• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les films psychédéliques
Bon alors entre 2012/13 jusqu'à aujourd'hui (2015), Il doit bien y avoir quelques perles psychédélique qui sont sortit depuis tout ce temps?
Perso Enter The Void sa reste ma référence INCONTESTE// 2001 a Space odyssey est super surtout la fin// The trip/Koyaanisqasti/Tetsuo/The wall/muholland drive/ très bon également. Un peu décu par scanner darkly et le festin nu mais sa passe quand même

J'ai été surpris de ne pas voir figuré Akira (1988)/Ghost in the shell dans tout ce qui est anime japonais
Je recommande Irréversible (perchey au niveau du mouvement de la caméra c'est du Gaspar Noé donc oppressant/dérangeant à souhait) et altered states/Dune (1984)
Sa aussi : Rubbers Lover de Shozin Fukui en 1997 ou c'est Visitor Q je me suis endormi devant mais pour autant que je me souvienne les 2 sont très barré

Après grace à ce topic j'ai découvert la montagne sacré vraiment un bon film, et brazil que j'ai dans mon DD depuis 1 an toujours pas eu la curiosité de le regarder, je vais remédier à ça. j'ai noté le reste et je le regarderai incessamment sous peu.

Ahaha mais quel con j'avais pas vu les 4 autres pages avec des posts plus récent, sa fais très débutant en informatique
  Répondre
Merci de passe par la case http://www.psychonaut.com/salon-annonces...tions.html si tu comptes rester dans le coin Wink
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
  Répondre
Avalon : " Dans un futur proche, une jeunesse désabusée s'est créé une réalité alternative : celle d'un jeu de guerre virtuel et illégal, nommé Avalon, du nom de l'île légendaire où reposent les âmes des héros. Les joueurs y sont "accros" comme à une drogue ; et Avalon peut détruire comme une drogue : certaines victimes, décérébrées, sont appelées les "non-revenus". Ash gagne sa vie en jouant à Avalon. Elle fait sans cesse le va-et-vient entre deux mondes; elle faisait partie des Wizards, une équipe de joueurs qui s'est dissoute, et elle joue désormais en solo. Un jour, elle découvre que Murphy, ancien Wizard comme elle, est devenu un "non-revenu".
Comment un joueur brillant comme lui s'est-il laissé piéger par Avalon ? En reconstituant son parcours, Ash comprend que Murphy essayait de pénétrer dans une zone interdite du jeu, baptisée "Class SA" ; pour y parvenir il devait suivre "l'Ombre", une mystérieuse petite fille aux yeux tristes. Aucun de ceux qui ont suivi l'Ombre ne sont revenus. Ash se met en chasse. Elle ignore que sa quête va la conduire non seulement au plus profond des mystères d'Avalon, mais à l'intérieur d'elle-même. "

Source : CinemaFantastique.net

[video=youtube;44czwtsoZ5M]https://www.youtube.com/watch?v=44czwtsoZ5M[/video][video=youtube;DPvbUpwRNSs]https://www.youtube.com/watch?v=DPvbUpwRNSs[/video]
  Répondre
Bringing the Woodstock, meilleur rendu de visuel en mouvement.
Terry Gilliam bien sur.
The Doors absolument psychédélique.
Fantasia de Disney.
Pi intensément disso reminiscent du DXM pour moi. Le realisateur de Pi est un genie, enchaîner Pi, the Requiem for a Dream et Black Swan chapeau.
Peut être d'autres plus tard
  Répondre
Requiem For A Dream... Berk !
"Can't find a line between what I use and abuse"
  Répondre
Kiwiiz a écrit :Holy Motors (2012) de Leos Carax est pas mal du tout dans le genre, je vous laisse une petite scène sans spoil qui m'a bien scotchée!

