• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tantrisme et Psychédélique.
#1
Bonjour,

Pour commencer essayons déjà de mettre une définition sur l'art du tantra !

Citation :Le tantra est un courant spirituel complexe qui vient de l’Inde.
Il propose la prise de conscience de notre unité fondamentale, du corps et de l’esprit, en relation avec l’univers, à tout instant et dans tous les domaines de la vie.
Cette approche implique un apprentissage de notre double polarité, masculine et féminine, et l’acceptation de notre entière réalité, avec ses ombres et ses lumières.
Le terme « tantra » dérivé de la racine tan qui veut dire étendre, étirer, amplifier et du suffixe tra qui veut dire instrument ou encore salut, indique un instrument servant à l’expansion (sous entendu de la conscience). Une définition élargie serait « Ce par quoi la Connaissance est étendue ».
Le tantra est une méthode d’expansion de la conscience. En fait, il n’y a pas un tantra mais des tantras.
En occident, le mot tantra est devenu à tort synonyme de sexualité. La vision tantrique est vaste, puisqu’elle s’étend bien au-delà des domaines de l’amour et de la sexualité, appréhendant dans une vision globale, psychisme, cœur et esprit, mais aussi l’univers et tous ses mystères.
Le Tantrisme est peut être la voie spirituelle la plus holistique qui ait jamais existé. Le tantra est un art de vivre qui apporte des outils puissants et originaux pour mieux se connaître soi- même et aussi pour travailler sur la relation avec les autres

Voilà maintenant que l'on voient de quoi il s'agit, je vais pouvoir en venir au pourquoi du comment de mon post.
Celà fait environ 2/3 mois que je me suis mis à "étudier" le tantrisme, cet art repose en grande partie sur de la méditation. Comme dis plus haut en occident trop de gens catégorise le tantra comme une pratique de sexualité !

Faux !

C'est une façons (de mon points de vue) d'explorer un peu plus notre "moi intérieur", l'état de méditation (Tantra ou non) peut vraiment être en communion parfaite avec sois même. Je me présente à vous aujourd'hui car je me sens "bloquer" lors des méditations comme une sensation de pouvoir aller plus loin mais de ne pas y arriver.

Du coup j'aurais souhaiter explorer le tantra sous psychédélique cependant je n'es jamais trouver de substance qui me fasse voyager assez psychologiquement, visuellement il n'y as pas de soucis. Mais au niveau "mental" je ne trouve pas mon "compte", alors j'aurais souhaiter avoir l'avis de membres qui pratique eux mêmes la méditation sous psychédélique.

Pour savoir si ils pouvaient me faire par comment entrer plus en profondeur dans l'esprit, que sa soit en fonction de la drogue, des dosages, du S&S, seul à plusieurs, musique ...

Voilà espérant pouvoir trouver chaussure à mon pieds ce n'est pas simple comme demande car beaucoup ici ne sont la que pour de l'info et de la RdR, mais je suis que certains membres pourront m'aider.

Soyer indulgents si vous êtes des membres expérimenter dans la méditation, je ne fais que débuter dans ce domaine j'essaie d'apprendre dans les règles, faire les choses bien pour pouvoir en profiter vraiment !
C'est un art et comme tous arts il faut une pars de talent, mais une grande partie d'apprentissage (encore une fois ce n'est que mon points de vue).


Cordialement,
Votre serviteur Mescaloboy.
"Euh ... Tu vas voir eux deux ils vont nous faire chier avec leurs réalité !"
:ninja:
Mes TR's : 2C-P
  Répondre
#2
Salut,

Je ne voudrais pas faire mon rabat-joie, mais il semblerait que certaines formes de méditations soient dangereuses en cas d'accident, comme le tantrisme paraît-il.
Si cela t'intéresse vraiment, tu pourrais éventuellement trouver un prof de méditation pas trop louche, qui te guidera sur cette voie qui risque de te demander des années et des années de pratique.
Il y a peut-être une association près de chez toi qui donne des cours gratuits. Pour les blocages c'est normal, on est bridé. Je pense que c'est aussi pour ça que c'est un travail qui demande du temps, de la patience et de la persévérance, pour avancer progressivement.

