• Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Mangas / Animés
#31
Merci pour amer beton!
La BO de la chose ( par plaid, hé) pour ceux qui ont aimé ;
http://www.mediafire.com/?ydzdzyn1hhm
  Répondre
#32
Les mangas ah toute mon adolescence je les acheter en vo papier car au debut ben y avait que ca!
On pigé rien mais au moins on avait des series inedite comme yuyu hakusho, gunnm, ou les ken non censuré...

Un tres bon manga papier c'est jojo's bizarre adventure ca ressemble sur les prmiere saison a du hokuto non ken pour les dessins et apres ca part en un manga comment dire terriblement puissant!!!
Serie qui a commencé en 1987 et qui est toujours en cours avec plus de 100 volumes et 8 "saisons"
le truc marrant c'est que tout les perso on un nom d'artiste ou de chanson comme "jean pierre polnareff" lol
Franchement je suis tombé par harsard et depuis je suis dedans...
Allé voir vous serez pas decu!
  Répondre
#33
Spécial déterraaaaaage de topiiiic de la mooooort \o/

Ca parlait mangas l'autre jour, et Sandman a vanté Terror in Resonance, du coup jme suis tout enfilé en 3 jours !
Alors là comme ça à chaud, ce que j'en pense :
Les +
- un scénar ultra cohérent, au dénouement sans failles
- une psychologie des personnages développée juste comme il faut avec une fluidité et une clarté parfaite
- LA PUTAIN DE BANDE SON DE YOKO KANNO
- les gros efforts fournis sur l'animation, notamment sur les mouvements complexes, et les quelques plans qui font mouche (bien que pas assez nombreux à mon goût)
- la narration que j'ai trouvé bien rythmée passé le premier épisode, et très fluide

Les -
- j'ai trouvé le scénar un peu téléphoné par moments (ce qui n'enlève rien à sa cohérence), et perso ça me casse un peu l'immersion que tout se passe à peu près comme je m'y attendais
- Mishima, qui est juste le gros cliché du personnage faible et pleurnichard. Cette faiblesse sert à créer un contraste avec les 2 héros, et son inclusion dans la narration est soignée, mais le personnage en lui même m'a gavé :/
- la musique de l'opening, j'y peux rien j'aime pas la J-pop :mrgreen: (à noter que l'opening en lui-même est très intelligent, et la symbolique des oiseaux omniprésente est tout à fait appropriée)
- c'est pas vraiment un aspect négatif à mes yeux, mais les personnages sont globalement stéréotypés, et Watanabe m'avait habitué à plus d'originalité dans ses personnages secondaires. Faut apprécier "l'esprit manga" pour ne plus prêter attention à ces codes stéréotypés, tout comme on fait moins gaffe aux codes stéréotypés des séries occidentales (et pourtant y a de quoi gerber quand on y prête attention xD)

Bref j'ai bien kiffé, c'était super agréable à regarder, même si habitué à l'excellence de Watanabe je m'attendais à me prendre une claque ! Là c'était juste une caresse, ce qui me fait m'abstenir de ranger le manga dans mon top 5 (mais il est probablement en 6e place huhu)
  Répondre
#34
Couac a écrit :Spécial déterraaaaaage de topiiiic de la mooooort \o/

Ca parlait mangas l'autre jour, et Sandman a vanté Terror in Resonance, du coup jme suis tout enfilé en 3 jours !
Alors là comme ça à chaud, ce que j'en pense :
Les +
- un scénar ultra cohérent, au dénouement sans failles
- une psychologie des personnages développée juste comme il faut avec une fluidité et une clarté parfaite
- LA PUTAIN DE BANDE SON DE YOKO KANNO

Owwwwiiiii


- les gros efforts fournis sur l'animation, notamment sur les mouvements complexes, et les quelques plans qui font mouche (bien que pas assez nombreux à mon goût)

J'ai trouvé les scenes d'actions vraiment bien foutues. Les "plans séquences" sont plus paresseux, genre dans le bureau du flic ou pendant certain dialogues. Mais je trouve que l'animation fait très bien son taff, à savoir coller à l'univers et à l'ost.


- la narration que j'ai trouvé bien rythmée passé le premier épisode, et très fluide

Les -
- j'ai trouvé le scénar un peu téléphoné par moments (ce qui n'enlève rien à sa cohérence), et perso ça me casse un peu l'immersion que tout se passe à peu près comme je m'y attendais

J'ai pas trouvé. Je trouve que ça laisse une grande part au doute et à l’interprétation. Mais je suis peut être passé à coté de quelque chose. Je suis quelqu’un qui se laisse facilement emporter par l'ambiance si elle est bien foutue et qu'elle me touche.
Cowboy bebop est ma série culte, mais j'ai carrément zappé le script de certains épisodes tellement j’étais à fond. Cependant la je crois que pour reprocher des trucs au scénario, il faut s’intéresser au éléments clairement scénarisés, c'est à dire les enquêtes, mais c'est pas ce qu'il y à de plus intéressant je trouve.