[video=vimeo;54730322]https://vimeo.com/54730322[/video]

Ce film est génial, complètement incompréhensible a première vue mais génial ! Toute les scénes sont plus barrées les unes que les autres. C'est une traversée de Paris complètement hallucinée.
Je crois que a palme de la scène la plus psyché reviens au moment dans le studio de motion capture. :mrgreen:

Après un film que j'adore c'est Into the Mind, c'est pas à proprement parler psychédélique parce que c'est un film de ski... Mais les prises de vues "rotatives", les accéléré/ralentis soudains, la musique, moi ça me fait bien trippé ^^
[video=youtube;2WdBgqZ4ZbY]https://www.youtube.com/watch?v=2WdBgqZ4ZbY[/video]

Et Human Traffic vous en pensez quoi ? Psyché ou juste un film sur la drogue ?
Moi j'aime la manière ont ils traitent le trip, ça rend vraiment réaliste.
  Répondre
chez pas s'il a déjà était cité,

Le film : Blue Berry de jan kounen avec vincent cassel.
J'avais bien aimé à l'époque chez pas comment çà a vieilli, prenne des psychédéliques et s'affronte avec des sortes d'entités dans les trips : D

Blueberry - film 2004 - AlloCiné
  Répondre
Le festin nu, le film n'est pas du tout à la hauteur du livre de Burroughs, incroyable, qui vous laisse l'esprit tellement confus...
Je me souviens qu'après avoir vu El Topo de Jodorowsky j'ai eu l'impression d'avoir vécu une expérience, presque similaire à l'expérience du LSD que j'ai eu par la suite.
Et pour moi le film le plus psychédélique est sans conteste Eraserhead de David Lynch : être captivé du début à la fin par des images dont les connexions logiques sont implicites et même peut-être inutiles, pour moi c'est un putain de tour de force.
  Répondre
Je ne sais si il a été évoqué, mais le film Samsara est vraiment relaxant cool et chill. Samsara - Ron Fricke - SensCritique
Blablbalabla.
  Répondre
Ornicar a écrit :Je ne sais si il a été évoqué, mais le film Samsara est vraiment relaxant cool et chill. Samsara - Ron Fricke - SensCritique

Dans le même style (film contemplatif sans dialogue) : Koyaanisqatsi - date de 1982, mais assez culte et a eu pas mal d'influence semble-t'il. Ron Fricke le réal de Samsara gère l'image. La musique de Philip Glass est excellente aussi dans l'ambiance. Un bon voyage audiovisuel Tongue
Il fait partie de la "trilogie des Qatsi" (mais j'ai pas vu les deux autres).

Quelqu'un reconnaîtra peut-être comme moi quel sample de
est issu de ce film Tongue
Jettez un œil ! :cker79: Mon premier album psybient
--------------------------------------------------------------------------------------------
TAÏ
SIFORSAÏBIN'TOKLEU (the contact). | L'amour, l'art, les psychés
  Répondre
Pour les amoureux du cinéma je conseille les films de Méliès en couleurs, entre la musique, les décors et les couleurs pintent directement sur la pellicule c'est juste magnifique (sous prod ou pas d'ailleurs).

[video=youtube;AfmH7WyWXg8]https://www.youtube.com/watch?v=AfmH7WyWXg8[/video]

Bon après si vous n'êtes pas de grand fan de cinéma c'est quand même mieux avec quelques grammes de champi de le ventre :mrgreen:
Je me sens comme Obélix sauf que j'suis tombé dans la DROGUE
  Répondre
Le secret de Kells! ca cartonne Big Grin Les dessins sont bluffant et l histoire tres alchimique

Lucky people international center, dans le genre samsara mais en beaucoup plus trippé (et moins gros budget haha) et drole

vous avez deja cite La planete sauvage?

Ca serait mes 3 meilleurs films qui me viennent en tete !
This is a block of text that can be added to posts you make. There is a 1024 character limit.
  Répondre
Amis reptiliens bonsoir
[video=youtube;0CeRmyassi4]https://www.youtube.com/watch?v=0CeRmyassi4[/video]
Un rythme un peu longuet pantouflard au début, mais un délire bien bien travaillé.

Merci pour Lucky People International et la Planète sauvage, d'la bombe!
éçaboucléçaboucléçabloucléçabou...

