• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Juste pour dire
j'ai réactualise et mis à jour la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste. Ma tête vibre comme après le blocus
ppffff chui rétamé.

je mets tjs le lien vers la dernière page du topic, question de ne pas décourager les bonnes intentions. (que j'essaie d'évaluer car mal définissable. Klkes marques de grosse sympathie mais peu de fréquentation, quoi. Je me pose donc naturellement des questions pour finir. Curieux...)
http://www.psychonaut.fr/thread-30965-page-8.html
  Citer
(9th December 2017, 22:00)amicale_du_pc a écrit : j'ai réactualise et mis à jour la Lyre Romantique Fanatique Extrémiste. Ma tête vibre comme après le blocus
ppffff chui rétamé.

je mets tjs le lien vers la dernière page du topic, question de ne pas décourager les bonnes intentions. (que j'essaie d'évaluer car mal définissable. Klkes marques de grosse sympathie mais peu de fréquentation, quoi. Je me pose donc naturellement des questions pour finir. Curieux...)
http://www.psychonaut.fr/thread-30965-page-8.html

J'ai été y (re)voir, et ce que j'ai à te dire, c'est que tu "n'encourages" pas assez "les bonnes intentions" (comme l'était la mienne à l'instant Wink ).

Moi, quand j'ai de la "matière dense" à proposer, comme ça (genre 3 contribs sur 4 !), je me sens tenu de passer autour de 50% du temps déjà passé à la rédaction à une mise en forme assez poussée qui vise à faciliter l'entrée dans le discours touffu.  Il faut proposer plusieurs "niveaux de lecture", comme on dit. Rien que dans le "fer" de tes paragraphes (l'alignement), c'est incohérent : certains sont centrés (pas une bonne idée), d'autres non... déjà ça, ça fait un peu repoussoir.

Dans la presse, les niveaux de lecture plus abordables passent par exemple par des intertitres et des "pull-out quotes", des extraits de l'article grossis et placés en exergue. Ce sont des éléments plus simples que tout le texte, qui sont susceptibles de donner plus envie d'y rentrer.

En forum, on ne peut pas faire d'exergues, mais on peut faire des intertitres, en gras, souligné, ou gras-souligné. Et moi, j'use en plus largement (en essayant de ne pas exagérer) des gras, italiques et soulignés dans le corps du texte, en essayant de coller à une fonction pour chaque enrichissement (exemple : le gras pour les mots-concepts les plus importants, l'italique pour tout ce qui est "incise" [trucs entre parenthèses, entre crochets, citations entre guillemets], les soulignés pour les noms cités importants, les oeuvres, etc.). J'utilise aussi les couleurs pour encore affiner la valeur de certaines indications aidant à la lecture (cf. supra : les citations du mec à qui je réponds, c'est en rouge foncé)

Bon, je suis clairement assez obsessionnel dans ce genre d'exercice, mais toi... clairement pas assez. Wink
  Citer
@Lee-O
ce qui est centré c'est les commentaires attribués aux photos et graphismes. La photo est centrée et son commentaire est comme posé sur le dessus de la photo. La photo est centrée donc le commentaire posé dessus aussi. Le commentaire est donc centré aussi.

Ce qui n'est pas centré (mais formaté à gauche comme normalement) c'est la littérature normale qui n'est pas directement attribuée à une photo.
je ne sais pas que faire de mieux...
  Citer
9 mois sans prods et chui là ... Craving du forum ???
The following 2 users Like Devanagari's post:
  • Edouardo, Xochipilli94
  Citer
@amicale_du_pc
Merci de l’explication, mais ces commentaires de photo, si j’ai bien vu, font 5-6-7 lignes et sont strictement dans la même fonte que le corps de texte, ce qui provoque le genre de confusion qui a été le mien.

Le centrage pour une légende, OK, mais 1 ligne ou 2 max, et moi je les mets en général en italiques et souvent en corps 1 ou 2 points plus petits que le corps du texte. De plus, l’usage auquel tout le monde est habitué, c’est la légende SOUS la photo, pas au-dessus. Si tu as plus à dire sur la photo, ça doit aller dans le corps du texte, ou bien éventuellement dans un encadré sous la photo.

Je ne cherche pas à critiquer pour critiquer, mais à répondre à l’interrogation que tu lançais, en te proposant des principes en vigueur depuis longtemps pour être plus lu, et qui exigent, en effet, de l’effort en plus. Après c’est toi qui vois, camarade.