- Mishima, qui est juste le gros cliché du personnage faible et pleurnichard. Cette faiblesse sert à créer un contraste avec les 2 héros, et son inclusion dans la narration est soignée, mais le personnage en lui même m'a gavé :/

Ha c'est marrant moi j'ai bien aimé Mishima. Au contraire le perso qui m'a le plus fait chier c'est l'antagoniste féminin qui se la pète toutes les 2 secondes. Parce que regardez comment chuis trop badass.
Mishima, c'est un bon portait des ados délaissés, entourés de toute cette technologie qui ne leur sert plus de repère.


- la musique de l'opening, j'y peux rien j'aime pas la J-pop :mrgreen: (à noter que l'opening en lui-même est très intelligent, et la symbolique des oiseaux omniprésente est tout à fait appropriée)

Oui, mais ça c'est un aveu d'actualité. Regarde les anim 90's (jojo bizarre adventure, les chevaliers du zodiac, ken le survivants, nicky larson, etc.., quasiment tous ont des ziques originales.
Maintenant tous les anim ont des génériques J-pop. Je sais pas si c'est une histoire de droit ou quoi mais c'est clair que ça fait chier. Surtout que ça dure trois plombes.


- c'est pas vraiment un aspect négatif à mes yeux, mais les personnages sont globalement stéréotypés, et Watanabe m'avait habitué à plus d'originalité dans ses personnages secondaires. Faut apprécier "l'esprit manga" pour ne plus prêter attention à ces codes stéréotypés, tout comme on fait moins gaffe aux codes stéréotypés des séries occidentales (et pourtant y a de quoi gerber quand on y prête attention xD)

Oui et non. Je sais pas. C'est subtil quand même. Si je compare à Samurai Champloo par exemple, le perso de Fu est stereotypé aussi. Mais les persos de Samurai Champloo ont plus de background. C'est ce qui fait la différence.
On ne connaît pas grand chose des persos de Terror in resonance, mais c'est assumé pour laisser planer le mystère. Ça donne un coté parfois un peu cliché, mais j'ai trouvé que ça servait le propos du scénario.


Bref j'ai bien kiffé, c'était super agréable à regarder, même si habitué à l'excellence de Watanabe je m'attendais à me prendre une claque ! Là c'était juste une caresse, ce qui me fait m'abstenir de ranger le manga dans mon top 5 (mais il est probablement en 6e place huhu)

Et malgré tout je suis plutôt d'accord avec ta conclusion. A ceci près que je ne parlerais pas de caresse mais d'un baiser. Ça défonce moins qu'une claque, mais il faut reconnaitre l'ambition poétique de l'animé.
Une caresse c'est trop anodin. On garde plus de souvenir d'un baiser. Pas du genre à vous faire fantasmer toute la nuit comme celui de Cowboy bebop. Mais tout de même un de ces petits baiser volés qui sauvent une journée, ou qui donne de l'espoir.

Désolé pour le rouge partout, j'voulais pas faire mon prof, c'est juste que le rouge ça se voit bien.

En tout cas t'as l'air de bien kiffer les anims Couac, donc si t'as un petit anim de derrière le fagots je suis preneur.

J'ai maté le 1er anim de Full metal recemment et je peux dire que oui, contrairemment au kikoo du 15-18, j'ai preferé le 1er anim à BrotherHood, qui reprend le scénario du manga, mais qui est nettement moins adulte dans son propos que le premier qui est plus noir, violent, etc...

Et tiens toi qui kiffe Alan Moore j'ai lu toutes ses BD mais j'ai appris qu'il avait aussi écrit des bouquins, donc j'ai fait des folies sur Amazon ^^
End
  Répondre
#35
J'ai bien kiffé Terror in Resonance également. Je trouve qu'il ne s'inscrit pas dans l'oeuvre un peu "trip" comme Cowoy Bebop et Samurai Champloo (et plus récemment Space Dandy) mais est plutôt du registre de ses autres œuvres à narration plus linéaire avec la touche Watanabe tel que Macross Plus et Kids on the Slope. Du coup sur le début j'étais assez déçu de ne pas embrasser un voyage pendant 26 épisode mais au final j'ai beaucoup aimé la leçon de maîtrise qu'il délivre sur un animé à l'univers plus mainstream. C'est rare de trouver un animé qui dépeint aussi justement le japon "connecté" d'aujourd'hui.