L'Oeil et La Synchro... Là où Chill Ubik//

Anyway, we know/

Tout est sublime. Tout est drôle.
Here's the key.
Tout est Touts-Possibles.
éçaboucléçaboucléçabloucléçaboucléç...
  Répondre
Quetzal a écrit :Le secret de Kells! ca cartonne Big Grin Les dessins sont bluffant et l histoire tres alchimique

De la même équipe il y a le Chant de la Mer graphisme a képou l'souffle et histoire tres bien conté sur fond de legendes celtique Smile

Sinon il y a Parumu No Ki, Reves d'Androide, c'est du nippon vraiment psyché, notamment dans la manière dont les émotions se succèdent, les themes, ... tres reminiscent du reve éveillé
contradiction du rien en tout :paranoid:
  Répondre
c'est vrai que le terme psychédélique porte à confusion, on ne sait pas vraiment la nature du film à poster, mais je crois que l'on se comprend tous quand même un peu, et puis il suffit juste de défendre son point de vue pour porter un film au "genre", au "type" à la "catégorie" psychédélique pour qu'il le soit, puisqu'il n'y a pas d’essentialité, ni de caractéristiques nettement définis pour cet adjectif.

https://mubi.com/lists/movies-to-tripsmokedrink-to

c'est vraiment une chouette liste, je vous conseille formellement en tant qu'avocat bien sur, d'y jeter plus qu'un coup d’œil par contre des fois pour les puristes de la cinéphilie orthodoxe qui se la touche (comme moi) faut piocher

santé
Le flic c'est toi
  Répondre
Perso, j'ai adoré Tripper devant Le Congrès (moitié film, moitié animation, musique prenante et histoire déroutante)

[video]https://youtu.be/UVyltY-mzlU[/video]

Sinon, l'animation "Le garçon et le monde" est juste extraordinaire, les dessins enfantins et colorés vous donnent 1 Trip Joyeux ...

[video]https://youtu.be/0Ctz8X6_MTY[/video]

Enfin, je vous conseille un film qui vaut d'être vu également perché, "Upside Down"

[video]https://youtu.be/No4oaGLbzM8[/video]
  Répondre
Ça fait un petit moment que je ne suis pas passé sur ce topic, merci pour Parumu No ki, en retour je vais vous présenter pas mal d’œuvres d'animation japonaise puisque c'est plutôt mon domaine. Je vais m'attarder sur plusieurs artistes dont les œuvres ont été à de multiples reprises cités sur ce topic sans pour autant que le lien soit fait entre elle. Je vais aussi m'attacher à présenter des œuvres plus psychédéliques dans le sens sensitif que dans le sens philosophique, parce que bon des animés cyber punk avec des thèses trippantes y'en a vraiment pas mal (Ergo Proxy, Texhnolyze, GITS mais surtout, surtout Serial Experiment Lain, cet animé en plus d'être bon n'est qu'un gros trip 2.0).

-Mamoru Oshii : Le célèbre réalisateur des films de Ghost in the Shell (
) mais qui a également réalisé plein d'autre films et séries évoqués un peu plus haut, tout en y laissant sa patte (comme par exemple cette scène splendide de Patlabor), que ce soit sur Avalon, Lamu 2 Un rêve sans fin, The Sky Crawlers, etc mais également une œuvre qui correspond plus que tout à ce topic, j'ai nommé "L'Oeuf de l'Ange" (Tenshi no Tamago)

[Image: AngelsEgg1985.jpg]

Je ne sais pas quoi dire pour vous motiver à aller voir L'Oeuf de l'Ange. C'est le genre de film ou la question d'être bon ou mauvais ne se pose pas. C'est un film muet, contemplatif, étrange. Puisque je ne peux vous résumer le film je vous encourage vivement à regarder ne serait-ce que les deux premières minutes pour vous enivrer de la brume christique que dégage ce film d'animation. De plus puisqu'il n'est pas commercialisé en France vous pouvez librement aller vous le procurer auprès des grands sites de partage dans des versions de superbe qualité.


-Masaaki Yuasa : C'est également un grand réalisateur japonais mais à la différence de oshii chez yuasa la claque est davantage visuelle que spirituelle. J'avais avec d'autre déjà cité Mind Game de sa filmographie, et j'espère que certains d'entre vous apprendrons que le parti pris graphique de Mind Game se retrouve dans la plupart de ses œuvres. Œuvre qui à ce titre arpentent avec brio des chemins différents, le sport avec Ping Pong The Animation, la romance trans-espèces avec Kemonozume, et la vie étudiante avec The Tatami Galaxy (œuvre qui d'ailleurs aurait le mérite d'être davantage développé dans mon ode au psychonautisme puisque la logorrhée rapide et fluide du narrateur et les déformations colorés de cette courte série vous fera certainement planer dans la nébuleuse vie étudiante du protagoniste). Cependant là je viens pour vous présenter une œuvre encore plus atypique: "Kaiba".

