• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Allociné des drogués
#1
Je crois pas avoir vu de topic comme celui ci , donc je le lance. On connait tous des sites où on lit des commentaires sur les films. Mais vous aurez peut-être remarqué que sous certaines substances ces films changent totalement d'aspect. C'est pourquoi je lance ce topic. Le allociné des drogués o/

Pour les deux premiers film je vais reprendre en partie mon Tr (http://www.psychonaut.com/rcs/47895-mxe-...jarre.html)

- Enter the void [MXE +/- 60mg] : Ce film est passé vraiment crème, j'avais l'impression que mon esprit quittait mon corps pour se mettre directement à la place du narrateur dans le film (la semili vu à la première personne aide bien aussi) je ressentais toutes ses émotions et ses souffrances. Le film qui parait brouillon au premier abord, se reconstitue dans ma tête. Les passages vides se remplissent automatiquement. Je crée des paroles, je crée des émotions jusqu'au moment ou le film reprend son court et m'emmène à un autre endroit. Le film prend forme dans mon cerveau en un plan parfait et complexe reliant tous les effets à des moments précis. J'avais l'impression de tous comprendre

Bref ce film devait être fait pour cette molécule ou je sais pas, mais j'ai vécu une expérience intense qui m'a pas déçu, les effets psychédéliques et les effets de caméra pouvaient changer la gravité et mon cerveau était comme une bille qui roulait. Ma tête oscillait en fonction des changements de plans.

- The doors [MXE +/- 85mg] : L
es chansons des Doors tout au long du film me promenaient sur un petit nuage. En ce qui m'a paru être juste 30min il c'est en réalité écoulé 2h et le film était fini. C'est un voyage on ne voit pas le film passer !

- The Truman Show
[MXE +/- 55mg] : Alors la toute la première partie jusqu’au moment ou Jim essais de s'enfuir de la voiture en voyant les policiers devant la central ce résume en une image : http://cdn.memegenerator.net/instances/4...870274.jpg Pour tous le reste du film on est à fond avec lui. Big-up pour la scène ou il retrouve son père qui m'a mit la larme a l’œil et pour la scène du bateau qu'on vie vraiment, j'étais réellement comme ça : http://image.noelshack.com/fichiers/2013...m51s64.png


Go partager vos expériences avec vos films
Confusedmoke:
Citation :"If the doors of perception were cleansed every thing would appear to man as it is, infinite."
  Répondre
#2
Spoil pas pour truman please !!
  Répondre
#3
Kepz a écrit :Spoil pas pour truman please !!

Bah a la fin,il devient une licorne handicapée. :twisted:

- Sugar-man.
Sous mxe(-70-80mg) immersion totale dans le film, dans la vie du personnage. Je pense que c'est le cas pour la plupart des films a la 1ere personne, documentaires et reportages.
Blablbalabla.
  Répondre
#4
Au risque d'être un peu off-topic, je voudrais mentionner le début du roman Orange Mécanique.
Un gros spliff a contribué à mettre en relief tous les petits détails, mais la narration est fascinante de précision.
Si vous avez vu le film (ou pas), on se rappelle tous de l'une des scènes cultes où Alex se trouve au Korova Milkbar et absorbe une boisson qui contient une sorte d'amphétamine. C'est le même contexte pendant les trois ou quatre premières pages du livre, sauf qu'en le vivant de l'intérieur, on fait la connaissance du narrateur et l'on constate l'avancement de son état mental alors que la drogue commence à faire effet. J'ai jamais eu le nez collé dans un livre sans le lire aussi longtemps. Juste fascinée par ce que je venais de vivre par procuration. :mrgreen:
Après j'ai vu Animatrix sur une descente d'acide et c'était captivant, mais je crois que n'importe quel film aurait cet effet dans l'état où je me trouvais. (d'ailleurs, je ne m'en souviens plus...)