Et puis cette relecture génial de l'énigme du sphinx du mythe d’œdipe, j'ai eu beau chercher sur internet à l'époque je n'en ai jamais appris plus à ce sujet. Si quelqu'un a des infos je suis preneur Wink
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#36
Vous avez très bien résumé et je suis d'accord avec toutes vos conclusions Wink
En fait, et c'est rare, j'ai maté ce manga complétement sobre, et quand je suis sobre j'ai du mal à sortir d'une grille de lecture plus critique. Faudra que je réessaie en vapant plein de weed :weed:

@Xochi : tqt j'ai pas oublié ton post sur le topic des films psyché si jamais ^^ je ne connais pas Macross plus et Kids on the slope, jvais me renseigner parce que Watanabe-fucking-samaaaaa

Sinon MrSandman, je connais pas tes goûts alors j'ai 2, non 3 animes à te proposer, pick one :

- Madoka Magica dont j'ai parlé sur un autre topic, qui est juste devenu culte parce qu'il revisite le genre Magical Girls en cassant tous les codes établis. Exit la niaiserie, les personnages à deux de tens' et l'animation pourrave. Ca commence comme un conte de fée en 12 épisodes et ça se barre en couille dès l'épisode 3, pour explorer peu à peu toute une gamme d'émotions dont la violence va crescendo, de l'amour à la plus pure négation suicidaire. Narration fluide, thèmes et visuels psychédéliques voir transsubstantiation alchimique selon la grille de lecture, bande-son impeccable et ils ont réussi à aborder le sujet de l'homosexualité de façon naturelle, bref c'est anime fait partie de mon top 3 facile.

- Shinsekai Yori, alors là c'est un peu plus difficile à décrire. C'est un seinen, donc c'est assez lent, grosse emphase sur les émotions, voir une certaine lourdeur parfois, faut aimer the japanese way. Pour résumer un peu l'univers : les humains ont commencé à développer des pouvoirs télékinétiques, ce qui logiquement a fini par engendrer une 3e guerre mondiale. L'histoire se passe plusieurs centaines d'années après cette guerre, dans une sorte de société utopique où il y a moins d'un milliard d'humains sur terre. C'est un espèce de paradis écolo, où l'humanité a appris à réguler ses pouvoirs psychiques via un système éducatif spécial. On suit donc l'histoire de plusieurs enfants, du moment où ils sont admis à l'école jusqu'à leur âge adulte. Le grand coup de force du manga, c'est l'étendue de son univers, qui tente de pousser jusqu'au bout l'idée du "et si la pensée influençait le réel ?", et sa narration très intelligente, qui nous livre tout d'après le point de vue subjectif des protagonistes, avec leurs peurs d'enfants, leur vision déformée de la réalité. Et on comprend peu à peu que derrière la façade utopique se cachent de nombreux sacrifices jetant la morale au placard. Bref, un univers très abouti et une poésie certaine.

Et sinon pour le fun, il y a Mob Psycho 100, par le même auteur que One Punch Man. Grosse claque graphique, humour omniprésent, scénar cohérent, c'est rythmé, fun et la série est toujours en cours. J'ai pas trop accroché à one punch man mais j'ai beaucoup aimé Mob Psycho, alors que ça repose un peu sur le même principe. Pour faire court : il existe des esprits, et des médiums. Le héros est un médium surpuissant qui n'a pas conscience de l'étendue de ses pouvoirs, et il est exploité par un charlatan sans aucun pouvoirs qui se comporte comme son mentor alors qu'il veut juste faire du pognon sur son dos. Et c'est des grosses barres de rire.
  Répondre
#37
@Couac: Ahah je suis assez dubitatif sur ce que peut donner le visionnage de Terror in Resonance sous psyché. Cela dit l'univers "von" et l'aspect visuel devrait encore mieux ressortir ce qui est plutôt cool !
Concernant Kids on the Slope, c'est cool et bien fichue mais c'est certainemet pas le meilleur anime de Watanabe. C'est tout de même intéressant de le voir sortir des sentiers battus puisqu'il s'agit là d'une adaptation (sa seule aujourd'hui). Pour autant il a dit s'être intéressé à la franchise parce que l'histoire correspondait à sa propre jeunesse. Quand à Macross Plus, je ne suis pas un grand fan de la saga, mais je dois dire que cette très courte série d'oav et le Macross Zero sont de très bonne facture. Watanabe a dit qu'il était plutôt sous la tutelle bienveillante du créateur de la saga et donc qu'il n'a pas eu autant de liberté que sur ses autres œuvres mais pourtant, tout y est extrêmement travaillé et la patte Watanabe s'y retrouve beaucoup selon mon ressenti. Donc oui ces 2 séries ne sont pas aussi bonnes que CB, SC et SD mais elles valent quand même le détour c'est sur.

Lol ne t'inquiète pas je n'ai pas non plus oublié FLCL. Là je me suis procuré pas mal d'anime ( un jolie dossier ), et dès que je serais venue à bout des Gundams j'attaquerai FLCL promis Wink

Sinon je recommande également Shinsekai Yori et Mob Psycho 100, même si c'est vraiment deux salles deux ambiances :lol:, pour Madoka j'en ai beaucoup entendu parler et j'avoue que tu me fais hésiter à le visionner Couac, mais en gérontophile convaincue j'ai du mal à voir tant "d'innoncence" dans des anime :weed:
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#38
En ce moment je regarde Youjo Senki: Saga of Tanyah the Evil.