@Devanagari
...et donc, derrière, "craving" des prods ?? ;->
  Citer
Non plus rien . Je passe pour voir les drogays et aussi par habitude car il y a de bons sujets pour me cultiver .

Une petite envie de voyager avec des mush mais de toute manière comme suis une tâche en bitcoins et que les shops ne peuvent plus compter sur Paypal , rien ne me motive plus .
Peut être bien un taz si une occasion de teuf se présente ...Et encore , par chez moi c'est auch pour trouver ! Le dernier que j'ai pris c'était à Leidseplein alors tu vois ... lol

Je me contente de weed de temps en temps mais je considère que c'est plus du prodage Wink

Bonne nuit Lee-O'
  Citer
Je faisais pas d'apologie, j'aurais peut-être du préciser que c'est un prod crade, bref au moins c'est dit.
  Citer
Natacha Polony à propos du neuromarketing :

https://lavraiedemocratie.org/jusquou-vo...-manipuler
  Citer
(, 15:33)Laura Zerty a écrit : Natacha Polony à propos du neuromarketing :

https://lavraiedemocratie.org/jusquou-vo...-manipuler


La lumière et l'odeur c'est terrible. Quel manie immonde de t’éclater les yeux a coup de néons dégueulasses. Il faut que tout soit clair, sur-réel, ultra lucide. C'est vraiment du sucre diffusé par des ampoules.

Le reste me surprend meme pas. Certains magasins joue aussi sur la qualité de l'air (avec la ventilation). C'est terrible de se dire qu'on a grandi dans un grand cirque ou l'on manipule nos emotions et nos instincts, ou les sourires que voient un enfant sont la pour le conditionner a passer sa vie en esclavage. Nous voila vivant dissocié.
  Citer
Contente de vous retrouver. Bravo pour tout ce travail Smile
The following 2 users Like Tridimensionnel's post:
  • CookiezSlayer, Laura Zerty
  Citer
(, 19:33)omegoa a écrit : Le reste me surprend meme pas. Certains magasins joue aussi sur la qualité de l'air (avec la ventilation). C'est terrible de se dire qu'on a grandi dans un grand cirque ou l'on manipule nos emotions et nos instincts, ou les sourires que voient un enfant sont la pour le conditionner a passer sa vie en esclavage. Nous voila vivant dissocié.

De ouf ça fout les boules de se dire qu'on en est arrivé là...autant de connaissances acquises pour profiter (le joli mot pour ne pas dire baiser) des gens, de la crédulité du plus grand nombre..
  Citer
(Il y a 5 heures)Laura Zerty a écrit : De ouf ça fout les boules de se dire qu'on en est arrivé là...autant de connaissances acquises pour profiter (le joli mot pour ne pas dire baiser) des gens, de la crédulité du plus grand nombre..

Ca laisse surtout rien présager de bon pour l'avenir, car on est a l'aube de la technologie qui se confond dans le réel et commence a rejoindre son dégrée de complexité.

C’était une réflexion que j'ai eu dernièrement. Peut être que ce sont justes nos objets qui nous modèlent ainsi. On a tendance a être très optimistes et se dire que si l'on change la manière dont on utilise nos objets changeront aussi. Mais il se peut que ces objets soit juste d'un trop grand pouvoir attractif et insolent, qu'invariablement, si l'Homme y est confronté, les choses iraient ainsi. Il me semble que si l'on changeait vraiment, les objets nous paraîtrait ridicule, peut être ...

Il y a en tout cas ce problème, et ironie, de l'identification au materiel (/matériaux/matière). Qu'on le veuille ou non on s'imagine, et, peut être en accord avec le matérialiste, il semble en fait que l'on considère notre esprit comme trop solide, trop matériel, trop construit. Si l'on acceptait que l'on ressemble plus a un fleuve, un arbre malléable, il y aurait beaucoup moins de problème d'ego, et donc dans le monde. En attendant, on a du mal a être souple - et il nous arrive de confondre souplesse et moleté. On en aurait finit a ressembler au barrages que l'on construit au bords des lacs et océans ...
The following 1 user Likes omegoa's post:
  • Dreamea
  Citer
Cet esclavage comme on peut le percevoir vient de la conscience d'être soumis à des lois qui nous échappent, j'aime bien ta métaphore du fleuve ou de l'arbre omegoa, mais ils sont aussi soumis au même lois, cela dit, la conscience faisant des lois une entrave, en suivant ce raisonnement c'est en étant inconscient qu'on est libre ou en les acceptant, les tolérer ne suffit pas.
  Citer
Je pense que la technologie se confond déjà dans le réel, et a déjà commencé à rejoindre son degré de complexité.