Si tu es téméraire et impatient de franchir certains seuils à l'aide de drogues sans y être préparé, je serais mal placé pour te le reprocher et puis on est sur un forum de drogue. Néanmoins, si tu es conscient des risques, tu comprendras que je ne puisse te prescrire de potion magique en te disant d'aller jouer avec et de voir ce qui se passe. C'est à toi de prendre ce risque et d'expérimenter en jouant à l'apprenti sorcier, si tu choisis cette voie plutôt qu'une autre.

Pour les dangers de la méditation, en faisant une recherche vite fait je suis tombé sur ça mais ne sais pas ce que ça vaut et n'ai pas tout lu :

BOUDDHANAR la Liberté inconcevable: LES DANGERS DE LA MEDITATION

Les dangers de la méditation

http://www.ecoledemeditation.eu/index.ph...&Itemid=61

http://pandore.net/agora/topic10024.html
  Répondre
#3
A méditer. Wink

Art, Philosophie & Spiritualité

:mrgreen:
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#4
A priori de ce que j'en sais un tantra, quel qu'il soit ne se pratique pas à partir des livres.
La transmission directe joue un rôle important.

Dans la tradition tibétaine de l'enseignement du Bouddha on met en garde encore et encore par rapport aux tantras.
A cause de son côté énergique, de la puissance des pratiques, de l'implication nécessaire, c'est particulier.
C'est le domaine des moyens habiles.
"Pratiquer le tantra c'est être dans la même position qu'un serpent dans un bambou : on sort soit vers le haut (l'éveil) soit vers le bas (l'enfer vajra)"
Danser avec le feu n'est pas sans risque.

Sinon tu peux détailler un peu si le cœur t'en dis, parce que le domaine est vaste.

Pour ce qui est de méditer sous psychés, perso c'est pas trop mon délire. (avant ou en fin de trip par contre je trouve ça excellent)
Le principal pour développer les vertus de la méditation c'est la pratique régulière (2* 15mn tous les jours c'est bien je dirais).

En ce qui concerne ton désir de vouloir aller plus lien par rapport à la méditation que je connais et pratique : Méditation : Rester tranquille :
La sensation de blocage que tu ressens est à vivre sans la fuir ni la suivre, pleinement et simplement.
Et revenir à la détente sur l'expire si c'est trop prenant.
  Répondre
#5
Qu'entend tu par détailler ? Mais bien sur que le cœur m'en dis !
Juste précise ce que tu veut que je détaille. Aujourd'hui j'ai tester la méditation sous tramadol (qui mets quand même dans un états second) je n'es pas trouver ceci très concluent, je fais des test comme on dis ! Wink

En attendant ta réponse Raoul, je vais lire tous les sujets que vous m'avez donner, car il est vrai que je n'avais jamais entendu parler des "risques" lors de méditations. Si ils en existent, il est "obligatoire" de lire les sujets à ce propos ne serais-ce que pour la RdR même si là sa ne s'apparente pas forcément à la drogue purement et simplement.

Mais la RdR est Omniprésente, ma grand mère me disais toujours "Mieux vaut prévenir que guérir" (Bon certes on la tous entendu celui là mais j'y suis tous particulièrement attaché).

Et oui je me doute bien que la méditation ne s'apprend pas et ne ce pratique pas correctement en 3 mois ... Je suis vraiment quelqu'un d'impliquer dans tous ce que j’entreprends de bon cœur, que la chose sois bonne ou mauvaise j'aime m'investir à fond (dans la limite du raisonnable bien sur) car cela m'apporte énormément mais aussi que de fait je puisse apporter au autres.

