai l'impression de pouvoir un peu ouvrir les yeux sur ces perles qui nous entourent ^^[INDENT]
[/INDENT]

Tiens ça me fait penser à une phrase de Platon que j'ai apprise sur le tard et quand je l'ai lue je me suis dis "mais oui mais c'est biensûr":

" On peut apprendre plus d'un homme en une heure de jeu qu'en une année de conversation."

Cette phrase me parle énormément car je suis un grand joueur devant l'éternel. Je considère que la vie est un jeu, un jeu sérieux (ya pas de sauvegarde possible, pas de rebuy, pas d'extralife, mais ya des champignons magiques ^^ (mario est un guédro)). Un de mes centres d'intéret c'est la nature humaine, et j'aime bien cerner les gens en commençant par moi même. Et pour connaitre plus profondément mes congénère, je joue avec eux, à leur insu des fois, je taquine, je teste, j'envoie des blagues, des piques, des tacles pour voir comment ils réagissent. Bon ça c'est mon mode de fonctionnement, que j'ai appris à tempérer également car mes interlocuteurs ne voient pas toujours que je joue, et des fois(souvent même) je trouve une ou deux cordes sensibles et jjdddiing ça blesse alors que c'était pas le but... ouais je peux être chiant.

Mais sinon sans entrer dans mon vice perso, c'est fou ce que l'on peut apprendre des gens en jouant une partie de belote, de monopoly ou de caps ^^. Quand je joue à un jeu (où tout le monde est au courant des règles) je suis autant voir plus intéressé par les joueurs que par le jeu en lui même : qui aime gagner, qui est mauvais perdant, qui est fourbe, qui est con, qui prends des risques, qui est foufou, qui n'aime pas jouer etc etc

D'ailleurs, je trouve beaucoup plus sympa une soirée entre amis quand il y a des jeux, plutôt que simplement boire fumer blablatter. D'une parceque j'aime les jeux, de deux parcequ'on connait mieux les gens plus rapidement, très sympa pour faire connaissance et de trois parce que la plupart des discussions de soirées se ressemblent et l'on sombre rapidement dans le phatique en état d'ébriété, surtout quand il y a du monde. refaire le monde ou parler de truc perso avec des amis de toujours, c'est en petit comité que ça se fait généralement.

Voilà pour faire court ma présentation de cette phrase de Platon qui m'aide à comprendre un peu plus la nature humaine.
  Répondre
#22
Ouais sympa ce petit concentré de savoir
  Répondre
#23
J'aime pas quand il se dit plus rien après que j'ai dit une phrase inutile, ça me donne l'impression d'avoir tué l'impulsion qui faisait que le sujet vivait.
  Répondre
#24
"Il vaut mieux se taire et passer pour un con, plutot que de parler et ne laisser aucun doute a ce sujet" Desproges.
Comme ca je fait pas de H.S et je réponds a Pulse en même temps.:mrgreen:
  Répondre
#25
Pulse² a écrit :J'aime pas quand il se dit plus rien après que j'ai dit une phrase inutile, ça me donne l'impression d'avoir tué l'impulsion qui faisait que le sujet vivait.

C'est parce que tu as encore du mal à faire la différence entre un forum et un "chat" (pas celui qui fait miaawww et qui bousille le canapé). A la limite pose toi des questions sur ta capacité à tuer l'émulation... 10 jours plus tard, mais là même pas 24h....

"Pierre qui roule a mal aux pouces."
  Répondre
#26
Il faut voir le bon côté, ça veut dire que je me remet en question
  Répondre
#27
Pour moi-même : "Arrêtes de jouer au plus con, tu risques de gagner". Et je vais de ce pas reméditer la dessus. #autodérision
  Répondre
#28
Allez j'envoie les miennes, mes favorites:

"C'est la vie". Simple, mais tellement...passe-partout. Adaptée à toute situation exigeant une visée fataliste et stoicienne Smile
"Choisir, c'est renoncer."
"On ne fait pas le bonheur des gens malgré eux."
"Le plaisir présente un avantage: contrairement au bonheur, il a le mérite d'exister". (F.Beigbeder)
Et pour finir, un extrait d'Orange mécanique, de Burgess:
"Que veut Dieu? Le bien, ou que l'on choisisse le bien? L'homme qui choisit le mal est peut-être, en un sens, meilleur que celui à, qui l'on impose le bien?"
  Répondre
#29
myo12 a écrit :Allez j'envoie les miennes, mes favorites:

"C'est la vie". Simple, mais tellement...passe-partout. Adaptée à toute situation exigeant une visée fataliste et stoicienne Smile
Oh my God... j'en ai une pour toi : "tout est relatif" même explication (ou presque)

PS: j'ai horreur des gens qui te sortent "tout est relatif", j'ai envie de leur dire : va t'acheter des arguments, au pire je t'offre un pochon de répartie.
  Répondre
#30
"C'est ballot"
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Citations et expressions des psychonautes Caedere 30 4,167 04/06/2017 03:06
Dernier message: Mr Sandman
  Citations sur le réel ou le non réel Devanagari 3 941 04/02/2015 15:47
Dernier message: psychotrique

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)