Quand je vois tous les objets connecté du quotidien, et l'utilisation indispensable et nécessaire des outils informatiques et d'internet, on vit déjà dans une société où plus personne n'y comprend plus rien, et où chacun essaye de survivre comme il le peut, tout en étant victime et responsable de cette société. Un autre exemple serait la finance, aujourd'hui y a très peu de gens qui comprennent de quoi il est question, peut être uniquement les théoriciens du chaos avec leur calculateur de dingue, mais sinon à notre niveau on se contente d'acheter selon la côte, et osef du reste.

On nous fait rêver ou badder avec des films d'anticipation ou des documentaires montrant des progrès technologiques de dingue, genre le transhumanisme, mais ça a déjà commencé depuis longtemps dans l'esprit des inventeurs du passé, aujourd'hui ce n'est que l'arrivée sur le marché de cette technologie avérée et déjà éprouvée dans l'imaginaire colelctif, et que tout le monde s'arrache puisque le plus grand nombre croit que ça va les rendre heureux, ou juste parce que c'est tendance... (genre les queues monstrueuses pour le dernier Iphone, faut être des génies du marketing pour en arriver là, avec un produit pas vraiment mieux que le précédent, mais pourtant plus cher).
  Citer
Pour l'aspect loufesque qu'apporte la technologie à notre compréhension de notre environnement je suis d'accord mais c'est tout le système qui est dans sa globalité incompréhensible, et je ne parle pas que du système politique, financier etc, mais de l'univers, à moins qu'il y ait quelqu'un sur terre ou ailleurs qui ait tout compris à la vie, ça me parait invraisemblable personnellement.
Pour la finance, d'un point de vue global justement, il y a pas plus basique, on crée de l'argent, on le distribue sous réserve d'un retour... avec intérêt. C'est peu être une forme de génie que d'inventer un truc pareil, c'est sûrement faire affaire avec des gens pas malins et/ou impuissant, ou ne pas faire affaire ("hors-système"), et d'être un beau salaud bien riche en prime. A force de croire qu'on ne peut se passer d'argent, par ce que tout notre environnement en retourne, alors on finit par ne peut plus se passer d'argent, il en va de même pour beaucoup de chose comme l'Iphone. En vrai le plus intéressant n'est pas de se demander comment vendre le dernier Iphone mais comment fabriquer le premier, si tant est qu'on en ai l'envie, sinon le besoin, pour l'instant.
  Citer
Pour ma part je suis content de vivre dans un monde technologique, juste j'essaye de ne pas en dépendre en étant possédé par elle, genre avec internet sur mon smartphone qui se transforme en vibro dans ma poche.

Mais l'addiction à la technologie semble avoir largement remporté la victoire lol, sur la terre entière...

Vis à vis de la finance, quand tu rentres dans la complexité des échanges et les variation des flux, c'est impossible pour un cerveau lambda de tout saisir, genre mesurer comment une transaction faite à Paris va avoir des répercussions sur tout le réseau, et ce avec toutes les autres milliards de transactions faites au même moment, c'est trop vaste, trop dense et trop complexe. Tellement qu'on ne sait pas en parler plus que ça, enfin moi en tout cas.
  Citer
Je suis pas spécialement mécontent non plus, ça me ferait mal de me faire bouffer par un prédateur ou sombrer sous les intempéries, si je voulais me montrer taquin je dirais que je viendrais pas l'accabler d'esclavage en sus, sans essayer d'en faire le tour, mais ce serait hypocrite et pas très correct.

La technologie c'est plus ou moins transformer son environnement, enfin basiquement je pense que la définition peu se résumer à cela, et de ce point de vue la vie est une technologie, et pas que la vie. Donc t'inquiète on est des trilliards à partager cette addiction.

Oui c'est le système causalement global que t'avais l'air de vouloir décrire ok, alors là j'ai envie de te dire que l'argent ne viens que d'une seule source, au dessus peut-être même des banques centrales, ça me parait logique qu'une simple transaction entraine une infinité d'altération et ce partout, étant donné que tout est mondialisé depuis longtemps, après de là à savoir où ces répercussions ont lieux ça dépend des banques et des industriels, tout le long de la chaine, la pyramide et tout le tralala.
  Citer


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : CookiezSlayer, 1 visiteur(s)