Et aider les gens dans une voie dans la quel je peut les guider me tiens tous particulièrement à cœur. Car ayant un passer assez lourd de conneries j'ai apprécier qu'il y est des gens sage et raisonner qui ont été là pour moi et j'en suis grandement reconnaissant. Cela est là moindre des choses à mon goût il me semble.
"Euh ... Tu vas voir eux deux ils vont nous faire chier avec leurs réalité !"
:ninja:
Mes TR's : 2C-P
  Répondre
#6
Yop, as-tu déjà tenté le massage tantrique ?
"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"
Philip Wollen
  Répondre
#7
Perso je me fais des pâtes tantriques, des marches tantriques, des branlettes tantriques,... Tongue
Nan sérieusement ce serait bien de préciser de quoi vous parlez parce que juste "tantra" tout seul ça ne me parle pas beaucoup perso.
Les pratiques tantriques, il me semble, sont nombreuses et spécifiques, what the hell are you talkin' about ?
  Répondre
#8
Je suis pas du tout calée dans ces pratiques par contre j'ai pratiqué le massage tantrique après avoir lu deux trois trucs et maté quelques vidéos (approche super novice/touriste donc), l'étudiant comme une technique de massage particulière orientée sur les chakras. C'est souvent considéré, à tort, comme des massages sensuels/sexuels alors que c'est bien plus que ça...mais il y a tellement de courants différents, tantra-rouge, tao-tantra, je crois que ça n'a pas grand chose à voir avec le bouddhisme tantrique.
"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"
Philip Wollen
  Répondre
#9
Le Tantra c'est un peu tout, il y en a un par individu, et chaque Tantra réuni en un seul comprend différentes pratiques tantriques.
C'est énormément à la mode, mais très peu connaissent vraiment le Tantra, qui est en fait une voie simple et naturelle propre à chaque individu.
Si l'on écoute les idées communes sur le Tantra, il s'agit uniquement d'un groupement de pratiques, souvent sexuelles dans l'esprit des gens. Ce qui est complètement faux, la pratique tantriques est très secondaire et dépend du besoin de chacun, par rapport à sa propre voie, son vécu, ses expériences.
Il existe des pratiques sexuelles dans le Tantra, mais elles sont liées à un tout énergétique dont on a pas forcément besoin de pratiquer.

Après, indépendamment, les pratiques que l'on trouve dans les voies dites tantriques sont très intéressantes sur le plan énergétique, mais alors il ne s'agit plus vraiment de tantrisme.
Le tantra est un chemin personnel, le tantra est Tout; que l'on parle de Dzogchen ou de Tantrisme, le fond, le but, est le même, seule la manière change. Et cette manière est elle-même adaptable et changeable selon chacun, etc etc.

Couramment, on parle de tantrisme noir, gris et blanc, mais cela a été largement détourné.
On a tous notre tantrisme et dans ce tantrisme on trouve les pratiques qui nous correspondent. Il ne s'agit pas d'une école, d'une technique, d'une morale, d'une pensée ou d'une philosophie quelconque. Tantra est plus proche du chamanisme que du bouddhisme ou de l'hindouisme. Le tantrika peut être un fou ascète vivant dans la jungle indienne comme un haut fonctionnaire européen. Le Tantra ramène à notre essence profonde et naturelle, à ce que nous sommes, et c'est tout.
S'il existe des tantrika (maîtres), ce n'est pas pour transmettre des pratiques tantriques (ou dans ce cas, parlons de professeur énergéticien ou que sais-je), mais pour amener le "disciple" à découvrir le tantra en soi à travers des expériences très souvent à l'opposée des idées qu'il se faisait du Tantra.