C'est lourd.
I am the divine spirit that harmonizes with the laws
projecting the digital loom,the tool of experiencing desire and finding ecstasy in process.
I am me, we are you

Il est donc primordial, y compris dans l'intérêt des teufs, de se mobiliser et de soutenir les amateurs de substances psychoactives.Peu importe si tu consommes des drogues ou pas. Nul n'a besoin d'être homo pour soutenir la Gay Pride.
  Répondre
#39
Ultra Heaven de Keiichi Koike

Synopsis : Ultra heaven nous plonge au cœur d’une cité futuriste dans laquelle la consommation des drogues est encouragée par le gouvernement et les médias. Le héros, un drug-addict prêt à tester les dernières nouveautés, cherche à se procurer la drogue ultime, celle qui brouillerait totalement les limites entre fantasme et réalité. Il finit par découvrir l’Ultra Heaven, un drogue non homologuée qui se passe sous le manteau. Et il en découvre les effets proprement ahurissants, non sans conséquences sur sa vie...

Quelques planches pour donner envie :

[ATTACH=CONFIG]19240[/ATTACH]

[ATTACH=CONFIG]19241[/ATTACH]
End
  Répondre
#40
Ca a l'air plutôt sympa, y'a des réflexions intéressantes autour des drogues, des paradis artificiels etc ou c'est juste des jolis dessins et une histoire un peu originale ? Faudrait que je me lance dans les mangas y'a l'air d'avoir des trucs vraiment poussés et bien foutu.
Je me sens comme Obélix sauf que j'suis tombé dans la DROGUE
  Répondre
#41
Oui y'a des réflexions intéressantes, bien que déjà usitées par bon nombre d'écrivains/réal/dessinateur donc peu originales dans le fond. Mais j'ai lu que deux tomes pour l'instant donc je sais pas pour la suite.

Le dessin par contre est furieux et le découpage des cases délirant.

Le manga c'est vraiment une esthétique et une narration particulière. La ou une BD se rapproche plus d'un livre dans le graphisme et le rythme du texte, le manga se rapproche davantage du cinéma. Moins de texte et c'est plus graphique, plus osé au niveau des cadres. Pour moi c'est un véritable pont entre l'écran et le papier.

Sinon je viens de m'acheter les 3 premier tomes de ça:

http://www.manga-news.com/index.php/serie/Innocent

Syno : Suite à la paralysie de son père, Charles-Henri prend sa succession et devient bourreau officiel. Il enchaîne les exécutions, met à mort les figures les plus importantes de la révolution comme Danton et Robespierre et torture les condamnés à mort. Seul problème : être bourreau le dégoûte. De ce paradoxe va naître une personnalité trouble et fascinante qu'Innocent se propose d'explorer.

Allez des p'tites planches :

[ATTACH=CONFIG]19244[/ATTACH]

[ATTACH=CONFIG]19245[/ATTACH]

Je vous dirais ce que je pense.
End
  Répondre
#42
Je suis un vieux donc références de vieux, mais "cowboy beebop" ou "akira" voire "evangelion" c'est des trucs à regarder pour ceux qui connaissent pas.

Et dans les (semi) récents j'ai adoré "Black butler"
  Répondre
#43
Jviens de finir Ergo Proxy, l'anime m'a scotché à mon fauteuil les yeux écarquillés du début à la fin. Une série qui sait entretenir sa part de mystère et faire pétiller les neurones, avec un jeu de références philosophiques qui m'a fait tremper mon caleçon.
Graphiquement faut aimer, ça peut sembler parfois maladroit, perso ça ne m'a pas dérangé.

Un anime qui prend son temps, développe ses personnages, son univers, et casse toujours son aspect linéaire par des dédales scénaristiques quasi-dissociatifs. M'bref GG c'est dans mon top 10
  Répondre
#44
@Couac: Je plussoie Ergo Proxy c'est de la balle et je l'avais découvert ici je crois en plus ^^. Bref sinon je vois qu'on a tous les mêmes gouts, mais je me surprend de voir que je n'ai pas parlé ici d'un des plus belles perles de l'animation japonaise.

Dans un délire un peu contemplatif, il y a l'excellent Mushishi. (Mon quasi-seul 10/10)

L'histoire c'est le voyage de Ginko, un medecin-vagabond qui essaie de rétablir l'harmonie entre les hommes et la nature, lorsque des mushis (des sortes de créatures surnaturelles protéiformes, c'est un peu une allégorie de la nature) viennent tourmenter les hommes.