[Image: ijvWGpf.jpg]
  Répondre
#5
The Holy Mountain: un gros pure de beuh
Quelle film étrange est magnifique, ma notion du temps était grandement perturbé les 30 premières minutes l'on parut des heures a l'inverse du reste du film.
Sinon je ne me souviens plus exactement du passage mais j'avais été subjugue par la beauté, c'était juste de la beauté,a l'état pure, j'en avais presque les larmes au yeux tellement c'était beau.: :O
Une grande experience ce film (et seulement avec de la weed! D'ailleurs si quelqu'un l'as déjà mate sous champi ou autres psyché j'aimerais avoir un avis, j'ai jamais mate de film cheper)
Sinon j'aime beaucoup le concept Fanter Smile
  Répondre
#6
[DXM, plateau 2-3] Forest Gump: vraiment une expérience amusante. Je commence le film après la montée, quand je suis bien dissocié, et c'était un peu comme si je m'étais "ressocié" dans la tête du mec. Du coup, tous les truc complétement barré qu'il fait, ça me paraissait absolument normal. Genre se mettre a courrir pendant 6 mois? Bah ouais, c'est logique enfin. Ma copine (clean) à côté de moi était morte de rire pendant deux heures à cause me mon air un peu demeuré sur le coup ><
  Répondre
#7
Bon gros up, c'est dommage que ce topic ait coulé parce que parce que y'a de quoi faire, on peut vivre de sacrés moments devant un bon film avec l'aide de quelques substances. Et puis surtout je suis en manque de bonnes idées :mrgreen:
Les meilleurs expériences qui me viennent en tête (je regarde toujours avec du lsd/ 1p lsd/eth lad, entre 25 et 100µg agrémenté d'un peu de beuh) :

Le Seigneur des Anneaux : Un classique mais c'est toujours un plaisir, c'est beau, c'est bien foutu, c'est épic, en plus d'être plein de bon sentiments et de belles valeurs, on passe par à peu près tous les états possible. C'est typiquement le genre de film où on est happé dès les premières minutes pour finir épuisé une petite dizaine d'heures plus tard. Personnellement j'ai fait le marathon 2 fois sous lsd et j'étais totalement exténué à la fin, avec à chaque fois l'impression que j'avais amené moi même l'anneau jusqu'au Mordor. Attention quand même y'a 2/3 scènes bien sombres qui peuvent être angoissantes.

Matrix : Attention le cerveau, contrairement au SDA je conseillerais de faire une pause entre chaque films histoire de bien profiter et de bien tout comprendre (si c'est possible). C'est surement les films qui m'ont le plus retourné la tête jusqu'à présent, c'est un enchainement de remise en question à tous les niveaux et de questionnements philosophiques entre 2 scènes d'actions ultra impressionnantes, bref faut s'accrocher, les yeux et le cerveau en prennent plein la tête. On a même droit à quelques passages psychédéliques courts mais bien sympa.

Chantons sous la pluie : Le bonheur à l'état pur, les couleurs sont magnifiques, les chansons sont entrainantes, les chorégraphies deviennent carrément surréalistes, c'est facile à suivre et ultra efficace. Ca respire la joie de vivre et on a un bon gros smile pendant 1h30 qui restera bien longtemps.

Elephant Man : Peut être pas pour tout le monde vu l'ambiance, mais je suis un fan de ce film à jeun. Sous lysergamide c'est les montagnes russes émotionnelles, l'empathie pour le personnage principal est terrible, on passe du rire au larme en quelques secondes. Ce film transpire tellement l'humanité qu'on ne peut pas s'empêcher de se remettre en question et partir sur de longue réflexions sur l'humain. En plus le travail sur le noir et blanc est magnifique, ça flatte la rétine, ce qui fait toujours plaisir. Par contre à regarder en fin de trip si vous voulez pas passer le reste de la journée dans le mal.

2001 l'odyssée de l'espace : Un classique sous LSD, pas la peine de faire de grandes phrases, c'est la définition même de "l'expérience cinématographique", même si vous vous êtes fait chier à jeun il y a de grandes chances pour que ça devienne votre film favoris sous psychédélique.

Mention spéciale pour "The Mask", en plus de me faire retomber en enfance, ce film est vraiment hilarant, jim carrey se déforme dans tous les sens, les effets spéciaux sont toujours aussi efficaces, la BO est magnifique et c'est pas prise de tête. Le côté cartoon en fait vraiment un super choix pour passer un bon moment. On peut même partir sur un long questionnement sur le rôle des masques qu'on s'impose en société 8)
  Répondre
#8
Mulholland Drive: Parce que se perdre c'est bien. Surtout quand on ne revient jamais vraiment à son point de départ.

