• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Votre conseil de film du moment
#1
Je ne savais pas où caser mon conseil de film à destination de l'elfette bleue (suite à notre discussion) et d'autres, donc j'ai créé ce topic. Alors si vous n'avez pas vu de film de Delépine et Kervern, je vous conseille celui-ci que j'ai particulièrement apprécié (plus qu'Aaltra, Avida ou Le Grand Soir) : Louise-Michel

[Image: louise-michel.jpg]
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#2
The place beyond the pines
Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

Supers acteurs, scénar très sympa qui nous plonge dans 3 univers différents tout au long du film, super musique, j'ai vraiment adoré !


  Répondre
#3
Ça a l'air cool en effet. Je garde cette idée en tête pour un prochain visionnage.

Ce soir j'ai regardé celui-ci :
[Image: 31889.jpg]

Cinglé !
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#4
Cool topic ça Smile, comme d'habitude, un vrai cinéphile ce meuble.

Du coup c'est cool, j'voulais avoir vos avis sur le film grec Canine et PARIAH (sur les boneheads), enfin si vous les avez vu, mais on m'a vivement conseillé de voir Canine, (et j'pense qu'on peut aussi le mettre dans les films sur la drogue)

Besos
Tout n'est que vibration. L'AAAAmour...

  Répondre
#5
Le film Zardoz de John Boorman (Excalibur, la forêt d'émeraude, Délivrance...) m'a bien étonné récemment. Il est à prendre à tous les degrés, ni trop au sérieux, ni trop en dérision; c'est en tout cas une bonne découverte pour ce film plutôt oublié. Je conseille de ne pas mater d'extraits pour garder l'effet de surprise, chaque scène étant une nouvelle découverte d'un monde d'anticipation.

[Image: Zardoz.jpg]

Sinon Le Jour de la Bête est assez génial en effet, Alex de la Iglesia faisant de plutôt bons films de manière générale. Un métalleux plein d'acides, un prêtre taré prédisant l'apocalypse... de quoi passer un bon moment... !
  Répondre
#6
Zardoz c'est génial. Big Grin

Womby : Pas vu mais je regarderai ça aussi. Raaaah je ne regardais plus beaucoup de films depuis plusieurs mois, grâce à vous je vais m'y remettre. Smile
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#7
[Image: 2757709388_1.gif]

"Albert Markovski (Le monsieur de Spun!) vit une série de coïncidences troublantes dont le sens lui échappe. Avec l'aide de deux detectives "existentiels", Bernard et Viviane Jaffe, Albert analyse sa vie, ses relations amoureuses, et son conflit avec Brad Stand, un jeune cadre dynamique et ambitieux chez Huckabees.
Lorsque Brad engage les mêmes détectives qu'Albert, ceux ci commencent à creuser dans son apparente vie parfaite et dans sa relation avec sa petite amie Dawn Campbell qui travaille aussi chez Huckabees." !
Rasta-Life, c'est ma Rasta-Life..! :weed:
  Répondre
#8
[video=youtube;O6U32L-Yz0k]http://www.youtube.com/watch?v=O6U32L-Yz0k[/video]
  Répondre
#9
Apocalypto très bon en effet, je viens de voir récemment The way, un bon film sur compostelle qui ne parle pas de Jésus-sauve-mon-cul, mais plutôt de la marche et de se retrouver. Les personnages sont attachants particulièrement le fumeur d'herbe sacrée-de-mon-cul Hollandais.

[video=youtube;o5VZKWcgw6c]http://www.youtube.com/watch?v=o5VZKWcgw6c[/video]
« je porte le deuil et la résistance
Mon visage est la métamorphose
de toutes les défaites de l’histoire
en revanches de l’aube
sur le crépuscule »
  Répondre
#10
[ATTACH=CONFIG]12727[/ATTACH]

Amusant que ce soit les Wachowsky qui aient réalisé ce film... Plus gros budget de l'histoire pour un film indépendant (donc sans les veto ultra-contraignants des major)...
Ce film m'a scotché. Ca donne une bonne idée de ce que pourrait signifier notre présence sur terre... Smile
"Savoir que l'on sait ce que l'on sait, et savoir que l'on ne sait pas ce que l'on ne sait pas, voilà la véritable intelligence." Confucius.
  Répondre
#11
Les films de Ron Fricke et en particulier SAMSARA. C'est une des plus belles choses que j'ai vu de ma vie. Heart
Il passait encore en panorama à Paris il n'y a pas longtemps.