Je pense qu'il peut donc être dangereux de pratiquer certaines techniques tantriques sans en connaître suffisamment sur soi et nos vrais besoins. Je déconseille également tout prof tantrique se disant tantrika, avec cours payants et éveil de la kundalini à la clé. Le tantrika vient à soi si besoin... sinon le tantra peut se trouver en soi, snas aide extérieure, très souvent sans savoir que c'est Tantra d'ailleurs et peu importe le mot pour désigner notre Etre essentiel; le but là dedans est simplement la réalisation, et "suivre" cette voie ma paraît absurde en lisant un bouquin ou en écoutant un prof new-age t'expliquant comment te masturber...

Si je peux me permettre, je pense que si le Tantra nous appelle (par la curiosité par exemple), alors il faut bien sûr l'écouter mais toujours rester adapté à ce qu'on est et vit sur le moment; par exemple, en essayant et creusant une pratique énergétique simple qui nous paraît efficace sur nous et adaptée à ce qu'on vit, et surtout pas en nourrissant des fantasmes ou une volonté "d'aller plus haut" qui ne feraient que nous éloigner du Tantra voire nous détruire ou détruire l'entourage.
Y aller doucement, sentir ses points énergétiques sans forcer et sans nourrir l'illusion, dans les choses simples de la vie, à son rythme... trouver des analogies entre points énergétiques et passages importants de nos vies (ou de gens proches) peut être une piste pour commencer, qui peut mener à une pratique aidant au rééquilibrage et à l'ancrage de ces expériences importantes... tout est à adapter à soi, car nous sommes le centre... copier c'est détruire...

Je re-cite cela, car il y a de nombreux sens sous-jacents et/ou évidents à cette citation, qui peut elle-même nourrir fantasmes et peurs selon chacun mais qui reste relativement juste... : "Pratiquer le tantra c'est être dans la même position qu'un serpent dans un bambou : on sort soit vers le haut soit vers le bas"
  Répondre
#10
Merci pour ton retour Shankara,
ce que j'appellerais "massage énergétique" est une très bonne chose !
Mais ce n'est pas parce qu'il y a une approche de l'énergie (par le corps subtil par exemple) que c'est "tantrique".
Bon après c'est juste un terme mais dans son utilisation traditionnelle c'est très fort.

Si jamais le sujet vous intéresse (en ce qui concerne la tradition bouddhiste), je ne peux que vous conseiller de lire "tantra" de Chogyam Trungpa.

De-Ephe ça raisonne pas mal pour moi ce que tu dis, cela dit je trouve ça un peu flou et imprécis alors que le tantra est d'une précision intransigeante.
Au passage le tantra arrive après avoir intégré les enseignements précédents (au moins dans une certaine mesure).
Et quand je dis intégrer je ne parle pas juste d'une compréhension intellectuelle.
Les trois véhicules : hinayana, mahayana et vajrayana (ou tantrayana) se suivent un peu comme les fondations, la superstructure et le toit d'une maison.
Après c'est très bien de se renseigner sur le sujet, de se sentir inspirer, d'aspirer à le pratiquer,...
Mais le tantra ne s'improvise pas.
On peut improviser ce qu'on veut dans la vie, et y mettre l'étiquette "tantra" si ça nous chante.
Mais à ce moment là on ne parle pas de la même chose.

Bref perso j'aurais pas grand chose à dire de plus sur le sujet, je suis loin de pratiquer le tantra et encore plus loin de pouvoir le transmettre.

Take care & Enjoy !
:grin:
  Répondre
#11
Je n'ai aucune théorie du Tantra, tout ce que je connais c'est d'avoir lu quelques trucs à droite à gauche de plein de courants, d'avoir pratiqué sans le savoir, et d'avoir rencontré très jeunes via mes parents une tantrika.
Là où je voulais en venir, c'est que oui, ça ne s'improvise pas dans le sens où on ne décide pas du jour au lendemain de se "lancer" dans le tantra comme si on allait faire ses courses.
Mais dans le fond, le Tantra n'est qu'une manière de trouver l'essentiel, et ce que j'aime là dedans c'est ce côté où le tantra va être particulier à chacun, alors que le but est l'Un. D'un côté je trouve ça beaucoup plus naturel dans ce que c'est (c'est en ce sens que je vois une forme de spontanéité, d'improvisation) que beaucoup de courants spirituels et énergétiques.
Il est certain que cela demande une grande auto-discipline, une grand ancrage, mais aussi un énorme lâcher prise, "être ce qu'on est" mais de manière intègre.
Ce que tu dis Castles va dans le même sens que ce que je dis, lorsque : "On peut improviser ce qu'on veut dans la vie, et y mettre l'étiquette "tantra" si ça nous chante.
Mais à ce moment là on ne parle pas de la même chose."