[Image: 189418891.jpg]

De même il m'est très compliqué de définir Kaiba, tant c'est un ovni. Wikipedia essaie: Son histoire tourne autour d'un personnage énigmatique Warp et se déroule dans un monde psychédélique mêlé à ununivers de space-opera où le changement de corps, le trafic de souvenirs, sont possible. Mais au fond c'est plus que ça, et c'est ce qui la rend si méritante et inaccessible. Le rendu visuel est vraiment voulu dessin animé, ce qui est assez perturbant puisqu'on en est souvent à se demander si la série n'est pas destiné à un jeune public. Pour autant il ne faudrait pas oublier qui il y a aux commandes. Les thèmes abordés sont profonds, dès le milieu de l'animé la dimension philosophique en s'appuyant sur la motivation du héros est ramené au premier plan. Que dire ! J'ai eu beaucoup de mal à m'y mettre mais passer les premières minutes et les promesses que j'ai lu partout ailleurs je n'ai absolument pas décroché, à mon grand bonheur. L'animé parle de mémoire, de corps, de société. Enfin bref c'est du ghost in the shell mais en cartoon.

-Shinichiro Watanabe: Alors il m'est compliqué de parler de cette auteur puisque bien que ce soit le gardien du temple des animés cool, sa place ici est davantage dû aux références à la drogue qu'il a fait sur toutes ses oeuvres devenus cultes, je pense notamment à Cowboy Bebop et à Samurai Champloo (qui a marqué ma première intervention sur le topic). Mais si je viens ici c'est pour défendre une de ses œuvres beaucoup plus "funky", qui a déplu à pas mal de personnes beaucoup trop sérieuses et qui a ravi beaucoup d'autre comme moi ravis de regarder un bon nanar réalisé sous LSD qui caricature implicitement les caractères les plus détestables des animés japonais modernes. J'ai dénommé: "Space Dandy"

[Image: 2ch6yi1.png]

Space Dandy comme son nom le laisse supposer c'est un Dandy à la recherche de nouveaux aliens à répertorier dans l'espace. Alors si vous connaissez l'animé où que vous êtes suffisamment curieux pour vous être laissez tentez vous remarquez que l'image que j'ai choisi est assez trompeuse. Elle est issue de l'épisode 9 qui se déroule sur la planète du Régime Végétal des plantes (composés de 18 états). Cette épisode est représentatif de deux choses que tout spectateurs suffisamment aventureux doit garder à l'esprit. D'une part, chaque épisode a une histoire différente (ce qui est classique du feuilleton japonais de Watanabe), cependant chaque épisode possède également un staff différent. Plein d'artistes sont venus apporter leurs pattes sur chacun des épisodes stands-alones (ceux qui ne suivent pas le fil rouge), ce qui produit un tout assez inégal, vraiment balancé entre les différents types d'humour, les différents style graphiques et les différents messages implicites. L'épisode 9 par exemple est un épisode avec peu d'humour, où la joyeuse bande du vaisseau de Dandy est éparpillé et où le "voyage" de ce dernier accompagné d'une plante traverse des paysages aussi psychédéliques que somptueux. D'autre part, après visionnage sous champignons je peux également supputer qu'il s'agit peut être là d'une clé de lecture. Mais je ne saurais faire de l'apologie donc je n'en dirais pas plus :weed:. Je vous invite vraiment à y jeter un coup d’œil pour voir de quoi est capable la série avant de je l'espère vous plonger dans des épisodes plus classiques, plus comiques voir plus psychologiques.