(Petit clin d’œil à ton pseudo)

[video=youtube;qp967YAAdNk]http://www.youtube.com/watch?v=qp967YAAdNk[/video]
D[SIZE=2]e chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins.[/SIZE]
  Répondre
#12
Excellent Ron Fricke, aussi Baraka qui te laisse contemplatif avec le joint qui te crame les doigts.

[video=youtube;jQTkbThIlSs]http://www.youtube.com/watch?v=jQTkbThIlSs[/video]
« je porte le deuil et la résistance
Mon visage est la métamorphose
de toutes les défaites de l’histoire
en revanches de l’aube
sur le crépuscule »
  Répondre
#13
"Super trash".

Citation :La folie humaine incarnée par une décharge en Côte d'Azur ! Un Doc de Martin Esposito, au cinéma le 9 octobre 2013
Quand un jeune réalisateur passe 2 ans à tourner dans une immense décharge de la Cote d'Azur, il en sort un film sur la folie humaine : SUPER TRASH.



[video=youtube;VuobBZoO_y8]http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=VuobBZoO_y8[/video]
"heureux sont les fêlés car ils laissent passer la lumière". Michel Audiard.
  Répondre
#14
Ce long métrage fera très certainement parler de lui ...

Un huis clos oppressant avec des images de l'espace incroyables , sortie bientôt .

[Image: 130927103744899145.jpg]

[URL="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=178496.html"]Gravity - film 2013 - AlloCiné

[/URL] [h=2]Synopsis et détails[/h]

Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste. Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre...
[URL="http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=178496.html"]
[/URL]
  Répondre
#15
Samsara a écrit :Apocalypto très bon en effet, je viens de voir récemment The way, un bon film sur compostelle qui ne parle pas de Jésus-sauve-mon-cul, mais plutôt de la marche et de se retrouver. Les personnages sont attachants particulièrement le fumeur d'herbe sacrée-de-mon-cul Hollandais.

[video=youtube;o5VZKWcgw6c]http://www.youtube.com/watch?v=o5VZKWcgw6c[/video]

ben pour this film magnifique , de plus je rentre depuis peu du Camino Francés et voir ce film juste après avoir parcouru les mêmes images du film ben ça fait tout chose .
J'invite les gens à le voir , oui Compostelle n'est pas forcément un chemin religieux , c'est avant tout un cheminement ou l'humilité baigne loin des jugements , chacun estlibre d'entreprendre le chemin qui lui convient spirituelement parlant ...

c'est juste marrant mais j'ai justement squatté à l'endroit même ou il voit et imagine son fils ( sans spoilé ) dans les nuages épais du col qui rejoint Roncevaux en Espagne :
  Répondre
#16
Pour The Way, j'ai peut-être fait un jugement de valeur, mais entre le jeu d'acteur et les doublage, j'ai arrêté avant la moitié.
Mais mon état psychique du moment n'y ai pas pour rien je pense. Il y a 10 ans quand je pouvais me plonger corps et âme dans la lecture de la Prophétie des Andes, au point d'en frissonner, je pense que je l'aurais peut-être vu différemment.
Je crois que j'avais lu un bouquin sur St Jacques de Compostelle à l'époque. C'est pas l'Alchimiste de coelho qui en parle? Ou un autre de ses livres peut-être.