J'ai juste pris un chemin différent pour l'exprimer, en remettant certaines choses à leur place et dans l'intention d'oublier la rigidité et les fantasmes qu'entraînent certaines voies et états d'être comme le Tantra, puis aussi avec l'intention de retirer tout le blabla new-age, idées reçues et préjugés sur la chose.

De plus, une voie comme le Tantra peut vite devenir une obligation (un poids/une rigidité) pour celui qui pratique, peut aussi gravement faire monter l'orgueil et faire adopter des principes qui ne nous appartiennent pas. En gros, beaucoup de "pratiquants" prennent ça pour un dogme et c'est, je trouve, un gros problème par rapport à ce qu'est le Tantra; quelque chose de beaucoup plus simple et naturel pourtant, qu'un ensemble de pratiques et de principes moraux, même s'il demande en effet beaucoup de discipline.
Mais ce qu'on trouve dans la Tantra, nous pouvons le trouver dans n'importe quoi; seule cette discipline, cette intégrité et le lâcher prise inhérent à ces manières d'être, sont importants.

C'est vrai que le Tantra est très précis mais n'y connaissant pas grand chose et n'étant pas à proprement parlé dedans, je parlais + généralement que le Tantra en lui-même, plus globalement, qui pour moi n'est qu'un "truc" parmi une infinité. Mais tu as raison, je n'aurais peut être pas dû parler directement du Tantra, car il est encore très flou pour moi !

Si je dis tout ça aussi, c'est parce que je pense que nous allons tous en même temps de moins en moins vers ce genre de voie, et pourtant, paradoxalement, de plus en plus dans le même sens que ces voies... je pense que comme les religions, le Tantra n'aura plus lieu d'être arrivé un moment, peut être pas si lointain, car il sera vraiment partout, intégré à chaque chose... donc plus besoin de le nommer, de le pratiquer...
Ah merde, on me dit que nous n'en sommes pas encore là... haha... ^^
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  La renaissance psychédélique, journée du 9 mai 2018 R2d2 14 136 18/08/2018 22:49
Dernier message: snap2
  Votre statut/mood psychédélique du moment BrusqueArabesque 7 618 08/09/2014 10:14
Dernier message: Mr.G
  L'étude des psychédélique. Comment, où ? DasFrog 35 2,771 29/12/2012 12:19
Dernier message: Styloplume
  Psychédelique et Méditation legrandoudini 7 2,239 11/06/2009 16:47
Dernier message: NIK0P0L
  [Bouquin] La médecine psychédélique Telico 52 10,680 08/06/2009 08:35
Dernier message: Dr-Gonzo
  [Telico's finest releases] Qui veut du son psychédélique ? Telico 5 1,166 23/03/2009 23:31
Dernier message: Zoku
  Homme psychedelique hardstyle 14 1,282 12/03/2009 22:37
Dernier message: Ipom
  le mouvement psychédélique est-il devenu totalement kitsch dav77 11 6,213 17/06/2007 21:30
Dernier message: Dr.Dark
  besoin de conseil : littérature psychédélique et drogues yourownworld 5 8,054 04/08/2006 18:00
Dernier message: yourownworld
  Le Psychedelique a long terme... Bahr 27 4,089 19/11/2004 07:03
Dernier message: Lysergic1977

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)