C'est vraiment une ode à la nature, souvent fantasmé. La nécessité d'y rétablir l'harmonie, pour soigner ses maux et les drames auxquelles elle peut conduire. On a donc souvent des personnages avec des traits humains d'une profondeur que je n'ai vraiment quasiment jamais vu ailleurs. C'est à la fois modeste, mais parfois tellement puissant. Un homme par exemple chasse les arc en ciel, il essaye d'atteindre les pieds des arcs en ciel. Bon ça fait très hippie raconter comme ça, mais c'est à la fois tellement imbriqué dans le réel de la famille ou du petit village du coin, que même en tant qu'humain, et pas en tant que cerveau cherchant le psychédélisme, on peut y trouver sa part.

Au début j'ai trouvé ça simple, je pensait que c'était surnaturel et que les intrigues sur les sens n'étaient pas plus lourdes de sens que d'autres animes un peu philo. Sauf que très rapidement j'ai compris qu'en fait il y avait beaucoup de thème très ancrés dans le réel, très sombre, et souvent rien pour n'y soustraire à part le spectacle de la nature. En effet il n'y a pas d'artifice, pas d'humour, de climax, de combat survitaminé, etc. Juste un Mushishi, qui voyage pour résoudre les maux causés par les Mushi.

Le rythme est lent, chaque épisode correspond à une petite histoire (sauf exception), les musiques sont magnifiques et relaxantes, les paysages sont de vraies estampes, les couleurs somptueuses. (D'autant plus dans la 2nde saison qui est très récente).

Enfin bref, je peux comprendre que le contemplatif se soit pas votre truc, que vous préférer la technologie ou l'action. Mais franchement, si vous avez pu mater Ghost in the Shell, Ergo Proxy ou Cowboy Bebop, vous pourrez bien regarder Mushishi.


[Image: fleur-2.jpg]

PS: En vrai le Ginko il fume tout le temps, il a pas trop le choix ça fait parti de ses malédictions en quelque sorte. Par ailleurs le 1er épisode de la saison 2 est une ode à la drogue si je ne m'abuse, vous me direz ce que vous en avez pensé.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#45
Cela tombe bien que Xochi remonte le topic.

L’œuf de L'ange. Un long métrage d'une heure. De la dark fantasy. Sans clichés, mais qui respecte les codes de celle ci. Un univers mystérieux et sombre, tout est passé sous silence, c'est au spectateur de faire des liens avec les quelques dialogues qu'on lui donne. Le film n'est pas bavard, c'est propre au style.

Mamoru Oshii est définitivement un génie. Ceux qui veulent des leçons de mise en scène, de design, de direction artistique. Tout est original, dans le vrai sens du terme. C'est à voir absolument. Si vous êtes de la même sensibilité que la mienne et que vous êtes friands d'univers japonais et de fantasy c'est peut être la claque de votre vie.

Juste comme ça, les design des persos sont de Yoshitaka Amano, le charadesigner des Final Fantasy. Et la musique de Yoshihiro Kanno.

A placer au même rang que des œuvres comme Dark Crystal, Berserk, etc...


Et sinon j'ai maté Shingeki no Kyojin. La saison 2.

Cela serait trop long de résumer pourquoi c'est une claque totale. L'animé brise les codes du média, change de direction tous les épisodes. Ce qui n'était qu'un récit de guerre épique et violent dans la saison 1 nous entraîne maintenant dans l'horreur, le thriller, le drame shakespearien, la dark fantasy, le symbolisme mythologique. Le suspens de malade, le scénario, l'animation. Tout est une grande baffe dans ma gueule. J'ai pas pris un pied comme ça devant une série animé depuis très très longtemps. Voila je me retiens de lire le manga car je veux vraiment continuer l'animé. Mais vraiment je sais pas si je vais tenir avec ce suspens...
End
  Répondre
#46
L'Oeuf de l'Ange, j'en ai parlé dans le topic des films psychédélique, arf ça c'est de la grosse claque. Je me demande même si les symboles ne sont pas plus important que les bribes de répliques.

Sinon pour la saison 2 de SnK, je suis très partagé. A la base j'ai pas mal aimé le retournement de situation au sujet de certains personnages, j'étais dedans et tout. Mais bordel, avec tout le fric qu'ils ont fait, faire un arc de 12 épisode seulement, c'est abusé. Certes c'est pas trop mal de se poser plus, de davantage montrer du HS, du développement de personnage, plutôt que de l'action et des éventements pur et dur. Mais bordel a part sur un épisode du milieu et l'épisode final, j'ai eu l'impression de beaucoup d'inutile, beaucoup de flashback, d'artifices type du shonen nekketsu.
Surtout qu'a part le brin de folie de 2 zigotos, le scénario était assez lisible, contrairement à d'autre animes de cette prétention. J'ai par la suite consulté un ami qui a lu le manga, et effectivement le découpage est foireux (ou disons "encore plus" foireux et "bankable"). Par contre effectivement l'animation était magnifique, alors que j'avais beaucoup de mal avec le chara design lors de la saison 1. Du coup je suis a la fois content, et a la fois très déçu.