Donnie Darko: J'ai toujours trouvé que le film était la métaphore ultime d'un trip. Et de la vie. La vie est un trip. Toussa.

Under The Skin: Pur claque visuelle, une ambiance organique, des passage très psyché.

Tideland: L'ambiance, le contraste entre les cadres fermés et ouverts, la lumière et l'ombre, l'enfance et l'âge adulte, la drogue et la sobrieté, le rapport à l'imaginaire. Un très beau film, visuel mais pas seulement, qui raconte le rapport au réel de l'enfance et l'importance du rêve. Signé Terry Gilliam.

Redline: Film d'animation de Takeshi Koike. Produit par Madhouse (One punch man ,HxH, Summer Wars). Furie visuelle. Sauvagement déjanté.

Daft Punk Electroma: Scénario inexistant mais bon support, contemplatif et beau. Lent et organique. Léger et paradisiaque. On voit les Daft Punk mais le film est silencieux.

Cloverfield: Film catastrophe, très bien foutu, la tension est omniprésente, le sound design est excellent et les acteurs jouent tous juste. Found footage par contre, ça participe à l’esthétique du film mais ça peut donner la gerbe à certains. Perso j'ai pas eu de problèmes.

Je ne citerais pas les habituels Fear and Loathing In Las Vegas, Enter The Void (qui à réussi le pari de m'endormir et d'être très oubliable), ou Trainspotting. Les films qui parle de drogue ne sont pas forcement un bon support de trip, j'ai préféré mettre les films dont les images m'ont laissés des traces et/ou que je trouve visuellement psychédélique.

J'éditerais si il y en a qui me reviennent.
End
  Répondre
#9
Pas spécialement des films de perchés mais de bons souvenirs:

- Hyena: film british bien crade de flic ripou. Vu sous kéta, je me rappelle le sentiment d'immersion au début du film... j'avais vraiment l'impression d'être dedans.
- The Revenant: vu en descente d'acide dans des conditions pourries (streaming R5), j'ai tellement kiffé ma race que je suis allé le voir au ciné peu après. Il est énorme ce film.
- Dark Shadows: entre l'accent so aristo de Johnny Depp, la gueule du manoir et Eva Green en sorcière dominatrice... très cool ! De manière générale je trouve les burtonneries excellentes sans être parfaites.
- H2G2: :massive thumb up:

Sinon Ghost in the Shell 95 @__@ et Innocence, c'te tuerie visuelle...
  Répondre
#10
Kethrope a écrit :- H2G2: :massive thumb up:

Ho putain H2G2.

COMMENT j'ai pu oublier H2G2 bordel...

C'est LE film à voir défoncé.
End
  Répondre
#11
Le but c'est pas de donner des films spécialement perchés mais intéressants à regarder sous psyché.

Mulholland drive je pourrais pas je crois, sobre c'est déjà assez difficile à regarder, l'ambiance est trop glauque ! Donnie darko c'est une putain d'idée par contre, un peu sombre mais y'a matière à bien se retourner le crane et partir bien loin. H2G2 ça peut être un bon divertissement aussi oué...

Mais je suis d'accord en ce qui concerne les films "pour toxico" généralement c'est pas génial vu qu'on a tendance à se mettre à la place des personnages. Las vegas parano au final c'est juste un bad trip d'1h30, j'ai connu plus agréable.

Sinon juste pour le visuel je dirais the grand budapest hotel et surtout The Fall aussi, j'avais pas compris grand chose mais les visuels m'avait marqué, magnifique ce film !
  Répondre
#12
Ah mais ça fait six mois maintenant que je veux bouffer des cartons avant de mater Matrix. Faut que je me sorte les doigts du uc.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#13
"Inception" ca doit pas être de la tarte sous psychés aussi...
  Répondre
#14
Mr Nobody .. Sous champi ça amplifie tellement la réflexion et l'absurdité de certains passages Big Grin
"Nous devrions regarder à l’intérieur de nous; le chemin du coeur mène à des univers tout près de nous remplis de vie et d’affection pour l’humanité."