Pour terminer sur une note plus consensuelle, sachez que ces trois grands animateurs ont également participé à des courts-métrages et des moyens métrages tout aussi inégal sur leurs thèmes que sur leurs qualité, bien que certains soient tout même très psychédélique. Il existe par exemple Kick-Heart ou surtout Dead Leaves, qui à mon humble avis en ravira plus d'un ici pour l'humour et le visuel déjanté qu'il propose (bien que je n'en sois pas un grand fan). Il existe également des rassemblements de courts-métrages dits "omnibus" assez cools dans le genre tel que "Memories", "Manie Manie : Les histoires du Labyrinthe", "Genius Party + Beyond", "Short Peace", "Animatrix" "Twilight Q" et "Ani Kuri 15".
Enfin pour terminer sur une note plus accessible, dernièrement le film d'animation Patema et le Monde Inversé m'a bien fait tripper. Dans une douce décente dans la fantaisie à la manière d'un ghibli.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
Mec ton post il est pas fini, t'as même pas parlé de FLCL ! Tu te grouilles d'éditer ou j'te colle un averto ! :mrgreen:
Non plus sérieusement merci d'avoir parlé de tous ces trésors, j'en connais pas les 3/4 mais j'ai déjà lancé le DL Wink
  Répondre
Lorsque je me suis décidé à faire ce post, entre 3h30 et 6h30 du matin, j'ai prié pour qu'il serve au moins à une personne avant qu'il ne tombe dans l'oublie. Donc je suis super content que cette personne ce soit toi Empatho ! N'hésite pas à nous faire une petite review Wink

Concernant FLCL, tu viens de me faire le même coup que pour Kaiba. J'ai longtemps entendu parler de cette animé de Gainax, je l'ai longtemps repoussé avant de le mettre dans ma liste d'envie mais ça y est. Je l'ai mis sur ma liste pour le P2Pair Noël ! :lol:

Je suis certain qu'une fois que je me serais lancé dedans ça va devenir une évidence pour moi . Donc promis dès que je le vois je fais la même petite fiche que pour les autres.
De même, j'ai complètement zapper de parler d'un veux film d'animation qui m'a pourtant poussé à visiter ce topic. Un film dont même les fiches de présentations font état du caractère psychédélique. J'ai nommé "Belladona: La Belladone de la Tristesse". Je n'avais pas encore pu le voir mais ce sera vite régler puisqu'une édition bluray vient de sortir. Je ferais également une petite dessus parce que ça semble être du même acabit que l'Oeuf de l'Ange.

Enfin je vais éditer mon message parce que dans les courts métrages et autres omnibus j'ai oublier de parler de Manie Manie : Les histoires du labyrinthes alors que c'est probablement le court métrage "psychédélique" le plus homogène qualitativement parlant. (Notons que la réalisation des 3 courts métrages est signé Katsuhiro Otomo, le papa d'Akira, Rintaro l'oncle de Metropolis et Yoshiaki Kawajiri, le parrain de Ninja Scroll).
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
Et bien Xochipilli94, rassure toi, ça ne tombera pas dans les oubliettes .... Moi non plus je n'y connais rien dans ce domaine mais j'en ai repéré 2 ou3 qui me plaisent, je vais regarder ça dès ce soir ... Merci en tous cas Wink
“... Car un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes.” {Oscar Wilde}
  Répondre
Côté Cinéma expérimental allez voir le travail de Takashi Ito (en espérant qu'il n'ait pas déjà cité)
Le bonhomme a fait de courts films (moins de 10 min) qui peuvent t'envoyer bien loin !
En plus les principaux sont dispos sur YouTube !
Je vous laisse mon préféré
[video=youtube;Mf18mahEAjo]https://www.youtube.com/watch?v=Mf18mahEAjo[/video]


Edit : Je vous conseille également Belladonna de Eijchi Yamamoto, un long métrage animé jap très très 70's (il est ressorti en salle en 2016). C'est une sorte d'appropriation du mythe de Jeanne D'arc mais sur le sexe ! Ce n'est pas du tout, un hentai, on est pas dans la recherche de l'excitation mais plutôt de la contemplation puis de l'impuissance devant ce qu'on voit. Superbe expérience
  Répondre
salut salut ! alors merci pr vos partages cest super chouette, jen ai noté quelques uns genre donnie darko, waking life, theorem zero.. qui mtentent pas mal par exemple !
sinon je conseille canine qui est fou grâce à ses longueurs, ses "pauses"
et aussi je conseille coraline, c'est un dessin animé que jai trouvé assez angoissant, jsais pas si jserais capable de le revoir ms en tout cas il m'a vraiment laissée sur le cul