Par contre, le gros doute, c'est sur Berserk. La saison 2 de la nouvelle adaptation c'est terminé sur un gros mystère (en dessin traditionnel et pas en CGI 3D dégueulasse en plus). Du coup c'est le gros point d'interrogation. Vont-ils continuer à faire de la merde, ou vont-il faire une vrai adaptation comme en 1997.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#47
Xochipilli94 a écrit :L'Oeuf de l'Ange, j'en ai parlé dans le topic des films psychédélique, arf ça c'est de la grosse claque. Je me demande même si les symboles ne sont pas plus important que les bribes de répliques.

Si t'as aimé le symbolisme j’espère que t'as vu Pat Labor. Et sinon oui le symbolisme est plus important que les dialogues. Ça me fait plaisir que tu en parle.

Xochipilli94 a écrit :Sinon pour la saison 2 de SnK, je suis très partagé. A la base j'ai pas mal aimé le retournement de situation au sujet de certains personnages, j'étais dedans et tout. Mais bordel, avec tout le fric qu'ils ont fait, faire un arc de 12 épisode seulement, c'est abusé. Certes c'est pas trop mal de se poser plus, de davantage montrer du HS, du développement de personnage, plutôt que de l'action et des éventements pur et dur. Mais bordel a part sur un épisode du milieu et l'épisode final, j'ai eu l'impression de beaucoup d'inutile, beaucoup de flashback, d'artifices type du shonen nekketsu.
Surtout qu'a part le brin de folie de 2 zigotos, le scénario était assez lisible, contrairement à d'autre animes de cette prétention. J'ai par la suite consulté un ami qui a lu le manga, et effectivement le découpage est foireux (ou disons "encore plus" foireux et "bankable"). Par contre effectivement l'animation était magnifique, alors que j'avais beaucoup de mal avec le chara design lors de la saison 1. Du coup je suis a la fois content, et a la fois très déçu.

Ils ont fait un arc de 12 épisodes mais c'est une première partie. La deuxième partie de la saison 2 sortira dans pas longtemps il me semble. Et sinon pour le fric, ils sont pas low budget ok, mais c'est pas le studio Ghibli non plus hein...Le succès au Japon ça ne veut pas dire grand chose. Mais bon c'est un mode de fonctionnement très particulier. C'est pour ça qu'ils exporte chez nous. Plus de fric à se faire en occident.

Sinon pour les flashback je l'ai ai tous trouvé très intéressants. Avec un réel intérêt pour chaque séquence. Surtout celui d'Ymir, qui pose plein de questions et dont la mise en scène est proprement génial. Mais c'est subjectif.
Pour le découpage je comprend pas tu parle du manga ou de l'anim ?

Mais dans l'ensemble c'est de la très haute volée. Je vois mal comment on peut être déçu d'un truc comme ça. Sérieux quand je parle de briser les codes du média c'est pas du flan. Je ne sais pas si t'as capté mais ce dont je voulais parler, mais moi ça m'a vraiment impressionné.
Et puis le registre change tout le temps c'est hyper bien foutu. L'épisode 2 et 3 wtf, on se croit dans Walking Dead et quelques épisodes plus tard on est dans une mid-fantasy grandiose...
Bon après c'est mon truc...Mais j'ai été vraiment saucé toute cette partie, bien plus que de la saison 1. Et pleins de passages m'ont réellement foutus les boules. C'est un exploit pour un blasé comme moi. Donc je dis chapeau. Mais bon subjectivité toussa...
End
  Répondre
#48
Mr Sandman a écrit :Si t'as aimé le symbolisme j’espère que t'as vu Pat Labor. Et sinon oui le symbolisme est plus important que les dialogues. Ça me fait plaisir que tu en parle.
Les deux premiers films Patlabor sont aussi du pur génie. En fait j'ai du faire comme toi, visionner toute la filmographie de ce formidable Mamoru Oshii. ^^
Il a ce talent dans un regard de corbeau, une vision d'oeil, une image d'oeuf, de te faire comprendre plus qu'en un long dialogue. Fin bref, du kiff que du kiff.
Tiens j'en avais parlé ici (avec d'autres références en prime): http://www.psychonaut.com/cinema/42125-l...5.html#137



Mr Sandman a écrit :Ils ont fait un arc de 12 épisodes mais c'est une première partie. La deuxième partie de la saison 2 sortira dans pas longtemps il me semble.

Sinon pour les flashback je l'ai ai tous trouvé très intéressants. Avec un réel intérêt pour chaque séquence. Surtout celui d'Ymir, qui pose plein de questions et dont la mise en scène est proprement génial. Mais c'est subjectif.
Pour le découpage je comprend pas tu parle du manga ou de l'anim ?

