• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les effets du protoxyde d’azote
Hellow Patisserie,
Je ne sais pas si tu as essayé le proto sous contrôle médical, mais ça n'a rien à voir avec le proto dont on a l'habitude dans les ballons. L'oxygène mélangé au proto lorsqu'il est médical rend l'effet beaucoup plus doux et moins catapulte. Il est possible d'avoir de légères hallucinations avec mais c'est juste incomparable à un gros ballon de n2o pur bien pris uhu.
Est-ce que tu as eu des séquelles de cette lourde consommation de n2o? Prenais tu des compléments alimentaires style vitamine B12? Ça m'intéresse assez de voir les effets secondaires d'une conso comme tu as pu avoir ^^
Bonne soirée à toi!
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
Aucun effet secondaire que ce soit pendant ou après la binge. A part peut-être un endormissement plus facile le soir dans le noir après une session. J'ai lu tous les reports d'abus de cette substance sur erowid et les mecs qui commencent à partir en vrille style neuropathie c'est des mois de conso et des cartouches qui se comptent en milliers.

Un très gros craving aussi... Bizarrement les effets sont pourris et de courte durée mais étrangement addictifs. J'explique ça par le fait que c'est tellement étrange qu'on a envie d'y retourner tout le temps pour comprendre ce qu'il se passe. Seulement il me semble avoir compris un truc : on ne comprend jamais... C'est comme si on ne "vivait" pas le moment. Ta mère pourrait mourir sous tes yeux que tu ne ressentirais rien. Ce truc anesthésie tous les sens. En fait on est parfaitement "fonctionnel" à part peut-être au niveau moteur. On ressent tout, la douleur, le toucher, les couleurs, les sons etc. mais c'est comme si les informations ne s'impriment pas dans le cerveau.
Ce truc n'anesthésie pas par annulation de la douleur mais par le fait que tu n'en a absolument plus rien à foutre.
The following 1 user Likes Pâtisserie's post:
  • snap2
  Répondre
Merci beaucoup pour les infos!
Je ne pensais pas que le proto pouvait être addictif à ce point sur le court terme, perso je n'ai jamais enchaîné plus de deux ballons. T'as senti une dépersonnalisation ou une déréalisation typique des dissos dans la période où tu consommais? Ce que me décris y ressemble pas mal.
[Image: qm94.png]
[Image: oobj.png]

Say No And Protest
Mes trips-reports:
[HBWR] Walker, et sa version en rap ici!
  Répondre
Sympa ce topic sur les effets du gaz hilarant, ça faisait longtemps que j'avais envie de pondre un pavé subjectif sur mon expérience avec le proto, le voila donc:
C'est assez impressionnant comme les effets varient d'un individu à l'autre, j'ai consommé pas mal ce produit et avec pas mal de personnes différentes, j'ai observé trois types principaux de réactions:
-Soit il y a un effet hilarant qui perdure dans le temps
-Soit l'effet hilarant s'estompe assez rapidement et ne réapparaît qu'occasionnellement (une dizaine de prises)
-Soit il n'y a pas du tout d'effet hilarant et l'individu reste assez calme, décrivant souvent l'expérience comme agréable ( j'ai quand même vu certaines personnes à qui ça n'a pas du tout plus)

D'un point de vue personnel, depuis ma découverte il y a environ 7 ans de ce produit, jusqu'à aujourd'hui, l'effet est toujours comme au début, je suis pris d'un fou rire incontrôlable à un point ou un autre de l'expérience (surtout si je suis avec du monde).
C'est un produit qui n'apporte quasiment rien d'un point de vue introspectif, au cours d'un peu plus d'un millier de prises je pense, le seul raisonnement que j'ai pu tirer est le suivant: '' ah mais en fait je rigole parce que c'est drôle et mon rire me fait rire donc je rigole de mon rire ce qui le fait évoluer et me fait encore plus rire...''
rien de bien fou...

Comme dit plus haut il y a bien un effet de craving sur le très court terme, qui a tendance à faire enchaîner cartouche sur cartouche lors d'une soirée jusqu'à épuisement du stock (le craving diminue après une 20 aine de cartouche dans la même soirée, à cause je pense du manque d'oxygène et de l'état de fatigue qui s'installe) .

Je distingue principalement 2 types d'expérience:
- sous un certain seuil, je reste conscient tout le long, sensation d'anesthésie légère, saveur sucré dans la bouche, fortes distorsions sonore (qui perdure environ une minute après la fin du rire), sensation physique très agréable qui enveloppe tout le corps, et fou rire pendant environ 30s à une minute.