-Si ce monde ne tourne pas rond, c'est que chacun pense en être le centre. Fuzati
  Répondre
#15
Sludge a écrit :Ah mais ça fait six mois maintenant que je veux bouffer des cartons avant de mater Matrix. Faut que je me sorte les doigts du uc.

Je te préviens, ça a mal vieilli... j'avais tenté de le remater il y a quelques années, j'ai passé 20mn à pouffer de rire avant de lâcher l'affaire. Après c'était en VF, je serais curieux de le voir en VO.
  Répondre
#16
Forcément, en VF... Nan c'est un film qui vieillit pas.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#17
Je trouve aussi que Matrix n'a pas pris une ride.

Autant y'a des trucs qui prennent un grain au fil du temps (j'ai rematé la série Twin Peaks récemment. Ouille.)

Mais Matrix franchement il pourrais dater de 2017 que je ne m'offusquerais pas. Certaines sorties récentes font d'ailleurs beaucoup plus kitsh dans leurs FX...

Et je trouve également la VF très bonne.

Trickster a écrit :the grand budapest hotel

Ouais avec une légère pointe de dissos. Tous ces décors pastels et ces plans symétriques délicieux.

lilith a écrit :Mr Nobody .. Sous champi ça amplifie tellement la réflexion et l'absurdité de certains passages [Image: icon_biggrin.gif]

Mr Sandman, bring me a dream,
Make him the cutest that I've ever seen

Dum dum dum dum :yawinkle:
End
  Répondre
#18
Y'avait H2G2 tout à l'heure à la télé. Du coup sur vos conseils j'ai regarder et j'ai bien kiffer.

Sinon j'ajoute le voyage de Chihiro. Ce film est clairement construit comme un trip. On a un topos de la défonce.

Cops aussi dans le délire de fumette est pas trop mal, même si c'est un bon nanar.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#19
J'ai rematé the matrix en VO du coup, et ben c'était pas si mal que ça ! I know kung fu - Show me :3

Sinon j'ai un gros faible pour les séries animées cocasses du genre Archer, Rick&Morty, American Dad, South Park...
  Répondre
#20
Déjà fait enter the void sous une grosse dose de champi, pouah ça m'a retourné le cerveau, je sais pas si ce film est fait pour être regardé sous psyché, mais ça passe totalement en tout cas. :mrgreen:
  Répondre
#21
Enter the Void m'avais bien assomé apres quelque joints, je ne pense pas que j'assumerais sous psyché.

Sinon un film magnifique qu'il me tarde de voir avec Lucy, The Congress, je l'ai deja vu de nombreuse fois mais ce film a tellement a offrir, au niveaux de la reflexion, du visuels, des emotions, c'est du tout bon!

J'avais vu Lucifer Rising de Kenneth Anger, et bien que n'ayant rien consomé j'avais vecu une aventure tres psychedelique, dilatation du temps det concentration d'energie au niveaux du plexus solaire, j'etait totalement absorbé par l'enchainement des images et transcendé par la musique (reminiscente de Pink Floyd). Au second visionnage je me suis bien ennuyé cela dit, c'est une de ces oeuvres qu'il faut voir au bon moment, dans le bon etat d'esprit.
  Répondre
#22
Mr Sandman a écrit :Mr Sandman, bring me a dream,
Make him the cutest that I've ever seen

Dum dum dum dum :yawinkle:

Je me demandais justement si ton pseudo venait de là ^^ C'est juste mon film préféré ♥
"Nous devrions regarder à l’intérieur de nous; le chemin du coeur mène à des univers tout près de nous remplis de vie et d’affection pour l’humanité."

-Si ce monde ne tourne pas rond, c'est que chacun pense en être le centre. Fuzati
  Répondre
#23
LA CITE DE DIEU

Bordel le film en lui-même est une foutue perche... la photographie est sublime, comme on dit. La narration, les personnages, l'ambiance... un sans-faute. Paradoxalement ça m'a donné envie d'aller au Brésil (pas dans des favelas)
  Répondre
#24
Waking Life - Les effets graphiques sont perturbants autant que le débit verbal important mais on s'y fait, surtout quand au fil du film on ne sait pas si le mec est endormi ou éveillé, vivant ou mort (film prise de chou, faut être accroché dans sa tête).