Mais dans l'ensemble c'est de la très haute volée. Je vois mal comment on peut être déçu d'un truc comme ça. Sérieux quand je parle de briser les codes du média c'est pas du flan. Je ne sais pas si t'as capté mais ce dont je voulais parler, mais moi ça m'a vraiment impressionné.
Et puis le registre change tout le temps c'est hyper bien foutu. L'épisode 2 et 3 wtf, on se croit dans Walking Dead et quelques épisodes plus tard on est dans une mid-fantasy grandiose...
Bon après c'est mon truc...Mais j'ai été vraiment saucé toute cette partie, bien plus que de la saison 1. Et pleins de passages m'ont réellement foutus les boules. C'est un exploit pour un blasé comme moi. Donc je dis chapeau. Mais bon subjectivité toussa...

La suite arrive en 2018 normalement, mais bon, je t'avoue que j'ai quand même peur que ça parte dans un anime à rallonge, juste pour le fric. Les grosses productions obligent systématiquement les auteurs à faire ce genre de "produit", et vu tout le merchandising qu'on a vu sur SnK, j'ai bien peur que ce soit le cas.
Après c'était peut etre un avis Ad hoc, mais même mon frère a drop à cause du découpage vers le milieu de la saison.
Donc je pense qu'il y a vraiment une erreur. Dès le 2nd épisode on peut prévoir jusqu'au 9ème. Ensuite ça s'embarque dans une course poursuite assez classique (même si l'animation était splendide). Les seuls points positifs étaient effectivement le développement de Ymir. Mais encore une fois la moitié des flashbacks était intéressants, l'autre était inutile rétrospectivement. Je me demande si ils ont pas voulu faire un effet d’éclaircissement progressif, mais franchement ils avaient mieux à faire que de parler d'un personnage plutôt random. A la fin de cette saison on a quand même beaucoup de déception, parce que la scène finale confirme toute nos prévisions, sans pour autant nous en dire plus.
Quand j'ai finis ça j'ai clairement eu un gout de HS. Comme si on avait fait une parenthèse sur le scénar. On a juste élucider 2 titans, mais au prix de mort de combien de personnage. Sur Ergo Proxy c'est passé une ellipse comme ça, mais ils ont rapidement éludés deux trois trucs et conclut juste après. Là nous montrer des trucs au début, nous laisser poireauté, puis juste avant de tirer le rideau nous faire comprendre qu'on avait surement raison, mais qu'il faudrait attendre 1 an pour voir la suite, c'est juste frustrant. C'est mal géré à mon avis. Ce qui corrobore avec ce que m'en a dit mon ami qui a lu le manga.

Enfin bref, je vois où tu veux en venir dans les changements de registres, et c'est vrai que c'est pas des plus communs dans les animes d'aujourd'hui. Il y a manifestement des gens doués qui travail sur SnK. Mais je suis peu confiant sur la suite. Ouvrir autant de porte pour faire autant de mort. Le plus souvent ça finit en romans/spin-off pour expliquer ce qu'on a pas pu expliquer dans l'histoire principale (cf Bleach, Naruto, et combien d'autre).
Après je respecte et comprends également ton ressenti hein, je me dis juste qu'à leur place j'aurais pas fait ça comme saison. Au départ on nous montre une clef, du cristal, des ennemis de l'intérieur. Bref bien des choses plus intéressantes à élucider que des gros ennemis qu'on sort généralement plus vers la fin.
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#49
Mushishi j'ai lâché en cours de route... Faudrait que je réessaie. Pareil pour GITS SAC, j'ai du mal à accrocher. Serial Expermiment Lain, encore largué avant la fin... Toutes ces séries sont hyper bien il parait mais vraiment j'ai du mal à entrer dedans correctement... Je suis pas trop fait pour les séries je crois, sauf quelques-unes.

Par contre je me rematerai bien les Oshii dont les Patlabor. Les films d'Apple Seed sont cools aussi.
Mes trips reports : The Death of Utopia, The Begining of the Dream

Le lâcher prise, c'est accepter de redevenir un enfant.
----------------------------
Ce qui importe avec l’expérience psychédélique, ou plus généralement spirituelle, ce n’est pas la vérité que l’on croit toucher du doigt, mais bien le chemin qu’elle nous fait parcourir sur notre rapport au soi, aux autres et à la vie.
  Répondre
#50
J'ai aussi eu du mal au début avec les séries que t'as cité, en fait elle ne se prête pas à une consommation marathon comme j'ai l'habitude de le faire comme pour SnK par exemple. Mais du coup j'ai aménagé le planning, au lieu de faire Lain et une journée je l'ai fait en une semaine, puis je l'ai mater une seconde fois pour être sur de tout bien rien saisir ^^

Alors que SAC se prêtait plutôt bien à un visionnage "feuilleton", même si certaines fois les intrigues imbriqués était de fait moins compréhensible. En revanche pour Mushishi ça n'a posé aucun problème. A vrai dire je crois que c'est le seul animé où je me suis carrément laisser le plaisir de me les réserver pour plus tard (genre 2 mois). Avant une période d'exam ou même avant un trip par exemple, bah j'avais ma dose de Mushishi pour me requinquer ^^