-au delà de ce seuil (qui semble corrélé à la masse de l'individu) la même chose, sauf qu'à un moment je déconnecte et me retrouve dans l'univers proto, de cet endroit il est impossible d'en retirer grand chose, quelques vagues souvenirs ou images tout au plus après des dizaines d'excursion.
En général ça démarre dans la scène présente puis le cerveau fait évoluer ça de manière très onirique, personnages en plus, changement de décors, histoire avec un scénario cohérent sur le moment, le tout semble durer très longtemps (plusieurs dizaines de minutes parfois) alors que de l’extérieur on ressemble juste à un zombi entrain de se baver dessus pendant 5 à 10 secondes. A aucun moment il n'y a de remise en question de ce que je vis ou le sentiment d'avoir consommé quelque chose, ce n'est en général qu'a la reprise de contact avec la réalité que j'explose de rire devant l'absurdité de la situation, oubliant par la même occasion 99% de ce que je viens de traverser, ce qui me laisse après quelques minutes une frustration de n'avoir aucun souvenir du voyage.

J'ai connu quelques périodes d'abus, environ 200 cartouches en moins d'un mois, sans effet secondaire sur le long terme (genre pas de carence en b12), sur les effets secondaires négatif, à forte doses il  y a les convulsion, je me suis cogné fort plusieurs fois, je conseille vivement de faire ça assis ou allongé, et le risque d'hypoxie arrive vers environ 20 cartouches dans une même soirée, je me sens un peu faible et le souffle court, j'avais lu que le N2O était compétiteur de l'O2 pour se fixer sur les globules rouges (j'ai plus les sources désolé que l'on me reprenne si je raconte n'importe quoi) ce qui expliquerait qu'avec la répétition des prises on s'étouffe progressivement....

Au cours d'une même soirée les effets vont généralement croissant en intensité jusqu'à environ 6-7 cartouches, l'intensité diminue ensuite vers la 15ème environ.
-L'alcool augmente la durée mais pas l'intensité des effets.
-La consommation de proto juste après celle de popper augmente à la fois l'intensité et l'effet des deux, à noter aussi sensations de décorporation, et distorsions visuelles intense, voir hallucinations alors que l'on est pas dans le monde du proto (genre une fois mon plafond s'est transformé en une mer déchaînée pendant une minute environ), assez violent comme expérience, ça potentialise aussi les nausées et le mal de tête (pas pour tout le monde) du popper, sensation un peu crade quand on y réfléchi après coup. Quand on évoque le terme de défonce c'est exactement à ce combo que je pense.
-je ne consomme pas de cannabis mais de ce que j'ai pu voir le combo proto après joint est très explosif, avec potentialisation drastique des effets ainsi que durée significativement accrue de la confusion due au proto, les distorsions sonore peuvent perdurer cette fois ci jusqu'à plusieurs heures après la cartouche, fortes nausées et vomissement possible.

Avec le recul, je vois le N2O comme une drogue très récréative et je prends plaisir à en consommer une ou deux fois l'an avec de bons amis au cours d'une soirée un peu arrosée. Passer dans le mode proto ne m’intéresse plus du tout (on en retire vraiment rien), je me cantonne donc à des doses plus faible.
C'est un prod qui n'a eu ni un impact positif ni négatif sur ma vie et que je trouve d'un point de vue psychonautique comme ayant un intérêt très limité.

Je tiens à rappeler que tout ce que je dis là est très empirique et n'est issu que de ma propre expérience et des réactions que j'ai pu observer chez les autres, si l'un d'entre vous compte consommer, je conseille vivement de se renseigner plus en profondeur avant.
To see a World in a Grain of Sand
And a Heaven in a Wild Flower,
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour.

                               William Blake.
The following 1 user Likes L'huitrerampante's post:
  • snap2
  Répondre
J'ai jamais testé d'autres dissociatifs donc je ne peux pas comparer les effets. Mais je peux te dire que seulement 5-10 minutes après une session de 20 cartouches tu es clean.
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  DXM : Effets secondaires => Spasmes violents GuyGeorge 7 773 10/05/2016 16:47
Dernier message: tartopom
  [DXM] Effets sur le très long terme, mon expérience. LeDayuum 9 1,959 03/03/2016 07:01
Dernier message: Aiskhynê
  Surdité partielle suite à l'inhalation de protoxyde d'azote Paza0 12 1,032 01/03/2016 21:29
Dernier message: Gleskorry
  Vos avis sur la comparaison effets DXM et MXE adrenochrome 9 4,782 11/08/2015 23:58
Dernier message: Mr.G
  DMX / 1 boite de 13 comprimé X 30mg: Effets 0 Sibuna 0 631 15/07/2015 03:19
Dernier message: Sibuna
  MXE : effets anti-depresseurs 4mystup 35 3,084 10/07/2015 00:56
Dernier message: InvestigationSubject
  Effets très longs DXM Choupinou 8 792 27/02/2015 18:51
Dernier message: Tacotac
  Contrer les effets secondaires du DXM LegrosAlexandre 6 1,890 06/01/2014 19:23
Dernier message: Gleskorry
  Définir les effets de la methoxetamine Ouroboros 8 7,769 31/08/2012 22:46
Dernier message: Lullaby
  Effets sous DXM de plus en plus faibles [déplacé] End of Gravity 24 4,091 02/05/2010 18:37
Dernier message: End of Gravity

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)