Sinon carnage de Roman Polanski est pas mal. Il se passe presque rien, mais j'ai trouvé les dialogues et le jeu entre les personnages super bien travaillés. Mais c'est vrai qu'il ne faut pas manquer de sommeil Smile
  Répondre
#17
+1 sboobix , j'ai carrément trouvé la VF catastrophique et à chier !

je l'ai vu en VO et c'est un autre monde ^^

Je crois que c'est"e pèlerin de Compostelle"ou "le Guerrier de la lumière" de Coelho , en fait je sais plus non plus

Carnage est excellent effectivement , c'est lui aussi un très bon huis clos dans le plus pure style façon française "le prénom" , tout est subtil dans le langage et j'aime ce genre de films aussi
  Répondre
#18
Exact le Prénom est vraiment pas mal aussi dans le genre.
  Répondre
#19
carnage est similiaire dans le sens du langage , faut suivre comme tu dis et particulièrement j'apprécie qu'à chaque moment tu te dis arfff ça va dégénéré tandis que dans le prénom ce sentiment apparaît moins puisque c'est une affaire familiale mais que c'est bon comme film .

Le diner de cons et tout ces films sont vraiment intélligents dans le langage et c'est fort appréciable , mais ouai MDR faut pas être trop stoné , avec une bonne weed c'est parfait pour crevé de rire .
  Répondre
#20
Si vous kiffez la psychonautique et autres histoires psychanalytiques, je vous recommande Jimmy P, il est prenant comme film !

Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) - film 2013 - AlloCiné
Le Plus Appelle Le Plus
  Répondre
#21
c'est noté Laura merci
  Répondre
#22
Il date pas d'hier, mais si il y en a qui ne l'ont pas vu…je me le suis retapé l'autre jour, je devais être fonsdé je l'avais plus trop en tête, eh ben putain il est triste, il est dur, il est malsain dés la première seconde mais qu'est-ce qu'il est vrai !
[Image: tumblr_m9dlm6VNTX1qgv0p2o1_1280.jpg]
Seul contre tous (1998) - IMDb
[Image: 40px_Blason_paris_75_svg.png]PEACE OUT :weed:
-cogito ergot de seigle-
  Répondre
#23
Ah oui Seul contre tous est splendide dans le genre.
D'ailleurs, il y a un espèce de court métrage, qui précède (succède ? sais plus...) celui là dans l'histoire...Si je me souviens bien :/ (c'est clair comme ça ?)
Je l'ai vu aussi, il est dur à trouver, je me rappel plus le nom....Damned...Vais chercher

Yes !

Carne <-------
  Répondre
#24
HAhaha le pitch il est juste dingue Rolleyes
Tout est vrai.
« Il arrive que la folie soit partagée par tous, on l'appelle alors la normalité. »
[SIZE=1]Artisan de Liberté

« La discipline est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux le plus. »

Anna

[/SIZE]
Le partage crée l'abondance.

  Répondre
#25
Emarginal a écrit :Ah oui Seul contre tous est splendide dans le genre.
D'ailleurs, il y a un espèce de court métrage, qui précède (succède ? sais plus...) celui là dans l'histoire...Si je me souviens bien :/ (c'est clair comme ça ?)
Je l'ai vu aussi, il est dur à trouver, je me rappel plus le nom....Damned...Vais chercher

Yes !

Carne <-------

Ouais c'est ça, c'est résumé au début du film, je trouve qu'on pourrait théoriquement s'en passer pour le visionnage(au sens strictement scénarique) mais c'est sûr que si on veut en rajouter une couche il faut commencer par là ! Cela dit, je trouve qu' il est plus "confus" que Seul Contre Tous…
[Image: 40px_Blason_paris_75_svg.png]PEACE OUT :weed:
-cogito ergot de seigle-
  Répondre
#26
Brainzap a écrit :Les films de Ron Fricke et en particulier SAMSARA. C'est une des plus belles choses que j'ai vu de ma vie. Heart
Il passait encore en panorama à Paris il n'y a pas longtemps.

(Petit clin d’œil à ton pseudo)


Samsara a écrit :Excellent Ron Fricke, aussi Baraka qui te laisse contemplatif avec le joint qui te crame les doigts.


Merci beaucoup pour ces deux films en particulier, ça fait du bien de fermer sa gueule pendant une heure et demi pour se rappeler où l'on vit !