Donc bon je sais pas comment tu les visionnes, mais pour certaines séries il ne faut pas avoir peur du temps long, et c'est pas qu'une question de feeling (même si ça met aussi arriver de drop quand j'ai cru que c'était sur-vendu). Notamment les Gundam alternatifs, sur lesquelles j'avance de manière très périodique ^^
[Image: 37qdi.png]
  Répondre
#51
Couac a écrit :Jviens de finir Ergo Proxy, l'anime m'a scotché à mon fauteuil les yeux écarquillés du début à la fin. Une série qui sait entretenir sa part de mystère et faire pétiller les neurones, avec un jeu de références philosophiques qui m'a fait tremper mon caleçon.
Graphiquement faut aimer, ça peut sembler parfois maladroit, perso ça ne m'a pas dérangé.

Un anime qui prend son temps, développe ses personnages, son univers, et casse toujours son aspect linéaire par des dédales scénaristiques quasi-dissociatifs. M'bref GG c'est dans mon top 10

Couac tu fais chier avec tes teasings...

J'ai pas pu résister ^^

[ATTACHMENT NOT FOUND]

Xochipilli94 a écrit :Bref bien des choses plus intéressantes à élucider que des gros ennemis qu'on sort généralement plus vers la fin.

On à pas du voir le même animé je crois héhé...A part la révélation des 2 (j'en dis pas plus), y'a des révélations cosmiques qui posent pleins de questions et qui redéfinissent ce que tu pensais de l'univers. Bon après je vais pas préciser ici, sinon ça va spoil un max. Mais tu vois non ?

Moi j'avais oublié mais le gros truc qui m'a cassé les couilles, c'est que l'opening est l'ending spoil légèrement l'animé. Je trouve ça complétement débile. C'était quand même pas dur de foutre des génériques qui ne montre rien...

Xochipilli94 a écrit :Le plus souvent ça finit en romans/spin-off pour expliquer ce qu'on a pas pu expliquer dans l'histoire principale (cf Bleach, Naruto, et combien d'autre).

Ben pour l'instant l'anim et le manga fonctionne plutôt bien...Après on ne pourras pas empêcher ce genre de dérive je pense. D'ailleurs le même le manga à déjà 2 séries spin off (lost girls et birth of livai, ce que je soupçonne n'être que du fan service vu que lost girls c'est sur Mikasa la meuf "badass" et sur livai le mec "badass").
End
  Répondre
#52
Haha bah j'ai hâte de lire ton avis dessus bro ^^

J'viens de finir les 12 épisodes de la S2 de SnK, ça m'a bien scotché aussi. Ils font juste chier d'avoir sorti que 12 épisodes et de nous laisser avec un gros cliffhanger des familles, j'ai l'impression de mater GoT (ce qui est quand même un compliment)
  Répondre
#53
Si vous aimez mushishi je vous conseil "Mononoke"

[video=youtube;-ZHvhPiU5ik]https://www.youtube.com/watch?v=-ZHvhPiU5ik[/video]
  Répondre
#54
Mr.Sandman: Je vois de quel révélation tu veux parler. Mais en fait, ça pour moi c'était obligé étant donner l'acharnement qu'ils ont eu dans la saison 1, à base de flashback, de père et de seringue. Même le coup de la secte ils l'avaient bien introduit en S1. Du coup, même si on peut pas deviner la forme de certaines choses, le déroulement était quand même vachement prévisible. Depuis qu'ils ont eu l'escapade en dehors des murs de la saison 1 (où pour la première fois on a changé de registre imo), tout devait à peu près suivre ce schéma, avec des ennemis de l'extérieur, des ennemis de l'intérieur, une critique du fonctionnement de la société etc.
Donc mon seul regret c'est vraiment qu'une fois qu'il commence à nous montrer quelque chose, qu'ils ne bifurquent pas sur autre chose juste pour nous tenir en halène. Même si l'action final était cool.
L'opening perso il m'a bien fait marrer. Tu as parfaitement déjà, souvent dans les animés comme ça on découvre les futurs boss ou certaines situation de la saison directement dans l'opening, mais c'était pas le cas dans la saison 1. Or là dans la saison 2, c'est n'importe quoi, on nous montre plus que ce qu'il y a dans la saison limite. Sans parler de la scène finale avec toute ces créatures farfelues.

Groovie: Ouai Mononoke c'est pas mal, mais j'ai eu un peu plus de mal que d'autres animé. Pour le coup à mon sens c'est vraiment une autre catégorie, même si ça reste un délire similaire. Après je n'ai pas vu la saga entière (si j'ai bien compris ce n'était qu'une sorte de spin off d'un manga dans le même univers, dont moi je n'ai vu que Mononke).


Sinon un truc vraiment cool aussi, c'est Kaiba !
[Image: 37qdi.png]
  Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Dessins Animés Ouroboros 48 11,754 16/02/2017 01:08
Dernier message: Mr Sandman

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)