  Répondre
Hello,

Personnellement le film qui m'a le plus marqués sous LSD c'est :
1-Koyaanisqatsi (Koyaanisqatsi, la prophétie - film 1982 - AlloCiné)

Surtout les premières 50 minutes, c'est une sorte de documentaire écologique sans aucun commentaire (ou ne les ai-je pas entendus ?), grand réalisateur et la musique est juste sublime, relaxante, bref parfaite pour un trip à l'acid...
  Répondre
Qui a vue le film Dead Man (with Johnny Depp, Robert Mitchum and Iggy Pop) tourné en 1995 ?

Robert Mitchum qui a également joué dans La nuit du Chasseur (pas un films psyché, mais pas mal quand même)
  Répondre
Dead Man est cool ouais, dans mon souvenir. J'aime bien les films de ce réalisateur.

Sinon Matrix est vraiment super psyché en vrai. J'ai enfin maté la trilogie sous peutri, ça tue.

https://www.senscritique.com/film/Matrix.../130680905
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
Ah... Matrix sous canna c'est déjà solide, arrivé à la scène où Néo se réveille, sors de son cocon tout gluant et contemple les tours où vivent les humains dans des bulles, mon pote et moi on s'est regardé : "T'imagines regarder ce film sous acide ?
— Heu... non."
Pas con l'idée de Sludge. Voilà un lien vers la rétrospective de mes TRs : http://www.psychonaut.com/trip-reports-f...post805747

Paix et amour et ainsi de suite.
  Répondre
En tout cas Sludge, tu as gagné un éclaireur Wink
  Répondre
Les film qui m'ont le plus marqué (enfin surtout un mais je mets l'autre car je me dit que peut être vous pourriez aimer ^^) ce sont :

Beyond the black rainbow (blblblbl), bande annonce :




Et Toad Road, bande annonce :




Beyond the black rainbow, pour ma part, c'est le film qui m'a le plus marqué dans ma vie... mais peut être que ça va changer avec tous les film que vous avez cité ^^.
  Répondre
Vu hier, Herostratus de Don Levy (1967).
L'histoire adaptée de Herostrate le pyromane qui a foutu le feu au temple d'artemis d'ephese pour rester dans la posterité.

En l'occurence, celle de Max un jeune artiste/poete/branleur qui décide de faire de son suicide un truc commercial.

C'est trèèèèèèèèèèèèèèèès très film d'auteur avec des cuts anarchiques, du found footage et des plans surréalistes, c'est pas exempt de quelques lourdeurs et longueurs mais bordel y'a une intensité dans certains plans qui m'a coupé le souffle. Et visuellement, y'a du bon psyché mis en valeur par les couleurs de l'époque.

Vu sobre mais sous disso ça doit valoir son pesant de cahouètes.



[Image: HEROSTRATUS-3.jpg]
[mdma] [DIPT,MPA] [Salvia] [Ket]
[25c-NBOME] [Mon pavé sans scrupules sur l'art visionnaire] [Speed] [THC]
L'endroit ou je fais des dessins CLIQUES ICI
Psychocanard fragile expert ès bads trips.
The following 1 user Likes FunkyDuck's post:
  • Trickster
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Les films inconnus qui valent le coup Trickster 46 5,215 20/10/2016 09:24
Dernier message: Sludge
  Extraits de films cultes BrusqueArabesque 13 1,859 19/03/2015 03:43
Dernier message: Rasf
  Films cultes shankara 120 24,897 16/11/2014 12:24
Dernier message: PSYCHOCRACK
  Donnez moi des films! Donkey Bird 9 1,381 12/09/2014 20:39
Dernier message: Donkey Bird
  Films Belges, parce que ça claque ! CastlesMadeOfSand 22 2,156 14/01/2014 23:28
Dernier message: schtroumpfette
  Extrait de films Ouroboros 47 5,622 20/06/2013 08:44
Dernier message: Raøul
  Pleins de petites vidéos psychédéliques rigolotes (ou pas) ettenissral 18 4,716 05/09/2012 06:13
Dernier message: or@nge

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)