Du coup je matte ça à l'instant, c'est pas vraiment la même chose mais il y a tout de même une forme de contemplation et puis j'aime bien les insectes…

[Image: affiche-microcosmos.jpg]
[Image: 40px_Blason_paris_75_svg.png]PEACE OUT :weed:
-cogito ergot de seigle-
  Répondre
#27
[Image: 140101103324800041.jpg]

Suraj Baba est un sâdhu, un saint homme hindou.
Il a renoncé aux biens terrestres en se retirant vivre dans une grotte à 3000 mètres au cœur de l’Himalaya.
Après huit ans d’isolement et de méditations, il prend le risque de s’exposer à nouveau au monde.
Pendant la Kumbha Mela qui réunit tous les 12 ans plus de 70 millions de pèlerins, Suraj décide de
rejoindre les autres sâdhus, avant de confirmer ses vœux de renonçant par un pèlerinage de plusieurs mois.
Au fil de son périple initiatique, le mysticisme indien est balayé par la sincérité de ce sage.
Un sage qui ne veut plus l’être.
[video=youtube;5y4wDjTCCvI]http://www.youtube.com/watch?v=5y4wDjTCCvI[/video]
  Répondre
#28
Les Rêves dansants, ou l'appropriation par plusieurs jeunes allemands pour la plupart tout nouveaux venus dans le monde de la danse, et plus encore de la danse contemporaine, d'une pièce de la grande Pina Bausch :
[video=youtube;XYbI6mW1TYE]https://www.youtube.com/watch?v=XYbI6mW1TYE[/video]
It went back, maniacally, to further earlier events in this gnashing huge movie of earth only a piece of which here's offered by me, long tho it is, how wild can the world be until finally you realize "O well it's just repetitious anyway."
  Répondre
#29
Personnellement, je vous conseille vivement The Harder They Come, interprété par le musicien Jimmy Cliff. Pour la petite histoire, le film est rangé dans la catégorie des Midnight Movies, avec Eraser Head, Rocky Horor Picture Show ou el Topo, entre autre. Un petit lien pour le plaisir :p Midnight movie (expression)
la Bande sonore est top, et l'histoire, un peu à la manière d'un scarface, est saisissante !
  Répondre
#30
L'étreinte du serpent

[ATTACH=CONFIG]17998[/ATTACH]

L'étreinte du serpent - film 2015 - AlloCiné

Citation :Les amples mouvements de caméra, comme le montage, mêlent ainsi de façon fluide et impromptue mais assez inégalement deux récits, à la manière du fleuve courant sur le territoire amazonien et servant aux protagonistes par le moyen des canots à gagner les lieux. Nous égrenons avec les binômes un chemin au gré de divers points du territoire qui sont autant de points de rencontres avec des formes d’altérité (peuplades, travailleurs liés à l’exploitation du caoutchouc, missionnaires éducateurs, sectes pseudo-chrétiennes…Winks’énonce une dénonciation de la colonisation, un déplacement du point de vue occidentalo-centré, comme les écueils liés à la présence occidentale avec la disparition de traditions ancestrales.

[URL="http://www.critikat.com/actualite-cine/critique/l-etreinte-du-serpent.html"]Critique: L’Étreinte du serpent, un film de Ciro Guerra [critikat.com]






[/URL]
"Ce qui nous incite à revenir en arrière est aussi humain et nécessaire que ce qui nous pousse à aller de l'avant" (Pasolini)
"Le déracinement déracine tout sauf le besoin de racine" (Lasch)

"L’expérience ne nous enseigne pas les essences des choses"
"Le désir est l’essence même d'un homme, de persévérer dans son être" (Spinoza)
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Votre dernier flim regardé Larry_Golade 582 30,672 29/12/2018 15:53
Dernier message: amicale_du_pc
  Jeu : Deviner de quel film vient cette image ! Poulinos 275 20,581 27/09/2016 08:37
Dernier message: JanisJoplin
  Podcasts cools du moment Delicious 4 1,231 27/09/2014 20:05
Dernier message: Delicious
  le film le plus choquant de ma vie. tetrobecks 31 11,845 08/02/2013 22:41
Dernier message: QuasiSevré
  Film d'ALIEN josé 2 959 17/01/2013 01:47
Dernier message: Raøul
  Phénomène français du moment : Intouchables Chandly 1 956 30/11/2011 09:55
Dernier message: NeoNono

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)