Will Hunting - Il y a de bons questionnements philosophiques aussi, et sur les jeunes qui ont peur de grandir en ne sachant pas quoi faire de leur vie.

Rock'n'rolla - Le scénario peut paraitre compliqué, mais le film avance vite et les montages graphiques sont juste trop cool. L'idéal pour ne pas se prendre la tête et kiffer. Je connais personne qui n'est pas apprécié.

Rubber - Bon là c'est une expérience à part entière, le genre de film inclassable, soit on adore si on se prend au jeu, soit on déteste.

Réalité - Idem, toujours de Quentin Dupieux, mais la fin a le mérite d'être assez dingue pour avoir regardé tout le film, j'ai pas trouvé plus grande mise en abime cinématographique, au point qu'en sortant de la salle avec mes potes, on ne savait pas si on avait aimé ou pas le film (j'ai préféré Rubber dans le genre WTF).
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#25
Déjà à jeun les films de Quentin Dupieux sont pas évident à capter au premier visionnage alors sous psyché je pense pas que t’arrive à saisir un début de mise en abîmes dans réalité par exemple. Mais y'a moyen de partir bien loin effectivement, en plus ses films sont beaux et l'image est agréable à regarder ça peut être sympa.

Je vais bientôt me faire une séance avec Blade Runner 2049 et la la land, ça risque d'être epic.
  Répondre
#26
Je pensais plutôt à un visionnage sous disso, mais dans les deux cas le voyage en absurdie est garantie si l'on se laisse prêter au jeu !

En fait si t'essaye de remettre tout le film dans un contexte cohérent pendant le visionnage, tu crames ton cerveau à coup sur. Sous influence je pense qu'il faut profiter du film scène par scène en se laissant porter pour ressentir le plus d'émotions/sensations, et seulement à la fin y réfléchir selon ses impressions.

Maintenant si il est question de capter un film, vaut mieux le regarder sobre, ou alors tout est une question de dosage Smile
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#27
Ah oué je garde les disso pour la musique perso, j'arrive pas à me concentrer sur un film entier généralement !

Pour moi y'a les films que tu mates sous psyché pour en prendre plein les yeux et juste regarder de belles images ou rigoler un bon coup et y'a ceux qui te permettent de vraiment rentrer dans le film, d'essayer de comprendre ce qu'à voulu dire le réal mais aussi de te donner des pistes de réflexions que t'as pas forcemment quand tu le regardes sobre et qui peuvent partir très loin grâce au produit. Je me rappelle m'être manger de sacré remise en question en mattant des films genre Her, Swiss Army Man ou Will Hunting que t'as cité au point de devoir arrêter le film le temps que j’aille au bout de ma réflexion.
Je sais que c'est cliché mais j'ai l'impression de mieux comprendre certaines œuvres une fois vu sous psyché, ou en tout cas de mieux capter l'essence du film (ce qui peut être fait en regardant plusieurs fois le film sobre bien évidemment). Et même si je l'ai mal compris à cause du produit j'aurais quand même gagné quelques réflexions intéressantes, c'est toujours ça.

Après c'est clair que quand c'est des films "à réflexions" je prend de petite doses, quand c'est pour le Seigneur des Anneaux là c'est différent Big Grin
  Répondre
#28
La saison 4 de Black Mirror est sortit il y a pas longtemps et pour l'instant comme prevu elle envoie du bois ! Big Grin
- Es-tu envoûté ? alors assigne le citoyen à résidence crânienne sous ton propre contrôle comme si tu pouvais rétrécir toute la haine contenue dans cette région - William S. Burroughs
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Spécial Investigation (Jeunes,alertes aux nouvelles drogues) clubkids 6 2,913 05/04/2011 16:49
Dernier message: fab4598
  Reportage sur les nouvelles drogues de synthèses bobyboom 25 6,068 03/04/2011 17:35
Dernier message: Williamsïï

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)